Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

16 février 2013

Le 16 février dernier, Alain Soral et Marion Sigaut donnaient à Nantes une conférence intitulée "Comprendre les Lumières", qui fut un franc succès.

 

L’exposé de Marion Sigaut :

 

L’intervention d’Alain Soral et les questions du public :

 

Références :

L’essentiel est tiré du travail de Steven Lawrence Kaplan (1943- ) universitaire américain, professeur à new York, chargé de cours à Sciences Po et à l’École normale supérieure.

Il est historien, spécialiste du pain en France.

- Steven Lawrence Kaplan, Le Pain, le peuple et le roi, la bataille du libéralisme sous Louis XV Librairie académique Perrin 1986

- L’Encyclopédie : Fermier, grains,

- Delamare, Traité de la police 1709

- Voltaire, Lettres philosophiques (1734)

- Herbert, Essai sur la police des grains en 1753

 

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

Toujours chez Kontre Kulture, les deux derniers ouvrages d’Alain Soral :

À lire également, pour prolonger la conférence :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

213 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #351888

    Je rafraîchis la page du site juste après avoir visionné une vidéo de Jimmy Guieu. Quelle bonne journée décidément !
    Avec tant de documents vidéos aussi intéressants les uns que les autres (bien sûr je ne parle pas de la télévision ou des vidéos les plus vues sur l’Internet), on va finir par ne plus pouvoir lire du tout !

     

    • #352107

      Jimmy Guieu un des premiers a denoncer il y a plus de 20 ans ce qui arriverait bien ridiculisé malheureusement pour ceux qui veulent il y a ses videos sur internet.bravo a Marion Sigault pour toutes ces rectifications de l’histoire et a Alain Soral pour son engagement et son travail de titan.que circulent les informations


    • Un peu hors sujet mais j’en profite pour rappeler que Jimmy Guieu est mort d’un cancer (du colon si je me rappelle ?) et cette mort serait due (au conditionnel hein) à une barre d’uranium retrouvée par la suite sous son fauteuil de bureau par un ami.
      Et Chavez ?
      Je dis ça, je dis rien, je me pose des questions tant il est évident que les dires de Jimmy dérangeaient beaucoup de monde...


    • #352472

      Rebonjour. Moi j’ai découvert Jimmy Guieu l’autre jour sur ce site à vrai dire ! En lisant un article de Chavez ! Au début je suis aller voir le wikipédia du monsieur. Je me suis dis, "non mais quel jobar quand même !".
      Puis j’y ai repensé quelques temps après, et moi-même étant très très croyant de la vie humaine extra-terrestre (je précise que je n’aime pas du tout Alien et compagnie, les aliens à la sauce Hollywood), j’ai décidé d’aller revoir qui était le bonhomme. J’ai été impressionnait par le nombre impressionnant de romans écrits : 92 !
      J’ai décidé de regarder des vidéos, de m’intéresser à l’affaire Rennes-le-Château. J’avoue que pour le moment du peu que j’ai vu j’aime beaucoup ce "personnage". Étant donné que je m’intéressais à la SF avec Frank Herbert et Asimov, je ne savais pas trop si nous français étions fort dans ce type de romans. Du coup je lirai une grande partie de ceux de Jimmy pour me faire une idée.
      Pour le moment je ne vois pas de côté négatif chez ce monsieur. Au premier abord à part ce qu’il affirme sur les martiens ("Staline a fait un contrat avec eux dans les années 50"), l’homme a l’air quelqu’un de vraiment bien et honnête. Il a été résistant, croit dur comme fer à quelque chose au risque de se faire ridiculiser, et a dérangé les gouvernements. Un type bien quoi !
      Sinon, si quelqu’un a lu ses romans d’enquête, ce serait chouette de me dire ce qu’il en pense. Car ils sont assez chers sur le marché de l’occasion et je veux quand même un petit avis !


    • @MonclarCité
      effectivement personnage très cultivé et très interessant en depit d’un premier abord peut etre deconcertant pour celui qui le decouvre. J’ai toujours apprecié les ouevres de SF/anticipation, et je conseille ses romans qui meriteraient d’etre plus connus une fois passés les classiques bradbury, huxley, verne etc.
      Je conseille notamment "nous les martiens", trouvable pour quelques euros.J’en profite pour ajouter que les oeuvres de SF (romans, films) relevent pour beaucoup de l’anticipation, parfois extremment en avance sur leur temps.



    • Un peu hors sujet mais j’en profite pour rappeler que Jimmy Guieu est mort d’un cancer (du colon si je me rappelle ?) et cette mort serait due (au conditionnel hein) à une barre d’uranium retrouvée par la suite sous son fauteuil de bureau par un ami.
      Et Chavez ?
      Je dis ça, je dis rien, je me pose des questions tant il est évident que les dires de Jimmy dérangeaient beaucoup de monde...



      Je confirme, non seulement on a retrouvé une barre d’uranium mais celle-ci ne se trouvait pas sous son fauteuil mais dans son cul !

      Il est fort probable que les comploteurs (envahisseurs en soucoupes volantes ou Groupe Bilderberg ?) ont voulu se débarrasser discrètement de cet opportun qui les avait démasqué.

      Je dis ça, je dis rien, je me pose des questions tant il est évident que les dires de Jimmy dérangeaient beaucoup de monde...


    • #363946

      Au courageux anonyme : c’est quoi ton rôle, ici ?
      Décidément, les femmes de ménage sont en vacances.


    • #364724
      le 21/03/2013 par matrix le gaulois
      Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

      Je confirme, non seulement on a retrouvé une barre d’uranium mais celle-ci ne se trouvait pas sous son fauteuil mais dans son cul !



      Ou en espérant, parce qu’il semble avoir été quelqu’un de bien de prime abord, qu’il n’ait pas été un adepte de la Fistinière...


  • #351933

    très bel exposé de la crise de la monarchie en France avec les Lumières, je voudrais tout de même juste rajouter une caractéristique essentielle qui est souvent oubliée par beaucoup d’orateurs talentueux comme vous que cette crise a une dimension surnaturelle. Et c’est Jésus Christ lui même qui proposait aux rois de France la solution, étant DIeu il savait bien avant nous que cette crise allait arriver et il a eu bonté de nous en avertir et de suivre sa solution en apparaissant à la religieuse de Paray le Monial : Sainte Marguerite ALacoque en 1689 et sa solution était la consécration du Royaume de France au SAcré Coeur. Cette initiative venant du Ciel n’a pas été suivie ni par la monarchie ni promue par les jésuistes dont ils ont étouffé l’affaire en quelque sorte, après lorsque l’on ne suit pas les avis du Ciel et bien il ne faut pas s’étonner des chatiments qui nous tombent dessus alors que nous sommes prévenus tout de même des dangers d’où la disparition de la monarchie et la dégénérescence de l’ordre des jésuites, la substance vitale de ces forces vives disparait et qu’avons nous à la place l’autre avec ses suppots comme la franc maçonnerie. La cause est surtout surnaturelle au départ après elle se décline dans les faits historiques par ses conséquences que vous expliquez bien.

     

    • Bonsoir,
      Ne serait-ce pas la consécration du coeur immaculé de la Vierge Marie plutôt ?


    • #354033

      à Papyruss,

      non la première consécration demandée par le Ciel est celle émise par le sacré coeur de jésus christ à la religieuse sainte marguerite marie alacoque (taper sur un moteur de recherche du net son nom et vous trouverez surement sa biographie et cette demande céleste). Après il est vrai aussi que la vierge marie a demandé une consécration d’un pays à sa personne mais cela se passe plus tard lors des apparitions de Fatima en 1917, la dernière demande réitérée de sa part auprès des 3 petits bergers de fatima ayant eu lieu le 13 octobre 1917, un appel pressant de sa part, elle demandait la consécration de la russie à son coeur sinon ce pays répandrait ses erreurs et comme le pape déjà à l’époque n’a pas bougé avec tous ses évêques pour accomplir cela, et bien 4 jours plus tard , le 17 octobre c’était la révolution bolchevique en Russie et les erreurs ont commencé alors à se répandre à partir de ce moment historique. UN peu plus tard dans les années 30, lorsque l’une des 3 voyants (dont deux étaient déjà décédés) fut devenue religieuse, soeur Lucie, Notre Seigneur Jésus Christ lui est apparu pour qu’elle réitère sa demande auprès des autorités religieuses pour cette consécration et les a mis en garde en disant que si celles ci n’obtemporaient pas à sa demande alors l’eglise suivrait l’exemple du roi de France qui n’a pas consacré son pays au sacré coeur, phrase importante car Jésus Christ émet un lien entre ces deux consécrations (france et russie) qui n’ont pas été réalisées.
      Le problème c’est que l’on ne fait pas assez confiance, en toute simplicité à DIeu quand Il s’exprime, il y a toujours ces fichues considérations humaines qui entrent en jeu (doutes, peurs, interrogations, contrariétés dans les vues humaines) et qui brouillent tout au lieu d’avoir l’humilité comme un petit enfant d’accomplir ce que le bon DIeu nous demande, être en état de grâce d’une part et de rester simple d’autre part, sinon nous avons les conséquences suivantes aujourd’hui la sécularisation de la société et l’abandon des églises par les fidèles et de la pratique religieuse dans tous nos pays, ce sont des chatiments cela, car en ne suivant plus les voies du Seigneur, on s’aveugle et on aveugle les autres aussi alors que le chemin serait si simple si on écoutait le divin maitre.


  • Bonjour,

    Bravo Marion ! Bravo Alain !
    Vraiment rien à dire, continuez !
    Vivement cette même conférence à Batna ...

    Mahy

     

  • #351966

    Merci E&R Nantes excellente qualité d’image, de son, et l’esthétique en prime, c’est appréciable !


  • merci, très bonne conférence comme d’habitude.
    petite question hs, auriez vous le titre de la petite musique de fin.
    merci encore


  • #352009

    Faut vraiment que je me décide à lire cette Histoire de France par Bainville !

     

  • #352014

    Exceptionnel , un grand merci


  • Marion pourrais-tu écrire un livre plus riche encore sur le thème de la vidéo ?


  • #352032

    Vraiment super merci a MADAME SIGAUT et MR SORAL et a E&R pour cette video continuez merci pour ce travail ENORME merci a vous tous parfait


  • #352038

    finalement SOral fait le boulot qu’aurait dû faire l’Education Nationale, avec la sortie entre autre de son livre de Jacques Bainville : "l’histoire de France", bravo vous faites oeuvre de salut public, l’histoire si souvent décriée est pourtant une matière en effet bien importante pour aimer son pays surtout lorsque on enseigne des faits positifs du pays

     

    • Cela fait longtemps que l’Education est devenue ANTInationale : depuis l’année dernière Louis XIV lui-meme a disparu des programmes !


    • Louis XIV qui disparaît des manuels scolaires ?
      C’est certainement par pudeur quant à son mode de vie et par condamnation de son absolutisme !
      Ah humanisme quand tu nous tiens !

      Je comprends qu’ils veuillent le faire disparaître, après avoir lu ses mémoires, j’ai maintenant du mal, a regarder les images de notre Flamby Ier, sans esquisser un rictus, qui finit souvent en éclat de rire.

      Mais ce cauchemar commence à s’éterniser, je vais finir par croire que c’est bien la réalité.
      Si vous me voyez dormir, jetez-moi un seau d’eau.


    • démarche que chacun pourra faire : proposez à la bibliothèque de sa commune ou communauté de communes d’acquérir "L’Histoire de France" de Jacques Bainville et de nous donner des échos d’éventuelles acquisitions ! .... J’attends la réponse de ma bibliothèque communale après tout je lui règle mon imôt local, elle peut bien faire cet effort même si elle est aux ordres !


  • #352042

    Absolument magnifique.
    Merci à Marion Sigaut et à Alain Soral qui ont bien mérité du peuple et de la patrie.
    Que Dieu vous garde.


  • #352051

    J’adore les vidéos de Marion Sigaut cette femme est vraiment exceptionnelle tant sur le plan
    instructif que sur le plan humain.
    Soral , génial comme d’habitude.


  • #352060

    Merci à Marion Sigaut et à Alain Soral pour cette conférence de haute vue.

    Dans cette conférence, Alain Soral nous explique, notamment, qu’une théorie cohérente n’est pas nécessairement vraisemblable.

    Il a totalement raison : il faut toujours expérimenter après avoir conceptualisé.

    C’est la plus belle réponse que monsieur Soral pouvait faire à l’internaute qui lui reprochait de ne pas transformer ER en supplétif d’un parti politique chargé de "coller des liens dans les commentaires". On ne peut pas être un militant et un chercheur indépendant.


  • #352063

    Grand est Jean-Jacques Rousseau, tant par l’esprit servi par le style que par l’intégrité et le courage. Mais rendons à Jean-Jacques ce qui est à Rousseau et à Baruch ce qui appartient à Spinoza.

