Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Démission d’Aquilino Morelle, le conseiller de François Hollande devenu trop encombrant

Accusé par Mediapart d’avoir travaillé pour des laboratoires pharmaceutiques quand il était inspecteur des affaires sociales, Aquilino Morelle vient de démissionner.

Le conseiller politique de François Hollande, Aquilino Morelle, avait pourtant démenti jeudi tout « conflit d’intérêts » après avoir été mis en cause par le site d’information Mediapart sur ses liens avec les laboratoires pharmaceutiques alors qu’il était inspecteur à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). « À aucun moment je n’ai été en situation de conflit d’intérêts », déclare Aquilino Morelle, également chef du Pôle communication de l’Élysée, dans un long droit de réponse à Mediapart publié sur sa page Facebook.

Rappelant qu’il est « docteur en médecine, ancien interne des hôpitaux de Paris et ancien élève de l’ENA » mais aussi « inspecteur général des affaires sociales », Aquilino Morelle assure avoir « respecté toutes les règles et toutes les procédures, en particulier le passage devant la Commission de déontologie » de la fonction publique d’État. « En tant que fonctionnaire, un certain nombre d’activités annexes sont autorisées par la loi, dont l’enseignement et le conseil », fait encore valoir ce proche de François Hollande accusé par le site d’avoir « travaillé en cachette pour des laboratoires pharmaceutiques, y compris à une époque où il était censé les contrôler », en tant qu’inspecteur de l’IGAS.

30 paires de chaussures de luxe

« Ces activités ont dû être déclarées à l’IGAS », croit se souvenir le conseiller politique de François Hollande qui indique toutefois ne pas avoir « retrouvé la trace de cette démarche en dépit de (ses) recherches » et invoque « des faits anciens ». Selon Mediapart, une autorisation a bien été délivrée à l’époque à Aquilino Morelle par l’IGAS mais elle ne portait que sur des cours à l’université.

« Aucune autre autorisation n’a été retrouvée » pour cette collaboration avec le laboratoire, assure le site d’Edwy Plenel. Le site évoque également le train de vie du conseiller politique de François Hollande, comme ses « 30 paires de souliers de luxe faites sur-mesure » qu’il fait cirer tous les deux mois dans les locaux du palais présidentiel faisant même « privatiser » à cette fin un salon de l’hôtel Marigny voisin.

Il pointe aussi ses deux chauffeurs « mis à sa disposition... et à celle de ses proches » dont « son fils pour des activités personnelles dans le XVe arrondissement » ou ses secrétaires priées « de s’occuper de ses affaires personnelles, par exemple quand il a un souci avec un de ses nombreux locataires ». « Il est exact que mon emploi du temps extrêmement chargé ne m’a pas toujours permis d’aller moi-même chercher mon fils le lundi soir, à 19h30, à la sortie d’un enseignement », concède Aquilino Morelle. « Il en va de même pour certaines questions personnelles, que mon secrétariat m’a proposé avec gentillesse de me décharger, de façon ponctuelle », ajoute-t-il.

La « République exemplaire »

A l’Élysée, Aquilino Morelle vaita pris du poids dans la garde rapprochée de François Hollande au lendemain de la gifle des municipales alors que le secrétaire général de la présidence, Pierre-André Lemas, était congédié. Ancien directeur de campagne d’Arnaud Montebourg, le conseiller politique du président avait été la plume de Lionel Jospin quand Manuel Valls était le communicant de l’ancien Premier ministre socialiste. Il s’était ainsi profilé comme le trait d’union entre l’Élysée et Matignon.

Mais l’affaire n’est pas du goût de tous, autour du chef de l’État. L’un jugeait ce vendredi matin « compliqué qu’il le garde ». Même si « légalement, on ne peut rien lui reprocher » sur son comportement à l’Élysée, il en va autrement « politiquement et moralement » alors que le gouvernement vient d’annoncer aux Français qu’ils devraient se serrer encore la ceinture, observe-t-il.

« Beaucoup se demandent où est la république exemplaire », slogan de campagne de François Hollande, ajoutait un autre qui estime que « dans le contexte actuel, le président ne peut pas prendre le risque de le garder ». « Vous ne pouvez pas geler les prestations sociales des Français et avoir autant de paires de chaussures », grinçait un troisième.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toujours pareil avec la vermine politique : "faites ce que je dis pas ce que je fais !"


  • Ouais... cette histoire semble être un écran de fumée, dont le but serait de redorer l’image des médias mainstreams, qui nous montrent avec cette exemple qu’ils peuvent être des journalistes perspicaces et insoumis, capable de faire jaillir comme par magie des dossiers sous hautes tensions. Les interventions sur BFM et i télé transpiraient le coup arrangé .

    Mais peut être que je suis parano...

     

    • Oui je pense pareil
      on dirait le coup du pompier/pyromane de la part des médias

      Je commence à ne plus être dupe, on les connait, ces vendus


    • Non non pas parano , çà fait partie du catalogue , de temps en temps faut redorer le blason des merdias ...en liaison comme le préçise un post plus bas , avec les déçus du même camp qui saisissent l’occaz pour balançer un des leurs qui lui s’en met plus qu’eux dans les poches ...en ce moment !
      Ce petit monde d’intouchables , gavés jusqu’aux oreilles par le pognon volé au peuple , en arrosant de plus en plus "large" pour limiter la "casse", commence vraiment à nous les "briser" ! résistance OK mais Action "directe" , ou intensification des sorties et battage à la façon JRE ... encore mieux ! ( je sais derrière un ordi c’est fastoch), mais y en a un paquet dans cette situation qui attendent l’élément déclencheur ; pourquoi ne pas suggérer aux "champions" de ce site , de se rapprocher des nationaux bleu marine pour proposer des pistes d’actions communes ? c’est une simple question . si M.soral a des différents et c’est son droit , avec certains leaders de ce camp , il peut déléguer ...et il sait bien qu’un peupl qui s’unit sur les mêmes valeurs est plus fort .Sinon ça fait : énième chapelle qui certes parle haut et fort ...mais dans son coin : genre RIVAROL version moderne ! sachez qu’il n’y a aucun "lézard" dans mon propos mais aprés tout j’ OSE ! ( et si je me fais "recadrer" , c’est pas grave si çà fait avancer le bouchon .) j’essaye simplement de penser .
      Sans vouloir digresser , j’aime quand meme le dernier aboiement de gégé à propos de flamby ! ( même si c’est un sarko pur porc ) les coups de gueule ça a un côté rassurant , anti lobotomisateur !!!!


  • Droite ou gauche on constate que beaucoup de politiciens et leurs conseillers satellites ont perdu tout sens de l’éthique, des valeurs et de la probité. En plus cet ex-conseiller qui a été poussé à la démission semble ne pas voir où est le problème et c’est encore plus grave.


  • Mediapart refait le coup du "selon notre enquête".
    Le type s’est fait balancer par des gens qu’il gênait, et des personnes qui ont été ou sont toujours assez proches de lui pour connaître ses petits secrets...
    De quelle guerre secrète cette affaire est-elle une bataille ? ce sera le vrai travaille journalistique

     

    • Absolument ! Cette affaire ne sort par hasard. Suite aux déclarations de Manuel Valls, la guerre fratricide au PS est ouverte et les gentils camarades mécontents du tournant libéral-destructeur balancent de la barbaque a Mediapart pour faire vaciller l’exécutif. On attend les répliques avec gourmandise ...


  • Selon plusieurs twittos abonnés à médiapart on apprend dans l’article de Michaël Hajdenberg que :

    « à l’Élysée, ce sont les manières qui choquent. La façon dont il s’adresse au petit personnel, l’utilise, le terrorise. Et les abus multiples. Aquilino a obtenu que ses deux chauffeurs ne soient pas versés au pool commun. Ils sont donc à sa disposition… et à celle de ses proches. Par exemple, le mardi en fin d’après-midi, comme nous avons pu le vérifier, un des deux chauffeurs véhicule son fils pour des activités personnelles dans le XVe arrondissement.

    Au su de tous, Aquilino Morelle n’hésite pas non plus à demander à ses secrétaires de s’occuper de ses affaires personnelles, par exemple quand il a un souci avec un de ses nombreux locataires. D’après nos recherches dans différents cadastres de France, Aquilino Morelle, qui vit dans le Ve arrondissement à Paris, possède en effet des biens immobiliers à Paris, Saint-Denis, Sarlat, Périgueux ou encore Perpignan, la plupart acquis en indivision avec sa femme, elle-même directrice de cabinet de la ministre de la culture. »

    Encore un socialiste qui n’aime pas les riches qui gagnent 4000€ par mois ;)

     

    • 4000 € ?
      Mais si seulement ! entre son salaire, ses ménages dans le privé, ses rentes immobilières...
      au moins le triple !
      Vive le socialisme



    • 4000 € ?
      Mais si seulement ! entre son salaire, ses ménages dans le privé, ses rentes immobilières...
      au moins le triple !
      Vive le socialisme




      ses secrétaires priées « de s’occuper de ses affaires personnelles, par exemple quand il a un souci avec un de ses nombreux locataires »





      D’après nos recherches dans différents cadastres de France, Aquilino Morelle, qui vit dans le Ve arrondissement à Paris, possède en effet des biens immobiliers à Paris, Saint-Denis, Sarlat, Périgueux ou encore Perpignan, la plupart acquis en indivision avec sa femme, elle-même directrice de cabinet de la ministre de la culture.



      encore un usurier de l’immobilier.


  • Ces parasites doivent être éliminés à coup d’anti-parasite au même titre qu’avec les virus. Il faut impérativement restaurer le système, voire le changer de A à Z pour se libérer de cette emprise morbide.
    Cette racaille de semi luxe pataugeant comme des porcs dans les déjections de la raie publique est improductive, non créative, corrompue, judéo-infestée jusqu’à la moelle, inapte en tout : autrement dit le prototype du parasite type à éradiquer si on veut garder son équilibre mental et être libre.
    Ces débris de l’humanité doivent être remis à leur place à coups de fouet sur les marches du palais puis en place publique pour parachever l’œuvre salutaire de restauration.


  • Tout ça c’est vraiment de la merde. Et il y en tant come Morelle. De la pourriture de régime politique. Et ce sont ces mecs là qui donnent des leçons à tout le monde et nous demandent de nous serrer la ceinture. Ils n’ont jamais bossé dans une entreprise. Ils sont déconnectés du Pays réel. C’est à vômir.


  • Qui cherche trouve...



    Une fois de plus, le spectacle affligeant de l’instrumentalisation de la Shoah à des fins partisanes et coloniales s’offre à nous, avec la complicité ouverte d’un musée financé par la Ville de Paris et par l’Etat. Le citoyen peut quand même s’interroger sur la légitimité d’un partenariat officiel avec un site dont la ligne éditoriale est contraire à la politique étrangère de la France.

    Dans le cas du MAHJ, la confusion des genres paraît quand même très curieuse. A la lecture d’un rapport d’audit non publié de l’Inspection Générale de la Ville de Paris, il est en effet rappelé qu’en son temps : « L’Inspection Générale des musées de France a validé ce projet considéré comme « à la fois intellectuellement rigoureux et ouvert » ne s’agissant « d’aucune manière d’un projet confessionnel »(page 6) Dès lors que le musée s’affiche autant dans un soutien à la politique militaire d’Israël, cet engagement de neutralité initiale est-il vraiment tenu ?

    Pourquoi ce petit musée à l’activité déclinante bénéficie-t-il d’autant d’attentions et de moyens ?

    Serait-ce parce que l’ancienne directrice des affaires culturelles de la Ville de Paris LAURENCE ENGEL , était membre du Conseil d’Administration de l’association qui gère le musée ? Et, une fois devenue directrice du cabinet de la ministre de la Culture, la même Laurence Engel est-elle intervenue pour préserver intacte la subvention dont le musée bénéficie, alors que l’effort sur ce chapitre est de 5% pour l’ensemble du budget de la culture ? Puisque le miracle est bien là : la subvention de fonctionnement de l’Etat à ce musée, pourtant très éloigné de la neutralité publique, ne baisse pas.

    Doit-on ajouter que Laurence Engel est la compagne d’ AQUILINO MORELLE’, conseiller spécial de François Hollande, et très engagé dans le mouvement juif de France ? Aquilino Morelle, qui fut happé à l’ENA par Pierre Moscovici, son mentor, est considéré par certains comme membre du CRIF. Il n’a en tout cas pas hésité à soutenir officiellement le CRIF dans son expression de solidarité avec la mère de l’un des parachutistes tués par Mohamed Merah.

    Le même Aquilino Morelle a notamment en charge la relecture des discours préparés pour François Hollande par l’une de ses recrues : Paul Bernard, membre, comme Aquilino Morelle du Mouvement Juif Libéral de France, et conseiller à l’Elysée.

    http://blanrue.blogspot.be/2013/07/...


  • ... et on compte nous amuser combien de temps avec cette histoire de pompes de luxe entretenues aux frais du contribuable ? La bonne vieille recette fonctionne donc encore ? La technique du rideau de fumée : on nous offre en pâture un conseiller de l’Elysée pour donner l’illusion d’une république propre (nul doute que ce possesseur de jolies chaussures sera gentiment recasé dans une instance européenne - pourquoi pas le Haut Comité de La Semelle Communautaire ?, ou dans un des nombreux placards improductifs comme Chargé de Mission Godasses). Vraiment ras le bol d’être pris pour une quiche avec des petits séismes à deux balles destinés à amuser le bon peuple, comme pendant l’affaire Cahuzac, toute petite partie apparente de l’immense iceberg des évasions fiscales.

     

    • Complètement d’accord avec vous, on nous prend vraiment pour des demeurés, que médiapart fasse vraiment son enquète jusqu’au bout, ainsi que tous les autres pseudos journalistes. Qu’en est-il à présent de g.cahusac, il n’est pas en taule ? Et qui l’a viré ce nouveau pourri, valls ou hollande ?


  • " Socialisme et chaussures sur mesure", ce pourrait etre le titre d’un mémoire de DEA : on évoquerait inévitablement les deux paires de bottines de Berlutti (11000 et 13000 Francs en 1991 !) offertes à Roland Dumas par Christine Deviers-Joncourt et les trente paires d’Aquilino Morelle , cet alluvionnaire espingouin, "Young Leader" et concubin de Laurence Engel, attachée au cabinet de Philippetti, tout ce qu’il faut pourtant pour faire un traitre acceptable...


  • Mettez-vous à sa place, à force de cirer les pompes des sionistes il a pris gout aux belles chaussures...


  • Le conseiller politique de François Hollande.

    Hé bien, avec 9 % de popularité dans les sondages flamby devrait demander un remboursement


  • Un sioniste de "perdu", dix de retrouvés .


  • Le type est issu d’une famille nombreuse, fils d’ouvrier, il est la personnification même du mérite, et on lui tombe dessus parce qu’il dépense l’argent qu’il a mérité de gagner ? Il vaut mieux dépenser son argent pour l’économie, que de le cacher en Suisse.

    Que ceux qui le critique fassent le quart de ce qu’il a fait, et ils auront pas besoin de prestations sociales.

    Ce type a toute ma sympathie.

    Mediapart quoi...


  • Il n’est pas beau notre Parti So-sioniste ? Entre Manu le nouveau premier ministre éternellement lié à israël et AQUILINO MORELLE du Mouvement Juif Libéral de France.
    http://blanrue.blogspot.be/2013/07/...

    Pauvre France !


  • Tous ces" conseillers " qui grenouillent autour des chefs, grands et petits , me font penser aux CONCINI de Marie de Medicis , et celui ci a vraiment le comportement et la gueule de l’emploi,. Concini a fini dépecé et jeté aux cochons ....pauvres betes !

     

  • Mes parents, ouvriers, votent a gauche depuis toujours. Ils n’aiment pas le PS mais votent par principe pour ces escrocs en raison de leurs convictions de prolétaires. Cet électorat est très vieux et malheureusement pour moi va disparaitre bientôt. Cependant, le PS sait que c’est la fin pour lui car des vieux, ça en nait pas tous les jours.

    Alors, comme ils ont perdu le vote des ouvriers, de la jeunesse des banlieues, de la classe moyenne bobo, ils vont se dépêcher de zigouiller le peu de système démocratique qui reste. Il n’y aura plus de vote ! C’est en ce sens que la réponse de Hollande prend toute son ampleur, lorsqu’une une journaliste qui lui faisait remarquer que le vote des ouvriers était perdu, il a répondu que "ça n’avait pas d’importance".

    La moisissure socialo, composant le gouvernement actuel est en majorité constituée de personnes étrangères à notre pays. Ils se comportent déjà comme des seigneurs qui pratiquent le droit de cuissage. Les Français baissent la tête et continuent de chier dans leur froc pour leurs crédits à la conso, leurs maisons en carton et leur bagnoles "made in china". Les mœurs mafieux des politicards deviennent la règle et sont acceptés de jour en jour comme la norme.

    Et c’est comme ça qu’on aura une république exemplaire, faite de malfrats, de voleurs, de pédophiles, le putains en tous genres avec des doctorats en arnaque, des DESS de détournement de fond, des DEA en sadisme et enfin des bachelor en menterie de toute sorte.

    C’est déjà le cas ? ah mince alors....

     

    • Seigneur... Vous n’imaginez pas à quel point vous avez raison ! Cela dit, ne perdons pas espoir. S’il y a une chose qu’on ne peut nous prendre, à nous, personnes "éclairées" sur la nature de nos élites, c’est notre conviction.

      Ne les laissons pas nous prendre notre ferveur. Ne leur laissons pas nos valeurs. Nous savons, nous hésitons encore mais bientôt, la France sage et silencieuse devra se lever. J’ai longtemps voulu une solution pacifique, je l’espère encore mais je sais au fond de moi qu’il va falloir passer par quelque chose de plus fort pour réussir...

      Un coup d’Etat mettrait beaucoup de personnes en danger et risquerait de porter au pouvoir quelqu’un de la même espèce.

      Je pensais donc à quelque chose de plus subtil...

      Que se passerait-il si AUCUN de nous ne payait ses impôts ? Ou même une infime minorité.

      Si la France, dont l’argent public n’a de public que le nom et qui se fait spoliée de tout ce qu’elle gagne... Oui, si cette France-là refusait de payer pour rien, que se passerait-il ? Les institutions pourraient-elles fonctionner ? Non.

      Alors si tout nous est enlevé, il nous restera quand même des choses à faire. Mais il faudra le faire ensemble.


  • L’arbre qui cache la forêt... :

    Combien de conseillers de Flamby sont d’ex ou futurs collaborateurs de la Rotschild ?


  • Non.
    Je n’ai pas de sympathie spéciale pour ce M. Morelle, mais je trouve que les procédés de Mediapart sont répugnants.
    D’abord ce M. Morelle n’est pas si terrible.
    A mon avis, pour 12.500 €, il n’a pas dû vendre grand’chose à un labo qui, pour fourguer sa pilule de merde est prêt à débourser bien davantage. C’est dérisoire.
    Pour les godasse : moi aussi je me fais cirer mes pompes de temps en temps par un esclave de la rue. Et alors ? Il a été payé : où est le problème ?
    Bref : c’est des prétextes, donc c’est un réglement de comptes, donc le journaliste est vendu (pléonasme, hélas !).


Afficher les commentaires suivants