Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

Retrouvez Dany Colin sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2333755
    Le 1er décembre à 19:45 par Don Diego de la Nanas
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    TVL c’est lui qui a invité Henda Ayari, si lui est triste je suis heureux ce mec est un faut cul, pas confiance en lui malgré son ton fausement neutre ! Un homme de droite sans couille !
    C’est pas avec des charlots pareil qu’on va aller nul part je paris qu’il a acheter le Livre de Zemmour !
    Chez Hannouna ce genre de gars ! Contre un petit billet il accepterait de se faire mettre des nouilles dans le slip.

     

    Répondre à ce message

    • #2333809
      Le 1er décembre à 21:03 par jijon
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Quelle orthographe horrible. C’est dégoutant de vous lire. Beurk.

       
    • #2333814
      Le 1er décembre à 21:05 par Benichou
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Il y a du vrai dans ce que tu dis. Il y a aussi autre chose d’insupportable : les fans de la trique ramadan. Ce type n’est plus crédible.

       
    • #2333859
      Le 1er décembre à 21:52 par Don Diego de la Nanas
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      PS : Les arguments c’est ce qui compte la forme on s’en fout on est des sans dents !
      - Pour trois fautes mineures tu nous fais un cirque, alors que j’ai tapé à toute vitesse, sans relire... que j’aimerais t’avoir dans un ring !
      - Va prendre des cours de boxe tu vas peut-être devenir un homme après avoir pris trois coups dans la gueule.
      Avec des ploucs comme Jijon, on n’est pas sorti du bois, je sûr Jijon que tu es fan de Zemmour !

       
    • #2333882
      Le 1er décembre à 22:36 par Paulette
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Pour Jijon Zemmour c’est le mâle absolu !
      Achetez des livres de Zemmour alors qu’ont à Soral, je pourrais acheter les livres de Soral en double même en triple, que même une page de Zemmour le voleur d’idées de Soral, d’ailleurs je pense que Soral a fait une erreur en communiquant avec Zemmour car il a en quelque sorte aidé Zemmour à écrire son livre, Zemmour n’a aucune personnalité propre il pompe les idées des autres.

       
    • #2333950
      Le 2 décembre à 01:50 par Yasmine
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Où va donc la délicate déclenchant des haut-le-cœur à la vue de trois fautes d’orthographe, s’est-elle égarée ?

       
  • #2333759
    Le 1er décembre à 19:54 par Pacôme Ladislas
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Un joli lien financier.
    Ce sont les mêmes qui financent le cinéma, les journaux, la télé,
    et nos politiques.
    D’où un cinéma nuisible, une télé inregardable,des journaux à massicot,
    et des politiques à vomir.
    Nous sommes cernés, mais ils sont peu nombreux.

     

    Répondre à ce message

    • #2335006
      Le 3 décembre à 18:30 par Pitchou
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      @Pacôme Ladislas
      C’est vrai qu’ils sont peu nombreux, sauf qu’on accepte de danser en fonction de leurs tempos, le pognon et nous n’arrivons pas à nous démarquer de leurs danses, comme si une force agissait sur chacun de nous individuellement sans jamais pouvoir nous en défaire tout en faisant le constat qu’ils nous entubent

       
  • #2333777
    Le 1er décembre à 20:23 par James Darmody
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Ce que dit Martial Bild au début de la vidéo me fait sourire. TVL serait donc le premier média subversif de France ! Rien que ça... Ils mériteront ce "titre" le jour où on verra Alain Soral ou Dieudonné sur TVL. Mais pour ça il faudrait un peu de courage et il y en a une sacré pénurie, surtout à droite. Je crois que le summum de la subversion pour eux c’est Alain de Benoist. Désespérant...

     

    Répondre à ce message

    • #2333806
      Le 1er décembre à 20:58 par Eric
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Le courage de TVL, c’est comme le courage de F. Bousquet, à la fois un oxymore et une compréhensible car nécessaire auto-suggestion.

       
    • #2334380
      Le 2 décembre à 19:56 par France GJ
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      C’est leur problème.
      Le drame c’est que du coup ils tournent en rond avec toujours les mêmes invités - à ne pas oser prendre de risque, on n’avance pas.

      Mais comme il semble que leur clientèle soit surtout des retraités versaillais, il semble qu’à cet âge-là on préfère tourner en boucle pour mieux se rappeler...

      Dommage pour la jolie Élise Blaise qui mériterait un bon coup de logos.

       
  • #2333813
    Le 1er décembre à 21:05 par frouche
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Les produits du métissage ne sont pas très appétissants.

     

    Répondre à ce message

  • #2333828
    Le 1er décembre à 21:15 par Pamfli
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Dans The Last Jedi de Star Wars, une bouse de plus, à la fin du film, la dernière jedi, une femme (qui sauve la république), après avoir dégagé la caverne (de Platon ? de Yoda ?) obstruée par des blocs de rochers, s’abandonne dans les bras du black renégat de l’Empire (des rouquins, des visages pâles... bref des fachos) qui s’était précipité vers elle en courant comme un affamé de migrant. A un moment donné, j’ai cru qu’il allait la pécho comme ça au milieu des autres rebelles, des robots, des animaux,... totalement abasourdis, en haute montagne à - 40 °C, sur la glace, avec Kylo Ren, le nouveau méchant Vador, qui ne rigole pas, à leurs trousses. Pas le moindre indice de lien affectif dans le scenario, ni dans le précédent opus il me semble, je ne m’en souviens plus.
    Désormais la Force pousse au métissage : le dvd blu-ray est à 9 euros et quelques, je vais le rendre en disant qu’il ne passe pas sur mon lecteur A la FNAC, cette astuce ne marche plus : au bout d’une demi-heure de démarches de caisse en caisse, on repart avec le même film.

     

    Répondre à ce message

    • #2333954
      Le 2 décembre à 02:31 par David
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Le dernier film que j’ai acheté, c’est le coffret DVD d’Amelie Poulain... En 2002
      Je n’ai pas de lecteur bluray et je n’engraisse pas cette caste de parasites donneurs de leçons qu’est l’industrie du divertissement cinématographique.
      Ma femme regarde la TV pour s’endormir et ça ne serait que de moi, je n’aurais qu’un moniteur HD sans tuner TNT.

      Je télécharge tout ce que je regarde et je regarde beaucoup, ce que je veux, quand je veux et sans les publicités.
      C’est déjà trop de payer pour polluer son cerveau, j’estime qu’on devrait nous payer pour regarder toute cette merde.

       
  • #2333955
    Le 2 décembre à 02:34 par Le Carthaginois
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    On est quand même dans le low-cost de l’analyse la
    je me permets de rappeler que le papa de l’analyse des phénomènes de foule est :
    Gustave Le Bon avec son livre : La psychologie des foules écrit en 1895

    Après-guerre les états unis ont pris conscience de l’absence d’un roman national fédérateur permettant de communiquer de manière uniforme a tous les citoyens (par communiquer il faut comprendre orienter le mode de vie pour une consommation en phase avec le boom industriel)

    Le roman national en Europe et en France se construit à l’école sur une identité partagée (oui je sais je n’ai pas mis les pieds en France depuis 15 ans donc ce que je dis semble n’avoir plus court) mais cela a été le cas au moins jusqu’aux années 2000.
    Les médias aux US sont depuis la fin de la WW2 le seul levier de construction d’une identité nationale et du héro US.
    La globalisation fait que ces mêmes groupes sont aujourd’hui propriétaires de la plupart des grands médias en Europe et applique la même stratégie

    Voici par Chomsky les 10 axes de la stratégie de manipulation des foules :

    1/ La stratégie de la distraction grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.
    2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions aussi appelée « problème-réaction-solution ».
    3/ La stratégie de la dégradation : Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement sur 10 ans par ex
    4/ La stratégie du différé : Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire
    5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge (gamification du monde)
    6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion (feminicide, homophobie, photo de migrant en mer)
    7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise (pseudo langage technocratique que personne ne comprend)
    8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité (Hanouna)
    9/ Remplacer la révolte par la culpabilité (antisémite va, et toi islamophobe)
    10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes (big data, Cambridge Analytics etc..)

    Le cinéma et les médias en général sont donc le meilleur moyen pour appliquer cette stratégie notamment dans un contexte de dégradation massive de l’éducation, de la chute de la culture de la lecture etc... le tout agavé chez vous par une perte de votre identité nationale par une immigration massive grand acteur de tous ce bordel.

     

    Répondre à ce message

    • #2333976
      Le 2 décembre à 06:21 par Seb
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      Heureusement que t’étais là pour faire de l’analyse high-cost.

       
    • #2334019
      Le 2 décembre à 09:13 par calal
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      la 1 est maintenant completé par la complexification des informations : de plus en plus de situation comme le "rechauffement climatique" ou il faut avoir bac+15 pour comprendre qui a raison et qui a tort. Il devient de plus en plus difficile de se faire une opinion raisonnee pour un honnete homme tant les medias,les trolls et la propagande noire embrouillent les situations.Tout ca pour pousser ceux qui veulent reflechir a la paralysie et a l’indecision. Parce que ceux qui ne reflechissent pas votent deja "comme il faut". Et qu’il faut aiguiller la colere des mecontents de plus en plus nombreux dans des voies de garage. Parce que derriere macron y a que 20% de la population.

