Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Décrochage entre l’Oligarchie et le Peuple : les preuves sont quotidiennes

Certains faits en disent plus long que les chiffres de l’abstention ou les résultats électoraux du FN aux municipales et aux européennes, sur le gouffre infranchissable qui existe désormais entre des élites autoproclamées (une ploutocratie transnationale) et une frange de plus en plus grande de la population française.

Exemple le plus récent et le plus frappant : le succès phénoménal du dernier essai d’Eric Zemmour : Le suicide français publié chez Albin Michel.

Selon deux sources Datalib et Livres Hebdo, confirmées par l’éditeur Albin Michel, Le Suicide français d’Éric Zemmour a été tiré une première fois à 120 000 exemplaires. Dès les premières mises en place dans les rayons, 5 000 essais par jour ont été achetés. Pour satisfaire la demande, très vite, les professionnels ont réclamé un réassort. Deux livraisons de 80 000 ouvrages ont été acheminées sur les lieux de ventes. Au bout d’une semaine, les ventes quotidiennes atteignaient 12 000 exemplaires par jour. Loin de faire long feu, le phénomène continue de prendre de l’ampleur, puisque ce mardi 17 000 livres disparaissaient des rayons. Le chiffre de 20 000 exemplaires par jour serait, si l’on en croit les courbes statistiques, envisageable.

Si la tendance se confirme, l’ouvrage pourrait se vendre dans une fourchette - large - de 300 000 à 500 000 exemplaires.

Visiblement les attaques sous la ceinture de Léa Salamé, les perfidies du très regrettable Aymeric Caron et les propos vipérins des Grandes Gueules de RMC n’y auront rien changé, au contraire ils auront donné un magnifique coup de fouet au pamphlet d’Eric Zemmour.

Dans le même temps, on apprend dans Les Inrocks que la pièce de théâtre Hôtel Europe commise par l’un des pires ennemis des peuples libyen et serbe (et français par la même occasion), pourrait s’arrêter faute de spectateurs. Initialement la pièce de Botul devait être jouée jusqu’à fin décembre. Malgré la puissance de feu des "réseaux BHL", il semblerait que cela n’ait pas suffi. La dernière représentation devrait avoir lieu le 16 novembre.

Autre dégringolade emblématique, mais "musicale" celle-ci : la faiblesse des ventes du dixième album de Yannick Noah Combats ordinaires. La tournée ne s’annonce guère brillante non plus. Certaines dates risquent d’ores-et-déjà d’être annulées et des places sont bradées. L’ex personnalité préférée des Français (d’après le classement du JDD, restons sérieux...), semble payer ses sorties intempestives, son anti-conformisme d’opérette encouragé par la mediasphère et ses colères subventionnées. Les Français font décidément preuve d’une grande ingratitude.

Et au même moment, on découvre que l’ouvrage des avocats de Dieudonné : Interdit de rire connait "un étonnant succès" (dixit Nicolas Guégan du Point qui en a visiblement perdu le sommeil). L’ouvrage figure dans les meilleures ventes d’Amazon et aurait été écoulé à 14 000 exemplaires à la date du 8 octobre d’après Slobodan Despot, éditeur et propriétaire de Xenia.

Il est fort probable que le numéro de claquettes offert par Manuel Valls fin 2013/début 2014 et qui visait ni plus ni moins à la mort sociale d’un saltimbanque a ulcéré nombre de Français et explique en partie les ventes du livre de David de Stefano et Sanjay Mirabeau. Et si des internautes un peu curieux ont suivi les déboires de Me Danglehant, autre avocat de Dieudonné, en prise avec une coterie judiciaire capable des pires bassesses, les raisons de ce succès éditorial ne font dès lors plus aucun doute pour un citoyen un tant soit peu lucide.

Là encore, on mettra les résultats enthousiasmants et insolents affichés par Interdit de Rire en parallèle avec la fréquentation famélique des salles qui ont eu la mauvaise idée de projeter 24 jours, la nouvelle purge de l’inusable militant communautaire Alexandre Arcady. "L’effet Dieudonné" comme dirait l’horloger Julien Dray. Ou beaucoup plus sûrement un agacement de plus en plus perceptible face aux tentatives de récupération obscène d’un deuil et l’exploitation toujours plus visible et maladroite des souffrances à des fins bassement mercantiles voire géopolitiques.

Dans la même veine, il faut signaler la gamelle du film La Marche de Nabil Ben Yadir. La Marche prétend raconter la marche pour l’égalité et contre le racisme, surnommée « marche des Beurs ». Preuve supplémentaire que la doxa anti-raciste a définitivement du plomb dans l’aile.

Parions sans trop de risque que Samba, la nouvelle création comico-lacrymale tolédano-nakachienne, immigrolâtre en diable comme il se doit, subira le même juste sort.

Si on compare là aussi le gadin de La Marche avec les ventes stratosphériques de La France Orange mécanique de Laurent Obertone, on comprend très vite que le discours antiraciste dominant s’est fracassé sur le mur du Réel. Et le Réel pour les Français en matière d’immigration et d’ordre public correspond trait pour trait dans leur esprit (et dans leur chair) à l’ensauvagement décrit par Obertone plutôt qu’à une bluette "sociale" dégoulinante entre Charlotte Gainsbourg et Omar Sy.

Autre épisode révélateur : l’Histoire de France telle que racontée par l’acteur et écrivain Lorànt Deutsch dans divers ouvrages et documentaires. Les Français probablement fatigués par une histoire désincarnée, où toute subjectivité a été bannie, toute pensée iconoclaste proscrite, où la chronologie est devenue optionnelle et la géographie absente, ont voulu peut-être inconsciemment remercier un jeune homme qui a souhaité leur redonner le goût de l’Histoire et renouer avec l’amour de leur Patrie et son glorieux passé. Loin d’une histoire uniquement tournée vers la déploration, la culpabilité et l’auto-flagellation mortifère.

Et une fois encore les sycophantes du paysage politico-médiatique tels que Gilles Verdez ou Alexis Corbière ont été bien obligés de manger leur chapeau devant l’engouement du public français pour le souffle épique du jeune acteur d’origine hongroise.

Ces faits peuvent sembler anodins, en réalité ils illustrent parfaitement le fossé qui sépare deux mondes qui n’ont strictement plus rien à se dire.

Deux solutions : ou l’Oligarchie continuera de mépriser le Peuple et finira par l’écraser avec des guerres psychologiques (psy-op) de plus en plus intenses (panique liée à une épidémie, activation de réseaux stay-behind OTAN dans le cadre d’une stratégie de la tension, destruction définitive du modèle social etc.), à tel point qu’il ne restera plus rien des défenses immunitaires des Français ce qui entravera toute capacité de riposte, à moins qu’une insurrection (d’abord spirituelle puis physique), et qui est peut-être déjà en cours (Manif pour tous, Jour de Colère et Bonnets rouges en constituent peut-être des prémices), surgisse suffisamment tôt et ne finisse par tout embraser et renverse cette ploutocratie malfaisante.

Voir aussi, sur E&R :

Succès d’édition, mouvement des Bonnets rouges : à retrouver chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • " On s’en fout du peuple français " : c’est ce que disent de plus en plus ouvertement les sionistes qui nous dirigent et nous exploitent . Le problème c’est qu’il n’y a plus aucune solidarité entre Français face à l’exploiteur sioniste, au contraire ils se tirent dans les pattes à qui le servira le plus servilement . Et du reste il n’y a plus de "peuple" français, plus aucune solidarité française, les sionistes sont parvenus à l’atomiser complètement .


  • N’oublions pas que pour les membres de l’oligarchie sioniste "Français" est une insulte .


  • bon papier ! à nuancer sur certains points : d’abord, Samba a fait 137 000 entrées pour son premier jour (et selon toute vraisemblance, devrait atteindre 3 millions d’entrées...) ensuite, le livre de Zemmour sera un succès d’édition, c’est certain, mais son auteur n’a rien dit aux français : il a détaillé les ennuis des français, étape par étape, décrit par le menu notre lente descente aux enfers, mais il se garde bien de nommer les responsables ! idem pour Obelone, dans son ouvrage...au final, le français moyen n’en apprend pas beaucoup plus ! Quant à laurent Deutch, là encore, j’ai trouvé sa vision de la France quelque peu naïve et fort peu documentée...il ne suffit pas d’aimer la France pour la défendre : il faudrait nommer les responsables du naufrage, ce que Zemmour se garde bien de faire ( d’ailleurs, et c’est frappant, il n’évoque jamais Soral ou Céline). Si la France s’en sort un jour, elle ne le devra à aucun de ces gugusses, plutôt à Soral, pierre Hillard ou un radicaliste tel que Francis Cousin....

     

    • Zemmour cite Céline dans son ouvrage il me semble bien et il faut bien accepter que certains est un discours nuancé sur le sionisme , pour un royaliste le déclin de la France commence en 1789 , pour Zemmour en 1968 avec la lente mort du gaullisme ...


    • patriote

      Oui donc en ce cas la Zemmour na rien d un traditionaliste si il estimai qu avant mai 68 la France etait encore souveraine et authentiquement francaise.

      D autant que zemmour n est pas nuancer sur la question du sionisme , il l evoque tout simplement pas (il l occulte meme plutot).

      D autant plus qu il a en ce cas il fait preuve d une nuance a geometrie variable , qui consiste a marteler les conséquences du sionismes ( l imigration musulmane ) sans sous tendre sa logique jusqu au comandidaite , j rappel qu il a utiliser les memes poncifs éculé que les pires sioniste du paf pour traiter soral et Dieudonné d antisemite. Couplé a sa surmediatisation (qui devrai largement vous mettre la puce a l oreil) et vous comprendrez qu il s agit tout simplemet d une soupape de securité du systeme et rien d autres.

      Mais libre aux naives de chercher de la subtilité la ou elle n existe pas.


    • Je vais te paraitre un peu con, mais je me fiche que Zemmour n’aille pas au bout de sa réflexion, je me fiche tout autant que Laurent Deutch ait une vision naïve de la France comme tu dis. Ce que je vois c’est qu’ils se bougent le cul. Ils se trompent et alors ? Faut-il être infaillible pour aimer la France ? Tu dis « il ne suffit pas d’aimer la France pour la défendre » j’imagine que tu voulais dire « prétendre la défendre ». A mon humble avis, ils vont au-delà de le prétendre. Si tous les chemins mènent à Rome, on peut facilement imaginer que Zemmour mène à Alain Soral.


    • bien vu l’Oracle pour ton analyse , j’irais un peu plus loin je ne suis ni oracle ni devin , mais le système ne présentera pas Sarkozy face a MLP ou a Hollande , le jeu va se faire au centre , Bayrou va resurgir , un coup ump un coup ps , la balle au centre , ils ne peuvent se permettre la même stratégie que celle de 2002 , de toute façon les affaires de Sarkozy vont le suivre jusque l’élection Hollande va tout faire pour cela dure jusque 2017 , pour aller encore plus loin , la question que je me pose est :
      est ce que zemmour est la pour faire perdre MLP en 2017 ?


  • Pour ce qui est des derniers paragraphes concernant une éventuelle "insurrection" du peuple , j’aimerais tant qu il ait raison, mais je n ’y crois malheureusement pas .
    Les Français sont dans l ’ensemble assez lâches, et préféreront toujours défendre leur ennemie tant que celui ci est encore debout et même se ranger a ses coté par peur de la répression .
    Un peu comme après la dernière guerre , quand Les Français descendent en masse et deviennent plus courageux c’est apres les combats , pour prendre leur part d’acte "résistant "en allant " fouetter des cadavres " ou tondre de pauvres gamines

     

    • @ nicolas , pas une question de lâcheté , quand tu as des crédits et une vie de famille , tu réfléchis a deux fois .quand tu est pris par les couilles par le système c’est plus difficile de battre contre lui .j’ai pensé comme toi avant , mais dans le vrai monde la révolution c’est uniquement quand ta plus rien a perdre .


    • .
      Les Français sont prêts à descendre dans la rue, il y en a suffisamment qui n’ont plus rien à perdre et surtout une majorité qui ne veulent pas arriver au stade où ils n’auront plus rien avoir à perdre, mais il n’y a aucune structure fédératrice.
      Les organisations politiques, les syndicats, les medias, même l’armée qui a été réduite à un ensemble de mercenaires qu’on a détourné de sa mission première, la défense du pays, tous sont sous la coupe réglée des autorités et les mouvements dissidents diabolisés à l’extrême et surveillés de très près pour les empêcher de s’étendre.
      Les Français ne sont pas des lâches, pas plus que les autres populations, toutes les guerres sont là pour démontrer que lorsqu’il y a une cause à défendre et des hommes pour diriger, les hommes vont se battre, c’est dans leurs gènes, mais encore faut-il qu’il y ait des meneurs.
      Le génie actuel de ceux qui tiennent le haut du pavé et d’avoir compris qu’en nous divisant à l’intérieur même du pays, en créant des communautés dressées les unes contre les autres, aucun personnage charismatique, aucune cause commune ne sortiront du lot pour entrainer la masse.


    • @nicolas et karim

      je suis plutôt d’accord avec Nicolas quoique... nous avons perdu la Seconde, et réussi a être dans le "camp des vainqueurs" garce au Grand Charles.
      Cependant, j’ose espérer que le peuple Français s’aura relever la tête et appris de ces erreur du passé.
      Individuellement parlant il y a un risque de perdre quelques choses mais tout a gagner aussi en reprenant en mains notre destin. Je ne crois pas au hasard... cette révolution ou évolution arrivera.


  • Rien de surprenant, qu’est-ce que quelqu’un de ’normal’ peut bien avoir a ’échanger’ avec un ’intellectuel’, israélite, homosexuel, de goche au pouvoir, à part des horions. A fortiori quand ce qui descend de ce cloaque ’olympien’ grotesque et fétide, c’est de la spoliation, de la contrainte, de la coercition, de l’humiliation, du parasitisme, de la manipulation et du mensonge. La seule chose dont on a envie, c’est de mettre le plus de distance possible entre ’ça’ et soi-même, c’est vraiment trop salissant.


  • Il est évident qu’Eric Zemmour est un type sympathique, peut-être sincère. Mais il a le rôle de "réac" de service et sert le système mieux que ces crétins qui lui font face. Il est utile aux pontifes et pontifesses qui ne s’y sont pas trompés en lui laissant largement la parole. A l’instar de ce qu’on appelle au Canada les "souverainistes",enfermés dans le rôle de "petit blancs" émouvants qui font figure d’enfants turbulents qui chahutent dans leurs chambres pendant que les "grandes personnes" discutent au salon de choses sérieuses. Le problème n’est pas là. Je suis un réactionnaire féroce, mérovingien, antédiluvien, cro-magnon, mais le monde actuel doit être saisi surtout dans sa problématique particulière : un échec effrayant du "modernisme" qui était tout de même une grande idée. L’homme "moderne" voulant être plus grand encore que l’homme "antique" ! Sacré défi ! Raté ! L’époque actuelle répond : "l’homme moderne, c’est .. l’américain !" Stop ! Ce monde doit donc être "critiqué" intelligemment à la lumière de ce que nous sentons, nous, et non superficiellement au vent de la ténébreuse et insignifiante "actualité". Le "mariage pour tous" par exemple n’est que l’écume de quelque chose devant être comprise juridiquement, économiquement , socialement, géopolitiquement. Il vaut mieux se pénétrer de l’horreur absolue que constitue Las Vegas, bordel planétaire, ou Disney Land, cloaque civilisationnel, que de manifester entre le Trocadéro et les Invalides encadré par des structures semi-mafieuses après avoir entendu la messe (quoique la messe est quelque chose de bien si elle est bien comprise)..

    Le problème, c’est l’américanisation. L’Europe est une merde yankee, plaquées sur le visage de la civilisation européenne. Quelques acres de Provence, un petit champs planté d’oliviers en Bourgogne, en Romagne, en Ligurie qui a vu grecs, gaulois, romains, wisigoths, vikings, lombards, etc, est mille fois plus intéressants qu’un état tout entier d’Amérique qui n’a guère vu que le massacre des nobles populations indigènes.

    Je serais surpris que Zemmour, le héraut-héros d’une bourgeoisie parisienne qui "adore" avoir un petit frisson après lecture attentive du Carnet du Jour du Figaro, et américanisée jusqu’au cou (sauf nos "notaires" ha ! ha ! ), arrête à lui seul l’invasion des ragondins (animaux répugnants qui ont envahi le continent à partir des péniches du débarquement et dont on ne se débarrassera que par utilisation massive de gaz asphyxiants).

     

    • Le système a des acteurs pour jouer tous les rôles sans sortir du scénario. Zemmour est l’un des protagonistes (très bien rémunéré). Les gens qui auraient des choses iconoclastes à dire n’ont aucun accès aux médias de masse.


    • réponse à taratata : "jouer tous les rôles en restant dans le scénario" excellente expression que j’entends reprendre à mon compte (mais sans droit d’auteur). "Sortir du scénario", (mais qui a écrit le scénario ? C’est cela le problème !) cela s’appelle faire une Révolution. .Louis XVI réunit les Etat Généraux avec un scénario bien précis : augmenter les impôts dans l’ordre et la méthode (c’est à dire trois ordres et "sa" méthode) et dans un gentil consensus. Les députés du tiers, imprudemment doublés dans leur nombre, parlent insolemment d’autre chose, parlent de procédure de vérification des votes en commun et finalement, parlent de droit. Sortent du scénario et font finalement un coup d’état parlementaire, tout cela pour aboutir à l’égalité de tous devant l’impôt. Mais l’impôt ne rentrant plus, il faut piller l’Europe. Et hop, une révolution et la guerre jusqu’à 1815.


