Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Piero San Giorgio

Partie 1 :

 

Partie 2 :

Retrouvez Piero San Giorgio sur Kontre Kulture :

Découvrir le survivalisme avec notre partenaire Prenons le Maquis :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #888856
    le 09/07/2014 par Giustizia
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Tout ce qui se rapporte au survivalisme est très intéressant venant de Piero San Giorgio. Par contre, le fait qu’il soit non croyant influence son approche, il manque une dimension dans ses analyses. Ce n’est aucunement une critique mais c’est intéressant de constater que le croyant, quoi qu’il arrive, peut s’en remettre à une force supérieure (Dieu) alors que Piero s’en tient strictement à l’aspect matériel des choses (tout ce qui se rapporte à la survie).

     

    • #889024
      le 09/07/2014 par big boss ground zeroes
      Entretien avec Piero San Giorgio

      sa ne change rien du tout dans l’approche car dieu pour le moment personne ne l’a vue .

      le corbeau


    • #889031
      le 09/07/2014 par Bloedbessen
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Je pense comme toi. Piero est pro darwinisme et en effet, cela retire à son oeuvre une dimension verticale. Par exemple, il cite nos ancêtres "les primates" et passe directement à l’homme moderne. Néanmoins, les pré-hommes avaient des rites pour leurs sépultures qui interpelaient l’au-delà...
      Je ne lui jete pas la pierre pour autant, son livre est pragmatique et c’est déjà une belle performance.


    • #889319
      le 10/07/2014 par francky
      Entretien avec Piero San Giorgio

      C’est ce qui fait la force de l’athée, lui il ne pense qu à sa survie et il s en sortira toujours alors que le croyant en s en remettant à un Dieu (qui n existe que dans son esprit) risque fort de mourir en priant au leiu de consacré toute sa pensée à trouver les moyens matériels de sa survivre.....


    • #889722
      le 10/07/2014 par karimbaud
      Entretien avec Piero San Giorgio

      il s’intéresse à la mythologie gréco-latine, c’est quand même révélateur d’un esprit curieux et porté tout de même à la sagesse des Anciens...merci Piero.


    • #889899
      le 10/07/2014 par ptitpère
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Qu’est-ce que t’en sais, t’es dans sa tête ? Et il y a des athées bien plus spirituels que bon nombre de "croyants" ou qui prétendent croire... Quand on voit l’attitude de bon nombre de "croyants" dans le Monde, si il étaient aussi croyants qu’ils le prétendent je pense qu’ils agiraient autrement.


    • #890369
      le 11/07/2014 par Giustizia
      Entretien avec Piero San Giorgio

      @ ptitpère : D’abord, c’est Piero qui le dit. Ensuite j’ai bien dit que ce n’est pas un jugement, mais une constatation de cause à effet, intéressante pour le sujet qui nous intéresse, à savoir s’occuper de sa survie (physique ou spirituelle). Enfin, on tutoies les faussaires, et je n’en suis pas.


    • #891186
      le 11/07/2014 par Sorell
      Entretien avec Piero San Giorgio

      D’abord,ce que j’apprécie chez Piero c’est son pragmatisme, Il parle des sujets importants c’est assez rare pour être souligné. Le seul truc sur lequel j’ai à redire c’est qu’il manque une rigueur scientifique dans certaines analyses.
      C’est peut être dû à son parcours en Marketing.

      - 15:45 vidéo 1, il essaie de nous faire comprendre que les japonais sont disciplinés et s’organisent correctement sans bordel par opposition aux victimes des ouragans Katrina et Sandy qui sont des populations mixtes à majorité noire. Il donne à cela une raison culturelle !!! Non c’est principalement une question d’éducation et d’accès à l’éducation !!!

      je rappelle que le mot Kamikaze vient du japonais, leur gestion de l’incident a été catastrophique et l’océan a été pollué pour toute la planète !!! Des poissons radioactifs se sont retrouvés sur les cotes américaines et dans des super marchés suisses !!! Le japon est l’un des rares pays au monde à exterminer les baleines, Haiti aurait fait cela on les aurait déjà traité de sauvage. Le pire aux Japon ils ont payé des SDF (qui ont accepté, misère oblige) pour bosser dans les endroits radioactifs, c’est inhumain ! Alors SVP arrêtez ne me donnez pas le Japon en exemple.

      - Secundo, il parle d’un hôpital au Togo brûlé dans une ville, toujours par les "irrationnels", or j’ai des amis togolais qui n’ croient pas du tout ...
      Apparemment il y a très d’hôpitaux publique dans les villes, car l’infrastructure qui a été brûlée en ville c’est le grand marché de Lomé, dans la même période le marché de Kara et des opposants politiques à la dictature du pays ont été mis en prison pour en être les responsables :) quoi de nouveau ? C’est la même technique partout dans le monde.

      - Concernant katrina, je rappelle que l’AFP qu’on connait maintenant déjà assez bien a publié deux articles, sur lesquels, on voit des noirs américains et des non noirs s’approvisionner dans les marchés, sur une photo, la description stipule que c’est volé sur l’autre que c’est pris, je vous laisse deviner qui vole et qui prend, l’article a été supprimé sur l’AFP mais les captures sont encore sur divers blogs, lol.

      Voilà, il faut arrêter d’imiter zemmour et tomber dans la facilité, les racailles c’est partout, dans les cités comme dans le gouvernement. Il faut être beaucoup plus sérieux et faire attention quand on parle des populations lointaines qu’il est difficile de comprendre avec la mentalité occidentale.

      Sinon globalement beau travail Piero.


  • #888912
    le 09/07/2014 par big boss ground zeroes
    Entretien avec Piero San Giorgio

    excellent il n’est pas fataliste ni résigné mais juste réaliste .

    - la situations en cinque ans du pays a déjà changé que ce soit les mentalités comme le chômage .

    le lien social était plus important ,les dernières statistique qui disent qu’une personne sur 7 n’a pas de lien social lui donnent raisons .

    ce qu’il ce passe en Grèce avec les citoyens qui font la police,les gens qui immigre vers les campagnes,ect.... c’est déjà une forme d’auto-indépendance a l’encontre du monde bancaire ,une façon de vivre sans eux .

    je crois que c’est possible même si je me demande quand ils voudront utiliser les terres pour produire des fruits et légumes, ne vont t’ils pas leur dire ce terrain est privé et ils nous appartient ?

    - en faite ce qu’il dénonce c’est notre dépendance a l’état et il a raisons nous devons nous libérés de la tutelle de l’état et quelle que soit les domaines .

    - j’aimerais bien l’entendre sur l’hyper dépendance des citoyens du quotidien pour le numérique et la technologie ,ce qui engendre le tout contrôle ?

    - sur les armes il a raisons ils nous ont volontairement désarmés pour pas qu’ont puissent ce révolter du coup nous ne pouvons même pas l’ouvrir .

    " les pires psychopathes aujourd’hui sont dans les banques et aux manettes de l’état je ne leur fait pas confiance " excellent .

    " le moyen -orient a cette malchance d’avoir du pétrole " trop fort .

    - sa positions sur Israël hmm parle plus de survie .....^^

     

    • #889164
      le 10/07/2014 par Frédérick
      Entretien avec Piero San Giorgio

      " les pires psychopathes aujourd’hui sont dans les banques et aux manettes de l’état je ne leur fait pas confiance " excellent .




      Ce sont les pires parce qu’ils ont identifié leur différence face à la population normale -différence qu’ils identifient en eux-mêmes puis chez leurs pairs- et qu’ils s’organisent entre eux dans des buts communs.


    • #889193
      le 10/07/2014 par Anonyme
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Les deux premiers messages du forum sont intéressant et complémentaire.

      Je rajouterai que si une grande partie des citoyens comprenaient que la base

      (nous même) portons le haut de cette pyramide qui est le système financier,

      les banques d’investissement,

      le fait simplement d’aller voter, les maintient aux pouvoir,

      le fait d’acheter des produits alimentaires et

      de santé nourrir les Lobby agro alimentaire et pharmaceutique,

      imaginer que les dirigeants français par exemple

      ne sont plus aux manettes de l’état français le système tournera toujours autant

      pourquoi ?

      parce que ont paie tous les taxes, les impôts sur le revenue, taxe foncière,

      la dette fictive etc... fait que le système tourne de lui même tout seul avec nos dirigeants ou sans .


  • #888940
    le 09/07/2014 par GauthierD
    Entretien avec Piero San Giorgio

    J’aime bien écouter Piero, même s’il a quelque chose à vendre, quand il parle du reste, il a le discours pacifiste que j’aime bien, et qui se rapproche du discours de Bricmont.

    Le monde n’est pas noir et blanc, il a des nuances, et mettre les gens dans des cases c’est passer à côté de leur complexité et leur diversité.

    Tous les juifs ne sont pas sionistes, et tous les sionistes ne sont pas pourris, beaucoup sont manipulés (voir le reportage "Defamation" de Yoav Shamir, qui montre bien à quel point de jeunes israéliens sont endoctrinés et persuadés que le monde est rempli de néo-nazis).

    C’est un discours dissident par son refus de mettre de l’huile sur le feu, c’est peut-être ce qui manque à Soral qui comprend certainement les nuances, mais qui est peut-être un peu trop dans la provocation pour les mettre en avant.

    Pour un instructeur de boxe, il doit pourtant savoir que ce n’est pas en lui rentrant dans le lard que l’adversaire baissera sa garde...

     

    • #888999
      le 09/07/2014 par anonyme
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Il y a sans doute des sionistes manipulés par des élites, mais en attendant, il y a des morts en Palestine, au bout d’un moment, quand on voit la censure intégrale dans les mierdas concernant Israël et les sionistes, encore aujourd’hui sur France Inter ... Comment veut tu qu’on ne pense pas que ces gens la sont pourris alors qu’il y a du sang palestinien qui coule en pleine période de Coupe du Monde en niant des faits ou en donnant des versions qui arrange le système.

      Si Dieudonné et Soral sont dur avec ces gens la, c’est bien pour une raison, on les empêche de parler aux grand public et même s’ils expriment dans un milieu restreint ou via internet, ils sont attaqués à de multiples reprises par des lobbys et associations sionistes, voir même parfois agressés ou menacé de mort ...


    • #889277
      le 10/07/2014 par Soell
      Entretien avec Piero San Giorgio

      bonjour, je ne pense pas que Piero soit un pacifiste qui joue l’apaisement et que contrairement Soral jetterait de l’huile sur le feu. Soral est dans la position de quelqu’un qui contre attaque, tout comme Dieudonné. Ils n’ont aucun intérêt à baisser leur froc ou montrer des signes de faiblesse, ils doivent impressionner leur adversaire et leur montrer qu’ils ne sont pas des proies faciles, c’est une tactique de défense. Les gens doivent se rendre compte que quand Soral s’exprime en public, il s’adresse aussi indirectement à ses adversaires, donc certaines expressions peuvent être exagérés.


  • #889000
    le 09/07/2014 par Romain
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Pour ceux qui lisent les commentaires avant de voir la vidéo :

    vous pouvez y aller, et même directement la partie 2, plutôt inatendue et très intéréssante !
    (souveraineté et armes à feu - je quiffe la Suisse - , Israël, ...)


  • #889016
    le 09/07/2014 par MaxdeCannes
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Si la France "se mange" la crise comme la Grèce, les Suisses vont avoir à refouler des Français à la frontière. La Confédération Helvétique protège-t-elle MM. Soral et Piero San Giorgio ?


  • #889074
    le 09/07/2014 par David
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Y a plein de bon sens surtout dans la deuxième partie que je titrerais :
    "pour que l’effondrement se passe bien"

    Mais bon y a pleins de facteurs qui fait qu’il y aura des :
    * surpris
    * des malades
    * des illuminés de quoi que ce soit
    * des ensauvagés qui manqueront de respect à d’autres
    L’humain est passionnel et c’est à notre époque assez rarement la passion de la justice du respect et tout ça.

    sur le :
    " les pires psychopathes aujourd’hui sont dans les banques et aux manettes de l’état je ne leur fait pas confiance "
    c’est un peu facile, y a des psychopathes ailleurs mais ils ont moins d’impacts, enfin en cas d’effondrement et en individuel le fada que tu auras en face de toi avec un couteau ne sera vraisemblablement pas banquier (de la haut au chaud celui-la) et aura un impact important individuel !

    le bon : c’est à ton niveau qu’est ce que tu peux faire de positif ?
    à mon sens monter un mur en pierre sèche à la campagne
    vaux mieux que profiter du chaos pur violer quelques donzelles ou razzier le footlocker du coin.

     

    • #889450
      le 10/07/2014 par Frédérick
      Entretien avec Piero San Giorgio

      sur le :
      " les pires psychopathes aujourd’hui sont dans les banques et aux manettes de l’état je ne leur fait pas confiance "
      c’est un peu facile, y a des psychopathes ailleurs mais ils ont moins d’impacts, enfin en cas d’effondrement et en individuel le fada que tu auras en face de toi avec un couteau ne sera vraisemblablement pas banquier (de la haut au chaud celui-la) et aura un impact important individuel !




      Oui mais aujourd’hui (pré-effondrement), le pire c’est le psychopathe qui est aux manettes. Comme je l’avais dit plus haut :
      « Ce sont les pires parce qu’ils ont identifié leur différence face à la population normale -différence qu’ils identifient en eux-mêmes puis chez leurs pairs- et qu’ils s’organisent entre eux dans des buts communs. »

      Le psychopathe "intégré" saura graviter les échelons de la société et il se rendra vite compte qu’il n’est pas seul...

      Il est essentiel pour nous d’étudier la sociologie du psychopathe si on veut s’en sortir à long terme et avoir une compréhension de synthèse lorsqu’on observe l’humanité et son histoire.

      Donc, exit les deux mythes modernes hollywoodiens du psychopathe :
      - le reclus "serial killer" qui, du fond de son Nebraska natal, torture ses victimes dans sa cave.
      - le surdoué urbain et sophistiqué qui ne s’embarrasse pas du "sentimentalisme" du commun des mortels.

      Rappelons-nous également que puisque le psychopathe d’en haut sera responsable de l’effondrement général, c’est celui-ci qui libérera l’impunité du psychopathe d’en bas .

      Finalement, et pour aussi cruel que cela puisse paraître, l’impact individuel n’est que peu de chose comparé à l’impact général.


  • #889209
    le 10/07/2014 par dav
    Entretien avec Piero San Giorgio

    passionnat et admirable comme a chaque fois

    la stimulation intellectuelle que procure sa reflexion est tres complementaire de celle de soral

    on va dire que la theorie et la pratique s’entrenourrissent

    pour la suisse si je le revois un jour je le lui dirait

    c’est quand meme special comme pays

    la situation au milieu de la pseudo union europeene est a la fois degueulasse et precaire

    etre suisse sur le long terme me parait moins avantageux que d’etre francais

    meme si finallement a la fin c’est la langue maternelle qui compte

    et que donc pour lui cela revient au meme


  • #889239
    le 10/07/2014 par Godefroi de Javron
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Les voisins, l’entourage, le lien social etc.. sont très limités en France. Je connais très peu de gens capables ou ayant le courage de te venir en aide ou de te "sauver" en cas de désordre ou de "guerre". Et pourtant je connais beaucoup de monde dans mon bled. Dans ce pays c’est chacun pour soi et même pas Dieu pour tous ! Donc, je fais pour le mieux pour vivre et survivre dans ma "BAD" avec ma famille..

    Merci Piero San Giorgio


  • #889282
    le 10/07/2014 par Chiarissimo
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Si Piero san Giorgio passe par là, je lui demanderaient qu’il me recommande des livres (ou des articles, bref de la documentation) sérieux sur la véritable histoire de la fondation d’Israël si possible. Puisque le conflit est encore en cours et déchaîne les passions, il est extrêmement difficile de trouver de la documentation qui n’est pas produite par l’un des deux camps, et qui est faite avec rigueur et nuance. Un peu comme pour la guerre d’Algérie.
    Je l’en remercie d’avance, avec mes plus sincères amitiés.

     

    • #890026
      le 10/07/2014 par Game_Over
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Salut,

      LE livre là dessus est interdit par la licra et consorts : "La controverse de Sion" de Douglas Reed...

      ...mais, en fouillant un peu (ça m’a pris 5s), on peut encore le trouver en accès libre sur internet

      Bonne lecture ;-)


  • #889442
    le 10/07/2014 par Réveillez-vous peuple de France
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Je ne connaissais pas Piero San Gorgio jusqu’à maintenant. Sa longue réflexion sur l’évolution du monde paraît intéressante et l’on peut se l’approprier. Cependant, on ne s’invente pas fermier ou agriculteur du jour pour le lendemain, travailler la terre nécessite de la connaître, de la respecter. Les fruits que l’on récolte mettent des années, cela nécessite de la patience que quasiment personne n’a plus. Nous entrons dans une ère du consommable immédiat, du tout de suite, livré à domicile, si possible. Ce n’est pas gagné de revenir en arrière pour cultiver soi-même son lopin de terre.

     

    • #889892
      le 10/07/2014 par ptitpère
      Entretien avec Piero San Giorgio

      "Ce n’est pas gagné de revenir en arrière pour cultiver soi-même son lopin de terre."

      Les gens n’auront pas le choix. Dans une économie aussi ouverte et peu protégée que celle de la France (donc en concurrence directe avec des pays dans lesquels le salaire avoisine plutôt les 60$ MENSUELS), je ne pense pas que les RSA à 500€ par mois, les logements gratuits, l’énergie quasi gratuite, la sécu à l’oeil etc, dureront encore des années. C’est la fin de ce système là, et si les gens veulent bouffer demain ils ont plutôt intérêt à s’y mettre immédiatement au potager etc, d’autant que la plupart des Français n’ont quasiment pas d’épargne, ni d’or ou autre, susceptible de leur laisser le temps d’apprendre à devenir "paysan" (car oui ça met des années avant d’être au point) si ça se pétait la gueule soudainement.


  • #889476
    le 10/07/2014 par La Colombe lorraine
    Entretien avec Piero San Giorgio

    J’adore ce type.
    Réaliste, cohérent, pédagogue et libre penseur.
    Superbe entretien !


  • #889563
    le 10/07/2014 par Frédérick
    Entretien avec Piero San Giorgio

    C’est tout de même curieux que la question commerciale revienne régulièrement.

    J’espère que Piero San Giorgio rencontre un succès commercial puisque :

    - ça lui a permis d’échapper à "la matrice".
    - ça lui donne donc le temps, les moyens et de nouveaux contacts pour développer ses connaissances et continuer ainsi à "guider" les autres.
    - plus il vend ses produits, plus augmente le nombre de "survivalistes", chose désirable si on en est soi-même un.

    À la limite, on pourrait craindre qu’il ne cherche qu’à éveiller des peurs instinctives pour vendre ses produits... Mais le style de vie qu’il décrit comme étant maintenant sien, son changement de carrière et les propos qu’il tient laissent plutôt penser qu’il est sincère dans sa démarche.

    D’accord aussi avec lui quant à ses propos sur les armes. Personnellement, je préférerais vivre dans une société où la détention et même le port d’armes à feu par les citoyens seraient choses courantes.
    Quand on grandit avec des armes à feu autour de soi, on apprend à les respecter et à avoir une certaine "hygiène" envers leur usage.

    L’auto-défense est un devoir civique et contrairement à la croyance commune (en Europe), il me semble que le port d’arme à feu généralisé ne promeut pas la loi de la jungle mais qu’au contraire il tient la petite criminalité en échec.
    Les honnêtes gens surpassent en nombre les prédateurs et parasites naturels (je ne parle pas de ceux qui ont été éduqué pour l’être) et ces honnêtes gens ont tendance à s’allier pour repousser les dangers potentiels -quand ils en ont les moyens.


  • #889581
    le 10/07/2014 par Yannis
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Tout plein de bon sens et très bien exprimé qui plus est.
    Ça fait du bien.
    Merci E&R.


  • #889773
    le 10/07/2014 par karimbaud
    Entretien avec Piero San Giorgio

    Piero est l’un de ceux qui proposent les solutions les plus réalistes, sérieuses et équilibrées tant il est vrai que ce qui doit nous guider au milieu de toute cette folie collective, doit être avant tout la recherche de l’équilibre...ce qu’il y a de plus ardu à atteindre et à conserver, en toutes choses .


  • #889914
    le 10/07/2014 par azzedine
    Entretien avec Piero San Giorgio

    @piero-San-Giogio

    Je dois vous avouez monsieur, que votre commentaire en partie 2 m’a beaucoup fait rire, vous commencez par dire "Les pires psychopathes et les pires criminels sont dans l’état et dans la banque" puis juste après à propos de votre voyage en Israël, vous lâchez "On m’a traité de "sioniste", je ne sais même pas ce que ça veut dire" , puis vous vous vantez de bien connaître l’histoire d’Israël en vous présentant comme quelqu’un "d’incollable" sur le sujet indiquant, "qu’au départ des terres "ont" été achetés de la fin du 19ème siècle jusqu’en 1937, longue période où les choses se sont passés (selon vous) de façon relativement pacifique".

    Afin de mettre les choses dans l’ordre vous auriez pu commencer par dire "qui sont ont ?" et que le Sionisme est un projet fondé par Theodor Herzl en 1898 dont le projet coloniale était de créer un foyer national juif sur un territoire non encore définit oscillant entre la Palestine et l’Ouganda compte tenu de l’hostilité de certains Juifs pratiquant, néanmoins il y eut effectivement quelques achats de terrains auprès de propriétaires, puis survient la 1ère guerre mondiale avec l’empire Austro hongroie et l’empire Ottoman contre les alliés de la triple entente France Britannique Russie, deux années de conflit plus tard, la situation était un Statut-quo favorable à l’Allemagne, je passe ici les détails et vous invites à lires le témoignage de Benjamin Harrison Freedman qui explique comment une délégation juive sioniste dont il faisait lui même partie, avaient rencontré le gouvernement Britannique pour signer un traité qui deviendra en 1917 la déclaration Balfour.
    Je ne voudrais pas être trop long, mais j’aimerai simplement vous demander comment vous n’arrivez pas à articuler le projet Sioniste qui ne se limite pas à la colonisation d’un pays devenu Israël, mais également à celui visible et palpable d’une domination mondiale, par les politiques et la banque que malgré tout vous avez identifié au début de la vidéo, à moins que vous ne pensiez que le N.O.M. soit un projet de la communauté Inuit.

    Je crois monsieur que votre intervention est celle d’un commerçant extrêmement maladroit, avec il me semble une position assise entre deux chaises ou bien si votre vocation est effectivement de travailler la terre, alors il faudra au préalable travailler sur vous même, car comme disait Montesquieu "J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers".
    Salutations.

     

    • #890079
      le 10/07/2014 par azzedine
      Entretien avec Piero San Giorgio

      ERRATUM : Qui a acheté les terres ?


    • #890385
      le 11/07/2014 par Giustizia
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Très bonne analyse, son passage sur Israël m’a aussi mise mal à l’aise.


    • #890396
      le 11/07/2014 par psg
      Entretien avec Piero San Giorgio

      aujourd’hui. ce que veut dire sionisme aujourd’hui. Israel existe de facto et de jure. donc c’est quoi être sioniste aujourd’hui ? soutenir israel (donc = patriote israelien) ? soutenir un grand israel (donc = impérialiste) ? soutenir l’émigration vers israel des juifs restants ? vouloir la domination des juifs sur le monde entier (donc = suprémaciste) ?si le sionisme historique est clairement défini. je ne sais pas définir ce que ce terme fourre-tout veut dire aujourd’hui. chacun semble en avoir sa définition


    • #891393
      le 11/07/2014 par lskandaar
      Entretien avec Piero San Giorgio

      soutenir israel (donc = patriote israelien) ? soutenir un grand israel (donc = impérialiste) ? soutenir l’émigration vers israel des juifs restants ? vouloir la domination des juifs sur le monde entier (donc = suprémaciste) ?



      Tout ça à la fois, les sionistes veulent tout ça, et pour les mieux informés d’entre eux, Jerusalem capitale du gouvernement mondial, et les juifs au centre du monde. I WANT IT ALL...

      Ne compte pas sur nous pour normaliser l’idéologie sioniste, le sionisme restera cette idéologie coloniale et supremaciste, que ce soit maintenant ou il y a 60 ans, l’actualité est là pour le démontrer hélas...


    • #896844
      le 16/07/2014 par PSG
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Azzedine, donc si pour toi le "sionisme" c’est le "suprémacisme juif" et bien laisse moi te dire que je suis totalement contre le "suprémacisme juif" ou tout autre "surpémacisme", de toutes mes forces et à mort. car nul ne devrait être l’esclave d’un autre.

      après, moi, je ne suis pas sûr que "sionisme" = "suprémacisme juif" pour tout le monde.. donc, j’en reviens à ce que j’ai dit...


    • #897901
      le 17/07/2014 par azzedine
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Bonsoir Piero San Giorgio
      La définition de base du sionisme de 1898, qui était « un mouvement politique favorable à la constitution d’un Etat juif en Palestine », est devenu réalité en 1948 et certains « bien-pensants » disent que le projet étant achevé, le terme est par conséquent devenu caduque. Je crois pour ma part qu’il n’en est rien, compte tenu que l’Etat d’Israël est le seul Etat au monde à n’avoir pas de frontières définies dans sa constitution, et pour cause, car le projet n’est pas achevé.

      Il n’est pas difficile de comprendre que l’Etat tel qu’il existe aujourd’hui n’est pas viable si on tient compte des ambitions immenses dont le pays est dépositaire, avec d’une part les religieux par leur messianisme prophétisé dans un Etat purement Juif, débarrassé de ses Philistins (Palestiniens) avec une Jérusalem une et indivisible au cœur d’un Etat allant du Nil à l’Euphrate (symbolisé par les deux bandes bleues du drapeau) ;
      De l’autre le projet d’une élite oligarchique apatride mondialiste détentrice d’un projet très ambitieux mais en bonne voie, puisque déjà détentrice de la création de richesses ex-nihilo et qui sera parachevé après l’effondrement du système qui n’était qu’une étape avant le Nouvel Ordre Mondial dont nous pouvons d’ores et déjà constater les premiers effets auxquels nous sommes soumis dans tous les aspects de notre vie quotidienne sous prétexte de progrès social, économique, bancaire, alimentaire et même sociétal.
      Suite


    • #897910
      le 17/07/2014 par azzedine
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Suite
      Sachant tout cela, et surtout compte tenu des rapports de l’Etat hébreux avec ses citoyens de seconde zone que sont les Arabes Israéliens et les indigènes que sont les palestiniens des territoires occupés, il est clair qu’il est inconcevable pour moi d’être comme vous israélophile, afin de ne pas cautionner un système d’apartheid, car refuser de prendre position et vouloir être neutre dans une telle situation d’injustice, c’est prendre parti pour l’oppresseur.

      Je ne puis davantage vous approuver lorsque vous dites, vous désintéresser d’un conflit qui concerne essentiellement Israéliens et Palestiniens, comme s’il s’agissait d’une lutte entre deux entités de forces égales, alors qu’il s’agit d’un peuple sous le joug d’une grande puissance régionale depuis 60 ans.
      La vérité c’est que nous sommes tous des Palestiniens en devenir, déjà perceptible dans cette mondialisation à travers les lois iniques que nous subissons, y compris, comme vous le savez, dans la liberté d’expression.
      Je crois que pas plus la France que votre Suisse natale ne tiendrons longtemps face au libéralisme libertaire d’un N.O.M. qui nous imposera violemment des conditions de vie à laquelle il faudra plus qu’un sac de survie pour y faire face.
      Je dois également vous avouer que la survie dans un monde déshumanisé ne m’intéresse pas, car la vie n’a de sens pour moi que dans le bonheur avec mes frères et sœurs en humanité.


    • #898247
      le 17/07/2014 par azzedine
      Entretien avec Piero San Giorgio

      Suite et fin
      Je terminerai là où vous avez commencé...Vous n’êtes pas sûr que "sionisme" = "suprémacisme juif" pour tout le monde ? Peu importe, je ne suis pas là pour faire de la sémantique, l’essentiel est de savoir ce que cela signifie pour vous, s’agit-il d’une idéologie vertueuse ou destructrice ? De vie ou bien de mort ? Et si vous êtes tenté de me répondre que cela dépend de quel côté on se place, alors rappelez vous que l’intérêt du plus grand nombre l’emporte sur l’intérêt et les privilèges de quelques-uns.


  • #890501
    le 11/07/2014 par savoyadso
    Entretien avec Piero San Giorgio

    @Piero San Giorgio.
    C’est quoi le SURVIVALISME ?,trés grand sujet que vous abordez en tant qu’entrepreneur,c’est en votre honneur de réussir,de rendre florissante votre affaire,de ce coté vous avez ma bénédiction,mon respect et mes plus sincères encouragements,mais si vous me permettez de contribuer modéstement à la promotion de ce concept(avouez que ce n’est pas une sinécure d’intéresser le citoyen lambda),j’ai une petite idée qui à coup sur vous permettra de gagner un précieux temps(surtout que les catastrophes sont imminentes !),cette idée est :
    Le survivalisme c’est quoi ?,trés simple,posez la question à San Giorgio concernant ses voyages en Israel et le maitre passera directement à la pratique,en ramant dure pour vous montrer comment survivre à une telle question.....OUF !,c’est hostile,mais je suis vivant,San Giorgio en chair et en os encore animé d’un souffle de vie !
    Bonne continuation Piero,toute ma reconnaissance pour le boulot.

     

  • Afficher les commentaires suivants