Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Une bonne vieille journée anti-antifasciste !

Par Laurent JAMES

Voici les deux vidéos montrant ma conférence de Rennes, le samedi 21 mai 2011. Elle eut lieu juste après un spectacle de lectures mises en scène, effectué par Pascale Giaj et moi-même.

Partie 1 :


Laurent James, Conférence "Esotérisme... par ER_Bretagne

Partie 2 :


Laurent James, Conférence "Esotérisme... par ER_Bretagne

Voici donc ce que ces abrutis radicaux d’antifas rennais ont voulu interdire. Ils ont même effectué une conférence de presse le 31 mai. Mais pour qui se prennent donc ces guignols ? Une conférence de presse ! Après avoir appelé papa Flic, ils appellement maintenant au secours maman Journaliste ! Ils y disent clairement que leur but était de "bloquer une réunion politique". "Je trouve ça chouette d’empècher de telles réunion d’avoir lieu" écrit un anonyme sur Indymedia (faute d’orthographe comprise).

Ils sont tous anonymes, d’ailleurs ; c’est la marque de fabrique de ces gens, qui sont au choix : sur le plan humain, des idiots inutiles ; sur le plan polémologique : des fuyards lâches et grégaires ; sur le plan esthétique : des gueules crasses de sous-bobos hurleurs ; sur le plan traditionaliste : des sous-hommes déséquilibrés, qu’une très sévère mise au pas dans un établissement para-militaire du Hezbollah permettrait peut-être de redresser ; enfin, sur le plan politique : des occidentalistes paternalistes avec les Arabes ("tu sais que tu es en train de te faire avoir en discutant avec ces mecs, t’as rien compris !") et ardents promoteurs de la Modernité tous azimuts.

Ils semblent très sincèrement surpris que nous ayons refusé leur proposition, sympa et citoyenne, d’annuler notre réunion. C’était pourtant une chouette idée, c’est vrai... Moi, ce qui me surprend, c’est que nous ayons eu la patience de supporter leur épouvantable présence durant plus d’une heure avant de réagir en leur faisant peur, ce qui est d’une incroyable gentillesse... Imaginons qu’ils aient tenté d’empêcher une réunion d’hommes normaux (chasseurs, boulangers, chauffeurs de taxi) ; j’imagine que ces derniers se seraient immédiatement emparés de matraques pour leur exploser les rotules, ce qui aurait été la moindre des politesses. Mais nous, nous ne sommes pas normaux, car nous sommes bien trop gentils ; cela doit être l’apanage des "groupuscules d’extrême-droite".

"Monsieur le policier, on voulait les empêcher de se réunir, c’est normal, on est pas d’accord avec eux ! Et eux, ils ont pas voulu nous obéir, c’est des méchants, monsieur le policier ! On va porter plainte ! Et regardez, je suis tout rouge sur le cucul, regardez ce qu’ils m’ont fait ! Ils ont tenté de m’assassiner, monsieur !"

Il faut quand même préciser que pendant que certains d’entre eux bloquaient la porte du bar pour empêcher les gens d’entrer, d’autres distribuaient leurs tracts sur le trottoir, et claquaient la gueule des passants qui n’en voulaient pas. Là aussi, il semble qu’ils ne soient tombés que sur des gens très gentils... Probablement des passants "d’extrême-droite"... "L’extrême-droite" est très gentille, dans ce pays, je trouve...

Ce qui me fait le plus rire, c’est leur dénonciation de "tentative d’assassinat". Tout ça pour parler d’un mec qui a glissé sur un bout de trottoir, et qui se retrouve avec un bleu sur la fesse gauche. Je rappelle qu’il y avait dix personnes dans le bar au moment des faits, et qu’eux étaient cinquante. Rien n’est plus ridicule que cette dénonciation de "tentative d’assassinat", pour la simple raison que si les clients du bar, des kshatriyas virils pleins de testotérone, avaient voulu tuer l’une quelconque de ces vulgaires truies, ils y seraient évidemment parvenus en moins de trente secondes !

C’est quand même pas compliqué de tuer un merdeux braillard ! Le simple fait qu’ils soient encore tous vivants est la preuve indéniable qu’il n’y a jamais eu de "tentative" d’assassinat, c’est mathématique.

Tous les tenanciers de bar rennais sont venus ensuite apporter leur soutien aux deux gérants du Fleurte, qui sont des travailleurs d’origine sri-lankaise souriants et compétents. Ils ont tous ras la casquette de voir leur ville salie en permanence par ces parasites graisseux du bulbe, qui cassent régulièrement des vitrines pour montrer que la loi, à Rennes, c’est eux.

Les flics sont - pour l’instant - désemparés face à ces troupeaux de pourritures gauchistes, dont il faudra bien que l’on se débarrasse d’une manière ou d’une autre (la conversion à nos idées n’est pas à exclure) avant de passer à des choses plus sérieuses.

Profitant d’un séjour cette semaine sur les pentes de l’Etna, où j’ai pu vérifier que les bouches de feu de Vulcain sont beaucoup plus humaines que les orifices déformés de ces résidus de culture occidentale, j’ai lu à la fois Genève ou Moscou de Drieu La Rochelle, Le Règne de la quantité et les signes des temps de Guénon et les Ecrits corsaires de Pasolini. J’ai découvert que chacun de ces ouvrages décrit (entre autres) le même phénomène, à savoir la seconde phase mutationnelle de la Modernité. Pour Guénon, c’est le moment où le matérialisme, la solidification du monde, se transforme en dissolution.

"L’illusion de sécurité qui régnait au temps où le matérialisme avait atteint son maximum d’influence, et qui alors était en quelque sorte inséparable de l’idée qu’on se faisait de la vie ordinaire, s’est en grande partie dissipée du fait même des événements et de la vie croissante avec laquelle ils se déroulent, si bien qu’aujourd’hui l’impression dominante est, au contraire, celle d’une instabilité qui s’étend à tous les domaines ; et, comme la solidité implique nécessairement la stabilité, cela montre bien encore que le point de plus grande solidité effective, dans les possibilités de notre monde, a été non seulement atteint, mais déjà dépassé et que, par conséquent, c’est proprement vers la dissolution que ce monde s’achemine désormais".

Drieu, lui, évoque le passage du "capitalisme anarchique et du temps des doctrines" au "capitalisme organisateur et au temps des méthodes". Quant à Pasolini, il analyse le glissement du pouvoir bourgeois allié avec les structures traditionnelles de l’ordre (église, armée,...) vers le pouvoir bourgeois de la finance, opposé en tous points à ces mêmes structures traditionnelles. C’est tout de même magnifique que trois écrivains aussi profondément différents que Guénon, Drieu et Pasolini aient su ressentir la même chose, et l’exprimer de manière aussi belle et radicale.

Il me semble qu’en ce qui concerne notre sujet proprement dit, c’est l’analyse de Pasolini qui est la plus à même de refléter directement l’absurdité de nos gauchistes, lesquels ont (au moins !) cinquante ans de retard. Même Léon Bloy les critiquait dans Le Christ au Dépotoir écrit en 1885 !

Ecoutez bien ce texte daté de 1974, et vous comprendrez - si vous n’en êtes pas encore persuadé - pourquoi un antifasciste conséquent, c’est-à-dire un Anarchiste Solaire, se devrait de préférer aujourd’hui attaquer en bande armée un hypermarché Carrefour ou le siège de Canal Plus, plutôt que de vouloir empêcher la tenue d’une conférence sur l’ésotérisme révolutionnaire.

Bien sûr, il ne remporterait pas plus de succès dans le premier cas que dans le second, mais au moins, il gagnerait de la considération et même de l’admiration, au lieu d’être méprisé et ridiculisé par tout jeune homme qui se respecte.


Pasolini "Fasciste" (Ecrits Corsaires), 26... par LaurentJames

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un petit souci au niveau du son sur la 3ième vidéo...


  • Tres juste et tres drôle !


  • merci Mr James d’essayer de nous élever...ça doit pas être facile...
    putain de mammifère au pouce préempteur et au télencéphale hautement développé...
    PS : si vous avez le temps, visionnez "l’ile aux fleurs".

     

  • "Le fascisme c’est : Tout par l’État, rien hors de l’État, rien contre l’État !" Mussolini

    Selon moi nous sommes dans un autre type de totalitarisme (le capitalisme) se définissant comme : Tout par le Marché, rien hors du Marché, rien contre Le Marché.

     

  • #20964
    le 06/06/2011 par Chris Carter
    Une bonne vieille journée anti-antifasciste !

    Même si Pasolini fut un grand intellectuel qui a bien dépeind cette société consumériste qui venait de s’établir en Europe depuis le début des années 70, il ne faut jamais oublier les moeurs pervers de l’homme privé. En effet, il était un homosexuel qui a fait l’apologie de la pédophilie. Se référer à son DECAMERON. Son intelligence et son érudition ne doivent en aucun cas excuser ses actes de nature purement criminels. Pour preuve, il fut assasiné dans des conditions terribles par un jeune homme qu’il voulait sodomiser de force.

     

    • #21019
      le 06/06/2011 par Roger Lapointe
      Une bonne vieille journée anti-antifasciste !

      "Il fut assasiné dans des conditions terribles par un jeune homme qu’il voulait sodomiser de force"… Ainsi que le Reichstag fut incendié par un communiste néerlandais, Kennedy assassiné par un psychopathe, le WTC détruit par Al-Qaida, etc.
      Que les pères-la-pudeur incultes capables de confondre une œuvre littéraire complexe comme le Decameron avec un porno de gare se branlent gentiment dans leur chambrette sans venir nous imposer leurs frustrations à E&R, comme c’est de plus en plus le cas depuis l’affaire DSK.
      Merci.


    • #21469

      Il faudrait vraiment arrêter sur ce bon site de faire des attaques personnelles pour discréditer tout "penseur"...Il faudrait tout d’abord vérifier ces rumeurs...
      Marx a abandonné sa femme et ses enfants dans une misère sans nom : Ne faut-il plus citer Marx ou rajouter en guise de préambule " Marx, l’homme qui abandonna ses enfants à une mort certaine,"...

      Pasolini a une pensée géniale ou du moins un parcours honnête et intéressant :
      Ce que tu dis dans sur le DECAMERON est exact...Justement c’est ce qu’il y a d’intéressant dans ses écrits et son cinéma...Je développe...
      Au départ (année 50, 60), il possède une grande culture artistique (poésie, romancier, peinture, cinématographie ...) et politique. Marqué très à gauche et très anti-fasciste (il en voit même un peu trop partout)...
      Dans les années 60, il adhère, malgré quelques timides réserves, à l’idéologie 68-arde...D’où ses films des plus libéraux (sadiens) et légers : le tryptique (Le Décaméron, Les contes des milles et une nuits, les contes de Canterberry)
      Vers la fin de sa vie, et il s’agit justement de cette période où il écrit ce livre, il prend conscience de la réalité de l’idéologie libérale-libertaire...C’est ainsi qu’il fait "Salo ou les 120 journées de Sodome" pour afficher au monde qu’il s’est trompé en montrant où conduit véritablement le libéralisme-libertaire ()...Film prophétique par ailleurs ;)....Je trouve cela admirable qu’un penseur admets qu’il s’est trompé pendant des années pour tomber dans "la vérité" sans se renier (C’est un parcours de vie)

      Je pense que Soral a "dans une moindre mesure" un parcours similaire (Passer du Punk, de la drague de rue à outrance qui sont par essence très libérales sur le plan philosophique au prêche de la droite des valeurs, sa constance sincère étant la défense du peuple et un certain mépris pour une certaine speudo-élite)

      parce ce qu’il y a de choquant aujourd’hui, c’est que les gens finissent plus par aimer le penseur lui-même et non plus ses idées...
      On peut estimer les idées de Pasolini sans tomber en admiration devant le moindre fait et geste de ce dernier.
      Ce n’est pas parce que Soral dit des choses intéressantes, qu’il a toujours été un mec bien...Je vois sur ce site, qu’il y a des mecs qui le prennent pour un Dieu...C’est juste un penseur contemporain intéressant....


    • #21658
      le 09/06/2011 par Rochefoucauld
      Une bonne vieille journée anti-antifasciste !

      Les conditions de son assassinat sont plus troubles que ça... je te conseille vivement l’émission "Rendez-vous avec X" de France Inter par Patrick Pesnot qui lui a été consacré tout récemment. Il y est exploré les circonstances et le contexte de la mort de l’artiste sulfureux.
      Pasolini venait de finir "Salo...", écrivait un livre sur le pétrole et les pouvoirs politiques occultes, il est mort assassiné avant de le finir...


  • #20990

    Chris Carter, merci pour les informations qui m ont poussé vers wikipédia (mais pas plus loin... A suivre...).
    Une phrase de M. Pasolini via Wikipédia :
    « **** est un pays qui devient de plus en plus stupide et ignorant. On y cultive des rhétoriques toujours de plus en plus insupportables. Il n’y a pas de pire conformisme que celui de gauche, surtout, naturellement, quand c’est adopté par la droite. »
    (les "****" sont à remplacer par le pays que vous souhaitez)
    Phrase assez dure mais percutante, qui tombe en adéquation avec le pamphlet anti-antifasciste de M. JAMES.

    Et dire que certains, à Rennes !!, se sont opposé à ce merveilleux constat Réaliste de ce qu est le monde aujourd hui.

    Vu que ça me pousse vers beaucoup de questions/réponses, je crois que je vais allé me créer un petit sujet sur le forum.
    Salutations. Merci.


  • #21003

    Donc l’ Eden aurait été l’Irak ?

    - A la suite du peché , Adam et Eve sont "chassés du jardin d’eden". Questce à dire ? Doit on s’arreter à la signification "geographique" de cet episode ? Ou se situait l’Eden ? Qu’y avait il en dehors ? Ou se situe t-il aujourd’hu-t-il aujourd’hui et que representent les 4 fleuves dont on parle au chap 2 : 8 à14 de la Genese Biblique ? toute speculation en ce domaine nous parait sans interet. Certes, on connait bien quelques uns des fleuves et des lieux ici mentionnés : l’Euphrate, le Tigre, le pays d’Havila qui designe l’Arabie, l’assyrie et le pays de koush qui designe l’Ethiopie. Mais il ne saurait etre question de situer l’Eden sur notre globe terrestre actuel. Vouloir le faire serait oublier que, selon la Bible elle meme un deluge universel a bouleversé la terre entière. Toute trace d’eden a donc disparu et il nous semble plus imple d’imaginer que les noms mentionnés ici ( le tigre, l’assyrie l’euphrate, koush etc.) le sont a cause de la ressemblance qu’avait chacun de ces fleuves ou de ces pays avec un aspect particulier d’Eden. Autrement dit, c’est après le deluge que ces fleuves et pays se sont formés et c’est a ce moment qu’on leur a donné des noms issus de l’ancienne tradition relative a l’Eden. Une telle pratique ne saurait surprendre : les pioniers americains n’ont pas agi autrement en donnant a leur nouvelles cités des noms rappelant l’ancien monde : Orleans, Paris, York, Cambridge etc.
    Ainsi selon nous les noms mentionnés pour designer l’Eden ne viennent pas des pays alentour. Au contraire les descendants de Noé, prenant possession de terres nouvelles, ont donné a certains fleuves lieux ou pays des noms qui remontent aux plus anciennes traditions de l’humanité.
    Dans ces conditions, toute tentative d’identification et de localisation se trouve vouée a l’echec. Car si nous croyons a la realité d’un lieu de perfection nommé Eden, dont Adam et Eve ont été chassés en consequence de leur faute, nous pensons que le caractère "édénique" de ce lieu tenait bien plus à la présence de Dieu. - "Genése ou l’antimythe" de jean Fiori


     

    • #21041

      L’Eden se situe entre le tigre et l’Euphrate, ce qui le situerai en Irak.


    • #21072

      L’Eden se situe peut-être aussi dans l’imaginaire de celui qui y croit ? Et l’atlantide, si on se réfère aux écrits antiques, ça se situe où ? Comme dirait sûrement le professeur Herisson, séparer l’Histoire de la Mythologie, tout est là.


  • #21164

    Conférence exceptionnelle !
    Laurent James fait un boulot remarquable. Même si certaines de ses hypothèses sont sujettes à caution ou demanderait peut être à être nuancée l’essentiel est fort pertinent et percutant ! Le genre de conférence d’où l’on sort en se sentant plus intelligent, où on a vraiment l’impression de s’être élevé d’un cran au-dessus d’où on était avant d’être entré.


  • J’ai plusieurs fois essayé de m’intéresser à l’ésotérisme mais je n’arrive jamais à saisir où ils veulent en venir exactement, ni même de quoi ils parlent au juste. C’est trop ésotérique...
    Quant à Pasolini, chapeau bas, toujours aussi lucide. En revanche celui là est on ne peut plus clair.


  • #21738

    Merci Laurent James pour cette intervention "lumineuse". Votre message transcende les notions de religions, et annonce bien l’union sacré qui replacera l’homme au coeur de la vie, et dieu en son coeur. Amour