Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Crise au gouvernement italien : Matteo Salvini réclame des élections anticipées

Matteo Salvini, l’homme fort du gouvernement italien et chef de la Ligue (extrême droite) a réclamé des élections anticipées le plus « rapidement » possible, décrétant l’éclatement de la coalition au pouvoir.

 

« Allons tout de suite au Parlement pour prendre acte qu’il n’y a plus de majorité (...) et restituons rapidement la parole aux électeurs », a-t-il exigé dans un communiqué, diffusé après une série de rencontres entre dirigeants politiques.

Luigi di Maio du Mouvement 5 étoiles a répondu en déclarant que son parti n’avait pas peur de retourner devant les électeurs. C’est maintenant au président italien de la République, le démocrate-chrétien Sergio Mattarella, de se prononcer sur la suite des événements : il est le seul à pouvoir dissoudre le Parlement, après consultation des présidents des deux chambres et des principaux dirigeants politiques avant de convoquer un scrutin.

 

Crise politique

Le divorce n’était pas encore officiellement prononcé entre les deux partis qui forment le gouvernement italien (Lega/M5S, la Ligue et le Mouvement 5 étoiles) mais il y avait bien plus qu’un parfum de crise au point que le Premier ministre Giuseppe Conte s’est rendu jeudi matin chez le président de la République, Sergio Mattarella, pendant une heure, ce qui n’était pas prévu. Pas plus que la convocation, en milieu d’après-midi, des présidents de la Chambre et du Sénat auprès du président Mattarella.

Quant à Giuseppe Conte, qui a annulé la conférence de presse prévue ce jeudi après-midi, il n’est pas le seul à avoir bouleversé son agenda : ses deux vice-Premiers ministres Matteo Salvini (Lega) et Luigi Di Maio (M5S) – qui sont en réalité les hommes fort du gouvernement – en ont fait de même, pour pouvoir se réunir en urgence avec les cadres de leur parti.

La crise politique est donc bien là, et si personne ne peut encore dire ce qui va se produire dans les prochaines semaines, tout s’est accéléré ces dernières heures. Dans une note de la Ligue dont a pris connaissance l’agence de presse italienne ANSA , on peut lire que « L’Italie a besoin de certitudes et de choix courageux, inutile de poursuivre entre les non, les renvois, les blocages et les disputes. Chaque jour qui passe est un jour perdu, la seule alternative à ce gouvernement est de rendre la parole aux Italiens avec de nouvelles élections ». Et hier soir, après avoir annulé les deux étapes de sa « tournée des plages » devant le mener dans sept régions côtières jusqu’en Sicile dimanche, il s’est montré à Sabaudia, au sud de Rome sur la côte méditerranéenne, où il a notamment déclaré que « ou bien les choses peuvent se faire, ou bien la parole retourne au peuple ».

 

Des sondages ultra favorables

II faut dire que les sondages, que Matteo Salvini consulte très régulièrement, sont ultra favorables à l’extrême droite, qui recueillerait en cas d’élections de 36 % à 38 %. Depuis le scrutin européen du mois de mai, dont le Mouvement 5 étoiles est ressorti affaibli avec à peine 17 % des voix alors que la Ligue a remporté une très nette victoire, avec plus de 34 % des voix, autrement dit le double du M5S, Matteo Salvini est en position de force, et il le sait. Selon plusieurs médias italiens, il aurait posé comme condition pour poursuivre l’aventure gouvernementale non seulement le départ de trois ministres mais aussi un impôt sur le revenu unique et une plus grande autonomie des régions.

L’élément déclencheur de cette crise, c’est le vote qui s’est déroulé hier au Sénat. C’était le dernier vote parlementaire avant la pause de l’été, et le Mouvement 5 étoiles a proposé une motion contre le projet de train à grande vitesse entre Lyon et Turin, un projet soutenu par la Ligue de M. Salvini. Lors du vote, l’extrême droite a donc rejoint l’opposition de gauche, favorable elle aussi à la construction de cette ligne TGV.

Et dans la foulée, les élus de la Ligue ont reçu sur leur smartphone un message leur demandant de ne pas s’éloigner pendant l’été. En cas de démission du gouvernement, des élections anticipées seraient sans doute organisées en octobre. Mais le président Mattarella pourrait aussi retenir l’option d’un gouvernement technique qui se chargerait entre autres du prochain budget, avant de convoquer des élections en février ou mars 2020.

 

L’Italie avec Gabriele Adinolfi, sur E&R :

Une autre conquête du pouvoir, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le mouvement 5 étoiles a fait repasser son idéologie gauchiste devant l’intérêt supérieur de la patrie . Salvini, avec un peu moins de 40% d’intentions de vote (comme Hitler en 1932) peut très bien être mis en échec par une coalition de ses opposants . Hitler n’est devenu majoritaire au Reichstag que grâce à l’appui de la droite conservatrice . Une coalition de partis élus à la proportionnelle ne se discute pas, voilà une chose - parmi d’autres - que les Français ont complètement oublié .

     

    • Si çà se discute une coalition à la proportionnelle:un petit parti,représentant "rien" peut faire basculer un gouvernement et rendre le pays ingouvernable,comme chez nous lors de la 4ème république:il faut que se dégage une majorité:elle, par contre,devient indiscutable.
      Salvini a au moins le courage de le comprendre,ne semble pas avoir peur de se remettre en cause,(appuyé certes,par de bons sondages)car le pays a besoin d’une direction claire et nette,et non pas d’avoir des alliés qui font un pas en avant avant d’en faire deux en arrière:pertes de temps,zizanie en politique intérieure,demain en politique extérieure,il faut avancer,c’est comme dans la vie,car qui n’avance pas recule.Mieux vaut faire une connerie,et la rectifier que de croire qu’on en fait pas en restant sur place...C’est par les leçons qu’on apprend,et le passé est suffisamment riche pour en éviter un max.Avancer,créer,un pays a besoin de perspectives,d’idéal,d’unité et si on regarde bien,c’est peut-être pour celà qu’ici nous n’avançons pas...


    • Et non justement. 5 stelle s oppose au projet Lyon Turin. alors que la gauche est pour. Personnellement je suis aussi contre. Il serait temps de prendre acte que le developpement a coup de destruction de notre cadre de vie, dans le but de faire toujours plus de thunes, c est fini. 5 stelle l a compris. La lega me decoit beaucoup sur ce coup la.


    • Lucho vous avez raison d’autant que la mafia,notamment la Ndrangheta calabraise a vampirisé ce chantier. Et oui c’est un désastre écologique.
      "la mafia s’est infiltrée dans le projet de ligne à grande vitesse qui doit relier Lyon et Turin à l’horizon 2030. C’est en passant notamment par des contrats de sous-traitance « souvent moins surveillés », que quatre sociétés liées à la criminalité organisée se sont immiscées sur ce chantier chiffré à 26 milliards d’euros. « Toutes les procédures qui doivent garantir la sécurité des citoyens, la santé des citoyens ainsi que la transparence des marchés publics et des appels d’offre sont perpétuellement violés et piétinés »


  • Il joue à quitte ou double . Ce sera "quitte" si ses opposants (60% des électeurs) s’unissent contre lui . Ce sera double si la droite conservatrice lui apporte son soutien, ce qu’elle a fait pour Hitler début 1933 .


  • C’est marrant comme la position d’un patriote est souvent beaucoup plus précaire électoralement parlant que celle d’un traître. J’espère que celles et ceux qui, pour un petit bout d’orgueil ou un petit maroquin de plus, mettent ce gouvernement en danger finiront dans les poubelles, et pas seulement celles de l’histoire. Les "politichiens", dans leur grande majorité, ne sauraient mériter notre confiance, un nonosse leur suffisant largement à trahir leur pays voire à vendre leurs propres enfants en échange d’une niche avec la clim’........

     

    • Absolument.

      Je me demande comment on va pouvoir sortir de cette hypocrisie Républicaine.

      Quand je vois des gens ( souvent des bourgeois ou des jeunes cons du centre-ville ) qui s’intéressent encore à la politique-politicienne, qui pensent naïvement que le salut peut venir de types comme Bellamy, Estrosi ou de l’autre côté, Alexis Corbières...

      Quelle longue descente aux enfers. Heureusement qu’il y a E&R.


    • Ses 60% d’opposants vont peut-être renverser "Matteo Mussolini..."


    • @Cléon : Vous citez des noms de politiciens en qui l’espoir n’est pas permis, mais personne du FN, pourquoi ? Bellamy semble avoir plus de valeur personnelle que l’inénarrable Marine ou même Jordan, qui tous deux sont entourés de gitons et tous deux sont contre l’abrogation du mariage gay. LR a fait du chemin.

      L’hypocrisie républicaine est un autre problème, dont vous ne trouverez pas la solution car il est mal posé. Il faut remonter non pas à 1793 mais avant, aux Rois qui ont suivi les guerres de religion, pour trouver l’origine d’un pouvoir central jaloux, violent, paranoïaque, amoral et arbitraire. De ce pouvoir la révolution en a changé la base sociale, mais il reste une trame : l’État jaloux au-dessus de tous les principes et de tous les hommes.


  • Bizarre ! Ca sent l’opération "sabordage". D’ici l’an prochain, j’ai l’intuition que les débarquements de clandestins sur les plages italiennes vont, au moins, décupler !


  • Pour tout ce qui touche au travail et aux mesures sociales (la gauche du travail d’E&R) Salvini reste un pur droitard favorable aux privilèges de classe. Le type même du bourgeois dégueulasse que le Président décrivait récemment dans Soral Répond.

    L’UE rêve de se débarrasser du MS5. Salvini a de beaux jours devant lui...

     

    • Clairement, sur le projet européiste de ligne Lyon-Turin (voir les interventions d’Asselineau sur le sujet, cette volonté de tirer des liens sur une carte entre les "provinces" européennes), je soutiens complètement la position du M5S. Salvini est un faux opposant, ah ça il fait plaisir à certains concernant l’immigration, il fait bien élargir le gouffre entre les pro et anti immigration (c’est-à-dire des populations qui n’ont pas le même point de vue et la même expérience, puisque c’est de ça qu’il s’agit, s’ils apprenaient à se comprendre, ils trouveraient des accords), mais concrètement c’est décevant.


    • Quand en France on a un Macron comme président, il serait peut-être plus avisé de ne pas trop critiquer les choix des Italiens.


    • Effectivement !

      Il faut appler un chat un chat. Si Salvini a le vent en poupe aujourd’hui c’est parce qu’il casse du migrants.

      Pare contre pour la politique sociale on repassera. La baisse des taxes, des impôts, l’augmentation des allocations chômage et de retraites etc... Toutes ces mesures viennent de MS5...

      Dommages que les identitaires n’ont que le mots "migrants" à la bouche.


    • les français qui ont élu un banquier à 66 % face à une patriote en 2017 donnent des leçons de politique intérieure aux patriotes italiens qui eux sont en passe de prendre le pouvoir sans partage en se débarrassant des gauchistes toxiques de M5S


    • C’est l’inverse qu’il faut comprendre .
      L’UE vaut ce débarrasser de Salvini et de sa Ligua et utilise les gauchistes mous du MS5 .
      A preuve, les autres partis d’extrême gauche italienne, ont voté pour le projet du train à grande vitesse et contre l’avis du MS5 .
      L’italien comprend où est son intérêt !
      [ la direction du MS5, est devenue du gauchisme social réformateur pro-euro, qui vote contre les intérêts de l’Italie ]


    • @JC



      entre les pro et anti immigration (c’est-à-dire des populations qui n’ont pas le même point de vue et la même expérience, puisque c’est de ça qu’il s’agit, s’ils apprenaient à se comprendre, ils trouveraient des accords)




      L’opposition à l’immigration est une chose qui fait totalement consensus en Europe, il est rare que des sujets remportent autant l’adhesion du peuple que celui-ci, en même temps c’est assez logique car il s’agit d’une question vitale car elle met en cause la survie biologique de celui-ci...

      Dans ces circonstances j’aimerai bien savoir à quel grouffre et à quelles populations vous faites allusion, parce qu’en dehors des allogènes, des cas pathologiques de conformisme, des zombies détraqués dont le cerveau à grillé à cause de décennies de conditionnement mental, des démi-intelligents opportunistes au possible cherchant à profiter du système par tout les moyens, et de quelques cas cliniques de sociopathie je ne vois franchement pas de qui vous voulez parler... Il n’existe pas non plus de raison particulière pour procéder au moindre accord avec eux parce que d’une part ils sont totalement minoritaires mais surtout leurs positions sont nuisibles pour le bon développement et la survie de notre peuple, je ne vois pas quel genre d’accord acceptable pourrait exister avec ces gens là.


    • En tout cas toutes les récentes mesures sociales du pays (les vraies, celles qui soulagent vraiment le peuple) viennent de MS5. Et ca c’est un fait quantifiable, pas une opinion.

      Tout ce que la Liga sait faire c’est casser du migrant en singeant un Trump sionnistes jusqu’aux os. Alors effectivement ca vous fait rêver car la question identitaires est plus ou moins la seule chose qui touche grâce à vos yeux. Mais casser de l’Irakien ou du Soudanais mis à part soulager vos pulsions identitaires ca ne brisera pas les os du liberalisme beauoup plus devastateur et violent (sans oublier qu’il est la réelle cause première de toute votre rencune).

      Qu’est ce que vous comprenez pas la dedans ? C’est pourtant pas bien difficile a comprendre. Et au passage traiter MS5 de gauchistes est une belle preuve d’amateurisme quand on sait que le mouvement est tout aussi anti-immigration que la Ligue...


    • @ Bayinnaung :

      Oui et il serait encore plus avisé de comprendre que Salvini sans MS5 c’est un macron de plus dans la nature le côté Java dans les iles en moins...

      Vous qui vous prétendez patriotes nationalistes, dois-je vous rappelez que Salvini et son parti son des ultra-régionaliste et qu’il n’y a pas si longtemps que ca ils prônaient la séparation de l’Italie en deux pour se débarasser du Sud (pauvre) du pays ?


    • @JC

      c’est-à-dire des populations qui n’ont pas le même point de vue et la même expérience, puisque c’est de ça qu’il s’agit, s’ils apprenaient à se comprendre, ils trouveraient des accords

      Oui entre ceux qui vivent au contact et ceux qui n’y sont pas (encore)...

      Dire que Salvini est un faux opposant qui ne fait pas assez de social quand on voit ce qu’il prépare avec les mini BOTs.

      J’ai l’impression que vous crachez allégrement sur un mec qui essaye de faire ce qu’il peut (un bras de fer avec l’U.E) donc il donne peut-être en gage l’histoire de la ligne de train (j’avoue ne pas connaitre le dossier) pour être un peu tranquille et avoir des marges de manoeuvre (comme Trump qui a bombarder des bases vides en Syrie pour faire plaisir à ******)


    • Évidemment je ne suis pas JC donc je ne peux pas répondre à sa place. Mais je me permets et il me corrigera si je me trompe. Ce qu’il veut dire par :



      c’est-à-dire des populations qui n’ont pas le même point de vue et la même expérience, puisque c’est de ça qu’il s’agit, s’ils apprenaient à se comprendre, ils trouveraient des accord



      C’est que les révoltés identitaires (dont vous vous réclamez) et les non-blancs issue de l’immigration sont dans une confrontation qui arrange l’ennemi commun : Le libéralisme sauvage.

      Qui continue d’opérer à son aise tant que d’un côté comme de l’autre on se combat entre victimes du même mal. Comme le dit si bien le président, c’est pas le Soudan, le Sénégal ou l’islam qui organise l’immigration de masse en France. Bref en gros ce que JC dit, c’est rien d’autre que le Slogan du site sur lequel vous venez, l’égalité et la réconciliation, entre français de gauche et de droite ainsi que de souche et de branche.

      Le programme d’E&R en gros si vous ne l’aviez pas encore compris après plus de 10 ans d’existence...


    • "il casse du migrant", "se révolter contre l’immigrant c’est [diviser]". Vous n’êtes pas sur la ligne E&R, vous êtes gauchiste. Ou plus précisément, vous êtes désespérément... jacobin.

      Il est encore temps d’ouvrir les yeux et de comprendre que le culte franco-vaudou de l’État-providence, ne nous a jamais permis de nous débarrasser des banquiers, d’éviter le grand remplacement et tant qu’à faire relever la société de son déclin.

      Salvini, lui, était communiste à 20 ans, comme Benito. Mais lui et l’Italie n’ont pas la mentalité jacobine ou impériale qui inverse toutes les priorités.
      Les résultats sont là : l’Italie est le seul pays à remonter la pente... de tout l’Occident !

      Comprenez ceci : l’État français n’est pas le produit d’une armée anti-capitaliste, mais le produit de la paranoïa parisienne durant les guerres de religions il y a 440 ans. Paranoïa qui n’a pas quitté les hauts-fonctionnaires que vous suivez aveuglément, comme s’ils n’avaient pas un intérêt de classe à s’opposer à tous les groupes suffisamment instruits et autonomes pour se débrouiller sans eux (Huguenots hier, Lombards aujourd’hui). Et auprès des autres, multiplier les prétextes démagos à leur puissance ("solidarité", "social").

      L’addiction des Français à cette démagogie et le refus borné de tout élan droitiste, c’est-à-dire aristocratique, est la marque d’un peuple habitué à son état de troupeau passif ("des veaux"). C’est tout à l’honneur des Italiens d’agir ! Eia, Eia, Alala !


  • Très courageux de sa part ! Et le courage en politique est rare . Respect !

     

    • Tres courageux ? Je vis en Italie et j’espere que malgré les sondages qui lui sont favorables, les italiens lui feront payer tres chèrement son opportunisme et son ipocrisie. Il a atendu le bon moment, apres les elections europeennes et en plein été, pour faire éclater la crise. Les italiens n’en avaient pas besoin. Il est comme sa grande amie Marine, antisysteme à paroles mais incapable de voir où est l’interet du peuple, celui la meme qui l’a voté. Seule sa petite personne compte.Et il n’a absolument rien fait en quatorze mois de gouvernement malgré sa visibilité, les actions plus significatives ont eté faites par le M5S.


    • @Giovanna

      Je ne sais pas si vous êtes un troll ou un hypocrite mais la politique de Salvini à été quasi entièrement bloqué par les cartels de juges rouges et les différents partis gauchistes pendant les 14 mois justement !!!
      Et c’est d’ailleurs pour cela que les membres de la ligue l’ont forcés à mettre un terme à ce cirque en appelant de nouvelles élections pour que la Ligue et plusieurs autres petits partis néo-fasciste et de droite s’allient dans une vraie coalition nationaliste !!
      Beaucoup d’électeurs de 5 étoiles ont votés la Ligue aux européennes ! Vous croyez que c’est un hasard ?
      De toute façon si Salvini et sa coalition de ’’fachos’’ ne prennent pas le contrôle du pays pour le nettoyer, ça va se terminer comme pour la France et le reste de l’Europe de l’Ouest, en guerre civile ignoble/bain de sang ou en tiers-monde(c’est à dire la destruction définitive des nations européennes).
      Le temps est du coté de l’ennemi et Salvini à justement dit que chaque jour qui passe est une journée de perdue pour agir !!


  • Salvini ne m’intéresse qu’au niveau européen. Je voudrais voir jusqu’au il pourra et peut être entraîner dans son sillage le reste des européens sur la légitimité des commissions et autres décideurs assis sur des nominations par de la haute crème oligarque...Autrement, les italiens font ce qu’ils veulent chez eux.


  • La question piegeuse de l’immigration et des frontières qui divise !
    Il fallait s’y attendre...

    L’Italie a du boulot entre l’immigration, la sortie de l’U.E, de l’euro et last but not least : LA question -jamais évoquée- de l’OTAN qui squatte et gangrène l’Italie (et surveille tout ça !)

    Bon courage aux authentiques patriotes italiens qui luttent pour leur survie, leur dignité et leur souveraineté...

    La vraie fausse unité de depart s’efface et c’est l’heure du choix !


  • "quitte ou double" ! ... ? gardons espoir !


  • J’ai vu les photos de ses escapades sur les plages italiennes : une honte ! Ce type prétend devenir premier ministre ainsi ? Il ne vaut pas mieux que Macron, en définitive...

     

    • Toi tu attends un homme providentiel qui n’est pas de ce monde.


    • le Duce faisait aussi des apparitions sur les plages italiennes, après une petite séance de natation pour garder la forme et montrer sa virilité. Il s’affichait torse nu, les pectoraux bien développés, la peau encore humide et la serviette blanche posée sur l’épaule. Les femmes n’avaient d’yeux que pour lui. Ca avait tout de même plus de gueule...mais autres temps autres meurs..


    • #2254966

      Qu’est-ce qu’il a donc fait de si horrible ? Je ne savais qu’on était chez les bonnes soeurs ici....


    • Il ne s’agit pas de « bonnes sœurs » ni de bons frères d’ailleurs... Personne n’aurait fait la remarque si il était monsieur tout le monde... Et un ministre de l’intérieur de qualité selon la conception ancienne se doit de ne pas d’être comme tout le monde...
      Chirac descendait en pantoufle chercher son journal pour faire l’homme ordinaire devant les paparazzi... Les paparadzades...

      Là, il s’agit d’une beach-party.. il s’affiche avec des people, fait le deejay (en remisant l’hymne national avec de la tech-no-no-no-no ; et ça rime..) verre d’alcool à la main, bouge du popotin le torse nu avec des sexy ladies et rajoute un indulgence vulgaire à faire du selfie car les réseaux (as)sociaux en seront inondés...

      Ça n’est pas une critique sur sa bonne moralité.. mais plutôt les méthodes de marketing douteuses employés par un conservateur... Je suis bien d’adccord : il y a des similitudes avec Macron... Et ça n’est pas parce que Macron le fait sur les marché de l’Elysee avec un self-confessé de fils d’immigre PD, travesties, trans, drag-queens, freak-show que c’est moins grave... L’esprit c’est le même... Il aurait pu danser avec un drag-queen sans aucune honte.

      Tout il est bon... pour nos politiques... afin de se la jouer populaire... même si les mœurs laissent à désirer... Je m’attends à ce que l’élite d’un pays soit une élite... qu’elle affiche un comportement exemplaire...

      Je m’en fout de la presse people et encore plus de ce qui passe dans les chambres à coucher...

      Le modèle c’est la famille : si le Duché prenait un bain de mer comme tout bon Méditerranéen... certains ne savent peut être pas qu’anciennement on ne se trimabalait pas torse nu hors de la plage... et encore pendant longtemps la supérette du camping banissait les clients torse nus.


  • Espérons que Salvini passe, au moins pour la poursuite du projet minibots de Claudio Borghi


  • Si Salvini dit à la Commission et la BCE : le service de l’immigration ou le service de la dette, il a gagné !

    Tout le monde a bien compris.

    La Commission fermera sa gueule et arrêtera de faire de l’humanitaire pour justifier son poste... sur le dos des nationaux (ça encore c’est pas grave) mais sur le dos de la banque alors là, nan ! Jamais ! C’est notre pognon ! que vont dire en choeur les banques !

    C’est donc déjà plié, emballé.

    Il a gagné : les ONG ne débarqueront plus leurs marchandises de contrebande en Italie.

    L’Espagne, la France, donc la France va devoir prendre le relais.

    Or, elle n’en a absolument plus les moyens : imaginez la trentaine de portes de Paris transformées en porte de la Chapelle.

    Des régions dans toute la France, en rupture de paiement du RSA

    Si l’italie dissout, Macron doit dissoudre pour renvoyer une majorité identique à celle d e l’Italie de chaque coté de la frontière.

    Il ne le fera jamais.

    Il est donc certain que nous allons devoir supporter le poids que supportait hier l’Italie et que ce poids additionnel va nous couler.

    Dans 9 mois c’est l’émeute, dans un an la guerre.

    Macron est un con, et sa connerie va nous tuer.

    Quand on aura le temps, on expliquera à Attali que mettre des pantins narcissiques à la barre ne vaut que par temps plat

     

    • Hum c’est pas certain que la République dite française se laisse encore envahir par les cr3vards du tiers monde. Passons sur le cas pathologique de Macron. Nos services de sécurité sont saturés ou au bord de la rupture. Vous savez pertinemment que si la République est en danger, tous les moyens sont bons pour se défendre, tous. Donc je ne suis pas d’accord sur un possible chaos, dont d’ailleurs n’avons aucun intérêt.


  • Salvini et le Pouvoir Réel,

    Salvini ne vise pas le pouvoir électoral à court terme .
    Un très bon score et Chef de l’opposition face à une coalition
    de centre gauche européiste et atlantiste au pouvoir,
    lui permettrait à terme d’accéder au vrai Pouvoir ,avec le soutien
    direct et populaire de la rue .
    Son alliance avec la bourgeoisie industrielle du nord de l’Italie
    qui a survécu à la mondialisation est un atout fondamental.
    L’Italie sera sans doute le premier pays à sortir de L’Otan .
    .


  • #2254901

    Pourvu que les Italiens n’aillent pas veau-ter !


  • On va enfin savoir si Salvini va entrer dans l’histoire....ou pas. La Lega va sans doute réunir les 40% des voix qu’il lui faut pour gouverner seul (et surtout sans les emm.... de M5S).


  • En espérant que les élections arrive très vite(octobre comme le veut Salvini) qu’il pète le score et qu’il s’allie comme prévu avec le partis néo-fascistes !
    Et boom, là enfin ils vont pouvoir régler le problème des immigrants illégaux, des immigrants légaux qui cause problème, de la criminalité et bien sûre de l’Euro et de l’UE !
    BHL, le fauteur de guerre, vient de twitter sur la situation, ça va brasser en Italie dans les mois qui viennent !


  • Salvini s’est juste tirée une balle dans le pied. Ces dernieres semaines on l’a vue que sur les plages a testé les avantages de ses nouvelles fonctions, et en plein mois de juillet, pour une question de tgv qui dure depuis 20 ans, un mois avant le cote des lois de coupe des politiciens et de leue salaires, le vote pour le salaire minimum a 9€, et d’autres multiple lois pour aider les plus nécessiteux il relance un vote avec le risque du gouvernement techniques, Draghi en pole.. il a lâché berlusconi et meloni, maintenant le m5s, le comparé a Mussolini est une insulte a la memoire du DUX


  • Quoi ? l’extrême gauche a encore une fois trahi ?

    Après Tsipras, Di Maio.. bientôt Merluchon ?


Commentaires suivants