Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conseils de lecture

Octobre 2012

Alain Soral présente les nouveautés, éditées par Kontre Kulture, pour le mois d’octobre 2012.

"Yacht People" : en vente uniquement chez Kontre Kulture et la Dieudo-Shop

 

Voir aussi :

24 octobre
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Automne 2019
34
3 juillet
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Été 2019
121
10 mai
Qu’est-ce que le fascisme ?
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Jérôme Bourbon
81
28 mars
Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Lounès Darbois
109
20 mars
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Extrait en avant-première de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 9
80
Août 2018
Conseils de lecture – Été 2018
60
Décembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Noël 2017
34
Septembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Rentrée 2017
28
Mai 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Printemps 2017
50
Décembre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Décembre 2016
58
Octobre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Octobre 2016
48
Juillet 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Juin 2016
64
Février 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Février 2016
47
Décembre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Décembre 2015
45
Octobre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2015
70
Octobre 2015
Courrier des lecteurs
Conseils de lecture !
63
Avril 2015
Alain Soral – Conseils de lecture et commentaires de l’actualité
Mars 2015
121
Février 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Février 2015
131
Octobre 2014
Vidéo du mois d’Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2014
179
Juin 2014
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
275
Février 2014
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
Décembre 2012
Conseils de lecture
Décembre 2012
109
Septembre 2012
La rentrée 2012 avec Kontre Kulture
121
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

184 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #243169
    le 18/10/2012 par kimo
    Conseils de lectures

    Soral !! Elle est belle ta veste :)

    Et ce qui est beau surtout, c’est que tu ne la retourne pas !

    Sache qu’il y a de vrai personne qui te soutiennent à 1000% Courage !


  • #243175
    le 18/10/2012 par denis
    Conseils de lectures

    2800 abonnés à Flash Magazine ! J’y étais.
    J’ai vraiment regreté la disparition de ce canard..

    Après Bainville, je vais lire Maurras. Merci à toute l’équipe pour ce travail éditorial indispensable.
    Longue vie !!


  • #243183
    le 18/10/2012 par Sébastien
    Conseils de lectures

    Bonsoir.

    Excellents conseils de lectures, ça fait plaisir de voir le père Soral en ces temps sombres, mais petite question : à quand l’entretien du mois ? (c’est qu’on y prend goût !)
    Si un admin avait la gentillesse de m’éclairer sur cette question... :)

    Bonne soirée camarades ! ;)
    Et longue vie à E&R !

     

    • #243532
      le 19/10/2012 par Paul Dupont
      Conseils de lectures

      Je suis aussi impatient ! L’actualité était particulièrement riche en plus, ça promet de belles quenelles (même si malheureusement on peut presque dire ça chaque mois tant l’Empire prend honteusement ses aises en France...)


  • #243187
    le 18/10/2012 par Epaminondas
    Conseils de lectures

    Demain l’entretien du mois ou la révolte des internautes ???

     

  • #243190
    le 18/10/2012 par Damien
    Conseils de lectures

    Merci pour la réédition de "Sexe et Caractère" disponible seulement en bibliothèque. On retourne ainsi avec plaisir au temps de "Vers la féminisation ?".
    Persévérance et culture au quotidien.

     

    • #243614
      le 19/10/2012 par Damien
      Conseils de lectures

      Je me réponds à moi-même en recommandant de lire le pamphlet de Valérie Solanas paru en 1967 "Scum Manifesto" avant "Sexe et caractère". Il s’agit d’une saillie féministe hystérique la plus extrême qui soit appelant à l’éradication des hommes : http://www.eglise-realiste.org/pdf/...

      Quelques citations en bloc :
      "Le mâle est un accident biologique ; le gène Y (mâle) n’est qu’un gène X (femelle) incomplet, une série incomplète de chromosomes. En d’autres termes, l’homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital. Être homme c’est avoir quelque chose en moins, c’est avoir une sensibilité limitée".
      "Chaque homme sait, au fond de lui, qu’il n’est qu’un tas de merde sans intérêt".
      "L’homme a besoin de boucs émissaires sur lesquels il peut projeter ses lacunes et ses imperfections et sur lesquels il peut défouler sa frustration de n’être pas une femme".
      "Pour ce qui est de reproduire le genre masculin, il ne s’ensuit pas, sous prétexte que les hommes, comme la maladie, ont toujours existé, qu’ils devraient continuer à exister. Quand le contrôle génétique sera possible – et il le sera bientôt – il est évident que nous ne devrons produire que des êtres complets, sans défauts physiques ni déficiences générales telles que la masculinité. De même que la production délibérée d’aveugles serait parfaitement immorale, de même en serait-il pour la production délibérée d’êtres tarés sur le plan affectif".
      "SCUM exterminera tous les hommes qui ne feront pas partie de l’Auxiliaire Masculin de SCUM. Font partie de l’Auxiliaire Masculin les hommes qui s’emploient méthodiquement à leur propre élimination".


    • #244002
      le 20/10/2012 par MV
      Conseils de lectures

      Cette tarée a même fait 3 ans ferme pour tentative d’assassinat contre warhol le businessman.


  • #243196
    le 18/10/2012 par Daffo97
    Conseils de lectures

    Très intéressant comme d’habitude, mais je vais tenter de terminer "La contreverse de Sion" avant d’en entammer un nouveau.

    Ma question à quand la vidéo du mois ??? et est-il encore possible d’avoir son con du mois en France....


  • #243198
    le 18/10/2012 par Godefroi de Javron
    Conseils de lectures

    "Sex et Caractere"

    "Ce livre montre bien l’ideologie pro-feministe ... et le lien entre feminité et judaisme".
    "La femme, UN HOMME sans vision collective d’avenir.. l’être le plus facilement manipulable"

    En France nous avons le parfait prototype, Caroline Fourest !


  • #243208
    le 18/10/2012 par Tomcat
    Conseils de lectures

    Excellent sur toute la ligne, comme d’habitude, fierté assumée, conseils avisés, anticipation des critiques, vision d’ensemble, bien ancrée sur l’échelle du temps, merci Père Soral...


  • #243214
    le 18/10/2012 par juju d’ ananas
    Conseils de lectures

    Merci Alain !
    tu m’a donné l’envie de reprendre la savate ! Je la pratiquai il y a quelques années ,mais quand je vois ton état de forme a un age plus avancé que le mien,je me dit qu’il faut que je me bouge le derche si je veut pas finir épave....
    quelle souplesse et quelle frappe a plus de 50 ans !!!


  • #243215
    le 18/10/2012 par kafrine
    Conseils de lectures

    Salut à Tous !

    J’ai une tite question ! Quand Alain Soral cite Otto Weininger, celui-ci affirmant "Le Juif et la Femme sont semblables", il veut dire que ce sont les défauts propres aux femmes et à leur "faiblesse" qui sont semblables aux juifs sionistes ? Autrement dit O.W distingue bien la femme lambda de la femme vénale, celle-ci étant assimilée au Juif sioniste.. ?

    Vous m’direz que le meilleur moyen de le savoir, est d’acheter le livre ! M’enfin je ne crains d’y découvrir un portrait peu flatteur du genre féminin, et je préfère épargner ma sensibilité lol...
    Espérant une réponse,
    Cordialement, ;-).

     

    • #243389
      le 19/10/2012 par matrix le gaulois
      Conseils de lectures

      Personne ne peut avoir raison sur tout (ni vous, ni moi, ni Soral).
      Et puis savoir que Weininger était apprécié par Freud...ça n’est pas forcément à son avantage.

      Vous avez le droit de vouloir avoir des femmes une vision plus angélique. Moi-même lorsque je dis que toutes les femmes sont vénales et que la preuve en est qu’aucun sdf n’est marié...j’admets que dans les pays pauvres, les femmes épousent des hommes qui ont un niveau de vie souvent équivalent à celui de sdf en France, de même qu’il y aura toujours des exemples de femme aimantes qui restent et accompagnent même leur mari dans leur déchéance (la femme de Mishima...) Mais bon...c’est bien aussi de ne pas trop se nourrir d’illusions dans la vie...dans les bidon-villes en Afrique, si les femmes n’épousent que des "pauvres" (par rapport à nos critères)...c’est parce qu’ils sont tout ce qu’il y a d’épousables pour la plupart d’entre elles...


    • #243442
      le 19/10/2012 par Un Américain
      Conseils de lectures

      C’est très, très, très compliqué. Il faut lire. Impossible de résumer ça.

      Perso je ne suis pas d’accord avec le contenu du livre, mais je dois avouer que pour produire un tel truc, il faut une pure virtuosité intellectuelle. Il est très important de savoir que ce genre de productions existent (on nous les cache), et il est très important de les lire et d’en prendre ce qui nous semble le plus plausible. En tout cas, le livre est d’une ultraviolence insupportable pour tout type élevé à peu près normalement dans notre monde actuel, c’est un putain de dépucelage.


    • #243477
      le 19/10/2012 par goy pride
      Conseils de lectures

      La femme est une virtuose de la manipulation psychologique et des procédés occultes pour parvenir à ses fins. Ce qu’elle ne peut habituellement obtenir par la force ou la confrontation directe elle l’obtiendra par un patient travail de manipulation. La civilisation juive dans son ensemble fonctionne sur un mode opératoire féminin en raison sa faiblesse physique (infériorité numérique absolue) conjuguée à des ambitions de domination démesurées. Quand on est un petit peuple se prenant pour le trou du cul du monde avec pour ambition d’imposer sa vision à l’univers entier le seul moyen de parvenir à ses fins est de mentir, tromper, manipuler, saboter tout en douceur mais sûrement...


    • #243519
      le 19/10/2012 par Halfdan
      Conseils de lectures

      Non camarade. Attention au contexte. Je Juif et la femme sont pareils en ce qu’aujourd’hui (et çà à commencé avec Freud, entre autres), ils sont donnés comme les modèles à suivre, au dépends de l’Homme (masculin et viril) et du goy ("l’antisémite", comme disait Desproges). La femme est l’avenir de l’homme (comprendre "la féminisation"), et au dessus de çà, le juif qui est la nouvelle race supérieure élue (voir les conférences d’Attali).
      Ceci dit, pour t’aider à ne pas égratigner ta vision des femmes, n’oublie pas que le système (l’Empire) POUSSE les femmes vers la superficialité, la névrose et la vénalité. Ce qui ne veut pas dire qu’elles le sont à la base, mais on sait que là est leur faiblesse. (La nôtre est située dans un organe beaucoup plus bas et pas plus noble ;)


    • #243543
      le 19/10/2012 par Gok
      Conseils de lectures

      Hello Kafrine,

      Je ne me permettrais pas de répondre en lieu et place de M. Soral. Bien qu’étant un homme, je suis parfois en désaccord avec certains éléments de ce site ou certaines prises de position. Néanmoins j’apprends à faire la part des choses et à hiérarchiser mes priorités et je trouve que globalement les apports à ma culture "générale" depuis que je suis ce site sont très positifs. Je suis pour ma part un féministe convaincu mais peut-être pas au sens classique voire caricatural du terme.
      En résumé si ta saine curiosité te pousse à la lecture de ce livre, ne prends pas ombrage de ce que tu pourrais y découvrir. Dans le pire des cas si ta sensibilité est malmenée et bien dis-Toi qu’il faut toujours et avant tout être en accord avec soi-même plutôt que de chercher à tout prix à l’être avec un directeur de conscience quel qu’il soit. Et puis prendre connaissance d’un autre point de vue est dans tous les cas enrichissant, ne serait-ce que parce que le cas échéant, tu seras mieux armée pour le combattre sur le plan de la réflexion.

      Cordialement aussi ... :)


    • #243573
      le 19/10/2012 par celass
      Conseils de lectures

      Salut,

      je n’ai pas lu le livre de Weininger encore, mais j’ai l’intuition que c’est une œuvre majeure d’une grande richesse. Je vais probablement me l’offrir et je te conseille d’en faire autant !

      Pour tenter de répondre à ta question, je ne pense même pas qu’il fasse tant que ça la distinction entre la femme "lambda" et la femme "vénale". Je pense qu’il fait la comparaison entre la Femme et le Juif d’un point de vue symbolique et psychosociologique, qui à mon avis a beaucoup à voir avec ce dont parle souvent Alain, à savoir la question de la violence directe et de la violence indirecte.

      Je pense qu’il fait l’analogie entre, d’une part, la domination psychologique de la femme sur l’homme, à défaut de supériorité physique, qui va le manipuler, l’amener à penser ce qu’elle veut qu’il pense en le laissant croire que cela vient de lui, utiliser le chantage, la pleurnicherie etc.. (je généralise, toutes les femmes ne sont pas toujours comme ça, je parle de la Femme dans sa symbolique), et d’autre part, le comportement du Juif (idem, je généralise) qui va utiliser les même méthodes mais non plus dans le cadre du couple et de l’échelle individuelle mais au niveau collectif et socioéconomique, par la manipulation triangulaire, le mensonge, l’usure etc...

      C’est mon analyse, je pense qu’on a une symétrie symbolico-comportementale entre la Femme et le Juif, où en passant de l’une à l’autre on passe en même temps du stade psychologico-affectif individuel à l’échelle économico-sociale et collective, mais c’est le même principe et la même symbolique qui sous-tend les deux.

      Voilà je ne sais pas ce que ma théorie vaut, j’attends vos commentaires.

      Salutations


    • #243619
      le 19/10/2012 par Xxxxxxxx
      Conseils de lectures

      Oui je pense que le meilleur moyen de savoir c est de lire le bouquin, ca ne va pas nous tuer LOL, quoique... !
      Ne pas oublier aussi de prendre ces théories pour ce qu elles sont, la vérité n existe pas, les propos peuvent être nuances, et chacun voit sa propre verite par rapport a son experience...
      C est bien plus complique comme sujet qu une simple phrase réductrice comme : l homme c est le génie, et la femme c est l improductivité.

      Ce qui me gêne c est souvent ce rapport de force inhérent lorsqu on aborde ce sujet. En fait, il y a un truc que je ne comprends pas : je ne conteste pas le fait que la femme soit moins créatrice, plus terre a terre ou plus manipulable. Ce que je ne comprends pas c est pourquoi être créateur serait mieux que d’ être terre a terre, pourquoi être aventurier serait mieux que d’ être casanier, pourquoi être manipulateur serait mieux que d’ être manipulable etc etc ?

      Bien sur Qu il n y a aucune égalité entre un homme et une femme, ce sont même deux être presque opposes, avec des caractéristiques différentes, ni meilleures ni moins bonnes les unes que les autres, tout dépend du point de vue ! D’ ou la complémentarité et cette idée de contre balancement.


    • #244403
      le 20/10/2012 par kafrine
      Conseils de lectures

      Merci pour vos réponses ! Elles donnent à réflexion et me donnent envie de lire le livre d’O.W.
      Aussi je réponds à certains d’entre vous pour plus de précision dans mes propos.

      Matrix le Gaulois : "Vous avez le droit de vouloir avoir des femmes une vision plus angélique." "ne pas trop se nourrir d’illusions dans la vie..."
      Je crois que vous avez mal interprété mes propos. Il ne s’agit pas de rester dans l’angélisme vis-à-vis de femmes. Je m’explique : ayant admis ma sensibilité sur la question, il s’agissait avant tout de m’assurer que O. Weininger ne confondait pas totalement le principe féminin et le judaïsme talmudo-sioniste ( tout comme un juif ne se fatiguerait pas à lire un goy qui confondrait absolument judaïsme et sionisme, mais ce juif restant ouvert d’esprit, se renseigne auprès de gens susceptible d’avoir lu ce goy, pour peut-être le lire à son tour, vous m’suivez ?).

      "Toutes les femmes sont vénales et la preuve en est qu’aucun sdf n’est marié" :
      Vous avez raison ! les sdf sont célibs et aucune femme sensée n’en voudrait. Car il ne faut pas oublier que la femme à "instinctivement" l’envie de fonder un foyer familial, et que celui nécessite une stabilité. Tant spirituelle que matérielle. C’est pourquoi un jeune homme pauvre et/ou immature ne peut fonder une famille épanouie. C’est ainsi ! Cela dit, on sait très bien qu’il y a des femmes surmotivées par l’argent. Grand bien leur fasse...

      Un Américain : "c’est un putain de dépucelage." Merci pour l’avertissement !! :-) j’avoue que ce commentaire m’a donné envie de lire le bouquin. (Tout certains les autre commentaires)

      Halfdan : Je suis tout à fait d’accord. Aussi je précise qu’à aucun moment je n’ai crains pour l’image de la Femme (tout comme j’ai une plutôt bonne image de l’homme lambda ! ).

      Celass : En gros tu dis "quand bien même l’auteur fait une confusion entre le sioniste et la femme, il faut voir au delà de ça, car c’est avant tout une approche "symbolico-comportementale", et c’est à nous de saisir cette nuance". Et bien je suis tout à fait d’accord avec ton point de vue. C’est d’ailleurs cette capacité à voir au delà du "donné", qui a mené certains juifs à E&R. Et si je prétends avoir cette capacité, je devrais pouvoir lire du Weiniger sans problème !


  • #243223
    le 18/10/2012 par Godefroi de Javron
    Conseils de lectures

    On peut souligner aussi, une boxe française sauvée de l’oubli, en tout cas etudiée et appliquée par un grand Me japonais (c’est pas rien) Hiroo Mochizuki, fondateur du Yoseikan Budo. Utilisant aussi le baton court et la canne de combat. J’ai pratiqué 5 longues années le YB, je peux donc en parler.
    Demonstration : http://www.youtube.com/watch?v=8eGk...

    Merci à lui


  • #243224
    le 18/10/2012 par Tomahawk
    Conseils de lectures

    hahaha ! excellent le T shirt !


  • #243225
    le 18/10/2012 par Tulipe
    Conseils de lectures

    Je partage la position de Soral concernant le féminisme et que les hommes sont incontestablement plus que majoritaire dans la création. Juste un bémol, en tant que femme si je ne connaissais pas les thèses de Soral, je me sentirai un peu égratigné. J’aurai aimé l’entendre contre-balancer par la "complémentarité" de la femme avec des talents qui lui sont propres et tout aussi vital pour la société. Histoire de ne pas se sentir reléguer au rang d’idiote inutile ou se faire tancer par le dernier des crétins qui prend la balle au bond pour nous la jouer plus haut que son derrière.

     

    • #243351
      le 19/10/2012 par pesca
      Conseils de lectures

      tu as raison, il a été un peu trop loin dans son cours passage sur le sujet mais je pense que ce n’était pas vraiment le fond de sa pensée. Hommes et femmes sont complémentaires. Et si elles sont davantage manipulables que les hommes car bien plus sentimentales, elles font peut-être aussi preuve (en moyenne) de plus de charité envers autrui.


    • #243368
      le 19/10/2012 par thierry le frondeur
      Conseils de lectures

      Ah Tulipe ! les femmes comme toi sont rares et précieuses !
      Celles qui reconnaissent la primauté de l’homme dans le développement de l’histoire, des sciences, etc. sans avoir recours à une stupide explication sociologique : "on n’a pas donné la chance aux femmes de...."
      Ou bien de citer Jeanne d’Arc ou Marie Curie pour tenter d’invalider des observations globales, comme si l’exception infirmait la règle !
      Le livre de Weininger est très violent a l’égard des femmes.
      Soral est beaucoup plus mesuré.
      Mais le féminisme infecte les cerveaux féminins comme la chaude-pisse le bas clergé et empêche Soral de poursuivre son explication. Ce que tu entends par "complémentarité", je t’assure qu’il serait le premier à le revendiquer.
      Tant que les femmes ont accepté d’avoir le second rôle, elles ont eut le pouvoir. Derrière chaque roi et chaque empereur, il y a toujours eu une femme.
      Bref, Soral a aussi reconnu le génie féminin de Louise Michel et d’autres...
      La complémentarité. c’est comprendre le rapport homme-femme au-delà de la compétition. Et il n’y a rien de misogyne dans le discours de Soral...


    • #243443
      le 19/10/2012 par Un Américain
      Conseils de lectures

      Le problème, c’est qu’un homme ne peut pas rendre état du génie féminin.
      C’est porter la contradiction en soi.


    • #243518
      le 19/10/2012 par ALMANZOR
      Conseils de lectures

      C’est vrai qu’entre le féminisme sponsorisé par le sytème et la critique juste d’un Alain Soral il manque peut-être une approche réconcilliatrice et saine. Nous sommes tous des demi-êtres qui nous nous réalisons dans la synergie avec le sexe opposée. Le jeu de forces est égale mais les domaines dans lesquelles ces forces s’exercent sont différents. Hélas tout est fait aujourd’hui pour semer la confusion et que chacun marche sur les plates bandes de l’autre.


    • #243548
      le 19/10/2012 par Agnos
      Conseils de lectures

      Les femmes ont autant de qualités que les hommes, beaucoup de similaires tout dépend des individus.
      Evidemment on a des différences qui, comme tu le soulignes, sont complémentaires.
      J’ai observé, que ce soit dans mon entourage ou bien à la radio et à la télé, que les femmes relativisaient, rationalisaient ce que les hommes avaient tendance à mystifié et théorisé. Elles sont souvent plus pragmatiques dans les idées et moins abstraites.
      Cela équilibre d’une certaine manière le débat.
      Après, des hommes ont ces qualités et vice versa.
      Pour finir, les génies créateurs sont des hommes... Ok on est tous d’accord, ça ne veut pas dire que l’homme moyen est supérieur à la femme moyenne dans tout les domaines.
      Par contre, moi qui suis un peu misogyne, je rejoins l’idée que les femmes avec du pouvoir deviennent vénales et corrompus, sans compromis. En gros, elle ne me font pas bander.


    • #243559
      le 19/10/2012 par nateo30
      Conseils de lectures

      il y a des hommes d’un niveau de conscience biologique, et aussi facilement manipulable : les jeunes hommes d’une vingtaine d’année plein de muscle et de testostérone et très pauvre, ceux-là font de bon soldat pour l’empire, c’est à dire de la chair à canon.
      A mon avis les femmes ne sont pas plus bête que les hommes, dans ma vie je rencontre de tout, l’intelligence des individus est très diverses.

      J’adhère aussi aux thèses de Soral sur le féminisme qui est un danger réel à mon avis, mais la bêtise de certains hommes en est un aussi, de même que l’intelligence prédatrice des hommes au sommet du pouvoir.

      Toutes ces catégories hommes-femmes énervent beaucoup et divisent à mon avis, mais bon je sais pas peut-être il s’agit d’en parler quand même histoire de comprendre ce qui se passe.


    • #243585
      le 19/10/2012 par Guy LuXXX
      Conseils de lectures

      C’est beaucoup plus agréable visuellement si vous êtes égratignée et reléguée, accordée, en quelque sorte...
      Sans les femmes, nous n’existons pas, tout le monde est d’accord, je pense qu’Alain sait d’où il vient...
      Au-delà, il y a tout un tas de talents méconnus parce qu’isolés des conventions, pour rester poli...
      Et c’est d’ailleurs plutôt là que j’aime aller, pour ma part...


    • #244067
      le 20/10/2012 par Un Américain
      Conseils de lectures

      Vous avez lu Vers la féminisation ou pas, les mecs ?
      La thèse, ce n’est pas que l’homme est naturellement supérieur à la femme, mais que le chemin à parcourir pour atteindre le génie chez l’homme est parsemé de LÉGÈREMENT moins d’embûches que celui des femmes (qui avant de lutter contre le monde doivent lutter contre elles-même). Ce qui fait qu’en bout de ligne, sur cette infime longueur d’avance des hommes, on retrouve une toute petite poignée d’hommes qui se sont illustrés (par rapport à la gigantesque masse médiocre, hein), et que, par comparaison, il n’est que logique que du côté des femmes, cette toute petite pognée tende plutôt vers le néant absolu - les quelques exceptions étant souvent des "garçons manqués" très peu féminines, car ayant vaincu leur féminité pour accéder à la pensée, ce qui est le véritable sens de la phrase "le génie est intrinsèquement masculin".

      (Même raisonnement pour "l’aryen" et "le juif", à travers une analyse conceptuelle, historique, anthropologique et philosophique d’une virtuosité INCROYABLE dans le bouquin d’Otto Weininger).

      Que l’une ou l’autre des parties cherche à se convaincre d’un génie intrinsèque à la race ou au sexe, reviendrait précisément à penser en termes racistes ou sexistes comme le font nos amis de la communauté qu’on n’a pas le droit de nommer, et les féministes, qui nous reprochent tous les deux, comme par hasard, notre "antisémitisme" et notre "misogynie".


  • #243226
    le 18/10/2012 par thierry le frondeur
    Conseils de lectures

    de Weininger, lut il y a 20 ans je me souviens de cette formule : "l’homme possède le pénis ; le vagin possède la femme".
    Attention ! c’est une lecture difficile !

     

  • #243232
    le 18/10/2012 par jean
    Conseils de lectures

    j’aime beaucoup la veste de motard en cuir, un hommage d’Alain aux années 30 ?!

     

    • #243340
      le 18/10/2012 par kevorkian
      Conseils de lectures

      Ou quenelle à Rouillan, pour réhabiliter le blouson noir ?


    • #243592
      le 19/10/2012 par Guy LuXXX
      Conseils de lectures

      Un clin d’oeil à Kenneth Anger " ?!"


    • #244481
      le 21/10/2012 par brumel
      Conseils de lectures

      Kenneth Anger....LE PD Luciferien revendiqué...je crois pas que cela fasse partis des refererence de Soral MDR
      Même si Scorpio rising est pour moi un chef-d’œuvre mais on reste dans le domaine de l’esthetique et non dans le monde des concepts et des idées de A Soral.

      Scorpio Rising est le filme qui a influencé les plus grands cinéastes et toute la pop culture....donc tout le monde la vu sans l’avoir vu .


  • #243234
    le 18/10/2012 par Tchoukatte
    Conseils de lectures

    Sexe et Caractere est l’un des meilleurs livre pour faire comprendre au femmes qui sont féministe sans comprendre ce que c’est, c’est a dire un mouvement anti-femme par essence ! Et une invention de mysogine (et demi-fiotte) pour la domination sur la femme... Le fait que le judaïsme soit basé sur la femme est une idée que j’ai longtemps cogité sans vraiment mettre de mot dessus, voila que ce livre m’a mis sur les rails ! C’est un livre que j’enverrai à Fourrest !

     

    • #243824
      le 19/10/2012 par Leader price
      Conseils de lectures

      Le judaïsme a inventé le monothéisme patriarcal.
      C’est la transmission par la naissance de la judéité qui est basée sur la femme (quand ce n’est pas acquis par conversion).


    • #244068
      le 20/10/2012 par Un Américain
      Conseils de lectures

      Le monothéisme patriarcal, mais matrilinéaire. D’où toute la subtilité et toute l’indécence.


  • #243244
    le 18/10/2012 par fifty miles
    Conseils de lectures

    Tchuzpa mon pote.
    La femme l’être le plus manipulable par les politiques ? l’histoire dément.
    Féminité et judaïsme... ou le poids de la mère juive ? justement, elle est juive.
    La femme n’est pas plus l’avenir de l’homme que l’homme n’est celui de la femme. Mais ça dépend de quel homme et de quelle femme. Des Marion/Marine le Pen ont toutes les vertus de patriotes courageuses, des Sarkozy/Flamby et consorts manquent de tout : de courage, d’honneur, de probité, de morale. Etre ou ne pas être quelqu’un de bien n’a pas de sexe.

     

    • #243546
      le 19/10/2012 par Gok
      Conseils de lectures

      @Fifty Miles

      Je me joins à vous pour souligner ces nuances importantes. Si le diable est dans les détails, je pense pour ma part qu’il est surtout souvent dans les généralités.


    • #243596
      le 19/10/2012 par Simone Choule
      Conseils de lectures

      La France est une exception quant à la place de la femme (lire "l’origine des systèmes familiaux, tome 1 : l’Eurasie" d’Emmanuel Todd, ou observer les influences dans l’Histoire, plutôt à l’avant garde des femmes comme Ste Geneviève, Aliénor d’Aquitaine ou bien Jeanne D’arc qui ont défendu la France que j’aime), Néanmoins en République Maçonnique, la femme se retrouve un peu à l’arrière garde car, sollicitée sur des questions marchando-compatibles déguisées en "Progrès", elle tombe dans tous les panneaux (elle fume quand fumer tue, elle conduit quand la vitesse est limitée, elle vote quand le pouvoir est sorti du politique pour l’économique...et se flatte après dans les magazines féminins que c’est une "avancée" alors que c’est une soumission à nos dominants).
      Il est indéniable que le pouvoir créateur et inventif revient à l’homme. Alors que le Concours Lépine est ouvert à tous, ce sont toujours des hommes qui viennent proposer leurs inventions. En dehors des machines, cela se vérifier en Art.
      Cette capacité créative est que l’homme a besoin d’imaginer et faire imaginer pour plaire (phallus = fascinus, il faut fasciner pour séduire et donc perpétuer l’espèce) alors que la femme a le pouvoir quant à elle de "fabriquer" un autre humain. Et bien sur il y a toujours des exceptions aux grands courants mais l’exception n’est pas la règle.
      Nous sommes inséparables et complémentaires.


    • #243620
      le 19/10/2012 par flj
      Conseils de lectures

      +1

      Prenons juste 2 exemples de manip, un mercatique & 1 politique :
      - bernays et la clope en 1929 : il faut savoir que, aux US, les femmes n’ont pas fumé avant les années 60. Autrement dit, plus de 30 ans sans influence de la manipulation via la notion de "libération". En revanche, il aura suffit d’une simple association d’idées tabac/virilité pour que le marché masculin devienne début XXe une poule aux oeufs d’or. En Europe, même schéma qu’aux US, avec un décalage de datation : les femmes européennes n’ont constitué un "marché" tabac qu’avec les années 70. Actuellement, les fumeuses n’ont pas rattrapé les fumeurs en volume ni en type de consommation.
      - Politiquement, les valeurs social-chrétiennes ont été défendues et développées au quotidien par les femmes en France au fil du XIXe et du XXe siècles. Si les femmes étaient la partie "la plus manipulable", la famille aujourd’hui n’existerait absolument plus.
      Toujours politiquement, les connards de mai 68 étaient des hommes, qui poussaient dans les manifs et dans le foutage de bordel dans les facs... des mecs. Les femmes savaient très bien où était leur intérêt et celui de la famille et n’adhéraient pas à 68. La "révolution sexuelle" n’a pas été voulue ni faite par les femmes du pays réel. Combien de femmes ont défendu la pédophilie vs combien d’hommes manipulés (ou manipulateurs, genre Con Bendit) ?

      Féminité et judaïsme :
      Weininger est un juif qui prétend s’être débarrassé du judaïsme. Mais il conserve soigneusement la pensée judaïque du féminin, qui en fait le négatif de l’humanité et y associe faute, honte, infériorité, impureté, etc... la "femme juive" est le modèle sur lequel se construit la séparation haineuse d’avec l’altérité. En un sens, la "femme juive" est le concept sur lequel se développe celui de "goy".
      D’ailleurs si les féministes les plus virulentes ont été des théoriciennes juives, ce n’est pas un hasard : elles se rebellaient contre une conception de la femme qui en faisait un non-être. Là où elles furent très malhonnêtes, c’est en racontant que cette conception était autre que judaïque, et surtout en continuant à penser exactement sur le même schéma mais juste en désignant le masculin comme source du "mal" (un mal cette fois pensé sur le mode matérialiste). D’où les nombreux hiatus entre le "féminisme" (surtout judéo-US) et l’ensemble des composants du sytème civilisationnel occidental ("occidental" au sens très large).


    • #244156
      le 20/10/2012 par Robesfeuille
      Conseils de lectures

      Cette chose ne nous soucie :
      La femme y va d’un long trajet ;
      Mais elle aura beau se hâter,
      L’homme d’un bond y est aussi.

      Goethe, Faust, 3982-3985


  • #243245
    le 18/10/2012 par leprince
    Conseils de lectures

    A l’instant où je pose ce message, je n’ai pas vu la vidéo et je trouve le titre "sexe et caractère" super , d’ailleurs Soral, toi qui est Balance, à mon avis tu dois kiffer les meuf du Sagittaire ! En tout cas tu t’apercevras que c’est avec celles-là que ce fut le plus intense pour toi ! héhé


  • #243251
    le 18/10/2012 par JB
    Conseils de lectures

    Toujours à la pointe de la mode le lascar, il garde l’oeil !
    Blouson de moto cuir véritable, tendance Automne-Hiver 2012...
    J’écoute même plus le contenu, que j’ai tellement intégré depuis 12 ans, c’est la forme qui devient l’absolu !


  • #243268
    le 18/10/2012 par Sam
    Conseils de lecture

    Ça en fait de la lecture !

    Le moi prochain, j’aurai un peu plus d’argents.
    Je pourrai me faire plaisir.

    Il faut dire que ça fait un bail que je n’ai pas acheté de bouquin. Le dernier en date c’est : "la vie d’un vaurien".


  • #243272
    le 18/10/2012 par Dihya
    Conseils de lecture

    Bonsoir tout le monde,
    commentaire d’une non-habituée mais non moins conquise par les analyses soraliennes, quelqu’un saurait-il quand sortira la prochaine video du mois ? Je l’attend avec d’autant plus d’impatience que les évènements ridicules s’enchainent...Je suis en manque de quenelle... Merci !


  • #243276
    le 18/10/2012 par Anonyme
    Conseils de lecture

    Très bonne présentation, livres intéressants.


  • #243278
    le 18/10/2012 par MagnaVeritas
    Conseils de lecture

    ça faisait longtemps que je voulais lire Weininger, à présent j’ai le livre et il me tarde de l’étudier. A priori, il m’a l’air difficile, mais je ne m’attendais pas à autre chose.

    Pour moi, Comprendre l’Empire est la synthèse des bloc-notes d’Alain Soral dans Flash (avec quelques suppléments également). J’ai regardé en diagonale ces Chroniques d’avant-guerre et il semble que ce soit le texte tel quel, sans modification. Les bloc-notes d’Alain Soral étaient aussi publiés sur internet (si j’avais réalisé cela avant de m’abonner à Flash je n’aurais pas souscris à un abonnement). Le livre reste une bonne initiative, surtout d’un point de vue pratique.

    ça me donne bien envie de me mettre à la savate tout ça, d’autant que les instructeurs ont l’air bien moins cons que toutes ces chinetoqueries.

    Vous n’avez pas parlé de Instinct de survie. C’est un bon petit manuel de survie, très synthétique et très petit (donc très pratique, exactement comme j’aime). Cependant, ce serait bien de faire un effort sur le prix. Je suppose que les formats peu standards comme celui-là participent au coût, ainsi que la couleur, mais tout de même...


  • #243296
    le 18/10/2012 par Dr. Aiguille
    Conseils de lecture

    Pour avoir un background complet si la savate vous tente, je vous conseille la lutte (autre sport de combat, non pas "art martial", les puristes me comprendront).
    Une bagarre de rue se finissant 95% du temps au corps à corps c’est indispensable de maîtriser quelques techniques de grappling ou de lutte. Je rappelle que les meilleurs combattants de free fight/mixed martial arts (UFC, International Vale Tudo,...) ont tous des connaissances en lutte (gréco ou libre)
    Que la lutte épistémologique continue !


  • #243310
    le 18/10/2012 par younbxl
    Conseils de lecture

    Pardon Alain, mais le kravmaga est bien plus puissant et plus complet que la savatte... c’est une forme d’arts martial ou il faut lutter pour la survie, où tout les coups sont permis, alors que la savatte ressemble plus a un sport de combat codifié, ritualisé.

    On pourrait abandonner le krav pour le principe et ce mettre au ninjitsu ou au jujitsu ou encore au systema russe, méthode utilisé pour l’entrainement des spetsnaz.

    Tout mes respects.


  • #243317
    le 18/10/2012 par damien
    Conseils de lecture

    Comme d’hab très bon.

    Bien que je le sente un peu euh excédé, surement la mouise avec Alliot ...
    Puis Dieudo avec le fisc ...

    Sale période en ce moment.


  • #243329
    le 18/10/2012 par Antonin
    Conseils de lecture

    Une belle petite dédicace à Etienne Chouard et à Yukio Mishima au passage... Deux personnalité que je respecte grandement...


  • #243343
    le 18/10/2012 par Babar
    Conseils de lecture

    Cette mise au point sur l’Action Française est extrêmement juste et courageuse (mais le courage est traditionnel chez Alain Soral décidément)... Ici Soral conseille un agnostique et gueux royaliste, un Juif critique sur le peuple élu, un infidèle qui n’a pas peur des musulmans une bande de trois fous qui se font condamner pour une bande dessiné et sa personne qui tente de faire des gens autre chose que les très louables métrosexuels qui peuplent notre belle capitale... C’est autre chose que les revues littéraires télévisées...


  • #243344
    le 18/10/2012 par JC1987
    Conseils de lecture

    Super, ça fait quelques semaines que Sexe et caractère est sur ma liste d’achat.
    Coincidence qui tombe à pique.

    merci Kontre Kulture.


  • #243350
    le 18/10/2012 par Noureddine
    Conseils de lecture

    Bonsoir , excusez moi de vous déranger mais ce serait pour savoir si votre dvd de leçon de

    boxe peut être visionné par un débutant complet tel que moi qui n’a connu que le judo et un

    peu de jujitsu comme art martial/sport de combat ou faut il avoir quelques notions de boxe

    pour pouvoir en retirer un bénéfice.....

    en vous remerciant

    Cordialement


  • #243355
    le 19/10/2012 par Babar
    Conseils de lecture

    Je suis dur... J’aime Paris... Mais seulement pour la pierre...


  • #243380
    le 19/10/2012 par matrix le gaulois
    Conseils de lecture

    Concernant le Krav Maga, c’est édifiant ! Allez-donc voir par là :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discus...

    Notamment les critiques du Krav par rapport à son inefficacité dans des combats libres (combattants utilisant différents types de luttes ou d’arts martiaux).

    La philosophie du Krav Maga, l’art martial Israélien inventé pour défendre les élus dans les ghettos d’Europe de l’est :
    - attaquer UN ennemi qui ne s’y attend pas, seul ou en sous-nombre (cet art martial ne fonctionne pas contre 2 adversaires, au contraire du Jiu-Jitsu bien maîtrisé).
    - le prendre systématiquement par surprise (d’où la nullité de ce sport dans les compétitions libres face à des karatékas ou des judokas qui savent qu’ils vont combattre).
    - frapper systématiquement aux parties sensibles (yeux, cou, genoux, parties génitales).

    Bref un art du combat lâche, agressif, qui privilégie l’efficacité et les dégâts à l’aspect viril (ne pas frapper en-dessous de la ceinture, entendons : accepter d’affronter un ennemi sans viser le point le plus faible et le plus sensible, bref, accepter une épreuve en tant que telle)...voilà un sport qui résume assez bien la philosophie d’une communauté !

    On est loin de la philosophie et de la spiritualité du kung-fu chinois (apprendre un art martial pour ne pas avoir à s’en servir) ni de l’aspect populaire, bon-enfant et peu violent du judo.

    (et qui plus est, savoir que les flics s’entraînent avec un sport de lâche où le but est de frapper aux couilles...c’est merdeilleux !)

     

    • #243858
      le 19/10/2012 par fredo
      Conseils de lecture

      hello Matrix,

      Le souci qu’il y a quand même c’est que dans un combat dans la rue, il n’y a aucune règle et aucunes codifications donc tout est permis. Le krav-maga se base sur ce genre de situation ; il n’y a pas de compétitions sportives concernant le krav-maga et s’est considéré uniquement comme un systême de défense et non un sport de combat.


    • #243902
      le 19/10/2012 par Gok
      Conseils de lecture

      Bonsoir Le Gaulois :)

      Je peux confirmer l’essentiel de ce que vous dites sur le Krav Maga. En dehors de la pratique d’une activité physique ... et c’est physique, il n’y pas à proprement parler de philosophie. Le but est double : (i) se préserver et (ii) mettre hors combat le plus rapidement possible un adversaire. Il y a juste un point où je m’inscris en faux, c’est que les techniques à 1 contre plusieurs sont également abordées. L’objectif initial avoué était quand même de former très rapidement (en quelques semaines) des soldats à gérer le stress en situation de conflit physique et de leur enseigner l’Art, non pas de combattre au sens chevaleresque du terme, mais de ne pas être pris au dépourvu dans des affrontements type combat de rue. Dans ces situations tous les coups sont permis et il faut pouvoir faire mal, rapidement et de façon quasi-automatique. Le fait est que les articulations, la gorge, les yeux ... sont les premières cibles. Une chose est sûre, ce ne sont pas les mêmes objectifs qui y sont poursuivis qu’à la Boxe, au Jujitsu ... et à ce titre ce n’est donc pas comparable. Je serais pour ma part bien incapable de conclure s’il est plus profitable pour les policiers pour leur sécurité de pratiquer le Krav Maga ou la Savate mais je pense qu’on ne doit pas dans leur situation placer la finesse au dessus de l’efficacité.


    • #244011
      le 20/10/2012 par MV
      Conseils de lecture

      Toujours aussi ridicule. Tu ferais bien de maîtriser ton sujet avant de venir éructer ici.

      Comme si un art martial pouvait ne pas être agressif.

      "La spiritualité du kung-fu chinois". Comme si "kung-fu" était le nom approprié. Comme s’il y avait des "kung-fu" non-chinois. Comme s’il n’y avait qu’un seul "kung-fu".
      Le plus petit connaisseur sait qu’il y a de la spiritualité bouddhiste ou taoiste, ça fait déjà deux pôles, mon petit. Et en réalité, la "spiritualité" est un aspect tout à fait secondaire, très surévalué par les bobos esthétisants. Ce qui prime, c’est évidemment l’efficacité, mon pauvre.
      Je te ferais remarquer que le ninjutsu est également "lâche" et c’est très bien comme ça.

      Et non, je te corrige une nouvelle fois, on n’apprend pas un art martial pour ne pas s’en servir, ta phrase n’a aucun sens.

      Concernant le krav maga, ce n’est qu’un bricolage de systèmes déjà connus, un peu comme le sambo en son temps (utilisé par le kgb).
      Inutile de parler de la supériorité prétendue de tel ou tel art martial, ce qui fait la différence n’est pas la technique mais le combattant.

      Sur ce, bisou aux intellos à binocles qui se prennent pour des warriors.


    • #244599
      le 21/10/2012 par Gok
      Conseils de lecture

      @Magna Vanitas

      Je me demande parfois si tu n’es pas toi-même un modérateur étant donné que même tes messages qui commencent par des insultes sont acceptés sans souci. Un Art martial traite de combat et de guerre mais ne REND pas agressif au contraire. Connaître sa force c’est être sûr de soi et par là-même être plus serein, mieux gérer le stress des situations conflictuelles et donc souvent éviter qu’elles ne dégénèrent. Il y a juste un élément pour lequel je me trouve être d’accord avec toi c’est sur le fait que "ce qui fait la différence n’est pas la technique mais le combattant."
      Quant à toi, grand spécialiste es TOUT autoproclamé , as-tu la moindre expérience d’un Art martial pour en parler ainsi ?


  • #243416
    le 19/10/2012 par Maorizio
    Conseils de lecture

    Fuite des capitaux : 45 euros des amériques à l’europe...


  • #243417
    le 19/10/2012 par john
    Conseils de lecture

    Ce rapprochement entre feminité et judaisme m’a rappelé ce dialogue tiré du film "Danny Balint" (2001) entre un journaliste et le protagoniste du film (un juif néo-nazi !) :

    "En quoi le judaïsme
    est-il une maladie ?
    - Prends la sexualité.
    La sexualité ?
    - Oui.
    Explique.
    - T’as déjà baisé une Juive ?
    Oui. Enfin, je suis sorti avec une Juive.
    - Et qu’est-ce que tu as remarqué ?
    Comment ça ?
    - Les Juives aiment tailler des pipes.
    Pas vrai ?
    - Les Juifs adorent ça.
    Tout le monde aime ça.
    - Oui, mais les Juifs en sont obsédés.
    - Et tu veux savoir pourquoi ?
    Oui, pourquoi ?
    - Parce que le Juif est femelle.
    - Nous, les vrais hommes,
    - les Blancs, les chrétiens,
    - on baise les femmes,
    - on les fait jouir avec notre queue.
    - Mais le Juif
    - n’aime pas les pénétrer.
    - Ne pouvant pas s’affirmer comme ça,
    - il a recours à ces perversions."


  • #243428
    le 19/10/2012 par Greg
    Conseils de lecture

    "...comme BHL, c’est mon maître..." hahaaaa j’ai ri pour la semaine !


  • #243497
    le 19/10/2012 par pigsou
    Conseils de lecture

    très bonnes lectures. Otto a fait le buzz, je m’en doutais.
    l’auto promo de BHL c’est la photo truquée sur le champ de batards
    http://imageshack.us/a/img853/6858/...
    Notons que la fortunede Kadhafi s’élevait à 200 milliards
    ya moyen d’un ptit boulet pour avoir un ptit billet


  • #243531
    le 19/10/2012 par Halfdan
    Conseils de lecture

    ... Et puis, je milite toujours pour une édition de la version à 600 pages de "Comprendre l’Empire", maintenant que j’ai lu la version qui est sortie (merci !), mais qui à été amputée pour pouvoir être vendue à un prix abordable.
    Voila ; je relance l’idée ...
    Merci.

     

    • #243886
      le 19/10/2012 par rungis
      Conseils de lecture

      on est deux. Un bouquin bourré de références, de citations, de notes, d’études !


    • #246378
      le 24/10/2012 par DC danse
      Conseils de lecture

      Je vous rejoint, camarades.
      Alain, si tu nous lis....


  • #243556
    le 19/10/2012 par Julien
    Conseils de lecture

    Etant un adepte d’E&R et conscient du talent d’Alain, je réfléchis à 5 fois avant de dire quelques chose, mais je prends le risque de vous faire part d’une petite réflexion :

    Le gros argument présenté pour affirmer que les femmes n’ont pas le génie des hommes, est l’histoire elle même, qui par ces personnages de sexe masculin nous mets l’évidence sous le nez.

    Mais je pense que tout cela est affaire de société, c’est à dire d’environnement, de circonstance particulière, d’idéologie.

    Dans les anciens temps, c’est simple, elles étaient privée de tout.

    Mais plus on avance dans le temps, plus on en voit quelques une apparaître depuis qu’elles ont accès à autre chose.

    Nous voyons bien aujourd’hui qu’elles ont les mêmes capacités de compréhension que les hommes, dans n’importe quelle domaine.

    Je crois que les deux sexes ont leurs domaines de prédilection en revanche, on voit par exemple très peu de femme dans le milieu des mathématiques.

    M’enfin, je pense que pour renverser le gros argument dont je vous parlais plus haut, il suffit d’admettre que les femmes n’avaient accès à rien..

    Aujourd’hui elle ont accès à mille fois plus de chose, et elle peuvent avoir des idées. Mais ce qui les bloque encore selon moi, c’est l’image de la femme dans notre société contemporaine, qui inconsciemment leur cause des troubles mentaux ( qui ne sont pas reconnue comme tel, j’entends bien ) les rendant peut être paresseuses, plus enclin à profiter d’autres plaisirs plus facile..

    Il y a des milliers de paramètre qui influencent cette réalité, comme par exemple le désir de l’homme à vouloir le pouvoir, à se démarquer, à vouloir "mener". La femme ne ressens pas ces besoins ou du moins pas de la même façon vis à vis de son image dans nos sociétés qui ne l’y pousse pas forcément (pour des milliers de facteurs). Mais je suis certain que si une femme décidait soudain de s’élever, d’accomplir quelques chose relevant du génie, qu’elle y consacrait sa vie, elle y parviendrait.

    Pour conclure, je dirais que OUI cette terre à connu une majorité écrasante de génie masculin. Mais que si une femme fait un vide intérieur, en enlevant sa vision culturelle ( au sens philosophique du terme ) qu’elle a acquit dès sa naissance, elle pourrait accomplir autant de chose qu’un homme.

    En une phrase : Cette réalité est d’ordre culturel, et non inné.

     

    • #243854
      le 19/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      Lit "Vers la féminisation" ça t’aidera. Soral y aborde cet argument féministe selon lequel l’homme aurait interdit à la femme l’accès a la création culturelle. Il y démontre bien que c’est de la connerie. En deux mots :
      Sous l’ancien régime, les individus les plus aptes à la création culturelle étaient les femmes de la bourgeoisie et de l’aristocratie qui, libéré de leur devoir de mère par leur bonne, et de leur devoir d’acteurs économiques par leur mari (elle ne travaillait pas). Elles étaient de plus instruite, savait parlait bien souvent plusieurs langues, pouvait s’interesser à la philosophie, aux mathématiques, à la science...
      Résultats ?
      Elles n’ont rien produit de conséquent (les plus grandes écrivaines françaises étant George Sand et Madame de Sévigné, et ça ne tient pas du tout la comparaison avec Balzac, Victor Hugo, et même avec Voltaire) et elles ont passé leur temps à entretenir des salons culturelles et a financé les artistes qu’elles ne pouvaient pas être. Ces artistes étant toujours des homme.
      Si tu veux savoir pourquoi les femmes ont un sérieux handicap en ce qui concerne la création, et plus généralement la compréhension du monde exterieur à la famille, la meilleure explication possible est donné par Soral dans "Vers la féminisation" ou il dit en gros que c’est lié à leur structure psychologique et à leur construction oedipienne, notament en ce qui concerne l’absence du "meutre du père", et que cette vision du monde (le tout sentimental) est parfaitement fonctionel (passer de l’amour au mariage, puis a l’enfantement et à la maternité sans aucun souci) et que l’émencipation de cet état de fait revient de fait à nié leur identité féminine.
      Otto Weininger :"le seul obstacle à l’émancipation de la femme, c’est la femme elle-même"


    • #243891
      le 19/10/2012 par kafrine
      Conseils de lecture

      Je ne suis pas féministe pour deux sous, m’enfin en tant que femme ce que tu dis fait plaisir à lire :-D !
      Je me serais bien exprimée ainsi sur la question, mais j’ai préféré ne rien dire, de peur de passer pour une hystérique (étiquette si facile à coller...)

      En tout cas MERCI camarade !!


    • #243915
      le 19/10/2012 par Julien
      Conseils de lecture

      Merci de m’avoir apporté quelques précisions, tu m’as donné envie de lire le livre de Soral, et je vais le faire !

      Juste une précision : Il y a eu des " tribus " qui ne concevaient pas le domaine parental comme nous. En fait, chaque enfant appartenait à tout le monde.
      Pour en faire un schéma en deux catégorie : Les adultes, et les enfants.

      Se moquer de cette conception serait de l’ethno-centrisme dans un premier temps. Mais quand on y réfléchis, ce n’est pas si stupide que ça dans un certain type de société.

      Enfin, ce petit rappel pour faire remarquer qu’il y a d’autres moyens d’organisation sociale, et que dans ce type de cas, on ne pourrait pas dire de la femme qu’elle cherche à renier son identité en reniant la trilogie amour/mariage/enfant.


    • #244308
      le 20/10/2012 par Opium
      Conseils de lecture

      Il faudrait aller au bout de ce genre de raisonnements dans ce cas et assumer la suprématie de l’intelligence Juive, la bêtise des Noirs ( "je crois en l’inégalité des races, c’est évident, l’Histoire le démontre", comme disait le Maître quenellier JMLP ne l’oublions pas ), mais là on n’oublie pas bizarrement d’insister sur les contingences culturelles, non, c’est vrai quand il s’agit de diminuer la femme on prend effectivement peu de risques en termes de politiquement correct : rien de nouveau sous le soleil.


    • #244312
      le 20/10/2012 par Opium
      Conseils de lecture

      « Les femmes sont capables de tout ce que nous faisons et la seule différence
      qu’il y ait entre elles et nous, c’est qu’elles sont plus aimables »

      Voltaire


    • #244393
      le 20/10/2012 par mc
      Conseils de lecture

      "Nous voyons bien aujourd’hui qu’elles ont les mêmes capacités de compréhension que les hommes, dans n’importe quelle domaine."

      Pourtant les sports de reflexions proposent des catégories hommes et femmes bien distinctes, et avec raison.
      (tournois d’echecs de go etc...)


    • #245141
      le 22/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ Opium :
      Il y a eu de très grands génie juifs, c’est incontestable. La majorité des génies restent quand même des goys (et des goys antisemite en plus). N’oublions pas non plus que les plus grands génie juifs soit s’éloignèrent du judaisme (Spinoza) soit devinrent antisemite (Marx,Weininger).
      Il y a, de plus, une différence de degrès entre les hommes (certains sont plus grands, d’autre plus beau ect...). Il existe cependant entre les hommes et les femmes une différence de NATURE. Et cela indépendament des "races".
      Quand à la citation que vous donnez, elle n’exprime que l’avis subjectif de son auteur. Sa pertinence résidant donc dans l’auteur, et non pas dans la phrase elle-même, permettez-moi de douter de la parole du BHL du XVIIIième siecle, erudit mais très petit penseur, négrier s’étant enrichie sur le commerce d’armes, et profondément raciste et anti-religion (il vendait les noirs, traitait Mahomet de demeuré, appelait à l’extermination des juifs ect...).
      Je suis près à discuter avec toi, mais développe ta pensée.


    • #245530
      le 23/10/2012 par Alice
      Conseils de lecture

      "les plus grandes écrivaines françaises étant George Sand et Madame de Sévigné"

      Merci d’exposer au grand jour ton inculture...


    • #246533
      le 24/10/2012 par Opium
      Conseils de lecture

      Merci oli pour ta réponse,

      Tu parles d’une différence de nature, pour ma part je n’en vois aucune hommes et femmes font partie d’une même humanité, ni l’un ni l’autre ne sont parfaits, chacun a ses défauts et qualités spécifiques et on retrouve du masculin en la femme comme du féminin dans l’homme, je n’ai jamais constaté dans mon existence la moindre supposée déficience intellectuelle de la femme par rapport à l’homme. Les centres d’intérêts parfois débiles de certaines (épinglées dans certains commentaires ici) sont tout à fait de même niveau que les centres d’intérêt débiles de certains. Et je ne ressens aucune gloire ni fierté par procuration à ce que les génies soient plus nombreux parmi les hommes que parmi les femmes dans l’Histoire, femmes qui convenons-en n’ont jamais eu le même accès au savoir que les hommes jusqu’à un passé très récent.
      Mais si tu tiens tant à parler de différence de nature, alors parlons aussi de la différence de nature entre les Noirs et les Blancs. Un raciste, tout comme un misogyne, aura moult arguments à son actif pour prétendre l’existence de substantielles différences de nature entre les diverses races.
      Je ne vois aucune noblesse en un homme rageux et vindicatif envers les femmes, c’est même plutôt la marque d’un manque de contrôle de lui-même et d’un manque d’objectivité dicté par tout autre chose que la morale et la logique. Je ne vois pas l’intérêt, ou l’aspect constructif, dans le fait de vilipender la moitié de l’humanité, je n’en vois pas l’intérêt en dehors de la décharge d’une certaine dose de frustration, frustration qui en cas de déficit de sagesse et de dignité se manifeste invariablement par le report sur autrui ou un groupe quelconque de ses propres insuffisances intrinsèques.
      De même quel serait l’intérêt de déclarer que les Noirs sont stupides et que l’Histoire le démontre ? Moi ce que je vois, c’est qu’à contexte égal il n’y a pas la moindre différence entre les capacités d’un Noir et celles d’un Blanc...
      Ce n’est pas intéressant de savoir ce que pense un tel ou un tel des femmes ou de je ne sais quoi. Ce qui est intéressant, c’est de comprendre pourquoi un tel pense ceci ou cela, en quoi cela le conforte psychologiquement dans telle croyance, en quoi il y trouve son petit confort mental illusoire.


    • #248128
      le 26/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ Opium

      La pigmentation de la peau à pour seul origine un allèle qui la définit, c’est une différence de degrès.
      Quand je dis différence de nature, je dis par la que les corps de l’homme et de la femme ne sont pas seulement différent en proportion (plus grand, plus muscle, noir, blanc ou autre) mais également par fonction, par nature. La femme n’a BIOLOGIQUEMENT pas le même rôle à jouer dans l’avancement de l’humanité (dont elles font partie, c’est pas moi qui vait le nier).
      Il y a quelque chose d’assez amusant dans tes message, notament ta volonté d’amalgamer mysoginie et racisme, ce qui est un procédé...féministe (le mot sexisme à par exemple était formé en partant du mot racisme). Vu que tu semble faire une sorte de petit fixette sur les race, je te conseil le livre "La question raciale" de Michel Drac sur Kontre Kulture.
      Je n’ai jamais villipender la moitié de l’humanité, je dit que les femmes sont par nature fondamentalement différente des hommes, condition sine qua non à leur complémentarité (au passage, il ne peut y avoir de complémentarité dans différence de nature, même si l’on ne devait considérer le problème que sous l’angle biologique).
      Je crois que ton problème pour comprendre mes messages vient de la confusion que tu fait entre les termes races, espèces, nature et sexe.
      A moins que ce ne soit ta représentation du monde, qui, issue d’un parcours personnel particulier, t’empêche d’admettre ce que je dis (ou tout du moins, pour ne pas être arrogant, à y réfléchir sans préjugés). Dans ce cas, je ne peux rien faire pour toi, l’histoire montre que les gens remettent en cause leur système de représentation du réel lorque la violence du réel même les ébranle, voir les détruits (en d’autre terme, quand le réel démontre que sa représentation est érroné avec une violence suffisante pour contraindre l’appartition d’une nouvelle représentation). Enfin bref, je m’égare...
      Si tu voit un manque de cohérence et de logique dans mon argumentation, je veux bien développer aussi longtemps que nécéssaire, mais je te demande de t’interoger au préalable sur les raisons PROFONDES qui motivent ton argumentation et le refus de la mienne. Moi c’est déjà fait.


    • #248403
      le 26/10/2012 par Opium
      Conseils de lecture

      Je ne nie nullement la complémentarité entre les sexes et là n’était pas la question non plus : le sujet est d’affirmer que le génie est masculin, que c’est une chose plus ou moins inaccessible aux femmes, pour des causes innées, ou non. L’argument pour mettre en valeur le fait que le génie est masculin est celui qui consiste à dire qu’historiquement il y eût plus de génies hommes que femmes. Je me permets de mettre le doigt sur le fait qu’historiquement, il y a une différence flagrante également entre les races et leur production d’hommes de génie (génie selon nos critères relatifs...) et qu’il faudrait peut-être avoir le courage et l’éthique d’assumer jusqu’au bout ce type de raisonnement (fallacieux dès le départ bien entendu) : bien sûr quand on en vient là ça se défile toujours vite fait (mais ça n’en pense pas moins ?)
      Une autre interrogation me vient quant au bien fondé même de ce genre de questionnement : certes cela peut servir à galvaniser quelques frustrés dans le sentiment de leur propre valeur fantasmée et surévaluée, donc un certain enjeu de confort psychologique ; c’est cela qui est intéressant d’observer et d’analyser. Mais de constructif là dedans, rien.
      Tout est relatif, y compris les critères d’après lesquels on se permet de juger, si solides et sûrs les croit-on.


    • #248467
      le 27/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      La réponse me parait évidente : la création culturelle nécéssite des conditions particulières, notament des conditions économiques (pour se cultiver puis créer il faut que quelq’un assume le réél/produise a ta place). Les noirs africains par exemple, ayant passé des siècles à se faire fouetter n’était pas dans les meilleur condition pour crée. Cela dit, les arabos-musulmans, les indiens, les chinois ont créer des merveilles (et ils ne sont pas "blancs").

      Je n’ai pas dit que le génie était une qualité inné, mais qu’il dépendait de la construction psychologique, et notament de la structure oedipienne de l’individu, et que celle-ci était très fortement lié à la nature même du sujet confronté à son environnement, notament familiale.

      En parlant des "races"(qui n’existe pas au sens biologique du terme, contrairement au sexe, et c’est la toute la différence) tu déplace le débat. Car je pourrai te répondre que les plus grands génies de l’humanité furent en grande majorité des bourgeois/aristocrates. Est ce que ça veut dire que l’argent donne un génie particulier ? Ou est-ce que ça veut dire qu’il donne les capacités materielles de s’instruire et assez de temps pour créer ? Est-ce que la pigmentation de la peau influence le génie ? Ou est-ce plutôt que certains peuples furent oprimés, ou bien qu’il n’ait pas les même traditions que d’autres, notament intellectuelles ?

      Constat : A conditions économiquo-sociales égales et instruction égale, les femmes sont (beaucoup) moins créatives culturellement que les hommes.

      Et, pour finir, sache que je ne nie absolument pas l’influence culturelle, ce que je dis c’est que l’"inné", DANS CE CAS PRECIS (dualité homme-femme), et les représentations qu’il engendre (car inné et culturel sont lié, ou plutot, l’inné définit les moyens et la forme de la culture) garde la primauté dans l’explication de ce constat.

      Le tout culturel étant également la position de la théorie du genre, qui nie l’inné (soit les aspirations du corps et les comportements qu’elles engendrent) pour expliquer les comportements sexuel par le culturel, et tu voie bien à quel absurdité ça mène.

      Je maintiens ce que j’ai dit : pour qu’un femme accède au génie de la création (et non pas de l’érudition), il lui faut se viriliser, tout comme il faut qu’un homme se féminise pour s’ocupper d’un enfant ou symbolisé la douceur aussi bien q’une mère. Dernier conseil : lit Vers la Féministation.


  • #243597
    le 19/10/2012 par chouardien de passage
    Conseils de lecture

    Ca fait plaisir de voir en début de vidéo le clin d’oeil d’Alain Soral à Etienne Chouard. Je me rappelle qu’il y a quelques temps, Soral "dégommait" verbalement Chouard (c’était le cas pour Dieudonné aussi en remontant encore plus loin, souvenirs souvenirs !). Je préférerais largement un rapprochement E&R / PlanC plutôt que E&R / FN.

    Le FN étant le top pour le foutage de merde sous faux drapeau, c’est du caviar pour nos dirigeants déracinés qui cherchent à briser la nation par la balkanisation.

    J’aime bien la subtilité de Chouard, arrivant avec un plan de destruction du pouvoir de l’oligarchie, mais en prenant toujours un angle d’attaque qui évite remarquablement bien la force adverse (WW2 : claquez les cons, ils reviennent plus forts...), tout en n’ayant pas peur du combat.

    Résultat : je peux envoyer un lien "chouardien" à des potes de n’importe quelle sensibilité... je n’essaie même pas avec du matériel "soralien". L’angle d’attaque ne peut pas marcher en dehors de la petite fraction des français capable de repenser l’histoire de l’ananas (processus impossible pour beaucoup, l’éducation nationale laisse des traces...)

    Si vous regardez l’histoire de la crise en Islande, ça peut rendre optimiste. L’Islande est peu peuplée alors ce n’est pas extrapolable facilement. Mais cela montre qu’un peuple peut reprendre l’ENVIE de se gouverner lui-même dans l’union nationale. Un peuple peut diriger sa révolution dans ce sens (la meilleure direction à mon avis). La Suisse et le Vénézuela montrent aussi la stabilité de la véritable démocratie (il n’en sont pas à la démocratie réelle, mais leurs systèmes sont admirables vu l’adversité !).

    Et comme disait Cantonna "être français, c’est quoi ? c’est être révolutionnaire !". Une conclusion au débat sur l’identité nationale qui aurait bien claquée ! Espérons qu’après le clash qui s’annonce, on n’en sorte avec un système politique intrinsèquement meilleur...

    Bonne continuation à vous tous.

     

    • #243881
      le 19/10/2012 par rungis
      Conseils de lecture

      "...Soral "dégommait" verbalement Chouard ..."




      tu dois te tromper.
      j’ai vu toutes ses vidéos peux-tu me dire à quelle (s) date (s) cela se passait ?


  • #243600
    le 19/10/2012 par Simone Choule
    Conseils de lecture

    Change Rien Alain !
    Pourquoi pas des rééditions de ce bon vieux HENRI GUILLEMIN ? Ses bouquins pleuvent et personne ne les relaye...


  • #243664
    le 19/10/2012 par QuenelleEpauled
    Conseils de lecture

    "Selon certaines sources, Hitler lui-même aurait déclaré en parlant de Weininger : "Il n’y avait qu’un seul juif honnête, et il s’est suicidé." (Gilad Atzmon, La parabole d’Esther)."

    Haha, sacré Hitler...


  • #243669
    le 19/10/2012 par Clément
    Conseils de lecture

    Je viens de terminer "Arabesques" de l’ami Félix ! Soral a raison, il a un public dont je suis.
    C’est toujours bien sympa ces conseils de lectures, je bouffe du kontre kulture depuis quelques temps, et ça fait du bien !

    C’est pour bientôt , l’entretien du mois d’octobre ? J’ai besoin de ma dose.

     

    • #244004
      le 20/10/2012 par MV
      Conseils de lecture

      Ton commentaire m’a répugné. Félix doit s’attrister d’avoir ce genre de public et Soral doit s’agacer de l’impatience des étrons qui l’écoutent.

       

      • #244355
        le 20/10/2012 par Aribak
        Conseils de lecture

        Pourquoi être aussi aigri et déballer ainsi sa haine pour un commentaire tout à fait anodin ?
        Tu dois avoir une vie assez triste. C’est vrai que c’est énervant et angoissant de découvrir tout ce que l’on nous cache dans des bouquins comme Comprendre l’Empire et Survivre à l’effrondement économique, mais je te conseille aussi de lire les bouquins un peu légers de Kontre-kulture comme la BD ou les leçons de boxe du père Soral pour te détendre un peu.


    • #244280
      le 20/10/2012 par Carl Andrea
      Conseils de lecture

      Pas la peine de s’énerver autant parceque quelqu’un montre son contentement. Un peu puéril certes, mais pas au point de nécéssiter ce genre de réaction gratuite et méchante.


    • #244473
      le 21/10/2012 par ptitpère
      Conseils de lecture

      à @MV t’es qui petit être pour juger les gens ? Apprends l’humilité petit con, le mec que tu critiques vit son experience de vie qui lui est propre, tu n’as aucun droit de le juger.


  • #243681
    le 19/10/2012 par rollmops622
    Conseils de lecture

    alors quelques précisions sur les sport de combat.. comme opposition
    krav maga, bf .. ce débat est clos depuis 1993 et l’arrivé des premiers ufc .. pour être un bon combattant il faut maitriser toutes les dimensions du combats ...
    distance de pied
    distance de poing
    saisie (lutte judo sambo)
    sol (lutte grappling jjb)
    et mixer le tout ... (donc voila le boulot !!)

    le krav maga aurais pu s’appeler n’importe comment, puisqu’il empreinte toutes ses techniques aux autres arts martiaux ou sport de combat situé dans les dimensions ci-dessus.. tout comme le fait le sambo combat .. la lutte contact . le pancrace

    la bf est bonne dans sa dimension mais n’englobe pas toutes les dimensions ... le krav maga . est sensé utilisé tout ce qui est disponible pour vaincre l’adversaire . on est loin du mma sportif aussi .. voire les video de bas rutten sur le sujet .. bas rutten qui est loin d’être un charlot ..

    http://www.youtube.com/watch?v=GHFP...

    bien à vous mr soral .. et rester en forme .

     

    • #244023
      le 20/10/2012 par MV
      Conseils de lecture

      Prendre pour référence le "mma", soit un bricolage de businessmen, c’est déjà te ridiculiser. Mais je te laisse croire et te prendre pour un combattant, t’as pas l’air capable d’autre chose.


    • #244727
      le 21/10/2012 par rollmops622
      Conseils de lecture

      business mais évidement que c’est un business .. et c’est vraie qu’a grigny ou dans les favelas de sao paulo il vont s’amuser a faire des trucs de bricolo .. ou dans la police, ou les portiers de boites (l’histoire du krav dans la police .. c’est vraie mais pas repandu par contre ils ont des stages)

      alors les sports qui se pratique c’est boxe thaie, boxe anglaise, jjb, lutte .. donc le mma pour les incultes c’est quand on mixe quand on assemble tout sa donc c’est pas un sport c’est l’action de mixer les sports.. après dire je suis blabla . perso jmen fous .. trop de blabla comme disais princesse erica .. donc le débats est clos depuis 93 après libre a ceux qui croient a leurs fables on refait pas l’histoire .. ils peuvent ce tester dans plein d’endroits si ils ont un doute savoir qui pissent le plus loin ya plein de monde dans se créneaux .. salut l’ego


  • #243731
    le 19/10/2012 par Jay
    Conseils de lecture

    Hors sujet mais la pochette de Sexe et Caractère est magnifique.


  • #243788
    le 19/10/2012 par hachi
    Conseils de lecture

    je vais commander le livre de weininger...ça m’interesse vraiment.


  • #243861
    le 19/10/2012 par Sev Denis
    Conseils de lecture

    Merci à Soral pour ses conseils de lecture. J’ai effectivement beaucoup aimé le Vis Comica de F. Niesche dont le style est époustouflant il faut le reconnaître !
    Sui actuellement dans "La Controverse de Sion" de D. Reed qui est un ouvrage dense, captivant et éclairant sur bien des choses.
    Une remarque en passant cher Alain... insister tant sur la supposée incapacité des femmes à avoir une Vision, moi qui en suis une, va finir par m’agacer à la longue. S’il est évident que la féminitude qu’on nous vend en tant que "valeurs du 21ème siècle" est une stupidité sans nom, je ne saurai rappeler tout de même que c’est l’excès, le trop, l’unilatéralisme qui fout la merde dans le monde. En clair, trop de masculinisme fait autant de ravage que trop de féminisme.
    Etre pour la réconciliation, c’est plutôt bien et intelligent, mais si c’est pour continuer, en parallèle, à considérer l’autre moitié (majorité) du monde comme conne et sans pensée, je crains alors qu’il y ait clairement un malaise au fond du fond...
    Bien à vous
    SD

     

    • #243943
      le 19/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      On trouvera toujours des exemptions.
      Même si, en lisant entre les lignes de ton message, j’ai l’impression qu’AS ne se trompe pas.
      La pensée d’Alain sur ce sujet est beaucoup plus complexe que de dire simplement "les femmes ne peuvent pas avoir de vision". Celle d’Otto Weininger l’est encore plus.
      Cela dit personne (et moi encore moins) ne t’en voudra de contredire Soral (ou ce message). Dire, par exemple (et même si c’est grossier), que les femmes ne peuvent pas avoir de vision politique est consubstantielle à ta praxis. Personne n’aime à se remettre en question, surtout lorsque, selon les critères, çela revient à "s’humilier" en quelque sorte. Très peu en ont le courage aussi.


    • #244455
      le 21/10/2012 par sylvainpeclier34
      Conseils de lecture

      J’avoue que ceci est un commentaire extremement juste, et pusqu’il est du devoir de l’élève dans la tradition des arts martiaux de renvoyer le maitre à ses contradictions, il serait sain, et parfois surement plus juste que sa majesté se montre plus humble, même si l’immense majorité je crois à bien compris qu’il s’agissait d’une évidence déguisée en provoc.
      Oui maitre vous êtes encore le maitre, mais attention à la faiblesse extrème de penser être un maitre.

      Il serait quand même con de se priver de la sagesse éternelle de la femme, fusses t’elle moins créative, quoi que ceci invite à réflechir à la notion de création.


    • #244771
      le 21/10/2012 par esperanza
      Conseils de lecture

      @Sev :

      Les hommes qui dénigrent et déprécient à longueur de temps ce qui est propre au féminin ne doivent pas se plaindre ensuite d’avoir affaire à des femmes de moins en moins féminines. Je dirais que Caroline Fourest & co ne sont qu’un réponse moderne à la misogynie ancestrale.

      Quant aux raisons de cette agressivité macho envers les femmes elles sont à chercher, évidemment, dans la dépendance que ressentent ces hommes à l’égard des femmes, que ce soit la dépendance vitale et affective à la mère ou, plus tard, la dépendance sexuelle à la meuf dont on doit attendre le bon plaisir (depuis qu’on n’est plus autorisé à la violer au coin d’un bois). Cette dépendance du mâle au féminin (c’est la femme qui permet à l’homme d’en être un) se remarque jusque dans le sommeil : ainsi un chercheur de l’Institut de recherche sur le rêve et la conscience l’Université médicale de Vienne a conclu de ses expériences que "les femmes ont un sommeil plus reposant sans leur partenaire alors que les hommes ont un sommeil plus doux quand ils dorment avec leur compagne" (Ein Bett für zwei - Herbig Verlag 2008 cité par Le Monde du 21 octobre). Conclusion:les femmes ont besoin d’un homme comme un poisson d’une bicyclette, mais l’inverse n’est pas vrai..

      Quant à moi si je suis depuis toujours secrètement convaincue de la supériorité féminine (les hommes sont égoïstes et vaniteux, entre autres pecadilles), j’adore les hommes et je sais intuitivement qu’ils ont besoin de se sentir supérieurs pour être bien dans leur peau, donc je les laisse faire et dire tout en n’en pensant pas moins. Tant pis pour eux, quand à cause de leur bêtise il n’y aura plus que 1 % de vraies femmes au milieu d’une armée de Caroline Fourest et Fiametta Venner en pantalon baggy, vous et moi n’en aurons qu’encore plus l’embarras du choix. Et c’est ainsi qu’Allah est grand.

      PS : moi aussi je suis dans Reed page 421. Sacré coup de massue sur la tête ; et pour le coup l’impression (peu agréable pour l’ego) d’avoir été pris pour une abrutie depuis les cours d’histoire de 6e... Trés bien écrit de surcroît, avec des passages d’une poésie quasi-shakespearienne.. Et très bien traduit. Etrangement, le nom du traducteur n’est pas mentionné, je vous parie que c’est parce que c’est uneE traductrice ; )


    • #244827
      le 21/10/2012 par esperanza
      Conseils de lecture

      @ Oli : votre argumentation concernant les femmes me rappelle furieusement celle de ces rabbins qui expliquent aux chrétiens qu’ils doivent se remettre en question, reconnaitre la supériorité du judaïsme et le génie du peuple élu et devenir humblement de braves petits menohars... Ce n’est sans doute pas un hasard si Weininger était juif ( et en plus visiblement bien torturé par sa sexualité... On sent le puceau qui en a bavé... ).Toute sa Weltanschauung est marquée par cette vision hiérarchique et clivée du monde, cette séparation entre le pur et l’impur ... Ce qui me fait marrer interieurement c’est quand un homme médiocre et jargoneux explique à une femme visiblement plus intelligente que lui que les femmes n’ont pas de génie (ouais peut-être bien bonhomme, mais le génie masculin , il passe pas par toi en tous cas, ça c’est sûr..) .

      Au passage je remarque que sur ce thread on reproche aux femmes, comme d’habitude, tout et son contraire.. par exemple d’être trop vénales et puis d’être trop sentimentales. Les mecs vous allez réussir l’exploit de faire de moi une féministe, tellement vous en tenez une couche... Allez-y , censurez moi, ce sera complet.


    • #244894
      le 22/10/2012 par Stephane
      Conseils de lecture

      Pour être juste, il ne s’agit pas pour les femmes d’être "incapables" (sic) d’avoir une vision politique, mais simplement que cela ne les interesse pas. C’est comme pour les choses du sexe. Elles sont tout à fait capables du plaisir, peut être même davantage, mais cela ne les interesse pas autant que l’homme.
      Tout cela s’explique très bien : physiologie (hormones, etc.), avantage culturel de la répartition des rôles, force physique, etc.

      Bref, personne de sérieux ne dit que les femmes n’ont pas l’intelligence de l’homme, mais en revanche toutes les statistiques le disent (celle de la composition des membres d’E&R aussi), elles sont peu versées dans les domaines de la pratique politique, la réflexion philosophique, l’élitisme.

      C’est comme ça et ce n’est ni bien, ni mal.


    • #245037
      le 22/10/2012 par Alice
      Conseils de lecture

      Esperanza, t’as une de ces "paires de couilles", bravo ;)


    • #245157
      le 22/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ esperenza :
      Contradiction dans tes message qui m’amuse : tu ne te dis pas féministe, tout en utilisant tout l’argumentaire féministe (la femme superieure à l’homme, l’histoire du poisson et de la bicyclette qui est un moyen in fine de nier la complémentarité homme-femme, ce qui les emmerde vu qu’elles ce qu’elles veulent c’est l’égalité/indiférence). Deuxième contradiction : les femmes n’ont pas besoin des hommes, mais tu avoue juste après les adorer. Troisième contradiction : Tu prétend que les homme sont vaniteux, pour ensuite te prétendre plus inteligente que moi (bel exemple d’humilité au passage).
      Quand à moi, je n’ai jamais dit que les hommes étaient plus intelligent que les femmes (même s’il faudrait s’accorder sur la définition d’intelligence, car il y en a plusieurs). Ce que je dit, c’est que les hommes, de par leur différence intrasèque des femmes et la complémentarité qu’il y a entre les deux, sont superieurs aux femmes sur certains points, et inferieur sur d’autres. Le problème c’est que les points sur lesquels les femmes nous sont traditionellement superieur sont dénigrer dans une société dont la logique revient à l’encouragement du travail de la femme (pour son accès à la consommation), ce qui revient à indiférencier leur praxis et à les indiférencier.
      J’ajoute que vouloir prouver que l’on peut faire pareil que les hommes dans des domaines intrasèquement masculin, c’est déjà se soumettre inconsciament, et donc se viriliser (le commentaire d’Alice plus haut ne vante t-il pas ta paire de couille imaginaire ?).
      Tu n’es pas mon égal, et je ne suis pas le tien. Dire le contraire et nier la complémentarité homme-femme en recherchant l’égalité démontre un complexe d’inferiorité que tu manifeste par ta croyance en la supériorité féminine, et paradoxalement montre une certaine misogynie façon Simone de Beauvoir, qui méprisait les qualités et les travaux féminins (et cela avait pour cause une névrose) et qui se traduisait par sa volonté de faire en sorte que la praxis féminine s’indiférencie à la praxis masculine (ce qui ne l’empêchait pas d’adorer se faire baiser par son chère JP Sartre).
      Tu disais que nous alions bientôt de faire devenir féministe ; il m’apparait que tu en est déjà une.


    • #245524
      le 23/10/2012 par Alice
      Conseils de lecture

      Oli, tu ne comprends donc pas l’enjeu de l’oeuvre de Otto Weininger ? La féminité est le handicap de la femme, pour espérer atteindre Dieu et le Génie, il faut qu’elle embrasse son pendant masculin,(moral, honnête, pur) sa virilité en somme .
      D’où ma blagounette sur "paire de couilles" que t’as pas saisi apparemment...

      Ezperansa n’a rien d’une féministe dans le sens péjoratif, d’ailleurs elle pointe simplement du doigt les contradictions entre tout les maux reprochés aux femmes ici... C’est bien vrai qu’on entend tout et son contraire, il suffit de lire les commentaires...Le tien par exemple est en complète contradiction avec les idées (puritaines, puisque refus de la chaire, de la séduction, du charme, a fortiori de la reproduction de l’espèce) d’Otto qui sont défendues par la majorité des bonhommes ici, les mêmes qui se plaignent de ne plus pouvoir draguer pépère dans la rue ou que les femmes sont masculinisées...

      Oli, ne soit pas de mauvaise foi.


    • #245573
      le 23/10/2012 par Polygraphe
      Conseils de lecture

      @Oli

      Quand on veut faire croire au monde qu’on est intelligent, qu’on a tout compris "et pas toi", il faut savoir écrire correctement...
      Ensuite, relever des contradictions qui n’en sont pas, c’est pas un argumentaire très honnête.
      "Je n’ai jamais dit que..." Personne n’a dit que tu l’avais dit...
      "Ce que je diS (et non "dit" avec un t)" On le sait aussi bien que toi, c’est pas un hasard si on fréquente E&R...
      Sauf que le problème n’est pas là, le problème est là :

      "J’ajoute que vouloir prouver que l’on peut faire pareil que les hommes dans des domaines intrasèquement (intrinsèquement !) masculin, c’est déjà se soumettre inconsciament (inconsciemment, ça s’écrit, Oli), et donc se viriliser"

      Qui décide de ce qu’est un domaine (intrinsèquement et pas intra[...]) masculin ? Otto Weininger ? Pour lui le versant masculin est présent dans TOUT individus (Hommes et Femmes), et seuls ceux qui réussiront à se débarrasser de leur versant féminin (impur, vicieux, charnel, qui détourne de la Foi) iront au Paradis.
      Selon ce fabuleux livre, la femme féminine qui assume son rôle de séductrice puis de mère (comme la société lui demande de faire depuis toujours) est indigne de Dieu et du Génie... Au contraire si elle efface sa féminité, sa sensualité (mettre une burqa ???) et qu’elle recherche toute sa vie, à travers la Philosophie (d’après toi, la Philosophie est un domaine masculin peut-être ? Le Dessin, la peinture, la Science, Les échecs, La conduite d’une voiture ? Qui décide, quels sont les critères ?) la contemplation de Dieu, loin du désir charnel, loin de la procréation qui implique l’infâme contact physique.

      Tout Rousseauiste qui se respecte sait que l’égalité en DROIT, l’égalité CIVIQUE, l’égalité dans le respect de la DIGNITÉ, l’égalité des ÂMES telle qu’elle l’est aux yeux de DIEU doit être la même pour tous... C’est le point de départ pour une société enfin réconciliée...Les débats quant à l’essence, ou encore concernant la symbolique féminine et masculine ne sont que de l’enfumage.

      Clouscard disait "la phallocratie engendre le féminisme et le féminisme engendre la phallocratie"...
      Vaut mieux rechercher "L’Amour Fou" plutôt que de finir par se suicider puceau à 23 ans.

      PS : Oli, ta pseudo psychanalyse d’Ezperansa et de Simone ressemble à du charabia Freudo-Lacanien, c’est pas à ton avantage l’ami.


    • #245678
      le 23/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ Alice :
      Je n’avais pas compris ta phrase, maintenant si.
      Je suis d’accord avec ton message, mais je ne comprends pas de la même façon que toi ceux d’esperenza. Pas du tout même.
      Je te répond également sur un commentaire plus haut lorsque je parlais de George Sand et de Madame de Sévigné : il est vrai que je ne me suis pas intéresser à la littérature féminine (je la trouve dans sa grand part profondément méprisable) et que je ne connais donc pas beaucoup ce domaine. Mais je t’en prie, si tu m’en trouve quelques auteurs intéressantes, ça m’interesse.

      @ Polygraphe :
      Je ne me relis pas, j’ai pas le temps, et il y a toujours des gens (comme toi) qui le font à ma place. La forme m’interesse peu, le fond beaucoup plus.
      Je ne suis pas rousseauiste (même si je reconnais son génie). Il est cependant amusant de voir quelqu’un cité Rousseau dans un débat sur le féminisme, vu qu’on peut le considérer comme un profond mysogine (de la même trempe de Weininger) à tel point qu’il était opposé à l’éducation des femmes (ou plutot de leur donné la même éducation qu’aux hommes).
      Parfaitement d’accord avec Clouscard. Mais je ne vois pas ce que ça à a voir avec mon précédent message.
      Quand à la psychanlyse de Simone, c’est tiré de "Vers la féminisation" de Soral. Je n’essaie que de faire un parallèle avec ce que je voie (avec beaucoup moins de talent que l’original, je reconnais volontier). J’émet des hypothèses, si ont peu dire.
      Tu peux remettre en cause Freud et Lacan (et on peu les critiquer). Je trouve leur explication à certaines situations/à certains problèmes très intéressante. Soral s’en revendique d’ailleurs (même s’il peut se tromper). Clouscard, lui, n’y croyait pas. A toi de te faire ton opinion. Tu pense que l’utilisation de ces concepts n’est pas à mon avantage ? M’en fou.

      Je ne me réclame pas de la pensée de Weininger, mais de celle de Soral principalement.
      Je suis sexiste, c’est à dire que je pense que la division sexuelle du travail est souhaitable afin d’éviter la fusion des deux praxis, d’encourager la diférenciation des deux sexes et donc leur complémentarité.
      Je suis un grand amoureux du "génie" féminin (douceur, bonté, joie de vivre, capacité au sacrifice familiale ect...). Ce génie est, je pense, le résultat d’une praxis particulière fondamentalement différente de la praxis masculine.
      En d’autre terme, j’aime beaucoup trop les femmes pour accepter de les voir devenir des hommes.
      J’espère que ça disipera les malentendu.


    • #246390
      le 24/10/2012 par Polygraphe
      Conseils de lecture

      L’excuse du type "je ne me relis pas" ou "je préfère le fond plutôt que la forme" m’exaspère, écrire avec autant de fautes c’est du mépris pour ceux qui te lisent, et aussi un manque de respect et d’amour pour la langue française.

      "voir quelqu’un cité Rousseau dans un débat sur le féminisme, vu qu’on peut le considérer comme un profond mysogine"
      _

      - Premièrement, je ne cite pas Rousseau, j’expose ce qui découle de sa philosophie, être Rousseauiste ce n’est pas imiter Rousseau et adopter tous ses JUGEMENTS mais plutôt comprendre les implications de ses CONCEPTS.
      - Deuxièmement, ceci n’est pas un débat sur le féminisme, mais un débat sur la féminité et comment la comprenait Weininger.
      - Troisièmement, Rousseau n’était pas "mysogine" (ça s’écrit misogyne).
      Comment "refuser l’éducation" et "donner une éducation différenciée" peuvent être considérés comme étant la même chose et surtout comme quelque chose de misogyne ? Surtout qu’éducation et instruction ne sont pas la même chose, nulle part Rousseau refuse l’instruction aux femmes et surtout pas l’éducation, il la veut même plus dure pour les filles !
      _

      Ce que je disais concerne le DROIT, je faisais une distinction entre ce débat sur l’ESSENCE et l’enjeu CIVIQUE.

      "Les débats quant à l’essence, ou encore concernant la symbolique féminine et masculine ou la supériorité intellectuelle de l’homme ne sont que de l’enfumage."

      Petit aparté sur Rousseau : Dans Emile, Sophie représente l’épouse parfaite (d’ailleurs le but ultime de l’éducation de l’homme est d’épouser une femme), elle y est décrite ainsi "une femme de beauté modeste qui brille avant tout par son esprit".

      Il écrivait aussi "Ainsi, toute l’éducation des femmes doit être relative aux hommes. Leur plaire, leur être utile, se faire aimer et honorer d’eux, les élever jeunes, les soigner grands, les conseiller, les consoler, leur rendre la vie agréable et douce : voilà les devoirs des femmes en tout temps, et ce qu’on doit leur apprendre dès l’enfance."

      Il s’agit d’éducation sentimentale et non d’instruction intellectuelle.

      Comment on peut encore dire de Rousseau qu’il est misogyne ? Ne dit-il pas que la femme doit être "sage et ses sentiments doivent surtout servir de base à sa capacité de raisonnement." Surprise, selon Rousseau, la femme a une RAISON.

      Je suis plus fidèle à Rousseau et à Clouscard, c’est aussi le cas de Soral, d’où mon incompréhension de tout ces commentaires qui encensent Otto et son mépris de la féminité.


    • #246399
      le 24/10/2012 par Polygraphe
      Conseils de lecture

      @Oli

      Tu semblais défendre les idées de Otto, mais tu dis que non... Tu fais ce que tu veux, mais j’en vois beaucoup ici qui comme le disait esperanza, reprochent tout et n’importe quoi aux femmes.
      Et je trouve cela hilarant cet acharnement de certains à vouloir défendre l’idée selon laquelle la femme n’a pas accès au génie, que c’est réservé aux hommes (alors que l’oeuvre de Weininger dit au contraire que de par la présence de masculin dans chaque individu, n’importe qui peut atteindre le génie s’il le souhaite, mais il faut sacrifier sa substance F pour cela), comme si quelque part, la nature masculine du Génie déteint UN PEU sur eux aussi, alors qu’aucun d’entre nous ici n’en est un de génie...
      Ce qui me dégoûte c’est que j’imagine ces garçons lire Simone Weil ou Louise Michel et malgré tout le génie réel qu’elles possèdent en elles, à leurs yeux elles ne sont que des femmes et ils iront déprécier sans problème leur oeuvre alors qu’eux n’arrivent pas à leurs chevilles. Idem s’ils se retrouvaient devant une femme médecin ou astrophysicienne...Ou leur mère, ou leur soeur, ou leur fille... Ce ne sont donc que des créatures vénales, manipulatrices, immorales et impures ? Cela semble indéniable à en lire certains.

      "Après des mois de ténèbres intérieures
      j’ai eu soudain et pour toujours la certitude que n’importe quel être humain, même si ses
      facultés naturelles sont presque nulles, pénètre dans ce royaume de la vérité réservé au génie,
      si seulement il désire la vérité et fait perpétuellement un e ort d’attention pour l’atteindre"
      Simone Weil.


    • #246457
      le 24/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ Polygraphe :
      Je suis d’accord avec toi sur la plupart des sujets.
      Je sais ce que pensais Rousseau des femmes. Je n’ai cependant pas beaucoup de temps à passer à écrire des commentaire, donc je fais des fautes et je m’exprime parfois assez mal. ça t’exaspère ? m’en fou.
      Je reconnais parfaitement le génie des Louise Michel, Simone Weil et Rosa Luxembourg. Un tel génie, comme le disait Otto et comme le soutient (à ce que j’ai compris) Soral nécéssite d’embrasser sa part de masculinité. Et comme je le disais dans un autre message on trouvera toujours des exeptions.
      L’intelligence en terme d’érudition n’est pas le propre de l’homme, je n’arrive pas à la cheville de beaucoup de femmes dans ce domaine. En ce qui concerne la création, l’invention, l’innovation, la nouveauté... l’histoire enseigne que c’est quasi-toujours le fait d’hommes (encore une fois, à quelques exeptions près).
      Je défends avant tout la pensé de Soral, et elle est proche de celle de Weininger, comme il l’avoue lui même.
      Je n’ai jamais nié que les femmes avaient une raison, jamais.


    • #248803
      le 27/10/2012 par esperanza
      Conseils de lecture

      @Oli : en effet ma référence au poisson et à la bicyclette est un clin d’oeil en référence au féminisme. Je crois qu’en fait vous ne percevez pas du tout l’ironie dans mes propos... Les féministes des années 60/70 ont quand même eu le mérite de mettre en évidence à quel point on reproche en permanence aux femmes tout et son contraire. Par exemple autre contradiction que je relève sur ce thread : approbation béate de Weininger qui énonce doctement que "la femme est possédée par son vagin" (je me demande ce qu’il en savait, ce puceau) et en même temps affirmation selon laquelle la femme est moins intéressée par le sexe que l’homme (vous et moi on connaît pas mal de mecs assez possédés par leur queue non ? ).

      Quand je dis que j’adore les hommes mais que je n’en ai pas besoin ce n’est pas contradictoire : je connais beaucoup plus de femmes qui supportent et même chérissent la solitude (la solitude est un oasis rarement atteint pour une mère de famille) que d’hommes qui, en général, ne supportent pas de rester seuls. Un femme préfère le plus souvent être seule que mal accompagnée. Un homme ,souvent le contraire.

      Quant à l’inaptitude des femmes à s’intéresser à l’ "intérêt général", je dirais qu’après un 20e siècle où l’intérêt général, pour des millions d’hommes, s’est incarné dans le nazisme, le communisme, Hiroshima, le Vietnam et les interventions en Irak ou en Afghanistan, je bénis mon inaptitude et en rends grâce à Dieu.

      La moindre aptitude des femmes à la création me semble une évidence ; la maternité est la plus incroyable expérience humaine qui soit, et comble largement cette aspiration. Heureusement car les femmes qui ont essayé de continuer à créer tout en élevant des enfants n’ont vraiment pas eu des vies heureuses (Anna Akhmatova ou la sublime Marina Tvsetaïeva par ex) .


    • #249380
      le 28/10/2012 par Oli
      Conseils de lecture

      @ Esperenza :

      Je connais effectivement beaucoup d’homme possédé par leur queue (j’en fait partit assez souvent).
      Je ne me risque pas à généraliser les comportements. Surtout que la solitude masculine prend généralement une autre forme que la solitude féminine (je pense au coup d’un soir notament, que je préfère aux relations, comme quoi moi aussi j’aime bien être seule). Je connais beaucoup de femmes qui ne peuvent se passer des hommes, et l’inverse doit être vrai aussi (même si je n’en connais pas). Le chemin qui mène à préférer ce genre de vie est propre à chacun de nous. Je pense aussi que lorsque vous donnez l’exemple de mère de famille qui cherche la solitude, vous confondez leur envie d’avoir du temps pour elle et leur absence de besoin d’hommes. L’attirance des deux sexes est réciproque.
      La raison qui pourrait expliquer que l’homme à d’avantage tendance à désirer la femme, c’est à mon avis sa place dans le processus de séduction : le "rôle" de la femme est d’attiser le désir chez les hommes (parrure,maquillage, et aujourd’hui régime et chirurgie esthètique) et le rôle de l’homme est d’aller la conquérir. Ces rôles sont d’ailleurs définit non pas par le culturel, mais l’inné et ce qui en découle (ceci est très bien expliqué dans "Vers la féminisation").
      Je suis pour finir complétement d’accord avec vous sur la dernière partie de votre message. La femme à un sérieux handicap dans la création CULTURELLE, pas dans la création tout court bien entendue. Et elles le compense aux yeux de l’histoire en étant l’origine même de l’humanité. En d’autres termes : Ce sont les hommes qui font le monde, mais ce sont les femmes qui font les hommes. Je ne vois pas de plus bel exemple de complémentarité, et c’est à cela que je suis attaché.


  • #243994
    le 20/10/2012 par Daje Lazio
    Conseils de lecture

    Le bouquin de Weininger n’est pas le plus facile à aborder - comme ceux d’Evola, mais il en vaut la chandelle je vous le dis. Cet excellent ouvrage débute avec une citation de Nietzche : "je voudrais que l’on commençât par s’estimer soi-même, tout le reste découle de là." Une oeuvre purificatrice.

     

    • #257001
      le 07/11/2012 par HPLovecraft
      Conseils de lecture

      Absolument. C’est un bouquin complexe, et il est préférable d’avoir de solides notions de philo (kantienne, nietzschéenne...) pour ne pas le caricaturer. Dès les 1ères lignes, Weininger explique bien qu’il parlera non pas d’hommes et de femmes empiriques, mais la plupart du temps des deux caractères "100% homme" (H) et "100% femme" (F) qui se trouvent en chaque être humain. Certes sa critique de la femme F et des ses valeurs est dure à entendre, parfois aussi un peu extrême dans la forme (il faut aussi toujours juger en se replaçant dans un contexte historique : celle de la Vienne du 19ème, qu’on qualifierait aujourd’hui de naturellement misogyne et antisémite) mais exactement comme peut l’être parfois AS dans ses entretiens : c’est un coup de poing qui est destiné à faire réfléchir. Not for the fainted heart. Les démonstrations de Weininger sont incroyables mais sonnent justes. Et pour ceux qui seront allés jusqu’au bout, on comprend bien que ce n’est en rien un livre misogyne (ni même antisémite d’ailleurs) : car dans Weininger, il n’y a jamais le jugement des personnes, et toujours la possibilité de rédemption, de l’exception.

      Un livre fondateur écrit par un jeune homme de 22 ans. Ca calme.


  • #244009
    le 20/10/2012 par anonyme
    Conseils de lecture

    je rêve ou il acquiesce lorsqu’il dit otto weininger ajoute que le génie est arien ?

     

    • #244857
      le 22/10/2012 par Markollivier
      Conseils de lecture

      Parce que le génie aryen existe... Tu vas pas nous la jouer Bouteldjah ou Harlem Desir là non ? Tu cherches à savoir si au fond de lui-même, Soral est suprématiste ?


    • #248066
      le 26/10/2012 par anonyme
      Conseils de lecture

      Je ne dit pas que le génie aryen n’existait pas mais qu’il acquiessait en disant que le génie etait aryen.lit bien.


    • #248349
      le 26/10/2012 par Markollivier
      Conseils de lecture

      Oui pardon, ce commentaire était inutilement agressif, et en plus j’avais bien compris le votre dès le départ... Je pense qu’il resitue cette affirmation dans son contexte simplement.


  • #244015
    le 20/10/2012 par Les vérités se trouvent dans des méandres méconnus.
    Conseils de lecture

    Merci Alain de vous préoccuper comme par enchantement de notre culture , culture de fonds dirais -je face à la vraie m---- mauvaise culture toute commerciale qu’on nous largue et à travers des médias public bordel ; en fait c’est le programme non dit de la soummission de la masse , des masses
    On vous espère d’éminents successeurs dignes de la tradition culturelle française des défis intellectuels . / un ami musulman ./


  • #244061
    le 20/10/2012 par mbeuj
    Conseils de lecture

    Au mois prochain ? C’est quoi cette histoire, là ?
    Avec tout ce qui se passe dans le monde, on a plus droit a l’entretien du mois, mais juste aux des conseils de lecture Kontre Kulture ?
    Non mais c’est chiant sérieux.

     

    • #244897
      le 22/10/2012 par Dwight
      Conseils de lecture

      J’espère que c’est de l’humour ... t’es pas sur TF1 mon pote !


    • #246459
      le 24/10/2012 par Karl
      Conseils de lecture

      Vous rendez-vous compte que vous représentez, par votre seul commentaire, l’archétype du consommateur auto-centré et capricieux que fustige précisément AS comme produit de l’idéologie libérale consumériste ? Et l’exemple de l’individu désocialisé ne vivant son rapport au monde qu’à travers un écran d’ordinateur, donc incapable d’entretenir des relations réelles et concrétisables dans la pratique ? Sans compter (pour couronner le tout) l’impudeur et l’indécence avec laquelle vous vous répandez dans un commentaire public, au lieu de simplement prendre sur vous. Un homme, ça s’empêche, disait Camus. Sans rancune, bien sûr.


  • #244069
    le 20/10/2012 par Brahim
    Conseils de lecture

    Merci pour la vidéo, toujours de bons conseils de lecture.
    Juste une remarque pour les démos de Savate de M. Soral, parce que je sentais venir la remarque à 3km : Non, Alain, le fait que la police s’entraîne au Krav-Maga n’est pas une preuve de déchéance morale. (Qu’elle prête ses locaux à la LDJ, certes, mais c’est encore autre chose) mais le Krav, comme technique de self, est très pragmatique, et extrêmement efficace, aucun esprit chevaleresque, on vise directement et en priorité les couilles, par exemple, sur un premier coup de pied.
    Ce genre de coup n’est pas autorisé en Savate, je me trompe ? C’est la différence entre la noblesse d’un sport de combat et ses règles et un système de self qui se veut avant tout une initiation au combat de rue. Où il n’y a pas de règles, donc. J’ai fait du krav pendant deux ans, donc tout petit niveau encore, JAMAIS on nous a fait suer avec une idéologie nauséabonde. C’est du travail efficace, qui s’inspirait de plein de chose, dont la boxe française notamment, et qui retient ce qui est intéressant.
    Que la police française s’entraîne au Krav Maga est simplement logique et compréhensible, avant cela ils étaient très branchés Muay Thai, les instructeurs de Krav leur ont montré l’importance du combat au sol avec le Jui Jitsu brésilien.(ce qu’ils n’auraient jamais vu non plus s’ils s’étaient contentés de la Savate. Donc non, ça suffit pas pour former des flics de terrain efficace.)
    Si demain ils s’intéressent au Systema, ça serait le signe d’une décadence aussi ?
    Quand même, quoi...ce genre d’assertion n’est pas juste, je trouve.
    Amicalement.

     

    • #244638
      le 21/10/2012 par GloriaVictis
      Conseils de lecture

      Tout à fait d’accord avec vous. D’ailleurs, il me semble que beaucoup s’entraînent aussi à la boxe française (on peut justement voir ça dans le reportage "Human Weapon"). Et je pense qu’un système pragmatique comme le Krav Maga est très complémentaire d’un sport de pieds-poings, qui demande plus d’endurance et qui permet de travailler "la forme de corps". Le club dans lequel je m’entraîne propose justement des cours de Krav Maga et de boxe française et je pratique en parallèle ces deux disciplines.


  • #244090
    le 20/10/2012 par Zissou
    Conseils de lecture

    ’’il n’y a que deux catégories d’hommes : ceux qui méprisent la femme et ceux qui ne se sont jamais posé de questions à son sujet.’’ Otto Weininger

    Je sais bien qu’une citation hors contexte ne vaut rien (on peut y faire passer n’importe qui pour n’importe quoi) mais après avoir lu une bonne partie du livre de Weininger, je m’avoue pour le moins perplexe...

    Je ne me crois pourtant pas victime de l’idéologie dominante, et la lecture de ce livre est forcément digne d’intérêt. Plusieurs passages m’ont semblé justes au niveau comportemental. Mais je ne peux accepter que la féminité dans son essence soit ainsi décrite.

    Cela fait plusieurs années que je fréquente quotidiennement ER et c’est la première fois que je ressens un bémol majeur face aux propos d’Alain Soral. Ses discours m’ont infiniment apporté depuis ma découverte de ce site, ma pensée n’est plus la même que jadis, néanmoins - et peut-être est-ce dû aux limites de mon intellect - je doute pouvoir le suivre plus loin sur cette idéologie.

    À mes yeux, il me semble que la dévirilisation du système ne signifie pas forcément sa féminisation. J’observe simplement que ce système ne retient que le pire des deux sexes, les laissant dénudés de leurs vertus respectives et complémentaires.

     

    • #244597
      le 21/10/2012 par c.
      Conseils de lecture

      "...ce système ne retient que le pire des deux sexes, les laissant dénudés de leurs vertus respectives et complémentaires."

      pour ce qui est du bémol je le ressens aussi ....mais en méme temps je suis curieux de voir comment soral va developper ce sujet trés important.
      et en méme temps pour ce qui est des arguments de "l’empire" je ressent un trés gros bémol à force de récupération et tabassage dans certains milieu du terme "féminin sacré" ,ect... alors qu’il n’y est pratiquement jamais abordée la question du "masculin sacré", d’ou un certain ras le bol à propos de cette féminisation grotesque (qui entraine une masculinisation grotesque en réponse et en éffet miroir...) qu ne me semle pas en rapport avec un "féminin sacré" dont les bobos new age se gargarisent ...tout en délaissant le "masculin sacré", termes que j’éssais de mieux comprendre et qui sont essentiel quand l’on veut batir sur du "naturel".


  • #244110
    le 20/10/2012 par Jarhead
    Conseils de lecture

    Slt à tous,

    Je voudrai pas casser l’ambiance..en fait si mais avec tout le respect que je dois à Alain Soral, même si "il avait le temps d’écrire" il n’atteindrait pas le niveau de Félix !

    Je viens de finir Fragrans Feminae et je peux vous assurer que cet auteur est un véritable virtuose ! Auteur absolument exquis et qui a, à très peu de choses près, les mêmes idées et positions qu’Alain Soral.
    Je ne suis pas un grand lecteur, et ne je connais pas tous les lecteurs contemporains mais Felix doit assurément faire partie des meilleurs de sa génération !

     

    • #245070
      le 22/10/2012 par Riben
      Conseils de lecture

      Soral est LE maître du Logos.Puis de toute façon l’un et l’autre ne sont guère comparables.Soral est aussi un maître a à l’oral... et aux poings... et c’est lui qui fédère tout ça, gardons-les deux et n’oublions pas que c’est grâce à Soral que nous sommes là ! (ou à Dieudonné ! personnellement mon cheminement a été Zemmour... (comme quoi hein ?) puis Le Pen puis Marine puis Soral puis Dieudo et cie : merci à tous !

       

      • #248647
        le 27/10/2012 par Karai
        Conseils de lecture

        Commentaire intéressant. Ce serait bien de connaître le cheminement de chacun avant d’arriver ici. J’aime pas trop les sondages à la con sur le net, mais là pour une fois les réponses m’intéresseraient.

        Moi avant Soral mon cheminement a été Dupont-Aignan puis FN, ce qui est plutôt comique car le rôle de NDA est de siphoner les voix souverainistes susceptibles d’aller au FN (effet barrage) et qu’avec moi ça a eu l’effet inverse (effet tramplin), un peu comme toi avec Zemmour.

        Le fond a toujours été le gaullisme (le gaullisme théorique qu’on trouve dans les ouvrages politique sur de Gaulle, pas le concept mou qu’on nous vend dans les galas de l’UMP)


    • #244292
      le 20/10/2012 par Manu
      Conseils de lecture

      A celles et ceux qui comme Alain Soral ont été bouleversés par "La conjuration des imbéciles" Toole, je conseille vivement si ce n’est déjà fait de se plonger dans "Le seigneur des porcheries" (sous-titré : "Le temps venu de tuer le veau gras et d’armer les justes") de Tristan Egolf. Un roman d’une puissance au moins équivalente.


    • #244319
      le 20/10/2012 par Ed
      Conseils de lecture

      Bonsoir.

      Je tiens répondre à la critique de A. Soral et de Sexe et Caractère.

      Tout d’abord il faut mettre en parallèle la condition de la femme d’aujourd’hui comparé à celle d’il y a 500 ans par exemple.

      Et bien je peux vous dire que nous vivons dans l’Epoque Reine pour les femmes.

      Aujourd’hui on manque de recul pour faire ce constat mais le sexe fort, mis en valeur, c’est le feminin. Les hommes et la virilité sont ostracisés.

      Regardez un peu ce qu’il se passe ou s’est passé dans notre société moderne et vous allez très vite comprendre qu’aujourd’hui la femme n’a plus besoin de l’homme pour vivre. Car il a été tout simplement remplacé par la Société. L’homme ne sert plus qu’a enfanter.

      Je pourrais vous donner des tas exemple pour vous faire comprendre mais tous les aborder serait beaucoup trop long (il faudrait en faire un livre carrément). Mais je vais soumettre ici des exemples.

      - Je suis supposons, un jeune garçon de 15 ans qui aime les jeux videos et l’informatique. Et bien la société me stigmatisera car je suis un "Geek". Alors qu’une fille de 15 ans fana de One Direction (nouveau boys band) et de fringes sera elle mise en avant. Ca devrait être plutôt l’inverse car le geek peut quand même donner des Zuckerberg, S. Jobs, B. Gates.

      - Un autre exemple concret, Facebook. Les femmes en sont friandes, tellement que certaines se sont mises au Net grâce à ce site. Et bien qui l’a crée selon vous ?

      - Les hommes payent l’assurance auto plus cher que les femmes (car ils auraient plus d’accidents). Ok j’admet. Mais si demain c’est l’inverse ? Imaginez. Mais à mon avis les feministe ne vont pas rester silencieuses.

      - Les emplois systématiquement menacés par des licenciement ou dévalorises par la société sont justement les emplois typiquement masculins.

      - L’école favorise les filles car elle mêmes sont très disciplinés envers le système éducatif. Cette même discipline des filles va ensuite se poursuivre plus tard au sein de l’entreprise. Voilà pourquoi le système pousse à la féminisation.

      Après je peux comprendre que ça puisse choquer les femmes de ce site mais elles sont des exceptions. Car même si je n’ai aucun chiffres, j’ai intime conviction que sur égalité et reconciliation le pourcentage de femme doit être minoritaire.

      A mon avis la majorité des femmes sont heureuses avec ce système qui leur permet de vivre de consommation.

      Et le système à travers les medias poussent les derniers virils à se soumettre.

       

      • #245006
        le 22/10/2012 par anonyme
        Conseils de lecture

        "Je suis supposons, un jeune garçon de 15 ans qui aime les jeux videos et l’informatique. Et bien la société me stigmatisera car je suis un "Geek". Alors qu’une fille de 15 ans fana de One Direction (nouveau boys band) et de fringes sera elle mise en avant. Ca devrait être plutôt l’inverse car le geek peut quand même donner des Zuckerberg, S. Jobs, B. Gates."
        OK d’accord avec vous.

        "Après je peux comprendre que ...ça puisse choquer les femmes de ce site mais elles sont des exceptions. Car même si je n’ai aucun chiffres, j’ai intime conviction que sur égalité et réconciliation le pourcentage de femme doit être minoritaire.
        A mon avis la majorité des femmes sont heureuses avec ce système qui leur permet de vivre de consommation."

        FAUX : il ne s’agit pas de raisonner en terme "femme versus homme" mais plutôt "imbécile heureux ou non". D’autant qu’il y a un paquet de femmes qui consultent le site mais qui n’interviennent pas trop (c’est mon cas, avec plusieurs raisons à ça ).


      • #245251
        le 22/10/2012 par Julien82
        Conseils de lecture

        zuckerberg et jobs sont tout sauf des références à suivre.L’un a mis au point le plus gros moyen d’espionner les gens sur terre,et l’autre à fais cartonner une entreprise via l’exploitation d’une main d’oeuvre bon marché en chine,pour vendre des objets relativement inutiles achetés par des moutons de panurge.


    • #244383
      le 20/10/2012 par mc
      Conseils de lecture

      "il n’y a que deux catégories d’hommes : ceux qui méprisent la femme et ceux qui ne se sont jamais posé de questions à son sujet. "

      Otto Weininger

      Je vais le lire.


    • #244466
      le 21/10/2012 par machin
      Conseils de lecture

      Lorsque l’on visite le site kontre kulture, on aperçoit un livre nommé Instinct de Survie écrit par Cédric Dominique. Ce livre n’a pas été présenté, est-ce un oubli ?

       

      • #244709
        le 21/10/2012 par Karl
        Conseils de lecture

        Non, c’est juste qu’il fait partie des dizaines de livres édités et/ou vendus sur KontreKulture, et qu’ils ne peuvent pas tous faire l’objet d’une promotion en tête de gondole par AS. Le livre que vous citez ne se trouve d’ailleurs même pas dans les "suggestions", ni même dans les "derniers arrivages" de KK.


    • #244489
      le 21/10/2012 par Depassage
      Conseils de lecture

      A Sev Denis :

      En fait le livre de Weininger dont parle Alain Soral traite plus de la "féminité" que des femmes, puisque si on a bien compris le livre l’auteur adhère à la thèse que dans chaque homme il y a une part de féminité et dans chaque femme une part de masculinilité, donc c’est parfaitement compatible avec le fait que des femmes peuvent "avoir une vision" c’est juste que c’est rarement le cas. Celà dit le vote des femmes si critiqué par Otto Weininger a été donné par Degaulle, lui meme si respecté par Soral, ça se contredit un peu. Ce qu’il faut retenir c’est que des femmes sont régulièrement mis en lumière sur E&R donc c’est pas "l’autre moitié est conne".


    • #244554
      le 21/10/2012 par jfaicequejepeux
      Conseils de lecture

      Merci à Alain Soral pour ces références bibliographiques. Le Douglas Reed est passionnant, entre autres bouquins.
      Pourtant, je n’adhère pas à la totalité du discours. Le discours sur le peuple élu manque un peu de nuances, pareil pour Dieudo qui est pour moi le meilleur et un vrai humaniste. Je comprends que certains aient exercé des pressions qui sont inacceptables mais l’amalgame est contre productif. Je suis devenu athée après une culture catholique. J’aime le France, j’ai été élevé en banlieue (Aubervilliers), je suis ce qu’on appelle un cadre supérieur. Je n’adhère à aucun parti.
      Ado, mes meilleurs potes étaient un black et un juif. Aujourd’hui mon meilleur pote est à moitié juif et algérien, mon beauf aussi ainsi qu’un de ceux qui m’ont le plus appris dans mon métier. Ce sont des gens tolérants qui ne demandent qu’à vivre normalement et sont loin de tout "complot" à la Douglas Reed. Si complot il y a, il faut faire comprendre à ceux qui n’y adhèrent pas (la grande majorité à mon sens comme le précise Reed) qu’ils font partie de la communauté humaine comme nous tous et cesser de les stigmatiser. Point. Je comprends les réactions de Dieudo après les agressions dont il a été l’objet mais je perçois aussi que si j’étais juif, je serais peut être mal à l’aise par moment en entendant certaines phrases prononcées par lui ou Alain Soral.
      En résumé je me cultive, je vais voir Dieudo à tous ses spectacles, je lui ai même serré la main, j’écoute Alain Soral avec intérêt (même si ça paraît dur d’en placer une avec lui) , je le lis aussi mais je pense qu’il est grand temps de tendre la main à ceux de la communauté juive qui veulent juste vivre en paix et s’intégrer au sens de D Reed.
      Il est temps d’avoir un discours clair là-dessus. Pour moi c’est ça la réconciliation nationale et ça ne transparaît pas assez dans tout ce que je vois. Il ne faudrait pas gâcher la totalité du discours en donnant l’impression d’avoir une petite "fixette".


    • #244719
      le 21/10/2012 par Karl
      Conseils de lecture

      Sur la question (mal posée) de l’"inégalité" hommes/femmes :
      1. Il existe une dissymétrie originaire entre hommes et femmes : anatomique d’abord (présence/absence du pénis) ; physiologique, psychologique, morale, politique, sociale ensuite. De là : prédominance de caractères (de "tendances") sexués typiques qui définissent non pas l’homme et la femme, mais le masculin et le féminin (présence de féminin dans l’homme et de masculin dans la femme) : masculin > violence (réelle : physique ; abstraite : symbolique, intellectuelle), goût de l’aventure, du défi, de la conquête (de l’inconnu-e : drague, sport, philosophie, politique), production (artistique, philosophique, scientifique) ; féminin > sécurité (réelle : matérielle, économique ; abstraite : psychologique, sociale, affective), reproduction (artistique, philosophique, scientifique... et biologique)
      2. Dissymétrie originaire qui invalide sur le plan épistémologique toute tentative de comparaison "quantitative" des caractères sexués ("Il n’y a pas de rapport sexuel" - Lacan), donc toute volonté d’"égalitarisation". Conséquence : le féminisme, comme projet de reproduction (féminine) des caractéristiques masculines (femmes-pompiers, femmes politiques, etc.) signifie : la soumission des femmes aux codes masculins ; donc la "supériorité" (historique, épistémologique) des hommes sur les femmes.


    • #244867
      le 22/10/2012 par Someone
      Conseils de lecture

      Une question peut-être d’idiot :
      Dans une autre vidéo, Soral parle de Génie Féminin, sauf que j’ai l’impression que dans ses autres vidéos il dit que seul les hommes peuvent faire preuve de génie... De quoi il parle en fait ?

       

      • #245200
        le 22/10/2012 par Lacédémone
        Conseils de lecture

        Je citerai Léo Ferré : "l’intelligence des femmes se situe dans les ovaires".
        Voilà le seul génie féminin existant.


      • #245578
        le 23/10/2012 par fifty miles
        Conseils de lecture

        @lacédémone
        Improbable citation, Léo Férré ne pouvait être crétin à ce point.
        Il semblerait que certains n’aient même pas bénéficié d’une mère ayant son Qi dans ses ovaires...


      • #247446
        le 25/10/2012 par Damien
        Conseils de lecture

        @ fifty miles
        Citation sourcée de Léo Ferré : http://www.dailymotion.com/video/x4...


    • #245039
      le 22/10/2012 par Alice
      Conseils de lecture

      Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire,
      Que diras-tu, mon coeur, coeur autrefois flétri,
      A la très-belle, à la très-bonne, à la très-chère,
      Dont le regard divin t’a soudain refleuri ?

      - Nous mettrons notre orgueil à chanter ses louanges :
      Rien ne vaut la douceur de son autorité ;
      Sa chair spirituelle a le parfum des Anges,
      Et son oeil nous revêt d’un habit de clarté.

      Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
      Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
      Son fantôme dans l’air danse comme un flambeau.

      Parfois il parle et dit : " Je suis belle, et j’ordonne
      Que pour l’amour de moi vous n’aimiez que le Beau ;
      Je suis l’Ange gardien, la Muse et la Madone. "

      Charles Baudelaire

       

      • #245244
        le 22/10/2012 par robert pierre
        Conseils de lecture

        j’abonde en ce sens.

        détricotons absolument le féminisme mais n’oublions pas d’où nous venons : l’Occident n’a-t-il pas inventé les amours galantes issues des valeurs chevaleresques ? (Lire par exemple ’Traité de l’amour fou’ de Clouscard)


    • #245061
      le 22/10/2012 par Riben
      Conseils de lecture

      A propos de Félix Niesche :

      Je disais tantôt que c’était fort en style mais qu’il était avant tout styliste ; que le fond jamais n’égalerait celui d’un Soral.J’avais tord.Mais non sans raison.Niesche traite le fond par la forme , Soral traite du fond avec forme.Autrement dit Niesche est plus styliste que Soral.Il fait de la littérature mais son fond, moins pédagogique est tout autant engagé, (im)pertinent.Pardon, Niesche, pardon Soral, d’avoir été sur ce coup un petit con.

      A ma décharge je n’avais encore jamais lu Niesche sur papier ! Je vous le recommande, jetez vos écran d’ordinateurs (presque) !

       

      • #245238
        le 22/10/2012 par Gérard
        Conseils de lecture

        J’adorerai !

        Mais c’est trop cher 40e pour les 4 !

        Et ceux là, je suis pas près de les trouver en vide grenier ^^ (vide greniers qui au passage m’ont permis de me constituer une bibliothèque conséquente pour pas un rond, pensez-y ;)


    • #245180
      le 22/10/2012 par Thewlis
      Conseils de lecture

      Le rapprochement femme-judaïsme me rappelle une des seules bonnes blagues de Ruquier, sur la belle gagnante juive de l’eurovision qui s’avérait être un type ayant changé de sexe (sic) : "pas étonnant, elle vient d’« i s’ra elle » !" ;)

       

      • #245219
        le 22/10/2012 par Etienne Marcel
        Conseils de lecture

        il en fait plein des comme-ça...


    • #245299
      le 23/10/2012 par Ultima Ratio
      Conseils de lecture

      En premier lieu, il convient de relever sévèrement la prétention du Sillon d’échapper à la direction de l’autorité ecclésiastique . Les chefs du Sillon affirment qu’ils évoluent sur un terrain qui n’est pas celui de l’Église que le militant du Sillon est tout simplement un catholique voué à la cause des classes laborieuses, aux oeuvres démocratiques. La vérité est que les chefs du Sillon […] ont une conception spéciale de la dignité humaine, de la liberté, de la justice et de la fraternité, et que, pour justifier leurs rêves sociaux, ils en appellent à l’Évangile, interprété à leur manière, et, ce qui est plus grave encore à un Christ défiguré et diminué.

      Le Sillon réclame, au nom de la dignité humaine, la triple émancipation politique, économique et intellectuelle ; la cité future à laquelle il travaille n’aura plus de maîtres ni de serviteurs ; les citoyens seront tous libres, tous camarades, tous rois. […] Est-ce que toute société de créatures inégales par nature n’a pas besoin d’une autorité qui dirige leur activité et impose sa loi ?

      Il fut un temps où Le Sillon […] était formellement catholique […] et al­lait proclamant que la démocratie serait catholique ou qu’elle ne serait pas. Un moment vint où il se ravisa. Il laissa à chacun sa religion ou sa philosophie. [..] Que penser d’un catholique qui, entrant dans son cercle d’études, laisse son catholicisme à la porte pour ne pas effrayerses camarades, qui « rêvant d’une action sociale désintéressée, ré­pugne de la faire servir au triomphe d’intérêts, ou même de convictions quelles qu’elles soient » ? […]

      [Les chefs du Sillon] ont [été] entraînés vers un nouvel évangile, […] leur idéal étant apparenté à celui de la Révolution. ils ne craignent pas de faire entre l’Évangile et la Révolution des rapprochements blasphématoires


    • #245828
      le 23/10/2012 par Nico
      Conseils de lecture

      En réponse, aux féministes, qui ont laissé des commentaires (esperanza, sev), et qui par susceptibilité immature refusent d’admettre la supériorité intellectuelle des hommes :

      Vous êtes agréables à regarder, beaucoup moins à écouter…

      Retournez lire votre horoscope sur Elle.fr. Vous n’avez pas les capacités suffisantes pour critiquer les concepts de Weininger et de Soral.

       

      • #246369
        le 24/10/2012 par Polygraphe
        Conseils de lecture

        " la supériorité intellectuelle des hommes"
        Apparemment c’est toi qui n’a pas les capacités intellectuelles suffisantes pour COMPRENDRE Weininger ou Soral.

        Quelle ironie !

        Traiter les gens de féministes, de sionistes ou de gauchistes sans argumenter, c’est un comportement de mauviette.
        Le génie et la virilité ne passent surement pas pas toi...


      • #248575
        le 27/10/2012 par esperanza
        Conseils de lecture

        "Supériorité intellectuelle DES hommes" : être considérée comme une idiote par un homme médiocre et vaniteux est un plaisir subtil (que l’on doit en principe poliment garder secret). En ce qui me concerne j’ai fait le choix conscient, heureux et assumé d’avoir une famille nombreuse et une carrière médiocre pour élever mes enfants, mais je sais tranquillement que je suis supérieure intellectuellement à beaucoup d’hommes (pas à tous, naturellement). Mon père était dans la recherche et son métier-passion l’occupait 80 heures par semaine. Jamais ma mère (qui a fait les mêmes études) n’aurait pu en faire de même, ou alors mes frères et moi n’aurions pas fait les études que nous avons faites et aurions même pu "mal finir". C’est comme ça. D’ailleurs je dirais que la supériorité des hommes n’est pas tant dans l’intellect pur que dans l’aptitude à l’action.
        En ce qui concerne Weininger (dont j’avoue honnêtement je n’ai lu que des bouts, trop de trucs plus intéressants à lire avant) il est saute aux yeux d’emblée qu’une lecture psychanalytique de son oeuvre s’impose, et qu’il n’a pris que trop peu de distance par rapport à sa sensibilité subjective et ses souffrances adolescentes. Il est aussi incroyablement marqué, jusque dans sa mort, par son espace temps (Vienne fin de siècle...).


      • #248943
        le 28/10/2012 par Oli
        Conseils de lecture

        @ esperenza :

        J’ai toujours plaisir a voir des femmes généraliser des défauts à l’ensemble des hommes sans se rendre compte qu’elles les possédaient elle-même.

        A part cela, et sans ironie, sache que je respecte profondément ton choix de vie. Comme dirait Soral : Etre fiere de faire des enfants et de les élever ne signifie pas être un sous-être.

        Bien à toi.


    • #246310
      le 24/10/2012 par Rakl
      Conseils de lecture

      Une chose me turlupine tout de même... un certain nombre ici ont l’air d’accord pour dire que le nombre de génies historiques se comptabilise en grande majorité parmi les hommes, et que ce serait dû à une sorte de tare innée chez la femme, et non à la façon dont les hommes les ont toujours dépossédées de tout droit d’accès au savoir etc

      Quid du nombre de génies juifs comparativement à la masse des goys ? Doit-on en déduire là également si on est honnête, une supériorité intellectuelle du juif ?

       

      • #246490
        le 24/10/2012 par Etienne Marcel
        Conseils de lecture

        Dans une Histoire qui ne retient pratiquement que les guerres et la politique ou va-t-on trouver le génie féminin ? Une femme qui aime tout simplement sa vie, la nature, ses proches... combien y-en-a t’il eu de ces femmes qui dispensaient simplement de l’amour ? plein ! mais c’est trop simple pour être retenu par l’histoire...

        faut aussi bien s’entendre sur le *génie* qui n’est pas toujours dans la création artistique qui en met plein la vue mais aussi dans les petites choses !


      • #246682
        le 24/10/2012 par Opium
        Conseils de lecture

        Pas faux, bien vu mais la lumière est discrète et l’ombre est tapageuse :)


      • #247161
        le 25/10/2012 par oliv
        Conseils de lecture

        Comme Soral disait dans une précédente vidéo : l’intelligence juive leur vient de leur souffrance et de leur travail, mais leur travail leur vient de leur souffrance, qui elle même vient de leur vision du monde. Quelquepart, est-ce-que les adhérents ER ne sont ils pas également des êtres en souffrance ?

        Par ailleurs, pour ce qui concerne notre époque, le génie juif vient surtout de la cooptation oligarchique ^^ (prix nobels,…)


      • #248964
        le 28/10/2012 par wyll
        Conseils de lecture

        J’ai toujours trouvé louche que l’on marie génétique et psychologie, je trouvais que ça permettais de clore le débat.
        Les "conséquences" génétique comme le gabarit et la force physique (l’organe sexuel et la sexualité qui en découle aussi), oui , mais j’ai pus observer qu’aujourd’hui, dans certain milieux où la violence physique est une hérésie que des homme " puissant " physiquement peuvent se comporter comme des femmes et des petites puces comme des hommes (voir comme des macho aux niveaux des valeurs).
        Le soucis, c’est quand la réalité (la violence physique) arrive dans ces milieux là, le mi-homme/mi-femme et la petite puce prennent super cher.
        Bref, à mes yeux l’environnement conditionne tous, la génétique dans le comportement j’y arrive vraiment pas.


    • #246784
      le 25/10/2012 par Eric
      Conseils de lecture

      Si j’avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les femmes esclaves et de brider leur éducation ainsi que leur évolution sociale, voici ce que je dirais :

      Les hommes du monde étant si avides de domination et ayant fondé tant de foyers, ils ont dû exploiter les femmes, pour s’en servir à entretenir tant d’habitations et d’humains.

      L’entretien du foyer serait trop cher, si l’on ne faisait travailler gratuitement les femmes à la cuisine, au ménage, à la garde des enfants et plus encore, et si on ne les privait pas d’autres perspectives.

      Celles dont il s’agit sont femmes depuis les pieds jusqu’à la tête ; et elles ont les cheveux si longs, qu’il est presque impossible de les plaindre.

      On ne peut se mettre dans l’esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps au torse arrondi.

      Il est si naturel de penser que c’est le sexe masculin qui constitue l’essence de l’humanité, que les peuples d’Asie, qui faisaient des eunuques, privaient toujours les hommes inférieurs du rapport qu’ils avaient avec les femmes d’une manière plus marquée.

      On peut juger de la couleur du khôl par celle de la peau, qui chez les hommes d’Asie et d’Europe les plus développés, était d’une si grande conséquence, qu’ils maltraitaient les hommes dont le teint était différent du leur.

      Une preuve que les femmes n’ont pas le sens commun, c’est qu’elles peuvent faire plus de cas du bien-être de leurs enfants que de leur propre sexe, qui chez des hommes supérieurs, est d’une si grande conséquence.

      Il est impossible que nous supposions que ces êtres-là soient des humains, parce que, si nous les supposions être à notre égal des humains, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes bien justes.

      Des petits esprits exagèrent trop l’injustice que l’on fait aux femmes : car, si elle était telle qu’ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des dirigeants de ce Monde, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d’en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié.

      La démonstration par l’absurde de Montesquieu, ici adaptée, vaut autant pour les noirs que pour les femmes ou toute partie de la population déconsidérée et exploitée.
      Bonne journée à tous

       

      • #248947
        le 28/10/2012 par Oli
        Conseils de lecture

        Promouvoir la différence des sexes ne veut pas dire en mépriser un.
        La division sexuelle du travail n’est pas une aliénation des hommes faite aux femmes mais une évolution sociale naturelle découlant de rapports économiques. Dans le même ordre, le féminisme ne peut apparaitre sans l’extension du tertiaire et de la mécanisation.
        Il y a une différence fondamentale entre sexe et race : le premier existe sur le plan biologique, pas le deuxième.
        Etre sexiste veut dire, pour faire court, promouvoir la différence des sexe et la division sexuelle du travail, ce qui engendre une différence de praxis favorisant la différenciation des sexe, et donc leur complémentarité et leur attirance mutuelle. C’est une posture philosophique et politique anti-indiférenciation, et donc profondément anti-féministe dans laquelle je m’inscris.
        Le sexisme ne veut pas dire mépriser les femmes, ça ça s’appelle la mysoginie (et c’est ce qui se rapprocherait le plus du racisme).
        Ce que je remarque dans tes deux commentaires, c’est qu’en voulant tellement promouvoir la femme, tu en viens à mépriser les hommes (en leur prétant notament une volonté universelle de dominer, ce qui n’est pas complétement faux cependant, mais tu sous-entend que les femmes n’aurait pas cette volonté, ce qui sous entend qu’elle cherche la soumission, ce qui n’est par ailleurs pas complètement faux non plus).
        Sache que des catégories comme "les hommes", "les femmes", "les noirs" ect, ça n’existe pas en sociologie, et que les utiliser conduit toujours à des raisonement ridicules et faux.
        La lecture de "Vers la féminisation" te ferait le plus grand bien.


      • #248959
        le 28/10/2012 par wyll
        Conseils de lecture

        Ou comment enfoncer des portes ouvertes ....


    • #246804
      le 25/10/2012 par Eric
      Conseils de lecture

      Ce monde est dominé par les hommes.
      L’état de ce monde est alarmant en termes sociaux, économiques et écologiques. La destruction, l’inégalité et l’exploitation y règnent.
      Donc le génie est typiquement masculin
      CQFD

      Soyons justes pour être constructifs. Est-il ici bien question de réconciliation, ou bien de division ? Racisme et sexisme suivent exactement le même principe : dévaloriser une partie de l’humanité pour justifier qu’on la maltraite et qu’on lui accorde moins de respect et de droit.

       

      • #247251
        le 25/10/2012 par Etienne Marcel
        Conseils de lecture

        Les hommes frustrés sexuellement et sentimentalement accouchent d’idées tordues. Puisqu’ils ne peuvent pas voir la réalité en face ils se complaisent dans des idéologies mensongères, car le mensonge est vital pour eux, comme des malades ont besoin de médicaments.


      • #248632
        le 27/10/2012 par vélo
        Conseils de lecture

        Le monde est dominé par 1 % d’hommes et de femmes s’accaparant, ou étant désireux de s’accaparer, l’intégralité des richesses de cette planète.


      • #248950
        le 28/10/2012 par wyll
        Conseils de lecture

        Si, sur le génie masculins, je suis pas d’accord avec les arguments d"Alain Soral, sur le reste il a le mérite d’amener un peu de bon sens et de ruiner les idéologies débiles sur légalité homme-femme ( en droit personne ne la nie).
        Et puis ayant travailler dans un environnement majoritairement féminin, si tu compte sur elle pour nous amener la paix , je peut te dire que tu te met le doigt dans l’oeil.
        Bref l’équilibre et le bon sens, c’est ce que je pensai et ce que je retient d’Alain Soral , je rajouterai la bienveillance aussi aujourd’hui.


      • #250114
        le 29/10/2012 par Oscar
        Conseils de lecture

        Ce qu’il dit tout simplement c’est qu’il n’y a pas de femmes génies. Il n’existe pas d’equivalent de mozart, de Shakespeare, de dostoievski, de Beethoven, de Newton, de Poincarre, de Goethe, de Pascal. C’est un fait difficilement discutable quant même. Il ne s’agit pas de diviser mais de dire que d’après la définition du génie, il n’a jamais existe de femme qui aient été des génies. C’est un constat. Après dire que celui qui pense ça est frustre, malade, c’est faire preuve du psychologisme de magazine féminin au lieu de débattre et d’opposer des idées. Ça n’est pas la bonne solution même si le débat est difficile et qu’on doit tous mener un combat permanent pour nous élever au-dessus de nos a priori et de nos idiosynchrasies.


    • #248050
      le 26/10/2012 par iBoite à chaussure
      Conseils de lecture

      Je crois que je vais craquer... J’ai besoin de mon entretient du mooooois


    • #248899
      le 28/10/2012 par titicanar
      Conseils de lecture

      quelqu’un pourrait me donner les références d’une version du talmud svp c’est urgent j’aimerais le commander.


    • #249527
      le 28/10/2012 par Ribentropp
      Conseils de lecture

      Message à Soral, et à tous ceux qui souhaitent l’entendre :

      Soral j’ai lu tout vos livres.Ca va trop loin, c’est malsain parfois mais tellement vrai ! Pendant des mois je me suis attelé à lire tout vos livres... et ceux de Marx, Proudhon, ceux édités par Kontre kulture, et Maurras, Hitler même pour de rire, Céline, Bloy... wiki, wikipédia est ton ami... etc...
      En un mot merci !
      J’ai emprunté depuis peu une voix un peu spéciale... Je crois qu’ainsi je pourrai aider à la cause.J’espère pouvoir vous rencontrer un jour ou l’autre, au moins une fois... une fois au moins avant de la rendre, l’âme. Si elle est...

       

      • #249965
        le 29/10/2012 par Markollivier
        Conseils de lecture

        Restez avec nous...Se rendre compte à quel point le monde est moche permet de voir le beau qu’il reste, on apprécie d’autant plus !!


    • #250966
      le 30/10/2012 par Aziz
      Conseils de lecture

      Se rappeler ce petit texte de John Swinton, ancien rédacteur en chef du New-York Times, le 25 septembre 1880 :

      « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »


    • #252311
      le 01/11/2012 par yûnus
      Conseils de lecture

      Mr Alain SORAL mériterais d’être élevé à la dignité de " grand croix de la légion d’honneur ".


       

      • #254472
        le 04/11/2012 par tradition française révolutionnairement correcte.
        Conseils de lecture

        Comme réel contestataire , je le verrais carrément à l’académie française pour son oeuvre de contestation de plus y en a pas deux comme lui .


    • #254586
      le 04/11/2012 par Propaganda
      Conseils de lecture

      Bonjour à tous,

      J’aurai besoin de quelques conseils sur La Phénoménologie de l’esprit de Hegel.

      Souhaitant le lire je suis tombé sur deux possibilités Flamarion ou Gallimard l’un traduit par Jean-Pierre Lefebvre et l’autre par Pierre-Jean Labararriere et Gwendoline Jarczyk. J’ai vu sur amazon des critiques contre les versions disponibles du bouquin car ces dernières sont difficilement compréhensibles du fait d’une mauvaise traduction.

      Je voudrai savoir si quelqu’un aurait un conseil à me donner pour le choix du livre en fonction de la traduction.

      Merci à tous et merci à M.Soral pour ses très bons livres que j’ai pris le temps de lire avec intérêt et je suis donc en mesure de vous confirmer leur qualité.


    • #257064
      le 07/11/2012 par COLUCHI
      Conseils de lecture

      Excellent comme d’habitude.. t’as raison Alain, la boxe française est un sport de combat complet adapté au self défense.

      un art du combat tellement bon que Bruce Lee lui même l’a intégré complètement à sa philosophie du combat qu’il a nommé Jeet Kune Do ( ce n’est pas un art martial si on s’en tient à une définition strict de l’art martial). il a aussi intégré l’escrime sport de combat typiquement français lui aussi (voir les scènes du jeu de la mort contre karim abdul Jabbar - pour la savate voir son film épique "la Fureur du Dragon" ).

      vive la France, la France de l’universalité, pas celle d’aujourd’hui son visage s’est quelque peu ternie mais que pour un temps, j’en suis certain


    • #257333
      le 08/11/2012 par arkhamian
      Conseils de lecture

      Mille Merci Alain pour cette formidable initiative que Kontre Kulture ! Des dizaines de passionnantes lectures en perspective, et une extraordinaire entreprise de re-cervelation politique du peuple français. Acheter sur KK, c’est autre chose que sur Amazon...
      Bravo aussi pour ce DVD. Je ne suis pas initié à la Boxe Française mais, pratiquant certains arts martiaux japonais depuis un petit bout de temps, je suis attristé de voir dans quelle dégénérescence générale ils s’engagent en occident (mais c’était assez prévisible au demeurant). Retrouver les bases, et faire référence à l’histoire dans cet art physique qu’est la boxe est un noble projet que j’applaudis de toutes mes forces !


  • Afficher les commentaires suivants