Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Gabriele Adinolfi sur son livre Orchestre rouge

Gabriele Adinolfi est un militant politique italien et écrivain. Son dernier livre Orchestre rouge, vendu sur Kontre Kulture, revient sur l’« international-terrorisme » durant les années de plomb, ainsi que les diverses manipulations étrangères.

 

Se procurer l’ouvrage Orchestre rouge sur Kontre Kulture :

Également disponible sur Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Trop fort Israel : faire en sorte d’avoir des alliés peu fiables afin d’avoir plus d’armes des USA :) stratégie chougniesque de haut vol !

    Alala le Trotskisme ou le Bonapartisme Communiste (suivant Trotski) est une révolution permanente et mondiale, un communisme de l’esprit et non réel (entendez enracinés) donc, dont l’idéal est une société :
    * sans frontières
    * sans nations
    * sans religion
    * créant un nouvel homme
    bati à l’aide d’un commissariat politique de rééducation à centralité "démocratique" (entendez dirigez pars les meilleurs illuminés ou des avertis)
    dont l’allié principal serait la haute finance

    Les USA les vrai coco et la Russie des nationaliste ...

    Je dirais que dans ce modèle la France me parait plus proche de l’idéal ?
    On est en effet pas prêt d’enseigner ça à l’EN.

     

  • Merci Adinolfi,

    C’est intéressant de voir que la Commission Tri latéral, la loge P2, les américains et leurs amis ont tenté de faire basculer le pouvoir avec le trotskisme et autres actions violentes.

    Encore une volonté des banques de faire basculer la privatisation de la banque Nationale.

    A présent, je comprends beaucoup mieux les années de plomb et ce qui est aussi à noter c’est la définition même du troskisme :

    1) Révolution permamente globale mondiale,
    2) Un pays sans frontières,
    3) Sans nation,
    4) Sans religion,

    Pour bâtir l’homme nouveau guidé par des politiques illuminés et appuyés par des financiers ...

    C’est bel et bien ce que Jacques Attali souhaite !!

    Des nomades nihilistes, esclaves d’oligarques.

    L’Histoire, la religion, l’éducation familiale, la langue, les us et coutumes, les traditions forment l’identité et est le premier rempart contre les dégénérés d’Attali et consort.

    A présent, Adinolfi, vous venez de confirmer mes doutes que j’ai depuis tout petit, nous sommes attaqués par des mafias étrangères et nous grandirons avec votre enseignement.

    Merci à vous.

     

  • ER devrais inviter un historien Nationaliste Espagnole pour nous parler de comment la CIA etait derriere le groupe terroriste troskiste "E.T.A" pour assassiner Luis Carrero Blanco le remplacent du General Franco apres sa mort en 1975.

    A cette epoque la l’Espagne vivait ses annees glorieuse,presque 0% de chomage,la deuxieme flotte de peche du monde,la meilleur industrie agricole d’Europe,la troisieme Marine Nationale du monde,3 Millions de soldats,une banque Nationale forte et aucune banque etrangere sur le sol Espagnol,tout le monde pouvais s’acheter une maison ou un apart.Les Espagnoles qui partaient travailler en Allemagne ou en France partaient seulement pour gagner de plus gros salaires pour apres revenir en Espagne et ouvrire des buisness.

    En 1976 apres la mort de Franco,Luis Carerro Blanco est au pouvoir et espere continuer la legacie de Franco.Il refuse toute banque etrangere et decide de se dotter de l’arme Nucleaire malgres le refu des Etats Unis.Il meurt dans une attaque a la voiture pieger par le groupe E.T.A....l’explosion etait ci forte que la voiture se retrouva sur le toit de l’immeuble.La CIA etait derriere cet attenta et a manipuler l’E.T.A de A a Z pour destabiliser l’Espagne Nationaliste.Apres la mort de Carerro Blanco le traitre Rois Juan Carlos se baisse le froc aux Americains et accepte les banques etrangere sur le sol Espagnol.Aujourd’hui ont vois le resulta.....

    Les Americains etaient derriere Mais 68 en France pour se debarasser du General Degaulle,en 1976 ils se sont debarasser du remplacent de Franco,Luis Carerro Blanco.La CIA est aussi derriere la mafia Italienne et les brigade rouge des annees 1980.Tout ca pour pouvoir continuer avec l’OTAN et l’UE.

     

    • Ridicule.

      Franco a toujours été le porte avion de la CIA en Europe et l’ami des grands patrons...A t’écouter l’Espagne de Franco rayonnait de mille feux, demande aux paysans espagnols écrasés par les grands propriétaires terriens et par l’Eglise ce qu’ils en pensent...
      Sans compter le trafic d’enfants de militants républicains qui était organisé par les plus hautes sphères de l’état franquiste, couvert par l’église espagnole, mais tu vas peut être me dire que c’est un complot du Mossad ?

      A la rigueur je veux bien admettre que des types comme Ledesma Ramos ou Primo de Rivera étaient d’authentiques révolutionnaires, mais le couplet des néo-franquistes modernes pour faire passer Franco pour un résistant et sur le rôle d’ETA manipulée par la CIA dans l’assassinat de Blanco ( une ordure, un bourreau des plus ignobles...) c’est juste à mourir de rire.

      Qui plus est ETA est une organisation de type marxiste-léniniste, très très loin du modèle trotskyste...Tu racontes n’importe quoi.


    • Augustin

      C’est toi qui est ridicule et qui n’a rien compris,Franco a du montrer patte blanche aux Americains pour combattre le communisme,mais il a toujours garder l’Espagne en dehors de la sphere judeo-masonique.Il a jouer le jeu un peu comme Kaddafi c’est tout,il n’avait pas le choix.Il n’a jamais oprimer les paysans Espangoles tu racontes n’importe quoi,tout au contraire.L’Espagne c’est soumise a l’empire a partir de 1976 et on vois le resulta aujourd’hui.

      La bande TERRORISTE E.TA est une organisation pseudo marxiste mais surtout Troskiste et MANIPULER et payer par la C.I.A tout comme aujourd’hui le mouvement separatiste Catalan pour destabiliser l’Espagne.Se sont les deux partie politique PSOE et PP mais aussi d’extreme gauche IU et tout les parties sepratistes Catalan et Basque qui sont a la botte des USA ET Israel.......par contre,les parties Nationalistes Espagnole comme Democracia Nacional (l’equivalent du FN) et aussi les Falangistes sont constament diaboliser dans les medias encore plus que le FN en France.......va savoir pourquoi toi qui est un "expert"


  • #620941

    passionnant entretien ! on en apprend de belles, hein ?
    toute la doxa officielle est battue en brêche : cette décennie de terreur n’a eu qu’un but : moderniser les appareils d’état européens et les obliger à se réformer, dans un souci d’accélérer la mondialisation - après l’abandon par Nixon de la convertibilité dollar-or...
    touts ces groupes para-militaires sont toujours soous étroit contrôle étatique -que ce soit hier avec les Brigades rouges, ou aujourd’hui avec Al qaida...et le Mossad qui n’est jamais loin derrière, bien entendu...


  • Visiblement il y a du beau linge sous le parapluie trotskiste.


  • Ce n’est pas seulement le Trotskysme qui est ici remis en cause.

    C’est surtout la mécanique des groupuscules qui agissent via la logique occulte.

    Grâce au manque de transparence et au fanatisme, la CIA, le Mossad ou les services secrets en général arrivent à manipuler ces groupes et l’opinion publique.

    Loin de se limiter seulement au Trotskysme, on peut également citer les false flag de type « Al Quaïda », certains groupes de type « guérilleros » dans divers pays (Amérique du Sud ; Afrique ; Asie), certaines sectes (New age entre autres), certains mouvements d’extrême droite (certains indépendantistes), certaines révolutions colorées, certaines entreprises etc. Et aussi pourquoi pas les médias dans leur aspect élitiste.
    Du même point de vue se pose également la légitimité de certains mouvements politiques dont les militants peuvent être sincères dans leurs convictions alors que la tête de leur parti constitue un groupe secret hétérogène à sa base. Comme par exemple les verts européens liés au pro-régionalisme d’extrême droite. De la même façon Hollande pourrait rentrer dans cette catégorie du pouvoir occulte puisque qu’une fois élu il agit à l’inverse de toutes ses promesses électorales.

    La problématique des fonctionnements du pouvoir occulte est donc bien plus vaste que la seule catégorie du Trotskysme Italien.

    Ces groupes sous contrôle ne sont pas forcément créés de toutes pièces. C’est l’influence et la valeur politique à un instant « T » qui déterminent si un groupe est susceptible de présenter un intérêt pour les services secrets.
    In fine sa manipulation potentielle tient surtout à son type d’organisation :

    Une organisation de type vertical, très hiérarchisée, est plus facile à manipuler qu’une organisation de type horizontal moins efficace sur le plan de l’action mais plus efficace sur le plan de la durée.

    C’est à mon sens ce que visent Adinolfi, E&R, Dieudonné ou Pedro San Georgio. Quand on occupe un espace qui ne se limite pas à une seule sphère sociale, qu’on propose une autonomie sur la longueur plutôt que des actions coordonnées et brèves sous un schéma de type hiérarchique, on a beaucoup plus de chance d’éviter les pièges des manipulations occultes et on multiplie les chances de voir naître une multitude d’organisations autonomes de type vertical liées les unes aux autres et donc plus solides dans le temps.

    Adinolfi témoigne jusqu’où les maîtres secrets sont prêts à aller.