Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des milliers de personnes défilent à Londres contre l’austérité et "le racisme"

Plusieurs milliers de manifestants ont protesté contre le gouvernement conservateur samedi, fragilisé par les législatives du 8 juin.

Des milliers de personnes ont défilé samedi dans les rues de Londres contre les mesures d’austérité du gouvernement de Theresa May, estimant que le Premier ministre conservateur avait perdu toute légitimité après son revers aux législatives du 8 juin.

 

Crise de leadership

Les manifestants ont marché derrière une grande banderole où l’on pouvait lire « Les tories, dehors », tandis que d’autres brandissaient des pancartes « Les coupes (budgétaires) coûtent des vies », en référence à la politique d’austérité menée par les conservateurs au pouvoir depuis 2010.

Le Premier ministre, Theresa May, traverse une crise de leadership depuis les élections législatives du 8 juin dernier. Elle avait convoqué le scrutin par anticipation, persuadée de l’emporter haut la main, pour finalement y perdre sa majorité absolue, et une bonne partie de son crédit.

 

Incendie de la tour Grenfell

Ce résultat constitue un net « rejet » des conservateurs, a écrit dans un communiqué le mouvement anti-austérité People’s Assembly, un des organisateurs de la manifestation. L’organisation estime aussi que l’incendie de la tour Grenfell à Londres (au moins 80 morts) est « le plus tragique exemple de ce que peuvent être les conséquences de l’austérité ».

Ces critiques reprennent les arguments de survivants du drame qui accusent les gestionnaires de la tour d’avoir fait des économies aux dépens de leur sécurité, parce qu’ils venaient de milieux modestes.

« La tour Grenfell symbolise pour beaucoup tout ce qui ne va pas dans ce pays depuis qu’on nous a imposé l’austérité », a insisté pendant la manifestation John McDonnell, un haut responsable de l’opposition travailliste, dont le leader, Jeremy Corbyn, devait prendre la parole dans la journée.

 

Premiers signes d’assouplissement

Le nom de ce dernier, auteur d’une campagne réussie pendant les législatives, était régulièrement scandé dans les rangs des manifestants, qui chantaient « Oh, Jeremy Corbyn ! » sur l’air du tube Seven Nation Army (The Whites Stripes), devenu le cri de ralliement des supporteurs de ce chantre de la gauche radicale.

Theresa May a obtenu de justesse jeudi le vote de confiance du Parlement, grâce au soutien controversé du DUP, un petit parti ultra-conservateur nord-irlandais. Son gouvernement a donné mercredi les premiers signes d’un assouplissement de sa politique d’austérité, indiquant qu’il pourrait revoir à la hausse les salaires du secteur public.

Aucune décision ne devrait cependant être adoptée avant le vote du budget attendu à l’automne.

 

Changer de modèle économique et social avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article