       
    • #2334468
      Le 2 décembre à 21:38 par Le Carthaginois
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      @SEB je penses que vous m’avez mal lu c’est dommage,

      je ne participe pas a une émission en me présentant comme spécialiste des média et de la manipulation idéologique mais je suis spectateur et m’autorise donc la critique oui c’est de l’analyse lowcost au regard des travaux de Chomsky que je me contente de citer comme vous pouvez le voir je ne prétend rien a titre personnel bien que ayant des convictions très ancrés
      par contre je constate que vous n’apportez rien sur le fond c’est dommage
      bien a vous, le Carthaginois

       
  • #2334219
    Le 2 décembre à 14:52 par Charles
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Sur le sujet il est indispensable de voir « Satan à Hollywood » de Ryssen. Incontournable.

     

    Répondre à ce message

  • #2334253
    Le 2 décembre à 15:53 par Enki
    Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

    Mise à part sa présentation de Pasolini, en signalant « L’Évangile selon Saint Matthieu » et « Salò », cette entrevue est lassante, n’apporte pas grand chose. Le véritable cinéma politiquement subversif est fini depuis bien longtemps car de la très habile fausse subversion a pris le dessus ...

    Les grands cinéastes subversifs au sens de l’économie&politique&des dogmes religieux sont ceux, sans le savoir ou le sachant, qui se sont approchés du message du Christ, implicite, voilé ...

    En effet, un logion en l’Évangile selon Thomas aborde la question de l’image ... comme si déjà Jésus s’adressant au seul Thomas probablement frère jumeau de Judas ou Judas lui-même ?, ayant pris le pseudo Thomas – énigme pour moi ... – avait clairement vu notre époque où l’audio-visuel allait prendre autant d’importance pour décimer « nos âmes à crucifier »

    On ne peut que s’incliner avec respect, humilité dans une salle obscure projetant un film de Pier Paolo : l’un des cinéastes ayant compris le basculement du monde dans la marchandisation des êtres, des corps, manipulation de la pensée – donc du mental – de l’information, du spectacle, de la fête, du folklore, des rituels, de la pornographie, de l’érotisme, des sexualités, ... le basculement vers le totalitarisme dans lequel nous sommes par « PROGRESSISMES » entrés dès 70-80 en « domination réelle » ! L’analyse de F. Cousin – Marx, Engels & Hegel – confirme les intuitions de Pasolini : son cinéma « d’auteur au-delà du militantisme », sa poésie, ses romans.

    L’unique véritable authentique « SUBVERSION » est celle qui renverse la table des marchands, l’ordre bourgeois de la mesure et du quantum à savoir toute la marchandisation du monde actuel, son état d’esprit mammonique qui l’accompagne ! Jésus n’a pas manqué non plus de s’exposer en dépensant l’argent du trésorier Judas, en moult parfums, onguents et autres produits fort chers avant de partir se livrer ...Le litre de parfum Hermès vaut 1043,00 € ± !

    Pasolini, le plus authentique cinéaste subversif qui soit : son film-testament « Salò ou les 120 journées de Sodome » lui aura coûté la vie, car en capacité de dénoncer la collusion de ladite Démocratie chrétienne&mafia italienne

    Le poète, l’intellectuel de haut niveau sont les derniers passeurs avant l’entrée dans l’antre du Démon pour nous signaler son stratagème, ses pièges.

    La vision hermétique, initiatique du Petit Poucet annonce « Salò » puis « Eyes Wide Shut » (Kubrick)

    Gentillet Dany Colin !

     

    Répondre à ce message

    • #2334478
      Le 2 décembre à 21:53 par Le Carthaginois
      Dany Colin – Les liens entre cinéma et idéologie

      @Enki, merci pour votre com, très pertinent de citer Pier Paolo Pasolini et notamment " Sao et les 120 jours de sodome" toujours d’actualité

      Effectivement il serait mort a cause de sa publication « Le roman des massacres » ou il affirmait connaitre les noms des organisateurs de la stratégie de la tension en Italie "Opération Gladio" il évoquait la CIA, les patrons pétroliers notamment ENI les mafias italiennes et grecs . Il affirmait avoir la liste exacte des noms et opérations et disparut juste après
      Hate de lire vos prochains commentaires
      Le Carthaginois