Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conférence de Piero San Giorgio à Liège

27 novembre 2013

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 

Retrouvez Piero San Giorgio sur Kontre Kulture :

 

Découvrir le survivalisme avec Instinct de Survie :

 
 

Livres de Piero San Giorgio (3)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #657622

    oui, c’est une belle conférence !!!

    j’aime beaucoup ce genre d’interventions ; ça fait amphithéâtre, salle de classe et pamphlétaire ;

    ça me plaît !!!


  • #657675

    Pourquoi Pierro est souvent mal noté sur ce site ? Alors que ses conférences sont intéressantes.

     

    • #658225
      le 04/01/2014 par Ansbacher
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      Se renseigner sur le personnage ? C’est-à-dire ?

      Pour ma part, je ne me sens pas offensé par ce qu’a dit - avec humour - ce bon vieux PSG !


    • #658598

      Alors là je ne vous comprend pas camarades. Je ne sais pas si vous avez lu son livre, mais il dénonce les Rockfellers et autre marché transatlantique parasite. Il a un passé certes, et comme sûrement beaucoup d’entre nous il revient de loin. On peut être trader chez Rothschild et avoir un sursaut de conscience. Il a complètement quitté cet univers pour aider les gens à s’informer... et je vous promet que son livre sera très précieux pour le jour ou ça se pètera la gueule...

      Par contre si vous avez des infos fraîches de trucs qu’il ferait maintenant, merci de les partager, plutôt que de semer le doute (surtout pour les nouveaux venus). Donc jusqu’à preuve du contraire, Piero fait partie de la discidence, c’est un ami de Soral (qu’il cite d’ailleurs souvent).

      Coq


    • #659002
      le 05/01/2014 par Rockefailure
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      @Tous ceux qui veulent des précisions, faites des recherches !
      Soyez curieux un peu et ne vous contentez pas d’avaler tout ce qui peut être dit sur E&R comme étant parole d’Evangile.
      Ici aussi il y a un tri à faire entre les intervenants.


    • #659097
      le 05/01/2014 par piero san giorgio
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      tiens, il y a Orianne et son obsession libertarieno-atlantiste ici, qui trolle sous pseudo ?

      sinon, hé, il y a de l’humour dans mes propos… pour la critique, j’en ai aussi pour mon pays et mes compatriotes. mais chaque chose en son temps et dans son contexte.


    • #659209
      le 05/01/2014 par @Tartempion78
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      C’est vrai, j’avais déjà remarqué qu’il était mal noté + instinct de survie.
      Pourquoi ? Balancez si vous avez des choses à dire !
      Je l’aime bien, sympa, posé, pragmatique.


    • #659543
      le 05/01/2014 par Iskandaar
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      Parce que la plupart des gens qui interviennent ne sont pas dans une optique d’autonomie (et ne la vivent pas) mais restent dans l’analyse politique, leurs réactions sont hors-sujet tout simplement. CQFD.

      Sinon oui, même si le coté "marketeux" m’avait agacé de but en blanc, j’avoue que Piero San Giorgio est bien sympa de donner de son temps aux gens, il donne des vrais tuyaux pour ceux qui ne connaissent pas grand chose (et leur fait au moins partager ce qu’est une logique autonome )... Bon aprés il y a la pratique, c’est là que ça se corse...


  • #657747

    "Les Français se moquent de vous et des Suisses. Je m’en fous quand on voit l’état de la France depuis 50 ans".

    Cette ficelle commence à devenir un peu grosse quand même, et ne correspond absolument pas à la réalité. Le sentiment prédominant en France est l’inquiétude au sujet de l’avenir du pays, et à titre personnel je n’entends jamais personne se foutre de la gueule des Suisses ou des Belges. Franchement, les blagues de Coluche sont un peu loin.

    En revanche, le french bashing systématique et démagogique est très facile à constater, à l’étranger comme en France.

    Ces ricanements sont d’autant plus absurdes que l’écroulement économique de la France, qui fait apparemment fantasmer beaucoup de gens, impacterait la Suisse et entraînerait sans aucun doute la Belgique sur la pente (la Belgique, qui, comme chacun le sait, est également dans une situation brillante).

     

    • #657932

      Rien que votre dernier paragraphe souligne bien pourquoi à l’étranger on est parfois pas pris au sérieux.
      Excès de nombrilisme, excès de parlote et pas assez d’actions concrètes, excès d’arrivisme.

      Faut arrêter d’être sur la défensive, tout le monde a le droit de critiquer et gentiment moquer tout le monde après dans les faits faut être honnêtes et cohérents.

      L’état de la France en terme de civisme, d’altruisme mais également d’efficience au quotidien à de nombreuses leçons à recevoir de ses voisins du nord (Belgique, Allemagne) ou de Suisse.

      En tant que français occupons de nous et essayons éventuellement de faire mieux plutôt que de sortir des termes anglo-saxons de victime parce-qu’en attendant dans ces mêmes pays eux ils osent et avancent (ex : la capacité d’adaptation, de productivité des allemands. L’unité et la défense des intérêts propres de ces mêmes allemands et suisses. Quand aux Belges tenir plusieurs mois sans gouvernement officiel montre combien la société est suffisamment structurée et disciplinée. Je ne pense pas que la France soit capable d’autant malheureusement).

      Dans les faits, la France a tout réussir en étant la synthèse de toutes les influences présentes en Europe (Latine, germanique, flamandes etc...) mais nous sommes trop orgueilleux pour rebondir dans la difficulté. C’est bien la principale chose qui nous vaut des moqueries à l’étranger.


    • #658152
      le 04/01/2014 par Un français
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      @Lomsa
      Dire que si la France ne va pas bien économiquement cela a un effet sur les pays limitrophes ce n’est pas du nombrilisme c’est un fait. Arrêtez donc d’être un anti-français primaire. La réalité c’est que la France reste la 5ème puissance économique de la planète donc si la France va dans le mur ça a plus d’impact que la Belgique. C’est pas être nombriliste c’est être pragmatique.

      "L’état de la France en terme de civisme, d’altruisme mais également d’efficience au quotidien à de nombreuses leçons à recevoir de ses voisins du nord (Belgique, Allemagne) ou de Suisse."
      Et vice et versa. Encore une fois vous ne voyez que ce qui vous arrange.

      "En tant que français occupons de nous et essayons éventuellement de faire mieux plutôt que de sortir des termes anglo-saxons de victime parce-qu’en attendant dans ces mêmes pays eux ils osent et avancent (ex : la capacité d’adaptation, de productivité des allemands. L’unité et la défense des intérêts propres de ces mêmes allemands et suisses. Quand aux Belges tenir plusieurs mois sans gouvernement officiel montre combien la société est suffisamment structurée et disciplinée. Je ne pense pas que la France soit capable d’autant malheureusement)."
      Cela illustre bien votre pensée. Les français en prennent plein les dents car ils ont bon dos. Et selon vous nous devrions ne jamais le faire remarquer ? Ensuite vous parlez des pays qui "osent et avancent". L’Allemagne qui s’appuie sur l’europe de l’est pour sa production et qui bénéficie d’un euro fort qui leur convient ce qui n’est pas le cas des autres pays européens. Les belges qui tiennent sans parlement c’est un pays d’11M d’habitants comparez ce qui est comparable ! Vous dites que sans gouvernement la France ne tiendrait pas ? Vous rigolez ? Vous parlez de ce gouvernement de spoliateurs qui fait tout pour le mondialisme et rien pour les français ?

      "Dans les faits, la France a tout réussir en étant la synthèse de toutes les influences présentes en Europe (Latine, germanique, flamandes etc...) mais nous sommes trop orgueilleux pour rebondir dans la difficulté. C’est bien la principale chose qui nous vaut des moqueries à l’étranger"
      La quintessence même de la bêtise. Vous dites n’importe quoi. La France est sous une double tutelle. Anglo-saxonne et germanique. Ce n’est pas l’orgueil des français qui pénalise la France mais le mondialisme et ses maîtres. Vos raisonnements sont biaisés par une antipathie à l’égard des français.


    • #658378

      @ Un français
      "anti-français primaire" : non bien contraire pro-français primaire qui essaye juste de ne pas sombrer dans les clichés que les étrangers justement pense de nous. C’est la seule chose à faire quand on se fait "taquiner" plutôt que de gémir et s’emporter pour pas grand chose, évitons d’être seulement des victimes.

      "C’est pas être nombriliste c’est être pragmatique."
      Qu’il y a des impacts certes cela va de soi vu la mondialisation et personne ne le réfute mais qui croit que les belges, les suisses et autres pensent à nous face à la crise. Il pense d’abord à eux et s’en sortir tant bien que mal ! puis éventuellement à nous et ils ont bien raison. Alors que de notre côté on peut lire des propos sur les impacts de notre effondrement sur les autres...d’où l’idée de nombrilisme.

      "Encore une fois vous ne voyez que ce qui vous arrange." Pour avoir visiter ces pays (et pas seulement par loisir) dans bon nombre de nos villes (hormis quelques régions plutôt bien organisées) nous avons beaucoup à apprendre d’eux.

      "Et selon vous nous devrions ne jamais le faire remarquer ?" Faites donc le remarquer mais c’est dans les actes que l’on convainc quelqu’un qu’il se trompe dans ses clichés, pas en criant et pleurant au "bashing".

      "Vous parlez de ce gouvernement de spoliateurs qui fait tout pour le mondialisme et rien pour les français ?"
      Je suis absolument d’accord avec vous pour la "qualité" du gouvernement actuel et même des précédents. Maintenant retirons la tête dans un état aussi centralisé et vous verrez le résultat. Alors que belge , allemand et suisse sont entièrement fédéralisés donc plus de gestion du quotidien à l’échelle locale. Si selon vous on peut toujours espérer de parvenir à gérer ça un minimum correctement vous avez le droit d’y croire si vous le voulez et j’espère que vous aurez raison si jamais cela arrive.

      Pour le dernier point je vois pas le rapport avec ce que j’ai pu dire mais c’est pas grave. La tutelle et les rapports de force sont des choses (d’ailleurs les autres pays en souffre aussi voire parfois plus que nous) . La composition des influences qui font un pays c’est tout autre chose.
      Suffit de voir la différence entre un provençal, un breton, un chti, un alsacien, un girondin etc... pour comprendre, c’est juste cela que je soulignais.

      Mon raisonnement vous ne l’avez pas vraiment compris : je disais juste que certains compatriotes donnent le bâton pour faire battre en confirmant les clichés des étrangers.


    • #658626

      @Lomsa et un français

      Discours stérile entre un offenseur et un offensé.

      - l’un qui impute impunément aux critiqués des mots supposés de leurs propres pêchés,

      - et l’autre, en bon défenseur des siens, qui absout tout aussi fougueusement et sans examen de conscience de quoi blanchir trop légèrement les incriminés en question.

      Inutile de glisser dans la psychologie de comptoir enfumé ou dans un patriotisme pleurnichard et victimaire.

      Que les français soient orgueilleux ou victimes du mondialisme, certes, mais personnellement je constate, et à mon grand regret ;

      - Qu’il ne reste plus grand chose de français d’un grand nombre de "français",

      - Que ces "français" là, faits que de citoyenneté, se complaisent et se délectent dans la mort de leur Nation sans aucune émotion,

      - Qu’une toute autre émotion leur survient lorsqu’ils doivent se faire les garants de leur dû et de leur reconnaissance sociale par le pouvoir véritablement dévotionnel de la matérialisation via la consommation de masse et au détriment de la Grande France.

      Effectivement, les mondialistes, le mondialisme, le nouvel ordre mondial, mais il est dans notre devoir de ne pas cautionner et de combattre même, mais jusqu’à présent, nous nous sommes repus, non sans boulimie voire frénésie, à nous remplir la panse jusqu’au bord des lèvres de cette immonde tambouille au nom d’un confort individuel absolu, d’une croissance quantitative et d’une cupidité qui passent au-dessus de toute moralité.


    • #658672

      Il n’y a aucun "narcissisme orgueilleux" dans mon commentaire et votre réaction en dit long, au contraire, sur le masochisme morbide qui nous a été inculqué avec efficacité depuis une trentaine d’années. Contrairement à ce que vous affirmez, il existe une différence entre accepter la critique légitime et se soumettre effectivement à des clichés. Le "french bashing" n’est pas un simple produit de la crise économique ou de notre "orgueil national" mais une mode hostile lancée par les néo-conservateurs américains et les sionistes suite au "nein" français à l’invasion de l’Irak.

      Je n’ai pas "crié", pas "pleuré", pas "gémi" - accro aux synonymes ? - je n’ai fait que réagir par rapport à une remarque gratuite et somme toute inutile. Le fait est que les Français ne passent pas leur temps à se mirer le nombril en tançant d’un air supérieur leurs voisins francophones. Gardez vos élucubrations essentialistes, leçons de morale et autres caractérisations pessimistes pour vous, merci. Quant à la germanolâtrie - maladie sénile du nationalisme français - rassurez-vous, cela se soigne très facilement en émigrant en Allemagne, où, paraît-il, on embauche des gars motivés et "adaptables" à 5 euros de l’heure...

      Il vous a apparemment échappé que la France n’était pas l’Allemagne, ni par sa mentalité, ni par ses traditions, et encore moins par son modèle industriel. Avec les personnes comme vous, c’est vite vu, le problème de la France... c’est qu’elle est la France. Un pays centralisé depuis le XIIème siècle ne va pas se convertir au fédéralisme helvétique sous prétexte que ce modèle est parfaitement adapté à l’habitat et à la mentalité suisse. Rousseau expliquait déjà au XVIIIème siècle - avant la révolution "jacobine" - que le modèle démocratique suisse, basé sur la subsidiarité, ne lui semblait ni possible ni souhaitable pour la France. C’est la diversité extrême du territoire - à tout point de vue - qui a engendré le centralisme français. La Belgique est le produit des traités et de la contingence historique. Comparer les deux pays est absurde.

      Si le nationalisme français ne peut supporter un minimum de patriotisme français, y compris et surtout dans la difficulté, alors cela ne veut plus strictement rien dire, d’autant que je n’ai absolument pas nié en l’occurrence les mérites respectifs des autres pays francophones - qu’il était inutile de rappeler, et sûrement pas avec cet aplomb condescendant - ni même ceux de l’Allemagne, dont il n’était pas question...


    • #658683

      ps : si vous ne voulez pas comprendre que l’effondrement - je parle ici à titre théorique - de la cinquième ou sixième économie mondiale entraînerait de façon certaine dans son sillage tous les pays situés en zone euro, et ébranlerait avec certitude les économies connexes (Suisse, Angleterre) et qu’à vos yeux, tout cela relève non pas d’une analyse matérialiste sérieuse mais de la pathologie narcissique (psychanalyse), alors c’est vous qui avez un sérieux problème...


    • #658938

      @ Tremah

      Toujours pareil vous parlez d’une chose et moi d’une autre. Tant pis.
      En ce qui me concerne je vais régler mon "problème" en vous souhaitant tout de même une bonne continuation.


    • #658991
      le 05/01/2014 par Un français
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      @Lomsa Je comprends votre argumentaire je dis simplement que vous occultez les causes et ne voyez que les conséquences (qui sont discutables dans leur amplitude). Si les français sont les premiers consommateurs d’anxiolytiques au monde c’est bien parce que notre pays n’a plus grand chose de Français. Dans l’éventualité ou la France perdait son gouvernement je vous le redis comparons ce qui est comparable. Ce n’est pas la Belgique. Mais n’occultons pas que les corps constitués pourraient très bien prendre la relève et que nous avons tout de même des gens très bien formés quant à la gestion et l’administration qui pourraient prendre le relais (attention je ne dis pas que la France en est pleine mais il y en a quand même).

      @Richard "et l’autre, en bon défenseur des siens, qui absout tout aussi fougueusement et sans examen de conscience de quoi blanchir trop légèrement les incriminés en question."
      Faux je dis simplement que ce ne sont pas les causes surdéterminantes mais les conséquences.

      "Inutile de glisser dans la psychologie de comptoir enfumé ou dans un patriotisme pleurnichard et victimaire."
      La psychologie de comptoir c’est plutôt vous. Et le patriotisme victimaire vous me faites rire. Signaler que les français ont bons dos c’est pleurnicher ?

      "- Qu’il ne reste plus grand chose de français d’un grand nombre de "français",

      - Que ces "français" là, faits que de citoyenneté, se complaisent et se délectent dans la mort de leur Nation sans aucune émotion,

      - Qu’une toute autre émotion leur survient lorsqu’ils doivent se faire les garants de leur dû et de leur reconnaissance sociale par le pouvoir véritablement dévotionnel de la matérialisation via la consommation de masse et au détriment de la Grande France."
      Je suis d’accord avec vous mais ici aussi c’est une conséquence du mondialisme. Je vis en Corée du Sud. Et la mutation vers un style de vie à l’américaine est très en avant ici. En réalité ce sont l’ensemble des pays qui disposent d’un certain confort matériel encouragé par la société de consommation qui convergent vers un même style de vie.

      Lomsa et moi défendons chacun un point de vue qui se veut le plus objectif possible. (Sachant bien sûr qu’une part de subjectivité sera toujours présente). Qualifier notre échange de débat stérile est, je trouve, inutile et mal venu.


    • #659053

      "supposés de leurs propres pêchés"

      Je ne peux pas m’empêcher de pêcher une étourderie sans pour autant que cela soit un péché, ou juste mignon alors ...


    • #659167

      Ne pensez-vous pas qu’il serait plus intéressant d’apprendre de Piero San Giorgio ce qu’il peut nous apprendre et indépendamment de ses options ou non options politiques et/ou professionnels, plutôt que de se livrer à un ridicule combat de coqs ?

      Je rejoins l’idée de Kemi Seba de prendre la connaissance où elle est puis de la "digérer" selon notre propre tradition ou logiciel. En bref, un peu de sérieux ! Faisons le boulot sans perdre d’énergie dans des querelles de chapelle !


    • #659734

      @Un français,

      "Je suis d’accord avec vous mais ici aussi c’est une conséquence du mondialisme. "

      Pour qu’il y ait une conséquence il faut au préalable une cause, or ;

      - La cause est sanctifiée par la responsabilité des français d’avoir abandonné leur France pour cette sucrerie de confort qu’on leur a tendu, au point qu’aujourd’hui l’impotence est devenue LA religion nationale d’Etat.

      - Affrioler par la tentation de l’oisiveté ne veut pas dire qu’il faille accepter,

      - Le mondialiste est peut-être Incube ; mais le français, n’est pas cette femme possédée dans ses songes...

      Il y a eu un "contrat" d’acceptation sans prise d’otage, et les sentiers furent dégagés et balayés minutieusement pour permettre au mondialisme de s’installer progressivement,

      - Les suffragants de notre Nation ont usé de leur sacro-saint pouvoir démocratique pour permettre au gui parasite de prendre racine dans la souche française,

      - De constater que la bêtise et la corruption "française" n’a pas de limite, que tant d’années après, les urnes nous vomissent la même gerbe d’une cuisine indigeste...

      "En réalité ce sont l’ensemble des pays qui disposent d’un certain confort matériel encouragé par la société de consommation qui convergent vers un même style de vie."

      Totalement, le veau d’or du confort.

      "Lomsa et moi défendons chacun un point de vue qui se veut le plus objectif possible. "

      Pas objectif, mais subjectif, car vous seriez en accord, or ce n’est pas le cas.

      Je dirais plutôt un point de vue qui se veut sincère, car vous êtes animés, chacun de vous, par ce sentiment.

      Rien d’inutile et mal venu, je trouve juste dommage que cette sincérité là, ne soit pas exploitée à bon escient, plutôt que de chercher le prix du dernier mot.

      A+

      RM.


    • #659843

      @Un français
      "vous occultez les causes et ne voyez que les conséquences"

      C’est bien le souci, ce n’est absolument pas mon objectif d’intervenir et de débattre des causes et conséquences de la crise qu’ici nous connaissons tous.

      Mon intervention abordait simplement le fait que sur près de 2h30 de conférence, un petite boutade de bonne guerre et dans la fond pas bien méchante (si ce n’est au pire juste une petite blague ratée pour détendre l’atmosphère) entraine des réactions quelques peu excessives et qui finalement donnent du crédit aux préjugés qui font que la boutade de Piero puisse faire rire à l’étranger.

