Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard : la cause des causes

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

110 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #138423
    le 19/04/2012 par franck
    Etienne Chouard - La cause des causes

    il est trop fort lui je ne me lasse jamais d’ecouter ses reflexions , ce mec devrait passer sur tf1 les gens apprendraient ce qu’est la vrai democratie !!

     

    • #138443
      le 19/04/2012 par Insoumis37
      Etienne Chouard - La cause des causes

      sur tf1 ?? lol sérieux ? les gens qui disent la vérité sont tricards à la télé depuis lurette .. surtout sur tf1 boite à con.


    • #138484

      Comme le disais si bien Dieudonné : Si la réalité intéressait les gens, ils éteindraient leur télé et regarderaient par le fenêtre.


  • #138426
    le 19/04/2012 par stancougar
    Etienne Chouard - La cause des causes

    il faudrait deja sortir de l europe qui nous impose la constitution européenne , pour etre libre de réecrire une constitution française.

     

    • #138466
      le 19/04/2012 par GeronimoLaden
      Etienne Chouard - La cause des causes

      Il a dit un truc qui a été cité par le prophète Mohamade : ne donnez jamais le commandement à celui qui le demande !


  • #138430
    le 19/04/2012 par guismo
    Etienne Chouard - La cause des causes

    impossible pour moi d acceder au site le message.org Ah Melenchon veut nous raser l herbe sous le pied


  • #138433
    le 19/04/2012 par jsilv
    Etienne Chouard - La cause des causes

    super conférence. j’aurai applaudis aussi à la fin.
    _j’adore vraiment Etienne Chouard. Il est très simple, instruit, beaucoup d’humour, et j’adhère vraiment à ses idées.
    C’est vrai que c’est fatiguant d’entendre perpétuellement, quand tu parles du tirage au sort dans la démocratie grecque, les gens même très proches te parler tout de suite des esclaves et des femmes, comme si on était dans le meilleur système du monde...
    même si c’était vrai à l’époque, on pourrait appliquer le tirage au sort à la société d’aujourd’hui en incluant tout le monde, l’esclave étant de toute façon devenu l’homme moderne soumis au capital.
    et les pauvres étaient au pouvoir (ça c’est lui qui le dit, je veux bien approuver si on me donne des sources pour m’informer ? je sais qu’il avait cité des bouquins dans une conférence précédente, mais je ne me rappelle plus ... mea culpa)
    Cet argument récurrent, de ceux qui ne veulent pas réfléchir deux minutes et remettre les concepts en question, me fait penser à celui de mon grand-père quand je lui dis que le patriotisme est, selon moi, un sentiment positif voire une force pour un peuple face aux mondialistes : "tu sais au nom de quoi ils sont morts le soldats dans les tranchées ? au nom du patriotisme !"
    soupir...
    en tout cas, bravo Etienne Chouard !
    _

     

    • #138600
      le 20/04/2012 par Caroline
      Etienne Chouard - La cause des causes

      "tu sais au nom de quoi ils sont morts le soldats dans les tranchées ? au nom du patriotisme !"

      Et alors ? Que trouve votre grand-père a y redire ?

      Qui a-t-il de plus noble que de mourir pour sa Terre, pour ses Anciens, pour son Peuple, pour son Drapeau, pour son Génie (à la Patrie) ?

      C’est toujours dramatique, certes, mais RIEN n’est plus noble.

      Avec des réflexions comme celle de votre grand-père (que je respecte au demeurant) on reste couché toute sa vie et on finit esclave !

      Du Québec...


    • #138661
      le 20/04/2012 par mouloud
      Etienne Chouard - La cause des causes

      le patriotisme est la solidarité du peule avec lui même : c’est beau.
      Ecoutant henri Guillemin cité par M.Chouard (dans un entretien précédent), je pense que les soldats français n’ont pas combattu pour leur patrie mais pour l’oligarchie.
      Ainsi, vos deux points de vue peuvent se concilier : le patriotisme est positif mais la guerre sert uniquement les intérêts des puissants.


    • #139107
      le 20/04/2012 par Montréalais
      Etienne Chouard - La cause des causes

      @caroline

      Il y a beaucoup de québécois sur le se site on dirais.


  • #138445
    le 19/04/2012 par Motid
    Etienne Chouard - La cause des causes

    Respect à toi, Etienne. Continue à partager tes idées, tes pensées !


  • #138474
    le 19/04/2012 par seber
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Un mec très touchant et très intéressant. Un "Soral-bis", à défaut d’une expression mieux inspirée.


  • #138476

    seule façon d’instaurer le tirage au sort, se présenter en 2017 monsieur chouard !

     

    • #138535
      le 20/04/2012 par picadello
      Etienne Chouard : la cause des causes

      moi, j’imaginerai Monsieur Chouard, président d’honneur à vie avec un autre président tiré au sort bien sûr dans des conditions évidemment très définis par la Constitution au mains des citoyens.
      C’est sûr que dans ce cas, on risque de s’ennuyer ferme aux diners du Siècle !


  • #138487

    S’il y en a un parmi les membres de l’élite intellectuelle, qui a raison, c’est Etienne Chouard. Je suis même près à donner ma voix directement, s’il devient Président de la France. Oh, pardon, je n’ai pas très bien compris là ! Il nous parlait justement de tirage au sort !
    Donc, voilà mes amis virtuels d’Égalité et Réconciliations, votre mission est la suivante : vous envoyez chacun pour soi cette vidéo de la conférence d’Etienne Chouarde à tous vos contacts de courriel !!!
    Vous envoyez à chaque contacte de votre boite mail, avec un petit mot de politesse, pour inciter à regarder la conférence d’Etienne Chouard « La cause des causes ». Il faut faire un max de PROPAGANDA pendant toutes les élections. Surtout ceux parmi nous, abstentionniste, faut maintenant changer le système !


  • #138493

    Cet homme de bonne foi, bâti tout son discours sur des références "républicaines", 1789 etc... sur la vrai notion de "démocratie" etc...

    Comme disait Evola, on propose comme solution aux problèmes actuels, des modèles ou des "idées" du passé qui ne sont que des phases antérieures du même processus qu’on veut combattre, et qui les ont tout naturellement amenés.

    Beaucoup de "dissidents" actuels oublient de voir les liens et la continuité de tout ça, pourtant quand on l’étudie sous le bon angle, c’est implacable...

     

    • #138532
      le 20/04/2012 par Guillaume
      Etienne Chouard : la cause des causes

      À partir du moment où cette "idée" du passé n’a pas été appliquée/mise en œuvre et que c’est sa mise-à-jour qui est proposée, cette remarque tient-elle toujours ?

      Pour ne rien te cacher, cette attitude "Ha, vous vous trompez, moi, je sais..." sans développer m’agace.

      Pourrais-tu développer s’il te plaît ?


    • #138555
      le 20/04/2012 par raphael.moureau@hotmail.fr
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Sublime citation d’Evola. Valable également pour les nostalgiques de la monarchie dégénérée.


    • #138628

      En effet, Chouard semble penser que la démocratie est le seul système valable, et que toute la dégénérescence de notre société vient du fait que la population n’a pas réellement de pouvoir. Comme si la population désirait vraiment en finir avec toutes les conneries de notre société, mais qu’on l’empêchait de le faire. Chouard a mis le doigt plutôt sur une conséquence d’une conséquence, et non sur la cause des causes. La démocratie est un symptôme d’une société dégénérée, qui prendra presque toujours les mauvaises décisions même si la volonté du peuple n’est pas bridée. La population ne dispose pas d’un libre-arbitre indépendant de son environnement et de son époque. Elle pense et agit en fonction de multiples facteurs sociologiques, qui sont ou seraient le vrai moteur d’une société réellement démocratique. Il ne faut pas oublier que pour la grande majorité des gens, notre civilisation occidentale moderne est la meilleure de tous les temps (alors qu’elle serait considérée comme invivable par n’importe quelle civilisation passée). Ils n’auraient donc aucune raison de la changer, mais seulement de l’optimiser en fonction de leurs goûts. En donnant le pouvoir au peuple aujourd’hui, on aurait pas grand-chose sinon le mariage gay, la suppression du "mademoiselle", plus de pouvoir d’achat, ce genre de choses. D’ailleurs je pense que pour Chouard, si on résolvait les problèmes économiques et écologiques, c’est-à-dire les deux choses qui nous empêchent de profiter pleinement de notre société moderne, le principal serait fait.


    • #138667
      le 20/04/2012 par PhilS
      Etienne Chouard : la cause des causes

      @fred

      Tu ne tiens pas compte de l’influence des médias sur le peuple, et ça change tout, un peuple bien informé bien éveillé par des médias au service du peuple et nom des oligarchies dominatrices, ça fabrique un peuple conscient et raisonnable.


    • #138735

      PhilS : Le problème c’est que l’objectif d’un média, c’est de faire du chiffre d’affaires et de faire vivre ses actionnaires et ses employés. C’est d’ailleurs l’objectif de toutes les entreprises, et non pas de rendre service à l’humanité, ni de rendre les gens heureux, ou instruits, ou que sais-je. Avoir une vraie démocratie ne change rien à cela. Le Monde essaiera toujours de piquer des parts de marché à Libération, afin de ne pas couler. Quant à Internet, sans toutes les sociétés commerciales qui essaient de faire du fric avec, le grand-public n’en aurait rien à faire et des sites comme E&R n’existeraient pas. Notre système tout entier est basé sur l’accumulation d’argent. Si on gêne ce mécanisme d’accumulation d’argent, alors le système devient un système en crise, par définition d’un système en crise (système en crise = système dont les mécanismes sont bloqués). C’est pourquoi, entre autres raisons, on peut être assuré qu’une vraie démocratie ne sert à rien. Car toute bonne décision est de nature à mettre le système en crise, ce que personne ne veut. Quand un journal aura le choix entre diffuser des "news people" et de la publicité, et faire ainsi du profit, ou bien instruire la population sans la lobotomiser, alors le choix sera vite vu, car lorsque le choix c’est la survie ou la mort, on choisit toujours la première possibilité, coûte que coûte (ou plutôt, rapporte que rapporte).


    • #138841
      le 20/04/2012 par André
      Etienne Chouard : la cause des causes

      @PhilS
      Peut-être aussi que les grandes questions de société n’intéressent pas le peuple.
      Les émissions TV débiles, par contre...


    • #138865
      le 20/04/2012 par PhilS
      Etienne Chouard : la cause des causes

      sortez de vos paradigmes éculés, lorsque le peuple aura le réel pouvoir TOUT va changer, le sens même de notre vie changera...


    • #139022

      PhilS : Tout changera. Donc nous sortirons du capitalisme, de la modernité, de la société de consommation, on reviendra sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, ce genre de chose ? Si non, alors c’est quoi qui changera ?


    • #139099
      le 20/04/2012 par Thibautlor
      Etienne Chouard : la cause des causes

      @ Fred : Je suis d’accord avec toi sur le principal, et en particulier sur les contraintes économiques et écologiques.
      La plupart des "opposants" le sont parcequ’ils ont compris l’insoutenabilité technique du système.
      Finalement, nous sommes déjà dans le meilleur des mondes et il est égoiste de vouloir mettre la majorité sur "notre chemin" parce qu’elle est déjà "heureuse" et que c’est irréaliste que de prétendre que nous incarnons la vérité.
      Je ne dis pas qu’il faut alimenter le système, au contraire, simplement faire de la prise de conscience sans acharnement, et de l’action quand le moment se présente. Nous n’avons le droit de prendre les autres en otage de notre mode de pensée. Ceci implique de parfois(souvent) se faire cracher à la gueule.


    • #139182
      le 20/04/2012 par Guillaume
      Etienne Chouard : la cause des causes

      @Fred : Donc le peuple serait "con" par essence ?

      Si ce n’est la démocratie "directe" proposée par Étienne Chouard, que proposez-vous ou du moins, quelles pistes proposez-vous ?


    • #139647

      Guillaume : Non, le peuple n’est pas con par essence, mais sa conscience, ses pensées et ses actes sont déterminés par autre chose que par un libre-arbitre pur, ce qui fait que la démocratie ne peut être qu’une illusion. Pour répondre à votre question, vous pouvez lire cet article qui résume bien ce que je pense : http://palim-psao.over-blog.fr/arti...


  • #138498
    le 20/04/2012 par George Abitbol
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Vidéo extra ! je m’explique : elle est courte, va à l’essentiel et le discours est simple. Il n’en faut pas plus, c’est vraiment le meilleur moyen à l’heure actuelle pour faire passer un message sans avoir, de base, un certain auditoire et/ou un accès à un media de grande/moyenne écoute.

    En toute honneteté, je n’ai jamais regardé une video de E. Chouard en entier avant celle-ci, et après avoir reflechi dans mon coin sur l’idée d’un tirage au sort, il m’est venu la conclusion que beaucoup se sont fait je pense : ca résoudra rien, c’est une question de chance parce qu’on peut tomber sur un mauvais comme sur un bon.

    Après avoir vu cette vidéo, je me fait deux nouvelle conclusion(ou suite de reflexion plutot), une qui va dans son sens, et une pas :

    1 : Si on a une chance de tomber sur un bon ou sur un mauvais, on a déjà plus de chance de tomber sur un bon que maintenant ... on est tous d’accord je crois ?

    2 : Quand il nous parle d’Athènes, c’était y’a combien de temps ? Je suis pas un historien, je ne sais pas comment était la vie à l’époque, mais il n’est pas dur d’imaginer en voyant notre société actuelle qu’il y avait BEAUCOUP plus de personnes "responsables" à l’époque que maintenant. Donc les chances de tomber sur quelqu’un de "bon" étaient beaucoup plus élevées.

    Il parle de pauvre et de riche, on est d’accord que, même si maintenant les pourcentage ont sûrement changés, il y a moins de pourcentage de pauvre maintenant qu’à l’époque du tirage au sort à Athènes. Mais ce n’est pas, ou "plus" le problème.

    Aujourd’hui, la grande majorité est irresponsable, je crois qu’on peut le dire comme ca. L’éducation(étatique et parentale) n’est plus ce qu’elle était, pour le parental je suis sur que c’est pire(évident), l’état je ne l’affirme pas, mais j’imagine.

    En écrivant mon commentaire(je bloque sur la suite depuis 5 minutes) je me rend compte que mon argumentation arrive vite à ses limites(la fatigue + la soirée ... :)), mais je dois reconnaitre qu’un arguments pour défendre E. Chouard par rapport à mon 2ème points est son explication du fait que celui qui est tiré au sort dépend du peuple et que ses pouvoir son limité. Donc il faut que j’aille lire ce site "lemessage" demain pour en savoir plus.

    Je rajouterai juste, avant d’aller me coucher, qu’un contre argument au dernier que j’ai cité, est qu’aujourd’hui, j’ai de la peine à croire qu’on puisse faire confiance a la majorité pour avoir du bon sens pour faire contrepoids ... vous voyez ?
    Bonne nuit E&R :)

     

    • #138537
      le 20/04/2012 par Guillaume
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Si tu ne trouves pas tout ce qu’il te faut sur le site le-message.org, n’hésite pas à faire un tour sur le site d’Etienne Chouard http://etienne.chouard.free.fr/Euro....

      P.S. : Je me permets cette pique ;

      tu prétends qu’on ne peut faire confiance à la majorité pour faire preuve de bon sens, or le bon sens demande de s’informer correctement avant d’émettre des objections. Cependant, tu émets des objections sans avoir consulté de façon conséquente les travaux d’Etienne Chouard.

      Ne ferais-tu pas, à ton insu, partie de cette majorité que tu incrimines ? Je pense que la réponse est oui et que dans ce cas, puisque tu te retrouves tout de même sur ce site, la démocratie par tirage au sort est une bonne idée. ;)


    • #138674
      le 20/04/2012 par francky
      Etienne Chouard : la cause des causes

      relis E Chouard ; il n a jamais dit que n importe qui pouvait de ^resenter pour etre tirer au sort..... Un ^peu comme u jury d assise, n est pas jury qui veur mais qui etre digne de l etre. Et ceci est verifie par les juges e avaocats apres enquete sur la perosnne...


  • #138507
    le 20/04/2012 par MR.lp
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Moi je vous invite tous à aller sur le site de l’excellente radio indépendante ICI ET MAINTENANT pour voir ses passages a l’antenne .


  • #138510
    le 20/04/2012 par philippe
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Bravo à Etienne Chouard !

    Mais pourquoi ne parle t-il pas de la "peur" ? Elle aussi fait partie de la "Cause des causes", celle qui paralyse les individus, celle qui fait parler les imbéciles, celle qui entretient la culpabilité, ou encore celle qui fabrique les mensonges ?

    De plus quiconque de ma génération (39 ans) a fait un peu de latin à l’école, a entendu une fois dans sa vie parler de L’Acropole d’Athènes, a appris un minimum sur l’histoire de la Grèce ? Beaucoup de monde sait qu’elle est considérée comme le berceau de la civilisation occidentale et de la Démocratie, ma prof me le disait déjà il y a + de 20 ans ?!

    Pourquoi donc Mr Chouard est-il obligé de faire des conférences pour expliquer quelque chose qui fait partie du savoir historique courant ? Je tiens à préciser que je n’ai pas fait la Fac d’histoire, ou un truc du genre, mais je trouve l’ignorance des gens en général dramatique.

    Je n’accuse pas Etienne Chouard, je tiens simplement à faire remarquer que le niveau d’instruction en France est parfois très bas. Merci à l’UMPS pour avoir pourrie l’enseignement durant toutes ces années, avec des diplômes au rabais, et on voit bien aujourd’hui le résultat de ce massacre intellectuel.

    J’ai moins de patience qu’Etienne Chouard car y’en a vraiment marre de rabâcher toujours les mêmes choses, de se taper tout le boulot... Que les gens ouvrent des bouquins et arrêtent d’avoir peur !

    Mon soutient à Mr Chouard (pas encore menacé par le Crif ?)


  • #138527

    J’ai relu Alain (Propos sur les pouvoirs) cette semaine. Depuis le début, je me disais qu’il y avait du Alain dans le propos de Chouard. Sa citation le confirme. Et il est très important qu’un auteur comme Alain soit lu, le plus largement possible (à mon sens).

    J’ai tout de même peur que Chouard idéalise un peu trop la démocratie athénienne et le tirage au sort. Je crains l’anachronisme, même léger. J’ai plutôt tendance à affirmer, en Grèce surtout, que les riches ont toujours gouverné en donnant l’illusion de la démocratie au peuple / démos, et en enracinant leur légitimité, et donc, leur pouvoir réel sur la cité, en entretenant cette illusion, qui est au fond consensus.
    Certes l’isonomie est au coeur de la démocratie athénienne. Mais les classes censitaires aussi. Et il n’y a jamais eu, au sens propre du terme, un gouvernement "populaire" à Athènes (sauf peut- être sous Cléon après la mort de Périclès), qui a provoqué la ruine de la cité (expédition de Sicile et destruction de la flotte, d’où la perte de la guerre du Péloponnèse, ce que rappelle Thucydide - qu’il faut lire aussi ^_^) et la condamnation des "parvenus" (voir Aristophane, mais aussi Aristote et en fait, à peut près toute la littérature de l’époque, les sources).
    Grosso modo, c’est un peu le même modèle qui fonctionne à Rome.
    Celui d’une démocratie oligarchique, associant à la fois une isonomie réelle (voir le tirage au sort, qui n’est qu’un des aspects de celle- ci) et le maintien au pouvoir des familles les plus riches et les plus réputées de la cité.
    Ne pas oublier non plus que la crainte fondamentale de la cité demeure la guerre civile (stasis , étudiée par Thucydide, à travers le cas de la colonie corinthienne de Corcyre, dans laquelle il voit l’origine de la guerre du Péloponnèse). Guerre civile qui éclate brièvement à Athènes à la suite de la défaite de 404 (deux coups d’Etat oligarchique, suivis d’un rétablissement de la démocratie, depuis son ancrage du Pirée), et qui est véritablement perçue comme un châtiment divin (Eris, la discorde, un des enfants d’Arès, avec Deimos, la terreur, et Phobos, la peur). Cette peur de la stasis est justement ce qui favorise le développement du culte de la Paix (Eiréné) au IVème siècle.
    Je pense que Chouard sait cela, mais j’aimerais personnellement le sentir plus dans son propos, car j’estime qu’il risque involontairement d’induire le public en erreur.

     

    • #138726

      Je pense en effet que c’est la seule erreur importante d’Etienne Chouard : ne pas considérer que c’est probablement les riches qui ont fini par éteindre la démocratie athénienne. Dire et répéter comme un argument favorable (censé rassurer les gens, ceux qui aspirent toujours à la richesse soit l’immense majorité) que les riches ont très bien vécu durant les 2 siècles de cette démocratie mais sans jamais avoir eu le pouvoir, c’est ignorer que l’argent est une des modalités du pouvoir. J’ai du mal à imaginer qu’ils n’aient pas conservé une influence politique disproportionnée, insidieuse et corruptrice dont j’infère qu’elle aura probablement été une des principales cause de la fin.
      Et ne pas se tromper de cible : il ne faut pas s’attaquer aux personnes riches mais seulement à leur pouvoir : leur richesse.


    • #138739
      le 20/04/2012 par Ahmed ’ALORS
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Poses lui la question directement sur son blog, Je ; il te répondra. Et j’ aimerai bien connaitre sa réponse...
      Cela dis, on peut tout de même être d’ accord, sur le fait que le système que l’ on utilise maintenant n’ est quand même pas terrible .


    • #138844
      le 20/04/2012 par dédé75
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Je n’ai jamais pu comprendre la moindre phrase de ce qu’a écrit Alain, ni savoir où il voulait en venir. Totalement illisible pour moi. Question de fond ou de style ? Les deux peut-être.


    • #138964

      Réponses en vrac.

      C’est la royauté macédonienne qui a détruit la démocratie, pas la richesse, du moins, pas la richesse en elle- même. Il y a sur ces points des références bibliographiques très massives, qui sont liées notamment aux programmes de l’Agrégation d’Histoire (interne et externe) au cours de cette décennies, et qui sont accessibles via la revue Historiens & Géographes.
      En fait, pour ce que j’en sais, ce sont les mutations sociales du IVème siècle, associées au primat de la royauté sur la cité démocratique à partir d’Alexandre le Grand, qui a impliqué de nouvelles formes, de nouveaux usages et un nouveau discours à propos de la richesse. Pour faire simple, dans l’Athènes classique, les écarts de fortune sont énormes entre les membres de l’oligarchie au pouvoir, qui fondent la démocratie réelle tout en la dominant, et les citoyens de base (thètes notamment). Mais ça ne pose pas de réel problème social, dans la mesure où cette richesse est mise au service de tous par le moyen de l’évergétisme (qu’on retrouve à Rome). En gros, elle est admise à partir du moment où elle n’est pas ostentatoire, mise au service de la cité via les liturgies, et sert en définitive la cité elle- même, et non quelques- uns de ses individus. Etre riche implique une charge morale et des responsabilités publiques. Sous peine de quoi vent la condamnation morale et religieuse, car il y a alors déséquilibre dans la cité, sentiment d’injustice, qui est, selon Aristote, la cause première de la stasis. Il faut donc encadrer la richesse et la mettre au service de tous, sans la condamner en elle- même (ce qui serait impossible, les Grecs ayant une vision parfaitement inégalitaire du monde).

      Je vais regrouper mes centaines de fiches de lecture et tenter de construire une critique plus construite pour la partager avec Chouard, que j’apprécie, et avec qui j’aimerais bien correspondre au fond. Il devrait aussi se pencher sur la République romaine, notamment la période passionnante des guerres civiles, qui ressemblent par certains aspects à notre actualité (notamment le jeu politique...).

      Sinon, pour Alain, il est assez clair à lire je trouve. Les Propos sur les pouvoirs sont un ensemble d’articles regroupés par thèmes. Une succession de textes courts, qu’on peut lire d’une manière discontinue, en picorant dedans au gré des envies et des besoins.


    • #139185
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Etienne Chouard : la cause des causes

      @Jé :

      Je serais ravi de pouvoir lire ta critique compilée et partagée sur le blog/forum d’Etienne Chouard !

      Sincèrement.


  • #138579
    le 20/04/2012 par fadge
    Etienne Chouard : la cause des causes

    QUESTION CRUCIALE :

    Est ce que Dieu est Anti-Démocratique ?

    Sinon pourquoi aurait-il pas tiré au sort un peuple, au lieu de l’élire.
    A moins qu’il l’ai tiré au sort, et qu’on nous ai enfumé par la suite...

     

    • #138734
      le 20/04/2012 par Prix Du Consentement
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Abraham était l’homme le plus droit, c’est tout. Si cette homme s’était appelé Yoo-Jin Kho, le peuple choisi aurait été le peuple coréen.


    • #138759
      le 20/04/2012 par quamvis
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Dans la Bible, Dieu n’a pas élu un peuple pour qu’il prenne le pouvoir, et chaque fois que son peuple a voulu prendre le pouvoir il a été puni par la déportation . Voir aussi la figure du serviteur souffrant dans Isaïe.
      De plus songez à la figure d’Adam qui ne représente pas un peuple particulier mais le prototype de toute l’humanité.
      D’ailleurs quand Adam a voulu prendre le pouvoir en mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et et du mal il fut chassé du Paradis : première déportation.
      Chouard retrouve la question lancinante des Anciens : comment être vertueux, et est ce que cela s’apprend ?
      Par contre il idéalise un peu la réalité athénienne sur les "pauvres " et "les riches" sinon il touche à l’essentiel . Mais c’est un autre débat.


  • #138718
    le 20/04/2012 par Stephane
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Ce type est un génie !


  • #138720

    Vous vous enfoncez dans la boboïtude, il me semble. On a eu le droit aux graines à germer, et maintenant, c’est la politique façon bisounours.
    Comme si un bout de papelard allait changer quoi que ce soit. M’enfin !
    .
    La politique, c’est la guerre. Ca se résume à : " tu fais ça, sinon, je te casse les genoux ou je te colle un famine sur la tronche et je raille les tiens de la carte".
    .
    L’arbre des causes de Monsieur Chouard est un exercice très répandu chez une nouvelle race d’Homme : ceux qui oeuvrent en "gestion de la qualité, sécurité, environnement". C’est un de leurs outils "d’amélioration". Autant dire qu’ils sont légion.
    .
    Malheureusement, l’arbre des causes de E.Chouard est erronné.
    .
    Il doit developper avant tout sa définition de la puissance en tant qu’ensemble des caractéristiques et des moyens qui confèrent à un homme ou un groupe d’hommes l’aptitude à imposer sa volonté sur son environnement. ( environnement au sens large, nous y compris !!! ). Sans cela, tu moulines dans la semoule Etienne. Faut décrocher un peu du hasard et se lancer dans la complexité afin de la mettre à plat.
    .
    Y a un certain nb de thèses sur le concept de puissance. Reste plus qu’à en extraire le bon et le mauvais. ( N.B. Ne surtout pas s’arrêter aux travaux de R.Aron ...)

     

    • #138955
      le 20/04/2012 par Roma2
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Cher "V", vous avez cette faculté rare de raconter en permanence strictement n’importe quoi. Vous êtes un peu mon BHL sur le site d’E&R, à chaque fois que vous prenez position, on peut être quasi certain qu’il s’agit de la mauvaise...
      Inutile de vous dire que je suis devenu un fervent partisan du tirage au sort depuis qu’Etienne Chouard a fait resurgir du passé cette pratique athénienne.


  • #138725
    le 20/04/2012 par daniel
    Etienne Chouard : la cause des causes

    Etienne est un brave et honnête homme, pourtant je pense que son discours est trop basé sur la philosophie et la connaissance de soi.
    La vraie révolution est intérieure. Comme disait Socrate : une vie non examinée ne vaut pas la peine d’être vécue.
    La plupart d’entre nous vivons notre vie en parfait automate, réactif à l’environnement. La société à intérêts à rendre l’individu psychophrène en le noyant dans des informations contradictoires pour le faire justement réagir. Chaque fois que nous réagissons, nous donnons notre pouvoir à l’autre.
    La société est faîtes pour ne pas fonctionner , à la base , car elle est constituée de gens qui ont renoncé à la connaissance de soi.
    Jamais la politique ne sera représenté par des sages. Un politicien par du principe que l’homme est incapable de gérer sa vie lui-même.Le vrai bonheur est intérieur. Lorsque l’homme renoncera à le rechercher ailleurs, les injustices n’existeront plus.
    L’argent était un échange énergétique permettant le partage des efforts fournis par deux parties, à l’heure actuelle cette notion est devenue dérisoire car il y a de moins en moins de travail et d’efforts fournis.
    On programme encore les gens à travailler pour mieux les asservir et contrôler, bien que l’immense majorité des gens qui ont encore la chance de travailler, déteste son travail. Si l’homme était vraiment foncièrement heureux, le chomâge exploserait car l’individu refuserait d’accomplir un job aliénant sa conscience. Pour moi le chômage est une bénédiction pour le genre humain, il suffit simplement d’une mutation de la conscience du peuple qui recherche encore un papa à travers la politique.


  • #138730
    le 20/04/2012 par Prix Du Consentement
    Etienne Chouard : la cause des causes

    C’est absurde. Ce mec-là manque d’épaisseur.

     

    • #138805
      le 20/04/2012 par PhilS
      Etienne Chouard : la cause des causes

      ton commentaire lui en manque beaucoup d’épaisseur, ça c’est certain, tu peux argumenter ?


    • #138835
      le 20/04/2012 par Chrys
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Votre commentaire aussi...
      Quels sont vos contre-arguments ? Disposez-vous d’une solution de rechange et en quoi soutenez-vous qu’elle soit meilleure ? Critiquer est la défense de l’idiot dit utile, proposer une solution celle du sage.


    • #139146
      le 20/04/2012 par Prix Du Consentement
      Etienne Chouard : la cause des causes

      http://www.egaliteetreconciliation....

      Le peuple est quand même très con. La Boétie...

      Bref, Chouard me fait penser à un petit étudiant de philo qui pour la première fois découvre un livre de Robert Manin. Faut savoir choisir ses armes, les siennes sont fades.


    • #139190
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Quelles sont les tiennes ?


    • #139432
      le 21/04/2012 par Prix Du Consentement
      Etienne Chouard : la cause des causes

      Soral, Michéa, Bégout, Orwell, Schmitt. Bref, les bons. Jpensais m’être bien expliqué avec le lien, dommage.


  • #138752
    le 20/04/2012 par Étienne Chouard
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos gentils messages, vraiment.

    Juste un mot pour vous signaler que l’intégralité (25 min. au lieu de 18) de cette intervention est là (en audio) :

    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

    Dans le même ordre d’idées (résumer le plus possible, pour essayer d’être "à l’os"), je vous signale aussi le résumé de la conférence de Bruxelles (15 minutes), deux jours après TED à Paris :

    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

    Bien à vous.

    Étienne.

     

    • #138803
      le 20/04/2012 par glorflindel
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Bonjour,
      Merci d’intervenir directement sur ce forum, c’est vraiment très noble comme attitude.
      Néanmoins, je vais vous formuler une critique qui semblera radicale mais vous précisez sans arrêt que ce sont les critiques qui vous ont fait devenir aussi pointu ...
      Ma critique est la suivante : Vous raisonnez à partir de deux pré-supposés très dangereux à mon sens :

      1) Le premier est l’athéisme. Sans référence à la transcendance et à un commandement divin, vous vous situez sur le même plan que vos adversaires. Ils boivent du petit lait en vous écoutant car une morale sans le courronement de la Transcendance est vouée à disparaître dans les affres du relativisme.
      2) Sur le projet de constituante, vous raisonnez comme si tout le monde avait vos capacités réflexives, ce qui n’est pas le cas. Je suis ambulancier et je suis au contact de l’ensemble des couches sociales, je peux vous affirmer que l’immense majorité ne demande pas à participer au pouvoir et je suis intimement persuadé que l’effet "d’entrainement" sur lequel vous comptez s’essouflera très vite passé l’élaboration d’une constitution.
      Le système des castes hindoues a duré des millénaires, la féodalité environ 800 ans et ce ne sont que l’affaiblissement de la présence de Dieu dans le coeur des élites qui a précipité la ruine de ces civilisations.

      Je vous remercie quand même beaucoup pour votre travail très intéressant et en profite pour vous donner 2 conseils de lecture :

      1)La crise du monde moderne de René Guénon
      2)Logique et Transcandence de Frithjof Schuon

      Je vous souhaite une bonne continuation.
      Bonne journée


    • #138883

      Bonjour, Mr Chouard.

      J’ai une question (je ne sais si vous y avez deja répondu quelque part, si c’est le cas merci de m’en donner un lien) :

      * Quel étais le régime athéniens avant cette démocratie "par tirage au sort", et comment et pourquoi en sont-ils venu la, et comment et pourquoi en sont-ils sortis ?

      En fait, ce qui me "turlupine", c’est comment une oligarchie (car c’est toujours le cas) c’est fait déposseder de son pouvoir, et comment l’a t-elle repris.
      Choses qui sont importantes à connaitre dans le but de ne pas reproduire les mêmes erreurs si on s’engage dans cette voie.

      Merci, bravo et bonne continuation


    • #138931

      je voudrai dire que je trouve vos interventions tres interessantes et honnetes
      je pense aussi depuis un certain temps que les mots n’ont plus leur sens et en parlant de la cause des causes je pense que le mensonge est la premiere cause
      combien de societes dans le monde ont ete bati sur l’idée diabolique que l’homme est capable de s’auto gener avec ses propres lois !
      la foi prend tout son sens aujourd’hui...le seigneur est seul roi seul gouvernant
      le createur dit soyez humbles envers votre seigneur et il vous elevera ... les rationalistes diront que ce n’est pas un argument valable que de parler de foi en un seigneur puissant qui pourait aneantir notre monde en un instant ...pourtant la citation que vous avez donne en est le parfait exemple les gens bons ne cherchent pas le pouvoir !! parce qu’ils sont faibles est vulnerables et surtout impuissant face a certains phenomenes ! un inconscient ne se pose pas ce genre de questions
      la verite est que notre monde est dirigé( du moins en surface) par des impuissants qui vont droit dans le mur et tout ceux qui veulent les suivre dans leurs folie mais seul le seigneur tir les ficelles
      monsieur vos interventions pousseront peut etre des personnes inconscientes a reflechir et peut etre meme que vous aiderez des personnes a arreter de croire tout les mensonges qu’on leur racontent mais tout ca ne reglera en rien le probleme car nos societes malades dont on fait partie sont vouées a disparetres ne restera que chacun de nous avec ses bonnes et mauvaises actions et le juge supreme a qui rien n’echappe
      je sais beaucoup diront c’est des betises des contes de la mythologie que sais je ...mais comme vous avez parle du conflit d’interet l’homme ne peut etre juste envers ses semblables car qu’on on porte un jugement sur notre prochain souvant le comparatif c’est nous meme notre moral ou notre loi ...
      et c’est pour moi en toute logique que je dis qu’il y a un etre superieur qui nous a cree et qui sait ce que chacun de nous a fait de bon ou de mauvais a pres tout c’est lui qui nous a fait a partir de rien cette qualite est divine l’homme ne cree rien a partir de rien
      quand on veut dominer les autres il ne faut jamais oublier qu’il y a tjrs plus fort que soi donc toute cette racaille degenerée au pseudo pouvoir limite auront a rendre des comptes face au grand juge


    • #138982
      le 20/04/2012 par michelx
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Je suis très heureux de découvrir que vous "trainez" parmi nous, Mr Chouard... Et encore plus que vous preniez la peine de nous écrire.
      J’apprécie le fait que vous vouliez résumer le plus possible, mais j’aimerai encore plus une longue conférence de plusieurs heures, pour sommer l’ensemble de vos idées en une fois. Ce sera celle-là que je montrerai a toutes mes connaissances, pour les convaincre de la solidité de ce que vous dites.

      Pour la question qui a suivi, Athènes fut une sorte d’oligarchie avant la démocratie. Des "rois" nommaient des dirigeants effectifs. La noblesse a fini par étrangler le peuple, et Solon débuta la reforme.
      Et ce qui causa la chute de la démocratie, la vraie, comme Etienne l’a bien dit dans une précédente conférence, ce fut tout simplement l’Empire. (romain)


    • #140181
      le 22/04/2012 par mouloud
      Étienne Chouard : la cause des causes

      A glorfindel



      1) Le premier est l’athéisme. Sans référence à la transcendance et à un commandement divin, vous vous situez sur le même plan que vos adversaires. Ils boivent du petit lait en vous écoutant car une morale sans le courronement de la Transcendance est vouée à disparaître dans les affres du relativisme.



      Je fais la différence entre spiritualité (exercice de l’esprit sur lui même et ce qui l’entoure visant à ne pas réduire le monde au matériel et a l’a priori), transcendance (ce qui vient de l’extérieur et qui nous traverse) et divin/religion.
      Le spirituel et la transcendance peuvent exister sans révélation, prophète, textes sacrés, rites. Sprituel et transcendance ne sont pas l’exclusivité des religions.

      autres remarques :
      - tu parles de la transcendance comme si elle était unique. Si tu penses qu’il existe une unique transcendance, prouve son unicité.
      - Si ma définition de transcendance est exacte, il y a autant de transcendances que d’extérieurs (monde réel ou imaginaire).
      - Si la transcendance désigne une référence absolu pour toi (invariant selon le temps, l’espace et tout autre paramètre), moi j’appele cela l’absolu.
      - Je préfère parler de cosmos. je ne connais pas bien le véritable sens donc voilà ma définition : ensemble des interactions de chaque chose avec chaque chose, ensemble chaotique quand on zoome et qu’on est dedans mais dont on pressent que cet ensemble est un fleuve qui a un sens (d’écoulement). aller contre le cosmos serait alors comme souffler contre le vent : un effort vain et à contre sens. jacky le pote de Dieudo a cette réplique : "c’est la vie qui appelle la vie".
      Pour le rapport morale/transcendance : je te suis à peu près à cause d’un raisonnement simple. Une morale vis à vis de soi même est intérieure d’où immanente. Un mec seul sur une ile a un raport avec l’extérieur et construit sa morale par rapport à cet extérieur d’où le rapport morale/transcendance avec transcendance comme définie plus haut.
      J’ai pas lu beaucoup de philo, j’ai vu les commentaires suivants qui me laissent penser que des mecs plus avisés ont des réflexions plus abouties. Pour dire que je ne définirai pas "morale" et que mes définitions de "spirituel", "transcendance" et "immanent" ont le mérite de poser les bases de ma pensée sans être pour autant valables.


    • #140229
      le 22/04/2012 par mouloud
      Étienne Chouard : la cause des causes

      A glorfindel
      J’ai relu ton commentaire et t’as lu de la philo. Je pars donc du principe que tu sais mieux que moi mais je suis étonné que tu dises (enfin, c’est ce que je comprends) : athéisme implique aucune transcendance. je t’invite à développer.


  • #138754

    Salut à tous,
    Etienne Chouard à l’air tout à fait sincère, mais je pense qu’il est à côté de la plaque ; je vais raconter une histoire pour illustrer mon propos :
    un jour un homme pieux rencontre un brigand en chemin pour se rendre dans une contrée lointaine, ils décident de voyager ensemble.
    Un jour, ils arrivent dans un pays où on élit le roi comme chaque année et comme ils sont présent ce jour, on les invite à participer à l’élection :
    Tout le monde s’assoie en cercle, on lance un pigeon en l’air et lorsqu’il se pose sur quelqu’un, celui ci devient roi pour un an.
    Le pigeon se pose sur la tête ... du brigand, qui devient donc le roi.
    On l’installe avec la couronne, le trône le spectre etc..
    Le premier jour, il ordonne qu’on lui amène un sujet ; aussitôt dit ausitôt fait, et le nouveau roi le tabasse sévèrement.
    Le lendemain c’est deux sujets, le surlendemain trois, tous tabassés copieusement et ainsi de suite.
    L’homme pieux apprenant cela rend visite à son ancien compagnon de route devenu le roi et lui reproche ces violences : "ils t’ont fait roi, ils t’ont donné un chateau et toi tu les massacres, c’est injuste" et le roi de répondre :" si il y avait du bien en eux, le pigeon se serait posé sur ta tête !!"
    Tout cela pour dire que l’on a les dirigeants que l’on mérite, quand on sait que des millions de gens vont REvoter Sarkozy, on se dit que on ne mérite pas mieux.

     

    • #138792
      le 20/04/2012 par Étienne Chouard
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Heu... justement, dans une démocratie digne de ce nom, il n’y a PAS de roi. :o)

      Le peuple se sert du tirage au sort POUR RESTER LE SOUVERAIN (ce qui veut dire voter soi-même les lois, une à une).

      Le tirage au sort ne sert PAS à déléguer le pouvoir de voter les lois, mais seulement à désigner (et affaiblir) des représentants, pour qu’ils restent des serviteurs (sans jamais pouvoir devenir des maîtres).

      Votre histoire terrifiante révèle une peur, parfaitement légitime mais absolument infondée ; elle ne s’applique pas au cas étudié, je pense.

      Il me semble qu’il n’y a rien à craindre du tirage au sort en politique, pourvu que nous fassions l’effort de comprendre en profondeur les mécanismes correctifs imaginés et améliorés par nos anciens avec succès.

      Bien à vous.

      Étienne.


    • #138801
      le 20/04/2012 par quamvis
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @ Ben tu es hors sujet il s’agit d’écrire une constitution et non de se choisir un roi, on est plus dans les mille et une nuits


    • #138870

      Chèr Quamvis,
      je raconte cette histoire où le roi est tiré au sort tous les ans, donc ce n’est pas une vraie royauté. Mais j’aurais pu dire le président, le maire ou que sais je.
      J’ai exprimé le fait que si on tire au sort parmis des pervers, on ne risque pas d’avoir un gouvernant qui soit vertueux, quand bien même il y aurait une bonne constitution.
      Je pense que si on fait chacun des bonnes actions, les situations change, et non l’inverse.


    • #138876

      Chèr Etienne,

      je respecte ton engagement, mais je pense le contraire à savoir qu’il faut partir d’en bas pour améliorer le haut.
      J’essaierai de t’envoyer un mail pour approfondir mon propos.
      Cordialement


    • #139195
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @Ben : Je t’invite à étudier les propositions d’Étienne Chouard pour te rendre compte que ton objection est déjà réfutée (pré-sélection et donc écartement des pervers dans le tirage au sort grâce à la Docimasie).


    • #139314

      à Guillaume
      Ok je ne connais pas le détail de ses propositions ;
      Cependant comment préselectionner les "bons" des "mauvais" au niveau d’un état ;
      Je pense qu’il faut plutôt partir d’en bas, c’est à dire élire un représentant de quartier, qui lui avec les autres représentants de quartier éliront un maire parmis eux, les maires éliront les députés etc.
      Car au niveau de ton quartier tu peut savoir qui est le meilleur et ainsi de suite.


  • #138862
    le 20/04/2012 par Atrac021
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Nous savons maintenant que si Sarkozy est viré, soit au 1er soit au second tour, son intention est de quitter la politique pour, j’imagine, se la couler douce jusqu’à la fin de ses jours.

    Si j’ai bien compris Etienne Chouard, dans un système REELLEMENT démocratique, il aurait des comptes à rendre au PEUPLE sur ses 5 années de massacre de la France.

    Et par conséquent, dans le meilleur des cas, il se la coulerait très dure en prison jusqu’à la fin de ses jours pour haute trahison.

    Est-ce que j’ai bien compris ?

     

    • #139165
      le 20/04/2012 par younes
      Étienne Chouard : la cause des causes

      tu a mis dans le mille ! On se sentirai moins con , et les politiques se battraient un peut moins pour être président compte tenu de la pression . Ça deviendrai une vocation et plus du tout une carrière .Les qualités requises seraient plus vertueuses et on serai bien mieux en France .

      On ne devraient pas se battre pour le pouvoir logiquement . Mais plutôt on prierait pour ne pas l’ avoir .


    • #139197
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @Younes : Il n’y aurait plus de président du tout.


  • #138900
    le 20/04/2012 par Léon XIV
    Étienne Chouard : la cause des causes

    La démocratie en elle-même impose des idées, la démocratie la plus parfaite sera toujours la dictature de la majorité et des idées qu’elle véhicule.

    Ceux qui défende la démocratie, défende la dictature, tout simplement.

    La majorité ne doit pas gouverner par sa capacité à imposer son autorité à une minorité par la démocratie, mais dans sa capacité à convaincre la minorité du bien fondé de sa politique.

    Alors, si une majorité désir préserver sa légitimité auprès d’une minorité, elle doit permettre à cette minorité qui s’opposent aux choix de cette majorité d’être gouverner librement par eux-même sans eux.

     

    • #138990
      le 20/04/2012 par pseudonyme
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Alors on fait quoi ? des ghetto autonomes pour les minoritaires ? La démocratie est une sorte de dictature de la majorité oui... mais la dictature est inévitable (en état d’anarchie ça sera la dictature de la force et une fois que les forts deviennent très forts ils mettent fin à l’anarchie mais la dictature de la force subsiste). A choisir je préfère de loin la dictature de la majorité (dictature de la force car le nombre est relativement lié à la force, je préfère une majorité qui oppresse une minorité à l’inverse).


    • #139104
      le 20/04/2012 par Léon XIV
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @pseudonyme

      Si vous préférez la dictature de la majorité, alors c’est le statut quo que vous revendiquez.

      Je préférer avoir une micro-société autonome et libre avec son propre gouvernement que de subir la dictature de la majorité.

      La minorité peut voter autant qu’elle le veut, elle ne gouvernera jamais son avenir.
      C’est inutile d’attendre une conversion de la majorité, car il y aura toujours une nouvelle génération d’abruti de plus à chaque élection pour venir compenser ses pertes.

      La majorité est de moins en moins éclairé dans ses choix électoraux.
      C’est cela la réalité.


    • #139120
      le 20/04/2012 par Léon XIV
      Étienne Chouard : la cause des causes

      La majorité grandissante souffre du syndrome du larbin.

      http://www.dailymotion.com/video/xg...


    • #139183
      le 20/04/2012 par Le HURON
      Étienne Chouard : la cause des causes

      C’était le sens du message d’Aaron Russo dans sa vidéo interviouve. La démocratie comme le pire des régime !


    • #139186
      le 21/04/2012 par Goy pride
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Tocqueville a fait une excellente analyse de la démocratie : la dictature du grand nombre. Le problème majeure de la démocratie est que dans ce système la quantité importante est forcément dans le vrai, a raison, et inversement une petite quantité à tort et de ce fait doit se soumettre sans discuter à la dictature du plus grand nombre. Or une opinion, une idée, un projet...minoritaire n’est pas forcément erronée et encore moins illégitime.
      C’est Guénon qui écrit, pour simplifier outrancièrement, que du grand nombre ne peut sortir que la médiocrité. La qualité est une denrée rare.


    • #139199
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @Léon XIV : Et tu penses que dans un système où la majorité aurait repris le pouvoir, les mécanismes abrutissants resteraient présents ?

      La majorité est abrutie parce qu’elle n’a pas le pouvoir. Si elle le reprend, elle éliminera ce qui l’abrutit.


    • #139550
      le 21/04/2012 par Léon XIV
      Étienne Chouard : la cause des causes

      @Guillaume

      Vous avez tout Faux, la majorité a déjà le pouvoir, mais ses propre choix électoraux accentue leur propre abrutissement et leur propre asservissement au système qui les afflige. Leur aliénation est tellement grande qu’ils sont actuellement leur propre ennemi. Vous ne pouvez plus rien attendre d’eux, vous devez vous séparez d’eux et reconstruire dans la marge.

      Ensuite, sachez que la rupture sociale est beaucoup plus profonde que vous croyez où on retrouve au sein de la république plusieurs groupes de personnes qui sont sur le point de séparer l’un de l’autre et qui ont des visions de l’avenir qui sont diamétralement opposé tout en étant campé sur leur position.

      Éventuellement, la démocratie ne sera plus en mesure de les maintenir ensemble par la force des tribunaux.

      L’éclatement et la séparation est de plus en plus inévitable.
      L’élastique est actuellement très tendu et chacun veut continuer à tirer de son coté.


  • #138904
    le 20/04/2012 par coluchi
    Étienne Chouard : la cause des causes

    merci E. Chouard de déconstruire dans la tête des gens qui veulent enfin comprendre les mythes de cette pseudo démocratie qu’est l’élection.

    La civilisation grecque aux heures de sa grande gloire était un phare pour l’humanité. les musulmans érudits et éclairés s’en sont inspirés et ont propagé ce qui était compatible avec leur foi et leur dogme.

    d’ailleurs Alexandre le Grand, macédonien, disciple d’Aristote est selon beaucoup de savants musulmans "l’homme aux deux cornes" dont parle le Coran (Dhul Quarnain)

    Beaucoup de musulmans néanmoins réfutent cette thèse surtout depuis qu’il ont vu le film d’Oliver Stone dépeignant Alexandre comme un polythéiste bissexuel (propagation de l’idéologie dominante en pervertissant les plus illustres personnages de l’histoire, inversion des valeurs...)

    Jusqu’à quand allez vous tomber dans les travers et les manipulations d’ Hollywood ??? cette machine de guerre vous fait croire n’importe quoi, mêle le faux à la vérité pour continuer d’assoir sa domination culturelle.

    le peuple n’a que les gouvernants qu’il mérite ... à méditer


  • #138914
    le 20/04/2012 par Jérémy
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Merci M.Chouard, en ces temps de tromperie, dire la vérité devient un acte révolutionnaire( G. Orwell).

    Se lever contre ce système démocratique récupéré par une société spéctacliste méprisable est plus que louable.

    Avec humilité je vous encourage à continuer votre combat et votre démarche intellectuelle.

    Notre organisation politique et plus largement nos organisations de pouvoirs doivent chuter et sombrer dans les périodes obscures de l’histoire nationale.

    Pour cela votre rôle et ceux de tout vos confrères sont absolument indispensable dans une logique de formation du plus grand nombre.


  • #138915

    bravo et merci mr Chouard pour son résumé en 17 minutes son analyse sur la démocratie.


  • #138917
    le 20/04/2012 par Griever
    Étienne Chouard : la cause des causes

    @Etienne Chouard :
    Puisque votre but est de diffuser votre thèse, il serait bon de finir par suivre les conseils d’Alain Soral et éditer un livre, à l’image d’un Comprendre l’Empire, dont vous pourriez faciliter en plus l’écoulement en vous appuyant sur KontreKulture.
    C’est à mon sens une étape indispensable dans votre campagne pédagogique.
    Cordialement,

     

  • #138939
    le 20/04/2012 par Apocryphe
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Je profite qu’Etienne s’amuse à venir lire les commentaires ici pour le féliciter de son travail et lui dire combien je suis admiratif de sa persévérance et de sa foi en l’homme. Selon moi Etienne Chouard réalise le travail conceptuel le plus constructif qui soit à notre époque et également le plus utile, il voit juste quand il dit que tout découle des institutions. Il a également raison sur son analyse de ce que serait une véritable démocratie et sur la centralité du tirage au sort.

    J’ai lu Nietzsche il y a une vingtaine d’années, quand j’étais jeune, ce qui m’avait plongé dans un profond désarroi nihiliste, "Généalogie de la morale", "Par delà le Bien et le Mal", "la Volonté de Puissance" et "Ainsi parlait Zarathoustra".
    Nietsche fait une distinction entre les concepts de Bien et de Mal d’un côté : la morale du troupeau ou des faibles ; et le Bon et le Mauvais de l’autre : la morale des dominants ou des forts. Selon lui on endort les dominés avec des valeurs transcendentales présentées comme universelles, le Bien et le Mal, alors que les puissants s’en affranchissent et obéissent à une morale purement pragmatique qui juge selon ce qui est Bon ou Mauvais pour eux-mêmes ici-bas.

    Dans le projet de démocratie véritable l’enjeu est de remettre le pouvoir au peuple, et donc au troupeau. Rien ne nous garantit que le troupeau mis en position de choisir ce qui est Bon ou Mauvais pour lui choisirait la voie du Bien. Sans transcendance il ne peut y avoir de Bien ni de Mal, il ne peut y avoir que du Bon ou du Mauvais. Et le Bon pour les uns sera toujours le Mauvais pour d’autres.

    Personnellement je ne vois pas comment sortir de ce dilemme sans une transcendance, une loi supérieure à celle de l’homme, dominant ou dominé, qu’on appelle cette transcendance Dieu ou d’une autre manière.

    Nietzsche qui ne voulait pas se satisfaire du nihilisme s’en sort par une pirouette d’ordre eshtétique avec son concept du Surhumain, qui doit former une nouvelle aristocratie libre, cruelle et dominatrice car non entravée par les concepts moraux qui sont ceux du troupeau. D’où la récupération de son discours par les nazis qui ont dénaturé son propos. Mais au fond il ne sort pas vraiment du nihilisme.

    Quoi que l’on fasse et quel que soit le système que l’on invente on se heurte toujours à la nature humaine. C’est peut-être là la cause des causes.

    Vanité des vanités disait l’Ecclésiaste. Son livre est d’ailleurs fortement nihiliste, bien qu’il se trouve dans la Bible.

     

    • #139012
      le 20/04/2012 par pseudonyme
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Je n’ai pas le temps de développer maintenant mais désolé de vous dire que vos présupposés sont faux, ce qui est bon pour les uns n’est pas assurément mauvais pour les autres, et en réalité à moins d’avoir la force de votre coté si vous faites du mal aux autres ils vous le rendront bien, donc ce qui est mauvais pour les autres ne peut pas être bon pour moi (sauf si j’ai la force de mon côté). A contrario le principe de réciprocité marche généralement aussi dans l’autre sens : celui qui aide les autres reçoit en général leur aide en retour. Logique qui ne demande pas de Dieu et est très compatible avec l’évolution, c’est de la survie, chacun fait ce qui est bon pour lui c’est à dire ne pas faire de mal aux autres voir carrément leurs rendre service (le problème est que ceux qui ont la force de leur coté ne sont logiquement pas tenus par ces principes d’où l’avantage de la (vrai) démocratie où la force serait du coté du plus grand nombre et donc l’oppression minimale).


    • #139070

      Je ne veux pas me faire un ennemi par cette réponse, mais je pense qu’il faut relire Nietzsche, qui est un auteur à la fois captivant, et parfois difficile à comprendre avec justesse.
      En effet, que dis Nietzsche ? Que le Christianisme a opéré une "inversion des valeurs" (cf. généalogie de la morale), faisant passer la morale de l’esclave par- dessus la morale du maître. Mais il faut relire cela sans jamais perdre de vue que Nietzsche est d’abord et avant tout un philologue spécialiste de langue grecque, et qu’il explique (et adhère) à la morale grecque, qui est une morale aristocratique en son fondement. Il ne faut pas oublier l’influence de Schopenhauer sur Nietzsche. Ce qui est "bon", c’est ce qui est bon pour la volonté de puissance, c’est- à- dire, la vie, ou ce que Freud aurait pu appeler plus tard Eros (la pulsion de vie). Ce qui est "bon", est aussi fondamentalement aristocratique, et donc, implique une inégalité et une rupture avec la morale des esclaves / des vaincus, qui ne peut être "bonne" dans la mesure où elle ne produit rien de beau ou de transcendant.
      Nietzsche est tout sauf nihiliste. Au contraire, il le dénonce violemment dans son Zarathoustra (voir les prologues, et notamment l’annonce du "dernier homme", qui est celui qui a tué Dieu, qui proclame "Dieu est mort", mais qui ne le remplace par aucune transcendance, là où Zarathoustra en propose une, celle de la plénitude de l’homme libre, vraiment libre car libéré de la morale des esclaves et de l’inversion des valeurs opérées par le Christianisme, conforme à sa nature aristocratique, et créateur d’une morale aristocratique qui ne peut apporter que le "meilleur" puisque les aristoi sont les "biens nés", les "meilleurs" étymologiquement. Le malheur de Zarathoustra et sa solitude viennent du fait que l’homme moderne est fondamentalement nihiliste, et qu’il refuse la transcendance que propose Zarathoustra : c’est un homme devenu "petit", qui se suffit à lui- même, et qui rejette la volonté de puissance en tant que volonté de progresser dans son être).
      Nietzsche s’amusait à dire que sa philosophie était de la dynamite et qu’il ne pourrait être compris qu’un siècle après sa mort. Mais justement, nous y sommes, et justement, l’homme actuel, le consommateur que décrit Michéa dans La civilisation du moindre mal par exemple, par bien des points, ressemble au "dernier homme" nietzschéen.
      Bref, faire de Nietzsche un nihiliste, c’est faire un contresens total sur son oeuvre.


    • #139081

      (suite du message précédent.. pourquoi est- on limité à 2500 caractères ?)

      Nietzsche, au fond, c’est la résurgence de la pensée grecque en plein XIXème siècle (en pleine époque contemporaine). Un moment historique où l’ordre divin recule partout devant l’ordre séculier, et où une nouvelle transcendance de masse se met en place : la Nation. C’est là que s’opère la critique du nationalisme de Nietzsche, qui n’y vois pas une transcendance, mais la manifestation de l’instinct grégaire des hommes, car, du point de vue de la morale, de la vraie, c’est- à- dire vraiment aristocratique, la nation ne peut pas être transcendante, puisqu’elle s’adresse à tous, puisqu’elle impose consensus, là où la morale aristocratique ne s’adresse qu’aux meilleurs, qu’à l’élite, qu’aux individus vraiment libres. En somme, la nation n’est rien d’autre que le nouveau visage de la morale des esclaves, la transcendance divine en moins...
      A noter que l’élite, l’aristocratie pour Nietzsche, c’est fondamentalement une donnée morale, et non sociale. Ce n’est pas la noblesse de l’occident médiéval par exemple. C’est l’aristocratie des individus libres, vraiment libres, créateurs (aspect plus abordé dans Le gai savoir, autre oeuvre tout à fait centrale de sa pensée) et libérés des préjugés de la morale des esclaves, qui est aussi une morale de la masse (et ça c’est plus une lecture de Nietzsche via la prisme de l’histoire sociale et culturelle, qui fait de son époque le "siècle des masses", le temps de la "culture de masse").
      En un sens, Nietzsche réactualise la triade antique que rappelait Plotin et le néoplatonisme d’Alexandrie : le Beau, le Vrai, le Bien.

      En un sens, il y a du Nietzsche dans notre Soral national. Mais je ne sais pas (et d’abord pour lui) s’il faut s’en réjouir ou en avoir peur (^_^)


    • #139118
      le 20/04/2012 par Apocryphe
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Merci pour tes deux commentaires Jé. Je fais en effet peut-être un très gros contre-sens sur le nihilisme de Nietzsche...
      C’est un auteur compliqué, souvent mal compris ou mal interprété et rejeté par beaucoup en raison de sa récupération par les nazis. Il est presque diabolisé actuellement, fort malheureusement, car pour moi cet homme était génial. Son Zarathoustra est un chef-d’oeuvre.
      Quand j’étais en Terminale mon jeune prof de philo nous avais mis en garde : "ne lisez pas Nietzsche ni Marx, je l’ai fait et j’ai mis deux ans à m’en remettre". J’ai écouté son conseil pour Marx que je n’ai jamais lu, mais pas pour Nietzsche que j’ai dévoré à 20 ans.
      Je serais d’ailleurs curieux de savoir si Soral l’a lu, lui qui a lu Marx, car il n’en parle jamais. Et si oui curieux de savoir ce qu’il en pense...


    • #139143

      Nietzsche, c’est le premier auteur de philosophie que j’ai lu. Je l’ai fais en première parce qu’un ami m’en parlait (et il est à E&R en plus ^^). La première chose sur laquelle je suis tombé, et je m’en souviens encore, c’était Par delà le Bien et le Mal, deuxième partie ("L’esprit libre"), n° 40 : "tout ce qui est profond aime à se masquer...". Ca m’a accroché, je ne saurais pas dire pourquoi. Nietzsche est le seul auteur que je n’ai jamais cessé de lire, sur lequel je suis toujours resté, sur lequel mon prof de philo m’a donné quelques conseils que je n’ai jamais oublié et qui m’ont toujours été profitables, et auquel, en fin de compte, je reviens toujours. Je ne sais pas... Sa pensée, son style, son approche, sa personnalité, son détachement, sa lucidité... Qu’est- ce qui fait qu’on aime un auteur plus qu’un autre ? Une proximité réelle, supposée ou fantasmée avec lui, je suppose.

      Je pense qu’il faut abandonner les commentateurs de Nietzsche et aller directement au texte (dans un premier temps : d’ailleurs, il faut toujours partir des textes, les commentaires ne servant qu’à approfondir ou à construire une pensée critique sur un auteur, mais risquent de faire oublier l’auteur lui- même). Quitte à se tromper. Surtout, il faut le "ruminer" longuement, le lire, le relire, l’annoter, le commenter, le confronter à d’autres en le replaçant dans l’histoire de la philosophie (pour bien comprendre à quel point sa pensée est, comme il le disait, "de la dynamite"), bref, se l’approprier en le digérant et en l’assimilant progressivement. Car, parmi tous ceux qui en parlent et qui font les cake en se servant de son nom sans témoigner le respect que sa pensée impose, qui l’a vraiment lu ? Qui a fait ce travail ? En général, ça saute très vite aux yeux, car justement, on ne peut pas comprendre Nietzsche sans cela, et sa pensée n’est pas un iceberg dont qui ne vaut que par sa seule surface visible : tout ce qui est est intéressant chez lui est ce qui est sous la ligne de flottaison des apparences, des modes, du vernis.

      Personnellement, je pense qu’il faut partir de La naissance de la tragédie (c’est peut- être le moins intéressant à première lecture, mais il est passionnant sur le fond et fondateur de sa pensée) et de La généalogie de la morale, enchaîner sur Par- delà le Bien et le Mal, faire un détour par Le gai savoir puis par Humain trop humain, et seulement après attaquer la lecture de son Zarathoustra.


    • #141514
      le 24/04/2012 par Prix Du Consentement
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Nietzsche est un cartésien qui assume son mensonge.


  • #138941

    Je suis heureux parce que cet homme m’a toujours convaincu sans hargne ni agressivité décelable.

    Et plutôt que de donner dans la controverse, tâchez de devenir vous-même meilleur.

    L’animosité ne suffit plus pour se bâtir un esprit.


  • #138972

    Bonjour,
    cette vidéo de M. Chouard est excellente. Je réfléchissais à ce sujet et j’ai une question qui me taraude.
    La véritable démocratie peut-elle exister indépendamment du nombre d’individus qui la constitue ?
    Je m’explique. Nous ne sommes que des hommes. Notre sphère d’influence est limitée à notre famille, amis et connaissances. Ainsi par essence notre pouvoir pour changer les choses est limité à cette sphère d’influence.
    Est il donc possible d’envisager la démocratie à l’échelle de la nation lorsque celle ci est constituée de millions d’individus ? Ou bien la démocratie ne peut s’appliquer qu’à une échelle plus humaine, comme les communes par exemple ?

     

    • #139205

      j’ai eu la meme reflexion...et en effet j’en suis arrivé à me dire qu’il faut reduire l’échelon.Gouverner à l’échelle nationale,voir plus large,europe....est un illogisme,cela implique immédiatement l’idée d’un formatage,d’une espece de standardisation des modes de vie,de conso,de pratiques....alors que par definition chacun diifere,le monde est beau pour cela d’ailleurs pour toute ses nuances,ces differentes facettes,diversité,donc maintenir cette matiere la c’est forcement revenir a une organisation a taille humaine....ensuite,région ? pourquoi pas,ca permet de maintenir des identités locales. des plus petits canton ? pourquoi pas,retrecir petit permet aussi le developpement d’une certaine economie, sociale et solidaire qui a montrer ses preuves sur le creation de reseaux d’entraide,d’echanges de services....en tout cas je suis pour un retrécissement qui me semble logique si on veut rester(ou revenir) à une société humaine qui du sens....


    • #139210
      le 21/04/2012 par Guillaume
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Bonsoir Bl4st, je pense que la réponse à ta question se trouve dans une des conférences d’Étienne Chouard. Si je ne me trompe pas (que l’on me rectifie si c’est le cas), il serait pour un système glocalisé dans lequel la démocratie directe regrouperait des entités interconnectées d’une quarantaine de milliers de personnes.


  • #138986
    le 20/04/2012 par dédé75
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Ce dont parle cet homme intéressant est à méditer. Il est certain que ceux qui veulent le pouvoir, comme il nous le précise, n’ont aucun intérêt à méditer son propos. Cela ne peut effectivement venir que du bas.
    Le problème est que nous ne contrôlons pas l’école où les vertus du système actuel nous sont enseignées comme un dogme, mais surtout que nous sommes beaucoup plus nombreux que les athéniens. L’inertie du grand nombre.

     

    • #139076
      le 20/04/2012 par Atrac021
      Étienne Chouard : la cause des causes

      C’est vrai, nous ne contrôlons pas l’école. Mais Etienne Chouard ne nous demande pas de contrôler quelque institution qu’elle soit, mais de nous contrôler nous-mêmes en passant le message autour de nous.

      Puis la reponsabilité des parents est de suivre de près la scolarité de leurs enfants et de faire sortir de leurs jeunes esprits les mensonges appris à l’école en leur inculquant la véracité des mots quitte à ce qu’ils aient une mauvaise note.

      Oui, je sais, c’est facile à dire quand on a déjà un esprit critique. Enorme challenge, s’il en est, mais peut-être est-ce là le commencement de la révolte (silencieuse) des Nations...


    • #140131

      Nan ... Chouard concentre vos illusions sur un papelard, papelard sensé être la loi suprême d’un pays. Pourtant, ils sont nombreux les z’hom politiques hors-la-loi, y compris aux USA ou une partie du peuple tente de défendre leur constitution. Le peuple américains a encore le droit légitime de porter et d’acheter des armes, ce qui est essentiel pour faire respecter les lois par les puissants ( ça équilibre les forces ). Dernièrement, Russia Today a passé plusieurs vidéos qui attaquaient ce droit ...
      .
      Autorisez nous a porter des armes et foutez les en ventes dans les bureaux de poste, c’est pour la sauvegarde des idéaux, des lois et de la nature. C’est une mesure écologique essentielle sinon la race des gens bons va bien tôt disparaitre au profit des enculés.


  • #139144

    Je trouve que cette vidéo est trop synthétisée. J’ai déjà vu d’autres vidéos où il parle de ce sujet, et si je ne les avais pas vu, je pense que je n’aurais pas bien compris. Il me semble qu’en plus, des passages sont coupés.
    Une dizaine de minutes en plus seraient bien venues à mon avis, d’autant qu’il semble avoir travaillé sa communication.
    Extrêmement intéressant d’autre part


  • #139265

    @Bl4st
    Cette question est une fausse question.
    Toutes les institutions sont déjà mise en place que ce soit au niveau local, régional ou national il suffit de remplacer l’élu par un tiré au sort ou par une assemblé de tirés au sort. (avec bien sûr une nouvelle constitution)

    Quant au commentaire de moa je pense qu’il y a un piège relativement dangereux à vouloir fédérer localement de la sorte, surtout si c’est pour permettre l’exaltation des "nuances, des différentes facettes, des diversités". Ce n’est pas aux gouvernements de régir ces points ci. Ce sont les constitutions qui doivent garantir la liberté et c’est cette liberté qui garantira la libre expression des "mœurs" locales. Il ne s’agit pas d’uniformiser ni du contraire. Je crois que ce que vous dites, ou du moins ce que j’ai perçu au vu de la manière dont vous le dites, mène au tribalisme de tribu locale. C’est une menace pour l’unité nationale. Ou du moins, disons que SUR LE LONG TERME, l’idée de fédérer la France en une multitude de mini sphère relativement indépendante politiquement mène logiquement au séparatisme ou à la perversité des relations intranationales entre les "groupes".
    Non je pense que la structure centralisée actuelle est déjà une bonne structure. Il suffit d’appliquer le tirage au sort à chaque maillon que constitue le pouvoir politique, à chaque échelle. Ce processus aura déjà naturellement pour effet de diminuer la centralisation politique, de favoriser une "multipolarisation", et donc de favoriser les réseaux sociaux d’influences à "échelle humaine" (qui est une échelle particulièrement subjective).

    De plus, petit message à Étienne Chouard ou à son entourage. Une bonne idée pour favoriser la diffusion de cette magnifique proposition de démocratie serais de donner un nom à ce système (à moins qu’il y en ai déjà un).
    Car d’après ce que dit Chouard, la seule démocratie possible est la politique par tirage au sort...
    Sa me parait un peu gros d’avancer une chose pareil, même si je n’ai pas vraiment chercher comment démontrer le contraire. Toujours est-il que l’on parle de "démocratie par tirage au sort". Ce nom marque une précision, il serait donc avisé de trouver une précision à "démocratie" moins lourde que "par tirage au sort".
    Si je peux donner un avis je dirais de rendre à César ce qui est à César (vous remarquerez le rapport romain/grec... Haha) => "Démocratie Athénienne".

     

    • #139950

      Non ce n’est pas une fausse question !
      Les institutions sont déjà en place et justement elles centralisent le pouvoir. Et cette centralisation ne mène qu’à une chose : la baisse du pouvoir donné au peuple.
      Donc évitez de commencer votre argumentaire de cette manière car cela n’est pas respectueux.


  • #139285
    le 21/04/2012 par stringpanther
    Étienne Chouard : la cause des causes

    des mots des mots des mots aahh oui encore encore

    j’ai finis les propos d’Alain sur le pouvoir et la je suis sur la démocratie antique et moderne de Moses I.Finley (trop de la balle de la bombe) sur des peuples et leur idée d’où sont issuent les nôtres et comment ne pas répéter leurs erreurs.
    sur le plan "conventionnel" de Descartes et Zola 3 pouvoirs humains (armes,argent,sexe) voila
    y a que ça dans la gamelle humaine ...........avec bien sur leur redondance sur le plan "réel"
    nous amenant de force ou par besoin emmancipatif a être brute ou bête pour séparer l’humain du divins ainsi le "cycle" parcours a été fait comme le disait notre président.


  • #139295
    le 21/04/2012 par Caroline
    Étienne Chouard : la cause des causes

    @MONTREALAIS

    //@caroline

    Il y a beaucoup de québécois sur le se site on dirais.//

    Les intérêts de la France sont aussi les nôtres...

    Et puis la France demeure notre Mère-Patrie !


  • #140092
    le 22/04/2012 par damien
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Etienne ?

    J’aimerais bien le schéma de la cause des causes en fond d’écran ... ou puis-je le trouver ?
    Un moyen pour de faire passer le virus :)


  • #140102
    le 22/04/2012 par Bassoo
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Bravo à Mr Chouard pour toute ces découvertes et surtout son énorme travail.
    Mais je ne crois pas en la démocratie vu que l’homme est imparfait et regardera toujours ses interets personnel, qu’il soit élu ou citoyen (on la vu avec le referundum en Suisse sur la fiscalité, "le peuple" à voter contre). Il a reconnu lui même que le meilleurs des hommes doits gouverner dans la conférence avec Myret Zaki.
    Mais encore une personne qui informe et dénnonce mais refuse le mot "complot" par peur d’être discrédité. Comme John Perkins dans la préface de son livre Confession d’un assassin financier, dit clairement que ce n’est pas un complot. Mr à participer à je ne sais combien de coup d’état dans le monde, mais ce n’est pas un complot ! Sans parler de l’auteur de Circus Politicus...


  • #140233
    le 22/04/2012 par mouloud
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Chouard parle des pouvoirs, des 5 pouvoirs : financier, médiatique, judiciaire, exécutif et législatif.
    J’en rajoute un : le technologique avec les status des brevets, le choix de tout rendre public ou de cacher tout ou partie et le rapport universel/privé de la découverte et ses implications sur les profits et les droits d’exploitations. Le pouvoir technologique est indispensable aux abus de pouvoirs, à la prise de pouvoir et à la conervation du pouvoir.
    le technologique en débat public donc rendu public : question épineuse.
    le technologique accaparé par des sociétés privées implique que le peuple n’a pas le pouvoir.

     

    • #140359

      J’espere que tu as un linux et pas un windobe sur ton ordi...


    • #142082
      le 25/04/2012 par Tata Mirèse
      Étienne Chouard : la cause des causes

      Bonjour,

      Très juste Mouloud !

      Le pouvoir par la technologie est un pouvoir non négligeable voire essentiel, surtout entre les mains des multinationales et des puissants de ce monde pour résister ou soumettre les peuples.
      Le technologique et les brevets en débat public, c’est sûr que Monsanto, les fabricants d’armes ou les laboratoires pharmaceutiques (entre autres par exemple) ne vont pas aimer... De grands scandales en prévision de tout ce qu’on nous cache.

      Une raison supplémentaire de faire valoir notre situation actuelle qui n’est pas une démocratie mais basée sur l’élection d’un gouvernement représentatif (qui ne représente que les élites) et de faire connaître encore davantage la proposition de Etienne Chouard sur un élan vers la Démocratie d’Athènes et le Tirage Au Sort.


  • #140449
    le 23/04/2012 par mescalito22
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Pourquoi les gens qui relayent et applaudissent le travail fantastique de M.E. Chouard depuis 2005, ne lui demandent-ils jamais ce qu’il pense du FN ?
    Depuis son émergence ultralibérale/décuritaire de 2003 (piége de F.mitterrand reconnu plus tard par Jospin) en tant que leurre de résistance au système jusqu’aux déclarations de MLP qui se voit déja kalife à la place du kalife "en chef de l’opposion" ?
    Mais de l’opposition à quoi ? au N.O.M ? le masque tombe and the dream is over !
    Chef de quoi ? D’une coalition des droites néolibérales bien sûr, façon Belgique, pays-bas, Autriche et ex-italie avec l’alliance du Nord avant qu’elle ne tombe aux mains de Goldman Sachs and Co ?
    Chef au sens des "affreux" non choisis qui veulent le pouvoir pour l’exercer longtemps et à leur profit, ce qu’elle fait déja en tant que député -de-la-nation à Strasbourg/OXYMORE) ?
    Camarades d’E/R : pour qui voteront 60% des électeurs frontistes, hein ?
    Pour qui apporteront-ils leur "supplément d’âme" extrême droitière anti-immigrationniste ?
    Soyons clairs : je ne parle pas ici du rôle de l’immigration en tant qu’ "armée de reserve du capital et moyen de dumping social, mais plus trivialement de la ligne "historique" anti-bougnoules, qu’ils soient "islamoracailles" ou "patriotes musulmans" bien assimilés et productifs qui est encore celle de nombreux militants et cadres du FN nostalgiques de L’OAS et de L’Algérie Française !
    Mr Chouard : je partage l’essentiel de vos idées sur la démocratie directe et le tirage au sort...
    Pourriez vous exprimer votre point de vue sur le sujet du FN (dont la ligne politique est en réalité à mille lieues de celle d’E/R) pour le démystifier comme l’ont déja fait avant vous MM P Hillard, A Abauzit et même M.Drac ?

    Cela serait peut-être de nature à réveiller certains militants ici, récemment formés et bien formés d’ailleurs à la compréhension de L’Empire selon A.Soral qui reste EXCELLENT sur tout, malgré son errance au FN et son erreur stratégique fondamentale sur ce parti ?
    Vous pensez que les "gens bons" résistent et ne "se soucient pas du pouvoir".
    Comment avez vous jugé la forme et le fond du discours de MLP à son QG de campagne, hier soir ?


  • #140849
    le 23/04/2012 par zarathoustra
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Le type est sympatique, et de souligner que nous ne sommes pas en démocratie fait plaisir, mais dans un premier temp la france est trop grande pour une réelle démocratie.
    Et dans un second temp les français ne souhaite pas la démocratie, d’ailleur ils ne souhaitent rien, le peuple bien nourri se fout de la politique.
    Je ne sais pas quelle discipline il enseigne mais certainement pas l’histoire.


  • #154371
    le 18/05/2012 par Père Zosimas
    Étienne Chouard : la cause des causes

    Certainement une des vidéos les plus importantes de ce site, mais déjà oubliée. Le flot continu des anecdotes finit par déborder et recouvrir ce qui est fondamental. A croire que, même ici, nous sommes sur TF1.


  • #154395
    le 18/05/2012 par grokick
    Étienne Chouard : la cause des causes

    chouard fut pour ma part le déclencheur de nombreuses autres recherches en avale du fait qu’il énonce dans cette video = une constitution construite par ceux qui détiennent le pouvoir ....
    l’essentiel est dit ,puis loi de 1973... la pratique flagrante de cet énoncé.
    méme s’il n’est pas de ceux qui parlent de "machinerie voulue" mondiale ect.. il en dit beaucoup et des fois plus que certains blogueurs qui prétendent dénoncer le complot .
    chouard fait parti des personnes qui m’ont nettoyé la tronche de beaucoup de conneries , d’illusions et de reflexes de l’autruche.
    merci à lui !
    quand on a entendu chouard on ne peut plus reculer ! chouard c’est indéniablement la pilule rouge.


  • #154424
    le 18/05/2012 par tchuss
    Étienne Chouard : la cause des causes

    J’ai l’impression qu’il définit le régime de khadafi avec son assemblé populaire dirigé par son peuple..Si on ne prend pas en compte le tirage au sort,il y a des similitudes c’est certain !