Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Edward Snowden met en garde contre l’établissement d’une société de la surveillance étatique

De nombreux pays ont déjà mis en place des systèmes de surveillance utilisant l’intelligence artificielle afin de lutter contre la pandémie de Covid-19. Edward Snowden alerte sur leur caractère potentiellement durable une fois la crise terminée.

 

Edward Snowden, ancien informaticien de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA) exilé en Russie depuis 2013, a une nouvelle fois lancé l’alerte sur la surveillance de masse omniprésente facilitée par les nouvelles technologies liées à l’intelligence artificielle, lors d’une interview par vidéoconférence pour le Festival du film documentaire de Copenhague, le 23 mars.

Cette fois-ci, le lanceur d’alerte américain a averti qu’une augmentation de la surveillance de masse par les structures étatiques, dans le cadre de la pandémie de Covid-19, pourrait demeurer après la fin de la crise sanitaire, et ainsi avoir des effets durables sur les libertés civiles.

 

« L’urgence a tendance à se pérenniser »

« Lorsque nous voyons des mesures d’urgence adoptées, en particulier aujourd’hui, elles ont tendance à rester », a estimé Edward Snowden au cours de cette même interview. Et de poursuivre : « L’urgence a tendance à se pérenniser. Ensuite, les autorités [étatiques] se familiarisent avec ce nouveau pouvoir [et] commencent à l’apprécier. »

Le lanceur d’alerte a ensuite déclaré que les gouvernements pourraient étendre l’accès dont ils disposent déjà pour surveiller les informations personnelles des personnes en cas de crise. Pour éclaircir sa pensée, Edward Snowden a pris comme exemple des trackers de fitness qui peuvent mesurer le pouls et le rythme cardiaque, comme l’Apple Watch. Selon lui, la peur de la propagation du Covid-19 pourrait persuader des gouvernements à se connecter aux trackers de fitness et smartphones pour obtenir en retour des données sur votre santé.

« Cinq ans plus tard, le coronavirus a disparu, ces données sont toujours disponibles pour [les services de sécurité et agences de renseignements qui] commencent à chercher de nouvelles choses », a ensuite conjecturé Edward Snowden. Et de prolonger son raisonnement : « Ils savent ce que vous regardez sur Internet, où votre téléphone se déplace, et maintenant ils sont au fait de votre rythme cardiaque. Que se passera-t-il lorsqu’ils commenceront à mélanger [ces données] et à leur appliquer une intelligence artificielle ? »

 

Plus de sécurité pour plus de liberté... Vraiment ?

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, de plus en plus d’États ont émis « des propositions visant à surveiller l’épidémie en suivant les données de géolocalisation des téléphones portables. Cela pourrait s’avérer une méthode puissante pour suivre la propagation du virus et les déplacements des personnes qui en sont porteuses, mais ce sera aussi un outil tentant pour traquer les terroristes, ou tout autre ennemi potentiel des États », anticipe le lanceur d’alerte.

Et pour cause, de nombreux pays sont d’ores et déjà capables de reconstituer les déplacements de personnes contaminées « via des images de vidéosurveillance, de leurs transactions bancaires et du bornage de leur smartphone », d’après Le Parisien.

En Europe, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne « ont conclu des accords avec des opérateurs télécoms pour utiliser des données anonymes agrégées afin de créer des cartes thermiques virtuelles des mouvements des personnes », relaie Business Insider, qui poursuit : « Israël a accordé à ses services d’espionnage le pouvoir de pirater les téléphones des citoyens sans mandat. La Corée du Sud a envoyé des alertes par SMS pour avertir les gens lorsqu’ils ont pu être en contact avec un patient atteint d’un coronavirus, en indiquant des détails personnels comme l’âge et le sexe. »

Les autorités singapouriennes utilisent également une application pour smartphone permettant de suivre la diffusion du Covid-19 en traquant chaque individu qui pourrait avoir été exposé. En Pologne, poursuit Business Insider, « les citoyens mis en quarantaine doivent télécharger une application gouvernementale qui les oblige à répondre à des demandes périodiques d’auto-identification. Taïwan a introduit un système de "clôture électronique" qui alerte la police si les patients mis en quarantaine sortent de chez eux. »

En Russie, le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a déclaré vouloir mettre en place un « système de contrôle intelligent », qui sera introduit « dans les prochains jours », après quoi les résidents ne seront plus autorisés à quitter leur domicile sans permis. L’édile de la capitale russe a assuré que ce système permettra « d’assurer un contrôle quasi-absolu sur les déplacements des gens ».

Les autorités tchèques testent quant à elles un système informatique retraçant rapidement, grâce aux données notamment de téléphonie, les contacts qu’ont eus des personnes infectées par le Covid-19, afin d’enrayer sa propagation, a indiqué ce 31 mars une porte-parole du groupe à l’origine de cette initiative selon l’AFP. La solution proposée par un ensemble d’experts en informatique, Covid19cz, utilise les données des téléphones portables et des cartes bancaires des personnes testées positives, pour montrer leurs déplacements, toujours avec leur consentement.

Enfin, le gouvernement américain travaillerait avec Facebook et Google pour utiliser les données de localisation pour garder une trace de la concentration des cas de coronavirus, selon le New York Post.

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux », déclarait Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des États-Unis. « La sécurité est la première des libertés. C’est pourquoi d’autres libertés pourront être limitées », martelait quant à lui Manuel Valls, alors Premier ministre, le 19 novembre à l’Assemblée nationale.

Indispensable, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Edward Snowden a raison sur ce point mais il n’a pas ( encore ) compris pourquoi cette surveillance sera durable :
    1) la plupart des Etats sont sur-endettés
    2) la plupart des banques sont au bord de la faillite à cause de l’effondrement financier et de l’effondrement économique
    3) il n’existe qu’une seule manière de résoudre le problème 1) et le problème 2) : voler les épargnants, taxer l’immobilier, inventer de nouveaux impôts ou / et augmenter les impôts existants
    4) il n’existe qu’une seule manière de résoudre le problème 3) : créer des dictatures.

    La République réalise le projet politico-économico-religieux maçonnique.

    Pour que le messie des maçons puissent venir, les maîtres maçons du 33e degré doivent détruire toutes les civilisations non-maçonniques : la civilisation chrétienne, la civilisation musulmane, la civilisation hindouiste, la civilisation bouddhiste, la civilisation animiste,...

    C’est ce qu’ils font depuis deux siècles.

    Depuis le 11 septembre 2001, nous sommes entrés dans la dernière phase de ce projet démoniaque.

    Début août 2021 : effondrement économique de l’Europe.

    Ensuite : guerres civiles en France puis Italie, Allemagne, Suisse ( sauf dans l’est de ce pays ).

    2024 : Troisième Guerre Mondiale.

     

  • C’est déjà le cas depuis des lustres. Ce monsieur arrive à la fin de la bataille.
    tous nos échanges électroniques sont lus et archivés par le système ; plus rien n’est secret...


  • Pour moi y a pas de doute, couillonavirus est le lancement pour aller vers une société orwellienne : guerre permanente, peur, pauvreté, surveillance partout, ...


  • Et lui , il sait de quoi il parle !... l’après Coro risque de parfaire la " vraie " dictature mondialiste , déjà bien instaurée !


  • Totalitarisme quand tu nous tiens...



  • Edward Snowden alerte sur leur caractère potentiellement durable une fois la crise terminée..




    Bin justement, le problème c’est que la crise ne sera jamais terminée . Il va falloir être continuellement sur le qui-vive, pour anticiper un éventuel rebond . (Le confinement va laisser une masse très importante de personnes n’ayant pas été en contact avec le virus, et donc non immunisées !)
    C’est la conséquence obligatoire de la technique de gestion de l’épidémie. L’autre conséquence ce sera une vaccination de masse obligatoire .
    Préserver sa santé ne consiste pas à éviter les bactéries et les virus, mais à faire en sorte d’avoir un corps et un psychisme capable de gérer ces petites bêtes .
    Les occidentaux, et ceux qui ont le même mode de vie ne sont pas en bonne santé . On va voir ce qu’il va advenir de l’espérance de vie, qu’on nous promettait à 100 ans.
    En réalité l’espérance de vie diminue aux EU et stagne depuis 2014 en France .(Celle qui vont y perdre le plus ce sont les femmes .)
    Ceux qui rêvent d’une prise de conscience globale s’illusionnent, la santé mentale de nos concitoyens est encore plus délabré que leur santé physique, et les braves gens n’attendent qu’une chose une fois la crise terminée ... reprendre leurs vies comme avant !


  • Avec un dépistage automatique à venir ,ils possèderont notre ADN .Vous n’aurez plus a vous demander pourquoi votre assureur vous refuse cette assurance vie , pourquoi votre banque vous dira non pour votre crédit immobilier etc ...
    on sait que sous prétexte de vous proposer de connaitre votre ascendance ,on vous demande votre ADN .

     

    • déjà, il faut boycotter les banques et s’abstenir de crédits ! il faut asfixier ces vampires totalitaires !
      (et puis écouter Bernard Friot, ça ne fait pas de mal !)


    • boycoter les banques, mais mon pauvre ami, aujourd’hui c’est impossible sauf si on peut se passer totalement d’argent. Or à moins de pouvoir vivre en totale autarcie, c’est impossible.
      et vivre en totale autarcie est INTERDIT en pratique (normes de sécurité, fiscalité, monopoles d’état, vaccins etc etc . (le vaccin obligatoire est le marqueur contemporain de l’esclavage (avant c’était un fer rouge mais ça restait au niveau de la chair, maintenant c’est interne, comme quoi on est donc bel et bien en train de se faire enculer
      On ne peut plus aujourd’hui s’attaquer directement aux banques, elles se sont protégées par tout un panel de lois : elles ont conquis le pouvoir politique et c’est ce pouvoir que nous devons reprendre pour les faire tomber.


  • le tracking volontaire en attente des lois l’autorisant, dès lors ne pas posséder un portable deviendra , a brève échéance, une faute passible d’une amende

    - le dé-confinement progressif, comme la démobilisation progressive de 1918, ainsi les moutons sortirons un par un pour entrer dans la louverie


  • Les voies du Diable sont impénétrables !


  • On a encore la chance de laisser le telephone a la maison et de sortir, ou d’en avoir un second sans carte sim pour ecouter de la musique ou des conférences.

    Mais un jour... ils nous foutront tous ça dans le sang et la peau...... tristes jours......


  • Et ce n’est que le début...

    Le domaine de la recherche en Intelligence Artificielle - IA pour les anglophones - axant aujourd’hui sa recherche quasi exclusivement sur les assistants conversationnels intelligents - chatbots en anglais - atteint déjà des sommets, dans l’horreur ou le progrès - personnellement je pencherais plutôt pour la première dénomination - quant à la domination, déjà très avancée, de l’Homme par la machine, surveillance tous azimuts, exploitation terrifiante des données, millions d’emplois supprimés à la clé étant la finalité : l’horreur absolue !!

    Je prendrai pour seul exemple le domaine médical, dans lequel les "géniales" montres connectées, que de pauvres inconscients - un mot dans lequel la seconde syllabe prend toute son importance... - sont tout fiers de porter au poignet, collectant toutes sortes de données sur leur état de santé, lesquelles sont stockées dans le fameux Cloud, avec l’évidente possibilité - ne nous leurrons pas - qu’elles soient transmises à des compagnies d’assurance et/ou des banques, avec toutes les retombées négatives que l’on peut aisément deviner.

    La Chine, pays le plus avancé dans le domaine - et de loin - déploie déjà des oiseaux espions dans au moins 5 provinces pour surveiller sa population, volatiles robotisés aux ailes dotées d’un mécanisme de battement, avec contrôle de vol, caméra, capteur GPS, analyseur de données, antenne de transmission, et IA pour améliorer d’eux-mêmes leurs performances : cauchemardesque !

    Le but réel de l’IA étant que des millions de terriens abandonnent leur pouvoir de décision à la machine, qui décide à leur place...

    "La plupart des gens ne souhaitent pas que Google réponde à leur question. Ils veulent que Google leur dise quelle est la prochaine action qu’ils devraient faire"
    Eric Schmidt PDG de Google

    "J’ai accès aux IA les plus en pointe, et je pense que les gens devraient être réellement inquiets".
    Elon Musk, cofondateur et PDG de Tesla et SpaceX

    Un pavé (557 pages d’un thriller passionnant/effrayant) dans la mare - "M le bord de l’abime" de B. Minier, l’auteur du polar "Glacé" - permet de découvrir toute l’horreur de l’IA - et ce n’est PAS de la science fiction, mais bien la terrible réalité - avec des dizaines d’ouvrages de références cités en biographie à la fin du roman, pour ceux qui veulent approfondir ce sujet terrifiant, mais, hélas, bien réel ...

    Remember : NO SMARTPHONE IS SMART  !

     

  • On mettra des masque, ah, ah, ah !
    Merde, yenaplus... ????


  • Leur sécurité (financier etc..)c’est la violence pour tous les autres.
    Y a qu’ a voir avec leur securité routière et maintenant le corona qui justifie le racket étatik d’usuriers orduriers soumis a leur actionnaires mentalement détraqués. Ces gens ont confisqué bousillé notre environnement et maintenant c’est aux faibles de payer ,aucun remord de leur part ils sont trop dans le mépris
    de l’esprit et de l’âme à qui il ont juré la mort .Quand Les traîtres sont aux manettes notre monde passe par la fenêtre.
    affichez la liberté l’égalité et la fraternité pour imposer l’incarsération la discrimination et la malfaisance contre le vivant. Aux royaume Satanisme tout est inversé même et surtout leur propros de veaux en or massif mures pour le purgatoire


  • @MrBiscuit

    Nous sommes - de fait - placés devant un rouleau compresseur, qui avance et avancera quoi qu’il arrive, mais nous avons au moins le pouvoir de ralentir le processus, et même d’y échapper par un moyen très simple : se déconnecter.

    Et par ailleurs, personne n’est obligé de s’acheter un Smartphone - l’outil par excellence pour être espionné, tracé, fliqué sans en être conscient - ni de faire appel à la domotique - instrument d’intrusion maximale celui-ci - dont on ne cesse de nous vanter les """avantages""" pour gérer son logement, en fait, un formidable moyen de contrôle en toute légalité, puisque c’est vous qui l’activez avec votre Smartphone, la boucle étant ainsi bouclée...

    Ne jamais oublier que le prétexte pour installer ces m.... de compteurs Linky aura été de dire que c’est un avantage indéniable et remarquable pour les possesseurs de...Smartphones, CQFD.

    Et toujours se rappeler que le smart du mot Smartphone signifie intelligent - du latin intellegere comprendre - mais qu’une machine ne pourra jamais être qualifiée d’intelligente, puisqu’elle ne fait que régurgiter ce que ces nouveaux apprentis sorciers lui ont fait ingurgiter à coup de millions d’algorithmes...

    NO SMARTPHONE IS SMART !!


Commentaires suivants