Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Document : la plaidoirie de la défense au procès de Klaus Barbie

Par maîtres Jacques Vergès, Jean-Martin M’Bemba et Nabil Bouaïta - Lyon, 1987

Le procès de Klaus Barbie s’est déroulé du 11 mai au 4 juillet 1987 devant la cour d’assises du département du Rhône, au palais de justice de Lyon.

La parole est à la défense. Maître Vergès d’abord. Puis il cède la parole à son confrère du barreau de Brazzaville, maître Jean-Martin M’Bemba, puis à maître Nabil Bouaïta arrivé d’Alger la semaine dernière pour se joindre à eux. Ils évoquent les massacres perpétrés dans tous les pays du monde, en France, en Algérie, à Sabra et Chatila. Ce qui provoque des réactions violentes sur les bancs des avocats des parties civiles.

Jacques Verges à propos du procès Barbie :

« À Lyon il y avait une mise en scène incroyable. Vous avez une salle des pas perdus transformée en tribunal, avec 700 places. Un tribunal surélevé par rapport à la salle avec un escalier pour monter. C’est EUX qui avaient préparé le spectacle. C’était à nous ensuite, dans ce décor, d’improviser notre pièce. [...]

Euphorisant. Se dire qu’ils sont 39 et moi je suis tout seul. Cela veut dire que chacun d’eux ne vaut qu’un quarantième de ma personne. En face ils se disaient, qu’est-ce que ce salaud va encore inventer aujourd’hui ? Et on attendait avec impatience l’invention du salaud et comme le salaud a de l’imagination, chaque jour il inventait une affaire nouvelle. »

Maître Brahimi (avocat algérien) à propos du procès Barbie :

« Personne d’autre n’eut été capable de faire ce qu’il a fait. Il a fait dérailler une immense machine qui a voulu faire du procès Barbie le procès de l’Holocauste, mais en fermant à double tour tout ce qui pouvait attirer le regard sur les crimes contre l’humanité commis en Algérie, en Afrique noire, l’esclavage, etc. »

Barbie sera condamné le 4 juillet 1987 à la prison à perpétuité « pour la déportation de centaines de Juifs de France et notamment l’arrestation, le 6 avril 1944, de 44 enfants juifs et de 7 adultes à la maison d’enfants d’Izieu et leur déportation à Auschwitz [1] »

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 

Alain Soral sur le procès Barbie et la soumission à la logique tribale (extrait de l’entretien de janvier 2012, partie 5) :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Notes

[1] Pierre Truche, Juger les crimes contre l’humanité : 20 ans après le procès Barbie, ENS Editions, 2009,, p. 87.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’espère que le testament de Barbie sera dévoilé.


  • #495368

    Je trouve la symbolique intéressante :

    Un Franco Vietnamien, un Africain chrétien et un Arabe musulman défendant un Allemand adhérant ou ayant adhéré à une idéologie notamment anti colonialiste et anti sioniste.

    C’est plutôt ER non ?

     

    • "une idéologie notamment anti colonialiste et anti sioniste"

      L’un des principaux objectifs des nazis était l’expansion de "l’espace vital" (Lebensraum) allemand, notamment à l’est de l’Allemagne. il s’agissait d’un idéologie purement coloniale, dont les principales victimes auraient été les habitants de la pologne. L’objectif des nazis était, à terme, de purger la pologne de ses habitants non germaniques et de coloniser ce territoire. Un bonne partie de l’Ukraine et de la Biélorussie étaient également au programme...
      Quand au doit disant anti-sionisme des nazis, arrêtez de dire n’importe quoi. Etre anti-sioniste ne veut pas dire vouloir déporter et exterminer tous les juifs d’un territoire.

      Avec des "amis" comme vous, les palestiniens n’ont pas besoin d’ennemis...


    • Les nazis anticolonialistes ? Allons bon, j’ai dû rater un épisode.


    • Arf... y’a une culture à (re)construire, si je ne m’abuse...
      Essaie encore....
      _ ;)


    • @AmiralAckbar
      "Etre anti-sioniste ne veut pas dire vouloir déporter et « exterminer » tous les juifs d’un territoire."

      Vous avez bien dit : exterminer ? comme dans 6-3=6 ?


    • #495564

      @Amiral Ackbar



      L’un des principaux objectifs des nazis était l’expansion de "l’espace vital" (Lebensraum) allemand, notamment à l’est de l’Allemagne. il s’agissait d’un idéologie purement coloniale, dont les principales victimes auraient été les habitants de la pologne. L’objectif des nazis était, à terme, de purger la pologne de ses habitants non germaniques et de coloniser ce territoire.



      1) Le concept de Lebensraum à l’est ne date pas des Nazis mais de Friedrich Ratzel (mort en 1904). Les logiques d’expansion territoriales étaient très populaires durant cette ère en Europe (et même avant et pas qu’en Europe) et n’ont rien d’exclusivement Allemand (ou Italien, ou Français etc).

      2) Ce concept général, repris en effet par Hitler, faisait allusion à Dantzig+ corridor de Dantzig + Warthegau + une partie du territoire à l’ouest de la Vistule.

      3) Voici une photo prise dans un livre de géographie nazi (=source primaire) datant des années 40 du fameux Lebensraum à l’est (la partie verte) : http://i.imgur.com/Owo0Fgh.jpg

      4) Les Polonais étaient, pendant les années 30-40, sur une logique (appelée : Polska myśl zachodnia) très très similaire à celle du Lebensraum à l’est des Nazis puisqu’ils voulaient reconquérir et "reslaviser" le territoire entre l’Odre et la Elbe (environ 1/3 du territoire allemand actuel) ; territoire en grande partie déserté par les tribus germaniques lors de l’époque des invasions barbares et cependant investi par des tribus slaves (Polabes etc) vers 500-600 après JC.

      http://i.imgur.com/gkP4IHX.gif

      http://i.imgur.com/jFbOf29.jpg

      http://i.imgur.com/OHXgTdl.jpg

      http://i.imgur.com/xFNssGV.jpg

      Un article très intéressant là dessus : http://koszalin7.pl/st/obyw/zachodn...

      Un texte de propagande datant (comme les photos) de cette époque là : http://ns-zadruga.blogspot.ch/2007/...



      Un bonne partie de l’Ukraine et de la Biélorussie étaient également au programme...



      Le fameux Generalplan Ost pour lequel wikipedia ne peut citer aucune source primaire datant de l’Allemagne Nazie ?



      Quand au doit disant anti-sionisme des nazis, arrêtez de dire n’importe quoi. Etre anti-sioniste ne veut pas dire vouloir déporter et exterminer tous les juifs d’un territoire.



      Suis-je bien sur ER ?


    • "anti sioniste"

      Et qu’est-ce que l’accord Haavara dans ce cas ?


    • #495583

      "Il faut donc que je procure à l’Allemagne un espace assez vaste pour que nous puissions nous protéger contre toute coalition militaire. (...) Nous ne pouvons vivre que grâce aux échanges internationaux, et n’avons de débouchés sur aucun océan. (...) Nous avons besoin d’un espace qui nous rende indépendants de toute constellation politique, de toute alliance. A l’est, il nous faut étendre notre domination jusqu’au Caucase ou jusqu’à l’Iran. A l’ouest, il nous faut la côte française. Il nous faut les Flandres et la Hollande. Et par dessus tout, il nous faut la Suède. Nous devons devenir une puissance coloniale. (...) Ou bien nous dominerons l’Europe, ou bien notre nation se désagrégera et nous retomberons dans la poussière des petits Etats. Comprenez-vous pourquoi je ne peux me limiter ni à l’est ni à l’ouest ?"
      in Hitler m’a dit, Hermann Rauschning, Le Livre de Poche, 1979, pp 179-180.


    • oui, les nazis etaient anti colonialistes
      vouloir reprendre ce que la 1ere guerre mondiale leur a volés. rien a voir le ’reich " signifie " empire "
      relire et revoir Soral , lire le testament politique d’ A.H et bien se documenter avant de dire des sottises camarades

      pour autant que je sache c’ets bien les SS qui ont offerts au peuples " soumis " ( france, UK etc ) de se battre a leur cotés , voir sur le net " frei arabien legion" et vous verrez les images de SS Noirs, mais aussi Asiatiques, nord Africains, etc etc etc


    • #495661

      @Salim



      "anti sioniste"
      Et qu’est-ce que l’accord Haavara dans ce cas ?



      http://www.propagandes.info/product...

      @ Gerard John Schaefer



      in Hitler m’a dit, Hermann Rauschning, Le Livre de Poche, 1979, pp 179-180



      LOL

      Hitler m’a dit par Hermann Rauschning est une vulgaire falsification.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Herman...

      Exactement comme les prétendus "Carnets d’Hitler" publiés par le Stern en 1983.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Carnet...

      Allez, bonne nuits camarades.


    • #495748

      @ Elric

      "Hitler m’a dit", l’ouvrage et ses traductions, sont effectivement dans une zone de turbulences. On le serait à moins avec Hitler. Quoi qu’il en soit, c’est un ouvrage passionnant, autrement plus profond que tous les Ian Kershaw à charge.
      Et, tout en faisant à mon sens une des meilleurs présentations de toute cette entreprise hitlérienne, ça ne change rien au fond initial, à savoir, annexer des territoires voisins de l’Allemagne.
      Je veux bien déconner deux secondes avec toi ou d’autres sur internet, mais il y a des choses qu’on ne peut tout simplement pas balayer d’un revers de la main. Mis ceci à part, effectivement, la symbolique est intéressante.


    • « ça ne change rien au fond initial, à savoir, annexer des territoires voisins de l’Allemagne. »

      Territoires qui étaient allemands avant le traité inique de Versailles, et peuplés très majoritairement d’allemands.
      Je parle bien évidement des sudètes et du fameux corridor de Dantzig. Pour les autres territoires que vous cités, aucune preuve matériels (Documents d’époques, archives du Reich. etc) n’a pu corroborer ces hypothèses ; tout ce qu’il y a sur ce sujet ce sont des témoignages, ors les témoignages n’ont pas valeurs d’arguments en histoire.

      Bien à vous.


    • @Elric de Melniboné
      Vous dites :
      "...défendant un Allemand adhérant ou ayant adhéré à une idéologie notamment anti colonialiste et anti sioniste."

      On ne peut certainement pas dire que l’idéologie nazie soit anti-colonialiste. Le Nazisme prône la race, la communauté de sang, et la supériorité sur les autres peuples la fameuse "race des élus, pseudo aryens"... Cela ne vous rappelle rien ?
      Cette idéologie était tout à fait acceptable par la majorité des Européens (résistants y compris). Ce qui a fait scandale, c’est qu’Hitler se proposait de coloniser... des blancs, des européens, déjà convaincus de leur "supériorité’ ! . C’est en cela que le nazisme fut combattu en Europe.
      Tant que le colonialisme ne visait que des "métèques"(des barbares quoi !) cela ne gênait personne.
      Par ailleurs, concernant le sionisme et le nazisme, tout n’est pas si simple, les similitudes sont nombreuses entre les deux idéologies (supériorité de race, domination des autres races inférieures, volonté impérialiste...) et pour les différences elles résideraient dans le point de vue "spirituel" (néo-paganisme mysticisant (retour aux anciennes croyances Nordiques, occultisme) pour le nazisme, judaïsme laïcisé (+ Kabbale lourianique (et sabbataïsme) pour le sionisme).
      Voici un paragraphe extrait de l’article suivant illustrant mon propos :
      http://mounadil.blogspot.fr/2007/05...
      ..."l’histoire largement ignorée sans doute d’une médaille commémorative nazie portant sur une face l’étoile de David et sur l’autre une croix gammée (le symbole du judaïsme mais aussi du sionisme et le symbole du National Socialisme)."...
      Vous voyez, le nazisme et le sionisme, constituant, par ce symbole, les deux faces d’une même et unique médaille !
      Cordialement,


    • Les reactions épidermiques c’est bon pour le bistro.

      Pour ceux qui préfèrent travailler sur des preuves, voici Hitler parlant de sa détestation du colonialisme :

      Les blancs ont toutefois apporté quelque chose à ces peuples (colonisés), le pire qu’ils pussent leur apporter, les plaies du monde qui est le nôtre : le matérialisme, le fanatisme, l’alcoolisme et la syphilis. Pour le reste, ce que ces peuples possédaient en propre étant supérieur à ce que nous pouvions leur donner, ils sont demeurés eux-mêmes [...] Une seule réussite à l’actif des colonisateurs : ils ont partout suscité la haine. Cette haine qui pousse tous ces peuples, réveillés par nous de leur sommeil, à nous chasser. Il semble même qu’ils ne se soient réveillés que pour cela !

      Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 7 février 1945, p. 71-72


    • @JUL
      Pour être honnête il faut communiquer l’ensemble des citations d’Hitler, dans son testament (elles sont au nombre de deux) pour la rubrique colonialisme :
      Vous avez cité la seconde, au-dessus, il y en a une autre que voici :

      "À peine arrivons-nous dans une colonie que nous y construisons des jardins et des hôpitaux pour les indigènes. Cela me met en rage ! La femme blanche est dégradée au service des Noirs, et la prêtraille s’y ajoute avec sa fabrication des anges. Toutes ces cajoleries aboutissent à faire détester les Allemands. C’est un comble ! Pour les indigènes, c’est une brimade. Ils ne comprennent pas. Le remerciement, c’est qu’ils nous considèrent comme des pédants qui ont plaisir à manier la matraque."
      Hitler cet inconnu (Hitlers Tischgesprache im Führerhauptquartier) (1951), Adolf Hitler, notes de Henry Picker, éd. Presses de la cité, 1969, 19 février 1942, p. 197
      La femme blanche n’y est elle pas considérée comme supérieure à l’indigène noir ?
      Cordialement, Anissa


    • @Anissa

      Excusez moi, je me permets d’intervenir ;
      C’est vous qui l’interprétez ainsi, moi j’y vois surtout une détestation du métissage. Hitler était après tout un racialiste. Et oui il était très fier de la race germanique, dite race aryenne, et de la plupart des civilisations qu’elle a construite (Vous pouvez exclure la civilisation moderne républicano-droitdel’hommiste, il l’avait en horreur, il suffit de le lire...), de là à considérer qu’il prenait les noirs pour des êtres inférieurs c’est entrer dans le domaine du procès d’intention.

      Bien à vous.


    • Ps : J’ai oublié de préciser que je parle ici du métissage sur le plan ethnique comme sur le plan culturelle. Les deux étant à l’époque liés.


  • Le Jakubowicz qui intervient pour les parties civiles à la 25ème minute c’est le même que l’actuel président de la LICRA ?

     

  • La vraie France BBB encore en action ^^


  • Quel orateur et quel plaidoyer !

    Et dire que dans ce procès il y avait manifestement de faux documents contre Barbie... et tant d’incohérences ! L’enfumage est permanent !

     

  • GRosse perte pour la dissidence ,ce Mr Verges ,était a coup sure un gros morceau .Peut ont imaginer ?qu il soit mort pour ce qu il a dans son coffre fort , a qui a t il pu leguer se secret lourd de veritee , et de liberte au revoir MR VERGES que dieu vous garde. PS ont sais tous plus ou moins ce qu il y a sur ses preuves avec aubrac qui serait le judas de l histoire ?. s est drôles ont dirait que les choses ont tendance a se répéter ! JC =JM vive la veritee et vive la lbertee

     

    • Peut ont imaginer ?qu il soit mort pour ce qu il a dans son coffre fort , a qui a t il pu leguer se secret lourd de veritee

      88 ans. Mort naturelle plus que probable. S’il avait du être liquidé pour une raison ou pour une autre ça aurait été fait bien avant ce jour.


  • - Sans Internet, on aurait jamais eu un tel Document historique pointant du doigt la légitimité la justice Française !



    Me Vergès le grand orateur a glissé de fines remarques, comme " la partie civile a toujours l’esprit de l’escalier " !



    La France perd un grand Homme et un esprit ! R.I.P ...


  • Un grand moment d´Histoire. Je remarque que les débats télévisés qui ont suivi ce procès traitaient de la moralité de défendre un nazi et des éventuels liens entre l´avocat et l´accusé. Ceci a eu pour effet d´éclipser un élément très important de la plaidoirie de Me Vergès : le blocage institutionel (musées et mémoriaux de la Shoah) pour les accès aux documents d´archive. Cette vidéo atteste donc que ce procès ne s´est pas joué cartes sur table. Les enseignements à en tirer relèvent de la réflexion personnelle...


  • Et suite à cette plaidoirie retransmise à la télé, la même télé a organisé une émission sur ce procès. Evidemment maître Vergès n’était pas invité, lui qui aurait du avoir le dernier mot. Madame Sinclair présidait de tous ses feux le lynchage médiatique du très vilain nazi. Ecoeurant...


  • Bonsoir,

    J’ai écouté avec attention, l’intervention de M. Soral, ce qui me pose un vrai problème, c’est qu’il a raison sur le procès Barbie par exemple...

    Pourtant, je suis communiste et militant syndicaliste, je viens régulièrement sur votre site, pas du même bord on devrait dire, pourtant...

     

    • De quel bord parles-t-on ? Ici E&R on ne parle pas de bord politique car ce concept nous l’avons dépassé. Ce qui fait l’intérêt d’E&R ce n’est pas de se retrouver avec des "copains de régiment", mais être ouvert à tous et à tous ceux qui comme toi, moi et plein d’autres savent écouter de façon critique les pensées du père Soral.

      Force et de constater que lorsqu’on commence à écouter Alain - à l’inverse de l’entendre avec un filtre épidermique - on est bien souvent amené à admettre qu’il dit la vérité. Et il le dit sans détour et sans fausse modestie. Un style bien à lui et qui fait de lui un OVNI sur la scène intellectuelle française.

      Plus de 10 ans à écouter et lire Soral, on comprend alors que toutes les attaques contre lui sont tout simplement nulles et non avenues. Un fou, un gourou, un manipulateur, un menteur, ... , on a tout dit sur Alain. Beaucoup de jaloux, beaucoup de haine, et Soral garde le cap.

      Je peux affirmer de mon point de vue que rien n’est incohérent sur la longueur, soit sur une bonne douzaine d’années. C’est la preuve ultime qu’il n’a rien d’un manipulateur opportuniste. Un manipulateur aurait eu forcément des incohérences à un moment ou à un autre, il ne m’a pas braqué mon pognon, il n’a pas (encore :) baisé ma femme (loisir n°1 d’un gourou d’une secte) et sa franchise est incontestable.

      Sa réussite est aussi un élément qui prouve sa valeur. Je suis fier de son réuississement !

      Bon allez, j’arrête de lui cirer les pompes, on va finir par croire que je suis payé pour ça.


    • Ceux qui ne connaissent pas l’histoire, sont condamnés à la revivre ! (Karl Marx).
      Avec pour socle de référence, la jurispridence de Nuremberg (Où il n’est pas nécessaire de fournir les preuves, mais d’admettre la vérité telle qu’elle est racontée par les vainqueurs), on comprend mieux pourquoi il est quasi-impossible de remettre en cause les témoignages et documents produits (mêmes s’ils ne font pas l’unanimité au niveau de la véracité) le pouvoir médiatique et le pouvoir de l’émotion sont des armes destruction massive !


    • Bonjour,

      Juste pour rebondir sur les propos précédents...

      "De quel bord parles-t-on ? Ici E&R on ne parle pas de bord politique car ce concept nous l’avons dépassé." En ce qui me concerne comme militant communiste français et marxiste depuis 30 ans, je crois toujours dans les clivages de classes. Mon camp restant celui comme simple travailleur, de la Classe Ouvrière et de ses intérêts économiques et politiques.

      A conserver son esprit critique, je dois avouer, que je préfère écouter M. Soral, que ceux qui le critiquent sans le lire... Ce qui me gêne fortement, c’est qu’il est pertinent et convainquant...

      J’essaye de comprendre c’est pas simple, pour personne cela n’est simple... Alors on commence par ouvrir les yeux... C’est se que j’essaye de faire humblement...


    • ..je ne reconnais qu’un seul parti politique :...le bon sens !!!


  • Si Verges s’est, toute sa vie, démené pour défendre les indéfendables, c’est parce qu’il croyait que tout le monde avait le droit d’être défendu. Il n’a jamais, comme certains abrutis ici semblent le penser, défendu le nazisme ou un de ses avatars différentialistes.

     

    • Et il semblerait qu’un de ces disciples, maitre Karim Achoui en l’occurrence, soit disposé à prendre le relais.

      Jacques Verges a vécu mille vies dont on pourrait tirer un film de chacune d’entre elles. Il a rendu justice à ce pauvre Omar Radad, ne l’oublions pas. Il ne lui restait plus qu’ à expérimenter la mort. C’est fait !

      Une pensée à Roland Dumas au passage qui doit bien être triste d’avoir perdu son compère, les papis de la résistance... Qu’il en profite pour balancer tout ce qu’il sait contre le sionisme !


  • 16:50 Encore le mythe sur Jesse Owens !!! Hitler n’a pas salué officiellement Jesse Owens car le comité organisateur lui avait demandé de ne pas le faire !!! Jesse Owens l’a dit lui-même : "Hitler ne m’a pas snobbé, c’est Roosevelt qui l’a fait" (à son retour). Est-ce que c’est clair, une bonne fois pour toutes ?? Owens a été le HEROS de ces jeux, et salué comme il se doit non seulement par Hitler qui lui fit un salut de la main et lui envoya une photo dédicacée, mais surtout par Leni Rifenstahl, dans le film officiel des Jeux.


  • Un seul mot traduisant une seule pensée pour rendre hommage à Maître Vergès : Merci pour votre exemple de grandeur humaine dans laquelle s’est logiquement inscrite votre quête de Justice ! Vous avez plus rendu à la France de ce qu’elle vous a donnée !

    Reconnaissance aussi à E&R pour avoir tenu à rappeler cet événement en guise aussi d’hommage ! La défense n’a été réduite qu’au rôle de soulager la conscience d’un verdict à charge mais elle a eu le temps d’imprimer sur un support image et de son, la vérité à retenir dans son intime conviction de citoyen qui n’a pu être représentée que par 4 voies sur 12 !


  • Bonjour,

    Quand j’ai entendu Alain Jakubovicz sur RTL, j’ai pensé à vous, Alain Soral. J’ai pensé à ce que vous aviez dit sur la LICRA lors de vos entretiens, j’ai repensé à ce livre d’Anne Kling.

    J’ai revisionné la plaidoirie de Jacques Vergès lors du procès Barbie. Je l’ai revisionnée parce que je savais que les propos incriminés par Alain Jakubowicz avaient été prononcés lors de ce procès et je voulais me replonger dans le contexte dans lequel ils avaient été prononcés.

    Je crois que Maitre Verges était conscient, tout comme vous l’êtes, de la manière avec laquelle le peuple français se fait endormir, de la manière avec laquelle le peuple français se fait manipuler. A ce titre, Maitre Verges était dangereux et salir sa mémoire aujourd’hui était une obligation, que dis-je, un devoir pour la LICRA.

    Pour avoir osé rappeler qu’en d’autres lieux, qu’en d’autres temps, d’autres ont enduré ce que les juifs ont enduré pendant l’holocauste, Maitre Verges était l’une des bêtes noires de la LICRA.

    Je crois que la boucle est bouclée. La LICRA lutte pour sauvegarder une définition du racisme, de l’antisémitisme, du fascisme qui lui soit à elle-seule favorable et je crois que ce procès Barbie a montré jusqu’où certains pouvaient aller.

    La boucle est donc bouclée et, si un jour, il venait à vous arriver malheur (ce que je ne vous souhaite évidemment pas), je peux déjà vous dire comment les médias traiteront l’affaire. D’abord, nous entendrons quelques mots de votre sœur jointe par téléphone (5 secondes, pas plus) puis viendra le président de SOS Racisme qui se réjouira de la mort d’un dangereux homme d’extrême-droite (dangereux, puisque d’extrême-droite, pour certains, c’est un pléonasme, pour d’autres, c’est même une raison pour essayer de les tuer) et, enfin, nous entendront le président de la LICRA d’alors qui se réjouira de la mort d’un antisémite notoire (oui, un opposant connu à la LICRA est un antisémite notoire) et rappellera combien la lutte contre l’antisémitisme est importante et demandera au président de la république d’écrire la nécessité impérative de lutter contre l’antisémitisme dans la Constitution eu égard au passé trouble, sombre, obscur, noir, atroce de l’État Français. C’est ainsi qu’est souvent nommée par les médias la France, la République Française. Et ce n’est absolument pas un hasard.

    Merci


  • Merci pour ce visionnage.Je ne suis pas juriste,mais j’ai la prétention de"toucher ma bille"en uniformologie,et plus particulièrement(hasard ?)dans les uniformes allemands de la 2é G.M.La démonstration de Maître Verges par rapport à la photo du sous officier de la wermacht correspondant soit disant à Barbie est pour moi 100% correcte.
    Pour le reste,je n’ai pas les qualités suffisantes pour me prononcer,et bien sur,je crois à fond,comme tout à chacun dans l’existence des chambres à air.

     

    • C’est exacte, il a fait des recherches digne de ce nom. L’uniform a éfféctivement l’écusson (Aigle) sur la poitrine tandis que les "S.S" on un écusson d’un autre design, sur le bras droit. L’info sur les boucles sont aussi correcte et en plus l’officier XX a une boucle ronde avec l’aigle au milieu.


  • #495681

    Il en a quand même glissé quelques unes ici (maître "seul contre 40"), des petites de 14 ainsi que plusieurs qui frisent l’épaulée (le rôle de l’UJIF, sur la qualité des preuves versées par M. Klarsfeld et le courage du tribunal de les mettre en doute, etc.).

    "Nous ne sommes pas ici au tribunal de commerce."

    Barbie, Allgemeine-XX, sur photo petit, grandes oreilles, uniforme de de la WH, Barbie discutant aquarelle durant la rafle, Barbie accompagnant sur le quai le dernier train, Barbie avec son chien diabolique qui viole une prisonnière (cris de la partie adverse), Barbie qui roule ses cigares sur les cuisses des prisonnières…
    Barbie à qui on reproche "de ne pas avoir rejoint la Résistance", rien de moins !
    Eh bien…

    "Est-ce que vous ne croyez pas qu’on se moque de nous tous, qu’on se moque de la France, pour des intérêts qui ne sont pas ceux de la France."

    "Le bataillon de la vengeance."

    Ce qui est très vrai, c’est que tout cela prend une toute AUTRE dimension, dans la situation actuelle. Pourtant, on aurait pu penser que 1/4 de siècle après le procès, 70 ans après les faits…

     

  • Quel moment... !

    D’un côté le verbe, le courage, la ferveur raisonnée. Ils sont 3, d’origines multiples, mais semblant vouloir remettre les choses en perspectives : ne pas faire le procès anachronique d’un petit rouage du système, mais aller vers la compréhension et l’universalité.

    De l’autre, un ramassis de caricatures qu’on dirait sorties d’un livre de propagande du IIIème Reich. Regardez l’attitude et la tenue de Jacubowitz durant tout le procès, c’est affolant. Les seuls à montrer un semblant de noblesse dans leur intervention ont des noms biens franco-français ; difficile de ne pas en tirer des raccourcis vaseux après ça. Comme le dit Alain Soral dans la vidéo qui fait suite, on n’est simplement plus dans la même idéologie de pardon et d’oubli, mais dans la vengeance pure et stupide.

    Petite remarque hors sujet, mais c’est plus fort que moi, la fille de K. Barbie était ma foi bien jolie.

    Barbie fût certainement un homme très dur qui n’avait pas peur d’avoir du sang sur les mains ; ses "talents" furent d’ailleurs utilisés par la suite en Amérique du Sud par la CIA, aux services des USA donc, parangon de la démocratie et des droits de l’homme. Son procès n’en reste pas moins une mise à mort théâtralisée d’une victime expiatoire... . Vous avez dit hypocrisie ?

    PS : le juge ressemble vraiment fort à un producteur imbuvable que l’on voyait il y a qques années ds une émission genre starac ou nouvelle star, je ne sais plus... Je ne me souviens plus du nom (faut dire que ça fait un moment que je ne la regarde plus, la tv), mais c’est vraiment la même tête.


  • Connait on la date de ses obsèques ?


  • Avec la mort de Me Vergès, qui va récupérer la liste sulfureuse qu’il cacherait dans un coffre et dont parle Alain ?

    Un document essentiel qui va disparaitre sans bruit.


  • J’ai revu "L’avocat de la terreur", le documentaire sur Vergès... Très intéressant, pour mieux comprendre son parcours...

     

    • Je ne connaissais pas ce film... Mais à voir la fiche du film sur IMDB m’amène à me poser certaines question :
      - Qui est Prosper Keating (un special thank lui est adressé) ?
      - Qui est la productrice de ce film, Rita Dagher ?
      - Qui est le co-producteur de ce film, Brahim Chioua ?

      Vous vous interrogez... Regardez le nom des sociétés qui ont financé le film :
      - La Sofica Uni Etoile 3
      - Canal+
      - Le Centre National de Cinématographie
      - Magnolia Pictures
      - Wild Bunch
      - Yalla Film

      Quel rôle a joué l’Institut François Mitterrand dans la réalisation de ce film ?

      Je m’interroge (enfin, je ne suis pas dupe).


  • PARTIE 2 - 20"40 - en gros :

    - Monsieur le Batonnier, combien de temps la replique va durer ?
    - Quelques minutes seulement monsieur le President
    - Alors attendez, l’audience est suspendue 20 minutes
    - Monsieur le President si vous le souhaitez on continue maintenant, tout le monde sera d’accord, je me permet d’insister.
    - Oui d’accord

    Non mais lol.


  • Bonjour,
    Les démonstrations de Vergès semblent très robustes. Je me demande si cette plaidoirie puissante et posée (1987) n’est pas un élément explicatif important de la première loi mémorielle (1990).


  • A 17.01 pile un trombinoscope carabiné ou "SOS plombier" !
    (De Gaule entre Jospin et Coluche en illusion d’optique version constipée, c’est un mirage dommage...)
    Immense respect pour le Phoenix du haut de son barreau. Quel talent d’orateur. J’imagine un Robespierre adapté à son langage.
    Paix à lui et merci à vous sinon je n’aurai sans doute pas pensé à voir ce grand témoignage de l’Histoire de la justice française.
    Décidément ici c’est un ouvre boite crânienne...égalité, réconciliation, ré-génération. (Tout est dans le Ré ! ! !)


  • Ceux qui répandent la rumeur, ou plutôt la calomnie que Vergès n’était qu’un avocat "médiatique", et encore plus ceux qui croient à cette calomnie sans la vérifier devraient regarder ce document qui se passe de commentaires. Vergès était un grand avocat, point. Merci à E&R d’avoir ressorti ce document que je n’avais jamais vu. C’est le plus bel hommage qu’on pouvait lui faire.

     

  • Ya t il un gène ’menteur hystérique pathogène’ ?!
    En tout cas il est fort Maitre Vergès !


  • Ca commence fort !

    Me Vergès :

    "Nous ne séparons pas, dans la mort, les victimes."
    "Pour parler au nom de l’humanité, il faut pour le moins être son émanation véridique et vérifiable."

    Me Jean Martin M’Bemba :

    "Le nazime n’est pas tombé du ciel."
    "Est-ce que ceux qui ont appliqué certaines méthodes coloniales n’ont pas leur part de responsabilité dans la formation de l’idéologie nazie. Est-ce que vous pensez qu toutes les pratiques nazies sont totalement différentes des pratiques coloniales ?"

    Maître Bouaita :

    "Il n’y a pas Barbie contre Shoah et rien à côté."
    "Une justice sans haine, sans mesure autre que la vérité à dimension humaine."

    Sans parler sur la dénonciation du 2 poids du mesure retournée à l’envoyeur par M’Bemba. Un envoyeur dont le nom m’a échappé et qui pensait faire mouche avec l’anecdote de Hitler aux J.O. Le pauvre ne pouvait effectivement pas comprendre à quel point ce chantae serait inefficace face à un avocat congolais.

    Bref, ça a vite paniqué, en face. Ca a même eu le culot de prendre le Liban comme exemple. En tant que Libanais d’origine française, je suis assez écœuré par cette ligne de Me Zahia en particulier (s’il ya lapsus sur le nom, il est presque volontaire).

    Sinon, quelqu’un sait d’où vient la rose avec laquelle Me Vergès semble prendre un certain plaisir à jouer (18:42) ?

    "...On ne changera jamais la vengeance en justice mais on rabaisse la justice en vengeance. Ce procès l’illustre tristement."


  • MERCI J’ai jamais compris qui était ce type.
    J’avais 5 ans à lépoque du procés et vers l’adolescence (apres le visionnage forcé de nuit et brouillard à 12 ans au collège, brrrr) Je demandais a mes parents qui me repondait qu’il était l’avocat de barbie en me disant qu’il en fallait mais que c’était quand même un monstre ce barbie ou des fois me disait qu’il éxecutait simplement les ordres, un peu obligé quoi.

    Bref j’ai grandi en ne comprenant pas pourquoi il y avait des gens atroce et d’autre encore pire pour les défendre. Alors que c’est de la pure démagogie, un homme seul responsable de TOUS les crimes nazi, de toutes les souffrances liés a l’occupation (qu’il nous font croire, vu que c’est le peuple juif qui aurait souffert apparemment....il on eu leur pays occupé eux ? ha non c’est vrai ils ont pas de pays....)
    Ca fait 30 ans que je crois que c’est un connard ce vergès avec son regard vicieux mais en fait c’est tout l’inverse. MERCI l’éducation de l’empire qui ma appris à tendre l’autre joue a grand coup de c’est beau voltaire et candide.

    Merci E&R


  • A l’époque les Français sont des veaux et moi trop dans petit pour comprendre mais vraiment bravo a monsieur Verges que j’ai toujours pris pour le diable mais maintenant que je suis sortie du système ....... et de plus" nous ne sommes pas au tribunal du commerce "

     

    • que j’ai toujours pris pour le diable

      Non, que la télévision et l’influence médiatique t’as fait prendre pour le diable. Comme tu dis, une fois sorti du système, on voit les choses sous un meilleur angle. C’est même parfois effrayant de se dire qu’on puisse nous manipuler avec une telle force qu’on doit bien admettre qu’on est intrinsèquement fortement influençable. Donc, toujours garder l’esprit critique sous peine de replonger dans d’autres extrêmes.


  • Un peuple heureux ne part pas en guerre. Ou allaient ils ? où allons nous ? "J’ignore de le savoir, mais ce que je n’ignore pas de le savoir, c’est que le bonheur réside..." dans la réconciliation ! Bref à l’échelle de nos vies, j’ai bien le sentiment que ce qui doit arriver va (doit) arriver. Quand la sagesse arrivera...nous n’aurons plus de cerveau, mais un estomac.

     

  • Il y a un élément de son discours qui me fait douter.

    C’est un passage où Vergès s’exprime sur une accusation particulièrement crade, glauque et morbide (c’est le moins que l’on puisse dire), à savoir l’accusation de viol par animal.

    Je ne parle pas du fait que cette accusation concernant ou non Barbie en particulier, et je n’évoque pas la possibilité que c témoignage soit faux ou vrai. Là n’est pas le problème.

    Le problème c’est que Vergès insinue qu’il est physiquement impossible qu’une femme soit violée par un chien. Pour cela, il faudrait que le rapport sexuel entre un humain et un animal soit physiquement impossible, or il n’en est rien. C’est terrible à dire, mais oui la zoophilie/bestialité existe, et a même selon moi ses réseaux sur internet. Montrent-elles des femmes consentantes ou violées, je n’ai d’ailleurs pas la réponse.

    Pour qu’un acte aussi horrible soit possible physiquement, il faut une posture particulière de l’être humain (une position physique, j’entends). Soit. Vergès y voit là l’impossibilité, car il faudrait alors que la femme "invite" la bête à passer à l’acte. Or il est malheureusement parfaitement possible de forcer une personne à se mettre dans n’importe quelle posture, ne serait-ce qu’en l’attachant et en la plaçant sur une table. De plus, bien des viols sont commis uniquement par la menace et sans violence, et en forçant la victime à y prendre une part "active". Rappelez-vous qu’il existe de nombreux viols par fellation. Si l’on suit la logique de Vergès, on pourrait alors accuser les femmes violées par fellation d’avoir été consentantes : si elles ont ouvert la bouche, il y avait donc consentement et invitation à l’acte sexuel ?

    De ce fait, j’ai trouvé le stratagème clairement malhonnête. Et cela me fait douter de la sincérité de l’homme, car je le voyais comme une personne extrêmement sincère et pragmatique.

    Je suis du reste étonné que cela n’ait visiblement heurté personne ?

     

    • je suis d’accord que sur ce point Vergès y va fort, j’ai trouvé ça gênant moi aussi. Mais en même temps il exploite toutes les possibilités pour discréditer l’accusation, c’est son boulot. Il y avait une incohérence dans le temoignage (position couchée) et il se devait de l’exploiter. Il a malheureusement un style très agressif et ne met pas les formes. Je pense que ça a pu desservir la défense, même si l’ issue du procès était très certainement jouée d’avance.


  • Quelqu’un qui a suivi le procès en entier ou qui a regardé les 6 DVD pourrait-t-il me dire si le procès a apporté la preuve que Barbie savait que les déportations avait comme destination non seulement les camps de concentration, (utilisés pour la première fois par les anglais en Afrique du Sud dans la guerre des Boers), mais également les camps d’extermination ?

     

  • Merci pour ce document ! Petit enfant de la résistance savoyarde, j en avais beaucoup entendu parlé, mais je ne l avais jamais vu. De quoi se tordre l âme et le cerveau...


  • Monsieur Jacques Vergès était un grand homme doublé d’un Avocat hors pair.
    Que son âme repose en paix dans l’amour du Seigneur !

    Par ailleurs, quelqu’un peut-il me dire pourquoi un peuple (ou une communauté) se croit placé sur un piédestal ???


  • C’est pas mal ces audiences. On n’y voit malheureusement que les plaidoiries finales. Une ou 2 autres videos n’auraient pas été de trop pour mieux s’imprégner du dossier à charge.
    Je regrette que malgrès l’arrivée du numérique, les formats de compression et la facilité de diffusion, jamais personne n’ai pensé à mettre à la disposition du publique l’intégrale du procès de Nürnberg.
    La question du procès Barbie m’a fait cliquer à la suite, par les liens proposés par Youtube, sur un documentaire alambiqué sauce France2, par Loren Delahousse. Il m’a semblé reconnaitre un trait bien "République d’opérette" dans la façon dont on les voit un moment faire sortir Barbie suivant un parcourt précis devant les photographes.
    C’est je crois, un trait typique qui fut très bien romancé par Denis Langlois dans son livre sur Seznec. Un livre que j’inviterai ici ceux qui viendrait à lire mon commentaire, à parcourrir, sur les pages qui racontent son enfermement à Quimper, et le long parcours d’animal de foire, vers le tribunal distant.


Afficher les commentaires suivants