Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"De nombreux pompiers sont prêts à rejoindre les Gilets jaunes", selon le patron de Sud

Pompiers et personnels de santé marchent côte à côte dans les rues de Lyon ce 14 novembre pour dénoncer leurs conditions de travail. Rémy Chabbouh, sapeur-pompier et secrétaire national de Sud, parle d’« une dernière manif avant d’autres modes d’action » et assure que nombre de ses collègues sont prêts à rejoindre les Gilets jaunes.

 

C’est une période à très haut risque pour le gouvernement. Ce 14 novembre marque une journée de manifestation des personnels de santé à travers plusieurs villes de France. Médecins, infirmières, étudiants en médecine, c’est l’ensemble du secteur qui veut crier sa colère et dénoncer un hôpital public sous pression budgétaire constante, qu’ils jugent au bord de l’explosion.

 

 

​À Lyon, ils ont été rejoints par les pompiers qui, après une grève l’été dernier, ont manifesté en masse à Paris le 15 octobre contre leurs conditions de travail. Un rassemblement dont les images d’affrontements entre soldats du feu et policiers avaient fait le tour des médias.

Ne se sentant pas entendus par le gouvernement, ils ont décidé de marcher à côté de leurs collègues du secteur de la santé. Rémy Chabbouh, secrétaire général du syndicat Sud, participe à la manifestation lyonnaise. Selon lui, il s’agit de la dernière avant « d’autres modes d’action ». Il s’est confié à Sputnik France.

Sputnik France : Vous battez le pavé avec les personnels de santé aujourd’hui. Assistons-nous à la convergence des luttes ?

Rémy Chabbouh : « La convergence des luttes, nous l’espérons. En ce qui concerne les personnels de santé et les pompiers, nous sommes sur un domaine bien spécifique, avec des autorités parallèles. Nous avons les mêmes contraintes de personnels et de financement. Notre parcours de manifestation du jour prévoit une halte à l’agence régionale de santé (ARS). Figurez-vous qu’aujourd’hui, quand les sapeurs-pompiers effectuent un transport d’ambulance, il est commandé par le SAMU, qui est sous l’autorité de l’ARS. Les pompiers ont donc aujourd’hui des interlocuteurs communs avec les personnels de santé dans lesquels j’inclus les infirmières, aides-soignantes, médecins ou urgentistes. »

Vous dites n’avoir pas été entendus par le gouvernement après la manifestation nationale du 15 octobre. Selon vous, il est temps de passer à d’autres modes d’action. Lesquels ?

« Aujourd’hui, nous concernant, c’est la dernière manifestation traditionnelle avec parcours d’un point A à un point B et déclaration en préfecture. Nous avons prévu d’autres modes d’action à compter de début décembre. Étant organisateur, je peux vous en parler. Nous comptons investir pour plusieurs jours, voire plusieurs semaines, une célèbre place parisienne. Nous partons déjà sur une période allant du 2 au 6 décembre. L’installation sera durable, avec barnums et lits. C’est une nouvelle forme d’action, qui a pour but d’amener à une convergence aussi bien des professions qui ont les mêmes contraintes que nous, que de la population en général. Le fait d’avoir une sorte de village statique va permettre de voir grossir nos effectifs, qui vont débuter avec environ 70 pompiers. Nous espérons une montée en puissance pour atteindre deux cents, trois cents, voire mille personnes ou pourquoi pas au-delà. »

Samedi 16 novembre marquera le premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes. Ces derniers appellent tous les corps de la société en colère à les rejoindre. Est-ce que cela pourrait être le cas des pompiers ?

« Effectivement, toute une frange des sapeurs-pompiers estime aujourd’hui que les syndicats ne sont plus audibles. Quand on méprise les syndicats et que l’on ne les écoute pas, toute une partie des collègues se radicalise et veut procéder avec d’autres modes d’action. Aujourd’hui, beaucoup de pompiers souhaitent rejoindre les rangs des Gilets jaunes, avec une liberté d’action qu’aujourd’hui les syndicats n’ont plus. Il faut déclarer les manifestations et les parcours plusieurs jours auparavant, il faut déclarer les grèves, les rassemblements, etc. À l’heure actuelle, les modes d’action efficaces sont ceux qui sont imprévisibles. Les Gilets jaunes l’ont prouvé. Donc oui, de nombreux sapeurs-pompiers sont prêts à rejoindre les Gilets jaunes. De plus en plus. Il serait judicieux que les autorités redonnent du poids aux interlocuteurs institutionnels comme les syndicats et les fédérations, de façon à recadrer les échanges. Car en ce moment, c’est vraiment la pagaille. »

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • C’est le syndicat ?! Ce sont des fans du pouvoir en place*, donc aussi de toutes ses milices AF, BB, en plus totalement incompétents, qui ont toujours rejeté toute opération unitaire quelconque à cause des fachos bien sûr, ils ont mis le bazar dans la SNCF en prenant courageusement les usagers en otage.

    * = ont bien sûr appelé à veauter pour cet immense dirigeant que le monde entier nous envie, en plus de relayer toutes les luttes sociales débiles venus des démocrates U.S. ...
    D’immenses winners.

     

    Répondre à ce message

  • Tiens, il y a un incendie à l’Hotel de ville d’Annecy dans la salle de contrôle de la vidéosurveillance.

     

    Répondre à ce message

  • « Aujourd’hui, beaucoup de pompiers souhaitent rejoindre les rangs des Gilets jaunes »

    Un an pour comprendre ! Un an à regarder les gilets jaunes se faire démonter pour comprendre qu’il faut les rejoindre ? Un an pour comprendre que toutes ces luttes éparpillées ne mènent à rien et que TOUT LE MONDE doit y être (au moins tout ceux qui gagnent moins de 2000 euros par mois).

    Quand nous serons 10 millions dans les rues, le gouvernement tombera.

    J’espère que les pompiers sont plus rapides lorsqu’il s’agit d’accomplir leur mission...

     

    Répondre à ce message

    • #2322156

      Mieux vaut tard que jamais. Soyons circonspect, mais ne boudont pas : une fissure semble se faire jour.

       
    • @zorg

      Quand nous serons 10 millions dans les rues, le gouvernement tombera.

      Il est là le secret ,et pas ailleurs ! Et en deux jours l’affaire est réglée

       
    • Oui, un 1 an pour comprendre (chez responsables syndicaux) mais ça fait belle lurette que la base est déja dans les manifs du samedi..

      Et puis ça sera toujours plus tôt que les flics, ça serait bien de le remarquer...

      Merde ! Quand même !!

       
    • #2324297

      Quand il y aura un chef qui est vraiment suivi par 10 millions, on changera de situation quelque soit les qualités du chef.

      Autrement quoi qu’il se passe cela restera la même situation même avec 10 millions de "révolutionnaires" dans la rue.
      En Pire dans le chaos évidemment.

      Comme aucun chef ne coordonnera jamais les gilet jaunes, car ce mouvement a été pensé ainsi, ce mouvement sentira toujours la merde.
      C’est quoi déjà le slogan de base ? Le pouvoir au peuple ? Ok allez continuez de pioncer. Avec les pompiers en plus dans le mouvement ça sera peut être un peu plus rapide pour les constatations lors des prochaines pertes d’oeil ou de burnes. Mise a part ça je vois pas la différence.

       
  • Il serait temps !
    Par contre, interdisez tout drapeau autre que BBR si vous ne voulez pas manifester pour rien.

     

    Répondre à ce message

    • Le drapeau de la république...
      Vous avez d’autres idées de ce genre pour renforcer la symbolique de l’état de droit spoliateur et maltraitant ?

       
    • C’est le seul que la majorité reconnaisse : Drapeau Français, valeur commune, peut être l’ultime...

      Proposez en un autre...chacun voudra proposer le sien...Royaliste ? impérial ? Breton independantiste ? Regionnaliste...Bleu ciel ? bref c’est jouer la division et dans l’etat actuel de déculturation personne ne comprendrai un choix différent de ralliement d’union que le drapeau Français.

      Le 11 novembre , a la lecture des morts j’ai encore dit après chaque nom de soldat "Mort pour la France", et pas "Mort pour la République".

       
    • Un gilet jaune sur un bout de bois

       
    • Drapeau Français, valeurs commune ? Ah bon.
      Valeurs communes entre un rebeu du 93, un limousin ou un Basque ? Un laïquard, un fran maçon, Chrétien, un Juif ou un Musulman ? Un paysan, un médecin ou un cadre dynamique ? Un Macroniste, un Anar ou un RN... Tous Français, subissant la loi Française, sans l’approuver.
      C’est bien avec ce genre d’amalgame qu’ils nous tiennent France/République... même drapeau.
      Puis, franchement, Le mot "France" même est une escroquerie. Personification d’une entité qui veut dire quoi ? Frontières ? Lois communes ? Population ? ... ?
      La France s’est exprimé à l’ONU... Non, un escroc s’est exprimé à l’onu au nom d’une entité (oligarchique) qui se fait passer pour la représentation de 60 million d’individus qui ont tous un point de vue différent...
      Vous parlez des morts pour la France... mais la France, c’est pas quelqu’un, c’est un concept, et il est différent pour chacun. Un concept qui vous demande de mourrir pour lui ? Non, des vrais gens derrière, qui ont des vrais intérêts, qui vous mentent, et qui ne vont pas mourrir, eux.
      Défendre et se retrouver autour d’un drapeau qui représente quoi ? Le génocide Vendéens, les guerres napoléoniennes, les colonisations, les décolonisations et contre invasions actuelles, l’escroquerie de la sécu sur laquelle se délectent les labos américains, les morts des tranchées, les lois qui soit disant nous protègent et leur représentants qui crèvent des yeux, d’autres qui nous taxent sous couvert de partage ??? ...
      La république nous appelle, sachons vaincre ou sachons périr...non merci !
      Sachons vivre et aimer. Ou pas.

       
    • le drapeau BBR est aujourd’hui un symbole d’unité nationale. peut importe d’où il vient.
      D’ailleurs le bleu et le rouge sont les couleurs de Paris et le blanc celle du roi. pas tout à fait républicain non plus.
      le drapeau de la Thailande est aussi BBR, mais bleu pour le roi, blanc pour la religion et rouge pour le peuple. comme quoi on peut faire dire n’importe quoi aux couleurs. le drapeau doit simplement être commun à tous, son but n’est qu’identitaire, pas besoin d’en faire un fromage

       
    • Exact... !!!
      Seul l’étendard de nos 3 couleurs peut représenter le peuple de France, il est temps d’arrêter de nous sortir les sempiternels Vendéens et autres guerres Napoléoniennes d’il y a plus de 200 ans.

      Ni drapeaux de syndicats corrompus et subventionnés par l’ennemi, ni banderoles politiques sur fond rouge qui ne représentent plus que leurs intérêts depuis bien longtemps.
      Une convergence de tous les corps de métiers qui subissent cette caste de milliardaires,s’unissant à ceux qui n’ont déjà plus rien à perdre et sont dans les rues depuis 1 an.

      JAMAIS les immigrés ou fils de, issus des quartiers populaires ne viendront grossir nos rangs, à part pour faire leurs courses dans les magasins ravagés, cette lutte politique ne les intéresse pas, ils ne se sentent pas Français pour la plupart et repartiront dans leurs pays d’origine en cas de conflit majeur.
      Il en est de même de la part des forces armées en bleu ou vert, rien à attendre d’eux, ils sont aux ordres.

      C’est notre dernière chance de renverser ces mafieux afin de reprendre en main notre destin et certainement pas en se faisant des bisous, en scandant des slogans à la con,ou en dansant la Carmagnole,nous avons vu que cela ne servait à rien.
      Il est grand temps de passer à la vitesse supérieur, mac à ronds n’a tremblé que quand la colère populaire grondait dans les rues, lui et ses sbires ne connaissent que la violence, ils l’ont assez montré ,alors rendons leur coup pour coup.

      Force et Honneur... !!!

       
    • Je croyais que le drapeau c’était bleu de chauffe, blanc de peur, rouge de honte...

      M’aurait-on menti ?

      Bref, pas question pour moi de défiler derrière un drapeau bbr avec des décérébrés qui chantent la "Marseillaise".

       
  • C’est bien ! Seul le Peuple uni peut encore faire plier ces ordures qui se sont emparés de notre Patrie ancestrale.

     

    Répondre à ce message

    • Encore faut il que le peuple comprenne et sache à qui il a à faire, c’est le point le plus difficile...

       
    • Le peuple uni est une chose, avoir des gonzes (à soi) aux commandes (et un projet) en est une autre.
      - Le « projet » est on ne peut plus « chacun pour sa tronche », en bout de course,
      - Quant aux croix d’attelle qui ensecrètent les marionnettes aux commandes, si vous êtes à même d’imaginer l’entité qui les manipule, vous n’en connaissez pas l’ensemble des personnages.

      Dans « Technique du coup d’état », Malaparte a écrit et bien écrit sur le sujet. Plus loin, E&R relaye les évènements contemporains au Venezuela et en Bolivie (autrefois en Ukraine), en fournissant l’analyse qui permet de saisir, par synthèse, que la manifestation de rue (qu’elle soit d’un bord ou l’autre) ne peut servir que de diversion. En face, ici, vous avez la cinquième puissance mondiale ; pas des joueurs de babyfoot...

       
    • #2322218

      à Adeon
      Comprendre n’est pas assez, vous croyez vraiment que les gens sont aveugles ou cons à ce point (j’avais tendance à le croire), seulement, en discutant vous trouverez qu’il y a pas mal de personnes qui savent ce qui se passe mais qui manquent soit de courage, soit de volonté, soit de liberté pour agir. Ce sont ces dernières digues que seule une souffrance véritable et une mise au pas aidera à surpasser, et là ce sera vraiment la fin de tout le merdier. Tout ce qu’il y a avant n’est que masturbatoire ne produisant qu’un semblant de soulagement.

      La bonne nouvelle c’est que les gouvernements successifs savent très bien que c’est cette voie qu’ils sont en train d’emprunter et qu’ils n’ont aucune marge de manœuvre pour l’éviter, car comme vous pouvez le constater, tout ce qu’ils font ne fait que les enfoncer d’avantage. Espérons seulement que le pays pluriséculaire aura conservé suffsament d’énergie pour le sursaut salutaire. C’est cette énergie que le pouvoir essaye de dissiper par tous les moyens.

       
    • @ Daghlian,

      Oui je croyais les gens aveugles a ce point la, mais ça fait longtemps que je n’ai plus participer aux manifs donc peut être que la situation à changer depuis !

      En tout cas j’espère que vous êtes dans le vrai et qu’il s’agit juste d’ autocensure ... lorsque les gj commenceront a gueuler les vérités dérangeantes, c’est clair que ça changera vraiment la donne.

      J’ immagine même alors le capital lâcher de très grosses miettes, histoire que la vérité se taise que les gens soient content, pour pouvoir retourner dans l’ombre

       
    • Réponse à Ah Bon et Sedetiam.
      France, notre patrie, en premier pourquoi elle ne se réduit pas à un concept : la patrie découle du foyer et non pas l’inverse. Le foyer au sens large, à ne pas réduire au lieu d’habitation, doit être rendu intime, attirant et harmonieux. En découle ce désir si profond, intense, de défendre le sol de sa patrie contre des ennemis, intérieurs et/ou extérieurs. Comme cette activité autour du foyer, au sens large, est purement féminine, vous pouvez comprendre pourquoi l’initiation de la défense du sol de la patrie est elle-aussi féminine... D’où Jeanne d’Arc. Au passage elle s’appelait d’Arc et non pas de la Flèche : elle était comme un transistor recevant et transmettant ce qui venait d’en haut. Elle n’était pas la flèche. Ou dit autrement elle avait l’humilité nécessaire pour recevoir et transmettre intacte la flèche qui enthousiasma le peuple en particulier les militaires de l’époque. Il est donc possible de faire intuitivement la différence entre une défense nécessaire et donc voulue véritablement par le peuple et une défense mensongère initiée par des esprits humains pour d’autres motifs que ceux annoncés par leurs moyens de propagande ou des provocations. Le but des ténèbres étant toujours de diviser pour mieux régner en répandant chaos et désespoir. Il est donc faux d’affirmer que l’on ne puisse savoir qui manipule les marionnettes qui nous sont montrés (exemple en politique) : voir c’est sa-voir. Évidemment comme « Cherchez vous trouverez » à l’inverse nous pouvons en déduire que celui qui ne trouve pas n’a pas vraiment cherché n’est-ce pas ? Pour finir ceux qui éprouvent une sincère nostalgie de Vérité et qui cherchent et trouvent nous permettent à tous de comprendre et trouver à notre tour ; pourquoi ce ton il me semble méprisant à leur égard lisible dans un autre de vos commentaires Mr Sedetiam, à moins que je me trompe ou que vous vous soyez mal exprimé ?
      Donc les représentants de la masculinité emplis de force virile dans le véritable sens du terme doivent l’utiliser à bon escient et pas l’inverse !

       
    • @ citharauror,

      Aucun mépris : juste à l’esprit la harangue de Henri de la Rochejaquelein, animé par un concept bien plus supérieur que l’exaltation d’un commentaire qui fait suite à un article.
      Henri qui connaissait son ennemi, une vingtaine de batailles l’épée au clair, mort à 21 ans au champ d’honneur.
      C’est pour dire à Patricia comment est le combat...
      Et là ce ne sont plus les colonnes infernales, mais la 5ème puissance militaire au monde.
      Même si demain la Fédération française de badminton se joint aux pompiers ayant rejoint les GJ, cela n’y suffira pas. Aussi entendez quelque cynisme : mais aucun mépris : ce serait cracher à la tronche du dernier de fort Alamo, aux blessés de Ponte Novu faisant barricades, aux gaillards de Sidi Brahim, etc...
      Sans parler de la poussière, de la sueur, de la pisse, de la soif, du sang, de la chiasse, de la fatigue, de la faim, de l’odeur : et toujours cette putain de poussière...

       
  • Sans tous ces syndicats collabos il y a longtemps que pompiers.hopitaux.ambulanciers etc auraient du etre gilet jaune mais tous les encartés obeissent comme des moutons !!!

     

    Répondre à ce message

    • De même que les chasseurs, routiers et paysans. Ils auraient pu nous rejoindre mais les syndicats ont tout empêché puisque ce sont des traitres à leur peuple et leur pays, vendus à cette république luciférienne génocidaire. Un an pour ne rien comprendre ou presque...
      Je ne parle pas de l’armée, des fiottes en opex au service des mondialistes qui laissent le peuple se faire martyriser à tous les niveaux. Bande de lâches.
      Cela dit, grâce aux gj, en 1an, nous sommes passés de zombis moutons à citoyens à la ramasse, c’est déja pas mal.
      Beaucoup d’infos circulent, le plan satanique de ces tarés de francmac est exposé.
      Quelques fleurs ont poussé dans cet océan de merde.
      Bravo et merci à E%R, son équipe et tous ceux qui les aiment.
      Bisous aux vrais guerriers ;)

       
    • Helas, 3 fois hélas, oui, on a les synficats (d’Etat) qu’on mérite.

       
  • Les pompiers semblent vouloir rejoindre les "gilets jaunes " ,en voilà une idée qu’elle est bonne ,comme disait Coluche .
    Mais que les pompiers, fassent bien attention .
    Qu’ils ouvrent bien les yeux en grand ,avant d’intégrer un groupe ,quel qu’il soit d’ailleurs .
    Ont-ils l’intention de rejoindre les Gilets Jaunes "canal historique " ou les gilets jaunes ,ceux de la mouvance "jérôme Rodriguès " ?
    Jérôme Rodriguès ,le Gilet Jaune emblématique ,celui qui défile "main dans la main " avec les représentants "des frères musulmans " ??????

    Messieurs les pompiers , identifiez et choisissez bien la mouvance des gilets avec lesquels vous allez défiler côte à côte , pensez à l’avenir.

    Vous n’êtes pas sans ignorer ,du moins je l’espère pour vous que l’extrème gauche a "noyauter "en grande partie les gilets jaunes .
    L’extrème gauche qui fait cette semaine la page de couverture de "valeurs actuelles " avec le titre suivant : LES ISLAMOS -COLLABOS .

    https://www.gj-magazine.com/gj/jero...

    https://oumma.com/jerome-rodrigues-...

    https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/v...

     

    Répondre à ce message

    • Pourquoi créer une division entre les gilets jaunes ?
      Pour les crs, pas de distinctions, on est tous des gilets jaunes !

      L important, c est de sortir ce gouvernement et ses complices.

      On est encore loin de cet objectif, restons unis.

      Si on réussit, on verra les priorités après.

      En attendant, je suis avec les gilets jaunes à Lille

       
  • #2322245
    Le 15 novembre à 10:15 par Palm Beach Post : "Cult !"
    "De nombreux pompiers sont prêts à rejoindre les Gilets jaunes", selon le (...)

    ce n’est pas nouveau, la révolte des pompiers,
    je me souviens qu’il y avait eu une grosse rixe avec la police,
    sur le Port de Plaisance de Paris Arsenal,
    il y a des années de ça, combien, je ne sais plus

    ça fait bizarre de voir des mecs en uniformes se foutre sur la gueule
    c’était plutôt désespérant

     

    Répondre à ce message

  • #2322333

    si chacun manifeste de son coté, le pouvoir (profond) s’en tape.
    Mais ce qui les fait flipper, c’est la convergence des luttes. On y arrive.

     

    Répondre à ce message

  • #2322407

    C’est drôle, a Montréal, il y a quelques années, les pompiers ont saccagés l’hôtel de ville...la aussi pour une histoire de condition de travail.

    La police avait laissé faire... a souligner. Les conditions gagnantes se mettent doucement en place.

    Il semble que ce corps de métier brule d’un feu particulier.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents