Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dictature : le pouvoir essaye d’imposer en douceur le passeport vaccinal

Attention, les chiffres avancés par le site France Info, repris du Parisien, deux des pires médias pro-psychose, sont exagérés pour aller dans le sens de la dictature sanitaire.

Ainsi, quand on lit que 62 % des Français souhaitent un passeport vaccinal, c’est—dire une discrimination entre les vaccinés et les non vaccinés, créant ainsi des bons citoyens et des citoyens de seconde zone, on peut avoir un énorme doute.

 

 

On sent chez les hiérarques français ou européens que la tentation est grande d’imposer cette saloperie de passeport, mais qu’ils craignent la réaction des peuples. Pour arriver à leur fin diabolique, ils jouent la montre, avancent étape par étape, pour faire avaler leur couleuvre totalitaire.

« Mettre en place un passeport vaccinal. La solution est évoquée par certains observateurs afin de permettre aux personnes vaccinées de reprendre une vie "normale", comme voyager à l’étranger et circuler normalement. La mesure serait approuvée par les Français selon un sondage, mais pour le Pr Fischer, qui pilote la vaccination en France, "la question est prématurée". » (RTL)

 

 

Pour info :

Le chef des services de santé publique au ministère de la Santé d’Israël, le Dr Sharon Elrai-Price, a averti qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus.
- 17 % des patients gravement malades qui sont actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation.
- 4.500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin, dont 375 ont été hospitalisées en raison de la maladie.
- Parmi les personnes hospitalisées, 244 l’ont été dans la première semaine suivant leur vaccination, 124 au cours de la deuxième semaine, et 7 plus de 15 jours après avoir reçu le vaccin. (Le salon beige)

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Ce certificat de vaccination qui permettrait par exemple de voyager pose de nombreuses questions que les autorités françaises n’ont pas encore tranché.

 

L’envie de retrouver une vie normale serait-elle plus forte que tout ? Selon un sondage de l’institut Ifop publié par Le Parisien, dimanche 17 janvier, les Français se disent favorables à un « passeport vaccinal » contre le Covid-19. C’est-à-dire à un certificat de vaccination attestant qu’ils sont immunisés pour accéder à certains lieux ou réaliser certaines activités.

Quelque 62 % des Français souhaitent ainsi qu’il soit imposé pour les passagers prenant l’avion. La moitié des sondés réclame qu’un tel document soit obligatoire pour les transports en commun. Néanmoins, l’application de ce « sésame » pose de nombreuses questions et s’inscrit dans un débat à la fois scientifique, juridique et éthique que de nombreux pays, dont la France, n’ont pas tranché.

 

Le gouvernement veut-il en créer un ?

Non. La France y est pour l’instant opposée. La mise en place d’un passeport vaccinal à l’échelle européenne est un débat « très prématuré », a ainsi estimé le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, qui était dimanche 17 janvier l’invité de franceinfo.

« C’est un débat qui n’a pas lieu d’être et ce serait choquant, alors qu’on débute encore partout cette campagne de vaccination en Europe, qu’il y ait des droits plus importants pour certains que pour d’autres. Ce n’est pas notre conception de la protection et de l’accès aux vaccins. » (Clément Beaune)

Mais la question pourrait se poser plus tard : « Quand l’accès au vaccin sera généralisé, ce sera un sujet différent », a-t-il admis. Le gouvernement avait d’ailleurs présenté fin décembre un projet de loi sur les urgences sanitaires, qui a été perçu comme une volonté d’instaurer un « passeport vaccinal » au moment où débutait la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France. Mais, sous le feu des critiques, l’exécutif a ensuite remballé son texte.

Dans son article 1, le projet de loi prévoyait en effet de modifier l’article L.3131-9 du Code de la santé publique et d’octroyer au Premier ministre le pouvoir de « subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif ». Les détracteurs du projet de loi redoutaient ainsi un possible durcissement des conditions d’accès à certains moyens de transports comme l’avion.

[...]

Est-il compatible avec le droit français ?

« Les obligations vaccinales dans certains domaines sont admises par la jurisprudence », souligne Serge Slama, professeur de droit public à l’université de Grenoble-Alpes, interrogé par franceinfo. Pour être inscrits à l’école, les enfants doivent ainsi être vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Mais la vaccination contre le Covid-19 n’est pas obligatoire. Or, la création d’un passeport sanitaire revient, de fait, à créer l’obligation de se faire vacciner.

Seconde difficulté importante, le « passeport sanitaire » ne peut être instauré tant qu’il existe une inégalité des citoyens face à l’accès au vaccin, pointent les juristes. Or la stratégie adoptée par le gouvernement pour sa campagne de vaccination donne la priorité aux personnes âgées dépendantes, puis aux personnes présentant des facteurs de risques liés à leur âge ou à leur pathologie chronique, puis au reste de la population, en fonction des tranches d’âge, le tout s’échelonnant sur plusieurs mois. Il semble donc difficile d’instaurer rapidement un « passeport vaccinal » aujourd’hui.

 

A-t-il un sens médicalement ?

Les vaccins contre le Covid-19 qui sont déjà autorisés en Europe, qu’il s’agisse de celui de Pfizer-BioNTech ou de Moderna, évitent les symptômes graves de la maladie. Mais à ce jour, aucune étude ne dit qu’ils empêchent la propagation du virus. La question de sa transmission par les personnes vaccinées n’est pas encore tranchée, car ce n’était pas l’objectif des essais cliniques de phase 3 réalisés jusqu’à présent. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est ainsi déclarée opposée « pour le moment » à ce passeport vaccinal à l’échelle planétaire.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

La dictature

 






Alerter

93 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2645471

    Que pensez vous du retournement de veste de Philippe Etchebest ?

    https://youtu.be/JULZ7srB5aY

     

    Répondre à ce message

  • #2645476

    Je ne crois pas du tout à la faisabilité de ce système d’Apartheid sanitaire à base de "passeport". C’est juste un leurre du système pour inciter les gens à se faire vacciner en les menaçant d’exclusion sociale, c’est tout. C’est juste pour faire peur...
    D’ailleurs comme par hasard ce sondage sort au début de la campagne de vaccination grand public (les + de 75 ans). Avant cette date, la vaccination ne concernait que les résidents d’Ehpad et ce moyen de pression ne pouvait pas être utilisé contre eux car ils n’utilisent pas les transports, les avions, les commerces.

    Du coup, je trouve que la parution de ce sondage bidon est un très bon signe. Ça veut dire que le gouvernement (qui lui a les vrais chiffres de sondage) s’attend à une très grande abstention vaccinale.

     

    Répondre à ce message

  • #2645496

    Macron ancien banquier des Rothschild

    Monsieur Vaccin (Fischer) président de la fondation Rothschild

    Monsieur Lévy, membre de droit de la fondation Rothschild, mari de Mme Buzyn, la ministre aux 11 vaccins obligatoires

    C’est fou tous ces proches de la finance qui nous veulent du bien par les vaccins...

    Je dois être complotiste...

     

    Répondre à ce message

  • #2645498

    bayrou fidèle à lui même : "j’étais le premier à dire oui, tout le mon m’est tombé dessus !"

    La phrase politicienne par excellence mais bon il peut se le permettre, on avait carrément oublié qu’il existe ce monsieur.

     

    Répondre à ce message

  • #2645569

    0:51 (vidéo de M. Vaccin)



    (...) en Norvége, si on rapporte à la population, de plusieurs dizaines [de morts par jour]



    BIIIIIIIP ! "Plusieurs dizaines", mais sur "100% de la population", non ?.. Or d’après https://ourworldindata.org/covid-va... , le pourcentage total de personnes vaccinées en Norvège serait actuellement de "0.9%", donc son argument est complètement foireux ; d’autant plus qu’il me semblait qu’il avait été clairement dit qu’il s’agissait de "23 morts suite au vaccin, dont 13 étaient clairement liés aux effets secondaires de ce dernier (et pour les 10 autres on ne sait pas trop)"...
    Enfin même s’il s’avérait qu’il ait raison, on pourrait lui faire remarquer que son "raisonnement" fonctionne tout aussi bien avec les "morts du Covid", mais bizarrement, là, on évite de raisonner ainsi...

    (Mais qui sait, peut-être que "M. Vaccin" est de bonne foi, mais que ses capacités cognitives se retrouvent altérées du fait qu’il se soit fait vacciner [du moins d’après ses dires] ? ;)
    Car du coup, j’en profite pour rappeler encore une fois que :
    - Le vaccin de Pfizer vous fait produire de la protéine Spike (S1)
    - Il a été démontré par de très nombreuses études que la protéine Spike (S1) ["seule"] franchissait facilement la barrière hémato-encéphalique pour ensuite littéralement détruire certaines régions du cerveau [notamment par apoptose de certaines cellules nerveuses (dont les astrocytes)]
    - C’est justement la protéine Spike (S1) qui contient les fameuses "séquences du VIH" d’après la célèbre "étude Indienne" publiée il y a déjà un an (puis retirée suite à des pressions) https://www.biorxiv.org/content/10.... )

     

    Répondre à ce message

  • Bayrou NTM....

     

    Répondre à ce message

  • #2645591
    Le 18 janvier à 23:16 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Dictature : le pouvoir essaye d’imposer en douceur le passeport (...)

    "La moitié des sondés réclame qu’un tel document soit obligatoire pour les transports en commun."

    la personne qui a écrit ça prend les transports en commun ?

    imagine le bordel, si c’était rendu obligatoire...
    c’est irréalisable

     

    Répondre à ce message

  • #2645703

    Bon, vous avez une voiture ?
    Imaginez qu’elle pétarade et que vous l’ameniez chez le garagiste.
    Celui ci vous explique qu’il a un nouveau produit miracle qu’il va mettre dans votre moteur et celle ci fonctionnera alors du feu de dieu … ou pas … ça dépend, c’est un nouveau produit on ne l’a jamais vraiment essayé … 3 fois sur 100 le moteur explose.
    Alors inquiet, vous l’interrogez : Comment ça 3 fois sur 100 ?
    il rajoute qu’il faudra en plus revenir dans un mois… puis dans 3 mois et tous les ans peut être … on ne sait pas bien … et que d’ici là elle pourra retomber en panne peut être de façon plus grave, voire causer des graves accidents aux autres véhicules …
    Et vous dites au garagiste : mais si elle retombe en panne vous êtes responsable ?
    Et le garagiste de vous répondre : Ni moi ni le fabricant du produit …

    Voilà, on en est là en ce qui concerne le vaccin Covid … et les gogos font la queue pour recevoir leur piqûre et acceptent pour leur santé ce qu’ils n’accepteraient pas pour leur voiture …

     

    Répondre à ce message

  • Alors là j’ai jamais vu un sondage aussi bidonné :
    On nous disait en décembre que 42% des français souhaitent se faire vacciner. En un mois c’est passé à 56%, soit.

    Et là ils nous sortent qu’il y a plus de français pour le passeport vaccinal que de français pour se faire vacciner.
    Y’a pas un soucis ?
    À moins que les prévisions de retour sur propagande soit bien rodée maintenant ?
    Fort possible, les français finissent par baisser leur froc, terrifié qu’ils sont.

     

    Répondre à ce message

  • #2645868

    Ca va finir comme dans les années 40 : les anti-vaccins devront porter 2 seringues jaunes croisées sur leur vêtements, avec interdiction d’aller dans les squares ou de prendre les transports publics ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents