Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Entretien avec Étienne Chouard : comment financer une démocratie ?

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un homme qui dit haut et fort la vérité, on est tous d’accord alors on commence à agir quand ?

     

  • Rigoureux, pédagogue et précis...ce bon vieil Etienne : j’adore lorsqu’il s’énerve et parle de "traitres à la Patrie" ! On sent le bon patriote laïque aux glorieuses conceptions antiques de la démocratie avec qui je porterais le fusil avec joie contre nos tyrans 2.0 !


  • Toujours aussi percutant E Chouard et cela fait plaisir de le revoir.


  • Toujours ébahit devant une telle clairvoyance, cet homme est trop puissant intellectuellement !


  • énorme Chouard, j’adore écouter ce type, fixer le salaire sur l’inflation c’est génial, ne pas rembourser les prets frauduleux, sortir des agences de notation. Je n’ai pas pu retenir toutes les bonnes idées concetrées dans ces 5 minutes de vidéo.


  • là ou j’attends mr Chouard , surement l’un de meilleurs et des plus honnêtes homme que je connaisse, c’est sur l’écologie (dans l’économie et dans la démocratie )


  • Copé et Sarkozy ont une autre conception...


  • #836770

    cet homme suinte l’honnêteté j’espère ne jamais être déçu par ce genre d’individu car je deviendrai parano+


  • Oui, mais... Tout cela s’applique à des petites entités, les décisions semblent à court-terme et l’échelle d’un pays comme le Luxembourg. D’accord, revenons à la réalité, car ces tirages au sort demandent que les élus soient compétents, et là on rentre dans l’éternel problème des techniciens.
    Bon, d’accord, il y a des traîtres, des félons, des ... apatrides ! Quoi ? mais il faut les nommer ceux-là !
    Ne tournons pas autour du pot : le système pourrait marcher si une communauté bien précise ne s’imposait pas. Elle est facile à éradiquer de nos institutions, banques, groupes industriels et autres lieux de pouvoir, là où ils sont incrustés par des méthodes frauduleuses et mafieuses si on y met tous un peu de courage et de l’authenticité dans nos gestes au quotidien, en les dénonçant. Ils n’aiment pas la lumière, c’est comme les vampires.


  • si quelqu’un pouvait me trouver la définition de " l’extreme droite" par Guillemin comme cité par mr Chouard merci

     

  • Depuis son origine en 1789, la république française est un cloaque de prétention à l’égalité. Égalité ou incroyable développement de l’ego de la plus grande masse de la population.
    La Démocratie : l’autocratie du bas peuple en Europe occidental : tous les individus sont rois, soit la voix de la majorité, donc de la populace. Du moins en l’état actuel du niveau des consciences et du système dictatorial de l’élection au suffrage faussement nommé "universel" (terme trompeur employé par l’Empire FM, terme devant être réservé au domaine de la Nature ou Cosmos).
    La démocratie ou la plus large, la plus libérale exploitation de son prochain.

     

  • Si le problème est avant tout politique, la solution est également très simple.
    Il y a actuellement en France à peu près 600 000 élus, soit un élu pour 100 habitants.

    Pour un nouveau système politique

    100 familles dont tous les membres se connaissent bien (soit environ 200 adultes en âge de voter) désignent 2 représentants familiaux (un homme et une femme).
    Ensuite tous ces représentants familiaux élisent les représentants communaux (mairies et communautés de communes).
    Ensuite les représentants communaux élisent les représentants régionaux (les départements n’existeront bientôt plus).
    Ensuite les représentants régionaux élisent les représentants nationaux.
    Ensuite les représentants nationaux élisent les représentants européens.
    Et ensuite, pourquoi pas, les représentants européens élisent les représentants mondiaux.

    Et comme ça, plus de campagnes électorales, plus de médias au service des banques et plus d’abstention puisqu’il n’y aura plus qu’une seule élection populaire enracinée dans des groupes de 100 familles.

    Pour éviter le cumul des mandats, chaque représentant élu au niveau supérieur sera remplacé au niveau inférieur par un nouvel élu sauf au niveau de son groupe de 100 familles d’origine pour garder un lien affectif avec la réalité.

    La démocratie ne peut être que représentative dans un pays de 60 millions d’habitants donc autant pousser la logique de la représentation jusqu’au bout et détruire ainsi les partis politiques qui ne sont qu’une émanation de la guerre qui s’est déplacée du champ de bataille vers le tissu de mensonges...

    Se battre contre d’autres partis politiques pour ensuite prétendre incarner tous les français est une absurdité morale. Un paradoxe.

    On ne peut pas se battre contre d’autres pour prendre le pouvoir et ensuite prétendre les représenter. La crise de confiance envers les politiques vient de là.
    Le vers est dans le fruit.
    Blablater pour redonner aux français confiance dans la politique n’est que peine perdue...

    D’ailleurs Hollande avait mis le doigt sur ce paradoxe lors de son intervention chez les francs-maçons (vidéo vue sur E&R).

    Un bon politique rassembleur sera tout naturellement meurtri par la philosophie électoraliste et renoncera. Un bon combattant pendant la campagne électorale triomphera peut-être mais au bout de compte il se mettra à dos une partie de la population, celle qu’il a combattue.

    Le système politique actuel est tout simplement complètement débile !

     


    • "Se battre contre d’autres partis politiques pour ensuite prétendre incarner tous les français est une absurdité morale. Un paradoxe.

      On ne peut pas se battre contre d’autres pour prendre le pouvoir et ensuite prétendre les représenter"



      Pourtant ce problème où un exécutif ne représente qu’un parti, pris d’ailleurs du modèle américain bipartite, n’est pas insoluble. Regardez la Suisse, son Conseil Fédéral (= l’exécutif), est constitué de 7 conseillers représentant proportionnellement les couleurs politiques du parlement. Et ces 7 provenant d’horizons politiques différents se réunissent ensemble, et doivent élaborer des compromis pour mettre tout le monde d’accord. Cette politique du compromis, comme on l’appelle en Suisse, a aussi ses désavantages, mais est un gage de stabilité du gouvernement, d’autant plus que les conseillers fédéraux ne s’élisent pas tous en même temps.


    • tout à fait d’accord, une démocratie où 51% se foutent éperdument des 49% minoritaires, est une vision absurde de la vraie démocratie : tous les élus/représentants doivent participer au bien commun et donc au gouvernement, ils doivent donc être condamnés à s’entendre.
      C’est la vision dialectique Grecque de la démocratie : thèse antithèse synthèse


  • Il est bien gentil mais comment on fait concrètement ? a part le coup d’état, y a pas 1000 solutions...


  • Etienne Chouard parle comme Jean-Marie Le Pen avec ses "traîtres à la patrie".


  • Ça n as jamais été aussi clair, très bon résumé.


  • On ne peut etre plus clair....la volonté politique fera le reste ..oui absolumet car un non patriote ne peut en aucun cas proposer un plan pour faire sortir le pays de son goufre celui de la dette .. !
    Juste une parenthese ..la tunisie a virer le "sien" mais depuis 3 ans la dette a eté multiplié par deux et le deficit tourne autour de plus de 7% l an et les prix flambent.....tout en devenant un grand pays exportateur ....des jihadistes mangeurs d etres humains !!
    L exemple de la tunisie n est pas le bon ..car nous avons reculé en trois ans des annees en detruisant ce que nos parents ont construit
    Pour revenir à l argent dette ..notre malheur est la dedans ...si on creé "pour nous" nous ne finirons jamais de payer ..alors à nous de decider sauf si nous voulons continuer à "casquer" à nos chers banquiers qui nous "aiment" car nous les laissons creer pour nous !!
    L argent dette est le fil qui nous etrangle jusqu a notre pendaison ..alors coupons ce fil et faisons en sorte que des patriotes se mettent à la tete du pays ave une volonté politique avec soutien populaire pour faire sauter "les tueurs du temps moderne " !!


  • #837096

    Ah les économistes, même lorsqu’ils ont compris l’arnaque, ils sont incorrigibles, ils restent à la surface des choses...
    La création monétaire est subtilisée au peuple pour toujours mieux l’asservir, certes, mais a t-on besoin de monnaie pour vivre ?
    Vous le parapentiste émérite, lorsque vous volez trop près d’un éperon rocheux et qu’une dégueulante vous entraîne pour manger du caillou, qu’est-ce qui vous sauve ? Un petit billet, ou tractionner vite et fort ?
    Non, l’économie n’est pas une science, qu’on se le dise !
    Rédigez donc votre Constitution, pour l’intendance, on verra plus tard !

     

    • Pour vivre, non ; mais pour échanger, oui ...


    • #838004

      @ Francky

      Eh bien non, même pour échanger, il s’agit ici d’idéologie.
      Au fait, combien de millénaires l’humanité a-t-elle su vivre, échanger et donc se développer sainement sans l’usage de la monnaie ?
      Cherchez le fil conducteur, il est dans les grandeurs physiques, pas dans "l’économie" (science des ménagères) !
      L’invention de la monnaie (très perfide et redoutable d’intelligence) n’a pour vocation que de créer la concentration des richesses par le peu, tout le reste n’est qu’un habillage idéologique qui permet à chacun d’accepter pour norme ce qui n’est justifié par aucune réalité scientifique... à moins que le postulat, base de toute la construction économique, ne soit d’accepter que l’échange doit être déséquilibré pour favoriser les oisifs (mécaniquement sans travail) au détriment des productifs !


    • @ Heureux qui comme Ulysse.
      la différence est que l’on échangeait sans monnaie à une époque où on ne produisait rien qui demande une forte concentration de capital.
      De nos jours, l’electronique, par exemple, demande une concentration et une interaction entre les moyens de production qui rend un étalon monétaire indispensable. ou alors on dit merde à la haute technologie (mais pourquoi pas après tout))


    • #844158

      @ paramesh

      La "haute technologie" n’a pour objectif que de mettre en esclavage l’humanité et, effectivement, de toujours enrichir... les mêmes !
      Une société qui reposerait sur la connaissance scientifique profonde s’affranchirait parfaitement de tous ces gadgets qui font l’illusion mais ne participent pas au progrès réel de l’espèce.
      Croyez-moi ou non, l’Empire en a une pleine et entière conscience, c’est pour cette raison qu’il ne veut pas d’une humanité heureuse et garde la véritable connaissance bien à l’écart des gentils...


  • Oui, M Choaurd. Tout cela est très juste. Mais la canaille est bien en place. Pourtant, tous les grands esprits de ce temps disent en gros comme vous : Friot oui, mais Badiou, Lordon, Hazan, rancière etc... "Que veulent ce qui ne veulent ni la Vertu, ni la Terreur ?" disait St Just ? Ils veulent la corruption : le fric.
    Ne baissons pas les bras camarades.


  • J’aime bien cette petite marseillaise version guitare, quelqu’un sait qui la joue ??

     

  • #837271
    le 27/05/2014 par Liberté Egalité Fraternité
    Entretien avec Étienne Chouard : comment financer une démocratie (...)

    J’adore entendre Etienne Chouard parler de sa constituante. Sa probité l’honore, elle est de la même qualité que celle de Marion Sigaut... Écoutons bien ce qu’ils ont à nous enseigner pour le transmettre à notre tour, à nos proches et au-delà. Merci à lui, à elle, à eux, à vous.


  • — -"Un homme qui dit haut et fort la vérité..."--- En êtes vous certain que ce soit LA stricte vérité ?
    Ne voyez vous pas un point commun entre tous ces "grands savants" en économie et même en histoire de France et en histoire des states ? Entre ces Etienne CHOUARD, SAPIR, MURER, ASSELINEAU et consort ???
    J’en vois un, moi , de point commun , c’est qu’ils parlent tous de : "élus politiques" , "oligarques", "socialistes" , "ces salauds" , "agents de l’étranger", "félons et traitres" sans jamais réussir à les qualifier par ce qu’ils sont d’abord et avant tout, ces responsables des maux de la France !
    Il y en a très peu actuellement en France à part HILLARD, SORAL et quelques autres qui savent les débusquer , les identifier et dire où se trouve leur tanière...

     

    • Calme toi, je vois pas l’intérêt de donner un nom précis, tout le monde les connais les noms. Fanatique de Soral, tu crois que chouard c’est pas un pur dissident ? Calme toi mec.


    • On a pas dû écouter le même extrait vidéo !
      Et c’est bien mal connaître Etienne Chouard que d’en parler ainsi.
      Compagnon, tu devrais aller écouter un peu plus ses interventions avant de juger aussi abruptement.
      A bientôt...


    • Je comprends ton com’ mais tu es injuste. Etienne Chouard est classé par nos maîtres dans la catégorie des honnis avec Soral, Dieudo, Hillard, etc.
      .
      Son argumentaire est, en l’occurrence, un chouïa plus pondéré dans le cadre bien-pensant afin d’être audible par les moutons. Une fois que ceux-ci se réveillent, ils cherchent et ils trouvent.
      .
      Bref, il fait le boulot.


  • J’adore entendre cette homme humble et sincère, il nous change de ceux des médias-mensonges sur d’eux dans leurs propagandes.

     

    • jss daccord ac toi

      mais mais mais personne ne veut mourir pour le pays, pas même les gradés de la dissidence en dehors de Farida Belghoul

      d’ailleurs on voit qu’elle fait "tache" dans le petit milieu mais qu’importe comme dit Pierre Hillard "la situation va vite se décanter"

      plus les semaines passent plus je me dis que Farida est l’élément que la dissidence n’a pas pu controler, n’a pas pu faire taire assez tot pour que le(ur) jeu continue


  • Génialissime ; Etienne ; pour la synthèse de l’absolue source du problème...

    Etienne, Alain , Dieudo et aussi Marion mais bien d’autres aussi..

    Moi et mes amis, mes potes et beaucoup de monde avec vous...

    Soutiens sans faille..au moment des futurs échauffourés________ !!_


  • Bon dieu, pourquoi on peut pas diffuser un type comme ça aux heures de grandes écoutes, sur les chaînes nationales ?... Parce que les grands médias sont déjà tous pourris, vendus au pouvoir, et ils nous mercantilise le cerveau, a grand renfort de pubs débiles, ils nous fourguent des régimes en mai et du Noël en octobre, de la tradition made in china. Et les émissions ou series débiles, a la longue, Ils nous merdifient le cerveau, et le niveau de culture baisse. Alors c’est peut être déjà trop tard, pour réveiller les consciences, et quand le match de foot aura lieu, entraîné ou pas, ça va forcément saigné, car l’homme est un loup pour l’homme, et une meute de loups ahuris par les écrans, me semble plus dangereuse que des loups avisés, mais peut être que j’me goure, on verra pendant Le match, (y’aura des coupures pub ??).


  • pour ceux qui ne connaissent pas Bernard Friot :
    http://www.youtube.com/watch?v=8MWQ...
    un peu ardu mais ça nettoie les oreilles
    si vous vous sentez dépassés, continuez quand même car il revient sans cesse sur les mêmes concepts et ça finit par devenir plus clair, l’idéal c’est d’en faire une deuxième lecture après une bonne digestion de la première pour bien tout saisir
    Mais ça vaut le coup car ce qu’il dit est vraiment révolutionnaire et totalement pragmatique

     

    • Effectivement,

      Bernard Friot donne la recette à suivre. Sa démarche est parfaitement constructive. C’est sa lecture de ce qui est déjà en place et qui fonctionne sans usure qui est révolutionnaire. Sa révolution est une révolution des esprits et pas une destruction qui va relancer la finance. Il est aussi conscient que la reprise du pouvoir aux usurpateurs prendra du temps.


  • Etienne Chouard parle de monnaie fondante, mais taxer l’argent qui dort et le redistribuer aux plus démunis, s’appelle la Zakat en islam, indépendamment du type de monnaie.

