Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En Bretagne la LCR rejoint les séparatistes et anti-républicains

«  Rennes à gauche », notamment soutenue par la LCR et Emgann dévoilait officiellement sa liste pour les Municipales vendredi matin, ainsi que plusieurs projets pour la ville. Au programme, des propositions en matière de transports, logements et services publics notamment.

C’est sur la promenade des Bonnets Rouges que Valérie Faucheux avait réuni tout son petit monde ce matin. Un lieu hautement symbolique pour la leader LCR qui conduira une liste appelée « Rennes à gauche », et sur laquelle on retrouve des militants du mouvement indépendantiste Emgann et divers syndicats. « Si nous vous avons invité ici, c’est pour vous rappeler que Rennes est une ville de lutte et ce depuis longtemps », faisant allusion au passé révolutionnaire de ce lieu.

La LCR, Emgann, des syndicalistes.


Sur la photo, Gaël Robin porte-parole du mouvement indépendantiste breton Emgann. Condamné à une peine de prison de trois ans, inférieure à la durée de sa détention provisoire, presque trois ans et onze mois, pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste » , par la cour d’assises spécialement composée de Paris en mars 2004.

Cette rencontre a surtout été l’occasion de dévoiler, dans les grandes lignes, ce qui composera la liste « Rennes à gauche ». On retrouve donc logiquement Valérie Faucheux en tête de liste. Son numéro 2 se nomme Jean-François Vial. Il s’agit d’un syndicaliste proche des mouvements écologistes. En troisième position, une femme dont l’identité n’a pas été dévoilée et, en numéro 4 Gaël Roblin, leader d’Emgann, le mouvement de la gauche indépendantiste bretonne. Accompagnés de Hélène Laroze, « une étudiante en lutte », ils ont abordé une partie de leur programme.

Source : http://www.rennes-infhonet.fr
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.