Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des voleurs de métaux saccagent un cimetière dans l’Hérault

Le petit cimetière de Popian, dans l’Hérault, est une île au milieu des vignes, un modèle de tranquillité. Dans la nuit de vendredi à samedi, des voleurs de métaux ont pénétré dans ces lieux et emporté tous les ornements métalliques : vases en laiton, Christ, poignées de caveaux.

Trois jours après ce vol, les 350 habitants, sous le choc, s’indignent. « Ces gens-là ne respectent plus rien du tout. Pour moi, c’est une profanation de signes de la religion catholique. Cela tient du viol » s’exclame Bruno Rodier, des sanglots dans la voix. « L’impact est très important pour les familles du village. Aujourd’hui un cimetière est un site bien plus visité que l’église. C’est un lieu sacré, entretenu avec le plus grand soin. Ce sont nos racines. »

Sur la place du village, une vieille dame secoue la tête avec tristesse. « C’est incompréhensible. Dans ce cimetière reposent toutes les personnes que je connais, avec qui j’ai vécu pendant toute ma vie. Aujourd’hui encore j’ai de la peine. » « C’est une surprise pour nous tous. Ici, la délinquance est absente de notre vie quotidienne. Nous avons affaire à des professionnels », reconnaît Marie-Agnès Vailhé-Sibertin-Blanc maire de Popian.

Les gendarmes de Lodève ont ouvert une enquête. L’un d’eux avoue : « Le préjudice moral est disproportionné au regard de la valeur du butin. » 20 kg de métaux ont disparu, à peine 200 € de laiton, d’étain ou de cuivre.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En tant que Président du GEEFS, (Groupe d’Entreprises d’Entretien et de Fleurissement de Sépultures) j’espère que les voleurs seront pris.

    Ces voleurs n’imaginent même pas la souffrance des familles après de tels actes.

    L’association espère vivement que justice soit faite.

     

    • Business florissant ?


    • 200 € de laiton, d’étain ou de cuivre volé ? Vu sous cet angle, autant mettre un vieux truc en ferraille quelconque pour honorer nos morts (croyants ou pas) !

      Nous attendons tous bien entendu la venue en grande pompe (funèbre ?) de Manouel.

      Merci beaucoup Monsieur de lire notre site. Salutations distinguées et patriotes.


    • @GEEFS, Groupe d’Entreprises d’Entretien et de Fleurissement de Sépultures. Association créée en août 2013. Peu d’infos Net sur ce groupement, ces membres, son président… Seulement un site commercial, pour capter de la clientèle ? (cf/ le démarchage pour les prestations funéraires est interdit). Outil de com, de lobbying ?

      De même que pour l’immigration massive, clandestine, in fine, à qui va profiter financièrement le crime ?

      Concernant les cimetières, la filière funéraire est naturellement bien placée. Depuis les années 90, la filière a connu une déréglementation complète contribuant à une redistribution des cartes. De nombreux acteurs différents métiers. La société américaine Service Corporation International (quelques gros scandales aux US) est devenu le leader sur le marché français grâce au rachat des Pompes Funèbres Générales à la Lyonnaise des eaux.
      L’ensemble de la filière réalise un chiffre d’affaires estimé entre 17 et 21 milliards d’euros, hors les achats de concession auprès des cimetières. Le marché tend à baisser : déflation des prix / bataille concurrentielle ; baisse des décès ; modifications des pratiques funéraires...
      La croissance du C.A, en dehors du contexte démographique ou d’un accident majeur, ne peut que reposer sur une augmentation des marges commerciales, de la quantité ou de la qualité des services attachés à chacune des prestations funéraires.
      Autre stratégie possible : élargir le champ d’activité. Les services commerciaux peuvent exprimer leur créativité dans ce secteur d’activité atypique. Sécuritisation des cimetières (gardiennage, vidéosurveillance), informatisation, transformation du « parc immobilier » (nouveaux concepts, matériaux, abrogation des monopoles et concessions), nouveaux services en prévoyance obsèques, facilités financières, nécro-tourisme, animaux, etc.
      Le démarchage pour les prestations funéraires est interdit. Il existe toutefois des salons professionnels.
      Diverses initiatives auprès des politiques tentent d’assouplir la législation.

      Histoire d’en rire et en attendant que Dieudonné nous fasse un bon sketch sur le sujet, une courte vidéo amusante sur le sujet :
      http://www.youtube.com/watch?v=9Fi5...


  • On va en parler vite fait aux (dés)informations, mais on va pas crier à l’anticatholicisme... Valls, vous faites quoi ? Hein ? Quand même, merde !


  • encore des roms je parie... il n’y a qu’eux qui sont spécialisés dans ce genre de travail...


  • Une piste pour les gendarmes de Lodève :
    Qu’ils aillent visiter le campement de "roumains - romanos - gitans - manouches - gens du voyage" le plus proche ! Mais attention, hein, surtout sans stigmatiser !


  • A Rouen ,même pillage ,il y a quelques années


  • Juste pour une estimation, ça revient à combien les métaux d’une caravane désossée, oui ou non carbonisée auparavant ...
    Juste pour savoir ?


  • Peut-etre les cimetières d’autres religions sont ils mieux garnis, auquel cas il faudrait le leur dire ?


  • J’espère que ce ne sont pas des Roms qui ont pillé les métaux, déjà qu’il y a une overdose. Si c’est le cas il y aura omerta des merdias.

     

  • et oui ! l’idéologie marchande fait que tout est à vendre ventre des femmes ,vente d’enfants ,vente du corps des femmes, vente d’organes ,ventes d’objets venant d’endroits profanés !
    réduire au tout marchand ,plus aucune idée de transcendance !pauvre de nous !


  • Suite à la crise économique début des années 2000, l’Argentine a connu massivement ce type de pillages dans les cimetières. Vols des métaux sur les tombes et dans les caveaux mais aussi effraction des cercueils pour dépouiller les cadavres de leurs bijoux et dents (or,argent). Les autorités ont interdit aux gens de s’occuper eux-mêmes de l’entretien de leurs tombes. Désormais, ce sont obligatoirement des prestations payantes, avec un renforcement du gardiennage.
    En début d’année à Buenos Aires, j’ai aidé un ami argentin à désherber les tombes de sa propre famille en faisant le gué pour ne pas que les gardiens le surprennent et le verbalisent.
    Déjà que les descendants d’exilés européens en Argentine semblent peu s’intéresser à leur généalogie, avec ces mesures couteuses et cette suspicion généralisée dans les cimetières, ils honorent de moins en moins leurs morts les plus proches.
    Discret mais puissant changement des valeurs sociétales…

     

    • Pour continuer sur le même registre.
      A Rio, il fut un temps où aller dans un cimetière était une chose très dangereuse. On pouvait se faire dévaliser. En plus ils servaient de lieu de deal.
      Peut-être qu’avec toutes les manifestation festives mondiales cela a changé.
      Mais cela ne m’étonnerait pas qu’on ait les mêmes problèmes chez nous bientôt, si ce n’est déjà le cas.


  • Est ce que ce traffic de metaux peut se faire sans la complicité des usines qui recuperent ces materiaux ?

     

    • Ordre par le Chaos.

      Tu vise juste. Même fondu, à partir d’un certain poids ceux qui rachètent doivent avoir des gages sur la provenance. Donc il y a clairement de la corruption à différents niveaux.

      A assimiler avec le vol d’or qui se troque chez les bijoutiers (souvent) malhonnêtes. D’ailleurs ces enfoirés jouent le jeu en placardant des affiches fluo : "Rachat d’or". Rien de tel pour tenter les petit délinquants. Les gens n’ont nul besoin d’avoir ce genre de truc dans les rues. Quand on est à la dèche et qu’il ne reste que ça à faire, alors les gens savent très bien où se rendre sans ces panneaux.

      Il y a un gros gros chantier dans notre société. Car c’est bien beau de cibler tantôt Rockefeller, tantôt Rotschild. Mais en 2013 le niveau de corruption a atteint toutes les couches de la société.

      Je vais vous dire mon avis. Je n’ai plus confiance en personne, de la boulangère qui se trompe en rendant la monnaie, au garagiste qui te fait la vidange et les bougies quand t’as juste demandé de changer un balai d’essui-glace, jusqu’au petites putes de banquiers locaux qui t’arrosent des amendes (appelons un chat un chat) pour la moindre broutille et qui lui non plus n’est pas avare en "erreur informatique" (on te pompe 30€ - 200 Francs juste pour rien)

      C’est quand on vit à une époque où on ne cesse de parler d’éthique au niveau global qu’on constate qu’elle a quasiment disparue au niveau local.


  • Il me semble que c’est le Christ qui a chassé les marchands du temple..


  • 200E pour 20kg de laiton ? Mais ils ont vu ça où les journaleux ! 10E le kg, c’est peut-être le prix au détail, le prix de rachat c’est environ 1/10e (les aciers de construction mécanique se vendent au détail environ 4-5E le kg, et se rachètent, au mieux, 50centimes le kilo). C’est bien le bout du monde s’ils se font 50E pour ce qu’ils ont volé, les gitans.

    Mais ça étonne qui ce genre de phénomène ? On sombre peu à peu dans l’anomie, et c’en sont les symptômes. Ca commence avec les gitans qui pillent les cimetières, les racailles qui provoquent des émeutes, caillassent policiers et pompiers, et maintenant détroussent même les cadavres, puis au fur et à mesure des ans, on verra cette anomie gagner des couches de population de moins en moins marginales. La mentalité "pas vu, pas prit" deviendra la norme, et l’amoralité deviendra chaque jour plus audacieuse. Le modèle social se rapprochera de plus en plus de celui des favelas, où la richesse et la brutalité seront de plus en plus les seuls critères déterminants.

    Nous vivons la décomposition de l’Empire Romain et les Grandes Invasions : de Roms, de maghrébins, d’africains, tous débarquant, comme les divers peuples germains en leur temps, avec pour seul moteur les espérances d’enrichissement en cette "terre promise". Et rien en face capable de les retenir, de les contenir, et encore moins de les civiliser.

    Et contrairement à ce qu’il est facile de croire, ceux qui nous dominent actuellement n’en sortiront certainement pas gagnants. Dans l’anomie, plus de domination possible, plus de hiérarchie, plus de discipline : le vassal/client audacieux tue son suzerain/patron pour prendre sa place, et cette seule démonstration de cruauté et d’ambition, inspirant la crainte chez ceux qui comploteraient contre lui, assied son autorité. De plus, régner sur des ruines dépeuplées et misérables rapporte peu.

    Moi qui suis encore relativement jeune (26), je sens comme petit à petit, on se rend compte comme le lendemain risque d’être source de problèmes de plus en plus difficiles à résoudre, et qu’on préfère ne pas y penser, ce qui paradoxalement accélère encore la décadence, car c’est bien la phase de notre civilisation dans laquelle nous sommes maintenant entré. Il y a hélas fort à parier que notre niveau de vie va maintenant chuter encore plus vite qu’il s’est amélioré au cours des deux derniers siècles. D’ici 20 ans, on regrettera le temps où les cimetières étaient pillés pour 40E. Peut-être même dans quelques années...

     

    • Encore la ils font ça pour de l’argent, c’est ignoble et malsain mais peut être que ceux qui ont fait ça n’avaient pas manger depuis 2 jours donc laissons à Dieu le soin de les juger.

      Le pire c’est quand les gens commettront ce genre d’acte juste pour détruire, un peu comme le Joker dans Batman, il tue et détruit juste pour créer l’anarchie et le chaos.


    • pourquoi cette affirmation : LES GITANS ??? il n’y aurait qu’eux qui négocient les métaux ? de plus , les gitans ou voyageurs , les vrais , pas les ROMS , sont très superstitieux et croyant . faut arrêter de généraliser comme ça .


    • @Vanvoght

      Il se trouve que là où j’habite, oui : le gros du trafic de métaux est le fait de... ces gens-là (peu importe les noms). A telle point que l’entreprise qui récupère les métaux, le ferrailleur, le seul, a été fondé et est tenu par une famille de ces gens-là. Mon voisin est un des ces gens-là, sédentarisé. Oui, il a fait baptiser ses gosses. Ca ne l’empêche pas de régulièrement évoquer l’égorgement d’Arabes, le tir à la chevrotine sur les voleurs et les gendarmes (pour peu qu’ils lui fassent chier), de frapper ses gosses et de traiter sa femme de salope à pleins poumons au milieu de la rue. Son aîné et son neveu sont d’une connerie proportionnelle pour leur âge. Lui n’irait pas voler dans un cimetière : il n’en a pas besoin (et il a passé l’âge des cabrioles), mais qu’on ne me fasse pas marrer quand à la vertu morale de ces gens-là (particulièrement les nomades).

      Qu’ils ne soient pas tous des voleurs, ni même des cons, c’est entendu ; que ce ne soit même qu’une minorité d’entre-eux, j’admets ; mais dans la réalité, ce sont les acteurs majoritaires de la récupération illégale de métaux, notamment dans les chantiers et les usines, mais aussi les plaques d’égoûts (si si), et de temps en temps les décorations de tombes. C’est un fait, tout comme c’est un fait que les immigrés et descendants d’immigrés africains et maghrébins sont extrêmement sur-représentés dans la délinquance, la criminalité et les prestations sociales, et les juifs dans la banque, la finance, les médias et la médecine.


    • mais peut être que ceux qui ont fait ça n’avaient pas manger depuis 2 jours

      Et alors, j’ai connu la faim et bien plus souvent que 2 jours. Pour autant je n’ai jamais songé à pilier mon voisin, encore moins le cimetière de mon village.

      donc laissons à Dieu le soin de les juger.

      Bien sur, subissons bien bêtement la situation. Un belle stratégie pour dominer les peuples l’idée de Dieu. Pendant ce temps la les malfaisants s’en donnent à coeur joie. Où sont les chevaliers qui combattaient à la gloire du Seigneur, ... émasculés ?


  • J’aimerais partager une découverte que j’ai faite récemment, ils semblerait que ces roms utilisent des enjoliveurs de voiture pour marquer les "sites d’intérêt". Je pensais au départ être parano, jusqu’à ce que je découvre une grand mère rom avec son caddie rempli d’enjoliveurs au petit matin pour commencer sa tournée...vous verrez que les twingos n’en ont quasiment plus, comme les 206, 307, clio, etc... parce qu’ils sont plus faciles à ôter. Vous verrez ces signes en général en face de maisons abandonnées, ou en travaux, chantiers, grilles de terrain vague, supérette, etc....j’attends vos corroborations ou accusations de folie...bien à vous


  • #499496

    Si c’est pour entretenir la mémoire et la quiétude des lieux, des personnes qui y reposent, pourquoi ne pas saisir l’occasion pour remplacer, rafraîchir par des matériaux moins "nobles", mais peut-être finalement plus spirituels.
    Il y a peut-être davantage de spiritualité à Stonehenge http://blog.powersof10.com/?attachm... que dans tout le clinquant des "chapelles sixtine".


  • Les voleurs ont certainement "Les Yeux Noirs". Comme on dit c’est signé.

    Chez les sans-terroirs, quand quelqu’un décède, on brûle sa roulotte/cabane avec tout ses affaires personnelles. C’est un style.

    Mais c’est pas vraiment le notre.

    Ordre par le Chaos ! Révoltez-vous !


  • Allez z’y va ça va encore être la faute de ces sales Rroms. Je ne dirais pas que cela ne peut arriver, mais les rroms, ou les gitans ou les manouches sont plutot du genre à éviter ce genre de profanation, ils craignent les cadavres et le mauvais sort. Ils ont le respect de la religion, moins celui du commerce ou de l’industrie. Vous les verrez donc plus dans les entrepots ou les transformateurs électriques que dans ce genre d’endroit, du moins pour ceux qui font dans ce type d’activités.

    Aujourd’hui le prix des métaux est bien différent de ce qu’il était autrefois, tout le monde s’y met, ce peut être l’oeuvre de n’importe qui. En Algérie ils s’en sont même pris à des conduites de gaz ce qui a provoqué des accidents assez graves, et c’était pas des gitans c’était bien des gens du pays.

    http://www.depechestsiganes.fr/?p=3822

     

    • Allez z’y va ça va encore être la faute de ces sales Rroms

      z’y va ? Tu t’est cru sur YouTube ici ? Au minimum si tu veux faire la leçon essaye de respecter les lecteurs avec un minimum de ce genre de saloperie et un maximum de relecture.

      Pour ce qui est de leur éthique, oui oui c’est sur que ce sont tous des anges bien éduqués.

      Il n’y a pas de fumée sans feu, pas la peine de venir jouer le politiquement correct ici, c’est pas l’AFP.


    • #500452

      ...j’ajouterai que lorsqu’on respecte la religion, on ne vole pas, point, c’est tout.


  • je me fiche du vol en lui meme qui n’a jamais volé , me jette la premiere pierre , mais la ou c’est grave c’est le vol de mort . il n’ya que des personnes qui ne croient en rien pour agir de cette maniere .


  • ils applique la parole de Jésus, à bon entendeur... Pour les autres pas le temps, vous allez mourir bête.


  • Quant on à vu les jeunes des cités piller les cadavres et les blessés qui avaient survécu à la catastrophe ferroviaire de Brétigny on à compris jusqu’au où on est descendu aujourd’hui.

    pillé un cimetière ? s’ils avait été moins fainéant ils auraient aussi creusé et ouvert les cercueils pour prendre les bague en or.

    il n’y a plus de limite, enfin tout ce paye, rassurez vous le ciel leurs présentera la note le moment venu. Tout le monde passe à la caisse.


  • La profanation d’une tombe c’est un poignard planté dans le cœur de celui qui se recueille sur la disparition d’un être cher disparu. C’est le seul lien qui reste dans sa communion spirituelle avec le défunt. Le briser c’est nier le caractère propre à l’être humain, à savoir la vénération de ses morts et ce depuis l’homme préhistorique.
    "Le souvenir, c’est la présence dans l’absence,
    c’est la parole dans le silence,
    Le retour sans fin d’un bonheur passé
    Auquel le cœur donne l’immortalité."


Afficher les commentaires suivants