    C’est celui-ci, au XVIIe siècle, qui identifie Dieu à la Nature (Deus sive Natura) et qui refuse la téléologie (l’Homme engendre donc son histoire). Comme plus tard le Citoyen de Genève, il vécut avec modestie, du produit de son travail — il polissait des lentilles — en butte à l’exclusion et à la haine puisqu’on tenta même de l’assassiner.

    Je ne m’étendrai pas longtemps ici sur la hargne à l’encontre du jansénisme, hargne qui agacerait si au final elle n’amusait pas. Les naïfs croiront si cela leur chante que Saint Augustin penchait du côté de la grâce suffisante, que Molina ne procura pas les moyens casuistiques de « trouver avec le Ciel des accommodements » pour reprendre des termes de Tartuffe, ou que Louis XIV rasa Port-Royal des Champs car l’on y menait bambochade effrénée. D’ailleurs tous savent combien le confesseur jésuite du Roi Soleil, François d’Aix de La Chaise, fut opprimé durant 34 ans, avec quel succès il prescrivit la tempérance lors de la révocation de l’Édit de Nantes, et l’énergie avec laquelle il dut prêcher la modération dans la lutte contre le jansénisme. Il fit même si bien qu’on rasa l’abbaye à la poudre en 1713. Les ruines servirent de carrière. Il semble parfois que la Révolution n’ait en effet pas beaucoup innové.

    Demeureront, n’en déplaise, les œuvres des Solitaires et de leurs amis, parfois honnis et travestis : le Grand Arnauld, Nicole, Lancelot, Pascal, Racine. Certains opuscules seront depuis longtemps tombés en poussière qu’on lira encore La logique ou l’art de penser, la Grammaire de Port-Royal, Les Provinciales et Les Pensées (de préférence dans l’édition Sellier) ou encore Phèdre, Britannicus — la pièce des connaisseurs — voire Les Plaideurs.


  • Sans être un hyper spécialiste, considérer Turgot comme un physiocrate, et Quesnay comme un pro commerce est vraiment aller un peu vite en besogne.
    (voir par exemple le dialogue sur le commerce de Quesnay sur gallica)


  • #352095

    Une fois encore , bravo et merci Madame Sigaut .
    Votre déconstruction des lumières devient conférence après conférence plus passionante , comme les déconstruction , les révisions de Monsieur Henri Guillemin .


  • #352099

    Un grand Bravo !!
    Ou comment retrouver le goût de l’Histoire, la Vraie, oserais je dire.
    Ya décidément rien de nouveau sous le (Roi ?)soleil.
    Ou comment faire passer les profits de quelques uns devant le bien être de tous.

    CQFD ?

    w


  • Merci Mme Sigaut et M. Soral pour cette conférence !

    L’homme qui ne cesse d’intervenir est pénible ! Vu le son et sa voix, on dirait qu’il est au premier rang. Et franchement, vu le niveau de ses interventions, il pourrait s’abstenir. On dirait un pauvre hère, un type qui écoute M. Soral comme un gourou ou un maître à penser...

     

    • #353513

      C’est le même qui assiste à tous les spectacles de Dieudonné et à qui Dieudo dit :

      Tais-toi ! Tais-toi ! Ne répond pas ! C’est pas à toi que je parle ! C’est pas un dialogue là ! Ferme-la physiquement ! à tout jamais... ^^


  • #352120

    mais que ces conférences peuvent être passionnantes !...bravo à Marion pour son travail sérieux qui va à la source, aux textes !...Alain quant à lui est fidèle à sa réputation, ce don pour relier des choses entre elles, faire le pont entre la réalité et les idées et surtout nous apprendre toujours quelque chose d’essentiel sur nous-mêmes et notre relation au monde !...merci aussi à E&R Nantes.


  • #352121

    Merci mille fois. Le monde académique ne produit plus d’historiens si passionnés, si intéressants que Marion Sigaud. Tous ensemble chez E et R, vous forgez sans aucun doute, jour après jour, l’épée que les braves manieront demain.


  • Ces vidéos sont absolument passionnantes et instructives. Un grand merci à Alain Soral et à Marion Sigaut.
    J’ose espérer que marion Sigaut continuera et approfondira son oeuvre démystificatrice et démythifiante de cette "ténébreuse" époque des lumières et notamment mettre à jour le rapport entre cette époque et la seconde partie de la révolution française, la terreur. (n’est-ce pas cette idéologie qui serait source du terrorisme moderne, qu’il soit religieux ou intellectuel ?)
    Il semblerait que le génocide des vendéens ait été planifié et mis en oeuvre "scientifiquement". Il serait intéressant de faire apparaître certaines connections à l’oeuvre et déterminer les éventuels liens entre l’idéologie développée par les lumières et Les massacres, les génocides quels qu’ils soient, réalisés par la révolution française et surtout, comment expliquer plus tard la falsification de l’histoire.
    En effet, on nous a tous enseigné le contraire de la réalité et manipulé les faits ! comment, pourquoi et dans quel but. ?....
    Je voulais vous dire aussi que vous avez un talent pédagogique extraordinaire.... et vous écrivez très bien, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre livre "à l’ombre des Lumières" et je compte bien lire vos autres ouvrages....

    Un très grand merci à Alain Soral pour son irremplaçable travail, je décrypte mieux les discours politiques et les enjeux des évènements de l’actualité grace à ses très instructives vidéos du mois que je suis depuis le début. Je le remercie également de vous avoir permis, marion sigaut, de nous faire profiter de votre talent. Les historiens devraient prendre exemple sur vous pour nous faire aimer l’histoire.

     

    • #363959

      Et allez, encore un qui vient nous casser les couilles avec son "génocide planifié scientifiquement et mathématiquement", d’ailleurs tellement bien planifié qu’il ne reste aujourd’hui plus un seul descendant biologique des Vendéens de nos jours, ils ont tous été aérés dans des chambres à air.
      Quand on se prétend opposant à la révolution française, on en n’épouse pas ses rejetons, dont la course à la victimisation et au sacro-saint génocide constitue sans doute un des plus abjects.


  • #352141

    Considérons, par exemple, le travail général de l’esprit humain.
    Ce travail consiste en enquêtes sur le monde, sur les faits, sur les idées, sur les méthodes de notre perfectionnement individuel et de nos constructions morales, intellectuelles et sociales. Il y a deux manières de conduire ces enquêtes. La première est celle des sentimentaux, des intuitifs, des pas-sionnés, des libres penseurs ; c’est à des titres divers le roman-tisme, c’est Montaigne, Rousseau, Delacroix, Proudhon, Bergson. La seconde est celle des systématiques, des tradi-tionalistes, des partisans de l’autorité ; c’est le classicisme, c’est la théologie catholique, c’est Bossuet, Ingres, Auguste Comte, Maurras. La première, c’est le génie oriental ; la seconde, c’est le génie gréco-latin. La perfection réside dans une synthèse des deux procédés ; mais elle est rare et ne dure pas. Gustave Flaubert la signale dans son dialogue du Sphinx et de la Chimère ; le Dante, le Vinci, Racine l’ont atteinte quelquefois sur leurs voies particulières ; mais, sur la voie com-mune et universelle, le Christ en est le modèle inégalable, et l’Évangile la méthode parfaite. Chez nos contemporains s’exaspère l’horreur de la règle ; ils ne veulent même plus obéir à une règle qu’ils auraient eux-mêmes édictée. Ils oublient que, en vertu de l’impuis-sance où l’homme se débat de combler à jamais ses désirs, c’est dans l’obédience qu’il trouve le bonheur le plus solide et la force la plus durable. Devant ses perpétuelles désillu-sions, l’orgueilleux devient pessimiste, comme Châteaubriand, mais l’humble se retourne vers le Ciel, s’humilie à fond, et reçoit bientôt toute la somme de certitude et de paix compatible avec l’humaine nature. C’est la grande leçon de Jésus que d’atteindre l’harmonie parfaite en restant simple et naturel. Mais on la comprend mal ; selon leur caractère, les uns n’en prennent que la partie disciplinaire, les autres que la partie libertaire. Voilà comment un excès d’autorité engendre les révolutions, et un excès de licence, les tyrannies.

    C’est pas de moi vous vous en doutez, sa reste à méditer

     

  • Le détricotage de la propagande des Lumières dans les livres pour jeune fait penser au travail révisionniste de Vincent Reynouard.


  • Putain, malgré tout, après une conférence comme ça, histoire + réflexion, ça inspitre, ça donne le moral, ça donne envie de se dépasser...

    C’est beau, merci E&R..

     

  • #352174
    le 08/03/2013 par pas d’importance
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    C’est excellent Marion !
    Excellent d’avoir parler du grain et de la subsistance.
    Je rappel que les plantes et les animaux ont une importance dominante dans les religions.
    Par exemple dans le coran avec les chapitres suivants 2,5,6 : la vache, la table servie et les bestiaux.
    Tout sa pour nous expliquer que les deux buts recherché sur terre sont la subsistance et la sécurité. Et parce que je m’intéresse à la lecture du coran l’histoire de Adam et l’arbre du paradis illustre sa tout comme l’histoire de moise et les enfants d’Israël.
    Celle de Adam et l’arbre nous montre comment le diable sort Adam du paradis en le séduisant avec l’arbre du pouvoir et et l’éternité, c’est expliqué en détail dans le chapitre 7.
    Tandis que l’histoire de moussa(moise) et les enfants d’Israël nous montre comment le diable fait pour oublié aux hommes définitivement la vie de l’au-delà par les biens physiques : le veau en or et les quantité de fruits et légumes sur terre.
    Beaucoup de musulmans ne voient pas de rapport avec les aliments et la religion de l’islam, alors que le coran prend dans chaque chapitre et chaque histoire les aliments comme base. Je trouve sa quand même fou qu’on parle que de jihad et de lapidation sur un livre qui parle en majorité de la nourriture et de sécurité.
    Je donne comme dernière exemple le chapitre 12 (sourate youssouf, joseph) qui nous parle d’un enfant esclave qui va devenir prophète et roi des stocks et de la distribution de la nourriture. Cet enfant étant le prophète joseph.


  • Belle association !
    Générosité, partage du savoir au plus grand nombre.
    Pédagogie, humilité, dévouement, c’est très impressionnant.
    Merci à vous.


  • Quel bonheur de vous avoir !
    Les bornes de la bien-pensance brisées la réalité apparait laissant naitre ce dur sentiment de trahison ...

    Un jour viendra ou la vérité jaillira

    Encore merci

     

    • #355565
      le 12/03/2013 par banlieu nord 93 pokry
      Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

      une vérité efface milles mensonges merci a ER(Alain Soral Dieudo salim) de nous dégoté des pures talent comme Marion et tant d’autre passionnant ce qu’on peut découvrir hors manuel scolaire de plus en plus de personnes en prennent conscience c’est ce qui me réconforte je doit dire.Parler avec des gens formaté sans le savoir avec des idées toute reçu c’est le pire des combats qui nous attends la vérité jaillira certes mais combien font suivre ces pensants des lumière.


  • E&R ,association reconnue d’utilité publique,ce serait pas mal,même si cela relève de l’utopie .

     

    • Elle l’est deja.. reconnue d’utilité publique par les 200000 personnes qui regardent les videos tous les mois !

      Evidemment l’oligarchie ne vas pas reconnaitre ca..


    • 200 000 personnes par mois c’est très bien...

      2 000 000 ce serait encore Mieux !
      Alors que chacun fasse un petit effort et diffuse les liens de ces vidéos en commentaires sur TOUS les Blogs qu’il connaît !
      Avec 1 ou 2 millions d’auditeurs les choses commenceront VRAIMENT à changer dans ce pays !!!


  • J’ai particulièrement approuvé la phrase " liberté pour les commerçants et oppression pour les consommateurs"
    j’ajouterai "droits de l’homme commerçant et des financiers usuriers" 1789
    Bravo M. Soral !
    _ :)

     

    • @emmha
      Ou autrement dit :
      La bourgeoisie devait donner : au lieu de la liberté d’esprit, une profonde anarchie morale ; au lieu de la liberté politique, une oligarchie de censitaires (1) ; au lieu de la liberté de l’industrie, la concurrence du riche et du pauvre, au profit du riche.

      Tous les gouvernements de nos prétendues "démocraties", sont depuis longtemps entre les mains de cette oligarchie financière apatride qui impose à ses obligés et serviteurs que sont les hommes politiques modernes, ses diktats économiques,sociaux et culturels. Cette oligarchie y parvient uniquement par le pouvoir de CORRUPTION dont elle dispose, tant sur les niveaux des Nations que sur celui de structure comme celle de l’Europe.

      Les bourgeois ripoux (ministres, députés,sénateurs, etc) sont grassement payés, avec moult avantages officiels et officieux, privilèges, immunités, honneurs, passe-droits, faveurs, dérogations, irresponsabilités, exemptions, etc.
      La moralité, la justice, l’honnêteté et la sagesse sont considérées comme des ringardises d’une époque révolue.
      L’ Histoire démontre que ces comportements ( l’économie mondialisée uniquement basée sur l’ENDETTEMENT et la CORRUPTION ) ont inévitablement été les précurseurs de guerres et de conflits dévastateurs.

      Note : (1) Cens. Définition : impôt à payer pour pouvoir voter et être élu.
      Censitaire. Définition : celui qui payait le cens au Moyen-âge.
      Oligarchie de censitaire : tous les pouvoirs au profit d’une oligarchie financière réservant les postes du gouvernement aux seuls possesseurs d’une certaine fortune et à ceux qui devront lui rester fidèle.


  • #352200

    Excellent !! A partager, comme je le ferais sur mon site, à un maximum de monde ! De la connaissance pure offerte par des personnes intègres et respectables. Eh oui, des gens se battent et éduquent tout en propagant de belles valeurs. Exemples que devraient suivre les médias officiels et leur cohortes de pseudo-journalistes ! Mas là j’en demande peut-être un peu trop. Ah, enthousiasme quand tu nous saisi...


  • #352220

    "Gouverner, c’est faire croire."

    Nicolas Machiavel

    "La bonne politique est de faire croire aux peuples qu’ils sont libres."

    Napoléon Bonaparte

     

  • "Un art qui se chie est un art secondaire"

    Là on touche un niveau jamais atteint, au dessus c’est pas le soleil c’est une supernova.
    Y a moyen de sortir un livre intitulé "Les aphorismes d’Alain Soral" là.

    Bravo à Marion Sigaut pour cette conférence et la bonne humeur qui s’en dégage.

     

    • #352527
      le 09/03/2013 par theydontcareaboutus
      Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

      C ’est vrai que je me demandai pourquoi il y avait autant d’émission sur la bouffe on fini part tourner en rond ca fini part me couper l’apetit, me donner la gerbe même.
      Pourquoi pas une émission sur : un plombier presque parfait ; top carrossier ou cauchemar en salon de coiffure...
      Mon parrain qui a été cuisto et patissier dans ca jeunesse il y bien une 50taines d’année maintenant ma sortie le même genre de propo que soral mdr ! Et il à tres vite arreter ce boulo de dingue .

      Merci à vous deux


  • #352235

    Il faut faire attention aux récupérations politiciennes de l"Histoire. Madame Sigaut ne peut ignorer que les réformes économiques entreprises sur les conseils des physiocrates ont été entreprises dans un certain contexte économique et social marqué par la rivalité entre la France et l’Angleterre pour la prééminence géopolitique mondiale à travers la maîtrise des routes de commerce maritime et la conquête des marchés coloniaux. L’Angleterre se lance à cette époque dans une politique expansionniste extrêmement agressive, tant sur le plan militaire avec les guerres menées sur les continents américains et indien que sur le plan idéologique et commerciale avec la mise en oeuvre de nouvelles théories économiques fondées sur les inventions financières du XVIIème siècle qui voit l’émergence de la finance de marché à Amsterdam dont la Bourse fusionne avec celles de la City au XVIIIème siècle. Face à cet expansionnisme commercial, la France ne pouvait rester les bras croisés et ce d’autant plus que les problèmes financiers résultant des conflits avec la perfide Albion réclamaient de profondes réformes des finances de l’Etat. En l’occurrence il s’agissait de pratiquer une politique de rupture avec le mercantilisme protectionniste du XVIIème siècle pour ouvrir les frontières au commerce entre les Etats devant permettre à ceux-ci de dégager davantage de ressources pour le développement rationnel d’une économie en pleine mutation avec les débuts de la révolution industrielle et la création de marchés dits de masse. Naturellement des évolutions aussi profondes ne pouvaient que bouleverser en profondeur des équilibres économiques et sociaux au détriment des populations les plus exposées. La monarchie a été la première a en faire les frais du fait des échecs essuyés dans les tentatives de rationaliser le système fiscal et les traités de commerce maladroitement négociés entre la France et l’Angleterre qui ont provoqué la fureur que l’on sait dans les couches populaires et une partie de la bourgeoisie commerçante. Il n’en reste pas moins que l’Etat français ne pouvait rester à l’écart des mutations économiques de son temps ; du fait de sa position de puissance dominante sur le Continent, la seule à même de tenir tête à l’Angleterre sur toutes les mers du Globe. Les réformes abandonnées par la Monarchie ont été reprises par la République au prix d’un effondrement économique sans précédent, dont la France a mis une bonne vingtaine d’années à se relever.

     

    • Monsieur,
      Vous confirmez mon opinion sur le libéralisme. C’est une course au pouvoir et à la puissance au détriment des faibles. Un être humain a la valeur de ce qui se trouve dans son porte monnaie. Le reste n’a aucune valeur. Les réformes que vous saluez sont un échec aussi grand que la crise économique actuelle.
      Cette crise s’accompagne d’un discrédit jeté sur toutes les démocraties et les partis traditionnels. Je vous vois dans le rôle de ceux qui considèrent que ces réformes sont nécessaires et inévitables. Les réformes que Marion Sigaut décrit l’étaient aussi. Elles ont mis à bas la confiance que la population avait dans la royauté. Aujourd’hui, les réformes du même type (j’ai trouvé des correspondances avec ce qui est exigé par les libéraux aujaurd’hui avec ce que les Lumières exigeaient du peuple) coûtent la légitimité des partis socialistes, populaires, démocrate chrétien et j’en oublie. La rupture de la confiance va se répéter.

      Ceux qui viennent derrière sont des extrémistes de bords divers. Ce sont vos enfants. Ils arrivent au pouvoir parce que vous croyez à ce que vous écrivez. Ce que je vois maintenant m’a permit de comprendre pourquoi un Hitler a pu arriver au pouvoir. Le processus est horriblement analogue.

      PS : Votre texte me fait dire que vous vous reconnaissez dans les réformes imposées par Quesnay. La reprise de ces réformes a donné par exemple l’inflation des assignats. Napoléon a remis la France en ordre. Il est le produit du libéralisme. La démocratie ne concerne en rien l’entreprise. L’idée de liberté totale pour les marchands implique que toute la société doit se soumettre à leur volonté. Vous nous soumettez tous à leurs volontés.

      Un type à dit faire le travail de Dieu. Vous êtes pour ça et votre dieu s’achète.


    • Les réformes abandonnées par la Monarchie ont été reprises par la République au prix d’un effondrement économique sans précédent, dont la France a mis une bonne vingtaine d’années à se relever.
      Tout ça pour ça. La concurrence des graines ou de la gloriole, le roi n’en voulait pas... La république le fera.
      Récupération politicienne de l’histoire... Je croit que t’es en plein dedans avec ton débordement de culture a deux balles. Tu veux nous dire quoi, la royauté inadapté comme cro-magnon a naturellement laissé sa place a la republique-sapiens-sapiens ? Ré-ecoute la conference pour te faire une idée de ce que l’evolution lumineuse on peut en penser par ici.
      il s’agissait de pratiquer une politique de rupture
      la rupture c’est comme le changement (dans ta gueule et dans ton c*l)


  • #352271

    Guillemin est vivant !!!!!!!!


  • #352297

    Les plus de 50 ans de mon pays, supérieurement ou moyennement cultivés de mon pays, le Portugal, ont toujours dit : il n’y a de Culture que la française, la France c’est la Culture. Mais ils se demandent ce qu’elle est devenue, ou est-elle passée cette France ?

    Je vais pouvoir enfin leur dire qu’elle n’est pas morte, elle vit encore a travers des gens comme Marion Sigaux ou Alain Soral.

    Merci


  • #352302

    Je dois absolument répondre à ce monsieur qui m’a posé la première question à laquelle je n’ai répondu que partiellement. Nous sommes partis sur autre chose et je n’ai pu conclure.
    La question était "que pouvons-nous faire" et je répondais "Vox pupuli, vox dei" ce qui n’est que le début de ce que je voulais dire.
    Si le peuple ne se trompe jamais, ce qu’il faut faire c’est le détromper juqu’à ce qu’il ait les éléments pour décider quoi faire. Ce que nous pouvons faire, c’est rétablir la vérité, et la faire circuler. Ce qui en adviendra ne nous appartient pas. C’est le peuple qui décidera.

     

    • ah merci Marion ! vous avez du lire dans mes pensées :o) Je m’apprétais à vous poster un commentaire concernant ce passage ou j’étais restée sur ma faim.
      Grâce à vous, d’une histoire ennuyeuse et lointaine, c’est une histoire éclairante et palpitante qui m’apparait comme si c’était hier. Merci infiniment, à vous et à Alain Soral pour la générosité de vos vidéos si enrichissantes et surtout vitales.


    • #355595
      le 12/03/2013 par banlieu nord 93 pokry
      Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

      bonjour Marion milles merci pour votre travaille très intéressant qui redonne espoir aux peuples vous redoré le blason de la police (enfin son travail initiale) qui défendait les intérêts du petit peuple non pas du marchand.


  • merci encore une fois à marion sigaut et alain soral pour leur générositée et leur rigueur !
    synthéses tjrs époustouflantes ,le paralélle entre le siécle des lumiéres et notre période est "bluffant".
    ce va et vient du concept au réel , est exactement la force manquante dans 90% des débats actuels , et dans toutes disciplines confondus.
    inspirant et vivifiant , comme d’habitude
    les "kokopellis" des idées !


  • Merci beaucoup à vous deux pour la partage de ce savoir !
    Cela dit j’ai une question, Marion dit au tout début de sa conférence que La Louisiane est perdue vers 1769. Or la Louisiane, si je ne dis pas de bêtises, restera française jusqu’à être vendue par Napoléon.

    Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce point, je vous en remercie.

     

    • En résumé...

      La France a secrètement cédé à l’Espagne les territoires de la Louisiane situés à l’ouest du Mississipi en 1762. Par le traité de Paris, Louis XV cède les territoires situés à l’est du fleuve à l’Angleterre en 1763.

      Pendant quelques années la Louisiane orientale restera française « de facto » (administrée par des français avec la présence de troupes françaises) bien que sous l’autorité d’un gouverneur espagnol. Suite à certains troubles le gouverneur espagnol fut chassé en 1768 et remplacé par un français. En 1768 une « Louisiane libre » est proclamée et une délégation est envoyée à Versailles pour demander au roi de réintégrer la Louisiane au Royaume de France. Le roi refuse de les recevoir.

      Finalement c’est le roi d’Espagne qui enverra un nouveau gouverneur avec 3000 soldats pour rétablir son autorité en 1769.

      Par le traité de San Ildefonso en 1800, l’Espagne rétrocède la Louisiane à la France et le territoire sera vendu aux États-Unis par Bonaparte en 1803.

       

    • traité de Fontainebleau.


  • Si il y a des perdants, c’est qu’il y a des gagnants. Ne voir qu’un coté de la pièce c’est s’enchainer mentalement. Je suis déçu que Marion soit tombée dans ce piège. Les marchants, si n’avaient pas encore vendu leur blé mais se le font saisir sur les routes/ports comme elle le dit, ils n’ont pas été les grands vainqueurs. Et surtout ils ne peuvent être les principaux gagnants si effectivement la disette se prolonge sur plusieurs années. Non pour moi, j’intuite la réponse au travers notamment de toutes les petites anecdotes qu’elle mentionne sans les relier/expliciter : les gagnants c’est ceux qui étaient auparavant constamment dépossédés des réels fruits de leur travail : les agriculteurs. Sérieusement, un agriculteur qui n’a pas le droit de garder son blé pour se nourrir mais doit le vendre à un tarif imposé, ce n’est pas moral. Alors c’est sûr que vu le nombre qu’ils devaient être, le retour de balancier pour les urbains/non agri de l’époque ça a dû être très violent. Protégés et priviliégiés pendant des années et d’un coup qui doivent payer leur pitance au même prix que ceux dans les pays voisins (et c’était l’or/argent en vigueur à l’époque, pas les devises trafiquées qui faussent le jeu) ...
    Les écrits émanent de ceux qui ont le loisir de le faire, c’est à dire des privilégiés urbains. Ceux qui étaient défavorisés par les lois et ont trimer pour faire pousser leur pitance (et qui étaient illettrés ...) risquaient pas de laisser de trace de leur condition et encore moins de leur changement de condition.
    Déçu que Marion se laisse avoir par ces pièges grossiers de l’histoire et prenne pour argent comptant ce qui est écrit, sans supposer le coté obscur. C’est pour ça que j’aime pas l’histoire, les historiens et que j’adhère à 100% avec le point de vue de Orwell (1984).

    L’ironie du sort, c’est qu’on est actuellement dans la même situation. Les paysans sont littéralement volés au profit des priviligiés dans les villes. Mais cette fois de façon complètement démultipliée. Suffit que le premier grain de sable (qui ne va pas tarder, diminution du flux de pétrole oblige) se manifeste et là ça sera pas joli du tout. Et on aura même pas tiré de leçon de la période que marion nous a exposé.

     

    • Je crois que tu fais un contresens. ça arrive...


    • #354986

      @ Atlantis



      Sérieusement, un agriculteur qui n’a pas le droit de garder son blé pour se nourrir mais doit le vendre à un tarif imposé, ce n’est pas moral.



      Il me semble qu’il s’agissait des excédents qui devaient être vendus à un tarif imposé -ce avec quoi on allait commercer au marché.

      Dans une communauté certaines choses (l’éducation, la santé, l’ordre civil, la sécurité nationale, la production d’énergie, l’exploitation des ressources naturelles et la production alimentaire de base) ne doivent pas tombées entre les mains d’un monopole privé.
      Ça ne veut pas dire que tout doit appartenir à l’État façon soviet mais juste qu’on ne peut pas faire n’importe quoi avec le patrimoine d’existence, car contrairement à ce qu’affirmait Cohn-Bendit, c’est bien la majorité qui doit se protéger de la minorité.
      On évite la spéculation et le monopole en régulant par des corps publics les activités d’exploitation économique privées (ce qu’ont fait sauter les disciples de Milton Friedman avec les reaganomics des années 80).



      Les marchants, si n’avaient pas encore vendu leur blé mais se le font saisir sur les routes/ports comme elle le dit, ils n’ont pas été les grands vainqueurs.



      Je viens de voir la conférence et je n’ai pas entendu dire que TOUT le blé des marchands avait été saisi.



      Et surtout ils ne peuvent être les principaux gagnants si effectivement la disette se prolonge sur plusieurs années.



      La rareté fait monter les prix. Tenons également en compte qu’il s’agit d’un bien de subsistance, qui plus est saisonnier : les marchands ne peuvent qu’être gagnants en cas de disette.



      Je suis déçu que Marion soit tombée dans ce piège



      Marion fait une description de faits et de leurs conséquences... Quel était le piège ?



      j’aime pas l’histoire, les historiens et que j’adhère à 100% avec le point de vue de Orwell (1984)



      "Qui contrôle le passé contrôle le futur. Qui contrôle le présent contrôle le passé", c’est ça ? Il dénonçait justement les falsifications de l’Histoire au service d’une idéologie. Cette conférence tente de démystifier les Lumières dans cette même optique : Orwell ne recommandait pas l’ignorance mais la recherche de la Vérité.
      Conclusion : le révisionnisme historique nous rendra libre.

      Salut Marion !


  • Un grand merci à Marion Sigaut et à Alain Soral qui m’ont offert une relecture des causes et conséquences de la Révolution française, telles qu’elles m’avaient été enseignées, au Lycée, il y a 60 ans. Période de notre histoire, remarquablement mise en parallèle avec notre époque actuelle, par Alain Soral. Ce qui laisserait à penser que les mêmes causes ayant les mêmes effets, nous irions inéluctablement vers une rupture violente prévisible à moyen terme. Rupture nécessaire, favorable à une renaissance salvatrice de la France, où une troisième voie, hors du clivage mortifère gauche-droite, aurait trouvé sa consécration : mais à quel prix ?


  • Conférence très intéressante , comme toujours.
    L’intervenant de la fin donne de bonnes idées : l’Histoire en BD pour les enfants (et pour les autres ;-) ) C’est vraiment une bonne idée. Ca éviterait d’avoir à dé-lobotomiser des enfants devenus ados, et déjà bourrés de certitudes...


  • #352393

    Je n’ai pas regardé la conférence, mais je me doute sur ce qui a était dit à propos d’un certain personnage, Turgot.

    Madame Sigaut, dans une conférence qui date un peu, vous aviez présenté Turgot comme le prototype du capitaliste libéral ne pensant qu’au profit. S’il était effectivement un libéral, les différentes sources étudiées m’ont montré que Turgot semblait assez désintéressé ; a modernisé le Limousin et était dévoué à l’Etat. Le Parlement, votre grand ennemi le haïssait, notamment car il voulait taxer la noblesse.

    Pourquoi passer tout ça sous silence ?

     

    • #355431

      @ Monte Cristo



      Pourquoi passer tout ça sous silence ?



      Marion Sigaut est payée par le puissant lobby des Chouands !

      Plus sérieusement, je vois que beaucoup de personnes ont des informations intéressantes sur ce siècle mouvementé et qu’il reste pas mal de travail à faire pour recouper toutes ces informations.
      Je ne sais pas si c’était le cas pour Turgot mais j’imagine que beaucoup de ceux qui souhaitaient une réforme libéraliste étaient sincères dans leur démarche et n’avait pas le cynisme de Voltaire tel que nous le décrit Marion.

      J’aimerais savoir si certains sont calés sur les origines occultes des Lumières.
      Je connais un très tout petit peu sur l’ésotérisme par la lignée qui m’intéresse c’est à dire la gnose, l’alchimie et les mystiques modernes comme Gurdjieff et Mouravieff. On y trouve un thème récurrent qui est la nécessité pour l’être humain de s’émanciper de ses pulsions instinctives qui sont symbolisées par ce qu’ils appellent le Loup : un prédateur qui est en nous (le cerveau reptilien pour utiliser des termes plus modernes).

      En résumé, le courant du "bien" explique qu’il ne s’agit ni de renier ni d’être assujetti à ce Loup mais de le domestiquer : selon cette philosophie, le destin de notre corps -qui est notre incarnation dans le monde matériel- est d’être au service de notre âme, celle-ci devant assumer le rôle du maître éclairé et bienveillant.
      Le courant du "mal" voit la chose d’une tout autre manière : pour ce dernier, le secret est de libérer cet animal en nous et de chevaucher son galop frénétique. En fait, c’est être esclave de cet animal et de son besoin de jouissance matérielle. Si c’est votre philosophie, il est essentiel de convertir vos semblables à cet enfer pour que dans cette chaîne d’esclavitude vous vous fassiez une bonne place.

      Le libéralisme économique et la libération des moeurs sont les deux faces de la même pièce : il s’agit de libérer des forces en nous qui nous dépassent, qui nous emprisonnent et qui nous broient : c’est libérer le Malin.
      Les Droits de l’Homme s’opposent au Droit Divin et toute l’idéologie moderne qui veut réduire l’Homme à une sorte d’animal savant nous persuade en fait d’être à l’écoute de cet animal qui est en nous, de le mettre sur un piédestal et de pourvoir à ses besoins.

      Les réseaux qui forgent les événements historiques savent très bien ce qu’ils font et ont tous les outils et toutes les connaissances pour mener à bien leurs desseins.


  • Bonjour,
    Merci pour cette conférence absolument passionnante. Tout d’abord un grand merci à Alain pour donner une tribune à des personnes qui gagnent à être connu et écouté. Je voudrai remercier Marion pour son formidable travail (que j’ai découvert par le biais d’e&r).

    J’ai une requête pour Marion. Est-il envisageable de mettre au point une série d’émissions (un peu du genre de celles d’Henri Guillemin). Ne résidant pas en France je ne peux malheureusement pas assister aux conférences. De plus je suis certain qu’il existe une audience francophone qui serait très intéressée.

    Enfin pour vous deux : ne changez surtout pas votre façon de faire vos conférences. C’est un délice !


  • Madame,

    je n’ai vu que la première vidéo. Une chose m’a frappé dans votre conférence. Il y a une correspondance incroyable entre les réformes imposées par les physiocrates et les réformes imposées par nos libéraux.

    Par exemple, le slogan de Sarkozy "Travailler plus pour gagner plus" se retrouve dans votre récit au moment où vous dites quelque chose comme "S’ils n’arrivent pas à payer leur grain, ils n’ont qu’à travailler plus". Le lien entre les deux me semble évident.


  • #352447
    le 08/03/2013 par chris de beaumesdevenise
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    Bra-vo !! bra-vo !!! Je fais clap-clap-clap avec mes petites mimimes devant mon écran :)

    Mme Sigaut vous redonnez des couleurs vraies a l ’Histoire !!!
    Et d"un coup tout s’éclaire ,et d’un côté c’est terrifiant de voir que la trahison remonte a si longtemps ...
    Cette histoire de "police des grains" recèle en elle tout les germes qui donne la réalité d’aujourd’hui.... terrifiant ....

    J’aimerai que la Vérité éclate rapidement au grands jours ... mais comme vous l’avez dit dans une autre vidéo ,il faut être patient ...

    Alors je suis patient et je fais faire mon petit travail en n’en parlant dès que je sentirai un auditoire réceptif ,en espérant un jour vous voir dans la région d’Avignon :)

    Et bien sûr un graaaaaaaaand merci a Alain Soral et E&R !!! chapeau bas ,mes respects.


  • Excellente conférence de Sigaut + les analyses et les fulgurances de Soral = soirée enrichissante !


  • Le vieux du premier rang qui fustige le désapprentissage du français pourrait commencer par réapprendre la politesse et le respect.

    La dernière fois à Nantes, avec San Giorgio, on a eu droit au même cirque : coupe la parole, pose des questions pour faire le malin et montrer qu’il existe... c’est lourd.

    C’est le genre d’énergumènes qui nous font passer pour des cons, des illuminés. J’parle même pas des dinguos qui viennent régulèrement ici faire l’apologie du jeûn spiritualiste comme solution à la faim dans le monde.


  • Sans vouloir lécher les pompes, Alain est vraiment de plus en plus clair et agréable à écouter, c’est un vrai bonheur.

    Dommage qu’il y ait toujours un crétin dans le public qui emmerde un peu, mais bon c’est comme ca xD


  • #352492
    le 09/03/2013 par le bretteur fredonnant
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    C’est étonnant a quel point les termes historiques utiliser par Marion Sigaut sont équivalent des termes du libéralisme d’aujourd’hui .L’ordre naturel équivaut a libéralisme.Physique a économie, plus de liberté a la solution de tous nos problème ,sécurité liberté et protection par le roi au droit de propriété de liberté et d’ordre voulu par les libéraux comme le fondement de la société.bref nous avons donc comme elle le dit bien la matrice du libéralisme et l’assise du capitalisme d’aujourd’hui.Tout cela dans un charabia philosophique révolutionnaire purement pécuniaire.On comprend aussi comment le terreau de souffrance créer entre 1763 et 1770 a marque la fin de la royauté et a put être récupéré par ces mêmes physiocrates (marchands, nouvelle bourgeoisie) pour fomenter la révolution française a leur propre fin.Excellente conférence de Marion Sigaut,avec comme toujours du grand Soral.Tout est dit.


  • Ces vidéos furent un régal.

    Un grand merci à Alain SORAL et à Marion SIGAUT pour leur partage et le temps qu’il nous offre en ligne.

    J’ai retrouvé goût à l’histoire grâce à Marion, et pour les propos tenus par Alain en ce qui concerne l’intelligence mathématique des français d’origine maghrébine, je confirme (15/20 au baccalauréat pour l’épreuve de math :-)

    Dès que j’ai terminé tous les bouquins que j’ai entamé, je commanderai ceux de Marion et me ferait une joie de les dévorer.

    Que Dieu vous protège.

    Cordialement

     

  • #352509

    Wooow ! Un pure torrent de savoir et de connaissances ! Que du bonheur !

    Merci E&R.


  • Juste avant de regarder cette conférence, je tiens à dire que je suis ravi de vivre ce que je vis actuellement. C’est une période historique, de voir des Français de confession chrétienne, musulmane etc ... réunies contre l’Empire, l’idée de s’instruire grâce à Alain, Marion, Le Libre Penseur, Etienne etc ... De décompresser avec Dieudo, Jacky, commander des grands livres très rares grâce à KontreKulture, vraiment, je suis content. Alors c’est dur psychologiquement par moment, mais quand je vois que Dieudo rempli les salles forcé à faire annulé des zozos comme Semoun (manque de public), le succès de KontreKulture ... je me dis comme Alain, que "En France, quelque chose se passe"


  • Super conférence, encore merci à vous. Par contre, qu’es-ce qu’il est lourd le type à la fin. Celui qui n’arrête pas de faire des raisonnements. ça gâche un peu le plaisir... :)
    Mais bon, ça reste une très grande conférence. Je vais immédiatement la partager sur les réseaux sociaux.


  • #352561

    Conférence d’une incroyable pertinence de la part de Sigaut et de Soral. On voit avec quelle aisance on évolue dans les coulisses du système impérial, dans les rapports du passé et du présent, de la morale des classes sociales, dans les corridors dérobés du pouvoir et comment tout se tient. Une fois qu’on a compris comment fonctionne l’engin il est beaucoup plus facile d’y voir clair et d’expliquer ses avantages, ses défauts et aussi son destin.

    Pour moi un sincère moment de vérité !

    S’il y a une vidéo à faire circuler pour donner une idée de ce que peut être E&R je pense que c’est bien celle-là, surtout pour son aspect très pragmatique et donc très clair (la vérité du pain – la vérité du peuple en quelque sorte).

    Je note l’intervention de Marion Sigaut à 42 :00 qui parle d’un choix moral de la part des défenseurs du libéralisme. Et pour cause puisqu’un argument récurent des libéraux et des économistes européens-laïcards de la première heure c’est que le capitalisme n’est pas porteur de morale (autrement dit le capitalisme serait l’ « essence » de la «  liberté ») ce qui est évidemment faux comme le montre si bien cette conférence !

    A retenir également je pense le « liberté pour qui ? pourquoi ? » Très pertinent pour démonter les philosophies à deux euros. Et aussi le fait de ne pas se référer qu’aux livres mais à sa propre expérience, c’est-à-dire affûter son intuition et au dépit des gens de « bonne culture » écouter son cœur et avoir confiance en son propre jugement ! Quitte par la suite à élaborer (métaboliser – comprendre la mécanique) sa première intuition.

    Un proverbe que j’aime sortir à la fin des délires philosophiques grandiloquents des anarchistes (et pourquoi pas des économistes) qui en général les fait buger : « la liberté commence là où s’arrête celle des autres ». A tester … vous verrez c’est assez marrant …

     

    • « les philosophies à deux euros »...à 2 francs, camarade.
      parce que je n’aime pas l’euro
      parce que je ne vois pas pourquoi la médiocrité des philosophes verrait son prix augmenter.


  • #352563

    Il est maintenant clair que les Lumières et l’idéologie des droits de l’homme ont été ce qui a servi de caution morale au totalitarisme marchand. Il fallait à la bourgeoisie un pendant moral et philosophique au catholicisme de l’Ancien régime, ils inventèrent les droits de l’homme.


  • #352564

    Bravo madame Sigaut ! Un grand merci !
    C’est clair, net, précis, d’une grande clarté et tellement instructif ... merci encore à vous et à toutes les personnes nous permettant de vous entendre dans nos contrées reculées.


  • #352575

    Il n’y a donc que les nations où la culture est bornée à leur propre subsistance, qui doivent redouter les famines. Il semble au contraire que dans le cas d’un commerce libre des grains, on pourroit craindre un effet tout opposé.
    Quesnay, article de l’Encyclopédie, article grains.

    Car lorsque le commerce du crû est facile & libre, les travaux de main - d’oeuvre sont toûjours assûrés infailliblement par les revenus des biens - fonds.
    Quesnay, article de l’Encyclopédie, article grains.

    La France pourroit, le commerce étant libre, produire abondamment les denrées de premier besoin, qui pourroient suffire a une grande consommation & à un grand commerce exterieur, & qui pourroient soûtenir dans le royaume un grand commerce d’ouvrages de main - d’oeuvre.
    Quesnay, article de l’Encyclopédie, article grains.


  • Je trouve que M. Soral oppose un peu trop Rousseau à Voltaire. C’est oublier que toute la Révolution et son héritage actuel est une synthèse en béton armé des deux, et ce malgré toute
    les contradictions qu’il y a entre leurs philosophies respectives (un fait fort surprenant d’ailleurs
    quand on y réfléchit).

    Il faut certes toujours se méfier de tout ce que le système nous dit, mais ce n’est quand même pas pour rien qu’il nous repète que Voltaire=Rousseau=Moi=Le Bien Absolu.


  • Superbe conférence !! j’ai appris beaucoup et ouvert les yeux. Soral a parle d’henri Guillemin..du coup j’ai trouvé sur internet cette video ou cet historien parle de Rousseau

    http://www.youtube.com/watch?v=Re6i...

    C’est fou comment le combat de Rousseau est le meme que Soral. ce qui est choquant c de voir a quel point on retrouve le même combat qu’il mene et comment il e rejette de la meme facon

     

  • #352589
    le 09/03/2013 par Godefroi de Bouillon
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    Superbe conférence ! Comment remettre les pendules de l’histoire à l’heure.

    et oui l’histoire ce répète : "La Révolution française n’est pas terminée" (Vincent Peillon la "Lumière").

    Le prix du blé n’a pas fini d’grimper !


  • Tout ceci résume l’intelligence du logos héléno-chrétien et la pudeur du nord !


  • Brillant,brillant,brillant.
    Merci beaucoup.
    Juste un petit bémol amical sur l’adhésion à DLR
    Il y en a qui risquent d’ être déçu(e)s :
    je pense que nous verrons ce parti inviter chaleureusement à voter UMP (ou ce qu’il en reste) au 2ème tour des futures élections.
    J’espère me tromper......


  • l’Histoire revisitée avec vérité, honnêteté !Merci infiniment à Marion Sigaut et Alain Soral !Ce qu’a vécu la France du 18 ème siècle c’est la même chose que nous vivons aujourd’hui !
    Je crains qu’un jour on va accuser Marion Sigaut de révisionnisme lol !


  • #352616
    le 09/03/2013 par quel plaisir à la liberté retrouvée pour dire pensées .
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    Merci de vous légitimer vos indépendances et de nous rappeller dans les divertissements actuels médiatiques qu’il y a des français qui ne sont pas des passoires !
    Nos plus hautes considérations , effectivement . On vous aime .


  • #352660

    Merci, super conférence.

    J´essaie d´apporter une petite pierre à l´édifice : les historiens que personne ne cite...

    David Irving, ne perdez pas de temps à lire sa fiche ¨wiki-merdia¨, c´est une révisionniste avec un grand ¨R¨

    Par contre comme historien, il a levé quelques lièvres et des gros, des ours même !

    Pêle-mêle : les historiens escrocs qui se recopient entre eux et relaient de la pure propagande sans jamais aller aux sources (attention il cite des noms), l´indépendance toute relative de Churchill et les financiers qui ont fait sa carrière, la censure des éditeurs, (...) et bien d´autres.

    Désolé, je n´ai pas trouvé de vidéo-conférences de ce monsieur avec les sous-titres... peut être un petit travail de traduction pour une association citoyenne...

    cf.
    David Irving
    - Smear Campaigns to Stifle Truth in History
    - Exposing Winston Churchill
    - The Faking of Adolf Hitler for History

    Salutations E&R


  • #352683

    Ce qui est drôle, à lire les commentaires, c’est qu’on a l’impression que l’Ancien Régime était totalement étranger aux manipulations d’argent et à l’usure, que le système économique marchait bien et était au service du peuple. Rien de plus faux, à la Révolution, le peuple n’a fait que changer de maîtres, mais avec quelques avantages éthiques en plus.

     

    • La Noblesse d’épée de l’’Ancien Régime avait pour vocation et tradition de protéger son peuple en se faisant tuer sur place si nécessaire et sans bargouiner D’ou l’explication de ses privilèges...
      Puis vint le grand progrès lumineux de la révolution :
      la conscription obligatoire qui permit à la bourgeoisie de maintenir son pouvoir grâce à la chaire à canon fournie gracieusement par le gentil peuple
      Ce qui permit les boucheries vendéennes, puis les boucheries napoléoniennes, puis les suivantes :
      Ce fut effectivement un bel avantage donné au peuple français


    • #353461

      Je ne vois pas en quoi aller se battre permettrait de ne pas payer d’impôt. Dans ce cas là, ça devrait être les roturiers les exonérés d’impôt, c’est eux qui allaient au front finalement.

      Bref, défense des privilèges et d’une société iniquement inégalitaire, classique pour un "royaliste". ;)


    • #353806

      "avec quelques avantages éthiques en plus."
      Faudra m’expliquer en quoi le génocide vendéen est un avantage éthique.
      Faudra m’expliquer en quoi les massacres de septembre, la Loi "Le Chapelier" et la Terreur sont des avantages éthique.
      Faudra m’expliquer en quoi faire bosser les gens 10 jours au lieu de 7 (calendrier révolutionnaire) est un avantage éthique
      Faudra m’expliquer en quoi faire bosser les gosses pour la "révolution industrielle" est un avantage éthique (lire "les caves de lille" de Victor Hugo)
      Faudra m’expliquer en quoi la colonisation du Magrheb est un avantage éthique
      Faudra m’expliquer en quoi la guerre 14-18 avec tout le peuple qui se fait massacrer et les Elites loin derrière est un avantage éthique (la bataille d’Azincourt sous la Monarchie par exemple, ce sont les princes et leurs fils qui sont en PREMIERE LIGNE et je peux en citer des batailles où nos Elites se mouillaient pour la France avant la dégénérescence du XVIIIe siècle)
      Faudra m’expliquer en quoi les guerres d’ingérence au nom des "droits de l’homme" afin de placer une marionnette de Wall Street est un avantage éthique. Durant l’Ancien régime, on écartelait les banquiers, on ne leur obéissait pas...
      Faudra m’expliquer en quoi deux guerres mondiales ayant fait sauter tous les cursers de la barbarie humaine (camp d’internements, goulags, nucléaire sur des populations civiles...) sont des avantages éthiques.

      Cherchez un peu les résultats de vos "avantages éthiques" dans le réel (et plus sur les beaux papiers, beaux discours...), si la France en avait quelques uns, c’est surtout à mettre au crédit de notre héritage (hélléno-chrétien) plus qu’à ceux qui veulent le détruire, en nous foutant à poil et sans protections avec leurs "droits" qui ne profitent au final qu’aux 1% et au monde marchand plutôt qu’à la population.


    • #353997

      Je ne vois pas en quoi aller se battre permettrait de ne pas payer
      d’impôt




      C’est parce que vous ne savez pas qu’aller se battre c’était payer l’impôt du sang, et qu’on ne payait pas deux fois. La noblesse d’épée était noble parce qu’elle faisait la guerre. Et elle ne faisait pas semblant.


  • #352691

    Excellent !
    Quelqu’un peut-il nous donner les quelques références dont parle Alain à la fin de la conférence ? (Piaget etc)
    Merci camarades !
    Jean-Pierre


  • C’était effectivement magistral, madame. Aussi bien construit que présenté. Le peuple demande la suite au risque de devoir taxer votre temps libre :)


  • IL FAUT QUE MARION SIGAUT SORTE UN FILM !!!
    Un film retraçant l’histoire de cette manière parce que y’en a franchement marre de l’éducation maçonnique.

     

  • #352824

    Vers 26:39 dans la deuxième vidéo.

    Soral parle d’un livre sur l’économie national-socialiste, de quel livre parle-t-il ?

     

    • #353070

      La révolution européenne,de Francis delaisi...


    • surement "Manifeste pour briser les chaînes de l’usure" de Gottfried Feder.


    • @Kelkun

      Dans ce cas précis, Soral parle du livre de Delaisi, un militant antifasciste des années 30 qui a fait l’apologie de la solution de Schacht ; c’est à dire l’économie basé sur les ressources et le travail et non pas sur une monnaie fiduciaire (Plus toute les mesures contre le chômage et le monopole tel que les camps de travail etc...).
      Mais le livre que tu propose (Que j’ai lue avec beaucoup de plaisir.) est aussi un must pour comprendre les années 30 ainsi que la crise que nous connaissons depuis quelques années.

      PS : D’où te vient ce pseudo ? J’ai connu quelqu’un qui portait le même.


    • @Preuß merci pour l’info,j’ai lu la description du livre sur KK ça a intéressant.venant d’un antifa trop fort !!!sinon pour le pseudo,je suis pas la personne que tu as connue,j’ai pas de pseudo à moi,je tape ce qui me viens...sauf quand je repond à quelqu’un !
      cdt


  • Merci pour cette très belle conférence à laquelle je n’ai malheureusement pas put assisté.
    A propos de la Science qui découle du savoir-faire, il me semble que c’est tout aussi valable pour l’Art.

    La première chose que j’ai découvert avec Jacques Bainville, c’est la langue. La langue française écrite par Bainville est un pur délice. Merci et merci encore de m’avoir permis de découvrir cet auteur.
    Vive le petit peuple de France ! Vive la France !


  • Discours plus qu’intéressant dont je ne vais pas tarder à le traduire en néerlandais (et si j’ai le temps en Russe).

    Je me souviens en cours de philosophie qu’il fallait distinguer les Lumières, dans lesquels ont retrouvait non seulement des philosophes, mais aussi des scientifiques, des ingénieurs, des architectes, des médecins, et ceux qui se prétendaient comme faisant partie des Lumières.
    Tout comme Hollande, et chez nous Di Rupette (je suis Belge), se disent socialistes. Comme l’UE prétend agir pour la démocratie, Pol Pot pour le communisme, l’acquisition au nom du Christ, Platini au nom du sport, Voltaire et sa clique se prétendaient être des Lumières.

    Je dois vous dire que les Lumières étaient bien autre chose que cette mise en pratique du gangstérisme. Très peu de gens se pose la question de par quel miracle l’humanité est sortie de l’obscurité.

    Durant 12.000 ans l’Humanité c’est éclairée à la bougie, c’est chauffée aux bois et c’est déplacée à cheval, puis, tout à coup, en à peu près 3 siècles, tout à changés. On se déplace en avion, on guéri 95% des maladies, on envoie des robots sur Mars, on communique par le net avec des Australiens, etc… etc… etc…

    Vous vous rendez compte ? Les 300 dernières années sur 12.000 ans ! Pour comparer, se sont les 20 dernières minutes sur 24 heures, 2,5m sur 100m de sprint, même pas un pas… Et ce miracle ne c’est pas produit n’importe où, elle c’est produit dans la civilisation gréco-chrétienne…

    Et cela ce fut grâce aux Lumières, je dis bien les Lumières, comme Spinoza, Descartes, Leibnitz, Newton, Lemonossov, de Carvalho, et j’en passe des plus grand et des meilleurs, et non pas ces escrocs comme Condorcet, D’Alembert, D’Holbach, Voltaire et j’en passe des pires des plus minable.

     

    • Evidemment, j’ai oublié le grand Jean Jacques... c’est lui le Lumière et les autres les fumiers.

      En parlanr de Steven Kaplan, voici une émission avec lui sur le blé durant la révolution.

      http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-le-ble-pendant-la-revolution-francaise


    • #353507

      Bon, j’ignore comment cela s’écrit en russe ou en néerlandais, mais en français : "c’est éclairée, c’est chauffée ... etc " cela s’écrit avec un S, pas avec un C . (pronom possessif SE et non pas démonstratif CE) Bref ! ... Lumières , lumières ...

      Les hommes sous l’ancien régime n’ont pas attendu Descartes, Spinoza , etc , pour construire les cathédrales, le chateau de Versailles , le canal du Midi ou découvrir les Amériques (ce sont des exemples) .
      L’évolution des sciences et des techniques n’a rien à voir avec le fait qu’une mafia "d’illuminés" franc maçons prenne le pouvoir afin de soumettre le peuple à la domination de la finance internationale sans plus aucune protection .

      Que je sache, ce ne sont pas les philosophes des "lumières" qui ont inventé la machine à vapeur, le moteur à explosion , l’électricité ou toutes les inventions qui continuent de découler les unes des autres .
      Seulement, au lieu d’etre profitables au peuple dans son ensemble (sous la protection du roi et de l’Eglise) , les nouvelles découvertes profitent en premier lieu à ceux qui détiennent la finance c à d à la caste qui s’est octroyé le droit de créer la monnaie . Le peuple, tel un bernard l’hermite privé de sa coquille , se retrouve à la merci de ces prédateurs .
      Amicalement


  • SVP !!!!

    Quelqu’un pourrait me donner l’orthographe du nom de l’auteur que cite Alain Soral à la fin ?! Celui qui fait le lien entre science et artisanat.


  • #353080

    Après avoir vu cette conférence, je confirme : je préfère une monarchie catholique à la république traître et franc maçonne.

    Vive le Roi.


  • Je tiens à compléter le propos d’Alain Soral à propos de la haine éprouvée par les encyclopédistes à l’égard de Rousseau.
    Pour faire court, disons qu’elle s’explique par des raisons personnelles, religieuses, idéologiques et sociales. Quelques exemples : après la Lettre à d’Alembert sur les spectacles, les autorités genevoises interdisent à Voltaire de jouer des pièces dans son domaines ; le retour de Rousseau vers l’Eglise calviniste a été perçu par plusieurs de ses camarades comme une trahison ; à la fin de sa vie, en 1778, Rousseau touche environ 2000 livres par an ; Voltaire, grand rentier devant l’éternel, en touche 200 mille... Idem pour Diderot, comblé par Catherine II de Russie ; enfin, très tôt, le lucide Rousseau a dénoncé la collusion entre encyclopédistes et puissants (dès son Discours sur les Sciences et les arts en 1750) Tous étaient pensionnés ou bénéficiaient de sinécures. Sauf lui, qui les a toujours refusées...


  • Je suis sensible à vos efforts de réhabilitation du génie français et de faire oeuvre pédagogique auprès d’un large public pour se réapproprier les outils de pensées dont il a besoin pour décoder et surtout "apprendre à résister" aux attaques "occultes" de la destruction massive des valeurs humaines. Noam Chomsky entre autre a bien repéré cette guerre silencieuse au travers du consumérisme. Je vais lire Rousseau avec un autre regard.
    Pour lutter contre l’asservissement de l’idéologie consumériste anglo-saxonne, l’espéranto apporte la réponse. Car c’est le "latin du pauvre". Cette langue dite "artificielle" par son apprentissage et sa logique favorise et renforce bien au contraire la maîtrise de sa propre langue maternelle. L’idéologie franc-maçonnique & consort veut parvenir à éradiquer l’idée de Dieu, du Divin donc de Jésus en chacun. Leur but est de parvenir au contrôle absolu de la pensée par le conditionnement technologique. V comme Vendetta, 1984, Le Meilleur des Mondes, Dark City, ....on y est ! Toutes les techniques de programmation neuro-linguistiques, d’utilisation des champs de pensées, de la télépathie, ... des sciences dites "occultes" sont utilisées comme une arme d’exploitation. L’éveil spirituel est LA r e s p i r a t i o n ! Ces mots ont une même source ! Merci, de nous donner à respirer ! donc de l’espoir !


  • L’Institut Turgot est un think-tank libéral. Il entend jouer un rôle décisif dans la production et la défense des idées libérales en France et en Europe.


  • #353370

    je viens d’avoir un flash :
    liberté pour les commerçants,
    égalité entre les commerçants (acceptation des juifs et métèques).
    et fraternité des commerçants entre eux.
    En fait, la France, c’est un super marché.
    c’est çà, être éclairé.

     

  • Bravo et Merci à vous deux (ainsi qu’à vos collègues historiques) !!!

    Pour ma part je ne me raccroche pas au "c’était mieux avant", mais voir l’histoire de manière plus saine permet de comprendre les écueils humains, sociétaux récurrents auxquels nous somme confrontés.

    C’est un jeu continuel de chat et de souris sur les failles de nos systèmes, et votre/notre travail est de le perfectionner, toujours et tant que possible (à "l’infini"), ce pour le meilleur de tous comme but véritable et disons : ultime.


  • Magnifique oratrice, toujours passionnant.


  • #353434
    le 09/03/2013 par Seeker for the truth
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    Bonsoir Madame Sigaut,

    Merci beaucoup ainsi qu’à Mr Soral pour cette conférence. Je ne finis pas d’apprendre avec vous deux. Je vous apprécie beaucoup. Par ailleurs, comme vous êtes entrain de corriger la provenance de certaines citations, je voulais savoir, Madame, si certaines expressions ont été attribuées à leur auteur : on me disait (à l’école de la république française) que Louis XIV avait dit à son dauphin (Louis XV) : j’ai trop aimé la guerre, ne m’imitez pas en cela. Le cardinal de Richelieu avait dit : celui qui n’est pas avec moi est contre moi. Une autre citation de Richelieu : quand la raison d’État s’impose tout est permis, tout.

    Merci de prendre votre temps pour éclairer ma lanterne.

    Bonne soirée, Madame,

    Un canadien qui veut apprendre.


  • Bravo Madame Sigaud.
    Je viens de vivre un très bon moment qui me réconcilie avec l’Histoire de France et par extension celles de l’Europe et du Monde....
    Quant à Monsieur Soral : Il m’ a bien fait rire, surtout le moment où il explique qu’il y a peu de chance qu’il se trompe étant donné la puissance de son cerveau...........
    Non, nous n’ aurons pas de fausse modestie hypocrite venant de ca part........
    Peu importe que nous le croyons ou pas, qu’il le croit lui même ou non, il ne s’agit là que d’une "punkattitude" punktuant une intervention qui permit avant tout d’exonérer Rousseau de toute complicité dans ce complot des lumières ( celle qui émane de l’oeil au sommet d’une certaine pyramide ?!?)


  • #353503

    Tout simplement exceptionnel, la connaissance abordable que tous devraient entendre.


  • Vers la féminisation...
    La vraie cause du déclin de la France :
    80% de femmes dans la magistrature ! Hallucinant !

    Source officielle :
    http://www.enm-justice.fr/_uses/lib...

     

    • Il faut étayer, argumenter...
      Votre commentaire semble se limiter à du sexisme basique sans réflexion, ce qui ne joue pas en faveur de ce que je suppose vous voulez défendre comme point de vue...


  • Quel choc cette conférence ! Autant en si peu de temps... Ça donne réellement envie de se mettre au boulot (au vrai) !

     

    • Personnellement , je le fais quotidiennement avec mon entourage (notamment les djeunz’).

      J’essaye de le faire de manière adaptée, c’est à dire qu’ils retiennent l’essentiel sans être saoulés.

      Mais bon, c’est du travail en continu, comme s’occuper de son potager...


  • #353569

    Quelle conférence ! Merci à vous deux et aux organisateurs.

    Je crois que c’est le Général de Gaulle qui disait : "Dans l’histoire, tout se tient.". J’entrevois par là que si on ne comprend pas c’est qu’il y a un loup quelque part...

    C’est curieux comme nous (je parle pour moi-même en fait...) comprenons et retenons bien mieux l’histoire, le fonctionnement, les tenants et aboutissants ainsi, d’hier comme d’aujourd’hui. Et avec beaucoup moins de paradoxes et d’incompréhensions que telle qu’elle nous a été enseignée.

    Finalement nous avons tous une logique naturelle ou universelle à rejeter ce qui est "maquillage et carabistouilles" à dessein de garder la main sur le dos des autres (pouvoir, puissance, argent, etc...), à un moment ça ne colle plus.
    Comment dire, vous deux et quelques autres découverts grâce à vous dont, Pierre Hillard, Etienne Chouard, Michel Drac m’ont permis de me réconcilier avec moi-même et avec le "vrai monde des vivants", si j’ose dire.

    Nous ne sommes décidément pas si fous et dénués de bon sens que la désorganisation actuelle voulue veut bien nous le faire croire à touS prix...

    Un bon point pour "Vox populi vox Dei" et "Article 1 : le peuple à toujours raison, article 2...". Hé, hé !

    Merci encore !


  • Ah merci Marion Sigaut, je dois dire qu’il est délicieux d’entendre que vous préparez le projet de détricotage de la propagande dans nos programmes scolaires. En tant que maman qui a choisi de déscolariser ses enfants, je dois dire que j’ai un sérieux manque à combler à ce niveau, malgré mes efforts de contre-carrer le bourrage de crâne pro-européiste sous couvert de simples exercices de français, et ce dès le ce2 ! J’espère qu’E&R nous tiendra informés. Merci d’avance !

     

    • bien sûr qu’il est préférable de déscolariser ses enfants( tout plutôt que l’école de la République) mais combien de parents ont les compétences- sans oublier le temps- de faire classe à ses gosses ? le plus inquiétant est la baisse du niveau d’écrit et de lecture- et ce, dès l’école primaire ! à moins de bannir la télévision de la maison, il me semble difficile d’éviter à ses enfants le contact délétère de l’école publique- je ne suis pas sûr que celle dite privée se porte mieux...


  • De la pétillance et de la virilité...
    Un duo qui a de l’avenir...
    Comme quoi on pourrait se demander au final si le génie juif ne se transmettrait pas plutôt par le père...
    À méditer...
    Et si le judaïsme devenait enfin un patriarcat universaliste, loin du matriarcat tribal...
    Il y a une différence fondamentale entre le patriarcat et le matriarcat dont on ne parle jamais.
    Dans le patriarcat, la femme a une place inférieure qui peut être reprochée à l’homme certes...
    Mais dans le matriarcat, l’homme, il dégage !
    Le patriarcat produit Marion Sigaut et Alain Soral, la matriarcat produit Caroline Fourest et Steevy Boulay...
    La pétillance et la virilité ou la froideur et le ridicule...
    Choisi ton camp camarade !


  • Très bonne intervention et très intéressante, même si dans un permier temps, j’avoue que la conférence peut paraître longue et monotone, prennez le temps de l’écouter et de la ré-écouter, ça en vaut le coup.


  • Un petit bémol : Marion Sigaut, à plusieurs reprises, défend mollement mais défend Louis XV (il n’est pas au courant de tout, on le trompe, il fait confiance etc...).
    Sauf que si ce monarque s’était aussi bien occupé de son travail de roi que des fesses de ses favorites et de ses soirées banga-banga peut être que les choses auraient tourné autrement.
    C’est un peu facile de dire que tout n’est pas de sa faute (la perte du Canade, de la Louisiane et j’en passe).
    C’est généralement ce qui se passe lorsque l’on délègue à des tiers ce que l’on a pas envie de faire. Il est certain que l’amusement c’est tellement mieux !

     

    • #354208

      Et ce n’est pas aussi un peu facile de dire que le roi aurait dû, aurait pu ? Vous en savez quoi au juste ? Vous avez qq chose à nous apprendre ? Surtout n’hésitez pas, je suis avide de connaissance.


    • "C’est généralement ce qui se passe lorsque l’on délègue à des tiers ce que l’on a pas envie de faire. Il est certain que l’amusement c’est tellement mieux !"

      Je vous garantis que gérer une petite boîte de quelques salariés n’est déjà pas chose évidente si l’on refuse de déléguer certains pouvoirs. Alors gérer un pays sans déléguer on fait comment ? Un royaume on fait comment ?

      Bravo à Marion et Alain pour cette conférence passionnante. Après, on dira ce qu’on veut, la façon qu’à Marion Sigaut de raconter l’Histoire (avec un H majuscule) est un véritable plaisir pour l’auditoire. J’ai été conquis en écoutant pour la première fois le récit de Damiens lors d’une conférence avec Salim Laibi. Puis l’histoire des juifs errants, du kiboutz à l’intifada etc...

      Bravo pour votre travail et merci de le partager avec nous.

      Amicalement,


    • #354506
      le 11/03/2013 par Algol de Persée
      Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

      On peut pas refaire l’histoire. L’Ancien régime c’est pas le roi qui décide seule etc comme on veux nous le faire croire ds le scolaire et dans les bancs de Tolbiac. Même si tu as raison en partis sur Louis XV (les soirée banga). Louis XV tout comme les autres rois n’ont fait qu’agir en fonction des réalités objectives qui sont s’incarné par les réseaux qu’ils y a autour de lui, la démographie, les disettes, les évènements imprévisibles, les alliances, les autres puissances etc.

      cordialement camarade


  • Loi du 4Mai 1793, a causé beaucoup de dégâts mais cela s’est passé seulement après la Révolution ....


  • tout a fait d’accord avec toi neribu.... pas question de défendre le roi si ce n’est par un crétinisme consanguin, dont je n’ai personnellement aucune preuve....
    il est clair que la royauté doit sa perte au faste décadent des derniers rois, completement deconnecté de la réalité du peuple, ne se préoccupant que de vider les caisses de l’état avec l’argent emprunté aux grands bourgeois argentiers (qui les tenaient donc par la bourse !) pour organiser leurs petites soirées :"BPS" ( bouffe philo sexe).......
    laissant entrer dans leurs salons les porteurs de lumière... qui allaient orchester leur chute

    ca vous rappelle rien ces dirigeants décadent déconnectés de la réalité.......


  • #354171

    Extraordinaire , passionnante conférence !

    "Le libéralisme ne marche pas, c’est parce qu’il n’y en a pas assez" : le slogan remonte au XVIIIe siècle !

    Pascal Lamy n’est qu’un physiocrate, un mec en perruque !


  • #354327
    le 11/03/2013 par Hozarm Et Caetera
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    C’est marrant j’ai pas eu le droit à cette version de l’histoire dans les livres de Fernand Satan... eu Fernand Nathan, pardon.

    Elle est vraiment excellente cette Marion Sigaut... Ils se sont bien trouvés avec Soral, pour notre plus grand bonheur !

    PS : la qualité des conférences ne cesse de s’améliorer au fil des mois, merci à l’équipe D’EeR.


  • Merci pour cette conférence très instructive ! Pourriez-vous nous donner les références écrites de cet auteur cité par Mr Soral à la fin de la conférence qui a fait le lien entre découverte scientifiques et artisans ? Merci !

     

  • Toujours aussi enrichissante vos intervention madame siguault , cela permet bien souvent de remettre en place les pretention de certain membres du fan club des "lumières" ... Merci


  • J’invite Monsieur Soral à lire le chapitre intitulé "où est-il le sage ?" d’un livre de la collection "sisyphe" des éditions Climats dirigée par Frédéric Joly et Jean-Claude Michéa : "La violence révélée" de Gil Bailie. Cet ouvrage est préfacé par René Girard.


  • merci à Marion Sigaut pour ce travail précis. Grâce à votre exposé tout devient facile à comprendre de cette époque à aujourd’hui. cela me permet de savoir comment a commencé a se mettre en place la société de consommation libérale dégénérée.
    je ne suis pas pour un retour à la royauté, cela dit j’ai appris dans cet exposé qu’à un moment de l’histoire les riches marchands avaient moins de pouvoir et il y avait un contrôle des prix par le roi et les administrateurs du royaume, c’est plutôt positif (du point de vue du peuple !)
    de la même façon il existe un documentaire youtube "les maîtres de la monnaie" où il est montré historiquement que les créateurs monétaires n’ont pas toujours eu le pouvoir.
    http://www.youtube.com/watch?v=grq0...
    (les luttes pour le pouvoir ont été titanesque).
    cela dit à notre époque tout les contrepouvoirs pour nous protéger des usuriers et autres gros porcs ont disparues, c’est vraiment mal barré les amis.


  • je commence ma recherche sur l’histoire des maths et je vais sur wikipedia (source officielle à crédibilité réduite) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...
    Quel rapport avec le sujet du grain et des commerçants ?
    c’est qu’il est dit dans cet article que les mathématiques européennes ont décollé à partir de 1400 grâce à l’importation des mathématiques indiennes, importation faite par les marchands.

    d’où questions :
    1-wiki ment il ?
    2-si wiki dit vrai, cela expliquerait en quoi les physiocrates pouvaient se prévaloir d’être les chantres des mathématiques et de la logique. cela expliquerait comment ils ont pu usurper le role d’experts en maths et en logique : tout simplement parce que ce sont des marchands qui ont importé les maths les plus avancées de l’époque.


  • Merci pour ce travail énorme et fondamental.


  • "vendre le grain au prix juste"
    j’aurais aimé un développement mettant en relation cette phrase avec les valeurs d’usage, d’échange et de production de Marx.
    J’essaie :
    Le prix juste est supérieur ou égal à la valeur de production.
    Le prix juste du grain quotidien est inférieur ou égal au revenu moyen quotidien (voire dans l’idéal, au revenu le plus faible).
    Dans l’idéal, la valeur d’échange est le juste prix.
    La valeur d’usage est infinie : le grain est vital.

    Pas expert en Marx mais j’aurais bien aimé oter de cette formule toutes les ambiguités. Quand Marion l’a dite, je comprends que "juste" se rapporte à l’intérêt général mais l’avocat du diable pourrait dire que "juste" se rapporte au profit du producteur ou de l’échangeur légitimé par la valeur ajoutée et à l’effort requis.

    ps : j’ai entendu les précisions sur la formule : "ne lésant ni le paysan ni l’acheteur". mais cela ne répond pas à la question : à quel moment le profit du paysan est il injuste (j’exclus le cas de la famine, cas extrême abordé où le prix du grain était "taxé") ?
    2e ps : ce que j’aime bien dans le commerce du grain de l’époque est qu’il sait à quel moment, les concepts de l’économie même marxistes doivent s’arrêter : quand c’est vital.
    3e ps : utiliser Marx pour traduire le juste prix=anachronisme qui peut avoir un sens.


  • Cette conférence m’a beaucoup instruit sur un sujet très souvent déformé.
    Merci beaucoup Marion et Alain pour ces éclaircissements.


  • #354715

    Nous avons des qualités les français, mais par contre si on a un défaut, c’est bien qu’on ne sait pas se tenir !

    Il y a des mecs qui se fatiguent à venir pour essayer de couper les conférenciers afin d’étaler leur pseudo science, (ou montrer à quel point ils sont con, je ne sais pas).

    C’est quoi leur projet à ces mecs ? Pose ta question et laisse parler ceux pour qui les autres sont venus !


  • à la 28è minute on a dans le descriptif de la pensée préphysiocrate des affirmations qui ont un son vachement famillier à nos oreilles ! c’est déjà le même discours que la droite, le capitalisme "néo-libéral" et ses journalistes maîtres-à-penser, nous assènent chaque jour !


  • Et les idéologues libéraux de l’époque trouvaient le moyen de "démontrer" que la surabondance entraîne la famine, de même que de nos jours ils nous racontent que pour augmenter l’emploi il faut supprimer toutes les protections contre les licenciements !


  • la discution entre réglementation ou pas réglementation du marché des grains et de l’activité des négociants, c’est tout à fait la propagande qu’on a connu pour "déréguler" le marché des capitaux, et autre activités bancaires, et donc ce cas montre bien, comme l’actualité, que de nos jours l’activité bancaire n’est pas une industrie comme une autre et DOIT être régulée, et gardée entre de sévères garde-fous ; tout le contraire de ce que les le néolibéralisme actuel a fait !

    Pareil pour la "taxation" les physiocrate l’assimilent à un vol ! de même que le libéraux actuels assimilent les nationalisations et/ou les services publics à un vol ou de la "concurrence déloyale ! Semblables sophismes criminalisateurs de la vie et de la Civilisation dans la campagne actuelle visant à assimiler le partage des biens culturels à un vol !

    décidément l’histoire c’est quelque chose de vachement actuel !


  • Devinette :
    Comment relier Soral et Dieudonné au seppuku (Chute !) et à François Hollande ?

    CATON D’UTIQUE

    Sénèque voit dans certains maux un spectacle digne des dieux :
    Voici un spectacle digne d’appeler les regards du Dieu qui veille à l’œuvre de ses mains ; voici un duel digne de Dieu : l’homme de cœur aux prises avec la mauvaise fortune, surtout s’il a provoqué la lutte. Oui, je ne vois rien de plus beau sur la terre aux yeux du maître de l’Olympe, quand il daigne les y abaisser, que ce Caton, inébranlable après la chute dernière de son parti, et debout encore au milieu des ruines de la république. (...) Les dieux pouvaient-ils ne pas se complaire, à voir leur élève échapper à la vie par un si beau et si mémorable trépas ? C’est une apothéose qu’un trépas admiré de ceux-là même qu’il épouvante. (De la providence).
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mal

    Le seppuku de Caton d’Utique :
    En 46 av. J.-C., peu avant la prise de pouvoir de César, tous ses adversaires sont vaincus. Réfugié dans la ville d’Utique (Tunisie), Caton le Jeune préfère le suicide plutôt que devoir sa vie à César.
    Il relit le Phédon, dialogue de Platon traitant de l’immortalité de l’âme et attend d’être seul pour "s’appartenir".
    Dès que (son médecin) Butas fut sorti, il tira son épée et se l’enfonça dans la poitrine. Sa main blessée était plus faible que d’habitude, de sorte qu’il ne se tua pas sur le coup. Comme il n’arrivait pas à mourir, il tomba du lit et fit grand bruit en renversant une planche de géomètre qui se trouvait près de lui. Les esclaves l’entendirent et se mirent à crier ; son fils et ses amis entrèrent aussitôt. En le voyant tout couvert de sang, les entrailles largement répandues, mais encore vivant et les yeux ouverts, tous furent horrifiés. Le médecin s’approcha et comme les entrailles n’avaient pas été touchées, il essaya de les remettre en place et de recoudre la blessure. Mais lorsque Caton revint à lui et reprit conscience, il repoussa le médecin, déchira ses entrailles avec les mains, rouvrit la blessure et mourut.
    Source : http://forum.doctissimo.fr/sante/in...

    Et le meilleur pour la fin, Hollande un Caton en carton (vidéo) :
    http://www.youtube.com/watch?v=GIX8...

    Nier l’existence des chambres à gaz est un seppuku social...
    L’ampoule anale est une chambre à gaz...
    Le seppuku anal soralien de Chute et la quenelle à l’ananas dieudonnesque provoquent le syndrome du colon irritable !

     

    • Sympa le lien, mais s’il est vrai que les rapports, les situations et les combats humains se répètent dans l’histoire, je préfère concrètement voir un Soral éviter d’en arriver au "sublime" si c’est pour cela mourir isolé, la dignité et l’honneur existent aussi et fort heureusement autrement.


    • Le seppuku métaphysique et social est plus puissant que le seppuku physique et egocentrique.
      L’héroisme laisse plus d’espoir aux générations futures que le martyre.

      Cela dit le combat de Caton, Dieudonné et Soral est le même. L’exemplarité. Rester pure dans la merde des autres... Et dans pure y a uré, donc c’est encore plus compliqué. Caton souffrait parce qu’il manquait de soufre. Et du soufre il y en a dans l’urine.

      Mais t’as quand même encore une fois rien compris. C...


    • Bien sûr que, je ne peux pas avoir encore une fois tout compris comme... toi, du symbolique au concret, du subtil au large.

      Je te laisse dans l’olympe des intelligents pour eux-même et pas pour les autres (les vulgaires), qu’on peut mépriser sereinement puisqu’il ne s’agit de se remettre en question soi.

      Pour finir, moi aussi j’ai tout d’abord lu ton commentaire avec distance, presque de haut.

      Mais j’ai choisi cependant de répondre à ta métaphore qui me semblait décousue et hasardeuse en pensant en avoir compris le propos.
      Certes je ne T’ai visiblement pas compris.

      Tu sais, de mon point de vue, tu ne sembles pas avoir compris toi-même en base grand chose des valeurs que tu défends dans ce commentaire.

      Qui veux-tu motiver avec l’exemplarité de ton mépris ?


  • #355015

    Question à Marion Sigaut : allez vous publier le texte de cette conférence passionnante ?


