Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Macron au CHU de Rouen devant deux infirmières en colère

 

 

En visite à Rouen, dans un service hospitalier spécialisé, Emmanuel Macron a annoncé un budget d’au moins 340 millions d’euros sur cinq ans pour améliorer la recherche, le dépistage et la prise en charge de l’autisme. Mais avant de dévoiler les grandes lignes de ce plan qui sera précisé par le Premier ministre vendredi [6 avril 2018], le président de la République a été pris à partie par deux infirmières, dans un face-à-face tendu comme vous pouvez le voir dans l’extrait ci-dessus.

 

« Il y a 3-4% d’augmentation de croissance d’activité et -2% de budget pour la santé cette année, » a critiqué l’une. « L’activité des hôpitaux en France a baissé de 2% alors qu’on augmente les budgets », a rétorqué le ministre de la Santé Agnès Buzyn, également présente. « Ce n’est pas vrai, il n’y a pas moins d’activité, y a des patients qu’on peut pas » suivre, s’est indignée l’infirmière.

« Les budgets sont en hausse », est intervenu le chef de l’État. « Je peux vous le dire les yeux dans les yeux, j’assume ces choix ». « Mais ce serait faux de dire qu’on peut dépenser l’argent, comme ça, sans regarder. Il faut le dépenser intelligemment et efficacement », a-t-il ajouté. « Des postes, des postes, parce qu’on manque de personnel ! », s’est écriée l’autre infirmière. « Il y a des catégories de postes où il faut le faire (...) et des réorganisations à faire », a concédé le président. Ce à quoi l’infirmière a craint que « les réorganisations, c’est des fermetures et des suppressions de postes ».

[...]

Quelques minutes auparavant, la discussion avait démarré un peu plus vivement, comme vous pouvez le voir dans les premières minutes de cet extrait de LCI ci-dessous.

[...]

Lire l’article entier sur huffingtonpost.fr

 


 

L’altercation assez prévisible avec les infirmières ne doit pas faire oublier l’annonce du président sur l’autisme.

 


 

Le gouvernement va consacrer au moins 340 millions d’euros sur cinq ans pour améliorer la recherche, le dépistage et la prise en charge de l’autisme, a indiqué l’Elysée à l’AFP, en marge d’une visite d’Emmanuel Macron dans un service hospitalier spécialisé à Rouen.

 

JPEG - 63.2 ko
Emmanuel et Brigitte à Rouen le 5 avril 2018

 

Le président de la République a notamment expliqué devant des journalistes que serait mis en place « un forfait de remboursement pour les parents à partir du 1er janvier 2019 » pour les dépistages, dans le cadre de la « stratégie autisme » que doit présenter vendredi le Premier ministre Édouard Philippe.

Il s’exprimait à l’issue d’une visite de l’unité d’intervention développementale précoce (Unidep) du CHU de Rouen où il a été accueilli par 150 et 200 manifestants de la CGT, SUD et de la CFDT, essentiellement des personnels soignants mais aussi des salariés de Carrefour. Dans le CHU, il a également été pris à partie par des infirmières avec lesquelles il a eu un échange tendu sur la situation à l’hôpital.

[...]

« Il faut avoir un diagnostic le plus tôt possible. Nous allons généraliser la formation de tous les professionnels, pédiatres, médecins, pour avoir, au 9e mois ou au 24e mois, aux consultations prévues, le réflexe de vérifier le minimum et alerter sur un trouble psycho autistique », a-t-il détaillé.
[...]
« Vous allez économiser énormément d’argent si vous arrivez à inscrire très tôt un jeune enfant de 2 ans dans un programme qui permettra ensuite de le scolariser normalement. Aller en IME (institut médico-éducatif) coûte beaucoup plus cher. Cette stratégie d’inclusion consiste à mettre de plus en plus d’enfants dans des écoles normales et les pathologies lourdes dans les IME », a-t-il dit.

