Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La décomposition de la famille à l’origine des émeutes en Grande-Bretagne ?

Pour Niamh Ui Bhriain, du groupe de pression « pro-vie » irlandais Life Institute, « il est temps que la Grande-Bretagne – et l’Irlande – admettent l’évidence selon laquelle la famille fracturée a tout à voir avec le fait qu’un nombre significatif de jeunes gens n’acceptent plus aucune autorité, voient le crime et la violence comme un mode de vie glamour ».

Dans une tribune intitulée « Pourquoi est-ce que Londres brûle », elle note que « dans l’opposition, David Cameron, a beaucoup parlé de la Grande-Bretagne comme étant une société « cassée », et de ce qu’il ferait pour soutenir le mariage et la famille » mais observe que « depuis son entrée en fonction (au poste de Premier ministre, ndlr), bien peu a été fait ».

Et ce ne sont pas « les propositions de George Osborne (le chancelier de l’Echiquier, ndlr) de couper les allocations familiales d’une manière qui frappe les familles avec un parent à la maison » qui vont aider à arranger les choses.

Lire la suite de l’article : ndf.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • moi je pense que la cause de ses evenemants ne sont en fait qu une manipulation
    ces emeutes tombent a point pour cameron
    comme par hasard
    au moment ou eclate le scandale de news of the world du milliardaire australien avec toutes ses magouilles , ecoutes , corruption de scotland yard
    il parait que cameron a beneficié de son aide
    il y a des emeutes
    c est louche moi je dis

     

  • "L’anarchie violente qui s’est emparée des villes britanniques est le résultat bien trop prévisible de trois décennies d’expérimentation de gauche, qui a réduit en miettes presque toutes les valeurs sociales fondamentales.

    La famille mariée biparentale, la méritocratie éducative, le châtiment des criminels, l’identité nationale, l’application de la loi sur les stupéfiants et de nombreuses autres conventions fondamentales ont été jetées aux orties par une intelligentsia de gauche déterminée à mener une transformation révolutionnaire de la société. "
    (...)
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_we...


  • Il faut être un sacré gauchiste (au sens kaczynskien du terme) pour aller chercher mobiles et explications sociales derrières ces pillages commis par des décérébrés. En quoi l’attaque de magasins Foot Locker ou d’Apple Stores constituent un acte politique ?!? En quoi le lynchage d’un vieil homme tentant d’éteindre un feu de poubelles peut se justifier par le délitement de la famille ?!? En quoi l’humiliation publique de personnes contraintes de se dénuder sous la menace va-t-elle chercher ses racines dans la souffrance sociale ?!?

    Nous avons affaire à de banales razzias, comme il en exista de tous temps et en tout lieu, même lorsque la famille traditionnelle constituait à la surface de la terre le modèle archi-dominant. Depuis Neandertal la règle est la même : attaques en meute, pillages, viols, destruction par le feu. Vae victis et homo homini lupus : les grandes constantes de l’Histoire. En terre païenne, en terre d’Islam ou en terre chrétienne.

    La seule analyse concluante sur ce sujet a été faite par Le Pen. La naïveté de l’Etat et sa pusillanimité expliquent l’enhardissement de ces vandales. Ils ont flairé la faiblesse des autorités à l’égard de leur comportement, autorités engluées dans la guimauve soixante-huitarde que je m’étonne de voir reproduite sur ce site. C’est si vrai que dès que le gouvernement anglais a un tant soit peu élevé la voix en menaçant d’arroser les pillards au canon à eau (vous parlez d’une menace !) les émeutes se sont arrêtées...

    Les seules émeutes qui auront grâce à mes yeux ne consistent pas à piller des commerces où exercent d’honnêtes travailleurs, à brûler les habitations ou les bagnoles d’autres prolétaires, à saccager le mobilier urbain ou à s’attaquer aux pompiers. Ce seront celles qui prendront pour cible les institutions et autres lieux de pouvoir. De telles émeutes se nomment Révolution.

     

    • Tout est politique. Ou plutôt , tout devrait être politique.
      C’est à cause de raisonnement comme le tien, entres autres, que les pouvoirs économique et financier ont justifier la destruction de nos société, de nos cultures, de nos identités, en court-circuitant le politique et donc la voix du peuple.
      .
      En te lisant, on pourrait être amené à se demander qui est le décérébré ... Si tu pouvais élargir et approfondir un peu ton raisonnement, ta crédibilité n’en serait pas entachée, au contraire.
      PS : le fait d’insulter ceux qui ne pensent pas comme toi, c’est mesquin, que dis-je, c’est barbare. Alors faites un effort, merci.


    • En quoi ma lecture échappe au "politique" ("tout est politique") ? Si politikos est relatif au citoyen et à la cité dans ce cas mon discours EST politique.

      Je ne vois pas en quoi mon opinion contribue à la justification du système. Sauf à croire assez naïvement que système = ordre, et que tout ce qui contribue au désordre l’affaiblit, y compris le pillage de boutiques de fringues.

      L’ordre et son maintien (sécurité) peuvent être assurés avec justice ou iniquité, c’est selon. Défendre d’honnêtes gens contre les exactions de pillards me paraît être assez sain et légitime. Si légitime d’ailleurs que des citoyens anglais de toutes communautés ont participé spontanément à des actions de maintien de l’ordre et de nettoyage.

      En l’état actuel des choses le désordre - surtout lorsqu’il est aussi contre-productif - participe au renforcement du système. Attaquer des commerçants, des passants, brûler des habitations en pleine banlieue c’est rendre un grand service à tous ceux qui n’attendent que ce type d’évènements pour renforcer leur légitimité pourtant usurpée. Pour paraphraser Soral, c’est aussi utile qu’une manifestation Bastille-Nation...

      Oui, le système se nourrit et entretien de désordre, à tous les égards : dérèglement des mœurs, amoralisme voire immoralité, glorification du laid et du faux, dépréciation de toute autorité légitime. Je pense que mille exemples vous viendront à l’esprit.

      En matière de sécurité publique, l’Etat s’acquitte du service minimum et se désinvestit du maintien de l’ordre stricto sensu. Un seul regard sur la politique pénale telle que pratiquée de nos jours suffit à valider cette évidence. Procédure pénale laxiste (présence d’un avocat en garde à vue, garde à vue filmée), libération de délinquants ou criminels après des peines souvent aménagées et toujours dérisoires, baisse drastique du nombre de fonctionnaires de police, gendarmerie en voie d’extinction...

      Beaucoup semblent fantasmer sur un Etat policier omnipotent et ultra-performant. C’est de l’intox’ gauchiste qui ne repose sur rien. Je crois au contraire que le système n’a jamais été aussi laxiste car son contrôle intervient bien en amont, en façonnant nos opinions et nos valeurs, en gommant par sidération toute velléité de rébellion.

      Avez-vous déjà vu des patrouilles de flics traquant les fumeurs désobéissants dans les bars ? Non. Et pourtant tout le monde obtempère bien docilement. C’est l’illustration anodine d’un contrôle bien plus performant...



    • Nous avons affaire à de banales razzias, comme il en exista de tous temps et en tout lieu, même lorsque la famille traditionnelle constituait à la surface de la terre le modèle archi-dominant.




      Dans les mêmes proportions qu’aujourd’hui ?

      Certes il y a sans doute plusieurs causes à ces phénomènes de société, mais je ne vois pas comment la dégénérescence du modèle familial traditionnel pourrait n’avoir aucune conséquence négative sur les enfants. Ne serait-ce que parce que dans une famille saine, les gamins n’ont pas envie de faire des conneries de peur de la réaction de leur père (qui peut sans doute être plus redoutable qu’un canon à eau).


  • La délinquance étrangère est responsable de plus de 70 % des CRIMES et DELITS commis en France (enquête du Washington post sur le pourcentage de détenus étrangers dans les prisons françaises). Quand nous auront résolue le problème de l’ immigration nous aurons résolue le problème de l’ insécurité !


  • Jusqu’à un certain âge, un enfant entouré de ses parents, de sa famille, a plus de chance de trouver son « équilibre » intellectuel et social, par rapport à un enfant complètement déstructuré par l’éclatement de sa famille.(Les divorces, scandales, violences familiale, pauvreté, pédophilie etc... peuvent créer des lésions irréversibles chez un enfant )
    Néanmoins, ça ne suffit pas à expliquer ces émeutes urbaines.
    Je suis persuadé que certains de ces émeutiers, vivent dans de bonnes conditions familiales et sociales, tout comme certains émeutiers de 2005 en France.
    Il y a aussi le facteur d’influence ou phénomène de groupe qui rentre en compte.
    La majorité de ces jeunes, pris à part, sont absolument inoffensifs, voire peureuses.
    Ce sont les mêmes qui pleurent au poste.
    Moi même, je n’arrive pas à comprendre, pourquoi dans certains quartier, il y a autant de tension, alors que dans d’autres, avec les mêmes éléments sociaux, les mêmes populations tout se passe bien.
    L’influence et l’importation du phénomène U.S. de la musique R.A.P. est un facteur à prendre en compte. Cette musique fait l’apologie de la violence urbaine, du vol, du deal, de la débauche...etc.
    La jeunesse urbaine - enrôlée par les rappeur français et donc US - s’identifie à ses paroles, ses auteurs, et reproduisent par réflexe mimétique ce que la mode R.A.P. U.S leur transmet - tant au niveau de la gestuel, de l’élocution ou vestimentaire - via Skyrock, Fun Radio, M6 etc...
    Ainsi, d’une manière générale, l’enfant des quartiers sensibles (qui écoute du RAP avec ses copains) grandit dans cette ambiance et finit par lui aussi reproduire ce que ses aînés - parfois ses frères - ont produit. « Effet moteur à explosion. »
    Par ailleurs, ce phénomène de « banlieue », est alimenté avec cette stigmatisation inconsciente de la banlieue. J’entend souvent des gens parler de la banlieue comme d’un no man’s land.
    Certains diront : « J’habite en banlieue, c’est la galère ». Alors qu’ils vivent en famille dans un superbe pavillon, et vous avez l’adolescent de 14, 15 ans qui va traîner avec les banlieusard des HLM.
    Et là, il y a le facteur éducation qui entre en jeu, et qui est à mon avis le plus important quelque soit l’origine.
    A force de répéter que les banlieusards sont en marge - alors que la majorité vit très bien - même ceux qui y vivent bien finissent par se persuader qu’ils sont en marge de la société.
    Moi même, j’ai préféré ouvrir un livre plutôt que d’avoir un gun et un couteau.