Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entre-deux-tours : le cirque antifasciste a commencé à Rennes, Nantes et Paris

Des heurts ont opposé dimanche soir à Paris plusieurs centaines de manifestants s’affirmant « antifascistes » à la police, faisant deux blessés, au soir du premier tour de la présidentielle qui voit Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifier pour le second tour. Des manifestations ont également eu lieu à Rennes et à Nantes.

Les forces de l’ordre ont chargé les manifestants qui avaient pris position sur le rond-point de la place de la Bastille, a constaté un journaliste de l’AFP. Ils ont essuyé des jets de bouteilles et de pétards de la part des jeunes, dont certains cagoulés et souvent vêtus de noir.

Une source policière a fait état de quelques jets de projectiles vers les forces de l’ordre. Trois personnes ont été interpellées, selon la police.

Les pompiers ont dit à l’AFP avoir pris en charge deux blessés : un jeune adulte qui présente un trauma facial, ainsi qu’une jeune fille mineure en « urgence relative » avec des plaies au visage et au cou.

À l’appel de mouvements se déclarant « antifascistes », qui entendent organiser une « nuit des barricades », quelque 300 manifestants s’étaient réunis avant les premières estimations des résultats du premier tour de la présidentielle.

Un organisateur au micro a appelé tout le monde à venir manifester « contre Marine et contre Macron ».

« Tous les principaux candidats, Macron, Fillon, Le Pen, ne sont là que pour perpétuer le règne de l’oligarchie qui confisque le pouvoir et vole les richesses au peuple. Ils n’ont aucune légitimité, il y a donc une crise de représentativité grave en France », a-t-il estimé.

A Rennes, une centaine de manifestants se revendiquant également du mouvement antifasciste ont défilé dans le centre-ville, sans que des affrontements avec les forces de l’ordre soit rapportés.

A Nantes, plusieurs personnes ont marché en scandant des slogans hostiles à Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le cortège a été dispersé par les forces de l’ordre vers 22h. Des cocktails molotov ont été lancé contre un grand magasin, tandis que des vitrines d’agences bancaires ont été saccagées.

 

 

 

Petit rappel :

 

Pour ne pas avoir une lutte antifasciste de retard,
lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les pauvres policiers , ils doivent en avoir marre.....tous ces voyous
    anti - démocratique que le pouvoir laisse impunément créer le désordre ,
    de la casse . Dans ce pays il n’y plus d’ordre , plus d’état .

    Le pays est foutu , il est entre les mains de l’extrême gauche fasciste !


  • Si on analyse la carte de France du vote Macron, on s’aperçoit que c’est les sans-dents, méprisés et conchiés par Hollande et sa bande qui revotent pour les mêmes en pire. Mais puisque ils aiment être dans la merde, sans boulot et sans pognon, Il serait drôle que la partie droite de la France qui a voté pour Marine, qui travaille dur et qui ne veut pas être diluée dans l’ubérisation de l’UE n’aille pas dépenser son pognon à Mimizan, Lacanau, Biscarosse, la Rochelle, et l’ensemble de la Bretagne.

    Ce serait un juste retour des choses que les clochards de la façade Atlantique se démerdent par leurs propres moyens et travaillent au lieu d’attendre le versement des allocs et du RSA pour acheter le pack de cro. On verra si leur chouchou leur enverra de quoi se soigner les chicots.

    Patriotes, prenez soin de sauvegarder la carte électorale de ces présidentielles, annulez vos réservations chez les sans-dents pour cet été. Allez plutôt en Méditerranée, le long de la Garonne, la Charente maritime, l’Ile d’Oléron, dans l’Indre, l’Isère et surtout pas en Auvergne.

     

    • Le clochard de la façade Atlantique, en dépit de votre déception, vous invite à prendre du recul et à analyser les raisons du rejet du vote FN en Bretagne entre autres. Ce site où le sens aguerri du débat de ses intervenants en fait un lieu à part devrait au contraire nous inciter au rassemblement et pas à l’insulte comme vous le faîtes. Nous ne sommes pas chez les antifas ici.

      Ken ur wech all (à une prochaine fois) !


    • Vous en êtes vraiment certain, Ankou ? Rennes et Brest sentent la pisse d’antifa à chaque coin de rue... Les Bretons sont une énigme, attachés à leur culture régionale et à la fois si prompts à se vautrer dans la mondialisation-dissolution de tout et l’humanisme en carton.


  • Au moins il sont aussi "contre" Macron


  • C’est triste mais je n’y crois plus. Quand je vois le score réalisé par Macron, je me dis : ce n’est pas possible, une grosse partie des français n’a vraiment rien compris... Des moutons. A manger du Macron à longueur de journée sur BFMTV et consorts, ils ont oublié qu’il était possible de mettre un autre nom dans l’urne... Et puis eh, il a une belle gueule, c’est vrai, et il est jeune... (purée, on va lui payer 60 ans de retraite présidentielle à ce mec là, vous vous rendez compte ???).

     

    • Micron, ce gigolo gay à la voix de pucelle, une belle gueule ? A côté de micron, je suis Apollon.

      Ce n’est pas le moment de ne plus y croire. En pleine bataille, ce n’est pas le moment de déserter, avec ou sans espoir, on s’en fiche, il faut se battre. Et si on y réfléchit bien, micron au second tour clarifie le combat du Mal contre le Bien. Il reste dix jours pour faire campagne sur les réseaux sociaux-


  • Dommage qu’il n’y ait pas comme en 69 , une grande manifestation unitaire réunissant des partisans de toutes les droites , pour répondre à cet arc républicain formés en grande partie de ripoux de tous les partis de gauche , aspirant à un poste bien payé par le rotchildien en service commandé .


  • Le théatre de l’antifascisme décrit par Jospin en 2007, plus d’actualité que jamais et pour cause car il jouit d’un soutien désormais mondial.. un aperçu de l’idéologie mondialiste :l’instauration la dictature financière par la manipulation des esprits faibles.


  • Les sourires à gauche montraient hier soir une satisfaction : l’élimination de Fillon, seul adversaire éligible du système (de leur pount de vue). La qualification de Marine le Pen est devenue une bonne nouvelle, et si l’extrême-gauche manifeste, éest pour la forme ! Pour faire bonne mesure, les ténors de la droite subissent les uns après les autres le chantage anti-FN des journalistes : "si vous n’êtes pas pour nous, c’est que vous n’êtes pas contre eux". La "droite qui rase les murs" est de retour... celle qui donne crédit à une gauche décernant sans aucune honte les brevets républicains.


  • Je trouve que ces manifestants, en déclarant leur méfiance de Macron, ne sont pas dénués de bon sens. Je ne dirais pas la même chose des électeurs.

     

  • Les plus gros scores de Micron sont dans l’Ouest. Si les anti-fa pouvaient tout casser là-bas, je m’en réjouis d’avance.

     

  • Si j’étais journaliste, je rêverais d’interviewer ces antifas...
    Mais où sont donc les infiltrations chez les antifas, les caméra cachées, les mois d’enquête ?


  • Montpellier aussi (dans le quartier d’antigone) le soir même.


  • Amis égalitariens, gardez espoir. Il faut partir au charbon, c’est la dernière ligne droite. Il faut montrer qui est Macron véritablement, démonter les électeurs de Macron (au sens figuré), balayer les arguments stupides que le FN provoquera des guerres (sic). Il faut dévoiler la face sombre de ce personnage, pur produit du système, le même qui nous écrase depuis des décennies.

     

    • Sans oublier que derrière ce golem il y a toute la fine équipe de hollande, tous ceux qui se sont acharné sur la pays ces 5 dernières années et qui reviendraient sur le devant de la scène ; les bras cassées des ministères du quinquenat qui s’achève (le pire de toute l’histoire de France...)


  • J’en appelle aux Mélenchonistes et fillonistes de voter pour Marine Le Pen. Macron va continuer et amplifier le démantèlement de la France à une cadence qui fera passer le quinquennat d’Hollande pour de la petite bière !
    En tant qu’asselinien je ne ferai pas dans le dogmatisme et donnerai mon vote à Marine Le Pen même si ce ne sont probablement pas nos 0.9% qui seront décisifs dans cette élection...
    Si Marine Le Pen est éliminée au second tour, scénario fort probable et cousu de fil blanc, il deviendra alors impératif que les frontistes, mélenchonistes et les Républicains de la "manif pour tous" s’allient momentanément en une seule et unique entité politique. Pour que cela soit possible il faudrait que le FN se restructure autour d’une personnalité brillante et apaisante comme Philippot et se débarrasse sans état d’âme des zélotes de la théorie du choc des civilisations, des agents de l’extrême-droite sioniste et autres personnages très troubles (Collard, Ménard...) qui pourrisse le débat politique et donne au FN cette aura angoissante... L’objectif n’est pas de ne pas parler d’immigration ou d’islam mais de parler de ces sujets de manière intelligente, tempérée et respectueuse comme a toujours su le faire Alain Soral. Il faudra éviter aussi les pièges de l’antisémitisme sans pour autant aller se prosterner devant le Crif comme le fit Marine Le Pen...
    De toute manière avec le bankster Macron la nécessité urgente d’une sainte alliance s’imposera d’elle même par la gravité de la situation dans laquelle nous allons sombrer.
    Alors le gars au boulot pour les deux semaines avant le second tour ! Et par pitié pas de dérapages à la con ! La situation est grave, surtout pas de connerie !


  • On n’est plus dans la politique là...
    C’est de l’ordre du syndrome de Gilles de la Tourette...
    Une véritable épidémie !...
    Faut pas se moquer !


Commentaires suivants