Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Diplomatie : délire français, réalisme ukrainien

Après son subordonné Gérard Araud, c’est au tour d’Alain Juppé d’interpréter le rôle d’indigné de haut niveau : le ministre des Affaires ô combien étrangères aux intérêts français a dénoncé « les crimes contre l’humanité », « la fuite en avant sauvage », « la torture, les massacres et la barbarie » de Bachar al-Assad et futigé le « silence » des Nations-Unies qui est un « scandale« .

Il n’est pas indifférent de savoir que Juppé a prononcé ces fortes paroles depuis Tripoli, où il s’adressait à un parterre d’étudiants triés sur le volet islamiste et CNT. C’est assez dire, ou faire comprendre, quel processus de transition le faux gaulliste et vrai opportuniste atlantiste qui déshonore – aussi bien que Bernard Kouchner – le Quai d’Orsay, souhaite pour la Syrie : une « démocratie » assistée par bombardements de l’OTAN.

Incohérences juppéennes

Mais, au vrai, nous savons tout cela par coeur, Alain Juppé étant assez prévisible. Là où, tout de même, il arrive encore à surprendre, c’est quand il s’en prend au « silence » de l’ONU sur le dossier syrien. Nous, nous avons trouvé l’organisation internationale assez bruyante sur le sujet, entre les multiple saisines du Conseil de sécurité, la condamnation de Damas par l’A.G. des Nations Unies, les « rapports » de sa commission des droits de l’homme, le pathos très récent de Ban Ki-moon et de Navi Pillay sur les « crimes » bacharistes. Mais il est bien évident que tant que la Syrie n’est pas bombardée, ce ne sera jamais assez pour le tandem Juppé-Araud.

Au milieu de tout ce délire, un retour surprenant au réel : Alain Juppé a expliqué que la France n’avait pas encore reconnu le « Conseil national syrien » parce que le « risque de guerre civile est très élevé« . Moyennant quoi, le même Juppé fait tout ce qui est en son pouvoir pour encourager la guerre civile en Syrie, seule alternative à une intervention de l’OTAN dans la perpective du renversement du régime en place. Et le chef de la diplomatie franco-otanesque précise même que le CNS n’est pas « suffisamment représentatif des différentes sensibilités syriennes« …. Certes, il y manque notamment la sensibilité bachariste, forte de quelques millions de personnes.

Axe Moscou-Kiev

Mais tout le monde ne partage pas l’indignation d’Alain Juppé, et certains trouvent même qu’au contraire on en fait trop sur et contre la Syrie. Ainsi le chef de la diplomatie ukrainienne qui a estimé, mercredi 14 décembre, que les sanctions économiques imposées à la Syrie pénaliseraient toute la population, et qu’elles ne résoudront en rien la crise que connait le pays. En septembre dernier déjà, à l’occasion d’une rencontre à l’ONU réunissant les ministres des Affaires étrangère de plusieurs pays arabes – dont la Syrie -, et de Cuba, Kostyantyn Gryshchenko avait salué les réformes de Damas et souhaité que la situation revienne à la normale afin que son pays puisse poursuivre la coopération planifié à l’occasion de la visite de Bachar à Kiev en décembre 2010.

On constatera que l’Ukraine est, sur ce dossier, exactement sur la même ligne que la Russie, ce qui souligne l’échec de l’axe euro-américain qui avait, ces dernières années, notamment en sponsorisant la « révolution orange« , tenté de dissocier les deux nations pourtant historiquement, culturellement et séculairement liées. Là encore, le réel s’est vengé des diplomaties obliques !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #75816

    Juppé est un vendu
    pur produit de la chiraquie, ce dévoiement du gaullisme
    il est inféodé en tout au politiquement correct, il méprise le peuple
    il fait de la lèche aux lobbies communautaristes, histoire d’être "tendance"
    il a parfois qq réflexions de bon sens mais demeure une sorte d’archétype
    de la pensée sclérosée (et qq part profondément pervertie) de nos zélites
    un individu foncièrement négatif, meme si moins "cinglé" que le présidu

     

    • Entièrement d’’accord avec l’analyse de Hieronymus concernant Juppé.
      Juppé est une carpette. Je suis tellement effaré par la pourriture de nos hommes politiques que j’en viens à espérer un conflit sur notre propre sol. Ainsi, on pourra en profiter pour faire le ménage et pour laisser émerger les vrais hommes.


  • #75871

    JUPe le "meilleur d’entre nous" disait le delinquant jacques chirac
    ce la voulait dire le plus traite a la FRANCE ?


  • #75906

    c’est tellement écoeurant que cela devient bénéfique pour l’ESprit : on comprend mieux le message des fondateurs de religion : mon royaume n’est pas de ce monde , le Salut peut user de ces figures
    atroces de politicards comme Repoussoir à toute collaboration possible.. St Michel terrassant le dragon
    ces archétypes propres à toutes les religions sont toujours d’actualité ... Quand je vois que des journalistes ont encore la force de dénoncer par des articles ces acteurs maléfiques , sont ils armés à leur insu par des forces archangéliques ?


  • Juppé m’a bien fait rire, dans le zapping de la semaine dernière.

    Il était tout content par ce qu’il avait une montre ou quand t’appuie sur une boutons, l’écran s’allume.

    ... hum et dire que Chirac a dit que c’était le meilleur d’entre eux.