Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dieudonné et Alain Soral : soutien réciproque dans la tourmente !

Des médias au gouvernement français, en passant par une partie de l’opinion, on fustige ou nazifie « la quenelle »… Depuis plus de trois mois, ce geste est reproduit dans toute la France par des citoyens de tous âges et de toutes catégories sociales. Phénomène d’essence subversive ou « bras d’honneur » revisité sur fond de crise et de ravages socioéconomiques ? Manuel Valls et les médias mainstream ne répondront pas à cette question.

Obsédé par la loi non-écrite du « deux poids deux mesures », le ministre de l’Intérieur français a choisi de s’illustrer dans l’irrationnel en voulant interdire les spectacles de l’inventeur du geste : Dieudonné M’Bala M’Bala. Humoriste antisioniste franco-camerounais. Provocateur et diabolisé depuis dix ans par les médias et la sphère politique francophones ; condamné en justice à plusieurs reprises pour « antisémitisme et incitation à la haine raciale » sur plaintes des associations pro-israéliennes ; illégalement interdit de se produire en spectacle à Bruxelles. Depuis 2012, l’artiste controversé, dont la popularité dérange le pouvoir, refuse toute interview à la presse subventionnée. Hors la scène, il s’exprime via son site et ses vidéos dont deux ont été visionnées plus de deux millions de fois. En exclusivité, Dieudonné a accepté de répondre aux questions de FDC.

 

 

Femmesdechambre.be : Quel est votre sentiment face à l’agression récente d’un citoyen par un groupe d’individus « anti-quenelles » à Lyon ?

Dieudonné : J’attends de voir la réponse de la justice face à ces actes criminels et de séquestration. Je m’étonne également de voir que les six coupables présumés ont directement été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Je pense rencontrer la semaine prochaine la victime de ces agressions et voir comment l’aider à organiser sa défense. Parce qu’on est tous visés par ces agressions…

 

S’appuyant sur un extrait de Complément d’enquête (France 2) diffusé le 19 décembre, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a annoncé vouloir interdire vos spectacles, qu’il qualifie de « réunion publiques »…

Tout d’abord : je pars bientôt en tournée à travers la France. La seule possibilité pour le gouvernement d’interdire mes spectacles, c’est de faire passer une loi… une loi qui porterait peut-être mon nom : bon courage ! Je ne vois pas comment on interdirait à un citoyen de travailler ?! Après le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, qui m’a soumis à une imposition fiscale démentielle et tenté de faire saisir mon bien immobilier, c’est désormais Manuel Valls qui veut m’interdire de travailler. Soit me condamner à une peine de mort sociale ! On verra… Soit ils interdisent ma tournée et on fera, comme d’habitude, casser cette interdiction avec un arrêté, à la suite duquel ils devront me rembourser. Avec l’argent public, celui des Français. Je ne crois pas qu’en temps de crise, cette perspective soit très judicieuse…

 

JPEG - 29.3 ko
Le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, étudie « tous les moyens juridiques » pour interdire les spectacles de Dieudonné

 

Valls et les médias vous accusent à nouveau d’antisémitisme pour vous être attaqué, dans votre dernier spectacle, au journaliste Patrick Cohen en évoquant les chambres à gaz…

Ici aussi, on attend la nature de la plainte… En réalité, il n’y a pas « d’affaire Cohen ». Juste un énorme bruit médiatique nourri par un amoncellement de mensonges. L’extrait de France 2 sur lequel se base cette histoire est frauduleux. L’objet du « délit » est un vol revendiqué d’images auquel ils font dire ce qu’ils veulent. J’ai confié l’affaire à mes avocats et ne vois pas comment je pourrais être condamné pour ça.

 

JPEG - 27.8 ko
Nicolas Anelka « assume totalement son geste » en solidarité avec l’humoriste et ne s’estime « ni antisémite, ni raciste »

 

Samedi passé, Nicolas Anelka a fait « une quenelle » après avoir marqué un but en championnat d’Angleterre, provoquant la colère de la ministre française des Sports comme la possibilité d’une sévère sanction à son encontre. Votre réaction ?

Avant cela, il y a eu Jean-Marie Bigard qui a fait une quenelle. Dans un moment où il ne faut pas en faire. Ça m’a touché parce que, comme moi, c’est un laborieux, un agriculteur de l’humour. Mais cela faisait des années que j’attendais notre « Mohammed Ali français ». Le voilà : il s’appelle Nicolas Anelka… Il a dit qu’il avait fait cela par amitié à mon égard. Or, pour moi, Nicolas n’est pas un ami : c’est un frère ! Ce panache est aussi lié à son histoire antillaise. Ses arrières grands-parents doivent être très fiers de lui. Faire ce geste, en ce moment très précis, c’est tout simplement héroïque. Nicolas a toujours été un nègre marron et il a rendu leur fierté à ses ancêtres. C’est notre champion !

 

Pensiez-vous que la quenelle prendrait, à la fois, la tournure d’un phénomène populaire et serait désignée par les élites comme un « salut nazi inversé » ?

Non, pas du tout. Au départ, en 2005, c’est un geste dans un sketch… Puis, la définition a évolué (rires)… Glisser une petite quenelle, c’est une sorte de bras d’honneur au système avec une dimension, euh… dans le cul, quoi ; carotte dans le cul. Bon, on parle d’une quenelle, donc c’est un peu mou, moins violent : le truc en lui-même n’est pas très agressif. Puis, il y a une première évolution où j’ai repris le geste durant la campagne de la liste antisioniste aux élections européennes de 2009. Ce n’était pas un signe de ralliement des antisionistes à ce moment-là, mais disons que c’était une virgule supplémentaire dans cette démarche antisioniste.

Et puis, selon moi, il y a eu Romain… Je parle de ce jeune garçon de 17 ans atteint d’un cancer qui nous a quittés, il y a un an. Selon moi, c’est lui qui a donné la dimension qu’il fallait à ce geste de la quenelle. Avant de mourir, Romain a été approché par l’association Make a wish (« Fais un vœu », ndlr) censée réaliser le vœu d’enfants très malades. Romain leur a demandé à pouvoir me rencontrer et l’association a refusé. La mère de Romain a donc entrepris la démarche et j’ai rencontré son fils. Le peu de temps où nous avons communiqué ensemble et partagé des moments sur scène restent gravés dans mon esprit. Lorsqu’il a fait cette quenelle devant le scanner de l’hôpital à l’adresse de l’institution médicale, pour moi, c’était vraiment le panache. Il a apporté à la quenelle une dimension héroïque. Face à la mort et face à la peur, eh bien : quenelle !

 

Ce temps passé avec Romain intervient donc avant « la diffusion virale » de la quenelle, pour reprendre l’expression médicale des médias ?

Oui, tout à fait. À l’époque je l’expliquais déjà comme cela : de mon esprit est sortie une expression et la meilleure définition que l’on peut en donner, c’est celle qu’en a donné Romain.

 

 

Il y a plusieurs facteurs d’explication à l’apparition d’un phénomène. Est-ce la crise socioéconomique qui radicalise une partie croissante des citoyens ou l’incompétence moralisatrice des gouvernants actuels qui explique le succès de la quenelle ?

Bon, moi, je suis un humoriste… On essaye de politiser à outrance mon discours alors que l’essentiel de mon temps, je le passe à faire rire les autres. Je vais donc essayer de limiter mon analyse à ce que je connais : c’est-à-dire que je prends le pouls de cette société dans les salles de spectacle. Je vois les sujets sur lesquels le public réagit, aime rebondir, les tabous qui sont en train de sauter. Nous sommes dans une société qui se libère d’un poids et, effectivement, la crise pousse l’opinion publique à une sorte d’appétit pour la subversion. Il y a un esprit subversif très vivant en ce moment. Et puis, cette vie qui est difficile, dans le travail, dans l’économie, fait que les gens ont besoin d’espace, d’oxygène, de sensations de liberté. Je pense que la quenelle leur apporte ça : c’est un acte subversif qui libère. C’est un peu l’émancipation de l’esclave qui veut sortir du jeu.

Au-delà même de la crise économique, je pense que les dirigeants n’avaient pas vu la gravité de la crise de confiance. À partir du moment où vous persistez à jouer un jeu auquel les gens ne veulent plus jouer, ils n’y croient plus. Il faut inventer un autre jeu. La République et la démocratie se sont construites avec le temps. Il a fallu y croire, partager avec un maximum de gens cette utopie qu’était la démocratie. Pour un petit nombre, elle est devenue réalité mais pour beaucoup, elle ne l’a jamais été. Aujourd’hui, ce système est en crise. Personnellement, je pense que la démocratie n’a jamais existé, mais ceux qui en profitent grassement n’arrivent plus à nous faire croire que ce projet est réalisable tel quel…

 

Dans le film Est-il permis de débattre avec Dieudonné ? (2009), vous espériez « une révolution » : s’en approche-t-on aujourd’hui ?

Oui, mais cette révolution ne viendra pas de ce système qui est complètement fermé. Prenons simplement le vote électronique que vous avez aussi en Belgique : il faut avoir une foi indestructible dans le ministère de l’Intérieur pour croire en la démocratie, puisque c’est ce ministère qui se charge du dépouillement virtuel. Cela n’a plus aucun sens ! Il faudrait avoir confiance. Or, nous sommes dans une période de doute absolu… Donc, cette histoire de vote électronique, il faut arrêter ça et revenir au moins au dépouillement manuel. Pour que les gens raccrochent un peu… Je pense que malheureusement ce n’est pas l’objectif. L’objectif de ceux qui nous dirigent, c’est de tenir en force, ou peut-être ont-ils anticipé ce qui est train de se passer et que, finalement, cette crise sert une sorte de « guerre civile » qui leur profiterait ?

En fait, la révolution, c’est Internet ! Lorsque Roger Cukierman (président du Conseil représentatif des institutions juives de France, ndlr) essaye de m’interdire de communiquer sur Internet, on sent bien que c’est par là que ça se passe. C’est par la toile que des millions de gens vont se rassembler et puis vont mener des actions de résistance. La révolution ? Oui, on s’en rapproche… J’ignore si on peut les qualifier de « révolutionnaires », mais on a vu qu’au départ des printemps arabes, il y avait les réseaux sociaux. La France et l’Europe n’échapperont pas à cette libération-là. En tout cas, j’y crois !

 

Dans le même film, vous estimiez que « les médias travaillent à leur propre disparition ». Vous persistez aujourd’hui ?

Oui, il n’étaient déjà pas en forme en 2009, mais alors aujourd’hui… Je suis certainement un élément révélateur : il y a quelques années mes vidéos postées sur Youtube faisaient 100 000 ou 200 000 vues ; aujourd’hui, on dépasse le million voire plus de deux millions. En termes de visibilité, je dépasse donc certaines émissions du service public. Ce qui est amusant d’ailleurs, car les responsables de ces émissions viennent désormais me voir pour me proposer de faire des choses (rire). Encore dernièrement, c’était Complément d’enquête (France 2). Je leur ai répondu ceci : « Venez avec vos caméras et moi, j’aurais les miennes. Vous me posez les questions que vous voulez ; moi, je vous pose les questions que je veux et puis : chacun fait son programme ! » Évidemment, ils ont refusé. En conséquence, j’ai décliné toute interview et leur ai interdit l’accès à mon théâtre. Mais les responsables de ce média traditionnel ont quand même envoyé leurs journalistes filmer mon spectacle en cachette. Ils se sont faits passer pour des spectateurs, ont payé leur billet pour mieux voler des images et les recéler. Donc, j’ai mis mes avocats sur le coup et j’ai déposé plainte… Non seulement ces médias de l’ancien système s’effondrent mais en plus, ils sont fiers de leurs méthodes de voyous. Si je faisais la moitié du quart de ce que fait France 2 en volant des images, j’aurais déjà le parquet de Paris sur le dos !

 

JPEG - 46.7 ko
À l’instar d’un sondage de l’hebdo Le Point, les résultats du quotidien Le Parisien dégage une nette majorité désapprouvant l’éventuelle interdiction des spectacles de Dieudonné

 

De 2003 à 2012, vous acceptiez les demandes d’interviews des médias traditionnels : désormais, vous refusez de parler aux journalistes français ?

Oui, je n’ai plus aucun intérêt à les aider dans leur entreprise. Mes salles de spectacle sont pleines ; je communique avec des millions de personnes grâce à d’autres réseaux. Pour moi, ils n’existent plus : je n’ai aucune raison de collaborer avec eux. Donc, quand ils viennent me voir, ils passent au guichet comme les autres. C’est 35 € la place ou moins, ça dépend s’ils ont une réduction : à priori, ils ne sont pas encore chômeurs, mais ils pourraient le devenir assez rapidement …

C’est vrai qu’ils n’apprécient pas trop ma façon de voir le journalisme parce que, selon moi, le seul journalisme qui vaille aujourd’hui est celui d’Internet. Il faut évidemment le professionnaliser pour qu’il devienne une activité normale et rentable pour ceux qui fournissent ce travail. C’est en train de se mettre en place, même si c’est un peu long. Lorsque cet objectif sera atteint, je pense que ça va libérer beaucoup de journalistes du joug de ces rédacteurs en chef qui ne sont que des marionnettes du système en place.

À l’image de Benoît Duquesne, le rédacteur en chef de Complément d’enquête. Je l’ai eu au téléphone pendant environ 30 minutes, avant la diffusion de son émission (le 19 décembre, ndlr). Il m’a dit qu’il voulait bien m’inviter en plateau. Ce à quoi j’ai répondu : « Tout ce qui est montage ne m’intéresse pas. » Si ce n’est pas en direct, je n’y vais pas ! Ou alors, c’est la réciprocité : ils me filment ; mes caméras les filment et puis chacun fait son émission. Duquesne m’a alors dispensé « une leçon de journalisme, d’honnêteté et d’intégrité ». À la fin, je lui demande quel est mon intérêt de passer dans son émission ? Là, il me répond : « Eh bien, vous passerez dans une émission de qualité. C’est vrai que vous n’avez pas besoin de nous, Dieudonné – j’en suis parfaitement conscient ! –, mais il s’agit quand même d’une émission qui possède une aura de prestige et de sérieux dans sa réalisation »…

Il a donc essayé de se faire le commercial de son imposture. Non seulement, cet homme est un menteur, mais il ignore qu’il appartient à un système en train de disparaître. Il est obligé, pour exister, d’envoyer une de ses équipes dans mon théâtre afin de voler des images parce que l’opinion publique se trouve là ! Elle ne le regarde plus ! En me mentant de manière outrancière au téléphone, en venant chaparder quelques images, l’attitude de cet homme est hallucinante.

Sans doute que Duquesne a l’impression d’avoir fabriqué un message, d’avoir répondu à une commande, mais comme d’habitude, ça va se retourner contre eux. Sur le propre site de l’émission, la plupart des internautes l’insultent, lui et ses journalistes… Ils ont tellement quitté le sens de la réalité ; ils sont sur le terrain du mensonge et ne retrouvent plus leur chemin.

 

JPEG - 65.3 ko
Après la représentation de Foxtrot à Saint-Etienne, le quotidien Le Progrès a vu dans ce spectacle « un résultat d’une richesse incontestable, portée par une maîtrise du rythme, des mots et de la scène »

 

En parlant d’insultes : avez-vous des nouvelles de notre compatriote Myriam Leroy ?

Pour ce qui est du spectacle humoristique, le public est derrière moi. Sans publicité, sans promotion, je remplis autant que les stars du système du show-business. Sur un plan purement professionnel, c’est se tirer une balle dans le pied que de m’en mettre une. Alors, la pauvre Myriam Leroy… La « stagiaire » qu’on envoie au front : je ne lui ai rien demandé. Bon, j’ai tenté d’être le plus délicat possible, même si… je devais lui balancer une petite crotte de nez dans sa face parce qu’elle s’était lâchée. Elle a voulu se frotter au jeu de l’humour et c’est un métier qui est quand même difficile. Cela fait presque trois dizaines d’années que je le pratique et je dois dire qu’elle aurait dû être plus prudente dans son approche. La scène, jouer dans des autocars, dans des champs, pendant des années, c’est une expérience qu’elle n’a pas… Parce qu’elle avait intégré une enseigne, Canal+, elle a cru qu’elle pouvait se permettre un tas de choses : elle a été rattrapée par la réalité ! Elle s’est aperçue qu’elle n’avait pas le niveau nécessaire pour pouvoir amuser sur un sujet qui est drôle, certes, mais il faut aussi avoir le talent pour le mettre en scène. C’était très très lamentable ce qu’elle a pu faire et je crois qu’elle doit le regretter aujourd’hui.

 

Estimez-vous être un « pionnier » dans votre secteur : soit un artiste qui, par son travail et Internet, peut vivre de son art sans passer par la médiatisation positive des médias ?

Je m’aperçois de cela… Le système avait organisé quelques défenses qui aboutissaient, d’une certaine façon, à une séparation entre le monde du sérieux et celui de la dérision. Il y a d’abord eu Coluche qui a fait un peu trembler le premier monde. De par son investissement dans le champ politique qui a suscité un engouement. Malgré qu’il était complètement encadré par le système, Coluche a eu envie de s’amuser à un moment donné et il leur a fait peur… Après lui, se sont ouvertes les vannes du one-man-show, du spectacle humoristique et d’autres artistes ont pu s’exprimer. La grande différence avec Coluche et Desproges, c’est que je n’aurais pas « leur distanciation ». C’est ce que m’a reproché le dernier juge que j’ai vu. Ce magistrat à qui je faisais visiblement peur me parlait ensuite de « distanciation » (rire). Oui, au plus profond de lui-même, cet homme a peur de ce qui est en train de se passer et, effectivement, certaines personnes ont peur de moi…

Mais pour revenir à votre question, les tenants du système n’avaient pas vu que la sacralité du sérieux allait fondre comme neige au soleil, qu’allait apparaître une expression de la vérité qu’ils ne maîtrisaient absolument pas : l’humour. Drapés dans une posture historique, scientifique, professorale, ils nous expliquent qu’ils ont raison, que ce sont des gens sérieux et que le reste n’est que bouffonnerie. En fait, ils n’ont pas vu que par la bouffonnerie arrivait l’expression de la vérité. Contre laquelle ils n’ont pas d’armes parce qu’ils ne sont pas drôles et n’arrivent pas à l’être. Souvent, certains disent : « La quenelle, ce n’est pas drôle : c’est vulgaire ! » Or, d’une part, la vulgarité n’est pas le problème, d’autre part, pour certains comme Romain, la quenelle, c’est quelque chose de fort, de mystique. Contre ça, ils n’ont pas d’armes.

La grossièreté, c’est eux. La vraie vulgarité, aujourd’hui, elle est en cols blancs et cravates. Elle parle bien, avec des mots ampoulés, parfaitement ciselés, mais il n’y a que du caca qui sort de ces idées. C’est-à-dire la supercherie, le mensonge, le vol, l’escroquerie. Ils ont un Dieu : l’argent. Et leur objectif est d’intégrer une sphère, une élite richissime, vivre entre eux tout en continuant à exploiter une partie de la population. Mais ils n’avaient pas anticipé la force du rire : la quenelle est un phénomène qui vient du rire, de la bouffonnerie. Même si c’est « je te la mets dans le cul », la quenelle ne sera jamais plus vulgaire que le discours de François Hollande, de Nicolas Sarkozy ou de ceux d’avant et de ceux d’après. La vraie vulgarité est démasquée par cette vulgarité potache et ils sont piégés.

 

Dans votre dernier spectacle, vous déconseillez pourtant à votre fils d’entreprendre une carrière d’humoriste ; vous dites que « l’humour n’a plus d’avenir » et que vous vous « y employez tous les jours »…

Je pense qu’à un moment donné lorsque le rire se rapproche du soleil de la vérité, eh bien, celui-ci illumine… Je parlais de Coluche, qui a carrément amené l’humour aux élections présidentielles ; moi, dans ce bâton de relais qu’on se donne, j’amène le rire jusqu’aux portes de la raison. C’est-à-dire que « nous » sommes la raison et « le sérieux » n’était pas raisonnable. Ceux qui le représentent n’étaient pas raisonnables, regardez où ils nous ont conduits ; avec leurs règles et leurs dogmes extrêmement sérieux, regardez ce qu’ils ont fait de nous… Tout se recoupe, notamment lorsqu’on discute avec des gens qui ont la foi, je pense que Jésus comme le Prophète de l’Islam avaient de l’humour. C’était des hommes qui souriaient. Des personnes qui avaient une paix intérieure qui leur permettait d’avoir un sourire permanent sur la vie et sur les gens. Ce sourire est l’origine du rire. Même si le rire est une outrance, une forme un peu excessive du sourire. Quand je dis à mon fils que « c’est bientôt fini », j’estime qu’on va passer du rire au sourire. Et on va enfin, tous ensemble, sourire sur ce qui est vrai et ce qui est faux.

 

Depuis dix ans, vous avez connu divers détracteurs, y compris violents, qui vous ont agressé ainsi que certains de vos spectateurs et récemment votre régisseur Jacky. Aujourd’hui, des hackers ont piraté votre site, divulgué l’identité et les coordonnées des abonnés comme des personnes qui vous ont envoyé leurs photos de « quenelles »… Votre sentiment là-dessus ?

J’ai effectivement eu droit à tout l’éventail des pressions possibles. On s’en est pris à moi verbalement, physiquement, médiatiquement, politiquement, judiciairement et fiscalement. Ici, avec ces hackers, l’idée est de faire peur aux gens qui pourraient adhérer au mouvement de pensée que je sers, qui m’anime et pour lequel je travaille. Je crois qu’ils se trompent. Après m’avoir diabolisé, ils vont tenter de diaboliser les gens qui, comme moi, ont décidé de se libérer. Puisque, sur le terrain du raisonnement, ils n’ont plus aucun argument : ils ressortent les fouets ! En fait, les esclavagistes et leurs sbires retrouvent leur nature. Ils étaient parvenus à nous faire croire que l’esclavage n’existait plus : on étaient devenus de sages consommateurs. Puis, on s’est dit : « On va rire, quand même. » Ils nous ont répondu : « Non, on ne peut plus rire ! » Alors, on s’est dit : « La vie ne mérite pas d’être vécue sans le rire » et donc, nous, on va continuer à rire. La quenelle est devenu notre signe de ralliement et on s’évade de notre « champ de cannes à sucre » ; à savoir, ce champ de la pensée dans lequel on nous avait enfermés. Alors, évidemment, ils vont rattraper quelques esclaves et les punir. Comme ils m’ont puni. Je leur ai craché à la gueule et continuerai à le faire. D’autres feront pareil, d’autres abandonneront et il y en a qui diront : « Pardon, maître ! »...

 

JPEG - 52.2 ko
Même en Suisse, deux pompiers genevois ont fait l’objet d’une enquête pour avoir effectuer « la provoc qui ne passe pas »

 

Que dites-vous à ces citoyens qui ont peur, à ceux qui ont déjà perdu leur travail pour avoir été pris en photo en train de faire « une quenelle » ?

Vous êtes des héros ! Voilà ce que je leur dis. Vous êtes en train d’écrire l’Histoire et cela ne se fait pas sans certaines pressions. Les résistants français ont éprouvé les mêmes techniques de délation et, pour eux, ça pouvait se terminer de façon beaucoup plus dramatique… Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, nous a prévenu de ce qu’il allait mettre en œuvre. On essaye de nous faire croire que nous avons affaire à de petits pirates. Or, un hacker isolé n’a pas accès à France Info et n’y parle pas avec une voix cryptée ! Si les Autorités, notamment le parquet de Paris, faisaient réellement leur travail, ce délinquant serait déjà intercepté pour avoir commis un acte totalement illégal. Le hacking, c’est du cambriolage, du vol de données ! Mais non, on voit que c’est tout le contraire qui se passe… Attendons un petit peu : on va voir si ce hacker ne va pas être invité chez Drucker, se présenter aux élections ou encore devenir ministre de la Communication (rire). En réalité, c’est la politique israélienne qui donne le « la ». On est dans une société qui se cale sur un racisme officiel et revendiqué issu de « la seule démocratie du Moyen-Orient ». On l’a bien vu avec François Hollande, qui est allé se prosterner et s’agenouiller là-bas… À partir du moment où Israël définit une « démocratie » plus dure, plus violente, avec un peuple qui doit rester sur cette terre et un autre qui doit disparaître, cela doit s’appliquer ici, en France…

 

Vous avez récemment déposé la marque de « la quenelle » et…

Non, c’est une déformation mensongère relayée partout, encore une fois à dessein. À l’origine, la quenelle est un plat traditionnel français. Déposer ce terme n’a donc pas plus de sens que de déposer les mots « crêpes » ou « choucroute ». Par contre, lorsque vous voulez déposer un projet à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle, ndlr) ce qui est effectivement mon cas, vous avez une liste d’une trentaine de catégories. Notre équipe a déposé deux projets bien précis sous deux de ces catégories. Et si vous ne faites pas ce dépôt vous ne pouvez pas réaliser votre projet… Mais le mot « quenelle » n’a pas été déposé comme marque : c’est impossible, ça n’a pas sens et ne veut rien dire.

 

Dans une de vos vidéos, vous avez affirmé : « La quenelle me dépasse ; elle ne m’appartient plus. » Ensuite, la presse annonce que vous auriez déposé le mot dans un but commercial : aucun démenti de votre part. Beaucoup y ont vu une contradiction, sinon un double discours…

Non, non, il y aura une belle surprise… Mais on attend début 2014. Là, vous en saurez plus. Bon, on a déposé les termes « Quenelle + ». Ce sera le titre d’une émission que je vais animer et vous aurez la surprise de découvrir où et sur quel support. Pour le second projet, c’est également très drôle, ça devrait bien fonctionner et plaire à pas mal de gens. Patience : en 2014, vous en saurez plus…

En réalité, autour de ce dépôt, il y a eu une volonté d’essayer de ternir la dynamique de la quenelle. En en réduisant les motivations à une question d’argent. Là-dessus, je suis assez à l’aise : si j’avais vraiment voulu gagner beaucoup d’argent, j’aurais fait comme Gad Elmaleh ou Dany Boon…

L’argent n’a jamais été le moteur de mon travail. C’est amusant de voir les marchands du temple essayer de me discréditer ou de me salir en parlant d’argent, de leur argent… C’est un problème schizophrénique : Dieudonné est comme eux, « Il aime l’argent ! » et à la fois « Il veut casser la société et le système ! »… Faudrait savoir (rire) ?! Si je voulais être un chef d’entreprise, spéculer au Cac 40 et être un « fou du fric », je serais alors « respectable », me semble-t-il ? Non, si je ne suis pas respectable à leurs yeux – ce que je peux tout à fait comprendre –, c’est justement parce que l’argent n’a aucune valeur pour moi. Attention : je ne suis pas stupide et sais m’en servir ! Mais je n’ai jamais été le serviteur de cette chose.

 

JPEG - 54.6 ko
Le fameux « mur des cons » épinglant des personnalités (dont l’humoriste entouré en rouge) dans le hall du Syndicat de la magistrature de Paris

 

Vous en êtes à six condamnations judiciaires. Le Monde estime que vous ne payerez probablement pas vos amendes, car vous voulez aller en prison : vous confirmez ?

Oui, je veux y aller ! Ces procès n’ont pas de sens de toute façon… Je me souviens d’une phrase d’Alain Jakubowicz (président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, ndlr) qui avait dit lors d’un de mes procès : « De toute façon, les médias l’ont condamné : la justice devra suivre ! » Pour lui, c’est clair : ce sont les médias qui jugent et déterminent. La pression qui est mise sur les magistrats est énorme. En outre, tous ceux qui me jugent à Paris appartiennent au Syndicat de la magistrature. Or, l’année dernière, un journaliste a divulgué que dans le hall de ce syndicat existait un « mur des cons » où, entre autres, il y avait ma photo dessus ! Je suis donc jugé par des personnes qui appartiennent à un syndicat où ma photo est épinglée sur un « mur des cons » : c’est un peu étonnant en termes d’objectivité et de neutralité…

 

Depuis dix ans, vous êtes accusé de racisme antijuifs : où en êtes-vous aujourd’hui avec le racisme ? Voulez-vous encore le combattre ou seulement en rire ?

Le racisme est aujourd’hui un argument politique. Moi, j’ai une mère bretonne, un père camerounais, une femme blanche et des enfants de toutes les couleurs. Le concept de races m’est quand même particulièrement étranger. Mais d’accord : je peux être considéré comme « raciste » par certaines personnes. Alors, envers qui serais-je « raciste » ? En fait, selon ces gens, je serais plutôt antisémite, j’aurais une haine particulière envers des gens qui seraient adeptes du judaïsme, je serais donc très critique à l’endroit d’une religion ? C’est vrai que je suis très critique sur la notion de « peuple élu » mais je n’en veux pas aux adeptes de cette religion. Je dis simplement que je suis très critique sur cette façon de voir : c’est une très mauvaise façon d’avancer ensemble ! Et le communautarisme exacerbé me paraît dangereux. Lorsque ces deux notions mises bout à bout donnent le Crif, on a une France qui… Je pense que c’est important de combattre le communautarisme ! Et si l’on vous considère comme « raciste » parce que vous vous attaquez au communautarisme, eh bien, tant pis ! Ce qui ne signifie pas que je développe des raisonnements fondés sur une crainte des personnes qui ont les yeux plissés, le nez pointu ou les cheveux roux. Non, profondément ! Je ne raisonne pas comme ça.

Beaucoup – dont votre ex-collaborateur Ahmed Moualek – s’interrogent ou fustigent votre compagnonnage avec Alain Soral, polémiste racialiste : que fait Dieudonné avec Soral ?

Oui, on a fait un bout de chemin ensemble et nous sommes encore côte à côte. C’est une rencontre qui date d’une dizaine d’années. Il ne m’a personnellement jamais déçu et a toujours été un homme de parole, d’honneur. Nous venons d’univers très différents, comme il l’a dit récemment dans une vidéo (BFMTV – ERTV). Nous ne sommes pas « amis » au sens où on va manger chez l’un ou chez l’autre. Néanmoins, nous participons chacun à écrire une page de l’histoire de ce pays…

 

Dans cette vidéo, Soral s’estime « Français de souche » et vous qualifie de « Français de branche » : ça ne vous dérange pas ?

Tout se discute et je pense que le soleil passe par les branches… On est complémentaire et ça ne me dérange pas d’être vu comme un Français de branche.

 

Lorsque Soral fait cette distinction, il établit aussi une hiérarchisation…

Si, dans son esprit, il y a une hiérarchisation, si c’est plus important d’être « de souche » que « de branche », c’est son problème ! Pour moi, ce n’est pas le cas : nous sommes complémentaires. Mais je dois dire que je suis aussi camerounais. C’est comme ça. Mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père sont enterrés là-bas. J’ai la moitié de ma famille qui vit au Cameroun ; j’aime y aller et m’y sens chez moi. Donc, cela ne me dérange pas de discuter avec des personnes qui me disent que je suis « Français de branche ». J’ai également des racines françaises profondes, bretonnes par ma mère. J’ai aussi des « souches » bretonnes…

 

Vous êtes donc Français « de souche » et « de branche » : pourquoi reprenez-vous ces qualificatifs inutiles, sauf pour ceux qui veulent établir une hiérarchie ?

Oui, je suis de souche et de branche. Et je pense que cette expression de Soral amène effectivement un débat. Il serait là, on pourrait en parler… Je comprends en même temps : l’un de mes deux parents n’est pas français et ce n’est pas un problème pour moi : c’est une grande richesse ! Sans cela, je n’aurais pas eu accès à ce peuple extraordinaire et merveilleux qu’est le peuple béti dont je suis l’enfant. Alors, quand Soral me qualifie de cette expression, il me rappelle que, oui, je suis « Evratang enam M’Bala » ! Et ça me fait très plaisir.

 

Comment voulez-vous faire croire que vous n’êtes pas raciste en vous associant à un leader d’opinion qui a tenu des propos antijuifs et négrophobes ?

En fait, sur Soral, il est important d’accepter l’idée qu’il est bon de ne plus s’opposer. Que ce soit « la souche » ou « la branche », ce qui compte, c’est l’arbre, c’est la France ! Avec ce que nous avons construit chacun dans notre spécialité, on a rassemblé un spectre plus large. Il est beaucoup plus compliqué de détruire ce que nous avons construit tous les deux que d’anéantir un individu, seul, avec une histoire. Tout est fait pour que chacun reste « chez soi » et il était plus facile de mettre Soral dans la case du « nazi » et moi dans celle de « l’islamo-bamboula ». Notre association nous a rendus plus forts contre cela. Et l’un et l’autre. Et a contribué à rendre plus forte cette révolution qui se met en marche… Il y a des gens qui continueront à penser qu’Alain est un raciste ou un racialiste. Comme du côté de Soral, il y a des personnes qui continueront à penser que je suis anti-Blancs. Peu importe. Je crois qu’on a réussi à mettre en marche quelque chose. Dans un combat aussi important, il faut parvenir à faire abstraction de certaines différences et nous, on a réussi à le faire, à montrer que c’était possible.

 

Soral est aussi qualifié de « girouette ». Avant-hier, marxiste, hier au FN, antisioniste sur votre liste en 2009, il se dit aujourd’hui « national-socialiste », puis déclare que vous et lui êtes « la France Blacks-Blancs-Beurs » ; il a récupéré la quenelle durant des années mais veut aujourd’hui labelliser à son compte le « bras d’honneur », un geste « très français sans ambiguïté », pour « ne pas effrayer les juifs honnêtes du quotidien » … Difficile à suivre, non ?

Une aventure est faite de rebondissements, de doutes, d’hésitations, mais on peut juger une personne sur l’entièreté du parcours. Et je pense qu’Alain fait partie de ces rares « Français de souche », comme il dit, à être montés sur la liste antisioniste de manière aussi frontale. Je n’en connais pas d’autres. Il a une histoire, certes, et a eu dans son environnement des gens qui pensent qu’il existe « une race noire inférieure » ; comme j’ai eu aussi dans mon environnement des gens qui pensent que « tous les Blancs sont finalement des esclavagistes en puissance ». Or, il faut que tout le monde comprenne bien que notre émancipation, on la réalisera tous ensemble. C’est dans cette division que l’Empire et nos élites existent et perdurent. Il est donc très important de se rassembler. Malgré toutes les différences et les choses qui passent, ce qu’on a réussi à faire avec Alain, c’est quelque chose qui marquera l’Histoire. Parce que ce n’était pas dans le programme. Qu’on puisse se rencontrer, se parler et faire ce qu’on a fait : ce n’était pas écrit et on a réussi à le faire.

 

JPEG - 49.9 ko
En avril 2013, à Rennes, 3000 personnes étaient venues acclamer l’humoriste controversé

 

Que vous inspire le fait que Marine Le Pen (FN) ait jugé que la quenelle n’était pas « une chose sérieuse » ?

Je pense qu’elle répond de manière politique. Elle dirige une entreprise politique, c’est son activité professionnelle. Néanmoins, elle a fait les choses relativement proprement : c’est le « service minimum ». D’ailleurs, ça lui a été reproché, car il est de bon ton de condamner la quenelle, de manière claire et instantanée. Alors, remettre la quenelle dans le champ du burlesque et de l’humour, bon, c’est finalement l’origine du geste. Maintenant, je pourrais lui répondre : « Vous parlez de sérieux, Marine Le Pen, croyez-vous vraiment que les gens pensent que la politique est exercée par des gens sérieux ? Vous prennent-ils au sérieux ? Ou est le sérieux dans la société dans laquelle nous vivons ? » Nous dire que la quenelle, ça n’est pas sérieux, certes, mais c’est assumé ! Mais vous, Marine Le Pen, votre parti et ce que vous faites, c’est sérieux ?

 

Par contre, avec certaines réserves, Tariq Ramadan soutient le geste qui, selon lui, signifie : « Cessez de nous prendre pour des imbéciles, nous ne nous laisserons ni manipuler ni faire ! »…

Cela ne m’étonne pas. J’ai toujours eu un rapport très fraternel avec Tariq Ramadan. Il y a un lien qui dépasse le champ politique. Chez lui, il y a une compréhension de cette société qui est… Depuis toujours, il fait partie de ces personnes avec qui j’ai un excellent rapport, sans trop se parler, et même si les années passent avant qu’on ne se revoie. J’ai adoré sa définition de la quenelle qui, en même temps, lui correspond bien. Je vous parlais de celle de Romain, celle de Tariq me va. Mais ce n’est même plus à moi d’en juger. La quenelle, effectivement, ne m’appartient plus, de même que cette révolution : j’en suis un serviteur. Contrairement à ce que certains essayent de faire croire avec cette histoire de dépôt de marque, je ne suis pas un gourou ni un leader politique. D’une part, parce que je suis inéligible et, d’autre part, parce que je n’en ai aucune envie : je suis un humoriste !

 

Vous êtes inéligible ? Depuis quand et sur base de quel motif ?

C’est tombé en mai dernier : je suis inéligible pour trois ans. On ne peut donc pas me dire que je suis un homme politique ; je suis moins qu’un homme politique puisque je suis moins qu’un citoyen : je n’ai plus le droit de me présenter à une élection. Le Conseil constitutionnel a déclaré que je n’avais pas remis les comptes (de campagne de la liste antisioniste, ndlr) dans le délai autorisé. La réalité, c’est que la personne qui devait remettre les comptes est tombée malade et a été hospitalisée. Celle-ci n’a effectivement pas respecté les délais. L’usage veut qu’avec ce type d’excuse médicale, on accorde une certaine tolérance… Ici, non : c’était pratique de pouvoir se saisir de cet élément pour m’écarter du champ politique pour les trois prochaines années.

 

JPEG - 25.6 ko
Selon Dieudonné, Mamadou Sakho, le buteur de la qualification de l’équipe de France pour le Mondial 2014, a bel et bien été « piégé »… mais par le service de communication du footballeur

 

Au lendemain de la qualification inattendue de l’équipe de France de foot pour la Coupe du monde 2014, grâce aux deux buts de Mamadou Sakho devenu « héros national », vous avez diffusé une photo de ce joueur faisant avec vous une quenelle. D’aucuns estiment que vous avez instrumentalisé Sakho et l’avez, quelque part, « mis dans la merde »…

Cette perception, c’est si l’on juge que je devrais prendre en considération le fait que je suis une personne justement diabolisée parce que dangereuse. Or, je ne me considère pas comme ça et Mamadou Sakho est venu amicalement voir mon spectacle – je ne lui ai pas demandé de le faire. Il vient ensuite amicalement me saluer dans ma loge. Et, de manière spontanée, on me demande à faire une photo avec lui et sa compagne. Et hop, on fait une quenelle ! Je ne sais même plus si c’est une idée collective ou si c’est Sakho qui l’a demandé. Mais tout cela s’est déroulé de façon spontanée et sans contraindre qui que ce soit. Comme avec Tony Parker, Teddy Riner et plein d’autres qui sont venus faire des quenelles dans ma loge ! Oui, Sakho est venu me voir et j’ai trouvé que ce n’était pas gênant de diffuser cette photo.

En plus, je viens d’apprendre aujourd’hui même (le 21 décembre 2013, ndlr) que c’est un service de communication qui a écrit « sa réponse » sur twitter : « Je me suis fait piéger. » Donc, ils ont parlé à la place de Mamadou Sakho ! Or, à l’évidence, Sakho ne s’est pas fait piéger et cette réponse est évidemment un problème. Qui dit « piégé » dit que Sakho ne savait pas qu’il faisait une quenelle, après avoir vu mon spectacle où je parle de ça pendant 1h20 …

Bref, si on vient après dans ma loge faire une quenelle avec moi, c’est en toute connaissance de cause. Aujourd’hui, je crois comprendre qu’il a bien été piégé, mais pas par moi : par son service de communication… Je lui souhaite maintenant de devenir un excellent sportif. À la fois sur le plan technique et du jeu – comme c’est le cas actuellement – mais également dans la vie, sur le plan des valeurs. Il a aussi un rôle à jouer dans l’émancipation de tous ces gens qui réclament justice et vérité. Mais lui plus que d’autres. Parce que cela m’a été rapporté, beaucoup, dans son environnement, lui ont dit : « Mais non, Mamadou, tu ne t’es pas fait piéger : on fait tous la quenelle à la maison ! Et chez toi ? On ne fait pas la quenelle ? » Ben évidemment, chez Mamadou, à la maison, on fait tous la quenelle, je sais ! (rire). Il faut désormais qu’il devienne plus imperméable aux pressions, tout en restant ce sportif de très haut niveau…

 

JPEG - 95 ko
Le 7 novembre 2013, le quotidien belge La Dernière Heure annonçait l’abandon par le parquet de Bruxelles des poursuites contre Dieudonné pour « propos antisémites et incitation à la haine raciale »

 

La dernière fois que vous êtes venu à Bruxelles, il y avait 200 policiers pour censurer manu militari votre spectacle, sur ordre du Bourgmestre de l’époque, Freddy Thielemans… Où en est le dossier judiciaire ?

Mes avocats belges, Me Courtoy et Me Laquais ont fait un excellent travail ! La dernière étape remarquée de ce dossier fut l’abandon des poursuites contre moi par le parquet de Bruxelles. Mais bien sûr : aucun article en France ! Néanmoins, c’est une affaire qui risque de devenir une affaire d’État. Lorsqu’on va s’apercevoir que l’action de la police était illégale, il va falloir des responsables. Qui a donné cet ordre illégal ? Comment ? Pourquoi ? Soit les motivations précises de cette action de censure. Pour les Belges, ça va être un débat important et intéressant de société.

 

Allez-vous revenir vous produire à Bruxelles ?

On va tout faire pour revenir jouer en 2014… C’est toujours un problème de censure et de pressions. C’est uniquement ça ! Autrement, je serais déjà revenu jouer depuis longtemps. C’est un des publics que j’adore et c’est à côté de Paris, en plus…

 

Au niveau idéologique et politique, avez-vous conscience que vous ne pouvez l’emporter dans le rapport de force avec les lobbies français pro-israéliens (Licra, Crif, AIPAC) et l’État d’Israël ?

Il est clair que, sur papier, le combat pour l’émancipation de l’esclave est un combat perdu d’avance. Mais c’est la raison pour laquelle il doit être mené ! Peu importe : le but, c’est l’état d’esprit dans lequel on accomplit le parcours. Il s’agit de se libérer. Même si la libération intervient quelques générations plus tard. Au moins, on se sera inscrit dans ce chemin-là.

Retrouvez Alain Soral et Dieudonné sur Kontre Kulture :

Signer la pétition demandant la dissolution de la LICRA :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Belle lecture,excellent travail,merci E&R !

    Vive la Révolution !

    Les paroles d’une chanson,en guise de commentaire,et comme message de remerciement et de félicité,pour cette année écoulée et celle qui s’annonce,à mes deux héros français,Dieudonné et Alain Soral,ainsi qu’à tous les gens d’E&R.

    Il y a la pluie,les jours d’orages,
    Quand on ne croit plus à rien.
    Il y a la nuit,mauvais voyage,
    On ne sait plus ce qui est bien.
    Marchand de rêves,menteuses de charmes,
    Qui nous séduisent,nous désarment.
    Et puis il y a l’instant,
    Ca vient de là-haut.
    Tout devient plus beau.
    Quelqu’un vient changer le décor,
    Et nous fait croire encore,
    C’est plus fort que les mots.
    Entre un regard et un soupir,
    Il reste un mot à dire...Merci
    Il y a l’espoir,des faux amis,
    Qu’on s’est vu suivre pour rien,
    Tous ces départs,ces choix de vie,
    Qu’on a remis à demain.
    Trop de mensonges,trop de blessures,
    Pour qu’on enlève son armure.
    Et puis il y a l’instant.
    Ca vient de là-haut.
    Tout devient plus beau.
    On se découvre et on respire,
    On a qu’un mot à dire...Merci
    Tu en as mis du temps,
    Mais tu es là maintenant.
    Quelqu’un nous devient essentiel,
    Chaque seconde éternelle...


  • Extraordinaire.
    Un texte qui restera dans l’histoire.
    Bonne soirée à tous, et heureuse année 2014 !


  • Petition ! A monsieur le premier ministre.

    La Quenelle, grande cause nationale !


  • Je continuerai à apprécier Dieudo en tant qu’humoriste et pour son franc parler. Il est assez lucide sur le phénomène quenelle, en revanche il plane sur les questions "raciales" et est enfermé dans sa négritude. Quant à son idylle avec Ramadan, là j’ai eu un choc^^, il parvient à enfumer pas mal de monde celui-là décidément. Quand j’écoute Dieudo sur ces sujets, je comprend pourquoi et comment Sankara et Maclom X se sont fait buter. Je pense que tous étaient des mecs hyper sincères dans leurs convictions et donc en amitié mais c’est justement ce qui les a perdu au final. C’est le piège que peuvent également rencontrer à l’opposé les suprématistes blancs qui finissent par s’entretuer entre eux, c’est souvent ainsi que ça finit (idem pour les gangs, les mafiosi...) S’il suffisait de se ressembler ethniquement (race, religion, pays d’origine) pour créer le meilleur des mondes, cela se saurait, en général c’est paradoxalement l’inverse qui se produit.


  • "Que ce soit « la souche » ou « la branche », ce qui compte, c’est l’arbre, c’est la France !"
    Merci Dieudo, tout simplement.
    Bonne soirée et meilleur vœux 2014 à tous..


  • #652926

    Superbe entretien d’un Dieudonné en grande forme intellectuelle,chaque réponse est pleine de sens,bien formulée & le tout articulé impeccablement,Dieudonné a plus que jamais une claire vision de son combat contre le systeme !
    Et la surprise pour 2014 & Quenelle +,ce ne serait pas un programme avec une agence d’un pays quenelleur ?
    Poutine aurait déclaré accorder son aide a toutes les forces dissidentes opposées a l’anti-tradition mondialiste,ça semble trop beau pour etre vrai...


  • Grisé par les sondages il y a quelques temps, le maranne Valls, serviteur zélé du sionisme, rêve de remplacer l’actuel locataire de l’Elysée. Ses actions anti-démocratiques, partisanes envers le "peuple élu" qui fait et défait les présidents en France, ses invectives et menaces contre Mr Dieudonné veulent être un tremplin vers le pouvoir au plus haut sommet de l’Etat français.

    En se faisant le champion de l’anti-dieudonisme, il croit gravir les marches vers la plus haute fonction, il ignore que dure sera sa chute.

    Mr Dieudonné gagne de plus en plus de terrain, il y a une réelle prise de conscience de ce qui se passe actuellement en France, celà grâce à cet humoriste qui jouit de plus en plus de notoriété et de soutien.


  • bonne a année a E&R, l’année été explosive Chapeau-bas
    vous êtes des hommes.


  • #652948

    Je n’arrive pas à comprendre comment on a pu en arriver là après ce qu’il s’est passé en mars et avril 2004 avec le prophète Guillaume. Je sais qu’on ne doit pas en parler mais ça m’attriste que l’humanité ait choisi de l’ignorer alors qu’il pourrait sûrement arranger les choses.


  • j’ignore comment tout cela se finira... dans ce spectacle tragico-comique teintée de quennelles fantastiques, les spectateurs sont priés de jouer quel que soit leur rôles !!! the show must go on !!
    belle interview avec des questions de qualités


  • Dieudo, je te suis. Je suis comme toi, j ’ai vécu la même France que toi, celle de souche et celle de branche. Mon père issue de l’esclavage mandingue caribéen et des indiens Zapothèques, ma mère, francontoise avec un souffle de la Russie blanche exilée.

    Cet interview est un manifeste à mes yeux. Qui mieux qu’un métis peut voir tout le grotesque de l’identification à une race , à une couleur voire à une culture, somme toute, si récente et temporaire.

    Le travail de libération ne fait que commencer. Lorsque toi, moi , nous tous, aurons réalisé que nos maîtres autoproclamés , cooptés ou même élus ne sont pas même rendu maître de leur pensées , ni de leurs faits et gestes alors nous pourrons également nous tourner vers soi-même pour s’interroger sur la nature profonde et immémoriale de notre esclavage à la matière et de notre conditionnement

    Nous avons été réduit à la servitude parce que nous avons accepté de jouer le jeu pipé de la satisfaction des sens. Ces maîtres, experts en tricheries, mensonges et vols nous ont mené là où nous croyions être notre bien ultime : la jouissance des ressources de ce bas-monde.

    Aujourd’hui , le roi et ses minions sont nus comme des vers. Ils ne cachent même plus leur lubricité, leur rage ni leur avidité tant l’illusion dans laquelle ils se sont jeté à corps perdu les enveloppent d’une fange tiédasse et pestilentielle. Les effluves nauséabondes qu’ils évoquent sur les ondes à longueur d’années sont les remugles de leur propres rots qu’ils prennent pour de bons mots et de beaux discours pendant qu’ils remâchent frénétiquement du déjà mâché.

    Ton humour, que dis-je, ton esprit, caustique, a fait office de déboucheur. Le siphon s’est désengorgé, la pression du peuple fait maintenant ventouse pour évacuer par le bas cette masse putride d’accapareurs et de corrupteurs du bon peuple.

    Gloire à toi , Dieudonné le bien nommé. Puissent les anges des trois mondes continuer de te protéger dans ta mission salvatrice et tenir à l’écart les bonobos diarrhéiques qui gesticulent horripilés sur les trottoirs , dans les studios et les salles de rédaction.

     

    • Bravo Mimile pour ce texte, Dieudo pour cet entretien décapant qui sonne comme le manifeste d’un tournant historique, je crois que 2014 va être l’année du vent, que dis-je, de la tornade auto-nettoyante. On va enfin y voir plus clair et reconstruire sur du propre. J’entends l’âme du pays qui se réveille, 2014, je souris à la quenelle.

      Merci Dieudo, Alain, tous les autres et chacun.

      La Quenelle, symbôle profondément laîc et non-violent.

      Quelle est donc la véritable nature de ceux qui voudraient l’interdire ?


  • En fait, en rêvant, on pourrait supposer que la communauté organisée puisse un jour remercier Dieudonné et Alain Soral pour avoir été capable, par leur travail de rassemblement, de lui éviter le pire.

     

  • 31/12/2013/20:18
    Ce qui nous sert de Président de la République bave à l’arrière de mon écran plat.
    Il est quand même beaucoup plus comique que Dieudonné.
    Il aborde quand même beaucoup plus de sujets que Soral.
    Avec Dieudonné, on sent que c’est de la plaisanterie, de l’humour.
    Avec Hollande, c’est tellement bien joué, l’air niais tellement bien pris, avec le sérieux le plus total, qu’on attend la chute qui, j’espère, viendra vite et sera la plus fracassante possible.
    Il passe d’un sujet à l’autre sans transition, slalomant.
    Euh ... 20:13. C’est fini. J’ai pas vu la chute.
    Maintenant c’est des Guinéennes que j’ai déjà vu dans des camionnettes mais cette fois en costard cravate et masculins et blancs.
    J’y comprends plus rien.


  • Merci pour l’interview, ça fait du bien !!!


  • #653079
    le 31/12/2013 par yéti déporté au Benêtland
    Dieudonné et Alain Soral : soutien réciproque dans la tourmente (...)

    « Par une sorte de transmutation de l’anti-impérialisme des années 1970 en lutte des races, le Palestinien, l’Africain, mais aussi le Français de souche, en tant que représentants des peuples autochtones en sont venus à représenter l’antithèse absolue du colon juif déraciné et sioniste, désespérément à la recherche d’une terre où il puisse exercer ses méfaits et sucer le sang de ses victimes »
    Jean-Loup Amselle (La Tribune)

    Analyse assez juste mais le juif est à étendre à la classe "Seigneur Capitaliste".
    Seulement cette anti-impérialiste s’appuie aussi une métaphysique de l’anti-modernité décrite par Tocqueville, Nietzsche, Marx, Levi-Strauss, Mauras, Arendt etc ... Et Poutine n’a parfaitement saisi en proclamant son "soutien aux défenseurs des valeurs" ... Le mouvement prend son habit de révolution-réactionnaire, et ainsi puise dans toutes les idéologies, sauf celle du Dieu Caddie. Mais ceci ne fait pas une idéologie cohérente.

    La première aliénation moderne fût le dépeçage des communaux paysans (et des biens des églises), suivi de l’éradication de la famille paysanne traditionnelle autonome et solidaire sur son lopin de terre.
    Alors naquit la société, la Nation, égoïsme collectif abstrait, comme "propriété collective" succédané à la précédente, la vraie propriété d’une parcelle de la Terre de plein droit, le partage des pâturages antique.

    La deuxième aliénation est le déclin des Nations, dernier refuge des pauvres comme le disait Jaurès. C’est la force de toutes les théories nationalistes (les racistes la remplaçant par un ersatz, la race, quand la nation est détruite).
    Mais la propriété collective est évidemment une contradiction en soi ... d’où la puissance de son ennemi, le Dieu Caddie.

    Au dernier stade aliénant l’Humanité, la Terre, devient le bien collectif. C’est le boboïsme justifiant les migrations des esclaves, des usines et des capitaux, et l’indifférenciation généralisée. La famille, la race, la nation, la religion sont de vieilles lunes. Le bobo, pour une totale liberté individuelle virtuelle, s’en remet à la puissance d’un seul, le GlobalState.

    Ainsi le processus d’aliénation déclenché par l’expropriation de l’autonomie des individus n’ira qu’en s’amplifiant, aboutissant à la toute puissance de Seigneurs Capitalistes Cyborgs immortels, sur le Grand Marché planétaire, leur grande plantation.

    Le benêt futur possédera collectivement virtuellement toute la Terre, en fait plus rien.

    _


  • Là Dieudo, cette interview et tes réponses doivent être gravées dans le marbre !
    T’es un génie mystique envoyé par Dieu le Créateur de tout l’Univers et du porte bien ton prénom... Dieudonné. Pour toujours !
    Restez soudés, Dieudo et Alain à tout jamais !
    C’est mon voeux le plus cher... et j’en pleure !
    Mes meilleurs voeux !


  • Cet article du site "femmedechambre" est vraiment impressionnant... J’avais encore, je l’avoue (car je ne connais l’homme qu’indirectement, par ses prestations scéniques, et non personnellement), quelques doutes sur son "niveau" exact, sur ses capacités d’analyse, de synthèse... Mais là plus du tout. Assurément, il est bien au dessus du soleil... Et les propos - à la fois empreints d’une grande lucidité, et où transpire une humanité à fleur de peau - que dieudo tient dans cet article, me confirment ce que je pressentais, sans encore bien le comprendre : c’est exactement cela qui fait si peur à nos petits chéris de cette république de catins... Ils ont en face d’eux un type d’une intelligence, d’une virilité et d’une adresse redoutables. La violence hideuse, phénoménale, et étrangement coordonnée, de l’assaut qui vient d’être lancé contre lui par les armées de cette république de pantins, prouvent largement mon propos. Dieudonné est bien plus qu’un bouffon génial, et nul doute que les dits pantins l’ont enfin compris. Il est une comète. Il est d’un autre monde. Il est une quenelle intersidérale à lui seul. Et comprenons bien que cette quenelle n’est encore que dans sa phase d’approche. L’impact final est assurément pour bientôt. La maison brûle. Les rats s’agitent et cavalent en tout sens, griffant, mordant comme des tigres. Nous les verrons bientôt sauter par les fenêtres ! Comme il en a été de tous temps.

     

    • Sauf que la démocratie gouverne mal mais se défend bien. Quitte à exterminer une partie de sa population, comme en 1793 en Vendée Bretagne (170 000 morts ou disparus, hommes femmes enfants vieillards). Rappelons aussi que la démocratie athénienne à condamné Socrate à mort...(hé oui, Monsieur Chouard) et que Coluche n’a pas eu le temps d’atteindre l’âge de la retraite. Je n’ai aucune confiance en ceux qui gouvernent aujourd’hui. Ce sont des barbouzes en puissance, mais la guerre pour les renverser va être très dure !


  • Merci Dieudo,

    pour le combat mené, tes convictions sont justes et mesurées.
    En ces jours de duels incessants, les visages se découvrent et laissent apparaître de nouveaux et perfides ennemis.
    Le peuple de France te soutient un peu plus chaque jour, enfin te voilà récompenser de ton dur labeur .
    Un grand nombre de fervents quenelleurs ne baisseront pas les bras....

    Courage et lutte seront les maîtres mots pour cette année 2014.

    Tous mes meilleurs vœux à tous !


  • Soral et Dieudo ne vous fâchez pas ! c’est ce que le Système cherche !

    RESTONS UNIS ET MEILLEURS VOEUX POUR CETTE NOUVELLE ANNEE !

     

    • CURIEUX !
      La séparation des pouvoirs ! (législatif, exécutif, judiciaire !)..., Mr WALLS ancien étudiant en histoire de la Sorbonne a oublié ses bases !
      Ancien Maire d’Evry qui a tenu des propos envers les personnes de couleurs dans une vidéo, et dans une autre, il affirme "colérique" Merde ! qu’il est attaché à ISRAËL !

      Et pourquoi dit-il cela ?

      Que se passe t-il en FRANCE ?

      Je réponds simplement, le pouvoir politique ne répond plus efficacement à la légitimité du peuple français, condamne l’Islam, et le nationalisme montant, voire le patriotisme français qui dit non au sionisme.

      Les associations teintées de sionisme, le CRIF, la LICRA, la LDJ, les médias dirigés par le pouvoir sioniste paniquent ! Car les français sont majoritairement contre et expriment une QUENELLE EPAULEE DE 170.

      NON, il ne s’agit pas d’un signe naziste inversé (Caroline Fourest), non plus d’un signe antisémite, en France, nous ne sommes pas antisémites et nazis. C’est une récupération politique car les français et musulmans font front au sionisme et PANIQUE A BORD.

      Le parti socialiste dont Hollande et Valls exécutent les conseils sionistes !

      Fini les élections sont perdues Messieurs et bonne pub pour la DISSIDENCE !


  • Bravo Dieudo !! Le ton est donné !! Les instruments ont fini de jouer faux !! Bonne année 2014 ! L’année du réveil !


  • Parmi les gens de l’entourage de dieudo qui pensent que les blancs sont des esclavagistes il y a olivier mukuna l’auteur de cette interview. Le mec essaie de faire cracher dieudo sur soral mais raté mec.

     

  • Dieudo et Soral , ne baissez jamais la garde ! Vous êtes le dernier rempart contre le système oppresseur censeur et répressif qui gouverne ce qui reste de France .. Vous êtes la dernière lueur d’espoir pour toutes les victimes qui tentent de lutter contre l’imposture. Que l’année 2013 soit pour vous le "brouillon" de ce qu’aura a subir l’élite autoproclamée en 2014..


  • Dieudonné est en train de révolutionner notre monde moderne. Grâce aux aléas de la vie, il s’est façonné un caractère noble et respectueux et avec sa rencontre d’Alain Soral, cela en devient presque mystique. Longue vie à toi Dieudo et à toi Soral. Joyeuse quenelle 2014 !


  • Bonne années à toute la dissidence.
    Quenellement votre.


  • Bonne année à toutes et à tous , longue vie à dieudo , Alain S , et tous les camarades de lutte, Vive la France !!!


  • Laissez moi vous dire que Dieudonné est l’artiste de l’année !

    Il a réalisé un HAPPENING que lui envierait n’importe quel plasticien ou écrivain !
    La QUENELLE est une performance artistique dont l’impact,en France,en Europe, s’est révélé démesuré !

    Un juge s’était permis une critique sur le « manque de distanciation » de Dieudo !
    Quelle erreur !!..Un humoriste la possède naturellement et Dieudonné mieux qu’un autre !

    Un président du CRIF,relayé par un puissant réseau médiatique et politique ,a prétendu y déceler un côté blasphématoire par le truchement une définition volontairement assez hallucinante et en prenant pour exemples quelques photos prises devants des symboles de l’holocauste de la WWII… !!

    Mais la perception qu’il a de ceux ci n’est pas celle qu’en ont vu les gars posant devant !

    La laideur de certains monuments,encombrant et gigantesque comme celui de Berlin…l’image donné de ceux ci par le système et sa télé,en ont fait de nouveaux symboles religieux semi-laïque !
    Le caractère quasi obligatoire de déférence envers ceux ci ont provoqués ces réactions photographiques !!!…
    Pas de tags vengeurs ou de profanations à la FEMEN…juste un geste à l’attention de leurs promoteurs « commerciaux » et agents du système !

    Quand le chevalier de la barre,à Paris ,au XVIIIe siècle avait refusé de saluer,comme c’était l’usage,une procession ,parce que,voltairien,il n’y voyait qu’hypocrisie et propagande d’un pouvoir encore intact ;l’église de France..Cette dernière l’a fait brûler,après procès, en place publique !!

    Il y a d’autres moyens,plus moderne,de brûler un hérétique,aujourd’hui quoique on sait qu’un « accident » est vite arrivé,aussi !

    Dieudonné n’est ni raciste ni antisémite mais refuse simplement de se prosterner devant les marchands du nouveau temple sioniste et sa grosse artillerie de campagne !!!

    Il a raison,c’est un artiste…Il n’est d’aucunes sectes ni côteries..Et puis,ne dit-on pas que le poète a toujours raison ?


  • Un grand merci a Alain Soral, de pouvoir lire du Dieudo (ne pouvant le visionner sur YouTube
    ...restrictions d’acces de certains pays !) : ensemble nous pourrons passer le col du Mt. Zion, en chantant la victoire qui s’annonce :)
    Bonne Annee 2014


  • A Égalité & Réconciliation, à Dieudonné et son équipe, je présente mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite pour 2014.

    Je suggère bien modestement, au site E & R d’afficher côte à côte, les photos de Dieudonné souriant en permanence et du sinistre de l’ Intérieur tourmenté, stressé, voyant la haine sourdre de partout. Histoire que vos lecteurs, sans cesse plus nombreux, se fassent leur propre idée, sur celui des deux, qui inspire le plus, la hééééééééne ou la schizophrénie.

    Meilleurs vœux de réussite et de bonheur aux gens NORMAUX !


  • Bonne année à tous,je verrai bien cette année Dieudo et Soral à l’élysée et à Matignon,c’est des hommes de cette trempe dont la France a besoin,rien est impossible,vivement le grand ménage,la révolution de la quenelle qui se glisse dans leur c... est en marche,c’est pour ça qu’ils sont inquiets .


  • Super Dieudonné ! L année commence en fanfare grâce à toi


  • J’ai lu cet article avec beaucoup d’attention hier après-midi, voilà un vrai article avec des questions structurées, des réponses cohérentes et pleines de bons sens

    Quand est-ce que l’on aura des journalistes en France capable de produire la même chose ?

    Bonne année à toutes et tous


  • Soral et Dieudonne NE VOUS FACHEZ PAS......L’empire n’attend que ca.
    Nous vous soutenons pareil tous les 2 de la meme maniere.... trouvez la bonne distance et le respect mutuel necessaire mais surtout NE VOUS FACHEZ PAS.

     

    • Alain et Dieudonne sont un ensemble coherent et visible, d’un Nombre 1, que nous sommes face a cette mascarade/supercherie des adorateurs de Zion, :
      7 doigts d’une main malefique soutenant leurs acolytes de la tribu Zelue d’Hollande, Valls, Rothshild, Crif Siecle, Moscowiczy, Sarkhazy, Attali, Cohen contre le Peuple de France (meme bigarre, chacun reste a sa place, sans devenir le cancer d’un semblable, au dela des generations futures !)


  • Canal a été beaucoup plus rapide à dénoncer en couinant la quenelle faite chez barthes (et en baissant son froc) que pour s’ excuser sur la petite chanson "marrante" (berceuse) faite fin décembre sur le massacre des tutsis...c’ est vrai que les tutsis n’ ont pas de kippa.Affaire à suivre. Bonne année et fraternelle quenelle à tous.


  • La conclusion que va tirer le lecteur lambda : le racisme c’est mal.

    Voilà comment le système se sert de la "quenelle".


  • bonne année 2014 de resistance et de combat et merci à dieudo ,alain soral ,philppe hillard,salim laibi,marion sigaut ,farida belghoul...etc..et à toute la famille E&R ,aux quenelliers de toutes origines et condition social !..la lutte continue coute que coute et de toute maniere revenir en arriere est impossible...ça passera ou ça cassera inchallah !!!


  • Faudra m’expliquer un jour en quoi Soral est racialiste et négrophobe. Je crois que pour certains, la victimisation est et restera bien ancrée. Suffit pas de dire : Israël et BHL c’est pas très bien... et continuer le numéro du PS. On dirait du Mukuna.
    Je rappelle qu’il y a encore peu, Cardet appelait les de souche à arrêter d’avoir peur de se faire traiter de raciste pour se faire entendre un peu plus sur des questions sensibles. Quant à Soral, il passe une bonne partie de chacune de ses vidéos à défendre les français de branche (faudra m’expliquer en quoi on fait une hiérarchie).

    Vive Dieudo, vive Soral, bonne année, et tant pis à ceux qui comprennent pas pourquoi ces deux seront toujours ensemble !

     

    • Tu ne crois pas si bien dire, l’entretien est signé Olivier Mukuna, qui a évité soigneusement de répondre aux questions de Soral, ce qui prouve qu’il n’a rien à lui opposer sur le plan de la raison.

      Dieudo est dans une logique et un déterminisme différents de Soral, donc il essaie de tenir en équilibre entre ces 2 positions éloignées (en tant que Français anticommunautariste, je penche évidemment pour les positions de Soral).

      Soral n’est évidemment pas raciste ni négrophobe, ni islamophobe, ni homophobe... et ça me déprime un peu plus chaque jour de voir autant de gens de mauvaise foi et intolérants ou faisant exprès de ne rien comprendre.


  • Il y a du Jésus dans Dieudonné (qui porte bien son nom en l’ocurence), et chez Valls, à l’élocution et à la gestuelle d’un Hitler (ne lui manque que la moustache), il y a toute la férocité et l’esprit de vengeance d’un marchand du temple n’acceptant pas qu’un simple "gueux" (même pas membre du sanhédrin) puisse lui faire l’affront de le remettre en question.

    Espérons que Valls et sa bande ne nous le mettent pas en croix

    Addenda : Les fascistes de demain se feront appeler antifacistes (Winston Churchill)


  • A diffuser partout... Sans aucune restriction, cet article résume parfaitement ces 10 dernières années de censures, mensonges, calomnies de la part des médias et autres "associations" aux ordres, qui ont les clés des studios télé et radios pour répandre leur fiel. A diffuser très largement donc (Facebook, Tweeter entre autres). Ceci est une bataille de communication, et nous ne la gagnerons qu’ensembles...


  • Difficile de croire qu’Alain Soral est racialiste. Il n’y a que des cosmopolites et des racistes comme Mukuna pour le croire. Dès que l’on est protectionnistes et anti-immigrationnistes, vous être taxé de racialiste. En fait, pour Mukuna, le France n’est pas un sanctuaire français que le peuple de France devrait protéger et sauvegarder afin d’en pérenniser les traditions et coutumes mais un hôtel où n’importe qui a le droit de venir s’installer comme le dit Attali. Mukuna, c’est le genre de type a soutenir l’indigénat de PS pour toucher des allocations, communautariser la France et appeler à voter PS pour permettre la légalisation du mariage homosexuel, le bombardement de la Côte-d’Ivoire, de la Libye et de la Syrie et ensuite venir insulter les français de racistes et de néo-colonialisme.


  • 2. Anelka
    devoir sanctionner l’émotion ultime (d’un sportif de dimension international) qui est l’aboutissement de l’engagement d’une vie sociale et professionnelle et reconnu par des milliers de supporters, etc.......
    et l’obliger à canaliser cette émotion ?
    ce n’est pas autre chose que de lui demander de renoncer à sa virilité.
    à développer

    moi


  • 3. marine lepen

    l’obligation impérative de se positionner (pour ou contre dieudo) selon la ligne posée par valls ne souffre pas d’exception, certes,
    mais la réponse en face doit être toute aussi tranchée

    « moi »


  • quelqu’un pour répondre à la tete de kon "Michel William Jacques Verheyden" ?? en fait certainement un troll de sion qui persiste a prendre les fans de Dieudo et soral pour des demeurés (5 fils de ce genre de cet abruti). Je n’ai pas fessebouc pour mettre cet ane en face de ses mensonges.
    Article sur myriam leroy, celle qui insultait Dieudo en lui conseillant sur Anal+ (le C est parti avec la connerie)de se fait une boulette et se la mettre dans le fion...
    Hardi les gars, une remise en place de faux belge, une fois !
    Mais vous verrez que les belges, moins informés que les francais , le soutiennent aussi dans leur majorité.

    http://www.rtl.be/people/people/new...



    Michel William Jacques Verheyden · Meilleur commentateur · Homme a tout faire à Les Fauvettes, YWCA de Louette-Saint-Pierre
    C’est pas vrai ça, Israel (qui ne demande qu’a être reconnue et a se que l’on lui foute la paix) et la Syrie (partie islamiste qui continue a faire la guerre religieuse) sont en guerre depuis des années et des années, Il y a une différence entre les 2 le premier va vers une évolution et le 2em va vers une régression religieuse qu’ils veulent imposer au monde
    Et la on repart vers dieudonné qui veux que la France, la Belgique (enfin l’Europe) devienne des état islamique, et du coups joue avec les mots pour manipuler les gens dans leur sens.

    Et doit-je le rappeler que les ennemis de l’islam sont les Juifs, les chrétiens et les athées, ils utilise le mot **sionisme** pour cacher leur véritable intention.

    Dieudonné doit une somme astronomique aux impôts qu’il refuse de payer pars-que soi disant c’est complot israléo-sioniste-maçonnique, il a même fait racheter ses emprunts pour ses biens immobiliers à ses fans !!!
    A chaque fois qu’ils doit aller au tribunal il s’arrange pour faire payer la facture a ces fans

    Comme je le disait il vous manipule et vous endoctrine dans une guerre interne en Belgique et en France qui n’a pas lieux d’être chez nous, et vous fait croire mon et merveille.

    Je suis triste de voir mes compatriote et mes voisin français se faire manipulé aussi facilement, alors qu’avec nos gouvernement on sais qu’il tienne que la moitié de leur promesse mais que l’on continue d’avancer vers une égalité pour tous.
    Répondre ·
    · 28 décembre 2013, 14:24




    vu le niveau d’analyse politique sur la Syrie, ca ne devrait pas être difficile de clore le bec à cet individu

     

  • Bonne année à tous

    2014 année de la résistance

    bras d’honneur, quenelles et sac à vomi seront de la partie !!!!!


  • Dans cette entrevue, Dieudonné montre qu’il a une claire conscience du combat que lui et Alain Soral mènent. Ce texte mérite de figurer, aux côtés de ceux, toujours magistraux, d’Alain Soral, dans le bréviaire de philosophie politique pratique à l’usage des citoyens lambda. L’alliance d’un artiste développant une esthétique de la liberté et celle d’un penseur (et néanmoins également artiste) rompu à la dialectique hégélienne ("algèbre de la révolution") et procédant sur la base d’une culture phénoménale, cette alliance-là a, en effet, de quoi effrayer les tenants d’un système profondément vérolé et promis à une fin prochaine.
    C’est pour cela que cette alliance sera combattue sans répit. C’est pour cela qu’il faut la préserver comme la prunelle des yeux.


  • 1. autre argument

    le personnage incarné par dieudo a pu se dire dans son fort intérieur que :
    en repensant à la réaction de partrick cohen affirmant qu’il faut une liste de personnes à ne pas inviter sur les plateaux tv, que "dommage que les héritiers de cette soha n’aient pas compris que ce massacre a commencé par la mise en place de liste
    et le seul mot lâché = "dommage"
    comme dans la première scène de citizenken

    moi


  • Bravo, très bon interview, de qualité.. et d’actualité.


  • 4. pour le reste de l’article

    excellent, du grand art, voire de l’orfèvrerie
    ciselé et tout en finesse
    seule une inspiration surnaturelle
    permet d’atteindre cette perfection
    autre explication est le bien venue

    moi


  • Alain soral est d’aprés moi un des meilleurs débatteurs en france,malheureusement on ne lui donne pas l’occasion ces dérniers temps de montrer pour ceux qui ne le connaissent pas ou peu,ses facettes dans cet éxércice intélectuel ,mais force est de reconnaitre que dans cet éxercice,en dehors d’étre le meilleur humoriste de françe,c’est une lapalissade,diodonné dans cet art n’est pas mal du tout ,certes une interview n’est pas à proprement dire un débat,mails il en ressort toujours l’aspect perspicace ou pas de la personne,bref,éblouissant dieudonné qui par le contenu de l’article a fait rejaillir son humanisme (pas béat )et sa grandeur ,en subimant avec simplicité et intéligence son rapport avec soral,émouvant et beau.


  • Je ne me lasse pas de relire cette interview,un véritable régal intélectuel,pour les sujets de baccalauréat de philosophie le ministre de l’enseignement supérieur peut dormir sur ses lauriers pour un bon laps de temps,philosophie pour philosophie,philosophons pour le plaisir sur une question abordée et dont on peut accorder la primeur incontestablement à soral,c’est le fameux dénominatif français de souche,français de branche,moi qui ne suis ni l’un ni l’autre,mais qui suis amoureux de la france quand elle est en accord avec ses véritables valeurs,j’éstime qu’il n’ya aucune sorte de hierarchisation en employant ces qualificatifs car sur un plan strictement botanique,une souche est vitale certes mais que vaudra t-elle sans ses branches.des branches systématiquement coupées plongeront dans l’anonymat la souche et réciproquement des branches sans souche ne verront jamais le jour,de ce simple constat naturel trivial doit se conclure une reconcilation harmonieuse de fait si l’humain venait à réspecter la nature.9


  • Bonjour à tous ! Que dire de plus ? A 18 ans j’ai pris le train destination société Je suis montée dans la wagon PS , on m’a dis que je n’avais pas de place assise donc j’ai changée de wagon. Montée dans le wagon Npa, pas de chance ! Je ne pouvais pas me poser avec mes bagages d’idées (pas de place). J’ai du quittée le train société . Que faire avec ces bagages qui détruisaient mon esprit et mon cœur ? Enfant de la terre ! l’injustice est elle le reflet de mon cœur ? Oh ! Seigneur ! Y a t il un wagon pour mes fesses et mes bagages ? J’arrive dans un wagon pas de nom ! Remplis de bagages, à perte de vue, c’est étrange ! . Ces valises sont identiques au miennes !!!!! Merci seigneur j’ai trouve mon wagon !! On est en 3 eme classes après le wagon média après le wagon politique et showbiz mais qu’est ce qu’on est nombreux ! Nos visages sont justes !!! Merci Alain dieudonne et tout ceux qui sont dans l’ombre. J’ai failli quitté ce train !!!


  • Le journaliste est spécial avec ses questions sur Soral le ’racialiste’
    ça veut dire quoi racialiste dans leur bouche ? penser qu’il y a des ’races’ ou qu’il y a des noirs des blancs etc.. qui sont liés à des cultures etc.. ?
    Ensuite toujours le même argument sur le Français de souche... en gros on pourrait pas se définir autrement que comme Français (qui ne veut rien dire d’autre que ’citoyen’ de la république)
    Certains seraient français d’origine italienne, maghrébine, africaine etc.. exalteraient leurs origines mais les autres ne seraient que de simple citoyens français ???

    Français de souche signifie tout simplement ’indigène’, la majorité des gens vivant en métropole aujourd’hui.
    évidement que des gens se sont qualifiés comme ça suite à une immigration massive d’autres peuples, sinon il n’y a pas d’intérêt, c’est une réaction face à un bouleversement de son milieu naturel.
    Le problème c’est que selon cette république, les ’Français’ pourraient demain être tous asiatiques, bouddhistes et parler allemand que ça ne changerai rien.. d’où l’intérêt de se définir comme Français de souche, il s’agit juste de défendre sa civilisation,
    tant qu’aux délires de hiérarchie, il me semble évident que les indigènes de tels ou tels territoires ont un droit supérieur à faire valoir leur civilisation sur leur territoire historique par rapport à n’importe quel allogènes, que ce soit en Europe, Afrique ou n’importe où.. en France on défend la culture Française plutôt que la culture Chinoise... on défend les traditions de telle ou telle région plutôt qu’une tradition étrangère, tout ça me semble logique.
    A part ça, je n’ai jamais entendu de propos ’négrophobe’ de la part de Soral.. à part pour ceux qui cherchent la merde..


Afficher les commentaires suivants