    • Il n’est donc pas erroné ou saugrenu de penser que le système de la communauté organisée qu’il occulte soigneusement dans ses divers dénonciations, puisse entreprendre d’acheter une partie de ses livres pour lui construire une ’popularité anti système’.


    • tout ces vente du livre Zemmour est un mensonge pour que les gens se dépêchent pour l’acheter déjà des maisons de disque font ça


  • Et le retrait sud Plug Anal du pédophile Mc Carthy !

    Une autre victoire

    Dissidente Girl

     

  • Amen, monsieur Gendre, Amen !!
    J’espere vivre assez longtemps pour voir ce jour arriver


  • En ce moment la police est sur les dents : elle cherche à intercepter à tous prix les djihadistes qui rentrent de Syrie car elle redoute un attentat du genre musée de Bruxelles : un djihadiste ayant compris que c’était les sionistes qui l’avaient envoyé en Syrie s’est vengé en faisant le carton que vous savez... La protection de BHL et de Fabius doit etre renforcée... Si l’un des deux se faisait descendre la Communauté sacrée y regarderait peut-être à deux fois avant d’engager un nouveau massacre .


  • Ploutocratie. Le mot est rarement employé de nos jours. On lui préfère celui d’oligarchie. Quant à moi j’ai l’impression d’avoir affaire à des ploucs sans manière, sans culture, sans éducation. C’est-à-dire des ignobles, des impolis, des gens sans le moindre savoir vivre. A peine réfugiés chez nous ou même invités ils entendent y faire la loi, y mettre bon ordre, nous donner des leçons. Un total manque de savoir vivre, une absence de gratitude, un mépris profond pour les braves gens qui les accueillent et les laissent vivre en paix. Et ils prennent notre placidité et notre tolérance pour de la connerie et poussent chaque jour le bouchon un peu plus loin comme s’ils testaient notre endurance. C’est devenu un cauchemar. Et on se demande quand ils finiront pas repartir. Mais jamais mes amis si nous ne leur faisons pas comprendre clairement que nous sommes ici chez nous et que nous entendons bien y rester. Et qu’ils pourront aussi continuer à bénéficier de cet art de vivre français que s’ils se comportent comme les français, c’est-à-dire en respectant l’autre, particulièrement celui qui vous accueille. Il n’y a pas de honte à aspirer à une certaine tranquillité, une certaine sécurité, à vivre aussi bien possible de son travail sans trop d’anxiété par rapport à l’avenir. Au lieu de cela on nous reproche sans arrêt d’être des mauvais économistes, des gens qui n’aiment pas assez le pognon. C’est devenu une nouvelle religion. On veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes : consommer et produire à temps plein seraient les bases d’un nouvel art de vivre. Mais on n’est pas des boulets de batterie, des porcs d’industrie, des vaches hors sol. Si vous voulez les foutre dehors, c’est-à-dire récupérer un peu la maîtrise de votre vie, commencez par ne plus regarder aucun journal télévisé ni écouter aucun journal radio. Et puis soyez très vigilants dans vos achats et abstenez-vous autant que possible de faire profiter de votre pouvoir d’achat les enseignes des ploutocrates internationaux. Cela devient même un petit jeu marrant pour petit résistant du quotidien. Une façon de placer des grains de sable dans la machine à broyer les braves gens que sont la plupart des gens.

     

    • J’applique ce mode opératoire de résistance au quotidien :
      • évaluer ses actes en étant pleinement conscient et imperméable aux injonctions, et plus particulièrement celui de l’achat (le seul pouvoir d’achat que ce système nous a laissé, il faut s’en saisir et le pratiquer avec parcimonie, avec éthique et de manière intuitive, les pamplemousses d’Israël ne se vendent plus en banlieue, n’insistez plus maintenant, ils forment désormais un tas putride sur les étalages) ;
      • estimer les avantages et les inconvénients et se montrer critique avec le devoir d’informer ses proches et si possible les autres de manière élargie via les réseaux sociaux, et de manière informelle à l’occasion de discussions à la cafétéria, pendant la pause déjeuner,… ça fonctionne, de plus en plus le manifestent, les autres sont réceptifs et n’en pensent pas moins ;
      • Et surtout communiquer avec ses enfants, les jeunes qui demain éviteront d’alimenter avec leur sang cette ploutocratie, « libérez les énergies » comme ils disent, ouais bin il va falloir trouver autre chose désormais. Ils préfèrent apprendre « à moins consommer cette merdasse et se cultiver au quotidien »…

      Je confirme, les jeunes expriment beaucoup d’intérêt et de gratitude, de plus ça les amuse de faire chier ce système de l’intérieur en demeurant exemplaires avec d’excellents résultats scolaires tout en se démarquant du troupeau multiculturel : certains profs sont totalement déboussolés par cette maturité.


  • L’oligarchie est la nouvelle Noblesse de la république
    Les medias et la Pensée unique, son Clergé.

    Vous dites, le Tiers-Etat qui a bien trop faim ne se révoltera jamais quoiqu’il soit bien conscient que les deux ordres privilégiés l’asservissent, a proportion d’ailleurs de leur propre asservissement aux puissances cosmopolites et étrangères.

    Mais c’est une règle physique que ceux qui se sont hissés (à force d’ imposture) en haut de la pyramide ont besoin de notre base pour s’y maintenir.

    Et que nous n’avons pas besoin, nous la base chrétienne et l’arrière garde française, d’une révolution violente contre ces imposteurs pour les y en faire descendre.

    Soit nous regardons la Croix, soit le Sanhédrin, et nous finissons toujours par adorer ce que nous regardons.

    Hier nous regardions le Sanhédrin, avions fini par l’adorer sous le vocable de "république", "démocratie" "droits de l’Homme" "libéralisme" qui sont les différentes facettes de ses mensonges christophobes et christicides.

    Aujourd’hui, nous nous détournons du Sanhédrin au regard de ses médiocres résultats, énormes contre performances, et encore plus énormes trahisons sans pour autant regarder la Croix : nous savons que le Sanhédrin nous trahit mais nous continuons de penser que la Croix ne nous serait d’aucune utilité pratique ou politique.

    Mais demain que ferons-nous ? Nous regarderons la Croix

    Alors, en plus de condamner nos ennemis nous les nommerons : le Sanhédrin, les scribes et les Pharisiens.

    Ce jour là, nous les aurons vaincus par la Croix.

    C’est cela qu’ils craignent le plus : que nous fassions la démonstration de leur imposture en se référant à la Croix, la seule qui les aient jamais vaincus.

    Disons leur : nous voulons le Christ pour Roi, les Dix Commandements pour Constitution, au dessus de nos rois, au dessus de nos constitutions.

    Ce jour là, nous serons victorieux "par la Croix" et ils seront vaincus.

    Jusque là, ils nous tiennent en esclavage.


  • Pour l’oligarchie, la campagne française, c’est la France maurassienne qui pue.

    Le suicide des agriculteurs français les rend heureux !


  • Sarkozy et son bling-bling, son manque de culture et d’éducation étaient insupportables, mais Hollande, mais « quel pauvre type ! » incarne la bassesse, la lâcheté,... c’est un véritable repoussoir qui rendrait violent.


  • Le vent tourne ...sinon la dissidence catégorique à proprement parlé , une prise de conscience partielle ou plus importante commence à se manifester au sein du peuple et le vent tourne !
    En face ils font feu de tous bois ( surtout généralement via leurs larbins médiatiques ) , il en faudra davantage pour faire taire la révolte qui gronde ! Apparemment , les jeux , le sexe , la promotion des inversions en tous genres , et j’en passe , qui devaient être le fer de lance pour finir de désagréger la société , stagnent actuellement ! ...c’est déjà pas mal et ça laisse de l’espoir pour ralentir le rouleau compresseur ( transnational ou apatride / je préfère ) .


  • Dans le reflet limpide de l’étendue liquide, je vois une montagne de dettes mais, si je relève la tête, je vois une montagne de Capital.
    Le peuple de France a investi 6,55957 Francs pour 1 Euro d’occupation étrangère : le peuple de France recouvrera 6,55957 Francs pour 1 Euro d’occupation étrangère et illégale de son territoire. Notre Capital à nous, peuple de France, il est de 2000 milliards multiplié par 6,55957, cela devrait convenir pour nous reconstruire et si le peuple de France doit honorer des dettes, ce ne sera pas au profit des créanciers mais des peuples frères car, toute dette a une identié alors, autant qu’elle soit nationale, et j’insiste pour que les dettes remboursées le soient par le fruit de notre travail.
    Nous avons des dettes morales avant tout car, la République française a causé énormément de dégâts sur Terre.


Afficher les commentaires suivants