Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

Normalement, on regarde TF1 une fois ou deux fois par an, pour les grands matches des Bleus. Là, on a jeté un œil inquiet sur la 2e saison d’HPI, la série qui cartonne avec Audrey-les-gros-nichons qui joue une consultante flic au gros QI (160). Comme souvent en France en matière de télé ou de cinéma, à partir d’une bonne idée, on fait de la merde. Par paresse (intellectuelle), par soumission (au progressisme), par mépris (du public).

 

Autant la saison 1 valait par son côté léger et agathachristien, autant la 2 est pourrie par le woke. Pas un épisode où le wokisme ne s’est introduit, comme un ver, dans le fruit. Le pire, c’est l’épisode 4, avec l’histoire du transgenre. On préfère ne pas résumer, mais l’agriculteur de père est un gros con de franchouillard sexiste, le fils un artiste si sensible qu’il veut devenir une fille, tout est à vomir dans cette mise en scène de la trans-souffrance.

 

Cliquez ici pour voir le comédien jouer aussi mal le trans qu’Omar Sy le docteur Knock
 

Non, le vrai truc à voir cette semaine, c’était la victoire de la jeune Française Diane Parry (19 ans) contre la tenante du titre, la Tchèque Krejcikova, en trois sets, une tchèque qui n’avait il est vrai pas joué pendant trois mois. Ça relativise la performance, mais la Française, en état de grâce sur le court devant le public français, s’est lâchée au troisième set, nous faisant admirer son potentiel.

 

 

Ah non, erreur d’archive sur Roland Garros. On reprend :

 

 

Dans la vie, il faut lâcher ses coups, ce qu’on est à l’intérieur, prendre confiance en soi et donner le meilleur de soi-même (bon, si c’est un serial killer, ça pose problème). Curieusement, le journal en ligne Frustration considère que les valeurs du sport, calquées sur celles du capitalisme, seraient mauvaises. On les écoute :

Mais le sport est surtout un profond allié idéologique (et historique) du capitalisme. Les « valeurs du sport » sont en réalité les valeurs du capitalisme. Le « goût de l’effort », la « confiance en soi », le « dépassement de soi », « l’intégration » ou même « la solidarité », sont-ils des mots d’ordre issus d’un séminaire de coworking, ou d’un terrain ? Émanent-ils du manageur ou de l’entraîneur ? Si ces expressions sont totalement transposables d’une situation à l’autre, ce n’est pas un hasard. Remplaçons « sport » par « travail » dans le discours sur « les valeurs » et le tour est joué : la magie du sport, la magie de l’entreprise. Le sport n’obéit qu’à une seule chose, la performance : il la mesure, établit des records – qui n’existent que pour être battus –, exigent toujours plus de nos corps et instaure une concurrence permanente entre tou·te·s les individu·es. Le capitalisme ne fait pas autre chose : il pressurise les corps pour dégager toujours plus de profits, exige à chaque instant une meilleure productivité, davantage d’efforts, et met en compétition tou·te·s les travailleurs et les travailleuses les un·es contre les autres.

Bon, déjà, l’écriture inclusive, on oublie. Et puis confondre les nobles valeurs du sport avec l’exploitation capitaliste, c’est un peu court. Si l’homme n’avait pas en lui ce sens du dépassement, de la transcendance (et pas trans en danse), qui lui vient de l’imagination – toujours mieux, toujours plus loin –, on en serait encore à porter des pierres sans la roue ou à bouffer des fruits pourris en se battant contre les singes à variole dans les arbres.

On revient justement sur HPI et son niveau dramatiquement bas, ce qui est assez comique : une série sur l’intelligence supérieure pour gros cons ! Il y a même des vrais HPI ou des Mensa qui ont gueulé contre la série, dans Le Progrès, mais pour de mauvaises raisons :

« Si la personnalité hors-norme de ce personnage nourrit le mélange des genres entre série policière et comédie, Morgane Alvaro ne fait pas l’unanimité. «  Étant moi-même HPI, je suis ulcéré par ce scénario ultra-caricatural. C’est quoi l’idée  ? Laisser entendre que les HPI sont des fous à 18 de tension  ? Je râle souvent pour rien mais là, je suis consterné  », s’indignait ainsi sur Twitter l’ancien chroniqueur de TPMP Clément Garin en avril 2021 en marge de la diffusion des premiers épisodes sur TF1. Un an plus tard, l’avis du journaliste est toujours aussi tranché  : «  je continuerai d’être contre cette série pour les raisons que j’ai déjà évoquées (la caricature faite des HPI me blesse, ça ne me fait pas rire d’être dépeint comme une bête de foire)  », a-t-il tweeté au lendemain du lancement de la saison. »

Le problème n’est pas là, il est dans la médiocrité de l’écriture des personnages et de la réalisation. Les profils sont grossiers, alors que dans les séries de qualité, ils sont imprévisibles, comme dans la vie. Là, pour le public de TF1, la production propose des caricatures à tous les étages : la flic vicieuse (celle de l’IGPN), la flic cool (la commissaire), le flic à l’ouest (le lieutenant Mehdi Nebbou), le flic con (l’enquêteur qui bégaye), la fliquette efficace (celle qui fait les recherches sur PC). Quant au flic de base, c’est carrément du niveau des gendarmes de Saint-Tropez !

Au-delà du wokisme – qui inclut le féminisme et son effet secondaire, l’antimasculinisme –, on baigne dans l’idéologie anti-flic de base. Qui a dit que TF1 était une chaîne de droite ?

Circulez, le flic ou le surdoué à la télé, c’est aussi représentatif qu’un ministre ou qu’un député. Le pays est vraiment coupé de sa représentation. Le wokisme, cette application de l’idéologie gauchiste injectée de force dans le cul des populations occidentales, c’est aussi le LGBTisme. Qui ne présente pas que des garanties de bonne santé mentale ou physique.

 

 

Merci les gays pour ce cadeau ! Faut dire que l’exemple vient d’en haut.

 

 

À Davos, chez Schwabie, il s’en passe de belles, artistiquement parlant. Pendant que nos élites s’éclatent, en bas, la vie devient de jour en jour plus difficile. On appelle cette avancée progressiste la paupérisation. Rien à voir avec Popper (l’imbitable Karl) ou les poppers des backrooms : paupérisation vient de pauper, pauvre, en latin.

 

 

Il va y avoir du sport

Où que vous soyez, les Michel, on vous souhaite d’avoir du courage, car il va en falloir. Le pauvre, au moins, développe ces qualités qu’on ne trouve pas forcément en haut. Le courage en fait partie, et ça rejoint les valeurs du sport qu’on aime bien. Le courage, c’est le booster personnel qui peut changer son propre destin.

 

 

On a parlé de Schwabie, alias Nosferatutu, dans le même genre, on a la grosse Tedros, qui aime danser en slip et soutif, mais qui fait surtout chier le monde avec ses fake news sanitaires. Ici, il essaye de nous faire, à nous Terriens, un bébé dans le dos. Mais un bébé vraiment pas beau : un bébé à gueule de Gates.

 

 

Pendant que les membres de l’hyperclasse tentent de nous éliminer par empoisonnement, les larbins de ces GMI (grands maîtres internationaux), les GM, nous baratinent pour empêcher toute prise de conscience massive :

 

 

Dans ce monde à l’envers, retourné par le Diable, il faut se méfier de tout, des sourires, des paroles, et même des actes. Regardez cette magnifique brune :

 

 

Eh bien elle – élevée par sa mère et sa conjointe – fait partie du staff diabolique de Schwabie.

 

 

À côté de Sanna, même notre Borne nationale a l’air saine !

 

 

Franchement, plus on voit les mondialistes, plus on aime les chiens, et aussi les chats, quand même. Qui ne méritent pas leur réputation d’animal du Diable.

 

 

On ne vous a pas épargnés avec ce défilé de démons mondialistes (démondialistes ?), on va se rattraper avec un shoot de beauté et de pureté. Voici Börte, la femme de Temudjin, alias Gengis Khan. Dans un film, hein, parce que ça date de 800 ans.

 

 

Et puis maintenant, notre hommage à Mauricette, qui s’est battue jusqu’au bout contre la maladie injectée par les mondialistes.

 

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2965616
    Le 27 mai à 08:30 par Clemens
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    Sanna Marin est une femme et va faire entrer son pays dans l’OTAN, c’est-à-dire dans la guerre. Guerre qu’elle ne fera pas elle-même, dans laquelle elle ne sera pas blessée et dans laquelle elle ne mourra pas. C’est magnifique !

     

    Répondre à ce message

    • #2965791
      Le 27 mai à 12:54 par VORONINE
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      L’autre jour , je discutais avec des trentenaires ( moi je suis beaucoup trop vieux ) , et nous cherchions vers quel pays il faudrait se tourner pour échapper à la folie mondialiste , des satanistes de DAVOS SOROS GATES MACRON ...LEYEN ....Et l’unanimité s’est faite sur la
      RUSSIE ou ne manquent ni le travail , ni l espace ,et ou le renfort d’européens diplomés est apprécié sur le plan démographique .....

       
  • #2965617

    Amélie de Montchalin : "J’appelle à une mobilisation générale de tous les Français pour que nous fassions de l’écologie notre projet national"

    Mobilisation générale...

    Elle est encore en retard d’une guerre...

    Les écologistes se mobilisent pour le burkini...

     

    Répondre à ce message

  • #2965638

    vu ce que je verse comme cotisations retraites et vu ce que je toucherais à peut être seulement 64 ou 65 ans, je ne me sens absolument pas solidaire de retraités , partis entre 55 et 60 ans
    Dans un système par répartition ( basé sur la solidarité des seuls actifs) qui aurait sa cohérence, tous les retraités devraient toucher la même chose ( disons plus ou moins 30% en fonction des cotisations de chacun )
    Or la réalité française veut que les pensions de retraite varient de 1 à 5, voir beaucoup plus .
    Que les retraités qui n’arrivent pas à mettre les 2 bouts commencent pâr reclamer auprès de ceux qui encaissent des pensions indécentes .
    Rappelons que contrairement à un système par capitalisation, nos retraités et tout particulièrement ceux qui se sont éxilés au soleil n’ont qu’un seul droit, celui de dire merci à ceux qui cotisent pour eux .

     

    Répondre à ce message

    • #2965739
      Le 27 mai à 11:43 par Harold Destempeix
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Les retraités sont des parasites qui devraient nous baiser les pieds (nous les actifs) mais qui nous crachent à la gueule.

       
    • #2965814
      Le 27 mai à 13:19 par Lire et comprendre.
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Tout à fait d’accord ! J’ai vu la génération de mes parents partir en pré-retraite à partir de 56 ans. La plupart ont voté Macron pour continuer à parasiter les actifs (après avoir voté massivement durant des décennies pour l’immigration a travers le "barrage républicain"). Soixante-huitard parasites et donneurs de leçons. Jouisseurs jusqu’au bout...

       
    • #2965869
      Le 27 mai à 14:36 par Michel Lesp
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Je t’invite quand même à détester ce système actuel. Nous devrions pouvoir prendre nos retraites à ces âges-là nous aussi, nous devrions être assurés de pouvoir accéder à la propriété aussi facilement que nos aînés.

       
    • #2965920
      Le 27 mai à 15:52 par anonyme
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Entièrement d’accord. Cependant un retraité devrait toucher en fonction du nombres d’enfants qu’il a fait et élevé ! Comme pour de droit de vote, nombre de voix selon nombre d’enfants !

       
    • #2966128
      Le 28 mai à 06:28 par Yankee98
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      @anonyme,

      nous sommes presque sept milliards... à un moment il faudra penser à stopper le délire.

      La Terre a des limites, elle n’est pas infinie.

      C’est certainement pas la fertilité qu’il faut récompenser aujourd’hui, mais la sobriété.

       
  • #2965712
    Le 27 mai à 11:09 par Thémistoclès
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    C’est très curieux comme je partage le même sentiment profond sur TF1.
    En effet, je ne regarde quasi-plus TF1, et j’ai regardé cet épisode de HPI car je l’ai confondu avec l’autre série où l’enquêtrice HPI est autiste.

    Je préfère les mots Charcutage ou Charcuterie, à Woke, car c’est la notion de Charcutage de toutes nos valeurs traditionnelles qui caractérise cette idéologie.
    Et en effet, la culture Charcuterie :
    - ) est institutionnalisée dans toutes les séries subventionnées voire aussi les autres,
    - ) tout comme elle est inoculée dans la tête de nos enfants via l’Education nationale.

     

    Répondre à ce message

  • #2965732
    Le 27 mai à 11:31 par pierre
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    Concernant Michel, le "pauvre" retraité, il faut savoir que le minimum vieillesse complète la retraite jusqu’à 920 euros. Comme locataire il perçoit certainement les APL (270 euros) sans compter diverses autres petites aides.
    Ce monsieur vit donc avec 1200 euros par mois au minimum, en ayant presque jamais travaillé, dans un logement qu’on lui a trouvé (il n’aurait jamais trouvé un logement seul dans le privé, n’ayant pas les moyens).

    La seule et véritable pauvreté, elle est chez les jeunes. Eux n’ont droit qu’à 500 euros de RSA (on est loin des 920 euros de Michel), légèrement plus au chômage ou en stage ou à mi-temps, en étant bien souvent harcelé par le conseil départemental pour qu’ils trouvent un emploi impossible à trouver, et sans être aidé pour avoir un logement la plupart du temps (y compris quand ils sont à la rue).
    Avec un électeur de Macron d’un âge médian de 60 ans, et une génération "boomer" qui repousse toutes les limites de l’immoralité, il ne faut pas s’étonner que les retraités soient traités comme des rois et que les jeunes (pourtant l’avenir du pays) soient totalement laissés pour compte.

     

    Répondre à ce message

    • #2965921
      Le 27 mai à 15:53 par anonyme
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Très juste !

       
    • #2965997
      Le 27 mai à 18:18 par Thémistoclès
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      @Pierre,
      il faut arrêter de cibler les "boomers".
      Né en 1950, je suis arrivé sur le marché du travail en 1975. Or avec la crise de 73, le chômage brutalement apparu, frappait très fort.
      Comme informaticien, j’ai trouvé du travail rapidement, mais par la suite, dans les années 90, j’ai toujours vécu en régime chômage, avec de courtes périodes travaillées. Le PARE (58 % du salaire brut) permettait de rester à flots, mais à partir de 2008 ans : j’ai du redevenir indépendant, puis en 2010, me contenter du RSA (400 €/mois). J’ai donc pris une retraite anticipée à 62 ans en bradant 12% du montant calculé.
      Six mois plus tard, on m’amputait de nouveau ma retraite de 6 %.
      Depuis lors, quasiment aucune augmentation en 10 ans.

      Je suis donc loin de rouler sur l’or.
      Je m’en sors car j’étais devenu propriétaire à 40 ans et que j’ai géré très correctement.

       
    • #2966190
      Le 28 mai à 10:14 par pierre
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      @Thémistoclès

      A chaque fois que je poste un commentaire sur les boomers, on me cite un cas particulier pour dire "je connais un boomer qui n’est pas riche". Cela en dit long. Évidemment qu’il y a des boomers qui ne roulent pas sur l’or. Mais la pauvreté des jeunes est cent fois pire (et ne me citez pas Mbappé pour me dire que les jeunes s’en sortent, il y a aussi des cas particuliers parmi eux).
      Les + de 60 ans possèdent 60% du patrimoine immobilier et financier.
      Les retraités, en moyenne et en médiane, vivent beaucoup mieux que les jeunes actifs (chose que l’on ne voit pas dans les autres pays).
      Les + de 65 ans ont l’Aspa (et les APL s’ils ne sont pas propriétaires), sauf exception rarissime ils ne sont donc jamais sous le seuil de pauvreté usuel (1100 euros après impôts et prestations, et en prenant en compte le fait qu’ils soient propriétaires quand ils n’ont pas d’APL).
      Je ne sais pas exactement combien de 20-40 ans sont sous ce seuil de pauvreté, cela doit être autour de 25% ou 30% d’entre eux.

       
    • #2966278
      Le 28 mai à 14:42 par Thémistoclès
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      @Pierre,
      vos observations de fond (donc sans les chiffres) sont exactes.
      Je faisait le même constat avec mes parents.
      Mon père (VRP) n’a jamais eu de période de chômage. Il gagnait correctement sa vie et a eu une bonne retraite.
      Ma mère ne travaillait pas de façon rémunérée (elle élevait ses enfants).
      Aucun de mes parents n’avait hérité de quoi que ce soit.

      Conclusion
      Mes parents ont légué à mes 2 frères et moi, un pavillon de banlieue.
      Nous laisserons à nos enfant un patrimoine encore plus important que celui dont nous avons hérité.
      Ce sera pareil pour vous.
      Mais j’ai vécu plusieurs longues galères pour trouver du boulot, et mon épouse a dû travailler.
      La différence entre les époques, c’est l’asservissement de la France, de sa Culture, de son aura, et la chute des revenus. Ça détruit les âmes.

       
    • #2966626
      Le 29 mai à 11:26 par Tetar 1er
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Évidemment que les jeunes doivent plus galérer que les vieux, et encore heureux, les seconds ont été jeunes avant les premiers, et ont déjà donné. Manquerait plus qu’il soit moral de demander à un mec de 60 ballais de se réinventer à la fin de sa vie en bas de l’échelle sociale dans des p’tits boulots, et â un p’tit jeune insouciant et plein d’énergie à 18 berges de se la couler douce avec une rente.
      Les mecs vous faites marcher vos méninges 2 minutes avant de poster ?

       
    • #2966632

      Bravo ! opposer les jeunes et les vieux, les hommes et les femmes, vous marcher bien dans le système
      Il y a des cons chez les jeune (racailles de banlieue, antifa.....)et chez les vieux (je fait barrage au fascisme)et si Michel a 920€ par mois c’est peut être qu’il a cotisé toute sa vie pour sa retraite
      alors qu’un jeune au RSA n’a probablement jamais travaillé, RSA qui n’existé pas quand Michel étais jeune.
      moi ce que je reproche au vieux c’est de ne pas expliquer au jeune ce que s’était de travailler 45 heures par semaine, pas de mini pelle ou d’outils sur batterie...etc., tout a la main a 15ans et finir a 62ans complètement cassé avec 1000€ de retraite
      Dans les manifs gilets jaune, vaccins pas beaucoup de jeunes malheureusement !
      arrêtez de vous en prendre au vieux mais au plutôt au système

       
    • #2966889
      Le 29 mai à 17:59 par pierre
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      @Tetar 1er
      Entre laisser crever les jeunes à la rue et leur donner une rente il y a un monde. Quant à ceux qui ont plus de 60 ans, il y en a beaucoup qui sont trop vieux pour travailler, mais assez jeunes pour faire dix fois le tour du monde en croisières ou camping-car, le tout financé par les jeunes via la retraite ou encore les loyers. Vous n’en avez rien à faire des jeunes, vous ne les connaissez pas, voir pire vous les détestez, et c’est exactement ce qu’on reproche à cette génération de boomers.

      @ago
      Michel n’a rien cotisé, il a eu mal au dos pendant 30 ans (sa version officielle). Concernant le RSA, les bénéficiaires, surtout s’ils sont jeunes et hommes célibataires, doivent s’engager à faire des démarches d’insertion sinon on ne leur donne pas le RSA. Et rien ne dit qu’ils n’ont jamais travaillé. Quant à votre délire sur "le travail c’était plus dur avant", alors que le chômage était beaucoup plus bas et les salaires beaucoup plus hauts, voilà encore une autre preuve que vous ne comprenez strictement rien à ce que vivent les jeunes aujourd’hui. Vous parlez du système, les boomers en sont une composante essentielle. On a pas vu beaucoup de boomers dans les manifs gilet jaune, par contre dans les isoloirs pour Macron ils étaient bien là.

      Les boomers, une génération d’égoïstes, d’irresponsables, d’inconscients, de petits bourgeois, "interdit d’interdire", "ni Dieu, ni maitre, ni famille, ni patrie, ni passé, ni avenir et no futur - tout pour moi et rien aux autres !", "après moi le déluge". Les commentaires de mon post en sont une énième démonstration.
      En espérant que le déluge arrive assez vite pour qu’ils en profitent eux aussi, qu’ils vomissent les raisins verts qui ont agacé les dents de leurs propres enfants, qu’ils récoltent eux aussi les fruits pourris, sociaux et sociétaux, qu’ils ont semés toute leur vie !

       
  • #2965737
    Le 27 mai à 11:39 par Dream13
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    Merci de relayer de petites videos avec des animaux...ça nous console des humains qui ne sont plus des humains...

     

    Répondre à ce message

  • #2965753

    l’agriculteur de père est un gros con de franchouillard sexiste....... je connais ce genre de mépris parisien, vis à vis du monde agricole
    Et ce genre de caricature est plus courant , que celle de parents enseignants, qui mettent dehors leur fils, en apprenant qu’il est militant au front national

     

    Répondre à ce message

  • #2965941
    Le 27 mai à 16:27 par Olivier_8
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    La fin de la France peut être considérée comme actée.

    Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

    Car cela va investir la Russie, seul pays qui en a réellement les moyens, de la mission de conservation, de perpétuation de la civilisation occidentale.

    (Et nul besoin pour la Russie d’envahir l’Europe de l’Ouest ; il n’y aurait là pour elle qu’une entreprise hautemement risquée et très peu utile.)

     

    Répondre à ce message

    • #2966107
      Le 28 mai à 04:36 par Nuit blanche
      En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

      Effectivement, envahir l’Europe de l’Ouest serait un très mauvais investissement pour la Russie. Il faut la laisser couler jusqu’au fond. La Russie a de meilleures choses à faire de ses richesses.

       
  • #2966126
    Le 28 mai à 06:18 par Yankee98
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    Entièrement d’accord (sur le fond) avec ce que dit le journal Frustration.

    Surtout pour les sports collectifs ou les sports contre un adversaire.

    Par contre c’est moins vrai pour les sports totalement individuels (haltérophilie ou saut à ski par exemple).

    Et à nouveau encore moins vrai pour les sports individuels sans compétition (musculation ou randonnée par exemple).

    Le souci de nos sociétés c’est vraiment la compétition et l’esprit qui va avec.

    Je préfère de loin le combat intérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #2966131
    Le 28 mai à 06:31 par leperigourdin
    En bref – Vendredi 27 mai de l’an de grâce 2022

    La réalité économique :
    - premiers acheteurs de camping car neuf : les retraités
    - premiers acheteurs de véhicules neufs : les retraités

    Ils ont peu cotisé et ont donné des retraites forts maigres à leurs ainés mais ils exigent du confort supérieur aux actifs.

    De plus, la grosse ficelle consistant à prendre le plus faible, le plus pauvre de la tribu pour en tirer des avantages, chez moi ça ne prend plus !
    Cette technique a trop été utilisé par les syndicats chez les profs, les agriculteurs, et chez les retraités.

    Un pays avance avec ses actifs.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents