Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En 2012 déjà, Soral avait raison sur Harvey Weinstein

Extrait de L’Entretien du mois de mars 2012 :

 

Sur le sujet,
chez Kontre Kulture

Harvey « The Pig » Weinstein, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1819132

    M Soral, je pense que monsieur Albert Einstein, si il était vivant, serait un de vos lecteurs. Vous devancez tout le monde car vos conclusions viennent d’une analyse sérieuse et logique. On ne peut nier la réalité, même avec toute la propagande américano-sioniste en marche . Quant toutes ces merdes de pseudo stars et de médias se prosternaient aux pieds de Harvey Weinstein, vous le traitiez en 2012 de gros porc pervers. Ce qu’ils font aujourd’hui avec quelques années de retard et quelques chèques aussi. Vous êtes dans le juste quant ils sont dans le faux !

     

    • #1819151

      Albert Einstein ? Vous parlez de ce faussaire scientifique qui prônait le pacifisme et l’immobilisme de son Allemagne dans un état quasi d’esclavage, mourant de faim, en guerre civile permanente, et détruite par un trafic de drogue et de prostitution (dont infantile) ? Et qui à partir de 1937 a été un lobbyiste va-t-en-guerre contre son pays d’origine qui se relevait à peine de ses plaies ?


    • #1819154

      Soral est un pur génie...je n en crois pas mes yeux...je pense que l esprit du bien le guide car son coeur est bon...


    • #1819161

      Spontanément, citer le grand savant et le gros pervers dans le même article n’est pas vraiment évident, même s’il rivalisent de célébrité en ce moment et malgré leur proximité communautaire et patronymique.
      Peut-être parce que tout le monde sait prononcer correctement le nom du premier, alors que bizarement nos journalopes soumises écorchent le plus souvent celui du second, généralement prononcé Weinstien ou Wienstien (en I, comme India), comme pour atténuer un peu cette proximité justement.


    • Pardon mais que vient faire albert là-dedans ? Lui, c’est plus grand escroc de tous les temps.Il a tout volé à Poincaré, ça n’a jamais été un génie, c’est pour ça qu’il n’était pas chercheur et travaillait dans un obscure bureau qui s’occupait de brevets.


    • #1819223

      Achille : merci pour la remarque. Effectivement toute l’armada de journalopes mainstream écorchent son nom en le prononçant avec un "s" et un "i" ! Comme pour dire il n’est pas juif...


  • #1819145

    Pourquoi certains (la plupart ?) des journalistes français (20h France 2 féminin moins de 50 ans, radio nationale couleur bleue, entre autres) s’échinent-ils à écorcher le patronyme de ce gros porc, comme s’il était imprononçable ?
    Le plus souvent déformé en Weinstien (syllabe finale prononcée i comme India), voire Wienstien (deux fois i), alors que tout le monde à toujours correctement prononcé le nom de Leornard Bernstein (compositeur de West Side Story) ou encore du tristement célèbre Baruch Goldstein, par exemple ?
    Serait-ce pour atténuer la trop criante origine communautaire de l’individu ?
    C’est vrai que pour DSK c’eût été plus difficile (Dominique Striess-Khien ?), et puis il y avait ses célèbres initiales, tellement sympatoches et "cool-attitude".
    Si quelqu’un a une autre explication, moins stigmatisante, je suis preneur, mais franchement j’ai cherché, je ne trouve pas.
    Cette mauvaise fois journalistique est soit du philosémitisme aveugle, soit de la soumission honteuse.
    Dans tous les deux cas, cela relève de la nauséabonde provocation, consciente ou non.

     

    • #1819171

      Voila que vous avez la meme analyse que moi de ces "vinstin" et autres déformations du nom de weinstein.
      la veulerie de ces "journalistes" est a vomir. ils savent qu’on sait mais ils s’en foutent, au dela de la soumission c’est un message aux dissidents .


    • #1819188

      Hier aux infos ils parlaient aussi de Ben Affleck qui aurait eu des pbs du même ordre avec une femme. Surement rien à voir avec l’intensité et la répétition des frasques du gros producteur, quand on sait qu’il est facile de se retrouver sur des listes aux US et que certaines femmes jouent avec ça pour piéger les stars. Bref, une goute d’eau à coté des vraies affaires sexuelles en back stage. Très drôle qu’ils ressortent d’autres dossiers au même moment, comme pour noyer le poisson dans l’eau. De toute façon ce Weinstein a une gueule de porc insupportable à regarder (il pourrait jouer les rôles de méchant au ciné), et je sais plus si c’est lui ou son père mais un des deux produisait les films de Tarantino et Del Torro. Guillermo aurait raconté que réaliser un film avec Weinstein fut le pire moment de sa vie car le producteur l’obligeait à massacrer le coté artistique de son oeuvre au profit d’un style main stream pour augmenter les entrées (le fric avant lart). Quentin devant faire médiateur pour que le film se finisse. Ça aussi c’est signé.


    • #1819237

      Je me suis fait la même reflexion mais la masse des gogos endormis n’y voit que du feu ! C’est la naiveté qui nous perdra ! Donc Weinstein et Einsteim même origine ! Quant à la video de Soral.... Rien a dire à part : Soral a TOUJOURS raison :)


    • Le "Stein" avec l’accent anglais se prononce "Steen".
      Je vous invite à revoir Casino de Scorsese où De Niro joue le rôle de Sam "Ace" Rothstein prononcé "Rossteen". C’est sans doute du mimétisme de la part des journalistes Français.

      Encore que dans le dernier C’dans l’air, les journalistes ont prononcé correctement le nom du porc en question.


    • #1819258
      le 14/10/2017 par mondialisto-sceptique
      En 2012 déjà, Soral avait raison sur Harvey Weinstein

      C’est aussi (surtout ?) un des avatars de l’américanisation des médias, qui est en effet une forme de soumission. Les hommes et femmes troncs de nos chaînes françaises répètent péniblement, mais avec la sensation d’éduquer le populo, la sainte parole de CNN et consorts, tentant péniblement d’employer une prononciation américaine alors qu’ils n’en sont apparemment pas foutus.


  • #1819149

    Et vous croyez que Dujardin et les autres ne sont pas au courant de cette vidéo et donc vous pouvez être sûr qu’ils y viendront pour jeter un œil pour voire ce que Soral dit et pense d’eux...Le monde d’internet et encore "petit"...


  • #1819156

    Les femmes étaient consentantes.

     

    • #1819215

      C’est évident, de nos jours les médias recrutent leurs actrices dans les asiles d’aliénés et chez les escorts girls


    • Exact, n’importe quel gros p*rc bien assis a un poste supérieur a Jewllywood peut abuser des actrices, il suffit d’agiter quelque millions et une potentielle fin de carrière pour quelles se taisent.
      C’est encore plus vraie lorsque le dit gros p*rc a un nom lié a une certaine communauté.
      D’ailleurs Eva green et Léa Seydoux, actrices françaises ont été parmit ses victimes !


    • Ils les traitaient comme des prostituées et certaines ont accepté d’être traitées de la sorte en échange de rôles et d’autres ont refusé.

      J’ai été traité de la sorte par un industriel lorsque j’avais 18 ans. Il voulait avoir des relations (homo)sexuelles et j’ai refusé pour deux raisons.


    • #1819253

      Non seulement consentantes, mais elles se sont tues moyennant un chèque en dollars américains ! Et elles viennent maintenant pleurer leur souffrance et jouer les victimes... A gerber !


    • Le consentement, ça se fabrique.
      La fabrication du consentement reste condamnable et critiquable.


    • #1822730

      Je conseil le livre "Mainstream de Frédérique Martel, où l’on y apprend que les serveuses de café à Hollywood sont en attente de rôle et prête à tout, c’est là qu’ils les mettent en attente de passer à la casserole. L’amour se monnaye et des fois cela devient de la prostitution conjugale, c’est aussi ça le rêve américain...


  • #1819190

    J’entends à l’instant que l’académie des Oscars va réfléchir à l’en exclure. Un violeur avéré.
    Lars V. Trier n’avait pas eu droit à la réflexion si je me souviens bien. Pour une phrase.

     

  • #1819211

    Tout n’est pas à jeter chez Besson : Léon, Nikita et le 5ème élement sont d’excellents films ! Après il est vrai que c’est très moyen...

     

    • #1819282

      "Leon"... ? une pale copie du Samourai + Le silence des agneaux.


    • Le 5ème élément est une véritable auberge espagnole tant il mange à tous les râteliers en pompant éhontément toutes les références de genre (et même, un comble, des références très discutables) pour pallier justement à l’absence totale d’idées et de scénario original ou du moins dignes de nom. Mais aussi, et surtout, c’est d’une telle laideur visuelle que je conseillerais à quiconque ne l’a pas vu et souhaiterait se faire un avis personnel, de chausser des lunettes de soudeur histoire de ne pas finir aveugle. Quant à la caractérisation de ses personnages, notamment féminin, c’est une catastrophe. Je mets Jeanne d’Arc à part, ne l’ayant pas vu. Leon est le seul à peu près regardable bien que lui aussi d’une vacuité narrative assez impressionnante.


  • #1819250

    Le bougre n’aura pas l’honneur d’être défendu par Mathilde Seigner comme elle l’avait fait il y a quelques années pour "Paul en ski", son sodomisateur de beau-frère. De mauvaises "langues" disent que ce dernier, skieur avéré, vient de passer "l’étoile de bronze". Mais où serait le "rapport", je vous le demande ?

     

  • #1819281

    Monsieur Soral,
    Brillante analyse du film "The artist"
    Deux petites erreurs cependant,
    1) Les frères Lumiere n’ont pas inventé le cinéma (qui est une invention "collégiale" à 80% d’origine française cependant : Marey, Reynaud, Demeny, Leprince..), mais la PROJECTION cinématographique sur écran (film sur bande 35mm (Edison)).
    A noter même que la première projection de bandes sur papier serait l’oeuvre d’un autre français, Louis Aimé Augustin Leprince, disparu mystérieusement entre Dijon et Paris, alors qu’il allait faire breveter son invention (noter aussi les prénoms Louis et Auguste que l’on retrouve chez Leprince et chez Lumière).
    2) Le premier long métrage n’est pas un film de Griffith (Naissance d’une nation, Intolérance...) mais : The Corbett-Fitzsimmons Fight (1897, États-Unis, durée : 1 heure et 40 minutes).
    Une fois de plus l’histoire officielle est à côté de la plaque (photographique).

     

    • Déjà Gloria Lasso est morte donc tu n’es pas Gloria Lasso.

      Ensuite concernant la création du cinéma, tout dépend de quoi on parle. N’ayant pas envie de noyer le lecteur je le renvoie sur les articles Wikipiedia des noms cités et l’article cinéma, photographie, etc.

      Ok Wikipedia dit souvent de la merde, mais sur des sujets peu polémiques comme ceux-ci, on peut lui donner relativement de crédit.

      Bref, il faut savoir mettre les histoires officielles en doute, mais pas toujours non plus. C’est subtil.


  • Je dois avouer que Soral a une culutre à couper le souffle.
    Soral je salue ta culture général, c’est impressionant. Sans notes...


  • La naissance d’une nation de Griffith est un film prophétique.


  • #1819481

    Plaisir de réécouter Alain Soral qui comme d’habitude remet tout en perspective et fait apparaître le sens des évènements. Je m’interroge sur la déchéance subite du fangeux producteur hollywoodien à la gueule de gros porc dont le physique lui aurait permis de faire carrière au cinéma dans des rôles de dangereux criminels psychopathes. Pourquoi maintenant - très tardivement- ce nouveau bûcher des vanités ? On sait que les grands pervers harceleurs, qu’ils soient sexuels ou moraux, font de longues carrières avant de pouvoir être neutralisés parce qu’ils oeuvrent dans des milieux corrompus. Leurs vraies victimes sont des marginaux par rapport au milieu et sont exposées à une mort professionnelle si elles remettent en cause l’ordre établi auquel tout le milieu adhère parce qu’il en profite. La chute de Weinstein est semble-t-il une sorte de révolution à Hollywood, la principale fabrique des supports de la propagande américano-sioniste. Serait-ce une retombée du trumpisme tant décrié par cette bienpensance idéologique qui se sent à juste titre menacée par Trump qui a l’art de la déstabiliser ? Quelles seront les conséquences de cette destitution brutale ? S’agit-il d’une sorte de coup d’état orchestré par certaines officines de l’état profond ? Qui va remplacer le parrain déchu ? Ou bien serait-ce encore un coup des russes ???!!!


  • #1819484

    Merci Alain Soral pour cette excellente vidéo pleine de références.
    Cette façon de traiter les actrices et acteurs comme des prostitués se répercute dans pas mal d’emplois de services désormais, puisque généralement ceux qui "emploient" les serviciels, ou plutôt les contactent avec le réel employeur, sont soit de la même engeance que Schwein, soit copient son attitude à force de matraquage médiatique. Ce sont les weinstein et les nabillas qui donnent le la.
    On voit ainsi des organismes de stages, des intermédiaires de personnel d’accueil, de restaurant ou d’animation commerciale, considérer et traiter le personnel fort mal rémunéré comme des pions jetables et surtout humiliables à volonté, comme des choses, des fainéants, des idiots, des incapables, des propriétés prêtables. Ils ne fouettent pas encore, ce n’est pas l’envie qui leur manque. Ils sont eux-mêmes souvent dix strates au-dessous du serviciel à leurs ordres illégitimes, à tous points de vue, même des diplômes, et adorent faire la leçon sur ce qu’ils ignorent : le travail.
    La prostitution est récompensée officiellement, matériellement du moins. Les jeunes filles comprennent la leçon et, tant qu’à faire d’être humiliées, carburent de plus en plus au sugar daddy, parfois pour pas grand chose : un sac, une robe.
    Le Français devient un indigne "indigène" chez lui. Redresse la tête fier sicambre !


  • #1819507

    "The artist " c ’est Soral il distribue de l’intelligence , " prenez et mangez en tous ! "
    Un bon coup de fouet sur l’esprit dans la brume d’un dimanche matin !


  • Mais... si les média, les affaires, la politique et la justice sont contrôlés par les juifs... pourquoi cette société du spectacle attribue-t-elle tous les vices aux juifs, toujours précisément.... c’est pas très cohérent ça.

    Par contre, ce qui l’est plus, c’est de toujours désigner "l’autre", le noir, le musulman ou le juif en l’occurrence, pour ne surtout pas remettre notre système séculaire et ses élites catho en question... jamais !

    Avant c’était la peste, la syphilis, la sorcellerie, les sacrifices,... ça évolue quoi mdr


  • #1819591

    Pas mal comme analyse. quand vous réécoutez une analyse de Jacques Attali 5 ans plus tard, ça n’a strictement aucun sens, tout s’est révélé faux etc...
    La c’est pas mal


  • #1819594

    Tout ce quils touchent devient cheap, la tv, la litterature, le cinema, partout avec l’argent et la corruption tout tombe , voir ce que dit Wagner, le musicien entre autres.


  • #1819611

    Lorsque cette affaire Weinstein a éclaté, donc très récemment, je me suis rappelé immédiatement cette brillantissime analyse d’Alain Soral en 2012, année de mon "arrivée" sur le site. C’est dire si elle m’avait frappée. Encore une fois, bravo Mr Soral pour la justesse et la profondeur de votre pensée.


  • #1822722

    Pas besoin d’être un génie pour constater que certains scénarios de films hollywoodiens sont écrit par de véritables psychopathes, le dernier film Annabelle2 est un bon exemple d’épouvante borderline avec des filettes.Et puis les gonzesses ont aussi une part de responsabilité, car en se taisant elles entretiennent ce système, le pire c’est que dans cette histoire on met tous les hommes dans le même panier pour occulter cette affaire purulente de cette diaspora. Tandis que la France remet des César à Polansky..les français n’ont même plus le droit d’être client d’une prostitué, on est vraiment à la ramasse mille tonnerres !


  • #1825931
    le 24/10/2017 par René-Pierre Samary
    En 2012 déjà, Soral avait raison sur Harvey Weinstein

    Comme vous avez raison, Soral, à propos de Scorcese et de son film Hugo Cabret...


Commentaires suivants