Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Derrière les chaînes d’information : communautés, réseaux et gouvernance globale

Par Jean C.

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

« Les collaborateurs juifs du Panorama de France Culture exagèrent un peu tout de même : d’une part ils sont à peu près quatre sur cinq à chaque émission, ou quatre sur six ou cinq sur sept, ce qui, sur un poste national ou presque officiel, constitue une nette sur-représentation d’un groupe ethnique ou religieux donné ; d’autre part, ils font en sorte qu’une émission par semaine au moins soit consacrée à la culture juive, à la religion juive, à des écrivains juifs, à l’État d’Israël et à sa politique, à la vie des juifs en France et de par le monde, aujourd’hui ou à travers les siècles. »

Ces phrases, écrites par Renaud Camus dans son journal en 1994 et publiées en 2000 dans Campagne de France [1], déclenchèrent évidemment une polémique dans le microcosme médiatique et associatif français. Bernard Comment, à l’époque directeur de la fiction (sic) à France-Culture, alla jusqu’à traiter l’écrivain auvergnat de « pétainiste attardé » [2] dans les colonnes du Monde, se montrant en ce sens bien plus virulent que Marc Weitzmann [3].

Depuis, Renaud Camus a fait acte de repentance comme en attestent ses déclarations à la veille de la campagne présidentielle de 2012 [4]. Son discours sur les questions communautaires est désormais dominé par des thèses certes peu consensuelles mais bien mieux acceptées dans le milieu médiatique, à savoir le conflit de civilisations et la dénonciation de l’islam [5]. Ce revirement est d’autant plus regrettable que Renaud Camus, en dépit de ses évidentes contradictions, demeure un homme cultivé et un authentique amoureux de la France ; en outre, les récentes évolutions des médias et des technologies de l’information permettent d’éclairer sous un jour nouveau les tendances communautaires déjà pointées du doigt en 1994.

En 2005, l’apparition de la Télévision numérique terrestre (TNT) dans le paysage audiovisuel français et bientôt son arrivée dans un très grand nombre de foyers ont consacré l’avènement des chaînes d’information en continu, parmi lesquelles les chaînes gratuites i>Télé et BFM TV. Disposant notamment grâce à la publicité de budgets conséquents [6], ces chaînes sont directement inspirées de leurs grandes sœurs américaines CNN et Fow News. Projection de flots d’images parfois racoleuses, priorité donnée aux brèves au détriment du fond, mise en scène exagérée du clivage droite-gauche et alignement de la plupart des intervenants sur des positions atlantistes et mondialistes : les chaînes d’information n’échappent à aucun des travers fréquemment pointés du doigt par les expressions dissidentes.

Les équipes d’i>Télé couvrent des domaines aussi variés que l’international, l’actualité politique et le divertissement à travers leurs présentateurs phares, parmi lesquels Laurence Haïm, correspondante au Moyen-Orient puis aux États-Unis, Mikaël Guedj, ancien co-animateur d’une émission de décryptage de l’actualité aux côtés du néoconservateur Alexandre Adler, et Olivier Benkemoun, animateur de la chronique culture [7]. I>Télé, via l’intermédiaire du groupe Canal+, est détenue par Vivendi. Le groupe Vivendi était présidé jusqu’en 2012 par Jean-Bernard Lévy [8]. Polytechnicien, J.-B. Lévy dirige actuellement Thales et a par le passé navigué entre des responsabilités dans les cabinets ministériels et les conseils d’administration de plusieurs grands groupes. Homme de réseaux, il a également été l’invité d’honneur du club Isaac Abravanel [9], une émanation de l’Appel unifié juif de France. Cette organisation, coprésidée par David de Rotschild [10], collecte des dons en vue de l’organisation de « programmes sociaux et éducatifs » en France et en Israël et a pour objectif de « renforcer l’identité juive et la transmission ».

BFM TV, qui compte parmi ses présentateurs titulaires Ruth Elkrief, Nathalie Lévy et Thomas Misrachi, appartient au groupe NextRadioTV, dirigé par Alain Weill, son fondateur et principal actionnaire. Fin 2000, peu après la création du groupe, Alain Weill, ancien directeur du groupe NRJ, rachète la radio RMC, alors proche de la faillite, et procède à une restructuration. Cette dernière se soldera notamment par la suppression de 34 emplois [11] et une refonte de la grille d’émissions, dorénavant centrée sur l’information et les interventions des auditeurs. En 2005, le lancement de BFM TV est approuvé par le CSA [12] ; l’année suivante, NextRadioTV fait son entrée en bourse. Par la suite, BFM TV s’imposera rapidement comme la première chaîne d’information française.

Les activités d’Alain Weill ne se limitent pas à la présidence de NextRadioTV, puisqu’il est en outre membre du conseil de surveillance de la branche française de l’Institut Aspen. Ce puissant think tank créé dans les années 1950 aux États-Unis possède des antennes dans sept pays et a compté parmi ses intervenants en séminaire des personnalités comme Jean Monnet, Henry Kissinger ou Madeleine Albright [13]. Si elle n’est pas explicitement mentionnée dans ses publications, la formation de futures élites en vue d’une gouvernance globale semble bien être l’une des priorités de l’institut Aspen. En effet, le think tank organise chaque année des séminaires « Jeunes leaders politiques » [14], à l’image de la French-American Foundation. Lors de ces rencontres, les participants sélectionnés planchent sur des sujets liés à la gouvernance dans un cadre supranational et mondialiste, encadrés par des personnalités de premier plan du monde de la politique et des affaires [15]. Aujourd’hui, l’institut Aspen est présidé par Walter Isaacson, ancien président de CNN et ex-rédacteur en chef de Time Magazine [16]. Walter Isaacson est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à des personnalités de l’histoire des États-Unis, parmi lesquelles une biographie d’Einstein traitant entre autres des rapports entre le célèbre physicien et le mouvement sioniste [17].

Les chaînes d’information gratuites et accessibles sur la TNT depuis bientôt dix ans ne brillent pas toujours par leur objectivité et ne réservent pas un traitement équitable à toutes les sensibilités politiques. Au-delà de ce constat, et Renaud « Téchouva » Camus pourrait s’y intéresser au détour de ses aventures politiques et médiatiques, il est aisé de constater que leurs dirigeants occupent des positions privilégiées au sein de puissantes officines sionistes et mondialistes.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Notes

[1] Sylvain Bourmeau revenait récemment sur cette affaire lors dans sa chronique du 2 mars 2013.

[2] Voir l’article de Bernard Comment sur le site de Renaud Camus.

[3] Voir l’article de Marc Weitzmann sur le site de Renaud Camus.

[4] « Nous refusons de changer de civilisation », Le Monde, 19 avril 2012.

[5] « Que signifie le grand remplacement selon Renaud Camus », culturemag.fr, le 16 novembre 2011.

[6] « Y a t-il trop de chaînes d’info ? », lejdd.fr, 4 septembre 2010.

[7] Voir la page de présentation des journalistes sur le site itele.fr

[8] « Jean-Bernard Lévy quitte ses fonctions de président du directoire de Vivendi », sur vivendi.com, 28 juin 2012

[9] Voir la page de présentation du Club Isaac Abravanel sur le site aujf.org.

[10] Voir la page officielle de présentation de l’AUJF sur le site aujf.org.

[11] « RMC va supprimer 34 emplois administratifs », sur liberation.fr, 18 décembre 2000.

[12] Voir l’historique du groupe sur nextradiotv.com.

[13] « The Aspen Institute Educates the Sharks of Business », voltairenet.org, 2 septembre 2004.

[14] Voir le rapport annuel de l’institut Aspen France sur aspenfrance.org

[15] « Jeunes leaders politiques 2012-2013 » sur aspenfrance.org

[16] Voir la biographie de Walter Isaacson sur simonandschuster.com

[17] « Walter Isaacson on Albert Einstein in America, 1921 », sur blog.press.princeton.edu, 1er juillet 2009.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pf mais qu’ils dégage BFM TV sans déconner la oh !!
    Meme la meteo ils l’a foirent le nombre de fois qu’ils mont annoncé de la pluie alors qu’il ya un putain de soleil
    c’est quoi cette chaine la oh mes impots bordel de cul !!!

     

  • Pour réagir à la phrase de Camus, pour ceux qui connaissent l’émission de france cul "une vie une œuvre" ils auront certainement remarqué qu’il y a dans les même proportion des gays ! Et c’est autant insupportable. Ils tournent autour du pot (du derrière) ; Colette = gouine, Oum Kalthoum = gouine etc etc...
    Et les intervenants, au son de la voix on a compris. L’émission fonctionne en circuit fermé de la même manière.

    Qu’il l’ouvre la dessus aussi. Merde !


  • Il serait utile un jour de mettre fin a la "suspicion d’anti-semitisme" et de donner les chiffres exact de combien de juifs a la télé, en politique, dans la finance.

    Ca ne devrait pas etre compliqué...quand meme !

    Comme ca on parlerait faits concrets.

     

    • Rien que pour les médias (presse/radio/tv) le facteur de grandeur est énorme sachant que les juifs représentent grosso modo 1% de la population française. Et quid du monde politique, administratif, culturel, universitaire, bancaire, de la grande distribution, etc ?

      Idem pour les prix Nobel.

      "En effet de 1901 à 2010 (soit en 110 ans), selon leur calcul [deux scientifiques Jan C Biro, professeur honoraire à l’Institut Karolinska de Stockholm, et Kevin B. MacDonald, professeur de psychologie à l’Université d’Etat de Californie], 543 prix Nobel ont été attribués à 817 lauréats et 23 organisations. 181 récipiendaires, soit 21,5 %, étaient juifs alors qu’au plus 659 étaient des lauréats non-juifs (ou « gentils », selon la terminologie retenue par les auteurs). [...]

      Etant donné que les juifs ne représentent jamais que 0,2 % de l’humanité, les 659 lauréats non-juifs ou « gentils » correspondent à 6,6 % des lauréats, alors que les 181 lauréats juifs correspondent à 905 % des lauréats en valeur globale. En somme, écrivent les signataires, il y aurait 137 fois plus de juifs que de non-juifs récompensés au niveau mondial par le Nobel (mais simplement 26,3 fois plus pour ce qui est des Etats-Unis). [...]"

      En résumé plus de 1/5 (21,5%) des prix Nobel sont attribués à des juifs alors qu’ils ne représentent que 1/500 (0,2%) de la population mondiale ! Alors mérite ou favoritisme ? A un moment donné les chiffres parlent d’eux-mêmes au vu du facteur de grandeur. Qu’il y ait un accès aux hautes études etc là n’est pas la question puisque bien plus de goyim ont accès aux mêmes hautes études.

      A moins qu’on nous dise que leur cerveau soit beaucoup plus "développé" que les goyim ce qui serait assez cocasse, surtout que les juifs ne représentent pas un "peuple" à part entière (comme l’explique Shlomo Sand entre autres) s’agissant des différentes lignées à travers l’Histoire, certains même ayant été convertis en Europe de l’Est (et qui n’ont pas une goutte de sang sémite). Bref, là il s’agit purement et simplement de piston, de favoritisme de la part du Comité Nobel. Le problème est que le schéma semble se répéter dans une myriade de domaines.

      D’ailleurs je conseille vivement de regarder cette conférence de François Asselineau à propos du Comité Nobel.


    • ps : bien évidemment les deux courageux scientifiques qui ont osé mettre en avant ces données chiffrées et incontestables ont goûté aux foudres habituelles avec "antisémitisme" en option.

      Erratum : A moins qu’on nous dise que leur cerveau soit beaucoup plus "développé" que celui des goyim


  • Combien se vérifie alors cette parole d’Isaac Crémieux président de l’Alliance Israélite Universelle et haut franc-maçon du Rite Ecossais :
    " Comptez l’argent pour rien, comptez les honneurs pour rien, comptez tout pour rien ; si vous avez la presse vous aurez tout le reste".
    Dixit Yann MONCOMBLE dans son livre auto-édité : " Quand la presse est aux ordres de la finance" (1986)

    Note : Adolphe Crémieux, né Isaac Moïse le 30 avril 1796 à Nîmes et mort le 10 février 1880 à Paris, est un avocat, homme politique français.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolph...


  • Personnellement, j’écoute un peu France Culture, qui n’a pas que des défauts, cela reste une des rares radios ou l’on peut échapper complétement au rap et à la vulgarité, mais il faut sacrément shalomer, pardon slalomer entre les émissions de propagande... c’est tellement énorme que parfois j’en ris (un peu jaune, tout de même) : il va falloir rebaptiser la station Israël Culture ou Sionisme info... hé les mecs, la véritable ingénierie sociale bien faite, ça doit être moins ostensible, là ça se voit vraiment trop, ça va finir par être lourd, votre truc^^...

     

  • Et pendant ce temps là ! Les français catholique dorment.

     

  • A défaut d’une télé E&R pourquoi pas une radio E&R ?

     

  • Cet article n’est que le reflet d’une jalousie mal placé. Si les stars c’est eux et pas nous, c’est que l’on a pas choisi le bon camp, enfin je veux dire l’équipe car je ne voudrai pas être taxer de faire des parallèles avec lézeurlesplusombres !!!

    Et là elle est pas belle la photo ?
    http://www.20minutes.fr/people/diap...

     

  • 1% de la population, mais 66.6% de la part d’antenne journalistique.

    Est-ce normal ?


  • Excellent article, merci.

    Ça fait bien longtemps que je ne regarde plus ces chaines d’infos, et ça fait du bien. Je plains ceux qui passent par ce genre de média traditionnel pour s’informer...


  • - ON NE PEUT RIEN DIRE !....Non mais, c’est sérieux là , on ne peut rien dire . C’était comme ça de l’autre coté du rideau de fer .


  • Bonjour,
    très bon article.
    Je possède un diplôme dans la communication et pendant mes études je n’ai pas vu un seul étudiant avec un nom à consonance juive.
    Si vous habitez à côté d’un établissement de formation en journalisme, je vous conseille d’y faire un tour car nous sommes maintenant en période de résultats d’examen.

    Vous regarderez la liste des noms et vous verrez qu’il n’y a quasiment pas de noms à consonance juive. C’est très facile à faire vous comptez grosso modo, le nombre d’étudiants dans une filière pour un diplome de communication. Ensuite vous comptez le nombre de noms à consonance juive et vous voyez le pourcentage. (d’après moi ca sera du 1 à 5%). Vous compterez le nombre de noms à consonance à sub-saharien et arabe. Et là vous en verrez surement 20%-30%
    ensuite, vous prenez vos médias locaux et vous comparerez l’origine des patronymes. Vous ne retrouverez pas la même population. J’ai fait ce test il y a 10 ans. Normalement, les francais d’origine africaine auraient dû accéder au marché du travail depuis le temps.

    Je pense que la théorie selon laquelle on pense que les juifs sont culturellement attirés par les métiers de la communication ne tient pas puisqu’ils sont pas dans les filières de formation.

    Il y a donc un hiatus entre la population des centre de formation au journalisme et les entreprises spécialisés dans la communication.

     

  • J’ai envie de passer un petit message contradictoire :
    c’est en relation avec la "défense" qu’Elisabeth LEVY nous a infligé ("s’il y a des juifs dans les médias, c’est à cause de raisons sociologiques..."). Alors là que des représentants d’une des parts de la France soient majoritaires dans un métier, étant donné la nature du pacte républicain (pas d’intermédiaires entre l’Etat et le peuple), ne devrait pas porter à conséquences tant que cela se fait dans un contexte français, et surtout pas francophobe.
    Evidemment, si c’était le lobby auvergnat qui était au pouvoir, avec des représentants comme M. CAMUS par exemple, en parlerait-on autant ? Je ne le pense pas car ce lobby là n’agirait pas contre les intérêts français.
    La question que je pose est donc la suivante : est-ce vraiment la quantité qui importe dans ce débat ? Ou la qualité ? ou les deux ?
    Patriotiquement vôtre.

     

    • Il s’agit simplement d’etablir les faits, cela n’implique aucun jugement, et ca permet de ridiculiser les lanceurs compulsifs d’alertes antisemtites.

      Dire qu’il y a beaucoup d’italiens qui tiennent des pizzerias n’etant pas de l’anti-italianisme.


    • La presse, la politique, la banque, sont des pouvoirs avant d’être des métiers. Des pouvoirs qui doivent être contrôlés, comme le dit Etienne Chouard.



      étant donné la nature du pacte républicain (pas d’intermédiaires entre l’Etat et le peuple)




      Les dominants racontent la blague du pacte républicain, les dominés la croient.



      Evidemment, si c’était le lobby auvergnat qui était au pouvoir, avec des représentants comme M. CAMUS par exemple, en parlerait-on autant ?




      Mais personne ne parle du pouvoir Juif, Monsieur Hague, à part quelques tarés sur internet. Et le peu qui s’osent à mentionner son pouvoir en public, je ne parle pas de le dénoncer, juste de mentionner son existence, le payent. Ce qui est caractéristique du pouvoir juif, surtout en France, c’est qu’il ne s’assume pas en tant que tel. C’est le règne du mensonge que nous dénonçons avant tout. Si l’autorité du lobby Juif était officiellement établie, la situation n’aurait rien à voir avec celle d’aujourd’hui. Mais est-ce vraiment possible ?

      Si le lobby auvergnat était au pouvoir, il pourrait être très patriote. Il pourrait aussi vendre son pays pour garder le pouvoir, sous la menace d’une puissance impériale de les renverser pour mettre les normands à leur place, au cas où ils ne se plieraient pas à leurs exigences. Regardez le fonctionnement des pays africains. Ou regardez le retournement de veste de Monsieur Camus !


    • C’est juste une énumération (pas très innocente je veux bien) des personnes du milieu médiatique. En même temps ce sont ces même médias, qui mentent tous les jours aux Français.


    • @ Jul

      Pour aller dans ton sens, à Grenoble dans le quartier Saint-Laurent sur toute la longueur des quais, il n’y a curieusement que des pizzerias. C’est impressionnant et cette concentration en est même risible tellement c’est gros comme un camion par rapport à la taille de la ville. Tu te demandes comment ils peuvent tous s’en sortir.

      Faudrait-il croire que les grenoblois vouent une véritable addiction à la pizza ? Quand on connaît la puissance et l’omniprésence de la maffia grenobloise, les similitudes avec les "pizzerias" du PAF ne peut que nous amener à faire le parallèle intéressant et très étroit que ce ne sont que des boutiques de façade, le business est ailleurs.

      En aucun cas il ne s’agit effectivement de faire de l’anti-italianisme ou de l’antisémitisme, c’est un constat que chacun peut faire en ouvrant les yeux.

      Bizarrement seuls nos bisounours de représentants zélus ne comprennent pas, sans doute de grands amateurs de gruyère râpé grillé sur fond de sauce tomate et d’avocats mûris au soleil colon d’Haïfa.


  • Quand je pense qu’un certain Mickaël G. d’I-TV a fait Science Po Paris et l’ESJ Lille, pour au final lire un prompteur...bravo...J’organise des lectures de manières bénévole aux gamins de mon quartier. Si "Micka" avait un peu de temps...


  • De toute façon, il ne fut pas nécessaire d’attendre l’avènement de la TNT pour que la T.V. devinsse pourrie...déjà dans les années 90 (alors que j’étais petit) je me rendais déjà compte que pas mal de sujets de société étaient cadenassés, que le débat n’existait pas beaucoup (mais au moins j’étais gamins & il y avait encore une ou deux émissions sympa à regarder)...maintenant, plus rien, il n’y a même plus rien de divertissant à la T.V. depuis le début des années 2 000 avec cette télé réalité de chiotte. Heureusement que l’on a internet, sans quoi, je ne sais pas ce que je serai devenu.


  • Bien qu’on nous propose de plus en plus de chaînes de télévision, la communauté qui fait tourner la boutique est toujours la même pour la simple raison qu’on ne peut pas laisser évoluer les médias sans contrôle.
    La télé est l’outil de propagande de l’Etat sioniste français. Les juifs doivent être majoritaires et surtout diriger les médias, sinon la propagande serait trop difficile à mettre en œuvre.
    Cela évite qu’il y ait des luttes d’opinion dans la profession.

     

    • bonjour

      "Les juifs doivent être majoritaires " Possible mais c est une allégation anti sémite indiscutable qui pourrait faire l objet de poursuites judiciaires "méritées" car je dénonce ce genre de propos raciste à l encontre d’une communauté : tous les Juif ne sont pas Rothschild et j ai des amis juifs pauvres qui sont méprisés par leurs "congénères" mieux lotis ! Allez vous une fois pour toutes prendre conscience que ce sont les classes sociales qui divisent au fond ? et non les origines ethniques supposées !Ce sont les nationalistes juifs qui tentent de faire avaler aux pauvres Juifs cette idéologie, n en rajoutez pas !


    • Tout à fait ! Il faut faire la distinction entre l’oligarchie sioniste et les juifs d’en bas qui sont victimes de leurs élites.
      Je pointais simplement du doigt un phénomène connu et reconnu de tous : l’écrasante majorité de juifs dans les médias.
      Ce phénomène n’est pas anodin et n’est pas dû au hasard mais bien le fruit d’une organisation mafieuse.
      Un étudiant en journalisme était intervenu sur le forum E&R pour affirmer que sur les listes de résultats des examens affichés sur les murs de la fac, les patronymes à consonance juive étaient très minoritaires voire inexistants. C’est un peu comme si il n’y avait pas de juifs dans les facultés de médecine et que 98% des médecins étaient juifs.
      Là, on se pose des questions ... quand-même !


  • etant donne que jusqu a ce jour la transmission de l intelligence par des genes n a jamais ete prouve il en va de soit que le fait qu une communaute se retrouve a tout les haut postes et ce dans tout les secteurs prouve logiquement par deduction que l on fait en sorte de pistonner les siens afin d avoir un controle sur tout un peuple !! la diabolisation de l islam n est pas le fruit du hasard ! dis moi qui est diabolise et stigmatise je te dirais qui tu es !!!


  • N’en jetez plus, la cour est pleine !

    Vous êtes dur je trouve. C’est une sorte de réserve naturelle pour une espèce menacée. On devrait inscrire le PAF au patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Qui a des cacahuètes ? Z’aiment pas les quenelles...


  • Le titre du présent article comporte une faute grossière et ridicule, contradictoire avec son contenu, puisqu’on a mis au pluriel le mot communauté.


Afficher les commentaires suivants