Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Drogue : la 3 MMC, d’abord confinée au milieu gay, circule de plus en plus

Plus que jamais populaire dans les soirées parisiennes, et plus que jamais meurtrière : la drogue de synthèse 3 MMC aurait causé sept overdoses en 2021. Moins chère que la MDMA, l’amphétamine et la méthamphétamine et la cocaïne, ce dérivé de la plante de khat est particulièrement puissant, rapporte Le Parisien, lundi 21 novembre.

 

Sous forme de poudre blanche, de cristaux translucides ou encore de comprimés, ce psychotrope aurait des effets désinhibants et serait particulièrement addictif : il provoquerait « une intensification des sensations, un sentiment d’euphorie, avec une sensation d’énergie, une atténuation de la sensation de fatigue, un besoin incontrôlable de parler, et une sensation d’être plus proche des autres. Il augmente la confiance en soi et procure une sensation de puissance », liste Drogues Info Service. On peut l’ingérer, le sniffer, l’injecter ou le plugger – l’insérer dans l’anus à l’aide d’une seringue sans aiguille –, ajoute le site d’information.

Les effets secondaires, en plus de l’addiction, seraient particulièrement dévastateurs : des maux de tête, des nausées et des vomissements, des troubles de l’érection, des convulsions, des hallucinations, de la paranoïa, des crises d’angoisse, des complications somatiques cardiovasculaires et neuromusculaires, et parfois la mort.

Lire la suite de l’article sur capital.fr

 

Et voilà le résultat ! À voir, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • On va finir par rester entre gens normaux, physiquement et intellectuellement ....Je suggère une distribution massive avec prescription à hautes doses , de toutes façons, on y arrive, ça ne fera qu’accélérer le processus !

     

    Répondre à ce message

  • #3067409

    Quand tu en arrives à te droguer en te foutant de la drogue par le cul, conserve tu ton statut d’être humain ?

    Je les imagine sur le dos, tels des tortues avec leur je ne sais quoi dans le rectum, ou à 4 pattes, tels des veras avec la bave sur le groin et les yeux exorbités ...

    Leur dignité les a quittés, c’est un fait, mais méritent-ils de vivre ?
    C’est la nature et leur propre corps qui rendront leur verdict, comme pour chacun d’entre nous.

    Mais bon, qu’ils aillent tous se faire injecter...

     

    Répondre à ce message

    • A savoir , que, comme un suppositoire, c’est la méthode la plus safe et la plus efficace de consommer certaines drogues...

       
    • #3069036

      La lâcheté est souvent la façon la plus fiable pour sauver sa vie ou ne pas la risquer... Ça n’est pas une raison pour en faire preuve.

      Consommer une drogue... Le terme me gène quelque peu.

      Consomme t-on un médicament ? Non, on se l’administre ou on l’utilise. On l’ingère. La consommation renvoie à une transformation en énergie ou en construction. Là il ne s’agit que d’avoir un effet pour perturber le fonctionnement normal du corps et de l’esprit. Je pense que consommation est malpropre.
      Je sais que c’est d’usage, donc je ne vous en fait pas le reproche, juste j’attire l’attention sur cette manipulation. Un peu comme j’avais dénoncé le non sens complet de judéo-chrétien.

       
  • #3067416

    Il faut commencer par instaurer des contrôles anti consommation de drogue dans beaucoup de corps de métier, la restauration, la police, la gendarmerie, l’audiovisuel, la finance et surtout la politique.
    Cela se fait déja sur les chantiers, des contrôles pour l’alcool.
    Si on interdit l’accès aux drogués à leur travail et à n’importe quel endroit privé (restaurant, hôtel, piscines, cinéma, etc...) alors on va pouvoir lutter efficacement contre cette pandémie qui ne dit pas son nom.
    Pourquoi ne pas instaurer un pass avec QR code valable seulement en étant négatif aux drogues ?..

     

    Répondre à ce message

    • Parce que ceux qui font les pass et vivent dans la technologie des QR codes sont les mêmes enculés qui importent la drogue en grosses quantités sous couvert diplomatique et ça leur rapportent vraiment beaucoup, c’est pour ça qu’ils ne feront jamais ces tests dans les milieux professionnels d’autant plus que la France devient de plus en plus un pays de drogué donc dplus en plus de profits pour EUX...

       
  • « une intensification des sensations, un sentiment d’euphorie, avec une sensation d’énergie, une atténuation de la sensation de fatigue, un besoin incontrôlable de parler, et une sensation d’être plus proche des autres. Il augmente la confiance en soi et procure une sensation de puissance » : mais c’est le portrait de notre souverain ! Corrigeons son surnom de « poudré », en « pluggé ». Emmanuel Dupleugue.

     

    Répondre à ce message

  • Oui c’est juste un nouveau petit nom pour la méphédrone qui (re)débarque, j’en consommais vers 2009-2012 a Londres. Effectivement, c’est un peu moins cher que les autres mentionnées.
    Plus précisément elle est sérotoninergique : le débit de sérotonine dans les synapses est multiplié par 10. Impossible d’éviter un violent contre coup dépressif meme en faisant attention.

    "La méphédrone, ou 4-méthylmethcathinone, est une drogue de synthèse dérivée de la cathinone, principale substance active des feuilles de Khat, plante d’Afrique utilisée pour ses propriétés stimulantes."

     

    Répondre à ce message

    • Oui, il s’agit bien de la méphédrone. J’en ai consommé à Vienne il y a deux ans. Elle est aussi devenue là-bas très populaire en raison de son prix ; environ cinq fois moins cher que la cocaine (bien que ne jouant pas dans la même catégorie récréative). Comme toutes les drogues qui deviennent populaires, elle risque d’être recoupée avec des saloperies encore plus nocives (dans le cas du trafic par intermédiaire). Les français un peu plus malins achète ça sur internet depuis la hollande (production légale) via thor.

       
  • Je n’ai jamais compris comment on pouvait consentir à infliger ces saloperies à son corps, l’idée que cette pollution chimique destructrice circulerait dans mon organisme m’a toujours repoussé.

     

    Répondre à ce message

  • #3067523

    Si ça peut nous débarrasser de quelques parasites culturo-mondains, pourquoi pas.

     

    Répondre à ce message

  • Moi quand j’en ai ras le bol, je me défonce à je vais à la campagne, balade dans les bois. Je reviens j’ai la gnaque et je peux bouffer le monde.
    Je dis pas non à un petit Rhum de temps en temps et du bon RNROLL sur la platine, pourquoi pas un petit joint d’herbe en soirée.
    J’ai 56 ans et j’en ai rien à foutre des intellos et artistes officiels si il veulent se flinguer avec ce truc chimique.

     

    Répondre à ce message

  • #3068339

    Apparemment on est déjà passé a la 4 MMC, les mecs vont trop vite demain la 5 MMC etc etc etc.....
    Ils changent les formules en 2/2
    Je préfère sniffer des radis moins dangereux et moins cher
    Par contre difficile de trouver des dealers de radis a Aulnay-sous-Bois le weekend a 23 heures, idem au Val Fourré Mantes la Jolie
    J’espère qu’il n’y aura pas de pénuries
    Si non on va être obligé de fumer de la scarole et d’se shooter au fenouil , et ça bouche souvent la seringue
    Bon après y’a toujours la solution rectale, pour le fenouil

     

    Répondre à ce message

  • Bon, sans vouloir refroidir l’atmosphère des gens sains de corp et d’esprit qui s’expriment ici, je constate simplement que de tout temps, dans toutes les civilisations, l’usage de drogues et de putes mâles/femelles est récurrent. Il y a manifestement un malaise à exister en simplicité. Perso, j’ai beau serrer mon tilleul très fort contre mon coeur et mes chats et mes chats et mon chien, allouette... j’avoue que parfois une sortie de route me fait du bien. Avec modération, ça bas de soie. Quant au clopes... j’ai des souvenirs récents de panique à la recherche de mégots. Je ne suis pas sage, je fais des bêtises... Je ne suis qu’un homme !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents