Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Contrôle de l’immigration : la fausse fermeté d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe

 

 

On le sait, Macron essaye de se droitiser pour contenir la montée du RN en vue de la présidentielle 2022. C’est pourquoi le gouvernement d’Édouard Philippe propose une série de mesures censées contrôler l’immigration.

 

Évidemment, il n’en est rien : on fait semblant ici de choisir des futurs ouvriers qualifiés avec le principe de quotas par métiers, et on laisse rentrer là un paquet de clandestins. Encore et toujours de la poudre aux yeux de la part d’un exécutif lié au grand patronat qui a besoin économiquement d’une immigration de masse.

 

 

Le Figaro a publié un sondage avec Odoxa-Dentsu Consulting qui résume la problématique : 3 Français sur 4 (interrogés) n’adhèrent pas au discours gouvernemental en la matière. Il est vrai que ce n’est pas pour les mêmes raisons : à gauche (à 80 %) on trouve Macron trop méchant avec les pauvres migrants, à droite (à 80 % aussi) on le trouve trop gentil. Cependant, derrière ce clivage, un certain consensus se fait jour :

« 61 % approuvent les quotas d’immigrés par métier et 63 % sont favorables à un durcissement des conditions permettant aux clandestins d’accéder aux dispositifs de soin médicaux, comme l’aide médicale d’État (AME). »

L’aide médicale d’État destinée aux migrants, pour beaucoup de Français qui n’arrivent plus à se soigner correctement, ça a du mal à passer. On bosse, on cotise, on se serre la ceinture, et on voit arriver des gens qui prennent tout sans rien faire, tel est le sentiment qui monte.

 

 

Du côté du RN, l’idée de quotas de travailleurs est un trompe-l’œil :

 

 

Le sondage montre pourtant un vrai consensus, mais il a dû échapper au gouvernement :

« Selon Véronique Reille Soult, à la tête de Dentsu Consulting, l’analyse des réseaux sociaux révèle que “beaucoup de Français auraient également souhaité – ce ne fut pas le cas – que le plan présenté prochainement au Parlement comprenne une mesure sur le regroupement familial”. Car “66 % d’entre eux sont favorables à un durcissement des critères de cette procédure mise en place par le gouvernement Chirac en 1976”. Cette réforme, écartée par le gouvernement, est d’ailleurs la seule qui recueille l’approbation de toutes les familles politiques en France, en dehors des écologistes. À Matignon, la fermeté a visiblement ses limites. »

Le débat du Figaro autour des mesures gouvernementales :

 

 

Bonus : surprise au poste frontière...

 

 

Le mensonge médiatico-politique, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La Macronie, c’est le règne du faux, du mensonge, du faux-semblant, de l’Ersatz, et même du kitsch (voir l’article publié ici sur l’ammeublement et les décorations choisis par les Macron). On connaît déjà les fausses nouvelles (les "fake news", en globish). Voici donc les fausses politiques (en globish, les "fake policies").

     

    Répondre à ce message

  • Quand j’ai entendu l’annonce du gouvernement, ce qui m’a sauté aux oreilles c’est plutôt l’envie, voire l’obligation (quota oblige) d’importation de main d’oeuvre immigrée pour certains corps de métiers.
    Je me trompe peut être, mais Macron et sa bande n’ont pas l’intention de protéger l’intégrité de notre Peuple ni sa culture...

     

    Répondre à ce message

  • Un ancien de la P.A.F de 1973 à 2005 nous n’avons jamais rien contrôlé du tout la France est une véritable passoire quand j’ai essayé de faire mon travail on m’a dit que je faisais du zèle voir que j’étais raciste. Les reconduites frontières auxquelles j’ai participé une vaste fumisterie sauf pour le contribuable et nous qui visitions le monde aux frais de la république.

     

    Répondre à ce message

  • Contrôle de l’immigration sur le papier seulement,dans les faits l’Europe,l’état et les collectivités subventionnent les ONG qui transfèrent des clandestins de la Libye vers les cotes italiennes ou les îles grecques pour être ensuite dispatchés vers la France ou l’Allemagne.
    pour info SOS Méditerranéenne est basé à Marseille. ce ne sont que des belles paroles pour tenter de conquérir l’électorat de droite.

     

    Répondre à ce message

  • il n’ y a que deux methodes : zéro migrants, re-migration

    mais là les avril* et les geindreau* feront la démonstration de leurs colères
    (*)https://www.ouest-france.fr/pays-de...

    en regardant bien la photo d’illustration, ne vous ne voyez pas une fidèle représentation de l’electorat de macron, dont la composante a été fort bien analysée par M Drac en 2017

    les secteurs urbains et peri urbains n’y suffisent plus, il y a donc la mise en place d’une directive, dont personne ne parle :

    https://discontinu.hypotheses.org/l...

    « le schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés fixe, tous les deux ans, la part des demandeurs d’asile devant résider dans chaque région, hors outre-mer. Cette répartition tient compte des caractéristiques démographiques, économiques et sociales ainsi que des capacités d’accueil de chaque région »

    en campagne il y a de la place, et puis un agriculteur se suicide tout les 2 jours,et ceux qui persistent a vivre, ne peuvent plus vivre de leurs labeurs, alors ...... tot ou tard il partiront

    nous ne pouvons que dire merci aux avrile et aux geindreau de toute la France

     

    Répondre à ce message

  • Ils ne feront rien pour contrôler l’immigration puisque leur but c’est précisément d’inonder l’Europe de migrants et de dissoudre tout ce qu’il reste de cohérence des peuples historiques d’Europe, pour achever de les soumettre.

    Quand ce gouvernement dit qu’il va réduire l’immigration c’est exactement comme quand il dit qu’il n’y a pas de violence policière.
    Dans les deux cas ils mentent , et dans les deux cas , ça ne risque pas de s’arrêter , mais plutôt de s’empirer avec le temps.

    Il y a les faits, et il y a "les complotistes" et les aveugles ( ou naïfs.)
    Le complotiste c’est celui qui commence a comprendre que les gouvernements occidentaux sont malveillants envers les peuples , le naïf c’est celui qui pense l’ inverse , même quand les faits sont la , sous ses yeux.

     

    Répondre à ce message

  • Serait il possible que ce gouvernement ait deux objectifs ?
    primo - endormir les gogos qui croient ses balivernes !
    deuzio - nous rendre fous parce qu’ils savent que nous savons et que nous sommes nombreux mais isolés, et pas encore organisés.
    Parce que la solution elle est simple "sortir de L’UE donc de Schengen —) retour a une monnaie française et retour des frontières et filtrage.

     

    Répondre à ce message

  • Les Quotas existent depuis Sarkozy et son immigration choisi chaque ambassade de France a un nombre et un objectif de Visa (donc pas par professions mais par ambassade) l’expérience montre que c’est du vent il n’y a jamais d’arrêt de visa professionnel pour quota atteint

    le Visa France n’existe pas il s’agit de Visa Schengen
    le visa est demandé soit par une entreprise française qui veut recruter un étranger en CDI (la c’est open bar)
    soit par exemple par une entreprise Tunisienne qui a une filiale en France dans ce cas si demain il y a un risque de quota atteint il suffit à l’entreprise tunisienne d’ouvrir via le web une filiale n’importe ou en UE (en Lettonie par exemple) et de passer par leur ambassade pour avoir le VIsa puis de faire jouer la mobilité intragroupe UE pour faire venir de Lettonie l’employé en France

     

    Répondre à ce message

  • Il y a 4 jours,le président du MEDEF déclarait qu’il fallait faciliter l’entrée des travailleurs étrangers sur le marché du travail.Finalement,sous couvert de quota,le gouvernement vise à accroitre l’immigration en allant chercher des travailleurs étrangers dans les secteurs qui rêvent d’une main d’œuvre low cost.Finalement,il donne l’illusion de lutter contre l’immigration alors qu’il ne fait que l’encourager.Réveillez les gars,il cherche à nous entuber grave.

     

    Répondre à ce message

  • Et pourquoi pas des quotas sur l’immigration clandestine puisqu’on y est ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents