Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dieudonné sans forme de politesse

À l’occasion de sa sortie au cinéma, l’équipe de Clap 36 est heureuse de vous montrer son dernier documentaire « Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné ». Grâce au soutien des souscripteurs -un grand merci à eux- nous sommes aujourd’hui en mesure de vous le proposer gratuitement. Afin de nous aider à produire et diffuser d’autres films, merci de commander le DVD ou de faire un don.

Un film de terrorisme humoristique

Dieudonné l’avoue lui-même, il a fait « le con », ce qui ne l’empêche pas d’être devenu le symbole de toute une génération issue de la décolonisation, au point de s’attaquer à des aventures electorales. Comme Coluche, il est l’homme à abattre de tous les médias bien-pensants. Sa réputation sulfureuse et son humour provocateur sont-ils seuls responsables de sa popularité ?

Francesco Condemi à l’intérieur du bureau de campagne et Béatrice Pignède derrière la caméra nous proposent avec ce 7 ème film en commun une plongée inédite au sein de la mouvance Dieudonné.

Ils mettent à nu cette fois-ci les règles du jeu politique, les vrais/faux antagonismes de l’extrême-droite et de l’extrême-gauche, les enjeux de l’antisémitisme, la laideur morale des droits-de-l’hommistes, l’hystérie islamophobe que soulève la question des banlieues.

Les réalisateurs

Francesco Condemi

Son engagement au sein du bureau de campagne de Dieudonné lors de la dernière élection présidentielle, a donné lieu à des réactions entachées de douteuses interrogations. Cocu de la gauche la plus extrême et libertaire, il a connu dans cette expérience l’envers ce de ce qu’il a vécu chez les Verts, la LCR et les anars. Or, bien que cela ait pu susciter de la part de la mouvance « libérale libertaire » une légitime défiance (1, 2, 3), son sincère et entier engagement citoyen au sein de cette équipe ne l’a jamais empêché de garder éveillé son esprit critique ni de continuer son travail de réalisateur.

Les dernières provocations de l’humoriste ne finissant plus de soulever débats et commentaires sans que personne n’explique ou tente d’élucider cette attitude ne font qu’obscurcir les polémiques autour de lui. Ce documentaire retrace aussi l’histoire de son expérience vécue à l’intérieur de ce collectif, en s’appuyant notamment sur l’intervention de l’énigmatique Alain Soral. « Je pense que ce documentaire répondra aux nombreuses interpellations et démystifiera la cohérence de cette prétendue nébuleuse politique et des ramifications quelle aurait produite ».

Béatrice Pignède

Entretient une carrière de journaliste et réalisatrice à faire enrager de jalousie certaines de ses « opprimées par le machisme » d’ex-collègues (Arrêt sur Image, JT, Arte, prix Europa, Cinéma, ...) Puis, agacée des discussions chiffon/vibromasseur (elle s’habille convenablement et aime la vraie viande) et encore plus de ne pouvoir être, quoi qu’elle y fasse, que la voix de son maître, fait 3 enfants et plein de films documentaires politiquement incorrects. Elle y fait intervenir : Dieudonné, Annie Lacroiz-Riz, le général Gallois, Thierry Meyssan, Tarek Aziz, Jean Bricmont, Michel Collon… et on y voit même une fois des enfants d’un camp de réfugiés palestiniens qui brandissent un portrait d’Arafat et de Saddam Hussein ; oui, oui, véridique !

Pensant que ce n’est sans doute pas un hasard si la figure militaire suprême de son pays s’appelle Jeanne d’Arc, elle se jette comme une vierge douteuse dans une voie lui interdisant à jamais toute ultérieure trahison esthétique. Elle a compris qu’avec Internet le sale boulot de médiacrate va de toute façon disparaître.

Pour commander le DVD :http://www.clap36.net/index.php?opt...