    Le paiement de la Zakat est une obligation pour tout musulman qui détient un minimum d’épargne appelé nissab qui est de l’ordre de 2300 euros en 2010. La Zakat est le principal impôt islamique, et au-delà de sa dimension sociale, la Zakat constitue un remarquable levier de développement qui a injustement été marginalisé dans les pays musulmans au profit d’une fiscalité inspirée des modèles occidentaux.

    La fiscalité occidentale taxe principalement la consommation (TVA) et le revenu. Ces deux impôts sont socialement injustes : la TVA pénalise les pauvres ; quant à l’impôt sur le revenu il pénalise d’une part les individus les plus entreprenants et d’autre part les familles nombreuses.

    La Zakat qui taxe uniquement l’excédent d’épargne (celle qui est thésaurisée) encourage ainsi la circulation des richesses et l’investissement productif.

     

    • La proposition de taxer l’argent dormant et de supprimer parallèlement l’impôt sur le revenu n’est pas nouvelle et relève d’un bon sens consommé.
      Il n’en demeure pas moins qu’un appareil étatique doit lever des impôts pour fonctionner : de collusion depuis plus de deux siècles avec les possédants, l’état français a toujours fait le choix de ponctionner de plus en plus lourdement les masses, exception relative faite de l’épisode post 1945 qui sera bientôt complètement refermé avec la destruction de l’état social sous couvert de marché transatlantique ou d’UE...


  • Etienne Chouard a raison de promouvoir la rédaction d’une Constitution par des tirés au sort volontaires, mais il oublie de préciser que si les médias de masse restent entre les mains de l’oligarchie il est fort possible que ces constituants écrivent une nouvelle Constitution républicaine, partant, antidémocratique. Ces constituants seraient en effet forcément influencés par le discours des médias de masse à la solde des multinationales, des banksters, du complexe militaro-industriel, de la totalitaire Union européenne, de l’OTAN, etc.

    Etienne Chouard a parfaitement raison de chanter les louanges de Bernard Friot car le salaire à vie que propose ce dernier est bien plus révolutionnaire que le revenu de base que défendent d’autres résistants. Bernard Friot a carrément transformé le salaire en "outil anticapitaliste". De plus, il ne propose pas seulement le salaire à vie : il propose également la copropriété des entreprises et de mettre les cotisations sociales au service exclusif de l’intérêt général.

    Je vous invite à lire cette passionnante interview de Bernard Friot intitulée « Le management capitaliste entrave notre désir de participer au bien commun » : http://www.bastamag.net/Bernard-Fri...


  • Pitoyable.

    Pourquoi ne veut il tout simplement pas laisser la masse monétaire au peuple ?


  • #838265

    Le plus hallucinant est que NOUS laissons faire. Ou comment la fièvre tremblante du mouton touche aussi les autruches qui, la tête enfoncée dans les sables mouvants, s’en prennent logiquement plein le cul ! Voir questions posées ci-dessous :

    Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
    27 mai 2014 par Collectif pour un audit citoyen

    Cette étude a été réalisée par un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

    Suite : http://www.audit-citoyen.org/?p=6291


  • Heureux qui comme Ulysse, tu as raison au sujet de la monnaie et j’ai moi-même milité pour son abolition pendant six ans. Puis j’ai récemment lu l’oeuvre du métaphysicien René Guénon et j’ai appris que nous sommes à la fin du Kali-Yuga (l’âge sombre ou de fer pour l’hindouisme). Or les hommes de la fin du Kali-Yuga sont beaucoup trop dégénérés pour pouvoir se passer de la monnaie.

    En revanche, il va sans dire que la nouvelle humanité du huitième Manvantara, qui commencera par l’âge d’or comme tous les Manvantaras, n’aura pas recours au système monétaire.

     

    • #840894

      @ Eric

      Je comprends votre lecture d’ouvrages qui ont justement été rédigés avec la ferme (bonne) intention d’attirer déjà l’attention des plus curieux vers une "autre réalité", mais vous devez savoir qu’il y a toujours plusieurs niveaux de compréhension dans ce type de production. Vous en tenir à tout l’univers mystique qu’elle porte est une erreur, il faut aller plus loin, toujours. Les symboles ne sont qu’une interprétation frauduleuse de la réalité et contribuent au maintien de l’illusion, revenir à l’essentiel (ce qui est) est la clef, d’abord par les grandeurs physiques puis par la fonction technique des choses qu’elles impliquent, tout le reste divertit mais ne permet pas la connaissance profonde.


  • #838858

    intéressant je ne maîtrise pas tout ce qui est de l’ordre de la finance et de l’économie mais la questions que j’aimerais lui poser c’est pourquoi les politiciens ce comporte alors ainsi ?

    ils sont idiots ?

    je ne le crois pas par contre je crois que les banquiers qu’il pointent du doigts sont les plus puissants de ce monde et qu’ils ont la capacités de tout acheter ,j’aime bien l’expressions de soral " système militaro -bancaire " car je crois comme lui que c’est lié .
    nous l’avons vue c’est dernières années a chaque fois qu’un peuple a refusé de ce soumettre l’armée était la .
    je pense a saddam qui n’avais pas envie de vendre son pétrole en dollars par exemple .


  • Pour la Constituante en chambre, on peut proposer l’article suivant, selon les justes dires de Mr. Charles GAVE :
    - les candidats aux élections du parlement et du Sénat qui appartiendraient à la fonction publique, avec statut de fonctionnaire ou de parafonctionnaire, doivent démissionner sans retour de la fonction publique avant l’élection. En effet, il est injuste d’être à la fois récipiendaire du budget et de pouvoir le définir. Il est absurde de donner la direction du pays à ceux qui ne savent que dépenser des ressources créées par d’autres, comme nous le faisons en France depuis toujours.

    On peut tirer au sort, mais pas des fonctionnaires.

    Il semble que les notions de risque entrepreuneurial, et d’affectio societatis échappent à Mr. Chouard, sans parler de la révulsion qu’il partage avec Mr. Bernard Friot, pour la propriété privée.

    Dans son exposé d’un remake soviétique, Mr Friot ne prononce pas une seule fois le mot "client". Ce n’est pas un duel entre actionnaires et personnel, mais un équilibre entre trois populations, celle des actionnaires porteurs du risque, celle du personnel, et celle des clients. Car le client a la liberté de ne pas acheter, de se libérer du futile, par l’épargne. Même la capitalisation de l’épargne des salariés leur est suspecte.

    Aucune réflexion sur la nature de la monnaie qui peut être valeur et capacité d’accumulation du travail comme dans les régimes d’étalon métallique, ou a contrario comme dette avec une émission monétaire qui ne coûte rien. C’est la virtualisation de la monnaie qui a fondé celle de l’économie. On va faire des petits bons travail. Oh quel progrès.

    Il n’y a plus d’opposition politique entre capital et travail avec une monnaie-dette qui ne coûte rien à émettre, mais convergence.

    Limiter le rapport entre l’économie réelle et l’économie financière serait aussi très utile.

    Legae sine moribus vanae : "Les lois sans la morale sont vaines". Créons donc une structure parfaite et engageons pour la faire vivre des gens malhonnêtes, qui subvertiront la structure parfaite au profit d’une autre hiérarchie. Il faut donc interdire et expulser toute double allégeance.

    L’état ne doit pas être la proie des intérêts particuliers.

    La finalité de l’état est la construction et la préservation du bien commun, pas l’équilibre du bien et du mal.

    L’état n’est pas responsable envers ceux qui ne sont ni citoyens ni résidents.

    Interdiction de voter un budget en déficit.

    Retour au Franc or et à la Banque de France.

     

    • Allons, Allons, le monde change, le client, (la demande) est totalement manipulé, le pouvoir est à l’offre. on assiste depuis longtemps à une agonie du "marché" (tout est truqué à commencer par la bourse et la création de la monnaie.
      la donne a changé, le capitalisme de papa c’est du passé, la libre entreprise est bien morte sous la poussée des corporations monopolistes et mondialistes.
      Enfin Friot n’a rien contre la propiété privée d’usage, il ne combat que la propriété privée de profit (les biens de production).
      sa théorie du salaire universelle est tout simplement géniale de simplicité, ceci lié à une nationalisation de la création de monnaie fondée sur un étalon travail (l’or restant l’étalon d’une seconde monnaie exclusivement destinée aux échanges internationaux). plus besoin de lois pour réguler les excès, c’est le principe même du capitalisme et de l’économisme qui est décapité sans espoir de retour. Et il suffit juste d’une constitution pour mettre ça en place.


  • Mouais, je suis sceptique sur la démocratie un peu mieux pour la monarchie quoique, puis désillusionné total de la République.
    Après tout un éventuel couillon tiré au sort, nous préserve de méchants oligarques, mais vaut-il mieux ?
    Après tout et si c’était peu importe le régime et si c’était un peu la faute à tous, si c’était anthropologique.

    Je me souviens d’une brève discussion récente autour des zeuropéenes.
    En gros si peu de gens ont voté, j’avais rétorqué si on leur demandais plus leurs avis, les gens voteraient-ils plus ? mieux ?

    Ce que nous propose Chouard la, y a du bons et du mauvais, du pifomètre, ok c’est améliorable, mais bref c’est des aménagements de ce qui existe déjà mais en biaisé populaire :
    * maitrise de la masse monétaire par une pseudo FED tirée au sort, mais corruptible ?
    * maitrise des besoins de base par des foods stamps élargis

    Il m’a fait rire avec le retraité je le spolie pas, je le paye ... sur 15 ans ben quand il est mort en fait MDR :)

    Faut pas trop trop rêver, faut se réveiller, la démocratie et la modernité mouais, à la prof de gestion et droit tranquillou à l’Education Nationale, c’est pas vraiment possible. Je sais certains doivent attendre 40 ans pour perdre ce pucelage.

    La démocratie la vraie pose de vrais problèmes en terme :
    * d’échelle, la cité, mettre un couillon au sort dans le périmètre d’un cité, ça va, ça passe, mais pour 65 millions de personne aie
    * de politique étrangère, la brève expérience grecque ancienne a été balayée de l’étranger, par un macédonien de mémoire ?
    * donc pour un tel système faut mettre des couilles en balance pour le défendre c’est anthropologique et avec la génération de criquet maçon consumériste, c’est pas gagné.
    Comme dit l’Evangile à une génération méchante et adultère, il ne sera pas donné ... (cherchez pour voir).
    * d’ailleurs les médiats (eux sont acheté) n’achètent pas tant les politiques, mais par leur battage, ils imposent la pensée unique, qui induit au pouvoir des cons ou des blaireaux influençable et pas courageux, encore de l’anthropologique.


  • Donc grace a vous mr chouard l etat francais n aurait cas imprimer pour acheter ! Bravo.. une dette est egale a une obligation ! Qui ce portera garant de celle ci ? Qui veut une ferrari ? On a cas imprimer... l etat imprime ? Qui est l etat ? Bref regardez les traveaux de mr delamarche moi je suis pas le mieux placé pour detailler surtout quand tout est dit sur le sujet...


  • On fait comment pour les reserves fractionnaires ? Une dette est egale a une obligation,qui sera garant de celle ci ? Qui est l etat ? L etat imprime et nous achetons le monde ? Zut le concept existe deja et nous voyons a qui cela profite...

     

    • facile : plus de réserves fractionnaires (qui n’ont un intérêt que pour des banques privées).
      deuxièmement, l’état n’imprime que la monnaie nécessaire à l’investissement, ce n’est que quand l’investissement est concrétisé par la réalité de la production que cet argent disparait.(en fait est réalisé puisque correspondant à des biens réels et non plus à une promesse)
      il faut donc juste chiffrer correctement l’émission annuelle de monnaie ( prévoir correctement les investissements et s’assurer qu’ils soient productifs.) quand à l’évaluation des salaires il suffit juste de se baser dur le PIB de l’année précédente


  • Afficher les commentaires suivants