Lire l’article entier sur huffingtonpost.fr

Macron ou la pathologie libérale,
lire sur Kontre Kulture

 

La France malade du libéralisme, voir sur E&R :

 






Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • elles ont voté lepen ? j’imagine que non...alors la ferme !

     

    Répondre à ce message

  • #1937935

    Bon... je vais egayer un peu ces posts,mais moi si’je tombe malade (attention ,pas la fracture ou un truc comme ca hein) et ben surtout pas d hopital. Le jeûne le repos des jus de legumes, et...... du silicium organique du dr loic le ribaut. Bon j’en ai acheté avant hier pour du psoriasis alors j’ai pas de recul mais ca a l’air genial ce breuvage ! Tt ca pour dire, ce silicium ca merite que vous vous y intéressiez collègues !
    (Merci d avoir changé la question de contrôle elle est plus facile)

     

    Répondre à ce message

  • #1937945

    Macron en visite chez ses "gueux".
    Elles ont pas trop l’air mécontentes, y’en a même qui prennent des photos de leur idole...

     

    Répondre à ce message

  • C’est la "Buzyn" qui mérite toute notre attention dans cette vidéo. Quel mépris !

     

    Répondre à ce message

  • Mais je tiens à ajouter...Macron étant un pro de la com’

    Sur la photo, figurent des espèces en train de brandir leur smartphones...Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il faut observer que la majeure partie ont une blouse longue...donc en général, dans l’hospitalier ce sont les médecins qui les portent et "éventuellement" quelques hauts cadres/

    Ceci dit, je suis sûr que des infirmières en aurait fait autant.

    Mais cela sent encore un coup de com" enorme, il se rend là bas et presque après pouf la représente qui a refusé de serrer la main se retrouve a BFM...
    Ca me rappelle l’agriculteur avec son coq

    BFM cabinet d’audition ?

     

    Répondre à ce message

  • Etrange. Nous avons déjà eu droit à ce même type d’altercation parfaitement contrôlée où Macron fait face à des opposants de pacotille faussement remontés et faibles sur les arguments. C’était au Salon de l’Agriculture, je crois, il discutait le bout de gras avec deux syndicalistes. Comme on ne comprend pas grand chose sur le fond, l’image qui reste est celle d’un Macron qui va ne s’esquive pas face l’adversité. Son DirCom doit être ravi de l’aubaine...

     

    Répondre à ce message

  • #1938300

    JUSTE un mot : MONOPSOME, tu es le monopsome du feu blog de ceux qui aiment Zemmour ? si c’est le cas, bonjour ! l’ami : je suis l’iguane : pat the rock.
    Je viens de temps a autre sur ce site : etant donné que c’est le seul interessant sur le net et tu sais a quel point je gerbe sur les réseaux sociaux.............................bonne continuation mec.

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui me choque dans la vidéo c’est A. Buzyn. Le sourire jusqu’aux oreilles ne fait qu’acquiescer alors qu’E. Macron n’a même pas commencé sa phrase. C’est elle, la ministre de santé ?! Méprisante.

     

    Répondre à ce message

  • #1939223
    Le 8 avril à 20:13 par sylvie une française
    Emmanuel Macron au CHU de Rouen devant deux infirmières en colère

    Buzyn est infecte avec son sourire sournois.
    Macron a fait son petit laïus et les fans le prennent en photo. Quelles gourdes !
    Je n’irais pas jusqu’à féliciter les infirmières qui ont pris la parole. Ce n’est pas un acte de bravoure que de s’adresser à Macron, pourquoi, il faudrait avoir peur de lui ?

     

    Répondre à ce message

  • Il peut dire tout ce qui souhaite à coup de pourcentage pour apaiser, ça passe crème. Il s’en bat le coquillage, il ne les reverra plus. Mais eux pensent qu’il va faire quelque chose alors que c’est le style à fermer des hôpitaux et autres plutôt que de les soutenir. C’est l’Europe qui dirige, et non Macaron. Mais apparemment beaucoup pense encore, et encore qu’un « président » possède un pouvoir quelconque pour changer les choses, les pauvres.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents