Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dumas/Vergès : « Gbagbo a autant de chance d’y laisser la peau que de s’en sortir »

Le site "Nouvelles de France" a rencontré Roland Dumas, ancien Président du Conseil constitutionnel et ancien ministre des Affaires étrangères ainsi que l’avocat Jacques Vergès. Ils viennent de déposer une plainte contre l’armée française pour tentative d’assassinat sur la personne de l’ex président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Pourquoi accusez-vous l’armée française de tentative d’assassinat de l’ancien Président ivoirien ?

Roland Dumas (R.D.) : Nous avons déjà déposé une plainte à Paris contre l’armée française pour tentative d’assassinat. C’est une plainte qui vise l’armée française parce que, nous en avons eu confirmation par Monsieur Gbagbo mais nous le savions, c’est quand même l’armée française qui a fait le coup. Il nous a expliqué comment il a échappé par hasard au bombardement. Sa chambre ou il couchait d’ordinaire a été bombardée. Des chars ont été transportés par Transall de France. La légion étrangère, le fleuron de l’armée française ouvert la porte aux partisans de Ouattara. Nous sommes des vieux de la veille, ce n’est pas à nous que l’on va faire avaler le discours officiel.

Croyez-vous que la vie de Gbagbo ait été en danger ?

R.D. : S’il avait couché là où il couchait d’habitude il ne serait plus là. Je vais même plus loin. Pour la première fois. Nous avons été dans le nord du pays là où il est enfermé, dans la brousse. Il vit là dans cette maison avec son médecin. Il n’est pas autorisé à sortir, il est obligé de faire des marches entre la chambre et le salon. Il est affaibli physiquement mais tout à fait disponible intellectuellement.

Lire la suite de l’article : ndf.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et oui !
    En Afrique, avant la Libye, la Côté d’Ivoire est un cas encore plus flagrant de néocolonialisme. Malgré le mutisme des médias qui résument l’affaire à : "Les élections ont données vainqueur Alassane Ouattara comme étant le nouveau président, bien que l’ancien ne veut pas partir". Sauf que les élections sont certainement truquées, et que Alassane Ouattara est aussi ivoirien de coeur que moi je peux être un Martien...


  • Si vous voulez encore des preuves que l’ONU c’est Le gouvernement unique mondial ... ça rentre dans le cadre de la définition du fascisme , du nouveau fascisme mondial .


  • sur le fond, je suis d’accord avec la position Dumas/Vergès sur la Cote d’Ivoire, mais ils ne devraient pas attaquer l’armée française directement, mais plutôt le président car c’est lui qui donne les ordres ...

     

    • Je connais intimement un pays africain francophone qui s’appelle le Togo.

      Après avoir vécu quarante ans sous la dictature d’un satrape nommé Gnassingbé Eyadéma installé par De Gaulle et Pompidou, le pays connaît depuis 2005 la dictature héréditaire du fils du tyran, Faure Gnassingbé, arrivé au pouvoir dans un bain de sang après le trucage (avalisé par la France de Chirac et l’Onu) des élections.

      En 2010, rebelote, le même Faure Gnassingbé se représente et est réélu avec la même mascarade avalisée par la France de Sarkozy et l’Onu.

      Le Togo est un pays et un peuple nié, mis en coupe réglé par de grands groupes français (Bolloré, Bouygues, etc) pour le bénéfice des hommes politiques français de tous bords (les fameuses valises à billets finançant les campagnes électorales françaises) et des militaires français, et ce, depuis De Gaulle.

      C’est un pays nié, asservi, avec la majorité de ses habitants sous le seuil de pauvreté, une armée suréquipée et instruite par l’armée française qui y a une base militaire permanente afin de réprimer toute vélléité de rébellion.

      Ce pays est un parmi cet empire néocolonial de la France qui perdure en Afrique francophone, et que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Françafrique.

      Qu’on ne vienne pas ici me parler d’Américains. Il s’agit d’un impérialisme purement franco-français qui dure depuis plus de cinquante ans, et ce, je le souligne, depuis l’avènement de De Gaulle. Impérialisme qui a engendré deux génocides (Bamiléké et Rwandais) que la France n’a jamais reconnus. Un impérialisme non seulement économique, mais de type essentiellement raciste et colonialiste.


    • @ cjn

      1. " Ce pays ( Togo) est un parmi cet empire néo colonial de la France qui perdure en Afrique francophone, et que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Françafrique.

      Cher ami, vous ne comprenez pas ce qu’ est la françafrique.

      La françafrique est avant tout un réseau, et ceux qui composent ce réseau sont des êtres humains qui ont la même vision de l’ Afrique : un continent riche en matière première permettant un enrichissement rapide.

      Il ne s’ agit nullement d’ empire néo colonial français ( même si il est vrai qu’ au temps de foccard, la France intervenait pour des raisons idéologique mais les temps ont changé). D’ailleurs la France n’ a pas d’ empire.Il ne s’agit que d’ intérêts privés dont le français moyen ne profitera jamais !!!

      Dans ce réseaux de prédation privé on retrouve aussi bien des français que des africains !Dans le film " françafrique l’ argent roi" n’a -t-on pas montré que Omar bongo était un des maitres du réseaux et qu’il initiait à son tour des français ?

      Les Français sont aussi peu coupable que peuvent l’ être les gabonais ou les togolais.Ceux qui sont responsables ce sont les élites quel que soit la nationalité ou la couleur de la peau !!!
      C’est une question de classe et pas de race.

      2."Qu’on ne vienne pas ici me parler d’Américains. Il s’agit d’un impérialisme purement franco-français qui dure depuis plus de cinquante ans".

      Cepandant cette françafrique est en déclin face à un nouvelle forme de prédation, plutôt anglo-saxonne, celle du FMI et de la banque mondiale.
      La France elle même est inféodé à ces prédateurs comme on a pu le voir par son intervention en cote d’ ivoire ( ( ou elle a mit en place un satrape du FMI) et en Lybie ( pour faire couler le fameux dinars or de Khadaffi).

      Alors arrêter avec votre impérialisme franco français !!!

      3." Impérialisme qui a engendré deux génocides (Bamiléké et Rwandais) que la France n’a jamais reconnus"

      Autant vous avez raison pour les Bamilikés autant pour la question Rwandaise on voit que vous n’ y connaissez rien !
      Il y’ a eu en Afrique centrale une guerre entre les français et les américains ayant engendré près de 8 millions de mort !
      Et ceux qu’ on peut identifier comme les principaux responsables de ces mort, ce sont les élites anglo-saxonne et pas les français !!!


    • Je réponds à Machiavel1983.

      En tant que Français ayant peur de la vérité, je comprends votre refus de reconnaître l’existence d’un empire néocolonial français en Afrique francophone. Mais personnellement, je suis mieux placé que vous pour savoir ce qu’est la Françafrique.

      Je suis moi-même un enfant de la Françafrique : je suis né en 1970, au Tchad, de mon père Pondichérien, sous-officier dans les troupes de marines étant intervenu dans le cadre de l’opération extérieure (un euphémisme) de la France nommée Limousin pour mater la rébellion du FROLINAT au Tibesti. A l’âge de 2 ans, je suis rentré en France avec mes parents (tous deux pondichériens), dont mon père qui avait choisi cet opex simplement dans la perspective du gain financier au niveau de sa solde. Par la suite, il offrira à ma mère, à Karikal, en Inde, une grande maison avec l’argent de cette campagne.

      Ayant suivi les traces de mon père, j’ai aussi un frère actuellement haut gradé dans l’armée française, qui de même, s’est offert une maison en France grâce à l’argent de séjours volontaires dans toutes ces bases militaires françaises implantées dans les pays africains francophones.

      Et pour finir, mon épouse est d’origine Togolaise, et a vécu toute sa jeunesse sous le règne d’Eyadéma. Et elle peut vous dire ce que c’est que de vivre dans un pays vassalisé par la France, et qui ne fête même pas son indépendance, mais le jour où Eyadéma a assassiné Sylvanus Olympio, premier président démocratiquement élu du Togo, avec l’aval de la France qui n’avait pas supporté qu’Olympio veuille tourne son économie vers l’Allemagne et battre sa propre monnaie, et non cette monnaie de singe qu’est le franc CFA.

      Si après cela, vous dédouannez le soit-disant Français moyen d’être complices de la Françafrique, libre à vous, mais les Africains francophones et les Français honnêtes ne sont pas dupes.

      Sinon, autre point : les soit-disant élites africaines complices dont vous parlez n’existent pas, ce sont tous d’anciens sous-offs de l’armée coloniale française que la France a mis à la tête des pays africains francophones pour y défendre ses intérêts, et cela au prix de l’antagonisme ethnique de chacun des pays. J’en sais quelquechose, puisque mon père les a tous connus comme petits sous-offs du temps de ses campagnes dans la Coloniale. Tous des crétins analphabètes et jouisseurs. Les vraies élites africaines (Olympio, Sankara, etc) ont été systématiquement éliminées par la France.


    • @ cjn

      1.Rien ne prouve que je suis Français d’ origine et je connais la "France à fric" au moins aussi bien que vous !

      2. Je ne dis pas qu’un empire colonial Français n’ a jamais existé en Afrique ( avant les indépendances) il faut savoir que la France a perdue de l’ argent dans ses colonies.
      Certaines familles françaises par contre se sont construite des empires financiers !

      3.Je dis que cet empire colonial s’ est transformé en réseaux constitués d ’ individus puissants exploitant les richesses du continent Africain dans leur propre intérêt et pas dans l’ intérêt des Africains ou même dans ceux des français !

      4.Je dis que ces réseaux sont constitué d’élites africaines comme françaises  !Et que vous le vouliez ou pas Mobutu ou Eyadema étaient des élites africaines car elles étaient au pouvoir tout comme sarkosy ou BHL sont les élites Francaise qu’ on le veuille ou pas.C’ est triste mais c’ est comme ca !

      5.Quant au franc CFA c’ est t une honte que des états ne soient pas souverain monétairement.Mais c’ est également le cas de la France depuis 1973 et les propriétaires du Franc et ensuite de l’ Euro sont les même que ceux du franc CFA.
      Les monnaies sont contrôlés par les élites financières malheureusement !!!

      En conclusion, je ne défend pas la France et je n’ attaque pas l’ Afrique et vice versa.
      Le français moyen ( médecin, agriculteur, plombier, instituteur) vit de son travail et n’ a rien gagné dans tout cela.
      L’ Africain moyen lui est victime et il est absurde de dire que si l’ Afrique est dans cette situation c’ est de sa faute.

      Sankara l’ a compris et a dit dans son fameux discours sur la dette à Addis Abeba ::" les masses populaires en Europe ne sont pas opposés aux masses populaires en Afrique, mais ceux qui exploitent l’Afrique sont les même qui exploitent l’Europe.Nous avons un ennemi commun."

      Ce n’ est pas un empire qui en opprime un autre ou d’ une race qui en opprime une autre.Ce sont des élites ( de toute races et origines ) qui opprime des masses.

      C’est une lutte des classes !!!


    • Réponse courte et définitive à Machiavel 1983

      Vous me faites trop rire avec votre petit groupe d’élites françaises régnant sur une population de français portant l’auréole de l’innocence et de l’honnêteté.

      Votre lutte des classes, c’est la classe moyenne vs les élites mondialisées. Et dans quelle case mettez-vous la marée de ces êtres qui vivent dans la misère sur tout le reste de la planéte du fait du niveau de vie des classes moyennes ? Lesquelles sont responsables de toute l’exploitation et de tout l’épuisement des ressources de cette planète.

      Moi, je parle au nom des Pauvres, au sens évangélique, ceux qui n’ont rien que la sollicitude du Seigneur. Et en Afrique francophone, ils sont légions à gémir sur une terre occupée par la France, avec des richesses pillées, avec trois fois rien pour vivre.

      Mais que cela ne vous émeuve. Après la repentance geignarde, voici le temps de la culpabilité décomplexée.

      Qu’un jour la balance s’inverse, et que l’homme blanc soit à son tour l’exploité et le nié, peut-être ouvrira-t-il alors les yeux, comme les Grecs qui redécouvrent la pauvreté, ce que des milliards de non-européens vivent sur cette planète à cause de la cupidité occidentale, sans que personne ne se soit jamais soucié de leur sort !


    • @cjn

      " Votre lutte des classes, c’est la classe moyenne vs les élites mondialisées."

      Non, vu l’ évolution du capitalisme tel qu’ il est aujourhui, la lutte des classes, c’ est l’ hyperclasse mondialiste contre le reste du monde.

      Il est vrai que les classes moyennes jusqu’au début des années 80 étaient ménagé et aujourd’hui elles subissent des attaques mais sont quand même ménagé car elles consomment !

      Les populations du tierss monde font partie pour le capitalisme de nos jours, d’ une sous classe ne servant à rien foulant de leurs pieds un sous sol riche.
      Quelques millions de mort pour soutirer ces matières premières n’ est rien pour ces vautours mondialistes.

      Mais vous ne pouvez pas opposés les classes moyenne avec les peuples du tiers monde.
      C’est vrai elles consomment. Mais si elles consomment c’ est parce que l’ hyperclasse les pousse à le faire par divers moyen ( ingénierie sociale publicitaire, industrie du consentement etc etc).
      Cette consommation est la base de la puissance financière de l’ hyperclasse.

      Vous savez je suis originaire d’ un pays riche en colton ( matière première utilisé nottament pour la fabrication des téléphones portable).
      Ce colton est extrait dans le sang de mes frères ( y compris des membres de ma propre familles) !Dois je en vouloir à l’ instituteur français qui a deux portables ?

      Non ! J’ en veux à l’ hyperclasse (des blancs) et aux collaborateurs locaux ( des noirs) qui se bâtissent également des fortunes colossales !

      Je n’ en voudrai jamais à l’ occidental moyen, au français moyen ou au blanc moyen !


    • A Machiavel 1983, pour faire la paix,

      Tu as ton avis mon frère, et moi le mien.

      Moi, j’accuse les classes moyennes qui consomment sans penser aux conséquences de leur boulimie sur les autres peuples. Pour moi, l’hyperclasse n’est que l’excroissance du citoyen consommateur et jouisseur.

      La lutte des classes n’exclut pas la responsabilité individuelle, même au plus bas niveau.

      Après tout, même les puissants ont leurs excuses : la tentation de l’enrichissement et du pouvoir, les pulsions dominatrices.

      Tu devrais dire à ton instituteur d’abandonner ses portables en solidarité avec les congolais qui triment dans les mines de coltan (moi-même, je n’en possède pas depuis toujours, du fait des risques pour la santé, et sachant par la suite ce que cela implique pour les congolais). L’humanité a vécu des milliers d’année sans tout ces engins ; des milliards d’individus en sont dépourvus à l’heure actuelle sur cette planète et ça ne les empêche pas de mener leur vie.

      Mon idéal n’est pas la Nation, mais le village, comme le rêvait Gandhi. Et je ne rêve pas de l’extension de l’oocidental way of life à toute la planéte, et auquel souscrivent en leur âme et conscience, contrairement à ce que tu dis, les classes moyennes européennes.

      Sur ce, respect à toi, et salut à tes proches au pays.


    • @cjn

      Tu sais mon frère, la confrontation des idées j’adore ca et c’ est pour moi un outil pour apprendre des autres, et parfois pour en arriver là je provoque et je m’ excuse de la brutalité de mon premier commentaire.

      Effectivement nous ne sommes pas d’accord :

      1. Moi je pense que si les classes moyennes et populaires occidentales consomment ce n’ est pas par boulimie mais parce que elles sont conditionnés pour cela par l’ hyperclasse notamment grâce à l’ ingénierie sociale , à l’ industrie du consentement ,et aux techniques publicitaire.

      Je pense que cette consommation ne les conduit pas au bien être mais à des névroses,à des dépressions lié à l’ individualisme,la solitude et à la disparition du sacré(famille, religion, tradition) et ne laisse subsister comme valeur suprême que cet échange froid, celui de la marchandise et du paiement comptant.

      En Afrique on a pas grand chose,on est dans la misère mais les gens se parlent, les gens sourient, les gens vivent en famille ( quand ce n’ est pas la guerre bien sur).
      C’est là la différence entre une société de consommation et une société dans laquelle l’ humain est au centre.

      2.Tu dis " La lutte des classes n’exclut pas la responsabilité individuelle, même au plus bas niveau" et tu as raison.
      Je veux bien expliquer à l’ instituteur comment est fabriqué son téléphone portable mais il ne me comprendra pas (et ne saurait même pas situer le Congo sur une carte)o u peut être me comprendra -t-il du moins jusqu’à ce que le soir après une dure journée de travail, il se détende devant la télévision et ses publicités... Je ne lui en veux pas ,ce n’ est pas sa faute
      Comme Brezinski l’ a écrit, la société idéale de cette hyperclasse serait des gens qui se tuent au travail et qui ensuite se divertissent en consommant.

      3.Pour moi l’ hyperclasse n’ est pas une émanation du citoyen consommateur mais la créatrice.
      Elle façonne le monde occidental à son gout.
      Quant aux habitants du tiers monde,surtout en Afrique ils ne sont que des insectes ( puisque ils ne consomment pas) foulant de leur pied un sous sol riche à écraser si nécessaire avec la collaboration des potentats locaux !

      Bref, j’ ai du mal à comprendre comment on peut opposer l’ esclave et l’ insecte, car si l’ insecte est écrasé pour nourrir l’ esclave, l’ esclave lui n’ est nourrit qu’ à cause des richesses qu’ il produit,richesses appartenant à ses maitres.

      C’est mon avis mon frère et sinon paix à toi et à ta famille !!!


    • @cjn

      P.S : Ce qui serait interressant ce sertait de faire prendre conscience à l’ esclave que pour qu’ il consomme on tue des insectes et faire comprendre à l’ insecte que l’ esclave n’ est qu’ un esclave.
      Ces constats peuvent conduire à une union contre les maitres.

      Je trouve cette attitude plus intelligente que de les opposer.

      Paix sur toi et sur les tiens !


    • Salut les frangins bronzés,
      après lecture de votre échange plein de bon sens, d’humour (sisi) et d’amour sur la fin (ce qui fait chaud au coeur) je me permets une petite remarque :
      Doit-on reprocher à un gosse d’accepter le chocolat qu’on lui propose quand on lui cache sciemment, et sa provenance, et ses conditions de production ? (je préfère ne pas mentionner ses effets néfastes sur l’hygiène bucco-dentaire...)
      Vous pouvez me rétorquer que "nul n’est censé ignorer la loi", certes.
      C’est utopique.
      Vous avez le droit d’en vouloir aux occidentaux (c’est d’ailleurs facilement compréhensible), mais, à la manière de l’hyper-classe apatride, la classe moyenne se déplace (moins vite).
      Et la classe moyenne (dont je fais partie, enfin,plutôt vers le bas), n’a pas l’intention d’envoyer ses gosses en Chine pour continuer à rester moyen.
      Personne ne nous donnera le bonheur, il faut le prendre là ou il est.
      Amicalement.
      PS : ce message est une tentative de parabole à "l’afouicaine"...mais je suis né à St Brieuc.


    • @avrelarmor

      Salut visage pale.

      Ton message m’ a bien fait marrer !
      Sur le fond t’ a lu mes commentaires et je suis d’accord avec toi !