Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

Avalanche de points Godwin (Godwinch ?) depuis l’élection du Brésilien Bolsonaro à la tête de ce grand État d’Amérique du Sud. Décidément, l’intelligentsia gauchiste a du mal à avaler la démocratie, surtout quand ça ne tombe pas dans son camp.

 

C’est pourtant ça la définition, les gars. Il faut partager un peu le pouvoir et apprendre à être dans l’opposition avant de repasser aux commandes ! Maintenant, voyons ce que les dessinateurs ont pondu sur le personnage. On n’a pas trié, on a pris ce qui venait sur Twitter en tapant « dessinateur » et « Bolsonaro ». Vous allez voir que l’inspiration du dessinateur de presse, c’est pas du flan. C’est plutôt du lourd...

Nous nous sommes permis, en toute honnêteté de commenter légèrement ces œuvres magnifiques, signes d’une acuité politique hors normes. On va commencer par Miss Lilou, qui a l’insigne honneur d’inaugurer le procès. Miss Lilou est très en colère contre l’élection du vilain fasciste, et elle le dit avec son inimitable trait. Qui, on le pense, ne sera pas imité de sitôt.

 

 

Là on a quelque chose de plus travaillé, et ça donne un relief spécial au basculement du Brésil entier dans la haine. Une haine blanche, bien entendu.

 

 

Après ce petit passage inquiétant par Pittsburgh, qui ressemble au Berlin des années 30, (la Folle époque), voici notre dessinateur Péji qui continue sur sa lancée des mentons mussoliniens et qui envoie du bois sur le nouveau Brésil. On dirait qu’il a été traumatisé par le nazisme (ou par les skinheads de la tribune Boulogne du PSG). D’après nos calculs, Péji doit avoir dans les 106 ans, et il n’a rien oublié.

 

 

On atteint avec ce dessin un sommet dans l’émotion : c’est le pays entier qui pleure la liberté, alors que les Brésiliens ont voté en majorité pour Bolso, et qu’en plus cet enfoiré a failli passer au premier tour (à 4% près seulement).

 

 

Un détournement assez faible, il faut le dire, du capitaine Haddock qui s’énerve contre le tyran fasciste. Cela permet de laisser exprimer sa colère par un personnage que tout le monde connaît, et qui est tout le temps en colère, surtout quand il ne picole pas. C’est le cas de Picsou, qui est tout le temps stressé aussi. Il faudrait voir ce que donne cette idée avec l’oncle de Donald.

 

 

Ah, enfin une allusion aux heures sombres du nazisme. Il était temps. Vous allez voir que le bras levé est l’inspiration numéro un de nos dessinateurs.

 

 

Là, le dessinateur expérimenté a croisé deux idées : Bolso le nazi et la statue de Rio du Christ rédempteur qui domine la ville. L’ensemble donne une force incroyable au dessin et à son objectif : nous comprenons le basculement de 147 millions de Brésiliens innocents dans l’horreur des camps nazis. Derrière cette pleurniche, il y a une autre réalité : Bolso a remporté 55% des 104 millions de votes exprimés, ce qui fait un paquet.

 

 

Le graphisme très années 30 et le format affiche donnent plus d’impact à la main levée qui commençait à faire bailler.

 

 

À la limite de l’insoutenable...

 

OK, encore un bras levé. Y a quoi sur l’autre chaîne ?

 

 

On va finir par appeler ce genre de message du pleurnichisme si ça continue. Merde alors, l’Éducation nationale et les cours de Shoah auraient en 30 ans transformé nos humoristes en pleurnichards indécrottables ? À vrai dire, ces artistes fragiles hypersensibles nous foutent un peu la honte.

 

 

De l’air, vite, de l’humour !
Sur Kontre Kulture

 

Bolso, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2075592
    Le 4 novembre à 20:46 par La vraie droite
    Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

    Je vais plutôt me rabattre vers les dessins d’Ignace...

     

    Répondre à ce message

  • #2075611

    C’est dingue de tout mélanger comme ça... la fascisme,la nazisme, la démocratie.
    Le passé et le présent. Le Nord,le Sud...etc.
    Quel bazar mental.

    En plus le type n’est même pas "d’extrême-droite".

     

    Répondre à ce message

  • #2075636

    Je me réjouissais du retour des dessins de la semaine le dimanche.

    Bah en fait continuez à les publier le mardi.

    Pauvreté, voire absence, du trait, idée unique du trosko-gauchiste du bras tendu. C’est confondant de vacuité.

     

    Répondre à ce message

  • #2075673
    Le 4 novembre à 23:13 par Bernard Lapotre
    Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

    Ce qui est consternant, ce n’est pas tellement la caricature de dictateur, Bolsonaro étant un ancien militaire nostalgique de la dictature, c’est surtout le fait d’assimiler Bolsonaro au national-socialisme et à la judéophobie (6 dessins sur 11), ce qui n’a aucun sens, puisque ce dernier est parfaitement antisocial, et sioniste jusqu’à la moelle par son allégeance aux États-Unis et à la secte évangéliste. Dessiner Bolsonaro en nazi est absurde, ça montre bien le degré de bêtise de ces gens.

     

    Répondre à ce message

    • #2075940

      Exactement !

       
    • #2076049


      Ce qui est consternant, [...] , c’est surtout le fait d’assimiler Bolsonaro au national-socialisme et à la judéophobie (6 dessins sur 11), ce qui n’a aucun sens, puisque ce dernier est parfaitement antisocial, et sioniste jusqu’à la moelle par son allégeance aux États-Unis et à la secte évangéliste. 



      On ne saurait mieux dire.

      Ce matin dans la bagnole, je suis tombé sur un sketch de Bel RTL qui grimait Bolsonaro en Jorg Haider des tropiques : l’auteur du sketch déroulait des vannes complètement nases en mêlant mots en espagnol (sic ! ) et grossière imitation d’accent germanique pour faire Führer. Comme il était question du Brésil, il a bien veillé à parler de travestis.

      En comparaisons de telles daubes, les dessins cités dans l’article, malgré leur faiblesse conceptuelle, passent pour œuvres d’art !

       
  • #2075752
    Le 5 novembre à 07:58 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

    Et encore, on ne voit là que les dessins, tracés dans la fièvre d’une lutte à mort contre la bête immonde (plus jamais ! "Taisez-vous !") et pas leurs tronches de faux-culs fragiles !

    Des photos de petits chats sont plus pertinentes !
    Miaou !

    C’est mignon, p’tit chaton...
    Mais il est pt’être fasciste, l’enfoiré.
    Lâche la croquette, donne la papatte à pépère, voir si elle est raide.
    Il aurait appartenu à Eva Braun, ’faut se méfier !
    Envoie les Klarsfeld !

     

    Répondre à ce message

  • #2075753

    Je serais bien en peine de dire lequel de ces dessins est le plus con vu le niveau stratosphérique. Pour trancher je me tournerais vers ceux qui, en plus d’être débiles, sont affligeants sur la forme tant on croirait su crayonnage d’enfant. C’est vraiment du très haut niveau.

     

    Répondre à ce message

  • #2075770

    Les types ne savent pas, ô combien, on a envie de faire faire une quenelle au Christ de Rio...

     

    Répondre à ce message

  • #2075786
    Le 5 novembre à 09:31 par Phiiddipidès
    Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

    Aucun talent graphique pour beaucoup de ces "dessinateurs" ! On pourrait croire aux œuvres d’attardés ... ou à celles d’enfants en grande section de maternelle.
    Quant aux messages passés ... idem que pour la qualité graphique.

     

    Répondre à ce message

  • #2076129
    Le 5 novembre à 22:30 par Marmiedoise
    Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

    On sent bien que les gauchistes l ont mauvaise !
    Ressortez les croix gammées et bras tendus a tout va, en matière d analyses réductrices et de clichés foireux, pas de doutes les gaucho sont des champions !
    Je sais pas ce que vaut Bolsorano, je suis pas intéressé plus que ça par le bonhomme mais j avoue que le simple fait de voir, suite à son élection, les réactions de la gaoche droit de l hommisme me tire un sourire !
    Dire que ce sont les mêmes tarés qui nous vomissaient les mêmes constats graveleux et alarmistes suite a l élection de Trump et on a constaté depuis a quel point les aboiements gauchistes étaient fondés...
    Bref entre fantasmes et hystérie les gauchistes ont de plus en plus de mal a se positionner mais on commence a avoir l habitude !

     

    Répondre à ce message

  • #2076153

    Tout ce qui n’est pas juif est antisémite. Tout ce qui n’est pas "progressiste" est nazi. Tout ce qui n’est pas de gauche est d’extrême droite... c’est pourtant simple non ?

     

    Répondre à ce message

    • #2076394
      Le 6 novembre à 15:27 par p’tit gars
      Concours du dessin de gauche le plus con sur le fasciste Bolsonaro

      C’est parfaitement résumé, Memo ! J’ai donc le plaisir, l’honneur et l’avantage de vous dire à tous que je suis...antisémite, nazi et d’extrême droite !

      Je repense avec une certaine tristesse au mot célèbre de Manon Roland sur l’échafaud (rappel : c’est l’estrade en bois où était dressée la guillotine) :"Oh Liberté ! que de crimes commet-on en ton nom !"

      Remplacez le mot "crimes" par "bêtises".

       
Afficher les commentaires précédents