Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Départ de Philippot, AfD, sénatoriales : Bruno Gollnisch commente l’actualité

Au sommaire :

- Départ de Florian Philippot du FN
- Élections sénatoriales françaises
- Percée de l’AfD en Allemagne
- Tentatives de calmer le jeu en Corée
- Irma : une terrible insuffisance de l’État

 

 

Décrypter l’actualité avec Kontre Kulture :

Retrouvez Bruno Gollnisch, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bruno Gollnish baratine. C’est triste. Ils n’ont rien fait pour garder Philippot, c’est évident. Chercher à faire avaler de telles couleuvres démontre l’inanité de ce parti. Y rester est une faute.
    Peut-être avais-je été aveuglé mais le FN n’a jamais été une réelle solution aux problèmes de la France. Le problème reste que tout ceux qui en sont partis (on a oublié Rochedy au passage) n’ont jamais été capable de monter une alternative crédible. Bon les gars, il serait temps de s’y mettre, non ? Enfin, si vous y croyez encore.

     

    • the mediaavengers,

      Quand on vous disait que le FN n’était pas une solution, personne ne nous croyait, maintenant, vous le constatez vous même de facto. On n’a même plus rien à dire, et les infiltrés qui venaient du FN faire leur propagande ici, ne viennent plus non plus, vous avez remarqué ? Tant tout ce qui arrive se passe de commentaires.

      Je ne crois pas aux partis, et pas tant à cause du Système qui mettrait des bâtons dans les roues à un parti nationaliste, qu’au peuple ignare et abruti qui vote n’importe comment.
      Ce n’est plus le Système que j’ai envie d’insulter, ce sont les gens, les veautants.
      On ne peut pas compter sur eux, ce sont des décadents athées préoccupés uniquement de se foutre de l’argent dans les poches, sans aucunement se soucier de la merde qu’ils lèguent à leurs descendants.
      Et je vous assure que cet état de fait est bien pire et bien plus grave que les tourments infligés par le Système.


    • En flinguant le FN, vous vous flinguez vous-mêmes. Aujourd’hui, la politique n’est plus une question d’idées mais de survie physique. Pour sauver notre peau, il va falloir réunir deux choses : une organisation de masse, car les individus et les groupuscules n’ont aucun poids, et que cette organisation de masse joue le jeu des institutions, car sinon elle est sur un siège éjectable. Conclusion : le seul moyen de sauver ce pays et sa population passe par une reconquête de l’establishment au moyen d’un parti politique de masse institutionnel. Si l’on procède par élimination, il n’y a que le FN qui réponde à cette définition.
      Par ailleurs, j’ai ma carte au FN, je suis donc un infiltré ? ;-)
      En tout cas, j’attends de voir le congrès de mars 2018 pour voir si je rends ma carte ou pas.


    • @ Alan

      Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuée. Il ne s’agit pas d’affirmer "je vous l’avais bien dit" mais d’avoir donner sa chance au FN qui était dans une réelle dynamique, aurait pu réaliser un large rassemblement et enfin faire sauter le système copains/coquins en 2022 (en 2017, c’était impossible ne rêvons pas non plus).
      Le FN a fait la preuve de son inutilité, et de son utilité au système, désormais c’est acté. Il faut passer à l’étape suivante.


    • Du coup, qu’auraient dû faire les « veautants » selon vous @Alan ? Juste par curiosité.


    • à Lucien Cerise,

      Mais je suis bien d’accord avec ce que vous dites, quand il s’agissait de JMLP à la tête du FN, pas avec la clique Aliot qui fait sa loi maintenant.
      Et vous comprenez ma pensée, puisque vous écrivez fort justement :
      "En tout cas, j’attends de voir le congrès de mars 2018 pour voir si je rends ma carte ou pas."
      Voilà, la seule différence entre nous est que je suis déjà dégouté, c’est tout.

      Et je ne critiquais pas tous les FN encartés, mais seulement ceux qui font de l’entrisme sur ER et ailleurs, en répétant sempiternellement leur propagande sur tous les fils, ce qui est plus que lassant. Vous n’en êtes pas, donc je ne parlais pas de vous, ni des autres FN sérieux.
      ça me paraissait clair, pourtant.

      à The mediaavengers :

      On est d’accord, j’avais juste compris avant de voir ce cirque, comme tant d’autres, c’est tout.

      à Eric,

      Soral avait réédité un jour "si le coup de force est possible", de Maurras, chez KK.
      En l’état actuel des choses, je ne vois aucun parti politique de crédible.
      Et surtout, beaucoup plus grave, je ne crois pas au bon sens du peuple, relativement lobotomisé, qui veaute toujours pour les mêmes imbéciles décadents. Que n’a t il voté FN quand il en était encore temps, du temps de Jean-Marie ?
      Maintenant, il est très tard : on a les couilles attachées à l’Europe, aux USA et à tous ces traités de merde, et on a un FN de branques !

      Votez FN, votons FN, mais vous verrez ce qui se passera.
      (cadeau : soit il ne passe pas et ne sera que l’idiot utile du Système, soit il passe et sera incompétent, mou, impuissant. Vous avez besoin de le voir pour en être sûr ? très bien, allons y, je ne suis pas borné, j’écoute ce qu’on me dit).


    • C’est vrai que c’est très fort le coup des infiltrés que l’on aurait dû remarquer ! Waouh !


    • Pour parler de la sorte de Monsieur Gollnisch, vous ne pouvez que très mal le connaitre, et de ce fait, vous êtes pardonné.

      Mais tout de même faites un effort...


    • C’est bien gentil tout ça @Alan mais ma question, pourtant fort simple, n’a pas eu sa réponse.


    • Lucien Cerise, vous savez très bien que les élections ("infiltré" ou pas) sont bidons, c’est la démocratie, et que tout putsch est, comme toute révolution, une illusion du Système.

      Alors quoi, genre Trump, ou Chavez, Hussein, Hitler ? hum, ok !


  • Gollnisch président du FN ça remettrait les pendules à l’heure et récupérerait les sympathisants déçus (voire dégoûtés) avec pas mal de jeunes godelureaux lassés de la pseudo-vie smartphone.
    Les éléments patriotes de l’armée le verraient également d’un bon oeil. BG dit ce qu’il pense, avec beaucoup de diplomatie, la prudence étant indispensable.
    L’héritière a d’ailleurs occupé longtemps cette place qui devait revenir à BG, sous prétexte de "jeunesse". Il est temps qu’elle la rende, la jeunesse l’a quittée. Elle a pu développer un bon CV et obtenir tout un duché. C’est appréciable. Qu’elle abdique pour plus compétent et expérimenté qu’elle. Nous l’applaudirons.

     

    • C’est Bruno Gollnisch qui aurait dû devenir président en 2011. La protection accordée par Jean-Marie Le Pen à sa fille Marine, qui a assuré son ascension qu’elle n’aurait probablement pas obtenue sinon, fut une faute morale et politique gravissime.
      Je remarque d’ailleurs qu’Alain Soral n’a (me semble-t-il) jamais fait amende honorable pour avoir soutenu Marine Le Pen contre Bruno Gollnisch ; quand on s’est trompé, il faut l’admettre. Des « excuses » publiques (filmées ou/et écrites) seraient nécessaires, je trouve.

      Bruno Gollnisch a la qualité particulière de ne représenter ni la ligne gauchisante de Florian Philippot - Marine Le Pen, ni la ligne pseudo-droitarde républicaine maçonnique (pléonasme !) à la Robert Ménard - Gilbert Collard.
      C’est un vrai homme de droite qui n’a pas peur de fricoter avec les « infréquentables » de l’extrême droite (rien de péjoratif dans ce terme).
      Malheureuement, la purge opérée par Marine Le Pen depuis son accession à la présidence me paraît compromettre ses chances ; il est bien tard. Cependant, s’il y a des volontaires pour opérer un putsch interne au FN afin de porter Bruno Gollnisch à sa tête, ils sont les bienvenus. ;)


  • Ce type a perdu toute légitimité à mes yeux le jour où, dans une de ses interventions telles que celle-ci, il a pris parti pour es USA contre "la dictature du régime vénézuélien".
    N’en déplaise à beaucoup, hélas serais-je quand même tenté de dire, le FN est foutu, et c’était prévu, Soral avait encore raison.


  • Le départ de Philippot ne signe pas la fin du FN, tout va se jouer au congrès de mars 2018, quand les grandes orientations seront débattues à nouveau. Si Ménard parvient à faire abandonner au FN la sortie de l’UE, le FN deviendra une copie de Les Républicains - qui restera toujours plus fréquentable et bankable électoralement que le FN - et le FN retournera à son rôle de variable d’ajustement à droite, sans aucune perspective de victoire, rôle qu’il occupait sagement avant Philippot et la dynamique de progression qu’il a impulsée.

     

    • C’est aussi simple que ça. Le FN n’est pas fini bien entendu mais affaibli, ce dont il n’avait vraiment pas besoin. Quant au reste, malheureusement, il paraît optimiste de voir ce parti clarifier sa position européenne dans le bon sens, surtout après ce qui vient de se passer. Wait and see.


  • L’AFD a fait 13% aux législatives allemandes : 94 députés . Le FN a fait 13% aux législatives "françaises" : 8 députés . Les crétins partisans du scrutin majoritaire à deux tours (même sur E&R) vont ils enfin comprendre ? Rien hélas n’est moins sûr .


  • L’AfD et le sionisme : « Israël est notre avenir ! »
    (SIC) décidément ces schleus sont très cons !