Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dany Colin – Le cinéma subversif

Une conférence donnée en décembre 2018 à l’Université Réelle de Montpellier par Dany Colin, philosophe, rédacteur pour la revue dissidente Rébellion et cinéaste.

 

 

En lien, sur E&R :

Cinéma et subversion, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2108310
    Le 24 décembre 2018 à 11:39 par matt
    Dany Colin – Le cinéma subversif

    à 50:30 en citant Pasolini :




    Pour moi la véritable intolérance et celle de la « société de consommation », de la permissivité concédée d’en haut qui est la vraie, la pire, la plus sournoise, la plus froide et la plus impitoyable forme d’intolérence. Parceque c’est une intolérence masquée de tolérence, parce qu’elle n’est pas vrai, parcequ’elle est révocable à chaque fois que le pouvoir en sent le besoin, parce que c’est le vrai fascisme d’ou d’écoule l’antifascisme de manière inutile, hyprocrite et au fond apprécié par le régime.



    Décrire l’une des manipulations du dogme avec autant de clairvoyance et de mots simples : c’est puissant !

     

    Répondre à ce message

  • #2108659
    Le 24 décembre 2018 à 22:01 par Jacques
    Dany Colin – Le cinéma subversif

    Je ne partage guère son optimisme sur le cinéma africain, pour moi ce média est déjà condamné d’avance car il coûte cher à réaliser et passe dans trop de mains pour que si message il y a, il ne disparaisse pas en route.
    Je lui signale aussi que l’ex-président de RCI a fait disparaitre de nombreuses archives cinématographiques, ou certains sont introuvables ; il y a aussi d’excellents films "étrangers" sur l’Afrique comme l’excellent cocorico monsieur poulet qui contient sa dose de subversion pour échapper à la censure.

     

    Répondre à ce message