Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Gilad Atzmon sur le national-socialisme de George Orwell

Propos recueillis par ERTV

ERTV s’est entretenu à Londres avec Gilad Atzmon, jazzman et essayiste britannique d’origine israélienne, connu en France pour ses travaux sur le judaïsme et le lobby sioniste.

Dans cet entretien, Gilad Atzmon jette un regard inédit sur le socialisme de George Orwell en y introduisant la question juive. À partir des œuvres Hommage à la Catalogne (1938) et 1984 (1949), Atzmon souligne les rapports entre judaïsme et élites « antifascistes » en Espagne, et plus généralement la proximité entre la vision du monde juive et la matrice idéologique de cette « gauche » progressiste, bourgeoise et antinationale qu’Orwell n’a eu de cesse de dénoncer.

 

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Gilad Atzmon chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Super intéressant ! Merci pour la vidéo :-).


  • Rien de nouveau sous le soleil.
    Les juifs sont par essence antinationaux, cosmopolites et universalistes. Ils combattent donc tout ce qui n’est pas eux, c’est-à-dire le nationalisme, vu qu’ils n’ont pas de nation à eux. Maintenant ils en ont une ce qui aboutit à une contradiction superficielle entre la théologie juive d’où découle le cosmopolitisme à savoir pas de retour du messie avant que les nations n’aient été abattues et que les races, ethnies se soient mélangées - c’est une nécessité puisque c’est à partir du constat qu’une seule race restant pure que la preuve de son élection divine se fera - et le nationalisme juif de l’Israël du XXè siècle qui semble comme une résurgence de l’ancien testament - sionisme qui place absolument sous silence la perte historique de leur élection divine après que Jésus ait étendu aux goyim, donc à l’ensemble des peuples de la terre, l’élection divine. Là où il y avait un temple, des autels, des prêtres dans la lignée de Aaron et des sacrifices, il ne reste rien après la destruction du Temple en 70 après JC. Les temples, les autels, les prêtres sanctificateurs et le sacrifice de Jésus pour la rémission des péchés de l’homme, éternellement renouvelé à chaque messe se retrouvent dans la religion catholique et orthodoxe seulement ce qui montre où se trouve la continuité de la tradition. La contradiction théologique n’est que superficielle car, en réalité, le "problème juif", c’est le problème d’un pauvre peuple, enfermé dans une prison mentale, qui est toujours temporellement dans le temps de l’ancien testament et sous la coupe de la Rome antique. Leur orgueil démesuré (essentiellement dû au partage de leur élection divine au profit d’une plus grande masse de tous pays et de toute race) de ne pas se soumettre au plan de Dieu, leur font poursuivre l’idée qu’ils sont le seul peuple destiné à être élu. Idée qui fut nécessaire à une certaine époque pour préserver la tradition dans un monde absolument païen.

    Pour résumer, dans la théologie juive d’aujourd’hui (ancien testament + Talmud, voire Talmud + éventuellement ancien testament), le juif est multiculturel, cosmopolite, antinational et pour un métissage généralisé mais ceci ne concerne que les nations goyim. Pour eux-mêmes, le juif est bien sûr élu divinement et, en ne peut donc se mélanger aux goyims voués à devenir esclave sur une terre donnée en régence aux juifs par Dieu lui-même leur de l’arrivée d’un Messie national.

     

    • #827064

      @ Vent couvert (j’adore ce pseudo)
      Nous sommes sur un échiquier. Un champ de bataille. Le yin et yang mélangé au carré. Et de chaque côté, au départ, c’est à dire avant la fusion du combat, il y a l’opposé de l’Adversaire. Point ou carré noir face au point ou carré blanc. C’est à dire que chaque partie contient l’essence même de son contraire ! La Vérité est ailleurs disait Jésus, elle n’est pas de ce monde...



    • dée qu’ils sont le seul peuple destiné à être élu. Idée qui fut nécessaire à une certaine époque pour préserver la tradition dans un monde absolument païen.



      Ce n’était pas juste une idée, mais une nécessité pour permettre l’incarnation de Jésus-Christ dans ce peuple choisi par Dieu. Une partie de ce peuple qui a accompli sa mission divine, a continué à vivre comme si rien ne s’était passé, s’est entêté parce qu’il a "la nuque raide" comme il est écrit dans l’Ancien Testament. Et j’ai le sentiment que son aigreur n’a fait que croître...


    • Ça explique aussi la stérilisation des femmes éthiopienne en israel ...


    • #827690

      Précision. Le Christ est le point blanc du Yin, tel qu’il est dit (à peu près) : la Lumière est venue dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reconnue..."
      Mais alors, question : c’est quoi le point noir du Yang ?


    • @ Napoléon en bottes cuir : qui vous dit qu’il ne s’agit pas, comme vous, de mon vrai nom ?^^

      @ Cassandre : vous avez tout à fait raison.

      @ anonyme : Et le génocide des sépharades à coup de rayon X dans les années 50


    • #828238

      Et le génocide des sépharades à coup de rayon X dans les années 50




      Encore un coup des ashké-nases ?


  • Voilà un homme qui a de l’intelligence ET de la présence. Bien au delà des petites guéguerres idéologiques. Une pensée large, ouverte et beaucoup d’accueil. Bien entendu qu’il sera interprété de façon réductrice mais lui est infiniment plus large dans sa vision que beaucoup d’autres.


  • Et pour finir en beauté,
    Quoi de mieux qu’une quenelle épaulée ?


  • Hollandus Pilatus, mouarf ! Cest énorme ! Si Nietzsche a pu dire que



    Nous autres artistes parmi les spectateurs et les philosophes, nous éprouvons à l’égard des juifs - de la reconnaissance.



    alors je crois que je peux dire aujourd’hui que je comprend le sens de cette réflexion.
    Merci Gilad Atzmon !!!


  • Très intéressant.
    A quand un débat entre Gilad Atzmon et Michéa ?
    En voici deux qui, à la lumière de la pensée Orwellienne, peuvent nous donner matière à penser.
    Merci E&R.


  • Bon la comparaison de dieudo avec Jésus, c’est peut être un peu abusé quand même !!
    par contre orwell national socialiste, alors là, c’est du lourd !!! plus je me renseigne, plus j’ai le sentiment que cette philosophie politique serait peut être la solution à la mondialisation et au communautarisme...c’est grave docteur ??


  • Je crois qu’il sera utile d’extraire les 5 dernières minutes comme clip solo.
    Il est juste excellent ce monsieur !


  • Ahh, c’est qu’il est fichtrement intéressant, le père Gilad !
    J’adore ce mec ! Dieudonné, figure Christique, chapeau.
    And soo true !
    Bon, pour plus de modestie rapport à l’humour pétillant de Mr Atzmon, parlons peut être de martyrs, de prophètes ou de saints plus ou moins "ordinaires".
    Ordinaire, non dans le sens qu’ils ne fassent pas de choses extraordinaires, comme le logos de Soral, le sens comique de Dieudo, le talent de chacunes de ces précieuses personnalités foisonnant sur le site d’E&R, mais qu’ils restent nos frères et soeurs d’humanité avec leurs limites et leurs défauts propres, tout bien comme nous autres adorables moutons anti-troupeau.^^
    L’essentiel n’est pas forcément qu’ils nous désignent des coupables, des crimes et des mensonges que leur message de tolérance sincère(face à l hypocrisie, l’aveuglement ou la bêtise des anti-racistes institutionnalisés, par exemple, en souhaitant une véritable justice et non le sang des adversaires), ce voeu de réconciliation dans une vérité retrouvée(retrouvée au sens d’avoir la volonté de retrouver non une vérité absolue mais la réalité des faits, des choses, de la vie) incluant toutes nos différences, cette perspective aussi d’égalité profonde face à tout ce qui nous dépasse et l’humilité que nous devrions tous nourrir les uns envers les autres face à cette réalité facilement constatable.
    Tant de personnes admirables qui cherchent à comprendre et à partager leur lumière, leur passion pour ce qui est et leur dégoût des ombres.Des humains qui proposent de la compréhension , de la Conscience à ceux qui veulent bien faire l effort de les chercher.
    Quelle tyrannie !! Celle de la liberté ? w


  • Je ne suis pas d’accord avec lui sur Lénine, le peuple n’était pas avec lui. Henri Béraud le montre dans son livre Ce que j’ai vu à Moscou.

     

    • C’est évident que le peuple n’était pas avec Lénine, puisque ce dernier avait le mépris du peuple, trop arriéré, trop inculte, trop crasse. Il détestait les moujiks (les paysans) qui constituaient l’écrasant majorité des russes. Soljénitsine le démontre bien dans ses livres.
      Déjà Marx avait relevé que les paysans russes n’étaient pas assez productifs, parce qu’ils travaillaient qu’entre 130 et 150 jours par année, à cause du long hiver, et qu’après la révolution mondiale, il faudrait trouver un moyen pour les faire bosser toute l’année afin d’augmenter la production agricole, afin de pouvoir industrialiser le pays et nourrir les ouvriers. Toujours produire plus pour enrichir les banksters, comme dit Gilad à propos du féminisme qui a poussé les femmes à travailler.
      L’idéologie productiviste à gauche comme à droite ! Le temple de la consommation sert les banksters !


    • ce n’est pas le problème (la propagande le résout facilement). le fait est que Lénine pense pour le peuple,à la place du peuple et autoritairement, c’est le fondement du totalitarisme


  • Une interview qui à l’air intéressante, je télécharge. Comme Gilad Atzmon, Orwell était surement quelqu’un de bien, son roman 1984 est une dénonciation du fascisme et un avertissement aux peuples qui souhaitent être libre, malheureusement il a été détourné et a servi de source d’inspiration aux tyrans. Ce n’est pas le cas de Huxley et HG Wells, franc-macs, ils dépeignaient le futur de leur rêve. The World Set Free et The New World Order de Wells n’ont jamais été traduit en Français mais le premier sorti en 1912 dépeint un monde post-apocalyptique à la suite d’une guerre nucléaire (découverte du radium 1898, mise en évidence de la radioactivité 1903), le second est plus ou moins une suite sorti en 1939, juste avant la 2eme...


  • #826779
    le 20/05/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Entretien avec Gilad Atzmon sur le national-socialisme de George (...)

    "Le salut par les juifs", une hypothèse plutôt crédible lorsqu’ils ont l’envergure de celui-là !
    Mais comment fait-il le type sur canapé rouge pour nous dénicher toujours les meilleurs ?
    Oh p..., l’ennemi public numéro un serait en fait un authentique... humaniste. De quoi justifier toute l’hostilité de nos "élites", cela se tient !


  • brillant, de toute façon Orwell avait tout prédit comment notre monde/système allait finir, des blocs totalitaires qui s’affrontent sans cesse mais sans jamais vraiment ce détruire, c’est ce qui arrive avec Eurasia(Union eurasiatique de Poutine) et Oceania(bloc transatlantique UE-USA) qui s’affrontent indirectement via la Syrie et l’Ukraine mais qui ne se détruisent jamais complètement ! Le besoin d’un ennemi permanent pour justifier les mesures/lois sécuritaire et totalitaire de plus en plus abusives ! Je sais que pour Poutine les gens on beaucoup de misère a comprendre, mais il faut cesser de l’admirer, ce qui se passe en Ukraine c’est un conflit inter-oligarchie, Poutine est en train de former un bloc comme l’UE, exactement pareille avec une commission eurasiatique supranationale qui supplante les gouvernements nationaux et avec une future monnaie unique pour l’Union comme l’euro !

     

    • moi je veux bien, mais quelles sont tes sources,
      moi je vois un bloc agressif impérialiste et mondialiste avec les usa qui mènent leurs troupe à la baguette et le reste du monde plutôt souverainiste et nationaliste (Russie Chine Inde) qui se défend et finit par s’allier sans véritable leader.
      le seul paramètre commun aux deux groupes étant qu’ils fonctionnent avec la même vision de l’économie de marché.


    • je te publie des références qui veulent tout dire au bas de la page et le vraie lien entre toute ces régimes(UE-États Unis-Russie) c’est la city de Londres surnommé Londongrad dans le milieu des affaires compte tenu du fait que les oligarques russes y sont sur-représenté ! Roman Abramovitch, issu d’une famille juive(je tien a le préciser) un proche de Poutine et de la famille Elstine est une figure proue de cette oligarchie russe qui vit a Londres !
      Et actuellement, il y a des rivalités entre les oligarques ce qui explique pourquoi autant de politiciens sioniste comme Gerhard Schröder ou Silvio Berlusconi prennent officiellement position pour Poutine dans le conflit ukrainien ! Il faut préciser que monsieur Schroder a fêté son anniversaire le 28 avril 2014 dans un palace a Saint-Petersburg en compagnie de son grand ami Vladimir Poutine, monsieur Schroder travaille pour deux compagnies depuis qu’il n’est plus chancelier, la Banque Rothschild en tant que conseiller financier, et Gazprom en tant que superviseur du projet gazoduc northstream germano-russe !! Bref comme Pierre Hillard essaie de vous expliquer, l’Ukraine est un conflit inter-oligarchie ! Les liens de Poutine avec les grands patron qui campent a la city de Londres, ne manquent pas !
      city de londres>>>http://www.bvoltaire.fr/pierrehilla...
      Berlusconi soutient Poutine>>>http://www.lesoir.be/547441/article...
      Schroder soutient Poutine>>http://www.lefigaro.fr/internationa...
      l’Union eurasiatique de Poutine a pour modèle l’UE et c’est le vice premier ministre russe lui même qui le dit, interrogé par le quotidien Le Monde>>http://www.lemonde.fr/idees/article...


  • Excellent, j’ai eu l’intuition aussi de son national socialisme en lisant ce grand auteur très accessible, George Orwell. A lire aussi le superbe Quai de Wigan.
    Autre philosophe pour qui ça ne fait aucun doute c’est Simone Weil, dont tout E&R devrait lire ce chef d’oeuvre qu’est L’enracinement.


  • Gilad Atzmon ne bégaye pas ses mots... belote et rebelote pour les Brigades Internationales d’une certaine Communauté en 1936, histoire pas très catholique. Bonne info...sans compter le reste jusqu’à nos jours, en conclusion la Communauté à fini par avoir son territoire. On ne rentrera pas dans les non-détails, ça coûte que coûte tout azimut.

    On conclusion, en additionnant tous ses biens déguisés, l’on peut conclure aujourd’hui que la Fondation repose sur une base chancelante, un Etat d’esprit sans constitution, c’est ceci le sionisme pas besoin de constitution, et dont on peut se permettre de penser que c’est :

    « Une structure fondée sur la dureté humaine, qu’elle ne peut réussir, elle est vouée à l’effondrement. Le sionisme a commencé à s’effondrer, se sont tous des fous. Ils ont donné la priorité aux armes au lieu des hommes. Ils sont devenus une caserne militaire, des fils barbelés et des prisons permanente. Ils incarnent la violence dans toutes ses formes et ses couleurs » en fait « La nation Israélienne est Fondée sur l’injustice, la corruption et l’oppression.

    On va encore reprocher que c’est le discours d’ Alain Soral, qu’il véhicule à nouveau des propos et des idées nauséabondes ANTISSéMITES, etc.

    Mais NON, mais NON, c’est tout simplement, tenez vous bien :

    Le chef de la communauté juive Samuel Borg,

    Petit-fils du président de la Knesset israélienne Abraham Borg et qui a reconnu que les juifs « ont échoué", et que "la lutte pour la survie menée par les juifs pendant 2000 ans n’a engendré qu’un Etat de colonies dirigé par un groupe immoral parmi les corrompus qui violent la loi et qui font la sourde oreille face aux appels de leur peuple et de leurs ennemis à la fois ».

    Mais que dit l’Goy Valls ? Lanternement attaché à luminescence de l’état communautaire ? Condamné la personne de ses propos ? Fermer à double tours E&R. Gnafron !

    Alain Soral,lors de son prochain clip-vidéo du mois, devrait faire 1X parler son petit chien sur Divan,comme Chapier M.Cinéma fr3,et reprendre le discours de Samuel Borg adressé à Haziza, en lui rappelant à son bon souvenir et à sa gouverne, ouah ! ouah ! qu’il a raté, sans doute que cette info de1ère importance lui a échappé, ouah ! ouah ! ,
    Knesset & Math.

    Quel discours ! : "Adieu au sionisme et à Israël"

    https://www.google.ch/#q=Samuel+Bor...


  • Il est un Jazz-man , il aime surfer sur les sentiments profonds , sur la vérité , sans quoi la musique n’existe PAS !!!!


  • Atzmon. Brillant d’intelligence. C’est bon, ça fait du bien... Merci pour ce post.


  • Conclusion absolument GRANDIOSE ! J apprécie toujours beaucoup le regard de Gilad avec ce recul incomparable ! Mais là ? Le calvaire de Dieudo comme révélateur contemporain de la passion du Christ ?... Waooo ... Trop fort ! Par contre après l’avènement du Christ , se succèdent les martyrs de la chrétienté ! Ça ne nous promet pas de beaux jours devant nous .... avant l arrivée au pouvoir puis la conversion d’un nouveau Constantin !


  • orwell national socialiste ???
    arretez un peu s il vous plait.. il s est engagé dans les rangs du POUM pendant la guerre d espagne, il le dit dans son livre ; s il avait eu le temps necessaire pour choisir, il se serait mis du coté des anarchistes.
    mais je vais regarder la video quand méme.

     

    • curieusement cela n’a rien de contradictoire car le socialisme national n’est pas obligatoirement synonyme de fascisme


    • Orwell était patriote mais il faisait la distinction avec le nationalisme. Il a toujours condamné le nationalisme même sioniste
      contrairement à la gauche anglaise de l’époque.

      Un article sur le sujet :
      http://revueagone.revues.org/996

      Donc Atzmon s’emmêle les pinceaux et je n’ai pas l’impression qu’il connaisse vraiment toute l’oeuvre d’Orwell.

      Après il exagère vraiment quand il dit que les juifs marxistes venaient pour brûler des églises.
      Orwell aussi soutenait la destruction des églises, il en parle dans hommage à la Catalagne.
      Il y a un passage où il déplore même que les Barcelonais aient gardé une cathédrale sous prétexte d’intérêt architectural.

      Le Fait est que l’église d’Espagne était assimilée par les Communistes et les Anarchistes a un allié objectif de Franco et du capital. Ce qui était vrai... Et presque tous ceux qui partis en Espagne pensaient comme ça et Orwell aussi. Même si ça n’excuse ces exactions parfois commises envers des prêtres désarmés. Comme le déplorait par exemple (une Juive) Simone Weil dans sa lettre à Bernanos.


    • #827673

      @Djin... tonic



      mais je vais regarder la video quand méme.



      C’est marrant cette faculté de causer sans savoir. Ca veut dire quoi au juste : "je juge avant d’avoir écouter" ?
      C’est, ni plus ni moins, comme vouloir digérer avant d’avoir consommé.
      Il y a forcément un problème quelque part...quand même.


    • C’est dingue comme vous pouvez réagir de manière pavlovienne à certains mots et expressions ! Un national socialiste est un patriote qui a à cœur la justice sociale, ce n’est pas forcément un adepte de la doctrine politique nazie allemande !


    • Un concept a toujours un sens originel. Si on en change le sens on fait de novlangue. Je ne vois pas l’intérêt d’entretenir de genre confusions.

      Je pense par exemple aussi au concept de "populisme" qui a été dénaturé par les politologues actuels pour parler de "fascismes" softs. Bon c’est grotesque.

      Donc je ne vois pas non plus l’intérêt de qualifier Orwell de national-socialiste alors qu’il ne s’est lui même jamais défini en ces termes.


    • Si tu lis attentivement Hommage à la Catalogne, tu peux ressentir la déception d’Orwell, lors ce que les communistes et les libéraux commencent à emprisonner et à exécuter des membres du POUM.
      Ce qui est complètement contradictoire face aux troupes Franquistes qui sont en marche, c’était signé DEFAITE assurée des brigades internationales.
      Etrangement jamais personne ne viendra chercher des histoires au vilain fasciste pro capitaliste Franco, nous n’en sommes pas à une contradiction près me diras-tu.
      Peut être qu’il faudrait voir du côté de Mellila Ceuta et en faire la genèse non ?


  • Il est costaud le Gilat, philosophiquement, historiquement et même religieusement.

    Cette époque post-post-(post oui encore)-moderne est une vrai cata. Elle me fait dire qu’on est allé trop trop loin dans la connerie. Mais évidement un top model de la modernité va me dire que je ne suis pas assez "progressiste". Pire j’en vois déjà un, le même qui vendait des pantalons à une jambe, vouloir me vendre un 3ème temple à une colonne pour commencer.

    Instinctivement je serre les fesses, faut résister, mais seul, je reste modeste, ça ira pas loin.
    On fait quoi alors ?

    ps : très intéressant, mais je suis souvent réticent aux vidéos sous-titrées, une doublée aurait été mieux ?


  • Vraiment dommage ces sous-titrages en blanc presque transparent, on lit assez mal.

    Il aurait été plus judicieux de les mettre soit en jaune, soit en noir ... et si on doit mettre blanc absolument, il faut que ce soit sur fond noir. Merci.

     

  • Il y a un problème avec votre trado : ce n’est pas le nom que vous avez donné au parti pédophile américain. C’est un autre nom, je crois Men boy love party, un truc comme ça...


  • tiens il me fait penser qu’il faut telecharger les videos de Dieudonné....


  • Je viens de finir "quel juif errant ?", fabuleux. Drôle et avec plusieurs moment "6ème sens" dedans où un changement de prospective fait que toutes les pièces du puzzle s’assemblent tout à coup parfaitement.

    Depuis je consomme tout ce que je peux "made in Atzmon" et dans cette vidéo (en anglais malheureusement) il parle de Dieudo, le Crif et le Parti Socialiste. (à partir de 9’25)

    https://www.youtube.com/watch?v=JRV...


  • Excellent entretien. ça promet pour la conférence de Lyon avec Alain Soral.
    V’là l’niveau les copains ! On est loin de chez Ruquier, Taddéi, Giesbert, Ardisson et de tout ce qui peut passer à la téléviSion.
    Merci à Alain Soral encore une fois pour la culture, merci de nous inciter à revisiter entre autres l’histoire du socialisme depuis le 19ème siècle, ses différents courants, les idéologies qui se mettent en place, et surtout les réseaux. ça prend du temps de revoir 200 ans d’histoire mais c’est indispensable pour décoder la matrice. Sans ce travail je n’aurais rien pigé à ce que dit ici Gilad Atzmon.
    Je m’attendais à ce qu’il parle d’Herbert Marcuse lorsqu’il faisait allusion à l’école de Francfort dont effectivement nombre de ses membres ont fini à Hollywood, cela aurait bouclé la boucle avec les écrits de Mathias Cardet sur le sujet.
    En tout cas ça me réjouit de voir que l’intellect et le logos sont clairement du côté de la dissidence, la zombification, le mensonge et la manipulation du côté du système.
    Sur ce, j’vais relire 1984. A +


  • Un terme pour le moins extrémiste, le qualificatif "socialisme", fourbe sur l’aspect social, traître sur l’aspect financier, antisémite et xénophobe par essence car nourri par la haine, étayé par l’orgueil, criminel par vanité. Socialisme est synonyme d’arrivisme et le pire de tout, pour l’Humanité, socialisme est synonyme de goyisme.
    Définition du goyisme : Dénaturation de la valeur humaine en tant qu’entité consciente émotionnellement constituée.
    Le socialisme bouleverse l’équilibre fragile et magnifique de La Nature dans son grand-ensemble, qu’il se prétende de gauche ou qu’il se revendique de droite car, par-dessus tout, il est dans l’élitisme.


  • Aie ! Quel dommage de prendre National-Socialiste comme nom d’idée politique. Si vos sympathisants sont suffisamment intelligents pour apprécier l’idée et apprécier le fait qu’elle est distincte de l’hitlérisme, elle aura du mal à se diffuser hors d’un cadre très privé, et nous visons de répandre partout la vérité ! Vous ne nous facilitez pas les choses...

     

    • Je pense qu’Orwell est suffisamment connu, et apprécié, pour que ce qualificatif ne soit pas immédiatement perçu avec dégoût par la majorité des lecteurs. Cela risque, au contraire, d’attiser la curiosité.


    • Je vois ce que tu veux dire, surtout que le terme "national-socialisme" c’est bien HITLER qui en est à l’origine, difficile de séparer l’un de l’autre... Après, comment appeler cette "idée politique" ? Le socialisme national ? Car c’est bien vers cela que nous concentrons nos efforts... un socialisme national ! Mais ce serait bien évidemment une erreur d’appeler ça comme ça, nos adversaires ne manqueront pas de ricaner et de nous accuser de ne pas assumer ! La première fois que j’ai entendu l’expression "Gauche du Travail, Droite des Valeurs", j’ai immédiatement pensé "national-socialisme". Si le terme "national-socialisme" est inséparable du nom HITLER, il faut rappeler que la seule expérience nationale-socialiste à ce jour est l’expérience allemande (à moins de considérer CHAVEZ ou SANKARA comme des nationaux-socialistes) ! Et dans une idéologie qui met tellement en avant son caractère national, j’estime que chaque national-socialisme sera différent selon le pays dans lequel il est appliqué. Une chose est sûre par rapport à l’expérience allemande, c’est qu’il faut impérativement se débarrasser du fatras racialiste dans lequel le nazisme était embourbé ; à l’inverse, nous pourrions nous inspirer de certains aspects de leur politique économique.
      J’ai trouvé la vidéo de SORAL sur le sujet très bien foutue...


    • Il me semble que Alain Soral a déjà clarifié cette idée dans une de ses vidéos où il se revendiquait de "national-socialiste non-racialiste". Ca me semble, on ne peut plus clair. Ensuite il y a aura toujours des tordus pour faire le raccourci avec le nazisme (n’est-ce pas Manuel Blancos Valls ?)


  • merci Gilad... Apres le passage d´un prophète vient... La pluie de prophètes... Et la y´a problème...


  • Critique de 1984 extraite de Wikipédia : "Winston sera torturé et humilié pendant des jours et des semaines voire des mois (la notion du temps n’est pas très bien précisée à ce moment de l’histoire car Winston n’a aucun instrument auquel se fier pour mesurer le temps) jusqu’à ce qu’il perde toutes ses convictions morales et soit prêt à accepter sincèrement n’importe quelle vérité, aussi contradictoire soit-elle (2 et 2 font 5, Winston n’existe pas en réalité…), pourvu qu’elle émane du Parti."
    Pour signifier à celui qui affirme que 1984 vient de l’inversion des 2 derniers chiffres de 1948, (puisque ma réponse est pour le moment "censurée"), que tu es prêt à accepter n’importe quelle vérité puisque tu l’as lue quelque part mais que tu ne l’as pas pensée toi-même. Aussi contradictoire soit le fait de dire que 1984 vient de 1948 et que 1984 est une date, sans que rien ne le prouve revient à dire que 2+2 = 5.


  • Quelle culture ce Gilad ! Un mec qui ne perd pas son temps !

     

    • il dit des bêtises à mon sens ...

      à 24:45, il dit que les gens pensent en terme de "juifs" "noirs" ....

      pas besoin de discours identitaire pour cela ...

      sans parler de Reich qu’il considère pédophile ... 2 erreurs sur ce que je peux vérifier ...

      pour le reste, je ne sais pas .... il a peut-être raison, mais peut-être pas ....


  • Alors un peu de synthèse, si j’ai bien compris :
    George Orwell patriote Anglais, et socialiste = national socialiste, je découvre Orwell à ma grande surprise.
    Gramsci = Révolution des esprits par le langage.
    École de Francfort (Adorno, W Reich et l’orgone, Marcuse et Éros et civilisation),
    Guerre d’Espagne brigades internationales, le POUM « anarchistes » détruit par PSUC et l’UGT (alliance des Staliniens et libéraux), qui en profitent au passage pour flamber des églises, symboles de la culture traditionnelle occidentale.
    Émigration aux US de l’école de Francfort en 1943.
    1948 Parution de 1984.
    École de Francfort matrice, de mai 1968 « révolution sexuelle » destruction de la classe laborieuse par le festif, segmentation de la société par la revendication communautaire.
    Années 70 remplacement du social par le sociétal.
    Contradiction de la gauche face à son internationalisme des revendications sociales, inanité de la banderole revendicative.
    Synthèse ou bilan que je résumerais ainsi =
    Avènement de l’hyperclasse internationale.
    Destruction de la famille.
    Pédophilie, prônée par Reich, (Reich récusé par S Freud qui avait compris que c’était un délirant), comme je le comprend il faut avoir lu les ouvrages de Reich sur le canon à orgone, ça dépasse l’entonnoir sur la tête, ce même Reich a terminé son existence en asile psychiatrique troubles paranoïaque aigus.
    Destruction de la culture.
    Crise sociale.
    Crise identitaire.
    Dépolitisation généralisée.
    Baisse inquiétante du niveau culturel.
    Prédominance des crétins.
    Consumérisme.
    Chômage de masse.
    Pauvreté.
    Election.
    Mondialisme et progressisme.
    Guerres permanentes.
    Construction de grands blocs économiques "EURO-ATLANTISME, MERCOSUL, ALENA et un autre, quatre en tout.
    George Orwell = Prophétie réalisée
    Voilà voilà on est proche de la servitude !
    Merci Gilad, pour ces réflexions brillantes !

     

    • Je suis plutôt d’accord avec votre commentaire sur Orwell. Or comme Gilad Atzmon, vous lancez des attaques envers Reich que vous ne connaissez visiblement pas. Reich n’a pas grand chose à voir avec Marcuse l’apôtre du "faites l’amour et non la guerre", ni Kinsey le prétendu pédophile, hormis que les deux précédents s’en soient inspirés. Reich croyait que l’amour, le travail et la connaissance était la base de la société. Il ne prônait pas la pédophilie, mais plutôt inspiré par les travaux de Malinowski sur les Trobiandais, il envisageait une plus grande liberté sexuelle "entre enfants". Bien que je ne sois pas d’accord avec certaine de ces positions sur les questions sociales et sexuelles, il est faux de le classer dans la catégorie des libertins comme Clouscard l’a fait. Venant d’une famille pauvre, Reich n’a jamais connu la vie de bourgeois(comme Freud) et a connu une vie épique bien loin de ce que les journaleux racontent habituellement à son sujet. Son apologie de la vie du Christ est plutôt intéressante "Le meurtre du Christ" bien que son égo soit devenu un peu disproportionné. Or, cela n’est ni surprenant après des années de persécutions (livres brulés par l’Allemagne nazi, l’URSS et les USA)’. L’histoire du canon à orgone est aussi visiblement plus complexe que vous la décrivez. Voir Sharaf : A Fury on earth
      Personnellement, je crois que certaines de ses théories (un peu modifié il est vrai) dans certains domaines (biologie, physique) sont promis à un bel avenir dans le futur. Voir par exemple.http://www.waterjournal.org/uploads...


    • Merci Gilad pour m’avoir fait comprendre comment articuler, la guerre d’Espagne et Gramsci, Sorel, Marx,Orwell, Adorno, Kerouac.
      La mixture d’ Aleister Crowley (pédophile notoire) ésotérique et de l’honète homme Jack London son beau livre "sur la route" sera repris et remis au goût du jour par les allumés de la Beat génération leur prophète"Jack Kerouac" donnera naissance aux beatniks et autres hyppies
      Le voyage cette fois ne se fera par sur la route mais dans la tête.
      Expériences sur les hallucinogènes et le cerveau, à l’époque on en avait besoin pour comprendre la chimie du cerveau (dont on ignorait à peu près tout) ces expériences seront à la base la bio ingénierie et les neurosciences et également les techniques de la manipulation mentale.
      La cybernétique et les technologies de "l’information" désormais centrales, outil indispensable à la manipulation des foules.
      "Big Brother".


  • C’est quelqu’un de tres instruit ; cet entretien est excellent ; reflexion tres profonde, des portes qui s’ouvrent sur d’autres portes qui s’ouvrent, une tres grande justesse aussi, des tas de references solides, un fort sens de la justice dans le propos ; absolument EXCELLENT.

    Ce qu’il dit sur les Juifs brulant les eglises chretiennes en Espagne me fait d’ailleurs penser a une conference de Cheik Imram Hosein, dans laquelle il dit : "Les gens pensent que la revolution bolchevique c’etait pour liberer la Russie ; pas dut tout ! La revolution bolchevique a ete faite par des Juifs, pour detruire la Russie". Le voile se dechire un peu plus jour apres jour.

    Le passage sur la sectarisation des societes est court mais tres interessant ; les Lumieres, les feministes, bien aussi (surtout a propos des feministes !) ; et la cerise sur le gateau : la definition de la quenelle, hommage a Dieudonné et à la France eveillee ! Ce Gilad est un grand Monsieur. Je suis tres impressionnee.

    PS : Quand il dit que c’est toute la societe francaise qui a compris la manipulation sioniste etc, je ne pense pas qu’il soit trop optimisme ; parce que meme les detracteurs de Dieudo se sont reveilles.


  • Toute la partie sur George Orwel était très intéressante, sauf sur un sujet : l’école de Francfort qui ne serait pas subversive, mais qui croyais que le politiquement correcte était une bonne chose, mais quel naïveté !


  • #828819
    le 22/05/2014 par Rex (qui risquerait une fois de plus de se faire censurer parce qu’il (...)
    Entretien avec Gilad Atzmon sur le national-socialisme de George (...)

    Quand à la partie sur Dieudonnée, c’est complètement délirant, le geste de la quenelle, c’est mettre un bras dans l’anus de quelqu’un, ce n’est bien sûr pas un salut nazi inversé, mais ça n’a rien d’humble.
    Quand à la métaphore christique, hem, ça se passe de commentaire...

     

    • Assez d’accord avec toi Rex... La quenelle, geste doux et humble ??? Il n’a peut-être pas compris le sens du geste, mais ça aussi semble tiré par les cheveux... Quant à la métaphore christique, ça ne me dérangerait pas si c’était fait au second degré, avec le sourire (VALLS, représentant des Pharisiens-Crif, excitant les foules et réclamant la mort de Jésudonné à HOLLANDE PILATE qui s’en lave les mains), mais là il part un peu loin surtout qu’il se met dans le même sac que Dieudo (avec SORAL au passage.. on en est à combien de christs là ?)...
      A part ça, grand respect à Gilad ATZMON, pour son livre qui a été une claque immense et ses analyses toujours pertinentes.


    • Dans une métaphore, il n’est pas rare que plusieurs personnes n’en représentent qu’une seule. On a pas plusieurs Jésus, à mon avis, mais un groupe plutôt hétérogène qui prit comme tel, par sa condamnation à mort médiatique, fait penser à Jésus. Je trouve cette métaphore christique très juste, prise ainsi.

      Je trouve, personnellement que contrairement au bras d’honneur, par exemple, où la main ceinture le bras représentant très explicitement l’anus... La quenelle est plus subtile, plus fine, moins violente... On enfonce plus doucement, il n’y a pas de violence dans l’exécution. La main est ouverte, d’ailleurs, ça doit glisser mieux...


  • Merci Gilad !
    Ton accent britannique est si facile à comprendre pour un Français aussi anglophone que moi ! :-)
    Même pas besoin de regarder l’écran !
    Et comme je viens d’achever la lecture de 1984 il y a peu, cela cause encore mieux !
    Oui, on ne soulignera jamais assez la responsabilité écrasante des non-goys dans les massacres aveugles des révolutions bolcheviques (bolchevisme modéré ?)... Les historiens à leurs bottes peuvent bien raconter ce qu’ils veulent, la réalité en a déjà été analysée, noms à l’appui, dès les années cinquante avant que la chape de plomb des années 80 ne s’abatte sur nos têtes (merci au PS de Mitterrand en passant...)
    Le peuple Russe est de fait un peuple martyre.
    Il est bien regrettable que les non-goys qui n’en participent pas n’osent pas davantage le faire savoir... Il est certain que les idiots utiles du sionisme n’iront pas leur tendre le micro, comme pour nous autres sales autochtones fachistes racistes d’extrême centre !


  • Catholiques patriotes !!!!!! En avant !!! A la charge !


  • Entretien passionnant ! Trop court ! Gilad Atzmon est un Monsieur éminemment brillant et respectable,qui,à l’instar d’Alain Soral,transpire l’humanité,la bienveillance,l’humilité ; ces deux intellectuels ne pouvaient,à l’évidence,que s’entendre. Eclairer sous un nouveau jour le fascisme,le national-socialisme,l’hitlérisme,le stallinisme,le franquisme-au travers d’Orwell ou non-est un travail aussi bien necessaire que bénéfique pour les gens comme moi,qui sont malheureusement très très peu cultivés ; j’ai donc hâte de recevoir ma commande de livres,et de lancer la suivante,qui inclut d’ailleurs "quel juif errant"d’Atzmon,parmi tant d’autres. Et j’espère juste qu’on me "permettra"(je vais tâcher d’entrer en contact avec des responsables)d’assister à la conférence d’Alain Soral et Gilad Atzmon,ça me fera le "plus grand bien"et ça me changera-utilement-les idées !


  • Toute la théorie politique d’Orwell a été expliqué 5 ans avant la parution de "1984", en 1944, dans un traité politique édité en russe par un certain J. B. E. Goldstein. Il y a aurait donc réellement eu un Golsdtein, dont Orwell a dû avoir conaissance. De plus, ce traité est effectivement titré "Théorie et pratique du collectivisme oligarchique". Son édition originale ferait plus de 500 pages, pour ce que j’ai pu en savoir. Puis, en 1984, une traduction française, devenue très rare, a été éditée (peut-être en Belgique).

    Cet étonnant bouquin nous fait penser a une version moderne du Prince de Machiavel, d’ailleurs cité à deux ou trois reprises. A lire absolument. Je suis en train de le relire pour la seconde fois, car il est très dense et parfois ardu lorsqu’il est question de sociologie et de psychologie des masses.


  • Trop fort la façon dont il a résumé le cas Dieudonné.


  • Subtile inversion démontrant que le socialisme national selon Orwell n’est pas le national socialisme dévoyé, communément admis.On est pas loin de la pensée soralienne !


  • Dans l’ultra-communautariste, il y a ultra-comme-un-hôte-à-risques.
    Dans la communauté, il y a comme-une-hauteur, commune-aux-terres, il y a le don de vie, il y a le don de Dieu. Qui n’est pas en Dieu est un hôte à risques, l’ultra-communautarisme pouvant autant conduire à la totale marginalisation sociale qu’au narcissisme le plus démentiel, le narcissisme socialiste, par exemple, celui qui a remplacé l’idéal par l’idéologique, le concret par l’abstraction et le don par la privation.


Afficher les commentaires suivants