Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Loi sur "l’égalité femmes-hommes" : l’analyse des Antigones

Le projet de loi-cadre « Égalité hommes-femmes » est actuellement en deuxième lecture au Sénat [article publié il y a 4 mois, NDLR], avec une opposition minime. L’opinion publique en connaît les points les plus médiatisés : réforme du congé parental et droit à l’avortement perçu comme conquête ultime du combat des femmes pour la libre disposition de leur corps. Il a pourtant une envergure et une ambition bien plus vaste, et touchera à divers titres l’ensemble de nos codes juridiques.

Un texte d’une telle portée requiert une réflexion globale sur la société et la place des femmes en son sein, en vue du bien de l’ensemble du corps social. Or, ce projet de loi ne répond pas à cette exigence. Hors les quelques mesures concrètes positives et isolées qui y sont formulées, l’on n’y trouve qu’une combinaison d’idéologies et de bricolages visant à réduire la charge de l’État au détriment des familles en difficulté et des femmes en situation de détresse.

Par l’importance de son objet et l’étendue des mesures envisagées, un tel projet de loi réclame un véritable débat public. Or ce débat public, rendu malaisé par l’absence de transparence de ce texte indécryptable par la population, n’existe pas. Il vous appartient de le créer.

Nous vous proposons par conséquent une critique d’ensemble de ce projet de loi, au cours de laquelle nous nous attacherons à mettre en lumière les prémisses idéologiques mixtes – modernes et postmodernes – qui président à la conception de la loi-cadre Égalité hommes-femmes ; nous aborderons les problèmes, concrets et réels, identifiés par les pouvoirs publics, auxquels ce texte répond fort mal, malgré quelques mesures dignes d’intérêt, mais peu signifiantes ; nous montrerons enfin comment il manifeste la politique et l’idéologie du gouvernement actuel, et l’indigence d’un mode de gouvernement de premier secrétaire du Parti socialiste.

L’exposé se fera en quatre temps : nous rappellerons dans une première partie la nature et les enjeux de cette loi-cadre, et en étudierons plus précisément l’objet et les sous-entendus ; nous soulignerons ensuite les mesures intéressantes qui y figurent, avant d’en signaler les lacunes et de dénoncer pour finir les dispositions les plus graves et contraires au bien social qu’il propose.

Présentation de la loi-cadre et de son objet

On peut s’étonner de la quasi-absence de débat qui entoure ce texte, alors qu’il s’agit d’un projet de loi-cadre, soit une sorte de fourre-tout législatif appelé à modifier des dispositions dans toutes les directions, et dans tous les codes juridiques. Ce type de loi demande une lecture particulièrement attentive, comme nous allons le montrer.

Lire la suite de l’article sur antigones.fr

Dans le même esprit, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #916418
    le 29/07/2014 par MaxdeCannes fait un bras d’honneur à Brice de Nice
    Loi sur "l’égalité femmes-hommes" : l’analyse des Antigones

    « Égalité hommes-femmes »
    ’faudrait dire
    « Égalité hommes-femmes-transsexuels »
    Mxxxx quand même !

    Y’a vraiment des gens à qui ’faut pas tourner le dos, Desproges aurait tant à dire !


  • On pose la question concernant les Femen...je la pose concernant les Antigones : comment sont-elles financées ?

     

    • Zéro force de frappe, zéro nuisance...et des revendications très souvent proche du féminisme ambiant...je pense qu’une telle question n’a pas besoin d’être posée puisqu’elles ne coûtent rien.



    • Henri : je la pose concernant les Antigones : comment sont-elles financées ?



      Il me semble qu’elles ne le sont pas... Vous avez vu leurs actions ? Cela ne nécessite pas de gros moyen d’organiser une marche avec juste une banderole et offrir un café à la fin à ceux qui veulent discuter...


    • Bonjour Pierre,

      George Soros est le Grand Maitre de Ceremonie, une sorte de Wizzard of OZ de ce monde. Il est partout. Juif Hongrois decrit comme Anti Dieu, Anti Famille, et Anti American. Dernierement il faisait meme une conference pour encourager les pays a augmenter leurs dettes...Il organise et finance des Think Tanks puissants, travaillant sur une ingenerie sociale sournoise, defendant les idees progressistes, feministes, imiigrationistes et euthanasistes. Tout est dans lui. Tout !

      Voici un Copy Pate de post tres interessant issu de Vigilant Citizen : " Soros also fosters cultural degeneracy by supporting abortion rights, atheism, drug legalization, sex education, euthanasia, feminism, gun control, globalization, mass immigration, gay marriage etc. Soros funded Barack Obama’s campaign and often visits the White House."

      Voici l’article en entire. A must read : http://vigilantcitizen.com/latestne...


  • La loi sur la parité homme-femme est une véritable injure doublée d’une injustice faite à la femme, comme toutes les lois sur les discriminations positives le sont vis-à-vis de ceux censés en bénéficier.
    Toutes les femmes qui occuperont un poste à responsabilités où la parité sera obligatoire sera vu par les autres comme une potiche qu’on a mis là pour respecter la loi et il leur faudra en permanence faire preuve de plus de compétences que leurs homologues masculins pour pouvoir prétendre à un peu de respect.
    Merci Naja Vanneau Bécassine !


  • Parmi les bons points cités par les antigones :

    La procédure pour les victimes de violence est également modifiée : actuellement une « médiation » est obligatoire en cas de plainte pour violences conjugales, soit une entrevue entre les deux conjoints en conflit, en présence d’une tierce personne – en pratique, il s’agit davantage d’une confrontation que d’une médiation. Avec cette loi, la séance de médiation n’aura lieu que si la victime le demande.

    Est ce que je suis le seul a dire que c’est n’importe quoi et que ça va déboucher sur une dérive ? Ou est ce que j’ai mal compris...

    Un article prévoit que le personnel judicaire et policier reçoive une formation concernant les violences faites aux femmes. Il est temps que cesse le mauvais accueil réservé aux femmes victimes de viol dans certains services.

    Pour avoir tenté de déposer plainte pour autre chose, j’ai pas été reçu de façon amical non plus...je suis un homme...peut être que l’accueil tout court et pas seulement celui réservé aux femmes devraient changer non ?...

    "Nous approuvons également la tentative d’accélération des procédures, ainsi que le renforcement du système préventif, pour les victimes de violence."

    Vu ce qui a été dit, on parle des femmes, laissant donc les hommes à leur sort, après tout, ce sont des hommes !...

    Bon le reste est globalement ok, je viens de lire :

    Punition pénale pour les sites concurrents à l’IVG

    Ils ont finalement réussi ces chiens...il se trouve que j’ai vu le site et que j’ai vu des vidéos qui les contredisaient et que j’ai surtout fait un tour sur des forums ou les femmes parlent justement de ce manque d’info et qui souffre d’avoir fait un IVG. Alors que quand c’est l’état qui en parle, tout va bien, c’est absolument anodin comme événement...

    Autrement c’est juste de la connerie féministe mise en oeuvre, probable que tout ça saute le jour ou tout pète dans le pays.

     

    • Punition pénale pour les sites concurrents à l’IVG

      Je ne comprends pas, cela veut qu’on aura plus le droit de faire une critique de l’IVG, notamment sur un site au risque de se faire trainer devant la justice ?



    • noname : Autrement c’est juste de la connerie féministe mise en oeuvre, probable que tout ça saute le jour ou tout pète dans le pays.



      En effet, puisque c’est le capitalisme qui permet l’existence du féminisme...


    • @Ton Dieu
      Si, si, vous avez bien compris.


    • Ton Dieu > y avait une suite dsl, c’est indiqué :

      "Informer sur les risques liés à l’avortement et les solutions alternatives devient aujourd’hui un délit d’entrave. L’article L. 2223 -2 du code de la santé publique est en effet ainsi modifié "

      Il y a eu une mini polémique sur les sites soit disant anti-IVG, j’avais donc vérifiés deux sites (dont un est HS au moment ou je parle) et le site de l’état. Sur le site (qui se trouve dans les premiers résultats de google) il est dit clairement ce que dit doctissimo de façon très simpliste : L’IVG, un acte pas banal dont l’accès doit être banalisé alors que sur le site de l’état, rien est dit, un peu une façon de vous dirigez vers les services spécialisés qui vont vous prendre en main et vous mentir jusqu’a ce que le mal soit fait.

      Si je devais être objectif, je dirais que dans un cas le site est là pour dissuader (c’est en fonction de la page, l’acceuil est très correcte) et l’autre pour ne rien dire et donc inciter la personne a commencer sa démarche sans qu’elle ne soit informée...

      Par contre ce qui me gêne c’est qu’un des résultats de google (première page), on trouve un blog ou il est indiqué : "j’ai avortée, je vais bien, merci !" ... alors qu’un rapide tour dans le forum doctissimo dans la partie IVG qui comporte seulement 432 451 sujets ouvert et énormément de femmes qui ont des problèmes liés a l’ivg montre du coup que, non, j’ai avortée et je vais pas bien, désolée ! Belle propagande...

      Ça a le mérite de poser au moins une nieme contradiction à ces débiles de féministes, si toutes les femmes ne sont pas faites pour être mère, comme une certaine badinter le prétend, alors toutes les femmes n"ont pas forcément cette capacité a supporter un IVG, du coup, pourquoi faire chier les sites qui informent des risques de cette pratique puisqu’il existe des preuves sur ce que ressentent les femmes ?

      Ce que cherchent les féministes c’est de banaliser la pratique pour que les femmes prennent ca pour acquis mais ça risque pas de fonctionner, un bébé ca se fait à deux...Apparemment c’est gratuit, peut être que quelqu’un y gagne...

      Sinon, j’ai jamais vu un médicament sans notice qui indique les effets secondaires ou de lois qui interdisent de prévenir sur les risques d’un acte chirurgical ou médicale. Mais je dois être un parfait misogyne, ce qui fait que je ne pense pas correctement.


  • Vous voyez pourquoi les politiques sont dans la magistrature , c’est pour mieux contourner les lois qu’ils concoctent au peuple qui lui doit les respecter !!


  • Je ne comprends pas ce que ce petit garçon maghrébin vient faire dans cette galère, alors que , s’il veut défendre les droits des femmes ...Il y a beaucoup à faire dans son beau pays !...


  • Je vois que ce pays s’enfonce de plus en plus, faudra pas compter sur moi (en tant qu’homme) pour défendre ce pays féministe a la con en cas de problème avec une armée étrangère ou de troubles civiles un jour.