Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Norman Palma : "Le néolibéralisme, un dévoiement du libéralisme ?"

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La cote de confiance depuis 2012 de Francois Hollande " Néo Libéral "

    Voir le graphique


  • L’étalon or de Rueff/de gaulle est incontestablement plus libéral que le PQ qui aujourd’hui nous sert de monnaie. Mais déja le ver et dans le Fruit, avec le monopole d’émission instaurée par napoléon avec SA Banque "de France". Les liberaux de l’école Autrichienne sont pour la suppression des banques centrales.

    Normal que de Gaulle soit plus libéral, il a connu le monde prospère de juste avant la guerre, quand la France avait moins de 15% d’impots, et c’est le seul président de droite de la 5e république... droite des valeurs et droite du travail...

    Oui Grace aux idées de Turgot et d’autres, le protectionisme interne à été finallement supprimé en France en 1790, et les famines dévastatrices avec.

    Par contre il n’y a aucune raison de ne pas étendre le libre echange au niveau international, ce qui fut fait 77 ans plus tard, l’intervenant fume sur ce point.

    Par contre c’est a chaque pays d’avoir l’intelligence de le faire pour le bien de sa population, nul besoin de l’imposer d’en haut.


  • Captain America fabrique et gère la monnaie, impose sa merde aux autres, gagne des sous, subventionne pour mieux fourguer sa merde etc etc etc etc etc... Pourtant, les américains morflent eux aussi. Combien de temps peut-on faire tenir l’intenable ? Attention, messieurs les apatrides !


  • Ce métalisme pré 1914 (cf Fekete l’étalon or), ok, ou tout autre choses avec du tangible, genre panier de marchandises. La comme par hasard quand DSK en parle, il tombe sur une affaire sexuelle.
    L’avantage émission de la monnaie monde c’est 1000 milliards de $, soit un demi PIB France, "bravo" ...

    ps : les r roulés on est en dessous du sud-ouest la :)


  • Pour aller plus loin ... dans le genre, pourquoi n’ai pas besoin de brouettes d’euros pour acheter une baguette de pain ? pas d’hyperinflation malgré tant d’injections ? ben à cause d’un nouveau genre de vol organisé qu’on appelle hyperstagflation ...

    https://sites.google.com/site/lafin...

    Si il nous est donné un jour du recul historique sur notre temps, la période sera vue comme une grande démolition contrôlée ...
    * commencée symboliquement avec le 11/9
    * puis après avec ces rigueurs
    Le renouveau au programme, vous l’avez deviné : le nouvel ordre mondial

     

    • Oui, je pense comme vous, mais à mon avis, le but est aussi la création progressive, plus ou moins, d’un marché mondial, et pour cela, il faut que le niveau du marché occidental baisse, et que les autres montent….
      La raison pour laquelle on n’a pas besoin de brouettes pour aller acheter la baguette, à mon avis, c’est parce qu’ils ont coupé le système du marché du travail productif (autrefois inflation par les salaires), en faisant fabriquer par leurs salariés (esclaves ?) d’Asie, bien tenus en laisse par leurs maîtres, quoiqu’on en dise...


    • encore plus simple, l’injection monétaire est virtuelle, ce n’est qu’un jeu d’écritures qui permet aux banques de spéculer sans aucun risque, c’est la spéculation financière qui gobe toute cette masse monétaire, oui il y a une hyper inflation, mais elle est limitée aux marchés financiers (actions obligations et dérivés), donc au virtuel,(le rentier tout comme le citoyen ne voient pas la couleur des billets des obligations d’état par exemple, pas plus que les peuples africains endettés par le FMI n’en voient le moindre sou)
      Donc l’économie réelle, elle, n’est pas touchée par cette hyper inflation,c’est pas le même monde monétaire. sauf quand la spéculation touche les matières premières, et là, c’est à la dette (les restrictions et autres plans d’austérité) de jouer son rôle de pompe à fric dans l’économie réelle d’ou appauvrissement des populations.
      la preuve c’est que la fed utilise les données des robots des marchés financiers (transactions à haute fréquence) pour calculer le montant de ses émissions de monnaie.
      Ce n’est pas le 1pour cent qui détient la richesse (la monnaie virtuelle) qui va consommer quoi que ce soit. le bien réel est bien trop dur à gérer, sa richesse reste dans les computers.


  • L’usure en économie est équivalente à l’entropie en physique.

    "Avec l’usure va tout s’en va" ..... dans les poches des élus et des banquiers. ;)
    (Léo Ferré revisité)