  • Pour complèter l’exposé de Marion Sigaut du point de vue théorique, voir cette intervention d’Yves Vargas sur Mandeville :

    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

     

  • #355051

    Bonjour,

    J’aimerais envoyer un courriel ou un courrier à Mme Sigaut, où pourrais-je trouver une adresse ? Merci d’avance.

    HN

     

  • #355053

    Un peu d’objectivité sur cet infâme Turgot

    Intendant du Limousin entre 1761 et 1774, dans une des régions les plus pauvres du royaume et surchargée d’impôts, Turgot réussit à mieux équilibrer la répartition de la taille, lutta contre les disettes, construisit des fabriques, des bureaux de charité, améliora l’agriculture et les voies de communication. Des prairies artificielles, la culture de la pomme de terre furent introduites, ainsi qu’une école d’accouchement pour lutter contre la mortalité infantile.

    Contrôleur général des finances en 1774, sa politique est la suivante : "pas de banqueroute, pas d’augmentation des impôts, pas d’emprunts". Pour faire des économies, Turgot prône la réduction des pensions versées à la noblesse et la chasse aux offices inutiles.
    Il refusa le pot de vin que les fermiers généraux versaient habituellement au contrôleur général des finances, et versa la somme aux curés de Paris afin de construire des ateliers de charité. Il était également pour l’imposition de la noblesse et du clergé.

    S’il est vrai que Turgot est un libéral et un homme des Lumières, c’est un homme qui s’est dévoué complètement à l’Etat, et a été brisé par tous les privilégiés inquiets pour leur position dominante. Mais le fait que Turgot fasse parti des Lumières et a refusé l’entrée dans le clergé par manque de foi suffit à le faire condamner sans appel, n’est-ce pas ?

     

    • #355096

      Intéressant : il faudra en discuter avec Mme Sigaut dans ce cas !


    • Qui t’a dit ça ? le frère de Turgot, sa femme, ses potes...
      Cite tes sources s’il te plait sinon cela reste des affirmations gratuites qui ne permettent pas de creuser le sujet.


    • #355436

      @ Hussard Noir

      Vu les commentaires que Monte Cristo lui a adressé, je suis persuadé qu’elle est en train de bûcher sur Turgot en ce moment même !


    • #355473

      Ne vous inquiétez pas, j’y viendrai. Le gentil Turgot aura droit à une conférence à lui tout seul.


    • #355646

      Le gentil Turgot aura droit à une conférence POUR lui tout seul.
      Ah ! Mais ! ;-)


    • #355714

      @Marion Sigaut :

      Bonsoir. Oh, vous allez sûrement trouver des citations à charge contre Turgot, j’en suis sûr, peut-être même des citations où il méprise la populace, c’est possible. Ceci étant, on peut porter un dossier à charge sur n’importe qui, quand on veut.

      Turgot n’était pas un saint, je n’ai pas affirmé cela. Mais je suis presque certain qu’après avoir écouté le Parlement et les dévôts, Louis XVI, en congédiant Turgot, n’a pas saisi la dernière chance qu’il avait pour sauver la monarchie.

      Quant à mes sources, pour la précision : Louis XVI d’Evelyne Lever et Lumières et absolutisme de Joel Cornette.


    • #355965

      Ecoutez, on regardera ça en son temps, ça viendra. Les partisans de Turgot ne manquent pas , les Badinter notamment.
      Remettons la discussion à plus tard, je ne me déroberai pas.


  • En fait la France est devenue une colonie depuis les lumières.


  • #355438

    Alain parle à un moment de lire des biographies de Staline, quels seraient vos recommandations ?

    J’en ai une par Jean Jacques Marie, mais son passé trotskyste me font douter de l’intérêt de son bouquin ?

    Merci d’avance !

     

    • Je conseille vivement le livre "Un autre regard sur Staline" de Ludo Martens, préface de Oscar Niemeyer, aux éditions EPO, 2003. C’est un déboulonnage des principaux mythes sur cette immense figure historique.


    • #358343

      Merci beaucoup ! Pas évident du tout à trouver malheureusement... Je vais fouiller et patienter.

      Et tu penses quoi de la biographie de JJ Marie ?


  • Il est évident que Louis XV ne s’est pas enrichi personnellement pendant cette période. Ce mythe du "Pacte de famine" est né de l’imagination d’un fou, "Le Prévôt de Beaumont", qui, ignorant, a interprété faussement un document constitutif d’une société. Des historiens tels que Léon Biollay, Edmond Biré (cf. notamment le premier chapitre de "Légendes révolutionnaires") et Gustave Bord l’ont établi il y a longtemps. Il est facile de retrouver leurs ouvrages sur www.archive.org


  • Marion Sigaut, MERCI ! Je regarde avec intérêt vos vidéos. C’est juste un plaisir de vous écouter, je vous trouve aussi passionnante et passionnée que mon héros : Henri Guillemin. J’ai d’ailleurs apprécié votre petite référence avec :<< les gens de biens >>.
    Votre intervention sur les juifs errants fût également exceptionnelle. :-)

    Bien à vous,


  • Ne serait-il pas intéressant (même si cela représente un travail colossal) d’écrire une histoire de France revisitée à la lumière (!) d’un point de vue ER (au moins les principales clés)
    6ème / 5ème / 4ème ETC ...sur la base du programme de l’éducation nationale, afin de permettre aux parents de venir au secours de leurs enfants.
    Ne serait-ce pas là la voie vers une vraie transformation de la nation, par une prise de conscience des collégiens, lycéens et de leurs parents.
    Une prise de conscience de ce(s) mensonge(s) qui les condamne(nt) qui nous condamne.

     

  • Tout d’abord un grand merci pour cette conférence passionnante.

    Serait-il possible d’avoir la liste des livres cités par les deux conférenciers ?

    Par exemple, Marion fait référence aux travaux d’un historien américain (Steve Kaplan) mais sans mentionner un ouvrage en particulier.

    Merci.

     

  • J’avais tapé le lien vers cette conférence dans deux commentaires figurant sur les sites "Basta !" et "Solidarité et Progrès", mais ils ont été supprimés tous les deux. Il faut croire qu’il est interdit de s’attaquer au dogme des Lumières.


  • L’Église est peut être, de jure, " l’héritière " de Jésus chassant les marchands du Temple mais ça ne l’a pas empêchée d’avoir été, de facto, l’institution la plus riche et le plus grand propriétaire terrien en France en 1789...et pas plus que les aristocrates et les grands bourgeois, les prélats ne travaillaient pas eux-mêmes la terre...

    Quel rapport entre Jésus et ces grands prélats, pape inclut, ces "Princes de l’Église" qui portaient très bien leurs noms puisqu’ils étaient issus majoritairement de la grande aristocratie (l’aîné faisant la carrière des armes ou héritait des domaines, le cadet entant dans les ordres) ?

    Faut pas non plus passer d’un extrême à l’autre et nous vendre un âge d’or monarchique et catholique...lisez des extraits "cahiers de doléances" et vous verrez ce que le bon peuple pensait des arostocrates et de l’Église (le haut clergé, pas le curé de campagne) en 1789...

     

    • #356149

      Exact exact ! Même si globalement le clergé est plus discipliné et fait mieux son travail depuis le concile de Trente, l’Eglise de France était très riche, et posséder des charges ecclésiastiques était très bénéfique.

      Pour expliquer la désacralisation au XVIIIé siècle, il n’y a pas besoin de faire intervenir la FM ou je ne sais quel complot. Le refus clérical de payer un impôt régulier à l’Etat (un évêque a même dit que ce n’était pas "catholique" de payer des impôts), et la dîme, impopulaire car détournée au profit de quelques uns, qui retombait sur le Tiers Etat, ont fait naitre chez les classes populaires un certain anticléricalisme.

      Henri Guillemin avait raison, tout est affaire d’argent.


    • Le sommet du Catholicisme c’est le XIIIème siècle.
      Tout ce qui suit (Renaissance, Réforme protestante, Révolution) c’est sa chute.


  • #356027

    J’ai regardé les deux vidéos... un grand merci à Soral et Mme Sigaut, très intéressant ce révisionnisme des Lumières.


  • Madame Sigaut.

    J’ai bien regardé et écouté votre conférence. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi, si la raison d’être et l’obsession de la royauté pourquoi des millions de français sont morts de faim sous Louis XIV ? La simple spéculation était donc l’unique responsable de ces morts. Quelle étrangeté face à l’apparente opulence de la vie de la Cour sous Louis XIV.

    Autre chose, "paysan propriétaire". Etonnant si l’on considère que les terres appartenaient aux nobles.

     

    • #356370

      Des millions de Français morts de faim sous Louis XIV ? D’où tenez-vous ce chiffrre ?
      Beaucoup, sans doute. Les raisons : la guerre (mais la spéculation, c’est la même chose, la guerre met en selle les spéculateurs) et des accidents climatiques rares et épouvantables : froid polaire, sécheresse suivie d’inondations, puis d’épizooties. L’épouvante.
      L’opulence à la cour a connu ses chutes dramatiques. Il fut un temps où, même à Versailles, on pleura amèrement.
      D’où tenez-vous que les terres appartenaient aux nobles ? C’est faux. Des terres appartenaient aux nobles. Pas Les terres.


  • Chère Marion, merci pour votre travail, mais il me semble que vous confondez critique de la liberté et critique de la liberté de monopole et de contrainte.

    Seule la seconde est le problème, la première au contraire est la solution (la liberté de tout faire, sauf du monopole -cad du vol- et de la contrainte -cad piétiner la liberté de l’autre).

    Confondre les deux (même malgré les meilleures intentions) c’est prendre la solution pour le problème.

    C’est donc donner toutes les armes au problème (puisque seule la solution est désignée comme ennemie, le vrai ennemi, restant immaculé, peut faire carrière dans l’ombre)

    Avez-vous lu Bastiat ? Frédéric Bastiat.

    Si oui, que pensez-vous de sa si particulière intelligence ?

    (je pense que chacun à ER devrait consulter ses écrits, afin de corriger maintes notions fausses sur maints sujets, inculqués dès l’école, et bien difficiles à décrotter...)

    Encore merci.

     

    • #358880

      Pour vous répondre, c’est simple : je raconte ce que je trouve de ce qui s’est passé entre 1763 et la Révolution. Je ne critique pas, je raconte. Si j’ai lu les textes de tel ou tel, ce n’est pas pour manier les concepts, mais pour comprendre ce qu’ils nous ont vendu.
      C’est pourquoi je n’ai pas lu les économistes du XIXe, qui n’entrent pas dans mon champ d’étude.
      Que ceux qui savent manier les concepts se servent de ce que j’ai dit pour aller plus loin, je ne demande pas mieux, mais ce n’est pas ma compétence.


    • Vous racontez en critiquant. :)
      (et c’est normal de critiquer ces horreurs)

      Mais est-ce que la vraie cause de ces horreurs est la liberté, ou la liberté de voler et contraindre ?

      Est-ce que la cause est le simple et honnête intérêt, légitime moteur de chacun (et qui n’est pas contradictoire avec la solidarité), ou l’intérêt rapace et malhonnête ?

      Dans ce que vous racontez je vois à l’oeuvre la liberté de voler et de contraindre sans frein (pas la liberté), et l’intérêt rapace et malhonnête (pas l’intérêt honnête moteur de chacun).

      Ne pas distinguer c’est se tromper, et accuser un innocent. (donc laisser carrière à un coupable)

      Tous mes respects, au demeurant : vous écouter raconter est un plaisir. :)


  • Géniale Marion, c’est stupéfiant de voir la libéralisation du grain et les termes employés pour la défendre, vraiment impressionnant, on retrouve le même discours aujourd’hui, rien n’a changé.
    Je commence a m’intéresser a l’histoire et j’ai toujours entendu des louanges sur les lumières et les parlementaires dont je ne comprenais pas vraiment l’action. Avec l’explication du grain, tout est limpide. Je suis scotché encore merci pour cette conférence.


  • #358799

    excellent une autre conférence !!


  • Merci pour cette conférence enrichissante. Petite question : serait-il possible de publier les conférences filmés sur Youtube plutôt que Dailymotion ? ça rame beaucoup trop et gâche la lecture..


  • #361153
    le 18/03/2013 par Laurent Franssen
    Conférence d’Alain Soral et Marion Sigaut à Nantes

    1:05
    on voit la même chose en économie maintenant.


  • Merci pour cette conférence.

    J’avais par contre déjà entendu parlé du rôle protecteur de la Police (de cette époque).
    Je vous conseille sur le sujet la série : "Histoire de la police Française" France 5


  • Intéressant. Pas tout à fait d’accord avec le fait que les universitaires, étudiants lisent l’histoire avec naiveté. Je suis en troisieme cycle en histoire aux US, et le regard critique sur tout écrit quelqu’ il soit, est toujours fortement encouragé. A ce propos, les travaux de Kaplan (du reste remarquables) sont UNE des nombreuses voies et perspectives pour comprendre ces décénnies qui ont précédé la Révolution.


Afficher les commentaires suivants