Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Olivier Delamarche

Vers la faillite des Etats

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #314825
    le 28/01/2013 par pseudonyme
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Salut,

    Quelqu’un se souvient de la vidéo dans laquelle Jovanovic montre la planche à billet ? Ici à 0:17:45 ?

    Merci infiniment.

     

    • #314885
      le 28/01/2013 par chouardien
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Heureusement que je possède une connexion internet et que je puis vous répondre instamment : http://www.youtube.com/watch?v=jujq...
      Après réflexion non je ne me souviens pas de cette vidéo mais je me suis rappelé également que je ne l’avais pas visionnée : d’où mon non-souvenir de la chose !


  • #314841
    le 28/01/2013 par dams
    Entretien avec Olivier Delamarche

    vous avez raison de dire d’acheter de l’or et de le planquer dans un concept économique, mais dans un concept écologique et humaniste c’est un vrai désastre, guerres, pollution, déforestation,... rien ne stoppera jamais tant qu’il y aura une demande...


  • #314864
    le 28/01/2013 par jazz
    Entretien avec Olivier Delamarche

    On reconnait là un homme sincère empli de bonne foi mais aussi d’un mal-être palpable du fait de la réalité cauchemardesque dans laquelle nous vivons tous (sans exception).

    Monsieur Delamarche ne fait que développer sous un angle différent mais complémentaire les propos tenus par Sheikh Imran Hosein.

    Discours clair, concis avec des exemples bien concrets pour les non initiés. (D’ailleurs je vous invite tous à visionner cette vidéo accessible à tous d’un point de vue de la compréhension).

    Monsieur Delamarche évoque souvent le fait de " faire défaut " parce qu’à l’heure actuelle aucun moyen n’existe concrétement pour effacer la dette (nationale et mondiale). Cette notion existe dans le Saint Coran (en référence au texte financier) et son application a beaucoup de valeurs. D’ailleurs je me demande pourquoi le Sheikh n’en a pas parlé, certes lui parles de "collapse" c’est à dire d’un effondrement économique et financier inévitable, mais la solution existe bien que douloureuse.
    Alors quand j’entends une Myret zaki dire qu’il nous suffit de serrer atrocement la ceinture pour payer la dette, je refuse catégoriquement. Je ne vois pas pourquoi les petites gens continueront de payer pour les riches. Hors de question.

    Sinon pour le(s) conseil(s) donné(s) par Monsieur Delamarche en fin de vidéo, il me semble bien judicieux de les suivre, notamment en ce qui concerne l’attente pour l’achat dans l’immobilier.

    Et puis pour emettre un point de vue négatif, je dirais que ce fût la présence du fameux serbe kaddish : piero jovanovitch, à qui l’on demande une opinion sur la planche à billet.
    Le remplacer par Monsieur Etienne Chouard aurait fait l’affaire, et n’aurait pas taché la vidéo. Cela aurait même donné plus de crédibilité.

    Merci pour le partage et merci à Monsieur Delamarche de garder encore une sincérité dans son discours. Cela change des discours de BFM business.


  • #314884
    le 28/01/2013 par Zéklon B
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Peut-on imaginer la suite, le but de tout ceci ? La puce électronique en remplacement de l’argent papier ...
    "Et elle fit que tous, petits et grands ; riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque dans leur main droite ou dans leur front : et qu’aucun homme ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque de la Bête ou le nombre de son nom "
    Apocalypse 13 :16 et 17


  • #314889
    le 28/01/2013 par Alastor
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Pas mal, Mais M. Delamarche ne va pas au bout de son raisonnement.
    La Grèce n’est plus le problème, c’est l’Espagne le gros "hic", son économie est 5 fois plus grande que la Grèce or son système bancaire est en faillite. L’Espagne ne remboursera jamais sa dette. Et ni l’Allemagne, ni la France n’ont l’argent pour sauver l’Espagne. L’Euro tombera de lui-même. Quand ? Personne ne sait, le sujet est entre les mains des politiques.

    Le problème avec les Dr. Doom comme Roubini ou Delamarche, ils restent à la surface, font peur (à raison), ne proposent jamais de solutions.
    Il est drôle sur BFMTV, mais s’il etait si fort que ça, les performances de ses fonds seraient bien meilleures que ce qu’elles sont.

     

    • #315626
      le 29/01/2013 par petit_poney
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Il faut l’écouter un petit peu quand même, il en parle de l’Espagne, il n’a jamais caché la gravité de la situation de ce pays.

      Il n’est pas dans une optique de performance, mais de sécurité. Si tu regardais à un instant T les performances des fonds de Bernard Madoff, il pouvait paraître très fort.


  • #314891
    le 28/01/2013 par Laurent PAGE
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Delamarche au fond de lui ce qui l’intéresse c’est de ne surtout pas pratiquer la planche à billet pour préserver le patrimoine de ses clients.

     

    • #315005
      le 28/01/2013 par Roche
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Exact il cherche avant tout a protéger ses clients rentiers.

      Ceci dit il a parfaitement raison lorsqu’il dénonce l’arnaque du système bancaire qui consiste a privatiser les gains et mutualiser les pertes .


    • #315015
      le 28/01/2013 par TinMar
      Entretien avec Olivier Delamarche

      LOL c’est sûr ^^
      Conflit d’intérêt manifeste sur ce point et de façon plus élargie sur toute solution qu’il aura à proposer.
      Mais bon, son analyse reste à prendre et soyons reconnaissant d’avoir cet "agent" infiltré dans la finance qui garde de la visibilité sur le long terme.


  • #314894
    le 28/01/2013 par jeanfrancois13
    Entretien avec Olivier Delamarche

    ’on s’est fait arnaqué en 73 avec les prets a taux eleves sur les marches etrangers.
    delamarche qui est sur le terrain depuis 25ans nous dit que pour les petits pays sortir de l’euro est souhaitable ,en revanche pour la france ce serait catastrophique, l’euro nous protege dit il ...
    or marine le pen ou dupont aignan disent l’inverse
    qui croire ?

     

    • #314957
      le 28/01/2013 par Freeze
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Delamarche ne dit pas exactement ça. Il dit qu’ avec des politique de la qualité de ceux que nous nous tapons depuis 30 ans, il ne faut pas quitter l’euro car ils risquent de faire n’ importe quoi .

      En revanche, avec des bons politiques ... ;)


  • #314910
    le 28/01/2013 par juju
    Entretien avec Olivier Delamarche

    "Faut éliminer les branches pourries", non ce sont les racines qui sont pourries, il faut déraciner l’arbre...

     

    • #315073
      le 28/01/2013 par joseph
      Entretien avec Olivier Delamarche

      il faut réindistrualiser le pays et faire la part belle aux petites entreprises familiales- le reste n’est que littérature !
      en effet, une monnaie n’est crédible qu’adossée à une économie réelle, concrète...sinon, on aboutit à une monnaie fiction telle qu’on le voit aux Etats-unis...


    • #315252
      le 28/01/2013 par damien
      Entretien avec Olivier Delamarche

      ça ne sert à rien de vouloir repeindre la bête pour qu’elle ait un "visage humain". L’histoire occidentale et surtout moderne/républicaine nous le montre dans tous les sens. Les tentatives individuelles ou de groupe (salut public, commune, jacqueries de tous ordres, fascisme etc etc etc etc) finissent toujours écrasées ou corrompues par l’argent.
      oxymore 1 : "une économie non aliénatoire"
      oxymore 2 : "une poilitique non domesticatoire"
      la phrase de soral comme quoi il faut se battre même quand on est mené parce que l’histoire est sans fin c’est une posture morale respectable mais pas une perspective ou alors c’est de l’optimisme injustifié (cf le préambule des réflexions sur la violence de sorel)


  • #314977
    le 28/01/2013 par petrus
    Entretien avec Olivier Delamarche

    La planche à billets illimitée a au moins deux effets : appauvrir les détenteurs de réserves en dollars (= appauvrir le monde entier) et surtout réduire la dette des Zunis en dévaluant le dollar.

    Il paraît que la livre britannique valait au début une livre d’or. Aujourd’hui, avant la prochaine planche à billets anloise, la livre d’or vaut environ 16.938 livres. Comme on le voit, la livre angloise s’est légèrement dévaluée. Cela fait se demander si la livre ne devrait pas être renommée kilo. En effet, elle tend désormais vers le prix du kilo de rosbif bio, ce qui est une si étrange coïncidence logique dans un pays de Rosbifs, que l’on se demande si on ne tient pas là une preuve de l’existence de Dieu.


  • #315048
    le 28/01/2013 par toto
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Michel sapin interrogé sur Radio J hier a affirmé que l’Etat était totalement en Faillite.

    On assiste depuis ce matin a une opération de rétropédalage (voir de falsification du message) à laquelle les médias ont semble-t’il été conviés à participer.

    Ainsi, ses propos sont maintenant qualifiés d’ironiques et la vidéo qui permettrait de se faire une idée est introuvable, elle a même était retirée sur le site du Parisien :
    http://www.leparisien.fr/reactions/...

     

  • #315066
    le 28/01/2013 par Arthemis
    Entretien avec Olivier Delamarche

    j’ ai bien aimé cette vidéo. je trouve que lorsque Delamarche n’ est pas tout le temps interrompu, par des guignols comme sur BFM, il se débrouille vraiment bien.
    L’ illustration avec Tex Avery, est assez rigolote et très parlante...

    Par contre si quelqu’ un de connaisseur ici, peur éclairer ma lanterne :
    Que se passerait il si les États ne payaient pas leur dette ?
    J’ imagine que c’ est le Goldmann Sachs and co qui l’ auraient dans l’ os , non ?

    Alors pourquoi payer ces charognards ?

     

    • #315111
      le 28/01/2013 par mousse
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Pourquoi effectivement payer une dette fabriquée de toutes pièces pour mettre à genoux les états, mais surtout le peuple, au profis d’intérets privés anti-patriotes (us,israel,multinationales ,banques rothchild et autres dégénérées...


    • #315256
      le 28/01/2013 par jazz
      Entretien avec Olivier Delamarche

      @ Arthemis

      Il se passerait d’abord que les créanciers ne seront pas du tout content, et par la suite, tous les comptes en banque dans lequel le peuple place son épargne serait braqué par la banque elle même qui fouterait le camp dans la nuit avec ton argent et ton épargne et tes éventuels lingots d’or placé au coffre en location.

      C’est ce qui est arrivé à la Turquie : résultat des courses, les clients de la banque sont entrés en état de choc au petit matin, certains se sont même immolés. La scène n’était pas belle à voir.


    • #315270
      le 28/01/2013 par Vehmic
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Si les Etats ne paient pas, les banques font faillite certes. Sauf que tous les épargnants sont ruinés dans le même temps. Or les épargnants c’est toi, c’est moi, c’est le peuple, c’est tout le monde.


  • #315085
    le 28/01/2013 par milou32
    Entretien avec Olivier Delamarche

    C’est qui "on" ?


  • #315103
    le 28/01/2013 par liz
    Entretien avec Olivier Delamarche

    je suis d’accord avec zeklon B : le but de l’oligarchie l’ écroulement économique pour faire disparaitre la monnaie papier...la remplacer par la puce électronique, déjà expérimenter au usa, contrôle des "masses" donc futur esclavage.....(on en revient à ce qu’on "prédit" certains écrivains avant gardiste ou initié (?) )


  • #315105
    le 28/01/2013 par Nicolas Tesla
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Bref il dit ce qu’a toujours dit Sheikh Imran Hosein, la seule alternative viable étant une monnaie adossée sur du réel comme de l’or et l’interdiction formelle aussi bien que pour les banques mais aussi l’Etat d’imprimer des billets.
    Cette histoire d’autofinancement par l’Etat a 0% est une arnaque aussi, les effets de l’inflation seront aussi présent !


  • #315119
    le 28/01/2013 par JC1987
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Delamarche il me fait quand même pensé à un petit trader capricieux. Dégouté et râlant sur BFM Business parce que son jouet est cassé.


  • #315139
    le 28/01/2013 par Sam
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Ce qui m’énerve le plus dans toutes ces histoires, c’est que tous (pro ou anti euro) ne parlent que de croissance. Ils veulent de la croissance, plus de croissance, ... Alors que le système est déjà incontrôlable, on veut le rendre encore plus chaotique !!
    Et je n’ai jamais entendu dire un seul des technocrates européens qu’il souhaitait atteindre le plein-emploi (qui est le seul signe de bien-être économique) dans son pays. Non c’est toujours, on veut de la croissance et que de la croissance !! Ils veulent s’arrêter où avec leur délires ?

     

    • #315598
      le 28/01/2013 par Un chômeur fainéant
      Entretien avec Olivier Delamarche

      C’est vrai que changer un peu d’approche ne ferait pas de mal et permettrait peut-être d’envisager de réelles solutions...

      Au passage, le concept de chômage (dans le sens du non plein emploi) est assez absurde aussi (et, bizarrement, encore plus dans le cadre de l’idéologie de la croissance).
      C’est absurde parce qu’en fait tout chômeur au delà du taux généralement défini comme le plein emploi (vers 4%, je crois) est de fait déclaré inutile, comme un employé qui serait au chômage technique. "Y’a pas de boulot pour toi, tu sers à rien [,vas te pendre !]". Sauf que contrairement à une entreprise qui a besoin de compétences particulières, une nation a toujours moyen d’employer une force de travail (fut-ce pour aider les petits vieux à traverser la rue, ou faire des guirlandes en papier pour le 14 juillet) pour améliorer les conditions de vie de la communauté. Et puis, aussi, la société paie déjà le chômeur, pour qu’il essaie de retrouver un emploi (ou qu’il fasse semblant), donc on peut se demander pourquoi on ne demande pas aux chômeurs de faire des travaux d’intérêt général (ça pourrait ne s’appliquer qu’au bout de X mois de chomedu).
      Ca permettrait de remettre au boulot des gens qui n’ont plus aucune perspective d’en retrouver (si tu fermes toutes les mines de charbon, t’as plus besoin de mineurs...), d’améliorer le service public au sens large sans augmenter les coûts pour la société, et puis c’est susceptible de relancer une dynamique de croissance dans l’économie (genre, de l’accroissement réel du bien-être socio-économique du pays, quoi).

      Et puis ça ferait baisser les audiences de la télé aussi ; ) !


    • #316629
      le 30/01/2013 par damien
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Tu commences à toucher le fond du problème.

      Euro pas Euro
      Marriage pour tous ou marriage hétéro seul

      Ne sont pas la racine du "mal".

      Certes certaines connerie sont plus néfaste que d’autres et ça arrange certains, mais si le système reste le même, c’est toujours la merde.

      Le système c’est la marchandise et ça a tendance à s’élargir pour toujours tirer des bénèfs pour toujours les mêmes.


  • #315235
    le 28/01/2013 par Jean
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Concernant la planche a billet, seul les spéculateurs et rentiers y voient à redire ! L’avantage de dévaluer la monnaie (dans des proportions raisonnables) c’est de forcer ceux qui ont les millions à les réinvestir directement dans l’économie et ne pas les accumuler.

     

    • #315444
      le 28/01/2013 par toto
      Entretien avec Olivier Delamarche

      C’est vrai si ces millions sont thésaurisés c’est-à-dire si ils sont en dehors du circuit économique.

      Or aujourd’hui les gens ne thésaurisent plus et l’épargne des ménages est systématiquement réinjecté dans l’économie via le systéme bancaire.

      Donc la dévaluation n’a aucun intérêt de ce point de vue, en plus d’être un jeu dangereux.


    • #315503
      le 28/01/2013 par Nicolas Tesla
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Vas dire ça aux épargnants et même aux petites gens qui voient la valeur de leur monnaie s’écrouler année après année...
      Ou alors si tu veux faire de la planche billet on surprime l’impôt sur le revenu et l’ISF au choix !!!


  • #315295
    le 28/01/2013 par Aurel
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Une courte analyse sur la situation économique, géopolitique, environnementale,... Que faire ? http://www.24hgold.com/francais/con...


  • #315419
    le 28/01/2013 par SMIV
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Monsieur DELAMARCHE,

    Il n’y aura jamais de faillite avec le système actuel car Les banquiers internationaux nous tiennent principalement avec LA DETTE, l’USURE.
    La domination mondiale est en jeu !

    Il faut sortir des modes de pensée gentillets classiques client/banque.


  • #315438
    le 28/01/2013 par Matteuv
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Bonjour,

    A 20:33, Olivier Delamarche dit que faire tourner la planche à billet à hauteur de la dette des états ne serait pas sans conséquences. Quelqu’un peut-il m’expliquer ces conséquences ?

    Merci

     

  • #315464
    le 28/01/2013 par Eric
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Peut-être devrions nous dire que "la valeur" n’a jamais rien mesuré, et ce qu’elle ne mesurait déjà pas, elle le mesure de plus en plus mal. Alors la "croissance" est quand même une course au profit d’une minorité bien connue tout en faisant croire au peuple que c’est la "croissance" c’est à dire l’esclavage pour tous... quelle connerie !
    Le jour viendra ou nous irons chercher ces crétins à 5 plombes du mat avec pertes et fracas, nous les jugerons, et nous les enfermerons dans ces prisons dénuées d’humanité !


  • #315488
    le 28/01/2013 par janin
    Entretien avec Olivier Delamarche

    DELAMARCHE est contre l’annulation de la loi de 1973 ,mais c’est en grande partie à cause de cette loi que la dette de la FRANCE est gigantesque .
    DELAMARCHE dit que les politiques sont nul ,OK mais les banques privées ne sont pas mieux ,une politique à la DE GAULLE peut nous sortir de la merde.
    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi on n’emprunterai à 3% de l’argent qui n’existe pas et surtout du dollar (matières premières payées en dollar ) a des marchés qui peuvent faire tourner la planche à billet alors que l’on peut le faire nous même .
    DELAMARCHE dit que l’euro va exploser donc fatalement on va retourner au FRANC et plus on attend plus cela va couter chère .
    Pour info la FED ce n’est qu’un regroupement de banques privées .
    Un retour à la création monétaire par les états est une horreur pour les libéraux fini la vache à lait, et ce qui est magnifique c’est que les marchés prêtent aux états de l’argent qui n’existe pas, c’est juste des parasites .

     

    • #315569
      le 28/01/2013 par mehdi
      Entretien avec Olivier Delamarche

      je pense qu’il veut dire qu’aux vues de la situation actuelle, étant donnée l’endettement, avec des politiques abruti qui ne font qu’acheter la paix social sans avoir d’argent, leur laisser les leviers de la monnaie serait dangereux. Mais il est clair que si la dette était nul ou quasi nul il n’y aurai aucun intérêt a emprunter surtout pour un pays qui à les moyens comme en France de prospérer par sa production


  • #315526
    le 28/01/2013 par michel amm
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Le discours de delamarche est sans intérêt.

    C’est juste un défouloir pour les gens qui ne sont pas content. Il n’apporte rien à la compréhension de ce qui se passe. Son rôle est le même que celui des guignols à canal : détourner l’émotion des gens.

    Si il passe sur BFM c’est qu’il a l’aval des banquiers.

    Arrêtez de faire de la pub à ce guignol.

    Tenez regardez plutôt cette video très éducative à la place :
    http://www.youtube.com/watch?v=XMs0...

    Il faut la regarder jusqu’au bout car le début est un peu long pour ceux qui ont déjà une idée sur le système monétaire. L’intérêt de cette video est son coté extrêmement didactique (scenettes jouées par des acteurs amateurs).

     

    • #315713
      le 29/01/2013 par Moi Président
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Très pédagogique et sa résume ce que je pense, c’est à dire que si on est tous sous la domination de banquier cupide c’est que quelque part mérité.
      La plupart des gens choisissent la solution de facilité qui consiste à s’en prendre au banquier alors qu’a leur place ils auraient fait la même chose.
      Si ont étaient incapable de se bouffer la gueule pour des conneries, l’ont pourrait crié à l’injustice mais ce n’ai pas le cas.
      Nous somme tous des gamins capricieux qui commençons à être face à face avec les conséquence de nos acte.
      Si maintenant on est entre les mains de politique et de banquier vérolé on en est tous petit peu responsable et sa serai bien d’en prendre conscience.


    • #315897
      le 29/01/2013 par Axis
      Entretien avec Olivier Delamarche

      Absolument. On est nombreux à penser comme toi ! Delamarche dit en gros : " il faudra payer les banques juives. " le système le veut.


  • #315710
    le 29/01/2013 par Ahima
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Super mais ça aurait été plus correct de donner le lien du site qui a réalisé l’interview et sur lequel elle est présente ainsi que d’autres excellentes.
    Pas très courtois comme manière de faire.
    http://www.avantgardeeconomique.fr/


  • #315891
    le 29/01/2013 par laetitia
    Entretien avec Olivier Delamarche

    L’argent n’existant pas dans la nature est une invention humaine donc finalement il n’a que la valeur qu’on veut bien lui donner il suffit que tout le monde accepte l’objet qui servira d’échange que ce soit de l’or du papier du bronze alors pourquoi s’inquiéter pour ça, par contre le jour où on l’on dira :"nous allons manquer d’eau potable ,d’air respirable et de produits comestibles" là il y aura de quoi avoir peur réellement.


  • #316763
    le 30/01/2013 par Peter de Vries
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Je ne pensais pas voir un jour des économistes parler véritablement et en plus nous donner des infos utiles, concrètes et abordables.

    Pour cela merci.

    Maintenant je ne vois pas en quoi les gens seraient tenus de se plier en 16 pour rembourser une dette qui n’est qu’un vulgaire tour de passe-passe, une mauvaise farce de prestidigitateur pervers, une falsification mafieuse, une fumisterie mathématico-dogmatique, bref, du VOL.

    L’effacement de la dette est la seule solution. C’est le véritable centre du débat et ce sera demain la revendication des peuples poussés à bout et qui s’insurgeront contre la formation du bloc Euro-Américain, de l’esclavage qui en résultera et qui sont le but final de cette crise voulue, contrôlée et instrumentalisée de A à Z. Donc autant commencer par ça !


  • #320323
    le 02/02/2013 par Taras
    Entretien avec Olivier Delamarche

    Il faut pas se dire qu’aujourd’hui il y a une sortie sans douleur. Voila, c’est tout ce que je dis.



    C’est bien le problème, tu ne dis que ça. Par contre quand il s’agit d’aller plus loin (coupables précis ? Solutions ?) là tu restes très vague.
    Les coups de gueule catastrophistes et autres métaphores à la Tex Avery ça va un peu. Si y a rien derrière ça tourne en rond.

    Cela me fait penser à ce que Soral disait de Zemmour et que visiblement on peut dire aussi de Delamarche : quand il est dans une émission de télé grand public en fait il est à 100%. Alors que d’autres (comme Soral ou Drac) ne sont qu’à 15% ou 20% et vont beaucoup plus loin dans leurs vidéos et livres.
    C’est toute la différence entre un "intervenant pour médias" et un vrai penseur.


Afficher les commentaires suivants