Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Contraception : vers un nouveau scandale sanitaire ?

Les femmes sont-elles des cobayes ?

Deux premières assignations en justice ont été déposées vendredi contre les implants contraceptifs définitifs Essure, révèle Le Parisien. Près de 120 000 femmes seraient touchées par des effets secondaires.

 

 

 

La logique libérale, une logique de souffrance ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1622186

    C’est ce qui est naturel qui rend les femmes belles : Céline se plaignait déjà que les femmes n’allaitant plus, elles avaient perdu leurs seins magnifiques d’avant 14, et le bon docteur Destouches était un connaisseur...

     

  • #1622204
    le 11/12/2016 par Je ne prends plus rien
    Contraception : vers un nouveau scandale sanitaire ?

    Ça craint


  • #1622212

    Israël Nisand... ce n’est pas un hasard si c’est à lui que l’on donne la parole : gynécologue et professeur, financé par les laboratoires pharmaceutiques, il milite pour la GPA, le clonage thérapeutique, le pass’ contraception et l’allongement du délai légal pour la pratique de l’IVG médicamenteux ! Voir à ce sujet cet article : http://www.egaliteetreconciliation....
    Et l’enquête du monde sur "ces médecins liés aux laboratoires" :http://www.lemonde.fr/societe/artic...

     

    • #1622248

      Nisand c’est la tout un programme... Un Franco-israelien , un de plus. Et pour l’avoir croisé lors de formations post universitaires ou de congrès je peux vous dire que c’est l’haziza de la médecine. Il déteste au plus haut point ses confrères médecins libéraux et Français de souche, il nous hait littéralement. C’est lieu qui a interféré de toutes ses forces auprès des différents ministres de la santé, chez qui il a toujours ses entrées , pour obtenir que les sages femmes aient de plus en plus de prérogatives médicales (ce pour quoi elles ne sont absolument pas formées) afin d’affaiblir un peu plus la position des médecins libéraux. Entre un médecin étranger et un bien du terroir d’une fac française il choisira toujours le premier, etc. Je pense qu’ER devrait parler davantage de ce genre de personnages, la communauté s’étant aussi accaparé le domaine de la médecine depuis les années Mitterrand. Je me rappelle que l’UEJFetait venue faire un scandale à la fac car la dernière épreuve du concours était programmée un samedi. Ça n’a choqué personne que l’on déplace l’épreuve pour une poignée de gus en kippa. Que n’auraient on pas dit si d’autres...


    • #1622699
      le 12/12/2016 par MedecinAvecFrontière
      Contraception : vers un nouveau scandale sanitaire ?

      Andromaque, (commentaire très intéressant),
      C’est comme çà qu’est créée une "élite". T’as rien compris, ton devoir est nul, mais bon t’as une kippa, alors 13 quand même, merde !


  • #1622239

    Les femmes blanches sont visées par toutes ces cochonneries : pilule, stérilet, implant et que sais-je encore, à si , l’avortement car il ne faut plus qu’elles fassent d’enfants à moins qu’ils soient métissés car c’est une obligation et non un choix que nous a bien précisé Sarkozy.
    Alors, malheureusement, les françaises en font les frais, servent de cobaye pendant que des femmes issues d’autres communautés ne se privent pas de faire des enfants et ces bienheureuses ne mettent pas souvent les pieds dans un planning familial et ne sont pas concernées par toutes les méthodes de contraception.


  • A cet age là, tu demandes à ton homme une vasectomie. Stop la chimie !

     

    • #1622316

      c ’’est ce que voulait que je fasse mon épouse quand j’avais 35 ans et elle 38 je n’avais rien contre à l’époque mais une amie infirmière me le déconseilla fortement ,dieu la bénisse mon épouse est morte et moi aujourd’hui je suis l’heureux papa d’un petit garçon de 5 ans et l’époux d’une femme magnifique plus jeune que moi de 10 ans je n’aurais de tous ces bonheurs si je m’étais fait transformé en demi castré car mon épouse ne m’aurais pas épousé si j’avais été stérile car elle souhaitait des enfants alors



      laissez les choses naterelles sans les modifier et que les médecins s’occupent de soigner et non de mutiler ou tuer (euthanasie nous voila sera leur prochaine bataille comme le fut le droit à l’avortement )



    • #1622318

      Ferme-là !
      Cet âge-là c’est l’âge de la ménopause. La nature règle ses problèmes toute seule.


    • #1622341

      N’importe quoi ce commentaire ! Les femmes récoltent leur volonté de vouloir à tout prix contrôler "ce corps qui leur appartient", bien fait !

      Ne pas demander aux hommes d’en faire de même.


    • #1623349

      Tu as compris que le monde était libérale et que c’est nulle, donc tu es contre la chimie. Par contre tu n’as pas compris que c’est ce même monde libérale qui te fais entrevoir la vasectomie.

      Si un jour ma femme me parle de vasectomie c’est que j’aurais choisis une femme incapable de comprendre l’aspect sacré de la vie.


  • #1622280

    Le nickel est interdit pour la fabrication de bijoux , notamment, parce qu’il est tres allergène chez certaine personne... je trouve complètement aberrant qu’on puisse en implanter directement dans le corps .... ?
    Preuve de l’incompétence des labo .... le font-ils exprès ???


  • #1622342

    On notera l’usage de la précaution du gars :

    "tant que ya pas plus de victime, on continue de les poser".

    Le journaliste qui conclut en tiens une bonne lui aussi :

    "pas de raison de s’inquiéter donc, merci".

    Vraiment...


  • #1622358

    Les femmes savent-elles que certains contraceptifs n’empêchent pas de tomber enceinte, mais à l’ovule fécondé de poursuivre son développement ?
    Ces contraceptifs agissent comme des abortifs : la femme ne donne plus la vie mais son ventre devient un lieu de mort, et combien d’êtres périssent alors ? Le plus grand crime n’est-il pas celui que l’on perpétue sur les plus petits d’entre nous ?


  • #1622434
    le 12/12/2016 par Soldat, Mayol Arkan Torquemada....
    Contraception : vers un nouveau scandale sanitaire ?

    On interrompt pas impunément le travail de Dieu sans un juste retour de colère divine !


  • #1622456

    Comme je suis heureuse d’être une femme bio !

    Zéro contrainte, zéro crainte ! J’assume ma fécondité.

    Jamais pris de contraceptifs de ma vie, et je n’ai nullement l’intention d’en prendre. Et malgré cela, sans pour autant me priver avec mon mari ;) nous n’avons que quatre enfants, bio aussi, car allaités presque deux ans chacun.

     

  • #1622522

    Il n’y a qu’en France ou la vasectomie n’est quasiment pas réalisée, c’est pourtant une technique assez simple qui présente peu d’effets secondaires (aucun a ma connaissance si ce n’est le risque opératoire)
    Cependant pour revenir a un commentaire vu plus haut oui c’est définitif, normalement plus d’enfant après ça.
    Effectivement on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, mais il est quand même utile de savoir qu’une conservation de sperme est possible avant l’opération ( on vous la proposera la plupart du temps ) et que la vaso vasotomie permet de revenir en arrière pour peu que la vasectomie n’ait été réalisé trop en amont.


  • #1622608

    "notre corps nous appartient "scandent les pseudos féministes ...je dirai que leurs corps appartiennent aux labos plutôt !


  • #1622767
    le 12/12/2016 par Woo-Tong Pyjama
    Contraception : vers un nouveau scandale sanitaire ?

    Comment ça, on ne peut pas se farcir l’organisme de trucs qui tuent la vie directement dans le ventre ou défoncer son cycle hormonal vital avec des produits chimiques sans subir de conséquences médicales ?! Qui aurait pu le prévoir ? Ça alors... Pourtant le docteur avait dit que c’était toutafésûrmadame.


  • #1626882

    Bonjour à tous,
    pour ma part, l’implant Essure m’a permis d’échapper aux méthodes contraceptives toxiques et/ou inefficaces classiques. C’est un soulagement de ne plus avoir à prendre de pilule ou à me faire poser un stérilet (très douloureux quand on a un col conisé, je précise pour les personnes qui en douteraient). Pas d’effet secondaire, et aucun regret, étant très claire sur mon choix de ne plus avoir d’enfant.
    J’ai dû batailler dur pour avoir accès à cette solution, la plupart des gynécos me traitant de façon infantile lorsque je faisais la demande : "vous êtes trop jeune". Dans un autre contexte, cela m’aurait sans doute flattée, mais pas là (c’est bon, j’ai un gosse, un boulot, des responsabilités comme tout le monde, je le sais bien si je veux encore un enfant ou pas...). Cette attitude récurrente de gynécologues m’a conduite à devoir avorter suite à un stérilet mal posé, avec septicémie à la clef. Ces conséquences ont été pour moi très graves, et m’auraient été épargnées si ces médecins m’avaient posé Essure comme je le demandais.
    Je suis désolée que des femmes ne supportent pas ce dispositif (tout comme certaines ne supportent pas la pilule par exemple), j’espère que la médecine pourra les en débarrasser pour leur bien-être, mais ne généralisons pas en criant au scandale. Sinon nous devrons parler de tous ces médicaments dont les effets secondaires font plusieurs pages, mais que les médecins continuent à prescrire en toute sérénité avec la bénédiction des lobbies pharmaceutiques...heu, je voulais dire du ministère de la Santé.


Commentaires suivants