Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Éructez, dénudé, dans Notre-Dame de Paris et vous serez sacré égérie de la laïcité !

Même Manuel Valls (si, si !) s’était ému d’«  une provocation inutile » à l’égard des catholiques de France.

 

Sublime naïade que l’on aurait crue surgie de quelque fabuleux lac arthurien ou d’une septentrionale et enchanteresse mer andersenienne... Inna Shevchenko, autoproclamée « activiste, leader du mouvement des femmes Femen », s’est dite «  très honorée de recevoir [le] Grand Prix international de la Laïcité, reçu ce 14 novembre 2017 ». Sa gracieuse plastique l’aurait plutôt portée à concourir pour la couronne de Miss Monde. Mais il est à craindre, en ces lugubres temps torquémadesques de délation phallo-porcine, que ces concours de beauté soient prochainement condamnés comme d’insupportables exhibitions de foire à couler immédiatement par le fond dans les eaux glacées d’un fantasmagorique Moyen Âge.

La belle a donc été honorée par le très maçonnique Comité Laïcité République présidé par l’ancien grand maître du Grand Orient de France (GODF) Patrick Kessel, dans le grand salon de l’hôtel de ville de la capitale (coutumier de ces raouts progressistes et laïcitaires, puisque le Tout-Paris bobo-politico-médiatique et dhimmi y vient rompre le jeûne du ramadan), en présence de la reine-maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, de l’ancien Premier ministre Manuel Valls et de Jean-Pierre Chevènement.

Il n’est pas certain, toutefois, que la récipiendaire soit très connue de la France périphérique, excepté, peut-être, par la grâce de quelques images furtives d’une somptueuse poitrine dénudée subrepticement dérobées par d’indiscrètes caméras de télévision à l’occasion d’un happening d’icelle et de ses hystériques comparses bariolées de slogans antipapistes, à l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, conchiant copieusement ce sanctuaire sacré de la foi millénaire de nos pères – au point que le même Manuel Valls (si, si !) s’était ému d’« une provocation inutile » à l’égard des catholiques de France.

Au vrai, notre sylphide à la chevelure platine ceinte de fleurs tressées, débarquée des contrées de la lointaine Ukraine, cœur historique de la première Russie, est « arrivée en France en août 2012 avec un visa touristique, elle obtient l’asile le 9 avril 2013 auprès de l’OFPRA alors qu’elle faisait l’objet d’une enquête criminelle par la police de son pays après avoir tronçonné une croix orthodoxe lors d’une manifestation pour protester contre la condamnation des Pussy Riot pour un concert contre Vladimir Poutine dans une cathédrale orthodoxe de Moscou ».

Son féminisme revendiqué est d’un genre très particulier prenant sa source dans un courant d’idées, le « sextrémisme », inspiré, notamment, de La Femme et le socialisme du marxiste allemand August Bebel (1891). Renouant avec la tradition féministe radicale des années 1970, ces poignées de militantes aux seins nus prétendent libérer les femmes de l’oppression d’un patriarcat fondée principalement sur l’habitus foncier des convenances sociales, elles-mêmes adossées à un corpus de valeurs bien souvent directement modelées par la religion.

Fille de son temps, Shevchenko a su rapidement transformer ce combat d’arrière-garde – caractérisé par cet intellectualisme révolutionnaire de la « libération » en cours dans les groupuscules marxistes d’une époque révolue – en avantageuse entreprise de communication, après avoir impitoyablement écarté ses rivales (en l’occurrence, les cofondatrices des Femen, Sacha Chevtchenko et Oksana Shachko ; lire le récent ouvrage d’Olivier Goujon, Femen, histoire d’une trahison, Max Milo, 2017).

Celle que la République française a implicitement acceptée comme effigie de ses timbres-poste dessert la cause des femmes tout en servant la soupe au féminisme institutionnel, inclusif et libéral, c’est-à-dire celui de la GPA-PMA et du transhumanisme. Tels sont les idéaux promus par la franc-maçonnerie, seule église officiellement reconnue par l’État républicain. Contrairement à ce que disait Péguy, cette République ne peut décidément pas être notre royaume de France...

Féminisme et libéralisme, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Arrêtez de relier le marxisme au féminisme, svp ! Le marxisme prône l’égalité politico-économique de l’homme et de la femme, pas autre chose. En URSS, la femme soudait des barres de fer au 40e étage d’un immeuble. Elle ne faisait pas la p...e comme elle le fait quotidiennement dans les pays capitalistes ... La prostitution, la drogue, les dérives civilisationnelle, c’est le capitalisme. Le marxisme est une idéologie de dignité, de travail et de respect de l’humain et de la nature ... Sous Staline, le proxénète et sa prostituée auraient été fusillés sur le champ ! C’est triste de voir autant de pseudo-dissidents décrier le seul rempart contre l’Empire ...

     

    • Le système soviétique était, dans les faits , beaucoup plus pervers que ça . La réalité c’est que les femmes faisaient souvent les travaux pénibles et salissants., mais surtout mal payés .
      J’ai vu des femmes "cantonnier-es", sans vetements de protection , sous la pluie , étaler du goudron à la fourche ,et boucher les nids de poule D’un autre coté , le régime faisait la promotion dans ses revues de propagande destinées à l’occident des femmes qui réussissaient , celles qui grace au régime avaient pu s’élever et étudier : professeurs, médecins, techniciens ...La réalité c’est que la plupart de ces métiers étaient délaissés par les hommes car ils ne "payaient pas ".Un mineur , payé à la tonne gagnait largement plus qu’un médecin féminin, meme s’il crevait à la tache .


  • Anti-Christ satanique ! Pas etonnant que la Ripoublique maçonne se prosterne devant la Inna. Que Dieu ait pitié de leur âme.


  • J’ai l’impression que le GODF a été tellement vidé de sa spiritualité et son humanisme qu’il ne lui reste pour exister que des provocations mesquines contre l’Eglise, comme un vieillard dément et vindicatif.
    Nous sommes loin des grands maçons comme Henri Dunant, Salvador Allende ou Simon Bolivar.


  • Quand on a compris ce qu’est la laïcité (et en cela je remercie Youssef) on n’est guère surprit de voir ce titre revenir à cette dame qui crache sur le christianisme et l’islam.


  • La prostituée de Babylone...


  • Qui blasphème dieu, loue dieu !

    Maître Eckhart


  • Mais que faisait le vieux Chevènement là-bas ? On m’avait fait croire qu’il s’agissait d’un des seuls socialistes plus ou moins "non-escroc", mais apparemment non ; même quand on arrive dans les dernières années d’une vie, on cherche toutes les miettes d’un pouvoir anti-français. Ce mec est à gerber.


  • Comment se fait il que Daech ne s’en soit jamais pris aux femens vu qu’elles ont brûlé le Coran en public, uriné et craché dessus, qu’elles clament "in gay we trust" à tout va et que la sodomie doit devenir obligatoire entre mâles pour tous les mâles (parité oblige), qu’elles ont injuriée et blasphémé Jésus, Mahomet, Marie, etc (mais elles vénèrent Lilith). En gros plus Charlie qu’elles tu meurs... Et pourtant, aucune d’entre elles n’a encore été exécutée, Inna en premier.

     

  • Et dire que ces gens-là se prétendent les héritiers "spirituels" des bâtisseurs des pyramides (je n’ai pas dit Egyptiens). Quelle blague.

     

    • La franc-maçonnerie est parvenue a garder intacte des sagesses anciennes, mais n’a pas su les appliquer. La vrai raison est qu’ils ont utilisé leur connaissances pour exalter leur égo, et non pour servir leur prochain. Or l’égo exalté dégénère en orgueil qui est le père de tous les pêchés et avilit l’Homme.


  • La maçonnerie fête officiellement son 300ème anniversaire cette année. Quoi de mieux pour fêter l’anniversaire de cette secte qui est née et qui s’est construit sur l’anticatholicisme (qui est la nature même de cette confrérie) que d’organiser une cérémonie de récompense en l’honneur de blasphématrices professionnelles.


  • Cette Inna est le parfait produit du féminisme : jeune et ayant (pratiquement) tout son physique pour elle, se voyant des qualités qu’on lui a attribué et pour lesquelles elle ne s’est pas foulée, se croyant disposant d’un pouvoir mais qui ne lui revient que parce qu’on lui a bien donné, narcissique et cherchant à devenir le centre du monde, uniquement parce que son entrejambe.

    On en reparlera (ou pas d’ailleurs) dans une dizaine d’années, quand la nature humaine aura repris ses droits sur son corps, quand plus personne ne voudra d’elle, quand elle ne sera plus qu’un coup de plus dans le palmarès de ceux qui l’ont utilisée et fait en sorte qu’elle beigne dans ses illusions, et qu’elle finira seule dans un appartement minable avec une flopée de chats.

    Le féminisme, en fin de course comme il est aujourd’hui, est un piège où tombent facilement beaucoup de jeunes femmes par bêtise ou par naïveté, qui leur fera perdre les plus belles années de leur vie, où elles ont investi tous leurs atouts pour combattre les hommes, ces mêmes hommes qu’elles chercheront désespérément passées un certain âge et après lequel, ne leur restera que l’amertume et le désir d’attirer les plus jeunes afin qu’elles empruntent le même chemin. Celles qui s’en sortent à temps auront compris ce manège et passent souvent dans le camp opposé pour faire un travail de prévention.

    Sinon
    « ... intellectualisme révolutionnaire »
    Se balader aux trois quarts nu s’appelle de l’exhibitionnisme.

    « après avoir impitoyablement écarté... »
    J’avais, pendant un instant, peur de lire la suite.


  • Avec la cheftaine femen, il y avait aussi le grand ami d’ER, Gilles Clavreul qui a reçu cette belle récompense des mains de ses potes. Certainement que ça va lui donner du coeur à l’ouvrage.


  • Quand t’es au pied du mur d’une cathédrale, tu te dis : comment ils ont fait ça ?
    Le Moyen Âge...

    Aujourd’hui, tu coupes le courant, y’a plus personne...


  • Elle a reçu le prix international de la laïcité, et le prix national est allé à ... Gilles Clavreul ! On a tout bon ou pas la ?


Commentaires suivants