Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comprendre la dette publique en quelques minutes

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Absolument génial ! Chaque citoyen français devrait regarder cette video.


  • Reste plus qu’à trouver un moyen de diffuser ça sur les chaines nationales toute la semaine à 19h50.

     

    • Je propose que ces indignés de hippies rassemblés dans la rue pour protester contre le capitalisme parce qu’il est méchant, soient dégagés pour aller jouer du tambourin ailleurs, et pour que de vrais militants occupent la place afin d’exiger que cette vérité en question soit diffusée dans tous les médias pour informer le public. Dès lors, en théorie l’électorat ne devrait plus voter pour des crapules qui leur cachent les causes de leurs problèmes destinés à les rendre esclave par la dette.


  • Bon petit document pédagogique, en 10 min dure de faire mieux !


  • #49594
    le 30/09/2011 par machiavel1983
    Comprendre la dette publique en quelques minutes

    Bonne vidéo très pédagogique mais j’ai une grosse réserve !

    La plupart des banques centrales sont privées ( y compris la BCE à 30%).

    Donc demander à changer la loi pour emprunter aux banque centrale sans les nationaliser, c’ est déshabiller saint pierre pour habller saint paul ( ou l’ inverse je sais plus) !

     

    • Et oui et c’est là le cœur nucléaire du système. Il faut donc tout à la fois sortir de l’euroland, nationaliser totalement la banque centrale, faire un bras d’honneur aux banques d’affaires en refusant de les rembourser, nationaliser les banques de dépôts ou les laisser crever avec leurs emprunts toxiques ... et ... construire des blockhaus et nous bunkeriser au maximum en attendant l’attaque de l’armée américaine !
      Ça va être chaud les gars ! Chaud bouillant !


  • #49598

    À montrer partout !
    .
    On comprend un peu mieux le travail de notre "cher" (dans tous les sens du terme) Pompidou...
    .
    Il est plus qu’évident que le système était voué à s’écrouler et cela depuis 1973... Et dire qu’on a rien vu venir durant autant d’années...


  • #49615

    Je ne dirai rien sur cette vidéo que je trouve formidable et qui résume des heures de lecture. Je vous laisserai simplement apprécier la situation à travers une anecdote personnelle toute fraîche qui date de aujourd’hui midi :

    Dans ma fac, je parlais avec un ami du débat avec ce cher Alain Juppé d’hier soir sur france 2 et je lui donnais mon avis sur l’effet destructeur qu’aurait un "fédéralisme européen" comme a dit le souhaiter Juppé. Et là, un bobo assis à côté nous écoutant a dit fièrement : " moi je suis pour l’Europe, la majorité des gens aussi parce que on est plus fort en étant unis ".

    Me retenant de rire je lui ai alors simplement dit " t’es au courant que le peuple a dit non à la Constitution européenne ? Et que le traité de Lisbonne a été imposé de force au peuple via les parlementaires français ? ". Il m’a répondu "ouais mais les parlementaires ils expriment la volonté du peuple c’est pareil".

    CQFD.


  • #49625

    Je trouve dommage que cette présentation, très bien faite par ailleurs et indispensable, omette un point essentiel. Ce point c’est l’escroquerie proprement satanique du prêt à intérêts, c’est à dire l’usure, qui bien que mal comprise est pourtant d’une simplicité enfantine, pour ne pas dire biblique.

    L’usurier (la Banque), crée l’argent pour le montant des prêts (le principal) qu’elle accorde, mais jamais pour le montant des intérêts. L’emprunteur se trouve donc mécaniquement et obligatoirement en situation de rembourser des sommes qui globalement dans le monde réel n’existent pas ! Il est donc mathématiquement et absolument impossible de rembourser toutes les dettes émises.

    Imaginons une planète totalement sèche qui n’aurait d’eau ni en surface, ni en profondeur dans ses roches, ni sous forme de vapeur dans son atmosphère. 100 personnes débarquent sur cette planète et découvrent un robinet (la Banque). Le robinet distribue dix litres à la condition qu’on lui en rende onze dans une semaine. Tout le monde en prend dix litres et promet les onze litres exigés. Que se passe-t-il après une semaine ? Il est impossible que tous puissent tenir leur promesse. Du pont de vue de la monnaie, cette planète s’appelle la Terre. Puisque depuis des décennies, par la loi, tout monnaie émise est émise comme prêt avec un intérêt attaché il est impossible de trouver dans l’économie les sommes qui permettraient de rembourser les dettes. Le seul moyen existant étant d’emprunter à nouveau pour payer ces intérêts et ainsi de suite à l’infini. C’est ainsi un esclavage sans fin où l’esclave nourrit de sa sueur le parasite qui l’asservit. Et un esclavage destructeur qui ne peut que s’étendre et tout engouffrer tel un trou noir. Mais dans le monde physique ceci est impossible également. Deux uniques issues. Le défaut, ou l’inflation qui permet de rembourser toutes les dettes à une valeur inférieure. (Ou le suicide pour les gens d’honneur, voir à ce sujet :
    http://www.dailymotion.com/video/x9... et
    http://www.dailymotion.com/video/x9...

    ou l’on retrouve Attali dans ses oeuvres)

    Ainsi cette présentation tend à faire croire que le premier robinet (central) serait bon alors que le deuxième serait la cause du mal. Les deux sont également mauvais s’il y a intérêt. Et mauvais au carré s’il existe un monopole sur la monnaie et une contrainte légale pour forcer son cours.

     

    • #49712

      Tout à fait d’accord avec votre analyse, le vrai problème monétaire c’est les intérets, c’est ça la vraie arnaque.
      Toutefois le mécanisme fou des intérets irremboursables est quand meme bien expliqué dans la vidéo pour le deuxième robinet je trouve, celui de la création monétaire par les banques privées.
      On comprend que mathématiquement c’est impossible de tout rembourser à cause des intérets, meme avec un taux de croissance de l’économie supérieur aux taux d’intérets, ce qui déjà est impossible, car pas de croissance infinie possible dans un monde fini...
      Pour que le premier robinet soit bon il faudrait déjà qu’il soit public (Banque Centrale publique et non privée) et ensuite qu’il n’y ait pas d’interets sur les sommes pretées (argent créé). Les banques privées (deuxième robinet) n’auraient plus le droit de créer la monnaie par la dette. La masse monétaire s’ajusterait aux besoin de l’économie réelle et à la richesse réelle du pays (argent créé par le pret quand le besoin se fait sentir, puis détruit par le remboursement). L’argent deviendrait juste un outil, plus une fin en soi. Et plus aucun parasite ne pourrait vivre sur le travail des autres grace à l’argent dette et l’usure.
      On discutait déjà de tout ça au Canada dans les années 30, la solution du crédit social :
      http://www.michaeljournal.org/Larki...


  • #49662

    On ne peut plus clair cette démonstration, enfantin ! cette l’histoire de baignoire me rappelle un peu l’histoire du train en cours de calcul (trouver l’heure d’arrivée, la vitesse, les arrêts, la distance parcourue, le chargement, etc... ) - sauf que l’histoire de la baignoire est imagée donc plus explicite, j’aurais préféré avoir un problème avec la baignoire, les robinets et les banques . . . (calcul des intérêts, de "qui ?" l’enrichissement, de "qui ?" l’appauvrissement, date de la crise à venir, les conséquences, les guerres contre qui ? les risques de dictature en Europe, etc ... )

    Ou nos politiques nous prennent pour des abrutis, ou bien ils sont incompétents . . .
    A mon avis il doit y avoir les deux

    Une petite vidéo amusante sous la forme d’un petit clip, en attendant un état palestinien
    http://www.youtube.com/watch?v=B7Ye...


  • #49670
    le 30/09/2011 par Oghma Infinium
    Comprendre la dette publique en quelques minutes

    très bonne vidéo , moins pointue que "L’Argent Dette/Money as Debt" de Paul Grignon , mais beaucoup plus accessible pour les plus jeunes. C’est une bonne amorce pour s’ouvrir au sujet, qu’il reste par la suite à approfondir sur les points plus techniques et les détails historiques.


  • Moralité : il faut annuler la dette et foutre en taule les usuriers parasitaires de la Société démocratique ! Ainsi, justice sera rendue, et le peuple y trouvera la sérénité.

     

    • Le problème c’est que que ceux qui mettent les gens en taule obéissent a l’état qui lui même obéit a ceux qu’on devrait mettre en taule ça va être compliqué.


  • Plus ça va, plus je trouve ce site formidable, les sujets sont toujours bien sélectionnés, il y a une vraie pensée structurée au sein d’ER, je n’ai qu’à venir surfer le soir et le tri de ce qu’il faut retenir de la journée est déjà fait ; un grand merci à ER !


  • Surtout, ne manquez pas la version longue : http://www.youtube.com/watch?v=CDhI...

    et son second épisode : http://www.youtube.com/watch?v=mC9r...

    A la fin des 2H30, j’avais envie qu’on me rende mon argent en sac de pièces d’or


  • #49715

    Heu juste une rectification : la Fed est totallement privée !!!
    C’est meme tellement grave que Alan Greenspan dira, plus ou moin de cette facon, que meme pas le president des USA ne pourrait lui dicter quoi faire avec ladite FED.
    C’est domage, je cherche la video mais ne la trouve pas !


  • #49746
    le 01/10/2011 par jasmin indien
    Comprendre la dette publique en quelques minutes

    Attention. C’est de la quenelle en tube. Tout comme le documentaire sur la crise des subprimes. Où est l’astuce ?????? Dans la manipulation, il y a ce qui est dit et ce qui n’est pas dit. Ici, le commentateur se focalise sur le débit et l’origine des robinets sans remettre en cause le SYSTEME DU CREDIT. Et oui, à écouter l’eau couler vous en avez oublié qu’on vous trempait doucement dans la baignoire... depuis fort longtemps....
    Une autre astuce est de faire porter le chapeau en douce au public, qu’il soit consommateur, entreprise ou l’Etat. En effet, sans ces inconscients qui empruntent trop, on en serait pas là. Et quelque part les banques viennent aider. Que c’est beau.
    Une 3eme astuce, toujours pour faire plus "véridique" et "officiel" il vous parle de lois votées par des gouvernements. Mais vous n’avez pas remis en cause ces deux postulats et pourtant aucun ne vous représente et rien n’est légal ici.
    La plus grosse arnaque du documentaire vient du fait qu’il n’est jamais question de la FRAUDE ORGANISEE PAR LA MAFIA DE L’HYPER CLASSE MONDIALISTE ET FINANCIERE. Qu’elle est cette fraude ???
    1) D’avoir infiltré les institutions politico économiques.
    2) d’avoir fait supprimer et détourner des lois à leurs profits
    3) d’avoir trafiqué les comptes et créé de la fausse monnaie.
    4) d’avoir payé des contrôleurs pour qu’ils avalisent leurs traffics.
    .
    L’alternative au crédit privé n’est pas le crédit publique. Parce qu’une fois que l’état est devenu privé... c’est fini (kidnapping judéo maconnique).
    De toute façon, selon les dernières tendances socio-économiques, la classe moyenne disparait. Il ne restera bientôt plus que des pauvres ...et des riches. Alors le crédit...
    .
    Les régulations necessaires que l’on vous amènent ici à trouver SI EVIDENTES, (pour toi bien comprendre moi faire dessin) ne servent qu’à introduire le nouveau mode d’esclavage dans lequel vous vivrez bientôt.

     

    • #50149


      De toute façon, selon les dernières tendances socio-économiques, la classe moyenne disparait. Il ne restera bientôt plus que des pauvres ...et des riches...



      Selon un sondage, il parait qu’être riche, pour 66% des Français, c’est se faire 5.000 € par mois.
      ...
      Tu vois, moi, comme un con, je me disais qu’un type riche, il pouvait s’acheter une très belle voiture de sport V8 qui pompe ton budget annuel d’essence en dix accélérations sur une autoroute, une grande demeure (avec des voisins très loins), une grande piscine, pouvait partir en vacances (assez chères, probablement dans une de ses maisons sur une île que tu ne visiteras jamais de ta vie) et éviter les beaufs, puis manger au resto trois étoiles minmum comme un prince à peu près 21 fois par semaine.
      ...
      Mais non. Tu vois, pour plus de la moitié des sondés, si tu te fais 5.000 € par moi, t’es riche.
      Globalement, ils ne peuvent même plus concevoir l’existence de quelque chose au delà. Leur esprit étriqué ne parvient même pas à concevoir des sommes supérieures. Tu leur demande ce qu’ils feraient avec 50.000 €, ils soupirent, en souriant.
      Merci Marx et sa lutte des classes. Merci les cocos et socialos qui poussent ceux qui gagnent 1.500 € à jalouser ceux qui gagnent 2.500 € et vouloir pendre par les tripes ceux qui gagnent 5.000 € par mois en s’imaginant monts et merveilles.
      ...
      Ces grosses tanches ne se rendent même pas compte que c’est tout juste ce qu’ils devraient toucher, sans changer de boulot, si leur pouvoir d’achat n’avait pas fondu. Depuis 2000, nombreux sont les biens de consommation dont la valeur a au minimum monté de 1,5, si ce n’est quasiment triplé.
      Certaines denrées ont vu leur prix monter de plus de 1000 % !
      Donc qu’ils prennent leurs feuilles de salaire et réfléchissent à l’indexation des salaires sur l’inflation.
      ...
      Excusez moi, bande de cons, mais lorsqu’on est riche, on touche facile un zéro de plus, déjà, et on a tellement d’argent ailleurs (et non déclaré) qu’on obtient plusieurs fois le smic rien qu’en rentes.
      Allez, dormez bien les tites gens. Les méchants c’est les patrons de TPE et PME. A mort les chiens ! (même s’ils sont beaucoup plus humains que les cerbères des grandes entreprises qui vous sucent jusqu’à la moëlle)
      ...
      Non mesdames et messieurs. 5.000 €, ce n’est pas être riche.
      5.000 €, ce devrait normalement être le ventre mou de la classe moyenne.
      ...
      Pour la vaseline, voir en pharmacie.


    • #50406
      le 03/10/2011 par Mec sous pseudo
      Comprendre la dette publique en quelques minutes

      Tu dis n’importe quoi. Biensûr que c’est beaucoup 5000 € par mois ! Ta vision est hors des réalités, petit calcul grossier pour te ramener sur Terre :
      - avec 5000 €, quand bien même tu paierais un loyer vers les 1000 € (!)
      - quand bien même tu dépenserais 150 € chaque week end (tranquille la sortie quoi)
      - quand bien même tu ferais des courses à 100 € la semaine
      Il te reste 3000 € à la fin du mois qui viennent paisiblement s’engranger sur ton compte.

      6000 € en 2 mois.

      36000 € à la fin de l’année. Avec une bonne gestion, tu peux atteindre 100 000 € en 2 ans.
      Je veux bien que ce ne soient pas "eux les méchants" (évidemment), mais parler de classe moyenne à 5000 €/mois, c’est hors des réalités. Et terreau d’un discours contre-productif.


    • #69668

      5000 € par mois........après impôts.....reste 2500 € !
      C’est curieux comme dans notre pays, quand on parle d’argent.....on oublie toujours ce détail !
      Peut-être parce que la moitié de la population n’en paye pas ?


  • Un autre point très important c’est le fait que ce système- en fait les banques privées- pousse les états, trahis par leurs dirigeants, à privatiser toutes les institutions publiques et, à vendre de plus en plus de biens publiques. Dès lors plus rien n’appartiendra aux états, c’est à dire au peuple. Tout sera dans les mains des usuriers. C’est à dire aux mains d’un petit nombre...c’est le retour des seigneurs du Moyen Âge, sauf que l’on ne sait pas où ils sont...


  • #49872

    La video peche par une defaut majeur. Il existe de nombreux Etats avec des banques, leur banque centrale, les memes mecanismes decrits dans le video mais qui n ont pas de dette publique ou quasimment pas.
    Et inversement il existe des pays ou l etat peut empruter a taux zero ou proche de zero depuis belle lurette et qui sont endettes jusqu au coup et meme au dela pour ne pas le nommer le Japon

    Ce simple constat suffit a demontrer qu il ny a pas de rapport autommatique entre l interdiction d emprunter a la BC a taux zero et l hypertrophie de la dette publique.

    LA SEULE ET UNIQUE CAUSE DE LA DETTE est la volonte deliberee des dirigeants de s endetter !!!!!!!!!!!!!


  • Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris...
    L’arnaque viendrait du fait que la banque réclame des intérêts...
    Mais il me semble avoir compris que le principal, qui représente une somme bien supérieure, même dans le cas d’un fort taux d’intérêt, lui revient intégralement aussi, alors qu’il a été artificiellement émis au moment de l’octroi du prêt (puisque cet argent est émis par autorisation de la banque centrale en "proportion" des ressources réelles de la banque cf:les ratios de réserve).
    Donc même avec un taux d’intérets nul, la banque, une fois le principal remboursé, rafle une mise bien supérieure à ce qu’elle a réellement prêté (le ratio s’élevant parfois à des proportions de 9 pour1).
    Dans le cas où cette banque serait une entreprise publique, cette somme émise par la banque centrale pourrait donc retourner dans les fonds publics...Quelqu’un pourrait-il confirmer ou infirmer ce que je viens de dire svp ?

     

    • #49904

      Non le principal ne lui revient pas, il s’annule à mesure des remboursements. La Banque ne vit que des intérêts. D’ailleurs parfois le principal n’est même pas remboursé. La Banque ne retire rien du remboursement du principal, ce qui "l’intéresse" ce sont les intérêts, qui lui reviennent entièrement. C’est pourquoi la Banque a intérêt à vous endetter le plus possible, ceci afin de récolter le maximum d’intérêts. C’est sa vocation.

      Quand vous empruntez, en fait la banque achète votre dette, avec ce pouvoir fractionnel magique qui lui est octroyé par la loi de créer l’argent que vous empruntez. Elle achète votre dette non par commisération mais pour encaisser les intérêts de cette dette. Inversement quand vous faites un dépôt, c’est vous qui achetez la dette de la banque en lui prêtant votre argent contre un (maigre) intérêt. Le jeu de la Banque se résume à ceci : emprunter à 1% et prêter à 5% pour empocher la différence. Ainsi la banque emprunte auprès des épargnants ou de la banque centrale pour constituer son fond propre et reprête votre argent un taux plus élevé. C’est pas plus compliqué.


    • @Lacrise
      Merci beaucoup pour votre réponse.
      J’ai 22 ans, je découvre ! Merci encore.


    • #50238

      Je ne comprends pas pourquoi lorsque l’emprunteur rembourse son emprunt, l’argent qu’il rembourse s’annule (?). Qu’est-ce que cela signifie ?

      Je ne comprends pas le mecanisme, et pourquoi de l’argent cree peut s’annuler..

      Merci de votre aide !!

      Benoit


    • Lorsqu’elle consent un prêt, la banque crée de "l’argent-dette", c’est-à-dire de l’argent fictif qui correspond à la somme que le client devra reverser à la banque. Ainsi, à mesure que le prêt est remboursé, la dette disparaît donc "l’argent-dette" est détruit.

      PS : ceci n’est qu’une explication très sommaire, je suis profane.


    • Pour comprendre la création de l’"argent dette", il faut bien distinguer l’ACTIF="ce qu’ON me doit" et le PASSIF="ce que JE dois".

       

      Supposons que monsieur Martin veuille acheter un bien, en empruntant la valeur V à la banque. Initialement, on suppose que tous les compteurs sont à zéro.

       

      La banque N’A PAS L’ARGENT ; elle inscrit simplement sur le compte en banque de Martin la somme V. Ca veut dire qu’elle doit V à Martin. Donc le passif de la banque devient égal à V et l’actif de Martin devient aussi V.

       

      Mais, simultanément, Martin doit aussi cette somme à la banque (faut bien qu’il rembourse !). Donc actif de la banque = V et passif de Martin = V.

       

      Ainsi, après le versement du prêt, pour la banque et pour Martin, les passifs et les actifs sont égaux à V. Tout est équilibré (juste par un jeu d’écritures).

       

      Remarque : vous l’aurez compris, le passif de la banque correspond à l’actif de Martin et vice versa.

       

      Martin paye le bien avec la somme V prise de son compte en banque. Son actif passe donc de V à zéro (=> la banque ne lui doit plus cette somme puisqu’elle a disparue de son compte en banque). Son passif reste égal à V tant qu’il n’a pas commencé à rembourser la banque. En même temps, la banque voit son passif vis à vis de Martin devenir nul (puisque c’est aussi l’actif de Martin).

