Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conférence au Local "Salazar et l’Estado Novo" par Jean-Claude ROLINAT

Conférence au Local, Jeudi 5 Avril 2012 à partir de 19h30

"Salazar et l’Estado Novo"

par Jean-Claude ROLINAT, journaliste et écrivain.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis d’origine portugaise et bien évidemment mes parents le sont...
    De leurs dires, Salazar créait la terreur à travers la "PITE", sorte de police "capo".
    Mon oncle était un franc gauchiste et n’avait pas peur de cette milice à la solde de ce dictateur qui laissait crever de faim le nord du pays, il savait parfaitement que des amis disparaissaient dans la rivière parce qu’ils avaient le tord d’affirmer un point de vue différent.
    Même avoir une boîte d’allumette ou un briquet à essence était punis pour Pré acte de terrorisme qui vous valait le l’enfermement à vie.
    Je pense que d’autres portugais peuvent témoigner de cet état de fait.

    Je ne dis pas que la révolution des oeillets ait été un réel progret, il suffit de regarder les miettes économiques de ce pays trop fière pour admettre une politique interne de merde.
    J’ai connu ce Portugal en retard sur l’Europe de l’époque (77 à 88), mais il avait de vraies valeurs de vie.
    Puis est venue la communauté européenne dans laquelle ils se sont jeté dessus pour signer une mord annoncée.
    Les routes étaient pitoyables après salazar et en l’espace de 8 ans (période pendant laquelle je ne me rendais plus au Portugal) j’ai cru voir un film de fiction. Des autoroutes, des ponts, des bâtiments pleins de vide professionnel, un rythme de consommation identique à celui de la France, des prêts à la consommation pour pouvoir acheter son frigo remboursable durant 10 ans !!!
    Le salaire moyen ? tout confondu... 500 euros
    Le prix actuel de consommation ? Autant que la France et même plus pour l’électricité et l’essence.
    Je l’ais toujours affirmé là-bas, le pays cours à sa perte... Je ne me suis pas trompé, c’est un pays en ruine aujourd’hui où il ne fais même plus bon d’y faire du tourisme.

    Mais de là à dire "Salazar, le regretté" sur cette affiche, il y a un fleuve qu’il vaut mieux traverser avec un masque et un tuba.

    Victor