Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Todd juge Macron : un "puceau de la pensée" élu dans une "hallucination collective"

Le 3 octobre, l’intellectuel qui a prédit l’effondrement de l’URSS et le printemps arabe a donné une conférence à Sciences Po, où il était l’invité de Critique de la raison européenne, l’association souverainiste de l’école de la rue Saint-Guillaume à Paris.

 

 

« Pour moi, la toile de fond du macronisme, c’est une certaine honte d’être Français »

[...]

 

Ne reculant pas devant l’outrance, il a qualifié tour à tour Emmanuel Macron de « nain intellectuel » ou de « puceau de la pensée ». Mais il a aussi repris son costume d’analyste, livrant d’abord son regard sur la campagne présidentielle de l’an dernier, notamment sur les personnes « en extase » devant le candidat En Marche qui selon lui « racontait des trucs absolument pas intéressants avec un air de messie (...), le genre de machins qu’on apprenait à Sciences Po avant la grande crise de 2008 ».

Comment, alors, expliquer sa victoire ?

Todd estime que « dans le contexte d’émergence du macronisme, il y a ce qu’il faut bien appeler une très grande médiocrité morale. Doit-on la situer dans l’ensemble du pays ou dans les classes moyennes ? La morale reposait sur des structures stables, anciennes et historiques - la culture catholique, la culture communiste, la culture socialiste, la culture nationale, gaulliste –, tout ça a explosé, on est dans un monde d’immoralité. Pour moi, la toile de fond du macronisme, c’est une certaine honte d’être Français ».

Les électeurs d’Emmanuel Macron, Todd les décrit comme « des gens des classes moyennes, ayant souvent une bonne éducation, qui se prennent pour autre chose que ce qu’ils sont, qui se pensent bons, qui se pensent intelligents, qui sont dans un état de lévitation psychique ». Reprenant les cartes électorales, dont il est un observateur attentif depuis ses ouvrages avec Hervé Le Bras, il analyse le vote Macron comme « la vieille carte socialiste avec des bastions catholiques supplémentaires qui ont sans doute quelque chose à voir avec le ralliement de Bayrou, et une plus grande visibilité des métropoles ».

 

« Chez les jeunes diplômés en perte de vitesse, la désignation d’une France d’en bas, fermée (…) peut s’analyser exactement dans les mêmes termes que la xénophobie anti-Arabes »

[...]

« L’interprétation dominante, moralisatrice à sa manière, c’est que les gens qui votent Le Pen sont des losers (...), et que les gens, les jeunes en particulier, qui ont voté Macron, sont des winners. Mais ça ne correspond pas du tout à l’évolution économique et socio-culturelle observée dans le monde occidental. »

[...]

Et c’est pourquoi, d’après Emmanuel Todd, le vote Macron des jeunes diplômés serait… « une réaction au déclassement ». Explication :

« Vous avez les ouvriers français dont la peur du déclassement les amène à chercher quelqu’un en dessous : les Arabes, ou les étrangers. Chez les jeunes diplômés en perte de vitesse, dans leur inconscient absolu, finalement, la désignation d’une France d’en bas, fermée, en ancrage territorial, peut s’analyser exactement dans les mêmes termes que la xénophobie anti-Arabes. Simplement, là ce sont les prolos français qui sont pris pour cible par les déclassés d’en haut. »

Le macronisme serait donc le produit de « l’effondrement moral des classes moyennes françaises », conclut Emmanuel Todd.

[...]

« Macron a inventé l’irrealpolitik, une politique extérieure toute de verbe qui n’a plus aucun rapport avec la réalité du monde, où l’on s’envoie des grandes claques dans le dos », persifle-t-il, fustigeant un « problème d’insuffisance intellectuelle et de manque de formation », « une incompréhension préoccupante par rapport à ce qui se passe dans le monde anglo-américain ».

En effet, Todd estime que « le virage souverainiste, protectionniste et national » ayant démarré aux États-Unis et en Angleterre est inéluctable, et qu’il ne servirait à rien de s’y opposer comme le fait le chef de l’État.

La conclusion est extrêmement sombre, tout comme le ton de la conférence. Le macronisme ? « Un moment d’hallucination collective des classes moyennes qui se sont racontées qu’un type jeune allait tout d’un coup mettre la France en lévitation. »

Lire l’article entier sur marianne.net

Quand le Pinocchio de la politique s’effondre,
lire sur Kontre Kulture

 

Macron à contre-courant de toute cohérence géopolitique, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Après Onfray, Todd… et ce n’est qu’un début .

     

    • La défiance présumée de la classe moyenne française envers les prolos n’a absolument rien de comparable entre celle entre un Français de souche et un étranger. Il déconne Le père Todd.

      Encore un amalgame pernicieux comme il a l’habitude de nous en pondre. Et qui est d’autant moins compréhensible, et d’autant plus suspect lorsqu’il laisse entendre qu’il serait compétent en anthropologie et doté d’une "morale". Qu’elle est donc cette morale qui légitime la violation de propriété et de biens publics ?

      Il n’a pas compris ou le fait-il exprès ? D’un coté, il dénonce les agissements de l’oligarchie et ses sbires de la "France d’en haut", et de l’autre, il défend un de leur principal outil d’ingénierie et de domination sociale qu’est l’anti-racisme accolé à l’immigration.

      Les incohérences de Todd ne sont plus supportables, pas plus que celles d’Onfray.

      Ces vieux sont à l’évidence une partie du problème avec leur narrative pseudo-contestatrices. Ils astiquent et entretiennent les armes de l’ennemi . . .

      Macron aurait généré une vague d’enthousiasme à l’étranger ? N’importe quoi ...
      Macron piloterait le pays ? N"importe quoi ! Les oligarchies imposent leur agenda.

      Todd pourrait au moins faire la remarque de la similarité des lois qui sont passées aux forceps, contre l’avis de tous les peuples, ds les 5 places des anglo-saxons et en Europe.

      Cirer les pompes des USA sans faire remarquer que les USA changent de politique en fonction de leurs intérêts, afin de rester la puissance dominante, et qu’ils tiennent un double discours, c"est aussi plus que dérangeant. C’est insupportable.

      Ça suffit ! Ce type est un somnifère qui retourne sa veste plus vite que son ombre.
      La vidéo est ultra longue et n’apprend rien. Si vous la zappez, vous aurez gagné 1H44.

      Ça ressemble à un vendu qui fera de l’esbroufe jusquà sa mort.

      C’est du PYR en plus vieux ...


    • En Juillet il était prévu que l’Assemblée Nationale discute du rétablissement d’une dose de proportionnelle aux législatives : les sionistes montèrent de toute pièce "l’affaire Benalla" pour empêcher l’Assemblée d’étudier le problème . Depuis : chute de Macron dans les sondages, tous bidonnés . A mon avis il y a un bras de fer en ce moment entre les sionistes et Macron, Macron ne renonçant pas à son projet d’instiller de la proportionnelle, et les sionistes arc boutés contre . Mais ce bras de fer se déroule dans la coulisse, personne n’en parle . Pour Macron il s’agit rien de moins que de rétablir la démocratie représentative, qui n’existe pas sans la proportionnelle .


  • " Le futur président c’est celui qu’on voit le plus à la télé " .


  • Todd donne quelques éléments de réflexion intéressants, car pour le coup assez vérifiables dans "la vraie vie". La médiocrité évoquée est factuelle, d’ailleurs "médiocre" étymologiquement veut dire "moyen", et l’immoralité dont il parle serait plutôt de l’amoralité mais on a compris le propos.
    Ce qu’il ne dit pas cependant, c’est la suspicion de fraude électorale au premier tour qui invaliderait toute sa théorie. Donner des éléments sociologiques ancrés depuis des décennies pour justifier la mise au pouvoir d’un larbin servile de la finance, c’est compter sur la médiocrité et l’amoralité de son audience. C’est également conforter les français dans cette "honte" (organisée en haut lieu depuis un certain temps et par qui... ? ) en leur disant d’un crachat méprisant "vous avez eu ce que vous méritez".
    Todd roule pour les mêmes que Zemmour, consciemment ou pas.


  • Je ne suis pas d’accord avec Todd : l’élection de Macron n’est pas un accident ! Elle est la conséquence directe de l’effondrement anthropologique et intellectuel du pays. Du reste, quel candidat avait le niveau intellectuel pour prendre en main le pays ? Asselineau, Mélenchon ? Qui d’autre ?


  • Très bonne analyse ! En effet personnellement dans mon quotidien ça se vérifie, les "Blancs" (pour reprendre le terme d’un manifeste relayé ici et qui a fait grand bruit) ont un réel mépris pour les couches populaires qui votent FN, ou anti-immigration en général.


  • J’ai trois remarques à faire concernant le propos anti-macroniste de Todd :
    1- Sa critique est veule. Attaquer un président que toute la bien-pensance écharpe déjà et qui, en début de mandat, semble déjà en fin de parcours, n’est pas très digne de la part de Todd. Le véritable courage aurait consisté à le défendre et non à l’achever.
    2- Je ne suis pas allée au-delà de 10 minutes 35 secondes en raison du ton monocorde et revenu de tout de ce petit jeune déjà vieux (sa voix et sa gestuelle m’ont télétransportée au Musée du Caire où j’ai cru assister au réveil de la momie), sans compter les platitudes et autres truismes de Todd qui m’ont fait un instant envisager d’en finir avec moi-même, avant de me dire qu’il est plus sage d’en finir avec cette video. La faute à Alain Soral, qui nous a habitués à un débit soutenu, à un langage qui fleure bon l’irrévérence à la française et à une concaténation argumentative d’une densité et d’une profondeur sans égales chez ses contemporains. Nourrie à ce grain-là, je me suis fait chier comme un rat mort en écoutant Emmanuel descendre Emmanuel.
    3- Bien que "puceau de la pensée" soit toujours plus respectable que "sodomisé de la réflexion", comment accorder un quelconque crédit analytique à celui dont le sens poétique approximatif avait accouché de "hollandisme révolutionnaire" et de "catholicisme zombie" ?

    La critique dirigée contre un président et un État, si désagrégés soient ils, ne saurait faire l’économie d’une certaine rigueur. En critiquant celui que tout le monde critique au moment où tout le monde le critique, on perd tout crédit critique. Cela s’appelle une curée et c’est le fait du lâche.

    J’en ai tellement ras la moule de ces "intellectuels" qui ne savent ni penser ni parler, et qui vitupèrent à contre-temps et dans le sens du vent, que j’ai pris une décision radicale : si Soral a besoin d’un rein, je lui donnerai le mien, et s’il est jeté en prison, je demanderai un parloir conjugal, pourvu que vive l’intelligence.


  • Après ces mots doux, j’espère qu’il va être censuré comme Onfray que çà bouge un peu !

    Sur le fond, le macronisme c’est le national-sionisme, à ER on a trois trains d’avance, donc Todd tu peux aller te recoucher... quoique, il y a un public friand de ces conférences fleuves que moi j’appelle enculage de mouches.

     

    • Non ! Le national-sionisme, c’est Zemmour. Macron, tout comme Hollande ou Sarkozy, c’est le sionisme antinational. C’est donc bien pire.


    • « Non ! Le national-sionisme, c’est Zemmour. Macron, tout comme Hollande ou Sarkozy, c’est le sionisme antinational. C’est donc bien pire. »
      Vous vous trompez car vous faites un distinguo qui n’a pas lieu d’être car dans les deux cas c’est un nationalisme pour une autre nation que la nôtre et d’autres intérêts que les nôtres. Donc dans les deux cas c’est in fine la même chose.


    • Antinomas, tu as la chance de ne point parler à un abruti, quoique, je vais donc éclairer ta lanterne, car des sottises tu en dis : le sionisme est forcément contre la nation, puisqu’il est le frère du mondialisme - l’abolition des nations dans le magma chaotique créé par une économie virtuelle et dérégulée et un sans-frontiérisme illimité ! rien que çà l’ami.

      Pour être encore plus clair (!) si cela eût été encore possible, je vous rappelle qu’on dit national-sionisme simplement pour caractériser LE sionisme EN France à l’heure actuelle.
      Mais aussi pour mettre la Secte face à sa contradiction ultime : on ne peut être sioniste et nationaliste à la fois !
      Pourtant c’est ce qu’ils disent : "j’aime la France [nationalisme], mais j’aime aussi Israël [sionisme !], et j’appelle à la guerre civile [le chaos mondialiste]". Ainsi parlait Zemmour, membre actif et à découvert, en mission pour la Secte.
      Pharisiens !


  • #2061514
    le 13/10/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Emmanuel Todd juge Macron : un "puceau de la pensée" élu dans une (...)

    Tant qu’on critique une personne, on ne critique pas le Système...
    Il y a un truc que je ne comprends pas chez ces "intellectuels". Depuis 40 ans, je les entends raconter les pires horreurs sur les présidents qui se succèdent. Comment peut-on défendre une république qui produit des gens comme Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron ?
    Et encore, je ne parle pas d’avant de Gaulle. Malgré tout le travail de la Déséducation anti-nationale, on se souvient encore de François 1er, Louis XIV.... Qui se souvient des présidents de la République ?


  • Même si le propos est un peu décousu, c’est un Emmanuel Todd inspiré... qui taille en pièce le petit Macron, son électorat et sa politique.


  • Pas d’accord du tout avec l’animalisme qui au contraire est un problème central de survie pour l’espèce humaine. Pour sauver la planète, il faudra en effet réduire de 90% la consommation de viande, considérant les ressources disponibles, et selon une étude exhaustive de Marco Springmann, de l’université d’Oxford.

    Que les gens soient traités aujourd’hui comme des bêtes, pas besoin de Todd pour s’en être déjà rendu compte, mais cette ressemblance a des causes diverses et non déductibles. C’est là un sujet sur lequel Todd, excellent par ailleurs, n’a pas les connaissances suffisantes.


  • « Pour moi, la toile de fond du macronisme, c’est une certaine honte d’être Français »

    Superbe et j’ajouterai qu’être un vrai français c’est une avoir une honte certaine du macronisme.

     

  • C’est facile de tirer sur les ambulances. Cela dit, Todd a toujours été cruel avec Macron et ses supporters (je dis bien supporters et pas partisans). Tiens moi aussi je tire sur les ambulances maintenant.

    Todd, le Taleb Français ?


  • Depuis 1973 (au moins mais la guerre du Yom Kippour fut un véritable révélateur sur ce point et sur d’autres), tous ceux que ça intéresse savent que le bloc occidental est gouverné non par les marionnettes qu’on nous présente mais par de puissants financiers qui tirent leurs ficelles. Donc parler de "chiraquie", de sarkozysme, d’hollandisme ou de macronisme n’ aucun sens, surtout pour un intellectuel. Mais ça lui évite de parler de ceux qui prennent VRAIMENT les décisions qui accablent la population mondiale. Car là, fini les petits fours...
    Car la soupe est bonne pour les contestataires en charentaises des plateaux télés. Ceux qui savent jusqu’où aller trop loin.


  • Macron, c’est surtout, par la pensée, un bourgeois louis-phillipard. Un "Monsieur Guizot" sans la culture et sans l’éloquence et le fait qu’il soit bourré de diplômes ne change rien. Culture : zéro. . C’est un dégoiseur maladroit. Un "joseph-prud’homme" de dîners en mode vulgaire. Prudhommesque mais vulgaire. Sans épaisseur.

    Au fond, soyons honnêtes avec nous-même en tant que français : "l’affreux bourgeois" a pris le pouvoir en juin 1789 à Versailles dans la salle du jeu de Paume et ne l’a jamais vraiment lâché. Il a des peurs, des cacades, des fuites à Baden Baden en hélico, mais cela ne dure pas longtemps.


  • J’ai bloqué sur "l’intellectuel qui a prédit l’effondrement de l’URSS"
    Fin des années 70, les peuples d’union soviétique étaient embourbés dans la stagnation économique avec peu de diversité culturelle et commerciale, donc de plus en plus perméables à l’"entertainment" occidental...
    Tout le monde savait que ce machin allait péter, pas besoin de s’appeler TODD pour ça !

     

    • Pour peu que vous ayez l’âge l’aviez vous prédit autour de vous à la fin des années 70 ? Trop facile de refaire l’histoire une fois passée, si vous êtes si fort répondez à cette question : Quelle est la prochaine grande séquence à retenir dans les 15 prochaines années ?


    • A la...

      je reponds : les 15 prochaines années verront la république française se liquéfier et accoucher d’une société à la libanaise...j’ai bon ?


    • @ ia ...l’effondrement de l’u.e ?
      Bon,je reconnais m’être un peu emballé dans mon commentaire, mais je remarque juste que certains (comme Todd)ont droit aux dithyrambes des plus pompeuses dans la presse mainstream, là où d’autres (comme A.Soral ou JM.Lepen) se voient systématiquement traîner dans la boue bien que leurs prédictions se soient non seulement révélées exactes, mais bien plus utiles et pertinentes selon moi.
      Cordialement


  • On comprend mieux l’intérêt de décongeler plus vite que prévu la fille marion pour être prêt en cas d’éjection ( tiens tiens, phonétiquement c’est intéressant ) de l’étron macron qui a déjà dépassé le colon.
    On dirait que çà se précise...


  • Et qui déclasse toute la société française et européenne depuis des lustres ? Les prolos sont déclassés : clochards, chômeurs, etc. Les cols blancs sont déclassés : smicards, chômeurs, etc. Les artistes qui chômaient beaucoup sont déplacés : tocards, viveurs, etc. Les intellectuels sont déplacés : pendards, menteurs, etc. Les manifestants sont reclassés : geignards, casseurs, etc. Les racailles sont haut placées : députés, dealers, etc. Les migrants sont déplacés : peinards, glandeurs, etc.
    A qui devons-nous tout ce beau travail ? Répondez, les Emmanuel !


  • Pauvre todd, c’est parce que l’homme se fait la main sur les animaux, qu’il en vient à maltraiter ses congénères. En quoi la défense des animaux empeche t elle le combat sur d’autres sujets ? Vouloir hierarchiser les pires souffrances n’est ce pas un signe flagrant de malhonneteté et de lacheté pour fuir certaines responsabilités ? Coté animalisme, vous n’etes pas seul rassurez vous à avoir un qi d’huitre.
    Pas eu le coeur de vous ecouter davantage. Votre mépris est inssuportable.


  • Ce que l’élection de Macron m’a appris : si un tel trou du cul de 40 ans est capable de devenir président de la république alors il y a de l’espoir pour celles et ceux qui ne rougissent pas en se comparant à lui et ce quel que soit leur âge ... c’est en fait une très bonne nouvelle cette élection , cela devrait permettre de décomplexer un maximum de forces vives de notre pays.


  • Comme disait Coluche, Macron est arrivé 1er à un concours de circonstances :

    - La nullité de Hollande, seul président incapable de se représenter pour un second mandat
    - La fragilité de François Fillon, qui jouait les pères la vertus avec des casseroles aux fesses
    - L’impopularité de Valls même au PS, qui lui a valu de se faire battre par le très charismatique Hamon
    - Le ralliement opportuniste de Bayrou
    - La traîtrise de Valls vis-à-vis de Hamon
    - Hamon qui se maintient face à Mélenchon et donc le plombe pour le second tour
    - La vacuité intellectuelle de Marine Le Pen

     

    • @Stev, très bonne synthèse


    • Vous oubliez l’egoisme des retraites babyboomers qui sont prets a tout vendre a sacrifier l’avenir de leurs enfants pour continuer a toucher leurs retraites. Bon d’ici 5 a 10 ans, leur nombre aura suffisament diminue pour que leur influence cesse d’etre preponderante.


    • @Calal
      Je m’étais adressé à vous dans un commentaire il est vrai un peu incisif et qui semble n’avoir pas reçu l’approbation de la modération (respect à eux). Si toutefois ce 1er commentaire « passe » vous voudrez bien considérer que le présent vient en complément.
      A la relecture de votre commentaire, je comprends que vos ascendants, parents, font partie de cette frange infecte et pourrie qui porte préjudice à la génération actuelle. Je vous comprends et vous plains.
      Sans vouloir temporiser votre haine bien compréhensible envers vos anciens, je voudrais vous rassurer.
      La plupart des « vieux », hors ceux que vous décrivez à travers votre propre prisme, sont plutôt « affectifs », aident leurs enfants, sont soucieux de leur présent et de leur avenir. Et quand il s’agit des petits-enfants, j’vous dis pas !
      Bref, ce n’est pas parce que dans votre lignée ça se passe disons mal qu’´il faut faire des amalgames.
      Bon courage à vous (mais malgré l’abjection que vous ressentez envers vos aînés, tâchez de penser positivement aux autres « vieux normaux »).


  • Quand on a fait la promotion du "Hollandisme révolutionnaire", il est indécent de taxer autrui d’halluciné.....


  • Macron est aussi un produit du hollandisme révolutionnaire



  • l’intellectuel qui a prédit l’effondrement de l’URSS



    Je ne sais pas si c’est de l’ironie de la part d’ER mais la prédiction de l’effondrement de l’URSS n’est pas vraiment un exploit intellectuel ! Mon père électricien de formation, qui a en outre appris sur le tas le métier de boucher-charcutier...avait prédit la chute du mur de Berlin et de l’URSS. Que l’on ne se méprenne pas sur mes propos ! Je ne suis pas entrain de dire que les personnes de formées aux métiers dits artisanaux sont inaptes à la réflexion politique, aux analyses géo-stratégiques...ce que je veux dire c’est qu’il n’y a pas besoin d’être une puissance intellectuelle de formation universitaire pour prédire ce genre d’événement. Un raisonnable niveau de culture générale et le bon sens paysan suffisent largement pour cela.

     

  • Il ne faut pas regarder Macron : il ne fait que passer.

    Tiré de l’Ecclésiaste :

    Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant,
    et dont les princes mangent dès le matin !
    Heureux toi, pays dont le roi est de race illustre,
    et dont les princes mangent au temps convenable, pour soutenir leurs forces,
    et non pour se livrer à la boisson !…

    Notre problème c’est la "princeocratie" : l’enfant n’est que son effet.

    Il nous faut retrouver notre roi de "race illustre".

    Ce ne sera pas forcément le descendant de Louis XVI : De Gaulle était "roi de race illustre". Pétain aussi. Napoléon III également.

    Seul lui, à cause de sa race illustre pourra enfin nous libérer de "la dictature des princes".

    Qui est une ploutocratie : le règne du CAC 40 et du capital anonyme et invisible.

    Ce pourquoi je trouve l’analyse de Todd drôle mais un peu courte.
    Comment dire ?
    L’écume y remplace la mer.


  • Macron est un frankenstein post-moderne fabriqué par Attali. Si ça avait été Bruno Golnish face à lui à l a présidentielle, il te l’aurait découpé suivant les pointillés en 5 minutes.

     

  • En effet, Todd estime que « le virage souverainiste, protectionniste et national » ayant démarré aux États-Unis et en Angleterre est inéluctable, et qu’il ne servirait à rien de s’y opposer comme le fait le chef de l’État.

    Et si macron attendait les resultats des midterms us pour nommer un ou des ministres "copains a trump" pour se faire pardonner d’etre "clintonridien" ?
    bon si on applique le rasoir d’ocham et qu’on va au plus simple,c’est edouard philippe qui veut prendre le dessus sur macron, le jugeant affaibli.Pourvu que valls ne revienne pas...


  • Todd comme toujours très bon dans l’analyse, il devient juste mauvais au moment des élections, de peur qu’on le “salisse” (ses mots) en le qualifiant d’extreme droite.

    Comme disait Soral c’est un demi-intellectuel.

    Je rajouterai que c’est pas dans le sens moitié cultivé car il a le niveau, mais plutot niveau virilité, c’est une demi-molle Todd, quelqu’un qui s’excite mais qui n’arrive pas à la maintenir dure jusqu’au bout !


  • EM fut lancé par les tyrans après l’Obama, lequel était une sorte de monstre sociétal, réunissant sur sa personne tout ce que chérissent les oligarques : origine afro, origine bancaire hippisante par la mère, homosexualité plus ou moins dissimulée, consommation et peut-être deal de drogue, religion incertaine mais musulmane dans l’enfance, famille décomposée, épouse virago (peut-être un homme), filles à la filiation douteuse, aucun caractère, aucune véritable culture et instruction, ancien agent de la CIA, aimant jouer au golf plutôt que gouverner.
    Attali qui n’a pas inventé la poudre de perlinpinpin, s’est dit qu’il n’y avait qu’à trouver une copie affadie et francisée de cet Obama d’aspect chétif pour que passe une fois de plus la pilule amère que la France ingurgite sous menace et étouffade depuis si longtemps.
    Il nous a donc, sans complexe aucun, présenté l’Emmanuel, celui-ci s’étant distingué comme ministre par le bradage d’un trésor de la nation aux yankees. EM a lui aussi été quelque peu traumatisé dans son adolescence, récupéré par des sales types, mis en avant pour les affaires juteuses de bradage du pays.
    Puisque l’improbable Obama avait été élu/réélu, pourquoi se gêner ! Les mafieux n’ont aucune imagination et réutilisent des recettes éculées. Mais à force de cracher sur les peuples...
    Et puis l’époque n’était déjà plus obamesque, elle n’est pas clintonienne. Les mafieux sont trop limités pour le comprendre, accros qu’ils sont à leurs poisons. Espérons le retour de bâton.

     

    • "Obama, lequel était une sorte de monstre sociétal, "

      Ce qui fait de toi aussi un monstre sociétal ce que tu sembles être au courant de toutes les rumeurs qui se disent au sujet d’un individu. J’aimerais bien te présenter à mes soeurs. Je croyais que il y avait que les femmes qui s’intéressent à ce genre de rumeurs.


    • @ sa majesté empesée
      "ce genre de rumeurs" ! est largement documenté.
      De plus, Obama était un fraudeur, un menteur, un tire-au-flanc militaire, un faussaire producteur de faux actes de naissance grossiers, absolument illégitime pour être potus, et même sénateur (ce qu’il fut) ! On lui reconnaît trois pères : comme géniteur un Kenyan, ou (au choix, et clandestin) un pornocrate noir américain, un père adoptif indonésien. Ce qui le laisse triplement sans papiers.
      L’imposture totale, ce gars-là.
      Et ça a marché, le système l’a fait passer d’abord en s’appuyant sur la bêtise de masse. Qui se souvient des clips à la gloire de ce "beau mec" pourtant pas très impressionnant ? Des filles d’origine certaine et incertaine s’y vautraient comme si elles l’avaient dans leur lit. Il devenait le "craze" de chacune, sans compter le vote noir. Puis il fut réélu à cause de la peur et de la croissance de la pauvreté.
      L’élection de Macron a été une tentative de rejouer ce poker menteur-là.


  • Tout ça c’est du baratin et si Todd ne parle pas de la proportionnelle c’est qu’il est COMPLICE du trucage des législatives qui empêche les patriotes d’être équitablement représentés à l’Assemblée Nationale .


  • "hallucination collective"...
    Pas si collective que cela quand on sait avec quelle proportion des inscrits, avec quel taux d’abstention, le tout dans un système électoral truqué. Ceci dit à la décharge des victimes prises en otages, infiniment plus nombreuses, par la Tyrannie au pouvoir.


  • Tout ça pour dire que Macron est anti-français. Vraiment merci on n’avait pas remarqué. Il pourrait rajouter anti-blanc et anti-catholique mais ça demande une approche moins marxiste et plus raciale et religieuse, ce qui n’est pas à la portée d’un socialiste.


  • Ce que dit le mec à ceux qui l’écoutent c’est qu’il faut se faire une raison et s’applatir devant l’Empire !
    Entre celui-là et Rabi Zammour ....


  • C’est bien tout ça, voilà voilà, les gens viennent, avec délectation, écouter Todd pourfendre Macron, voilà voilà, mais si ces mêmes gens pouvaient aux prochaines élections ne pas revoter pour les mêmes escrocs, qui nous précipitent dans la merde intersidérale un peu plus chaque jour, au simple cri de ralliement désuet "Tous contre le fascisme !", ce serait mieux, hein. En gros les crétins qui êtes assis bien confortablement dans cette salle, faites fonctionner vos neurones, faites en sorte que votre mémoire atteigne une capacité de plus de 10 minutes - ou excédant 1 mois, comme disait un commentateur optimiste qui avait posté sur E&R.
    (Eh les nazes, il était pas dans le gouvernement Hollande, le petit Macron ?!!)


  • Quand un Macron chute, il passe très brutalement de moins 2200 milliards à zéro, c’est très curieux, ce n’est pas tentant.


  • Je trouve l analyse de Todd très bonne. Je viens d un milieu prolo et je boss dans une grande ville entouré de la classe moyenne qu’ on peut appeler les bobos. Ils sont très anti prolo. Pour eux un paysan ou un ouvrier est une merde qui a raté sa vie qui votent car ce sont des ignorants. Cette classe de bobo a détruit le pays. Elle se croit plus cultivée se revendique écolo mais roule en SUV. Se revendique humaniste mais n ai de pas le clodo en bas de leur société...Cette classe de bobo zombie a détruit la France depuis mai 68. Mais le vent tourne car cette classe de nanti est en train de subir un déclassement. Un jeune ingénieur ne gagne presque plus rien en début de carrière par exemple. De nombreux bobos diplômés sont obligé de bosser comme des prolo au carrefour du coin et la ils se taisent.... Pour moi cette classe est le problème français complice de Macron et sa clique


Commentaires suivants