Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump contre les délocalisations

Le Président menace General Motors, fait plier Ford et irrite le Mexique

Le futur président américain a menacé via Twitter le constructeur automobile de lui imposer « une importante taxe frontalière »... Ironiquement, c’est un autre constructeur, Ford, qui a annulé mardi la construction d’une usine au Mexique...

 

[...]

« General Motors envoie le modèle Chevy Cruze produit au Mexique à des concessionnaires automobiles aux États-Unis sans payer de droits de douane à la frontière. Fabriquez aux États-Unis ou payez une importante taxe frontalière ! » a-t-il déclaré dans un message envoyé sur Twitter !

 

 

Au cours de sa campagne présidentielle, le candidat républicain s’est engagé à remettre en cause des traités commerciaux comme l’ALENA, un accord signé en 1994 qui institue une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.

 

Ford annule un projet d’usine au Mexique

Le président élu s’en est également pris à Ford pendant la campagne électorale pour avoir délocalisé sa production au Mexique. Et si GM n’a pas réagi au tweet de Donald Trump, c’est justement son rival Ford Motor qui a créé la surprise, en annonçant que le groupe annulait un projet de construction d’une nouvelle usine au Mexique, un investissement estimé à 1,6 milliard de dollars...

Lire l’intégralité de l’article sur boursier.com

Trump contre le capitalisme transnational ? Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1636550
    le 04/01/2017 par La pythie
    Donald Trump contre les délocalisations

    Tout ça, c’est du cirque !!!
    Trump n’a pas les moyens législatifs d’imposer de telles mesures douanières et encore moins le pouvoir de revenir sur les accords de l’ALENA, signés en 1992...
    et le " made in USA " ne signifie pas que l’acier, le bloc moteur, les pneus etc..sont fabriqués aux Etats-Unis, mais que ces différents éléments sont importés avant d’être assemblés dans les différents États américains. Nuance.

     

    • #1636585
      le 04/01/2017 par fdsfds
      Donald Trump contre les délocalisations

      Le congrès Americain à déjà octroyé au président de large pouvoirs sur le sujet. Les lois commerciales existantes lui permettent de retirer son pays d’accords commerciaux et d’imposer des barrières commerciales à sa guise. En fin de compte, le pouvoir exécutif aux USA est presque dictatorial et n’a cessé de grandir avec l’utilisation du décret présidentiel.. Trump peut en profiter et désigner la chine comme manipulateur de sa propre monnaie et imposer des sanctions. Si les business réagissent aux Tweet de Trump, c’est parcequ’il va bientôt pouvoir tapper et faire très mal.


    • #1636591
      le 04/01/2017 par L’Ursu
      Donald Trump contre les délocalisations

      Quel drôle d’oracle fais-tu, la Pythie ? Dans ce cirque, ne serais-tu pas le clown ?
      Un type avec des couilles peut tout faire (vois Poutine...), et dénoncer un accord bidon comme celui de l’ALENA ne lui sera pas bien difficile si ça suit derrière... . Allons, un peu d’optimisme en guise de vœux 2017... .


    • #1636624
      le 04/01/2017 par panic-groom
      Donald Trump contre les délocalisations

      Tu disais que les russes ne prendraient jamais Alep (d’ailleurs tu bases tout ton argumentaire sur ce pays par rapport au naufrage du Koursk...c’est comme dire que l’Allemagne est faible par rapport à la France parce que l’acier de la Mercedes de Lady Di fut moins caustod que le béton français du pont de l’Alma), tu disais que Erdogan allait se rapprocher de l’amérique après le coup d’état raté en Turquie, que le Brexit avait été décidé par l’oligarchie juste pour tromper les mecs de e&r. Donc, on peut se dire que Trump a peut-être des chances de réussir si tu prévoies qu’il échoue. C’est bien de dire si ce qu’il fait est possible ou non AVANT même qu’il ne soit rentré à la maison blanche. Tu ne fais pas une bonne publicité pour Pierre Hillard en pensant que dénigrer tout, tout le temps, soit une preuve d’intelligence.


    • #1636653
      le 04/01/2017 par La pythie
      Donald Trump contre les délocalisations

      A ceux qui m’ont répondue...
      la naïveté de certains m’étonnera toujours !!! Si Trump cherche autant à ré industrialiser, c’est justement pour pouvoir abaisser, ensuite, les droits de douane avec la Chine !!! Car dans le contexte actuel, la seule façon de concurrencer la Chine, c’est d’augmenter les droits de douane ( comme en Mai dernier, lorsque les Ricains ont augmenté de 500% les droits de douane sur l’acier chinois...). Ainsi, ré industrialiser les USA, et plus tard l’Europe, n’est pas là un moyen de renforcer l’Etat nation et de revenir aux années 60, mais au contraire, le moyen le plus sûr et le direct d’abaisser considérablement les droits de douane de part et d’autre !!! Si tout le monde parle en ce moment de ré industrialisation, c’est tout sauf un hasard...


    • #1636670
      le 04/01/2017 par Le Pen, vite !
      Donald Trump contre les délocalisations

      @La Pyhtie

      Les droits de douanes ne sont pas une fin en soi. Ce sont des outils au service de la protection de l’industrie. Un État stratège , comme celui que propose Marine Le Pen, est capable de mettre en place des droits de douanes à certains moments, sur certains produits, et pas à d’autres ou pas à d’autres moments. C’est du pragmatisme au service de la protection et du développement des forces productives de la nation.


    • #1636932
      le 04/01/2017 par kgr355
      Donald Trump contre les délocalisations

      business is business
      Ce n’est pas l’election de Trump qui changera 500 ans de domination des banques et du commerce sur le monde entier.


  • #1636563
    le 04/01/2017 par envolées_des_incultes
    Donald Trump contre les délocalisations

    Il me semble que l’unique façon de lutter contre les délocalisations, c’est la mise en œuvre de la méthode Adolph : si aucun convoi ne parvient à pénétrer le territoire US, par mer ou terre, ils seront obligés de produire sur place. Stopper les flux en provenance de l’étranger est la seule et unique manière d’arriver à stopper les délocalisations, tout le reste n’est que babillage.
    .
    Ca ressemble plus à un effet d’annonce à la Flamby, car de toutes façons, les compagnies vont accroitre leur optimisation fiscale pour pallier au manque à gagner et éviter de payer de l’impôt.


  • #1636564
    le 04/01/2017 par réchin
    Donald Trump contre les délocalisations

    Il fait ce que voudrait faire Marine : du "protectionnisme intelligent" .


  • #1636575
    le 04/01/2017 par Albert
    Donald Trump contre les délocalisations

    Petit rappel : en mai dernier les US ont imposé une taxe d’importation de... 522 % !aux aciers chinois, vendus à des prix inférieurs à leur prix de revient grâce à des aides à l’exportation... Les gouvernements US défendent leur industrie, eux .


  • #1636577

    Quoi de plus normal ,que de relocaliser ? Ce qui devrait être fait en France depuis longtemps . On fait fabriquer nos voitures à l’étranger et après on vient les louer en France ,parce que les Français ne peuvent plus les acheter. Après on viendra nous expliquer que la consommation repart .Oui avec des crédits,des locations et du chômage . La belle histoire ! Trump a raison ,si on veut qu’un pays reparte ,c’est en réindustrialisant .


  • #1636612
    le 04/01/2017 par Daggets
    Donald Trump contre les délocalisations

    C’est le même problème que l’immigration...
    aux us, si vous êtes étranger et que vous voulez y travailler, il vous faut démontrer que votre compétence n’est pas disponible parmi la main d’œuvre américaine.
    appliquer la même règle aux importations, c’est à dire importer uniquement ce que les us ne savent pas produire, serait de la même logique.
    cest tout de même curieux cette idée répandue que seule compte la notion de prix, autrement appelée "compétitivité".
    parce contre la Chine, aucune entreprise n’est compétitive.

    alors quel américain sans travail pourra acheter des produits chinois même très peu chers ?
    trump a raison !


  • #1636616
    le 04/01/2017 par Mandark
    Donald Trump contre les délocalisations

    Mais les menaces, si elles sont efficaces à court terme, risquent d’augmenter encore son nombre d’ennemis puissants. Le chantage me parait plus optimal pour faire plier ces gens là.


  • #1636664

    Cet homme "en a" pour parler trivialement. Il dit l’évidence que certains s’évertuent à ne pas voir. J’espère qu’il est prêt à tout ce qu’on va encore tenter de lui faire subir. Cela va être chaud....


  • #1636878
    le 04/01/2017 par Matthieu01
    Donald Trump contre les délocalisations

    Quoi que l’on puisse penser de Trump, il faut bien reconnaître qu’il a un style à toute épreuve (pour l’époque s’entend). Voici son tweet de vœux du nouvel an :

    https://twitter.com/realDonaldTrump...

    V.O. : Happy New Year to all, including to my many enemies and those who have fought me and lost so badly they just don’t know what to do. Love !

    V.F. : Bonne année à tous, et aussi à mes nombreux ennemis et à ceux qui se sont battus contre moi et dont la défaite est si cuisante qu’ils ne savent plus quoi faire. Je vous aime !

    Le mec trolle sur le toît du monde comme un ado taquin sur youtube ou le capitaine de l’équipe de foot universitaire US locale à la soirée de réveillon des pom-poms girls. Laissons la politique de côté deux minutes et admirons la maîtrise tranquille de l’homme. C’est pas énarque là, et surtout pas promo Voltaire...