      Pour le reste, dans le fond je suis absolument d’accord avec Richard (débat stérile et inutile finalement) et je partage sa conclusion.


  • #658075
    le 04/01/2014 par chessmate
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    La vision du futur à mon sens sera que chaque foyer produira en partie ou en intégralité son énergie vitale et le surplus sera échangé dans un marché virtuel.

    En Europe, nous bénéficions de plusieurs climats et d’une typographie assez variée pour pouvoir profiter de l’énergie du vent, de l’eau et du soleil.

    Si nous disposons de panneaux solaires évolués avec des tubes de pétrole de synthèse et même une production de jardinage pour des légumes ou autres, nous serons indépendants d’un système capitaliste et serons dans une nouvelle civilisation.

    Pétrole de synthèse : http://www.youtube.com/watch?v=K1wI...

     

    • #658304

      "chaque foyer produira en partie ou en intégralité son énergie vitale"

      Je pense exactement le contraire, à savoir que cela sera prohibé (comme ça l’est déjà d’une certaine manière aujourd’hui sauf à respecter un protocole de revente à EDF extrêmement contraignant)

      Il est clair que seules les compagnies auront le monopole de l’énergie, si nous produisions chacun notre propre énergie, ce serait la déclaration de guerre !

      C’est comme si tu disais : nous allons tous cultiver et produire notre propre tabac pour ne plus dépendre du lobby des cigarettiers et de l’Etat... Le GIGN débarque chez toi le lendemain à 6H du mat’ et tu vas vite être remis dans le droit chemin, crois-moi ^^


    • #658786
      le 05/01/2014 par Affreuxjojo
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      Europe, nous bénéficions de plusieurs climats et d’une typographie assez variée pour pouvoir profiter de l’énergie du vent, de l’eau et du soleil.
      En France nous ne manquons pas de caractères mais ça dépend de la topographie des lieux !


    • #659092
      le 05/01/2014 par piero san giorgio
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      par définition, on y arrivera. simplement le nombre d’humains sur la planète sera…la variable d’ajustement.


  • #658119

    Bon, une heure et j’en ai assez. J’attends de sa part : "Survivre au RSA" car pour le reste, je donne dans le - au jour, le jour ! En plus, le cosmopolite qui vient nous pissez dessus dès qui tourne à l’étranger. Merci bien.

    Ça rigole beaucoup trop pour un sujet aussi délicat. Faut que les dissidents (ou ceux qui se considèrent comme tel) laissent l’humour à ceux qui savent gérer ça. On n’a pas besoin de blague à toto dans toutes les conférences, d’ailleurs c’est ce côté là de la conférence qui m’a saoulé.


  • #658137
    le 04/01/2014 par frederic
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    Il s’adresse aux belges et leurs dit : « Les français se moquent de vous…ils se moquent aussi de nous, mais nous ont s’en fout, parce qu’on voit le succès incroyable de la France ces cinquante dernière années, ça nous touche pas tellement ».bref, je n’ai jamais acheté un seul de ces livres, et c’est pas aujourd’hui je vais le faire, car j’ai toujours eu l’impression que ce monsieur fait partie de ceux qui touchent la « commission », ou ceux qui veulent la toucher, « l’intermédiaire, le cosmopolite ». Si la politique américaine s’est fixée sur le moyen orient dans les années 70, c’est dû à la fin des accords de Breton Wood, en tout cas en partie, pas uniquement pour ponctionner le pétrole que par ailleurs les américains dominaient déjà. Je ne vois pas comment on peut estimer que l’occident demandera plus de pétrole, moi je ne crois pas que nous consommons de plus en plus de pétrole, d’autant plus que les gens ont de moins en moins les moyens de rouler en voiture. Ce qu’il faut surtout voir aujourd’hui, c’est que les gens gagnent moins d’argents, en réalité ils consomment moins, et il y a de moins en moins de demande, et à mon sens, c’est ce phénomène qui va faire accélérer implosion du grand capital et qui nous amènera brutalement à reprendre l’outil monétaire et ainsi rejeter la dette illégitime, même si on peut s’attendre à des accrochages important. Ce que dit Piero San Giorgio est une possibilité, mais certainement pas une certitude, je trouve que sa présentation est assez floutesque, car sur certains points il faudrait approfondir plus, tout n’est pas si mort comme il le prêtant. Il dit que la croissance est financée avec de la dette, là aussi il dévie, car la croissance, au mieux, est financée par de l’intérêt, de l’usure, ce qui est déjà une cause de la décroissance liée à la loi de 1973, dont il ne parle pas beaucoup non plus. La grande partie de la dette, c’est l’intérêt, uniquement, à cela il faut ajouter la concurrence déloyale par la fin des taxes douanières qui pousse à la délocalisation. Ensuite, il ne faut pas confondre les états unis avec la France à laquelle Piero San Giorgio n’a pas intérêt à croire, car il vit et mise sur l’effondrement économique et c’est son problème. Même si je n’écarte pas son scénario, je trouve que la manière, dont Piero présente la situation est exagérée, et surtout il mélange beaucoup trop de choses, comme si tout était perdu, car les phénomènes de violences ont souvent existé, ce n’est pas forcément le signe de la fin de tout. À chaque foi il confond les états unis avec l’Europe. En plus il trouve Jean Claude Vendame génial, et c’est lui qui nous explique qu’il y a de plus en plus de psychopathes. Il préfère dire que les politiques sont incompétent plutôt que de dire qu’ils savent très bien ce qu’ils font, il fait semblant de croire que l’oligarchie est bête, plutôt que d’admettre qu’il attend que l’oligarchie, lui demande, de travailler pour elle. Je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre en compte son scénario, car il est évident qu’il va y avoir des accrochages, mais en même temps, rien est joué et Piero mise tellement sur l’effondrement économique qu’il est lui-même en situation d’aliénation, car il en vit, de cette prédiction, tout comme une banque d’affaires qui mise sur la chute d’une compagnie d’assurance. Désolé Piero, ont n’est pas encore mort et le nombre de gens qui se sont opposés au mariage gay montre bien que la France n’est pas complétement en phase d’anomie, sans compter la montée du FN et la mort de l’antiracisme ; quoi qu’il en dise lui, moi je trouve l’opposition au mariage gay et la fin de l’antiracisme plus la montée du FN, plutôt positive.

     

    • #658469

      J’ai exactement la meme analyse que toi, Frederic !
      Et tu l’a tres bien résumé ! ;-)


    • #659218

      En plus il trouve Jean Claude Vendame génial, et c’est lui qui nous explique qu’il y a de plus en plus de psychopathes.



      Et alors ? Moi aussi je trouve Jean Claude Van Damme génial !

      Je pensais que sur ce site on écoutait pas les médias dominant apparemment ce n’est pas le cas... Oui ce sont les médias qui ont cherchés à faire passer JCVD pour un idiot, alors qu’il dit pas mal de choses très spirituelles... Sa fameuse philosophie "être aware" c’est un peu ce qu’on fait sur ce site, être conscient de tout ce qui se passe.

      Et c’est quoi le rapport avec les psychopathes ?



      quoi qu’il en dise lui, moi je trouve l’opposition au mariage gay et la fin de l’antiracisme plus la montée du FN, plutôt positive.



      Vous êtes un peu naïf sur ce coup là... Car ce ne sont pas ces choses là, ni même un réveil du peuple ou la montée du FN qui empêcheront un effondrement de cette société, voir de la civilisation (oui car elles finissent toutes par y passer).


    • #662545
      le 06/01/2014 par frederic
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      Bruno. Quand je parle de jean Claude Vendame j’en parle par rapport à ses Films débiles qui ont probablement abrutis des millions d’adolescents et très honnêtement, recevoir des leçons de soi-disant « conscience ou aware » d’acteurs privilèges comme jean Claude Vendame au logiciel mondiale, je m’en passe plutôt bien.

      Actuellement je suis en train de lire les livres de Michel Drac, livres excellents, à mon avis.

      Dans son livre Michel Drac prend l’exemple de Kevin, de Bobby, de Ricky, de Pamela (Madame la flippée) et de Ryan. Il commence par Kevin, « un homme gros de mauvaise graisse, sans travail, pas de famille, sa mère l’a élevé tout seule », la liberté de Kevin s’est limité à jouer aux jeux vidéo et à consommer des produits low cost par internet, et je vous parle pas de son voisin, un noir, éduqué par les socialiste. Et puis, il y a aussi Bobby, « monsieur au col blanc, membre de la classe moyenne précarisée, qui donne trente-cinq heures par semaine », Bobby est lui aussi célibataire, mais on peut imaginer que Bobby croit aimer Ricky qui fréquente les « bacs Room », son collègue de travail, dont le profil le plus proche et celui de de Félix marquardt. Et il y a sa voisine du dessus « Madame la flippée », qui elle aussi est de la classe moyenne et qui la nuit rêve d’un enfant, mais qui ne comprend probablement plus qu’une mère n’est plus une mère s’il n’y a plus de père ; et il y a Ryan classe moyenne supérieure « l’encravaté » dont on peut imaginer qu’il en est réduit à se payer les services d’une prostitué probablement « Cyborg ». Ça c’est le scénario décliniste et dans certains cas on n’en n’est pas très loin, vue comme ça, il vaut mieux le scénario catastrophisme.

      Moi je pense, que les « Kevin, les Paméla, les Bobby, les Ricky d’aujourd’hui, tout comme Félix Marquardt admirent tous Jean Claude Vendame, même s’ils se rendent comptent que quelque chose ne va pas ; mais je ne crois pas que Piero San Giorgio admire Jean Claude Vendame, mais que justement, Piero San Giorgio a compris que des acteurs riches comme Jean Claude Vendame souffrants d’important trouble du comportement qui entraine des comportements fortement anti-social, ce qu’on peut qualifier de psychopathologie, dépendront de gens comme Piero San Giorgio. Piero San Giorgio a bien compris, que dans un monde qui s’effondre économiquement, des gens riches et déboussolés comme Jean Claude Vendame sont susceptibles de demander des conseils à des gens comme Piero San Giorgio et comme le dit Piero San Giorgio lui-même dans cette conférence, il demande cher, c’est pour ça que Piero San Giorgio admire Jean Claude Vendame, pas pour sa pseudo Phrase démagogique : « être aware ». Dans un monde qui s’effondre économiquement si l’on prend le scénario catastrophisme, celui de Michel Drac, il est presque évident que des gens comme Jean Claude Vendame dépendront de gens comme Piero San Giorgio, en tout cas dans une certaine logique, on peut l’imaginer. Car dans ce monde effondré le pseudo Karaté de Jean Claude Vendame, ne lui servira plus à rien et ce n’est pas en expliquant à son garde du corps qu’il faut être « aware » que son garde du corps continuera de le protéger puisqu’il ne sera plus payé.

      Si j’essaie d’être logique tout en essayant d’être raisonnable, sans forcément attaquer Piero San Giorgio, parce que ça pourrait tout aussi bien être quelqu’un d’autre, je dirais que Piero San Giorgio, cherche des actionnaires et que cette logique n’est pas tellement différente de celle du grand capital. Mais bon, on peut très bien imaginer que chercher des actionnaires n’est qu’une manière d’arriver à ses fin, mais que dans cette logique, des gens comme Piero San Giorgio devront, pour éviter le redémarrage de la machine capitaliste qui nous a amené à la décadence d’aujourd’hui, couler économiquement des actionnaires comme Jean Claude Vendame et si ces derniers résistent, leurs faire la peau, ce qu’ils ne feront pas, à mon avis. Moi en tant que travailleur manuel, au chômage depuis quelque temps, mais pas complétement inconscient, si je me permets de répondre à cette conférence, c’est parce qu’à mon sens, Piero San Giorgio indirectement et délibérément s’adressent essentiellement aux gens aisés qui ont encore des Biens et des richesses à perdre en cas d’effondrement du système, par une stratégie qui consiste à faire peur, car celui qui a des raisons d’avoir peur, c’est celui qui a beaucoup à perdre, c’est ce que je crois, et très probablement, c’est logique.

      Bruno, vous dite qu’égalité et réconciliation fait un travail qui permet d’accéder à la conscience, je suis d’accords, mais la conscience que produit égalité et réconciliation à travers Alain Soral, par exemple, n’a rien voir avec ce que produit Jean Claude Vendame. Ce que je vais dire va peut-être vous sembler exagéré, moi je pense que si Jean Claude Vendame est devenue célèbre, c’est parce que la machine hollywoodienne a besoin de gens comme lui pour saloper le cerveau des adolescents, et même si Jean Claude Vendame paraît sympathique, ça ne change rien au résultat.

      Bruno vous dites que je suis naïf. Oui, j’ai la naïveté de croire que l’énorme mobilisation pour défendre la famille, qui en même temps a probablement contribuer à l’achèvement des lois antisémites et antiracisme, outil sioniste, car même si ces lois existent encore, elles n’ont plus du tout de crédibilité. À mon sens, l’affaire du mariage gay a fait que des millions de français ont pris conscience de ce qu’étaient réellement ces associations antiracistes et c’est aussi ce qui explique le peu de soutiens à la dernière manifestation antiraciste concernant l’affaire Taubira-Minute instrumentalisée. Pour moi l’antiracisme est mort. Et j’ai aussi la naïveté de penser qu’avec la montée du FN, tout cela est positive. Même si un scénario à l’image de Piero San Giorgio arrivé, ce qui n’est pas sûr, car je pense que son scénario à des trous et il est un peu exagéré. J’ai aussi la naïveté de penser que si dans la décennie qui suit, la France reprend l’arme monétaire, malgré les dégâts, et même avec des accroches de la population importante qui ressemblerait éventuellement au scénario décrit par Piero San Giorgio, nous pourrions nous en sortir, car une fois la monnaie dévaluée, même si les prix augmenteront un peu, la machine industrielle et même la machine à penser, celle qui consiste à redonner du sens, redémarrerait en quelque années seulement, à peine cinq ans.

      Piero San Giorgio ne peut pas objectivement informer et honnêtement ceux qui suivent ses conférences, par ce que comme je l’ai déjà dit, il mise sur l’effondrement et cette manière de faire le met inévitablement dans une position de quelqu’un qui est obligé de vendre, et du coup, il ne s’intéresse pas aux pays susceptible de sortir de l’euro, car il est très possible que l’Italie, par exemple, sorte de l’euro, et la fête et finie. En réalité si un seul pays comme la France, l’Italie, l’Espagne, la Grèce, abandonne l’euro ce sera le début de la fin. La question que je me pose, si un seul pays sortait de l’euro dans les cinq années à venir, est-ce que la classe politique serait inconsciente au point de rester dans l’euro et de laisser la France faire faillite, a ce stade je ne crois pas. Imaginez un bus en train de rouler, que dans ce bus un peu spécial, chaque passager a la possibilité de sauter, parce que ce bus a mis des portes pour chaque passager, un passager égale à un pays qui est dans la zone euro, l’euro, c’est le bus, et que pour sortie de l’euro il faut sortir du bus, mais pour ça il est préférable que le bus s’arrête. Pour certains pays, soit le bus s’arrête et ils peuvent descendre, ce qui veut dire une sortir de l’euro organisée, mais pour que le bus s’arrête il faut que la grande majorité des passagers demande au chauffeur d’arrêter le bus, s’il y en n’a juste deux ce bus ne s’arrêtera pas et c’est ce qui se passe. Et du coup, les passagers qui sont dans ce bus, sont en train de se rendre compte que ce bus, non seulement ne s’arrête pas, mais qu’il va de plus en plus vite et c’est une chance pour nous, car plus il ira vite et plus on peut s’attendre à des réflexes de certains pays qui sauteront en marche, en réalité, tous les passagers ont la main sur la pognée de la porte de ce bus fou. Il suffit qu’il y en n’ait un seul qui saute, et les autres commenceront à psychoter et se diront : pourquoi pas moi, après tout ce chauffeur est malade, et puis, qu’est-ce qu’on risque de plus, diront-ils. Bruno, nous ne sommes pas en train de vivre un film de Jean Claude Vendame, mais plutôt un film de Bruce Wills, comme une « journée en enfer », et dans ce scénario tout est possible et contrairement à certains, moi je ne crois pas que tout est perdu.


  • #658330
    le 04/01/2014 par nonnonnon
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    Je ne peux pas "blairer" son côté son côté Malthusien.
    Si les gros ... francs-mac mondialistes (je ne sais pas comment les appeler tellement ça me dégoûte) n’avaient pas délibérément (années 70-80) privé le Sahel d’une gestion tout-à-fait cohérente et réalisable de l’eau, ces gens-là ne souffriraient pas de faim, par ex., et ainsi de suite... il y a tout-à-fait les moyens de faire vivre la population existante de la Terre !

    Alors on arrête avec les bactéries qui se multiplient et qui disparaissent ... on n’est pas des bactéries, ni en France, ni en Belgique, ni en Suisse, ni en Afrique, ni ailleurs ! on est des êtres humains !

    Que le Bon Dieu vous garde !

     

    • #659017

      il y a tout-à-fait les moyens de faire vivre la population existante de la Terre !



      Oui, bien sûr ! On peut vivre à dix milliards, même !
      Et puis dans l’absolu on peut vivre sous terre, recouvrir la planète de panneaux solaires, d’éoliennes et de barrages hydroélectriques, éradiquer toutes les autres espèces vivantes, et vivre à plusieurs centaines de milliards.
      Et puis laisser tomber nos corps qui consomment de l’énergie pour pas grand chose et être des cerveaux dans des bocaux.
      Et puis une sphère de Dyson ? Après tout...


    • #659104
      le 05/01/2014 par Pierre Gaulois
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      Le plus grand économiste selon moi, Henry Georges explique très simplement que la théorie malthusienne (qui prévoyait un maximum de 5 million d’habitant en Angleterre) s’appliquent peut-être aux bacteries et aux renards mais pas si facilement aux humains.
      On dirait un Haïku :

      Sur une île, le plus de renards, le moins de poule mais ...le plus d’humains, le plus de poules


  • #658343
    le 04/01/2014 par Belgique unie
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    Mesdames, messieurs,
    Je me permet de rédiger ce commentaire en tant que Belge pour signaler que je respecte infiniment la France (le peuple de France bien entendu), comme toutes les nations fières de leur drapeau. J’étais personnellement présent à cette conférence et je n’ai même pas pris note des boutades qui vous posent problème. Cependant, je peux comprendre votre critique.
    Bref, je salue vous salue les français et je vous encourage dans cette lutte que nous partageons contre l’oligarchie.
    Un grand bonjour (bonsoir) de Belgique !

     

  • #658391

    il y a 30 ans il restait des réserves prouvées de pétrole pour une trentaine d années,à l heure actuelle il en est de même et dans 30 ans très certainement aussi.
    Je me demande bien quand en Belgique nous avons rouvert des mines de charbon et pourquoi ce charbon serait de moins bonne qualité qu avant la fermeture des mines au siècle dernier pour des raisons de concurrence avec le charbon des pays de l est et non de qualité de celui ci.
    Faut il se préparer au pire ? Oui bien entendu mais ce n est pas nouveau,depuis que l homme est sur cette planète il doit s attendre au pire et c est ce qui lui permet de survivre.


  • #658646
    le 05/01/2014 par Markovitch
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    Bravo Piero, toujours très pédagogique et excellent !


  • #659024
    le 05/01/2014 par karimbaud
    Conférence de Piero San Giorgio à Liège

    j’aime beaucoup les " confs " de Piero...même si je ne partage pas son avis sur la naïveté supposée des oligarques (il y a des traces, des preuves historiques et géopolitiques du projet mondialiste ainsi que de ses origines théologico-raciales), même si bien des grands de ce monde sont aussi emplis d’arrogance et de bêtise !...çà n’est pas son angle d’attaque privilégié ou simplement souhaité et c’est une stratégie pour faire passer son message, lui cible de toutes façons les solutions qui nous permettront d’y faire face afin comme il le dit très bien de rester des êtres humains dignes et debout !...merci Piero.

     

    • #660439
      le 06/01/2014 par Mérovée
      Conférence de Piero San Giorgio à Liège

      pourrais-tu développer sur lorsque tu parles des origines théologico-raciales du projet mondialiste ? Sous-entends-tu d’autres choses que le métissage ?


  • Afficher les commentaires suivants