       

      En fait, il y a transfert de passif : Martin a payé Durand qui a "posé le chèque" sur son compte à lui, et donc la banque de Durand inscrit V à son actif. Cela devient une affaire de banques entre elles : la première banque doit V à la deuxième. Si c’est la même banque, alors on retrouve V à l’actif d’un côté et V au passif de l’autre, ce qui s’annule. Si ce sont des banques différentes, sur l’ensemble des transactions entre les clients, les choses s’équilibrent à peu près bien (à condition que les banques ne fassent pas trop de prêts par rapport à leurs parts de marché respectives).

       

      L’actif de la banque reste égal à V tant que Martin n’a pas commencé à rembourser.

       

      Martin commence à rembourser une somme R. Son passif passe donc de V à V-R. De même, l’actif de la banque passe de V à V-R.

       

      DONC L’ACTIF DE LA BANQUE EST DÉTRUIT PEU À PEU PAR LES REMBOURSEMENTS DE MARTIN.

       

      Lorsque Martin a tout remboursé, son passif est nul, de même que l’actif de la banque.

       

      L’"argent dette" créé par le prêt fait à Martin a ainsi "disparu", ce qui est logique car il n’y a plus de dette...


  • #50033

    Et pourtant ces mêmes banques ont du demander l’aide de l’Etat. Donc si j’ai bien compris : les états ont du prêter de l’argent aux banques. Mais comme ces mêmes états étaient endettés, ils ont du emprunter aux banques pour pouvoir leur prêter cet argent Question a mille francs : A quelle banque l’état français a-t-il emprunté cet argent destiné aux banques ?


  • #50041

    On dirait la voix de l’un des frères Bogdanov... XD
    Très bonne vidéo, très pédagogique.


  • #50141

    Cette vidéo est très mauvaise pour la plus grande partie.
    Elle n’explique strictement rien de fondamental, survole négligemment des points importants (comment l’argent est-il réellement posé sur les comptes des banques commerciales, que doivent-elles posséder sur leurs comptes dans les banques centrales, comment se fait-il que l’argent prêté par les banques commerciales "s’évapore" alors que la plupart de la masse monétaire usée par le peuple navigue de banque à banque et que vous ne possédez qu’une infime partie en monnaie centrale en réalité), se plante (ou ment) littéralement sur certains points (comme le fait de ne pas placer la FED comme banque privée ou encore le véritable taux fractionnaire qui les autorise à avoir non pas six fois ce qu’elles ont en réalité mais plus de douze fois cette quantité). Elle ment sur la raison qui a fait que les états ont arrêté de puiser dans leurs banques centrales (la méchante inflation, exactement la réponse qu’un politicien vous donnera lorsqu’il feintera d’expliquer l’origine de la dette, style Juppé par exemple).
    La création monétaire est un sujet complexe, et on ne peut pas procéder en raccourcis.
    Le système fractionnaire, très très mal abordé dans la vidéo, n’a d’ailleurs même pas besoin d’être abordé. Il suffit juste de savoir que l’argent vient de sources privées, à taux d’intérêt.
    C’est tout.
    Seule la fin sur le rapport dette/usure nationale est utile.
    Autrement dit, les huit premières minutes sont absolument INUTILES et même DANGEREUSES.
    De plus, même si les taux d’intérêts appliqués aux nations ont provoqué l’accroissement de la dette, en théorie une économie qui créé de la richesse serait capable d’absorber les taux d’intérêts des prêts, du moment qu’ils seraient raisonnables.
    L’augmentation de la dette s’explique aussi par une destruction concertée des entreprises, attaquées par un capitalisme sans contraintes.


  • #50213

    Tres tres bonne leçon d’économie !


  • #50428
    le 03/10/2011 par Jean-Jacques Kasmoahlsion
    Comprendre la dette publique en quelques minutes

    Très bonne vidéo pédagogique ! Merci.
    Et à tous ceux qui ont l’air d’en savoir plus, faites-la votre vidéo, au lieu de pourrir celle-là. Elle est pas complète certes, mais c’est mieux que rien pour des gens qui commencent à ouvrir les yeux. Avec vos commentaires, vous faites passer ceux qui sont susceptibles de s’informer encore plus pour des imbéciles. Soit vous le faites exprès, et là chapeau, bonne méthode de dissuasion ; soit vous êtes trop nerveux, alors détendez vous, et je vous l’ai dit, faites partager votre "si grande connaissance" à nous incultes, et goy de surcroît !!!


  • #50637

    Très bonne video , à diffuser en famille !