Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De la décadence urbaine à un retour au rural – Conférence d’Alain Escada et Prenons le Maquis à Toulouse

L’équipe d’E&R Midi-Pyrénées recevra Alain Escada et Prenons le Maquis le samedi 16 février 2019 de 15h à 19h30 pour une conférence commune intitulée « De la décadence urbaine à un retour au rural ».

 

- « De la décadence urbaine... » : une conférence d’Alain Escada

- « ...à un retour au rural » : solutions, témoignages et réseaux proposés par Prenons le Maquis

 

Entrée : 8 euros (apéro compris)

Inscription : conference_er31@gmx.com (préciser nom, prénom et numéro de téléphone)

Accueil dès 14h

Nombreux stands (livres Kontre Kulture, légumes bio, production locale, bar)

 

Présentation :

Le contexte social, économique et politique actuel, bien plus oppressant dans nos villes que dans nos campagnes, annonciateur, pour les plus pessimistes, d’un chaos imminent, laisse clairement percevoir toute la fragilité du monde moderne citadin. En effet, l’illusion du confort technologique, de la croissance et du progrès technique infinis, l’artificialité du mode urbain, nous ont éloigné des savoir-faire pratiques élémentaires et ancestraux et d’un rythme de vie plus proche de la nature. Nombreux sont ceux qui ont oublié ce qu’est la vie en campagne, à l’air pur. Nombreux sont ceux qui ont oublié le bien-être procuré par la sensation d’être en équilibre dans son environnement naturel. Dans une volonté d’anticiper le possible effondrement de la société moderne se développe un véritable réseau d’entraide entre les différents acteurs ruraux et citadins, conscients et motivés.

Il ne s’agit pas de promouvoir la fuite, le retrait, l’isolement… mais de se placer dans une logique constructive et émancipatrice qui fera de nous des Français accomplis. Prêts ? Prenons le maquis !

 

La bande-annonce de l’événement :

 

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Retour à la terre, retour à la tradition : on est dans le dur là ! La vraie radicalité.
    Bravo à l’équipe toulousaine pour son initiative !


  • J’espère que les toulousains seront nombreux à venir assister à cette conférence, l’occasion aussi de redynamiser notre section.


  • suis pris, heure déjà réservée par les GJ

     

  • C’est bien joli tout ça mais il faudrait arrêter de rêver. Il n’y a pas de travail à la campagne. Et ceux qui ont un travail l’ont obtenu par cooptation. Par ailleurs, des milliers de migrants vont arriver bientôt. Je viens de vous décrire, hélas, le réel comme dirait Alain.

     

    • Il ne s’agit pas de rêver mais d’agir. Il n’y a pas d’emploi à la campagne : créons nos propres activités. Les interventions de Prenons Le Maquis traiteront justement de ce sujet.


    • @Patrick
      A 1 heure des grandes villes tu as la campagne (tu peux faire une heure de route, pour aller bosser, non ?), donc faut arrêter avec cette pleurniche (y’a pas de boulot, le sol est trop bas, les arbres trop haut et l’eau ça mouille), il n’y a que toi qui peut bouger, on peut pas le faire pour toi nous autres, on a déjà femme et enfants , mais on s’en excuse d’avance
      Ensuite
      1) il y a des petits boulot, partout dans les campagnes, on cherche des chauffeurs de Taxi/Ambulance, des gardes d’enfants, des infirmières liberal, des ouvriers à la journée, alors ton excuse ne tient pas
      2) un hectares de terres avec une ruine est à la porté de bien des gens (vers chez moi l’hectares ne vaut pas cher et tu vas pas tout faire en 1 semaine, acheter tracteur, serre, cultiver et vendre , moi mon projet ça fait des années et des années que je m’y attele et tout juste 3 ans qu’il fleurit)
      3) tu peux t’inscrire dans un CFPPA, pour passer un diplôme agricole (BPREA) et tu deviens DJA (dotation jeune agriculteur) tu as aussi la possibilité de te lancer avec la region (et là aussi une aide) si avec ça t’y vois pas plus clair (on a commencé avec rien de tout ça)
      Sans parler de tous les projets et association qui se trouvent en milieu rural (GAEC, AMAP, ferme solidaire, woofing, communauté)
      Donc au lieu de venir faire ta pleureuse, sors toi les doigts du.... et fonces camarade
      On est plein à l’avoir fait, on est pas plus cons , ni exceptionnel que d’autres, ni meilleur que toi
      Dans la vie faut prendre des risques un peu, si tout était facile ou serait le mérite ?
      C’est pas derriere ton clavier que tu vas y arriver , si on veut , on a déjà fait la moitié du boulot , le reste vient avec l’effort et les galères (oui ...les galères sont un plus, elles te font grandir -on apprend de ses erreurs-)
      Lances-toi et même si t’échoues (ce dont je doute, puisque tu es sur E&R, tout n’est pas perdu) un projet ça mute , ça évolue (et aujourd’hui si on m’avait dit, tu voulais faire ça ? j’t’aurais dit ,pas même la moitié en rêve )
      Cordialement camarade E&R (puis sur E&R t’as plein de gars pour des conseils)
      Force & Honneur


    • @Patrick
      « des milliers de migrants vont arriver bientôt »
      Chez nous ils en ont mis, c’est tellement le trou du cul du monde,mon coin, que les gars se sont barrés d’eux mêmes, il n’y a rien, et les paysans y sont peux accueillants avec ce genre d’invités
      De toute manière, t’en auras toujours moins que porte de la chapelle dans le XVIIIe ou dans le quartier Saint-Cyprien de Toulouse ou encore sur la place Louis-Pradel à Lyon
      Donc c’est ou que tu préfères aller ?


    • En bon irréductible Gaulois, un brin de folie, une paire de couilles, une grande confiance en Dieu, en un mot comme en cent, l’héroïsme de nos ancêtres ou la guillotine de notre satanée ripoublique : choisis ton camp camarade !


  • Un retour à la campagne pourrait permettre aux gens d’éviter de tomber dans les névroses typiques des villes. Comme le féminisme, veganisme, LGBTisme.


  • Félicitation à l’équipe d’E&R Midi-Pyrénées pour l’organisation de cette conférence. Dans ces temps troubles où on aurait besoin d’une boussole qui pourrait nous aider à nous en sortir, retrouver équilibre, paix et bonheur, ce genre d’initiatives sont indispensables. Pour moi Civitas montre la voie non seulement pour que les français retrouvent leur foi chrétienne perdue, mais aussi le chemin pour récupérer notre France éternelle. Merci à Alain Escada pour ses discours toujours pleins d’espoir et d’énergie positive. J’aimerai citer à cette occasion le grand cinéaste russe Nikita Mikhalkov (Oscar pour son film "Soleil trompeur") quand on lui a demandé dans un interview de donner une définition pour la notion du bonheur. Et bien, il a répondu - je ne sais pas pour les autres mais pour moi être heureux, c’est tout simplement faire confiance à Dieu.


  • je suis né et habite a la campagne, élever un peu a la rude certes, au travail manuel, a la coupe de bois, au potager, le travail dans les champs pendant les vacances scolaire a l’âge de 12 ans, je dois avouer que quand je vois le monde d’aujourd’hui, les gens de la ville et le reste je me sens fier de ce que je suis devenue en toute modestie, oui il faut savoir rester simple et aider son prochain même si pour soi tout va bien, et je me dis que je peux être heureux de l’éducation de mes enfants malgré mes doutes puisque être père (et mère) est le métier le plus difficile du monde, mais je préfère être la ou je suis qu’a votre place dans votre béton, a supporter toute ces bêtises des temps modernes, oui je suis un campagnard, oui je suis un manuel, mais je suis heureux comme ca et vous laisse volontiers vos LGBTP( il me semble).
    Il ya bel et bien deux mondes

     

  • Est ce que d’autres dates et lieux sont prévus pour cette conférence ?
    Du genre la Normandie, je reserve ma place !


  • Ça me laisse un arrière-goût. Un peu comme ces gens qui quittent la France parce que ponctuellement l’herbe est plus verte ailleurs.
    [Citation] Je ne leur laisserai pas mon Pays sans combattre [Fin de citation], moi c’est aussi ma Ville que je ne laisserai pas.
    Ceci dit, en effet, il faut « fuir » les grandes métropoles, et se préparer pour le « maquis urbain », mais tout est dans le qualificatif « grande ». Paris, Marseille, Strasbourg ? Quel critères ? Nombre d’habitants ou plutôt nombre de non Français ou de double nationaux au m2 ? Dans la ville, les quartiers « propres » peuvent-ils devenir des petit maquis ?
    Quel dommage, j’aurais bien aimé participer à cette conférence. Mais peut-être deviendra-t-elle « itinérante ».
    Bonne journée

     

    • @LaVilleAlaCampagne



      Ça me laisse un arrière-goût. Un peu comme ces gens qui quittent la France parce que ponctuellement l’herbe est plus verte ailleurs




      Faut comparer ce qui est comparable entre partir aux State et migrer de Paris ou Toulouse en Ariège ou en Ardèche
      En suite si tu es marié et père de famille , il y a une difference entre une école de village avec 19 enfants dans les Hautes-Pyrénées et une école dans le 18éme à 40 par classe
      Deuzio vivre avec un SMIC à Paris et un SMIC à Peyrusse-le-Roc en Occitanie , c’est pas pareil
      Tertio la ou sous ta fenêtre tu as des trans, des putes et des toxicos qui tapinent et se shootent devant la gare Matabiau de Toulouse, la nuit devant la gare de Buzy-en-Béarn tu as vaches et prairies
      Si tu ne vois pas la difference , c’est que tu devrais te reposer un peu
      Et puis chasser , pécher, cueillir des champignons ou couper du bois dans les quartiers nord de Marseille, au Mirail à Toulouse ou à Vénissieux à Lyon , c’est pas top
      Surtout quand tu as plusieurs gosses
      Et puis niveau sonore peu de rodeo de tracteurs à 3 heures du mat à Montcuq-en-Quercy
      Et puis bouffer tes œufs, tes tomates et tes confitures , ça me semble plus sain et plus agréable que bouffer Auchan, Leclerc,MacDo ou du Casino
      Et je parle même pas pour garer ta voiture et les heures de pointe entre Biron dans le département de la Dordogne et la rue la Fayette dans le Xéme de Paris
      Après j’dis ça j’dis rien............


  • Français citadins dépendants d’un système abstrait de distribution qui va s’effondrer, avant qu’il ne soit trop tard, pressez vous d’occuper les campagnes promises aux migrants par le système !...

    Vivre naturellement en auto suffisance c’est pouvoir survivre à une société de consommation qui va s’effondrer par l’argent (abstraction contre nature) !


  • Merci à Monsieur Escada pour cette belle analyse de la décadence urbaine et de l’importance d’un retour au réel et au rural.
    Merci aux intervenants aussi.

    "Néo rural" depuis peu je perçois l’importance d’un réseau d’entraide et d’échange.

    Heureux d’être passé de l’autre côté de l’écran et d’avoir fait mes premiers pas parmis vous !


Commentaires suivants