Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cosmétique européenne : la drogue et la prostitution inclues dans le PIB pour gonfler la croissance

L’exemple de l’Espagne

L’économie espagnole sera officiellement plus grosse de 20 milliards d’euros cet automne. Cette augmentation ne sera motivée par aucune reprise économique ni par les réformes imposées par la troïka. Son origine résidera dans une nouvelle méthodologie statistique s’appliquant à la mesure du PIB, qui comportera deux changements singuliers à partir du mois d’octobre.

Le plus choquant est, sans aucun doute, l’incorporation de l’économie illégale à l’activité économique. L’Institut national de la statistique (INE) va commencer à évaluer combien d’argent génèrent les transactions économiques comme la prostitution, le trafic de drogue ou la contrebande. Des experts assurent que le résultat approchera 1 % du PIB. L’économie espagnole frôlant grosso modo les 1 000 milliards d’euros, l’économie illégale génère donc 10 milliards d’euros.

Depuis des années, le système européen de comptabilité nationale demande à ses membres, les 28 pays de l’Union européenne, de commencer à prendre en compte dans leurs statistiques ces opérations hors-la-loi. Cette recommandation deviendra obligatoire en 2016, mais l’INE a décidé de prendre le taureau par les cornes dès l’exercice 2014. La raison en est que d’autres changements statistiques entrent en vigueur comme le comptabilisation de la R&D ou la production d’armement. Dès lors, les dépenses en R&D seront comptabilisées non plus comme consommation intermédiaire mais investissement (formation brute de capital fixe).

Lire l’intégralité de l’article sur les-crises.fr

Chercher des solutions honnêtes à la crise économique
avec Kontre Kulture :

Découvrir l’importance géopolitique de la drogue avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est sur qu’en incluant ce types de revenus les états ne vont pas combattre ce genres "d’entrepreneurs " européens .


  • Ne pas oublier de demander un reçu après votre visite chez les filles de joie, car dans ce nouveau cas de figure on peut descemment demander à recuperer la TVA sur la transaction non ?


  • Ce genre de pratiques existe depuis la nuit des temps (prostitution, contrebande, trafic...) pour autant jamais personne au cours des millénaires n’avait eu l’idée d’intégrer ces marchés illégaux dans les comptes officiels. A part peut-être en quelques régions reculées ou cités antiques.

    Drôle d’idée.

    Aveu d’impuissance de l’EU ?
    Il semblerait qu’en Economie comme partout : "Quand tout fout le camp on se raccroche à ce qu’on peut."


  • Ils osent vraiment tout ces cons-la !!!!


  • Evidemment !!
    le trafic des pourcentages pour masquer l’ampleur de la réalité devient
    la principale préoccupation des pouvoir européens, sans cette ultime mascarade, qui finira aussi par tomber, c’est le gouffre !
    En France, tout le monde a pu constater l’écart considérable qu’il y a entre l’inflation nulle annoncée officiellement, et la flambée des prix à la consommation qui s’est opérée depuis le passage à l’euro. C’est la même chose, on sélectionne soigneusement les paramètres afin de ne retenir que ceux qui permettent d’obtenir le résultat souhaité…
    C’est très con, mais ça marche.

     

    • La vérité est devenue un poison et la réalité une ennemie. Les escrocs ne savent plus quoi inventer pour ne pas se faire lyncher et continuer a prospérer sur le cadavre dont ils sucent les dernières ressources avant de prendre leur envol. Faire entrer les activités maffieuses dans les comptes des états c’est en quelque sorte les promotionner et comme il s’agit d’évaluation ça laisse des marges statistiques énormes. La prostitution, le racket, les trafics en tous genres, le blanchiment, le kidnapping,le détournement de fonds publics, le travail au noir, le vol à la tire ou le holdup, le chantage ; comme bassins potentiels d’emplois et de profits dans des pays ravagés par le chômage, ne sont pas a négliger et pourquoi ne pas les encourager !? Il ne reste donc plus qu’a se donner les moyens de ces choix et a créer son ’entreprise’. D’ailleurs les premiers ’clients’ potentiels se trouvent en priorité parmi les promotioneurs, délinquants en cols blancs ; à qui ’l’entrepreneur’ va pouvoir reprendre ce qu’ils lui ont volé. Et la boucle est bouclée...


  • Comme il ne peuvent pas déclarer leur guerre mondiale immédiatement, ils cachent la misère grandissante en attendant.

     

  • à propos de PIB, PNB, je trouve que l’arnaque est bien décrite par Asselineau :
    http://www.blueman.name/Des_Videos_...


  • C est vrai que la drogue et la prostitution sont des consomations des citoyens donc normalement elles doivent etre incluses dans le PIB, mais le probleme est que ces dernieres ne sont pas taxables car illicites, donc ça ne va rien changer pour l etat sinon gonfler son PIB pour pouvoir souscrire plus de dette.


  • Israël est en train de détruire l’Europe...


  • Il est très important votre article, j’avais moi-même subodoré la chose dans un de mes commentaires, il y a un moment sur le site "les Echos" avant de venir sur E R.

    L’idée mettait venu après avoir étudié l’économie Vénitienne aux XVI siècle qui pour financer une flotte de guerre avait plus que libéré les mœurs de l’époque

    En légalisant la prostitution pour en prélever un impôt, Venise devient la plus grosse maison close du monde, grande puissance miliaire, des avancées technologiques solides, etc.

    En mélangeant tout ça, je me suis posé la question : pourquoi en effet ne pas entrer dans le PIB les résultats des dépenses des pays comme le nombre de porte-avions, le nombre de centrales nucléaire enfin tous les résultats des investissements des pays dans tous les domaines technologiques de santé, voir même ses capacités à faire la guerre dans d’autres pays comme c’est le cas des grandes puissances "on le voit avec la France en ce moment.

    En ajoutant aussi les niveaux de liberté, d’égalité, fraternité, justice de démocratie, mais aussi de corruption, fraude fiscale, mafia, etc.

    Prendre le tout pour en faire un beau tableau avec création d’une échelle de valeur avec des calculs bien compliqués, des plafonds à ne pas dépasser, une belle nouvelle machine économique mondiale bien perverse dont les décideurs ne seraient que les pays démocratiques technologiquement développés.

    Convertir donc les forces et les faiblesses des pays en un or virtuel fluctuant qui s’ajouterait aux stocks d’or qu’ils ont déjà.

    Cela permet une réévaluation des économies avec une réévaluation des taux de change dans le but inique de faire payer les dettes des pays riches par les pays pauvres.

    Mais peut être que je suis réellement dingue à voir le mal partout ou mon raisonnement serait une solution à la crise mondiale.

    Une solution bien dégueulasse, mais une solution Q M


  • Je suis sceptique pour la France.
    En même temps, on fait plaise aux féministes castratrices (Rossignol fan du sudoku et du genre), avec pénalisation du client si chopé : 1500 roros.
    La France semble plus opté pour rackettage lourd des fonds de caisse des clients !
    Comment intégrer ce secteur aux comptes, alors que d’un autre coté on le flingue ?

    Gagner des sous en jouant aussi l’anti-maquereaux ?


  • " Inclure la prostitution dans le PIB pour gonfler la croissance ?" Mais alors, Najat Vallaud-Bécassine va devoir inverser sa loi sur la pénalisation de la prostitution et dorénavant subventionner les clients des prostituées pour relancer la croissance. Ca va faire la "queue" devant les bureaux de subventions.


  • C’est un peu ça aussi les valeurs de l’Europe pour Cohn Bendit


Afficher les commentaires suivants