Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dommages collatéraux des sanctions contre la Russie pour Chypre et la Grèce

Nous avons souvent souligné que les sanctions prises par Washington contre la Russie, à propos de l’adhésion de la Crimée à la Fédération, ne coûtent rien aux États-Unis, mais sont lourdes de conséquences pour leurs alliés. Pour le géopoliticien grec Savvas Kalèdéridès, il n’y a aucune raison pour que la Grèce et Chypre sanctionnent la Russie, d’autant que la première demande de le faire provient de Londres qui n’appliquera pas à la City les sanctions qu’il réclame aux autres de mettre en œuvre.

Dans des articles précédents, nous avions parlé de la particularité géopolitique de l’espace grec, qui combiné avec le fait que la nation grecque est peu nombreuse et sans peuple frère, rend extrêmement dangereuse l’identification complète de notre patrie avec un seul acteur géopolitique, vu que par ce fait elle est obligée de faire face aux conséquences de la colère des autres.

Dans notre article précédent, nous mentionnions que la doctrine salutaire pour l’Hellénisme devrait être : « La Grèce et Chypre devraient être en mesure de suivre de près les développements géopolitiques, afin d’anticiper et de prévenir tout développement géopolitique, se réservant le droit et le pouvoir discrétionnaire de faire à chaque fois, les choix qui servent le mieux le pays et les intérêts stratégiques de l’Hellénisme ».

Nous avions également entrevu les risques pour la Grèce et Chypre de la crise ukrainienne, laquelle a assurément évolué de la manière que nous avons tous suivie et continuons à suivre sur les écrans de télévision parce que le système de gouvernance Ianoukovitch, tout comme le précédent de Timochenko, était pourri et corrompu, mais il ne faut pas oublier que ce sont des mécanismes spéciaux de l’Occident qui lui ont donnés la direction et le résultat spécifique.

Maintenant, nous voyons que ces risques sont plus que visibles. Déjà, le président de Chypre, M. Nicos Anastasiades a reçu un appel téléphonique afin de bloquer l’argent de trois magnats ukrainiens hébergés dans des banques chypriotes, au moment où l’Angleterre déclarait ouvertement son opposition à des représailles contre la Russie, afin de ne pas affecter les intérêts britanniques !

Notons par ailleurs que l’Angleterre héberge la plupart des oligarques russes qui ne se sont assurément pas enrichis dans la plus grande transparence, tandis que les banques britanniques hébergent des dizaines ou même des centaines de milliards de dollars de fonds russes de la même catégorie, que l’Angleterre va protéger, grâce à son poids et à sa taille !

En outre, nous avons constaté que, parmi les personnes qui figurent dans la « liste noire » du gouvernement états-unien, en représailles à l’annexion de la Crimée par la Russie, se trouvent des membres de l’entourage de Vladimir Poutine, dont Vladimir Ivanovitch Yakounine, président des Chemins de fer russes (ROSCO), qui avait montré son intérêt pour la privatisation de TRAINOSE (ndt : SNCF grecque) et du port de Thessalonique.

Un autre danger en plus des deux mentionnés ci-dessus, est celui de stopper la venue des grands et petits investisseurs, mais aussi des touristes en provenance de Russie et de l’Ukraine, vers Chypre et la Grèce, qui auraient pu être une des quelques bouées de sauvetage dont nous avons besoin pour nous lever du « lit de Procuste » qui dissout la société grecque et notre patrie.

À ce stade, ce dont nous aurions besoin seraient des gouvernements efficaces et intrépides à Nicosie comme à Athènes, qui dresseraient leur stature et protègeraient nos intérêts nationaux, comme l’a fait le gouvernement de l’Angleterre et mais aussi la peu puissante Bulgarie, dont le ministre des Affaires étrangères a déclaré : « La Bulgarie demandera réparation à l’Union européenne en cas de dommages pour le pays dus aux sanctions contre la Russie ».

Enfin, après avoir souligné que la Grèce subit déjà d’énormes — nous dirions d’importance incalculable — dommages suite à l’annulation de l’oléoduc South Stream et suite à l’annulation de la privatisation de la DEPA (compagnie d’État du pétrole et gaz), sans aucune compensation ou offre des États-Unis, cela vaudrait la peine de se référer aux arguments invoqués pour empêcher la coopération économique avec la Russie, certains leaders d’opinion, repris par les bons perroquets ou « idiots utiles », afin de couvrir d’un côté l’intervention états-unienne extrêmement préjudiciable à notre pays et de l’autre les responsabilités de certains fonctionnaires gouvernementaux et ministériels, qui sont incapables de servir les intérêts du pays, pour ne pas dire autre chose ! Patience jusqu’à dimanche donc, pour la référence à ces « arguments ».

 

Voir aussi, sur E&R : Crise ukrainienne : Poutine prêt à lâcher le dollar

Sur la situation dramatique en Grèce, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ...Aux dernières nouvelles, le fournisseur Allemand Siemens fournira comme prévu, les équipements pour le tronçon sous-marin du projet gazoduc South Stream...la société Allemande Winterhall affirme aussi qu’il n’y a aucune incidence sur la réalisation de ce projet financé par le russe Gazprom (50%), l’italien Eni (20%), Wintershall et EDF (15% chacun)...Il n’y a que les peuples qui souffrent durant les conflits...


  • L’Angleterre accueille l’oligarchie Russe ? Je ne sais pas de quelle oligarchie vous parlez mais certainement pas de l’oligarchie de connivence politique. Aucune personnalité politique Russe n’a le droit d’accumuler du capital et des biens immobiliers à l’étranger, sous peine de représailles Poutinienne. Donc je ne vois pas très bien l’intérêt de mentionner ceci vu que cette oligarchie là (je pense que vous amalgamez argent et pouvoir) n’a aucun impact géopolitique.


  • "bloquer l’argent de trois magnats ukrainiens hébergés dans des banques chypriotes",MDR
    vous pensez que sa vas gêner Poutine ?
    Imagine : la suisse prend des mesure de représailles contre le gouvernement Français et gèle les comptes de ministres Français tel Cahuzac...HaaaaHaHaHa ! MDR
    Pour infos, les diplomates Russe n’ont pas le droit de détenir de comptes à l’étranger je crois !
    Et pour finir, Chypre n’avait pas déjà opéré saisie sur compte dépassant 100000€ ?


  • Les magnas Ukrainien ou oligarques Russe planqué leur argent à chypre ????
    Saisie des comptes chypriotes superieur à 100000€ et taxation, en plus en Euro ( t’as vue le cour de l’euro/Rouble). Pourquoi pas en dinar dans une banque à Madagascar ?
    Et puis saisir les comptes des mecs qui planque leur fric à l’étranger, chai pas, si ça venait a devenir une mesure naturel de rétorsion, un réflex, chai pas, vous y croyez vous, honnêtement ?
    Bin nan là c’est de la fiction.


  • les sanctions prises par Washington contre la Russie ne coûtent rien aux États-Unis ? Pas d’accord ! un simple exemple : les russes ont décidé, suite aux sanctions sur des banques russes, de développer à l’avenir leur propre système de paiement électronique plutôt que passer par des sociétés américaines. La conséquence est immédiate sur deux sociétés américaines au moins : visa et mastercard, qui s’effondrent en bourse de new york ; ces sociétés pèsent tout de même plus de 200 milliards de capitalisation boursière.


  • bonjour

    j’ai toujours en tete cette video ou l’on voit vladimir poutin ordonné à un patron russe de signer le plan de sauvetage d’une entreprise que ce meme patron voulait liquider pour faire des bénéfices, bientot la meme avec obama (ou ses maitres) pour qu’il arrete de nuire aux peuples par avec sa politique fachiste !!


  • les banquiers sont en train de fabriquer des ennemis pour provoquer une guerre mondial et s’enrichir sur la chair .


  • en réalité, les américains sont en train de mener une politique suicidaire pour leur économie en voulant frapper les autres pays de sanctions arbitraires non fondées et à cause de l’espionnage.
    Un autre exemple, le cas de Cisco et IBM, deux géants de l’informatique ;
    Les américains ont carrément censuré le concurrent chinois Huawei soi-disant pour espionnage, mais par après on apprenait que CISCO et IBM sont impliqués dans l’espionnage par la NSA de la Chine ! En conséquence les bénéfices de ces deux sociétés ont été durement touchées en Chine. ces deux sociétés réunies pèsent tout de même plus de 300 milliards de capitalisation boursière, ce qui a un impact considérable.