Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

Discussion ensoleillée entre Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur une terrasse du Vieux-Port, à Marseille.

Approfondir la réflexion sur la démocratie avec Kontre Kulture :

Toujours chez Kontre Kulture, apprendre à survivre avec Piero San Giorgio :

 
 

Livres de Piero San Giorgio (2)

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

170 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mais LOL, Piero multiplie les terrasses de café :) Bon si c’est toujours en bonne compagnie, je ne me lasserai pas !


  • #344115

    Marseille est sans doute la ville la plus bruillante de France ^_^ lol

     

    • #344236

      Peut-être mais IL Y A DU SOLEIL !!!!!! et à Nantes, ça manque !!! envoyez-en nous un peu ...... :(


    • Si "bruillante" est un mix de bruyante et brillante alors je vous l’accorde :)

      Bruyante nos oreilles s’en rendent compte, mais en même temps les discussions se font sur des terrasses du vieux port
      Brillante parce que le soleil est bien présent et parce que la densité d’intellectuels dissidents est assez élevée ces derniers temps :)


  • Quand Pierro dit que l’homme le plus riche du monde est Mexicain , je crois qu’il est naïf ou mal renseigné .

     

    • #344164

      Carlos Slim vous connaissez ?


    • @ Daniel Dunkel

      Rothschild ou Rockefeller (entre autres) ça vous dit quelque chose ? Pensez-vous sincèrement que le patrimoine de Slim est supérieur à celui des "parrains" qui détiennent les banques (dont la FED), le pétrole, j’en passe et des meilleures ? Demandez-vous pourquoi le patrimoine des Rothschild, Rockefeller etc... ne figure pas dans le magazine Forbes et assimilés. Les petits joueurs ça passe, mais pour les autres, secret de polichinelle, car ça se compte en dizaines de milliers de milliards $.


    • Oui, on le connait mais on sait aussi que le classement officiel a tendance à montrer que la partie visible de l’iceberg et que l’on site jamais les fortunes de certaines familles qui ont accumulé pendant des siècles des fortunes inimaginables et qui font la pluie et le beau temps désolé mais Bill Gates et Carlos Slim c’est rien à coté. C’est comme comparé l’épicier du coin et une enseigne de supermarché.


    • #344287

      Merci pour vos éclaircissements, maintenant je comprends votre point de vue par rapport à votre première remarque, et j’abonde dans votre sens évidemment.


    • Il faut comprendre toute la subtilité de ces familles de démons.
      Les classement ne mentent pas c’est juste que le pouvoir économique des rothschild,pour l’exemple,est dilué dans des fondation et des entreprise entièrement sous leurs contrôle.
      Quand on compte leur fortune personnel ça parait peu,et d’ailleurs les larbins ont tendance à vous répondre "Les Rothschild c’est pas les plus riches",le stratagème marche à merveille.

      Sur ce point Bill Gate à suivit l’exemple.


    • Oui mais dans le classement "visible de l’iceberg", le numéro 1 est Carlos Slim (mexicain d’origine libanaise), et Piero parle de ce classement sans rentrer dans les considérations sur les chiffres cachés.


    • #344478
      le 01/03/2013 par piero san giorgio
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      c’est vrai que dans les fortnes vérifiables, Slim c’est le numero uno.

      après, parmi les fortunes plus cachées, le R sont sans doute juste en dessous du soleil... incalculables...


    • Arretez de vous bataillez, le plus riche de tout les temps était un malien , en or en plus :

      http://www.dailymail.co.uk/news/art...

      Le gas il dérégulait les contrées où il passait ...

      Carlos Slim est l’uni-personnel vivant le plus riche aujourd’hui.

      Mais je ne vous cache pas que les R en réseaux avec l’accumulation et le levier bancaire ont beaucoup beaucoup de moyens ...


  • En parlant de Jean-Jacques Rousseau, quelqu’un connait-il un site, un livre ou autre qui expliquent son œuvre, notamment le contrat social ? Peur en lisant son œuvre de ne pas bien tout comprendre et d’en perdre l’essentiel. Merci d’avance.

     

    • Je te conseille le "Discours sur l’origine de l’inégalité" pour commencer Rousseau (texte qui est sur mon blog, que je connais presque par coeur et qu’Etienne nous a lu (il avait sur lui le bouquin, énormément annoté et surligné, détail marrant. Je pratique aussi...ma plus grosse victime : Comprendre l’Empire évidemment, j’ai même réussi à éclater la reliure...mea Culpa...)). Puis, son discours sur les arts et les sciences (sur le blog aussi).


    • Sans vouloir vous offenser, c’est une très mauvaise démarche. Il faut d’abord lire le texte avant d’accepter une "grille de lecture" prédéfinie, surtout s’agissant de Rousseau dont l’œuvre a été particulièrement maltraitée par la critique :

      "Mais cette influence, dès l’époque même de Rousseau, semble s’être située beaucoup plus au niveau de la sensibilité que de la doctrine. Elle ne s’est pas tant exercée à partir des textes qu’en fonction des interprétations et des simplifications, souvent abusives, qu’on en donnait. Rousseau est un auteur que l’on cite souvent, mais qui paraît n’avoir guère été vraiment lu." (Alain de Benoist)

      "Ne pas tout bien comprendre" fait partie du processus normal de lecture et d’appropriation d’un texte. Vous pourrez, dans un second temps, lire des commentaires et affiner votre compréhension du texte. Mais aborder une œuvre à partir d’un commentaire qui va refléter, éventuellement, le parti pris ou la subjectivité du commentateur, n’est pas la bonne méthode... enfin, selon moi.

      Ah, les ravages de l’école...


  • Excellent argumentaire d’Etienne Chouard sur la peine de mort.

     

    • Il oublie juste de dire que c’est la seule solution sûre contre la récidive et que nous n’avons plus les moyens financiers d’entretenir des meurtriers (là, nous pouvons relancer l’idée des travaux forcés)


    • Pas d’accord. C’est surtout que Piero ne la défend pas bien. Il ne pointe que l’argument de la dissuasion qui n’est pas le plus pertinent.
      Il y a déjà le problème de l’hypocrisie (nos sociétés vivent sur le dos des milliers de morts du tiers monde), le problème de la gestion des criminels (prisons trop pleines), la moralité et le sérieux (l’idée que l’homme joue sa vie lorsqu’il commet un crime et lorsqu’il est jugé impose le sérieux qui est une vertu, quoi qu’en disent les soixante-huitard), le fait de savoir qu’on ne risque pas sa vie invite très clairement au crime (c’est l’argument de la dissuasion, qui peut aussi être étendu à la politique. Un politicien corrompu qui sait qu’il risque sa vie sera bien moins corruptible, soi-en sûr).
      Outre cela, les arguments des "anti" sont pitoyable et se basent sur une vision caricaturale, comme si il s’agissait de tuer le moindre déviant. Non, il s’agit d’instaurer une peine capitale, pour les grands crimes, les plus barbares et inhumains des criminels (pédophile et autres détraqués, assassins sanguinaires, chefs mafieux...) Il est évident que les raisons pour lesquelles la peine de mort doit être imposée doivent être très précises et délicates, car il s’agit en effet de quelque chose de dramatique, mais qui ne doit pas être éludé par le même sentimentalisme bidon qui sert à défendre le mariage gay.

      Je crois que le fond du problème se trouve aussi dans l’athéisme et l’idéologie maçonnique, dont est directement issus l’abolition de la peine de mort.
      Pour moi lorsqu’on tue un homme pour ses crimes, c’est parce qu’on juge que ses crimes sont trop graves pour êtres jugés par les hommes et qu’on le laisse au jugement de Dieu, c’est à dire qu’on supprime sa vie sur terre pour l’envoyer directement à Dieu. Cet argument pourra paraitre désuet à un non-croyant, mais il me semble être fondamental, ne serait-ce que comme explication symbolique.


    • #344367
      le 01/03/2013 par Ne pas vendre la peau du français avant de l’avoir tuer...
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      Ouais moisi plutôt... Piero San Giorgio beaucoup plus convaincant... Chouard débite ce que n’importe quelle type contre la peine de mort aurait sorti... Le comble c’est juste la niaise qui l’appuie derrière : "y vaut mieux 100 coupables en liberté qu’un innocent en prison".
      Et bah non t’as tout faux, il vaut mieux 100 coupables punis avec une erreur au milieu, sinon on fait jamais rien, parce que comme ils disent des erreurs il y’en aura toujours...

      Et citation pour citation : "Mieux vaut égorger des innocents que laisser un salaud empoisonner les gens"

      Giuseppe Gioachino Belli, poète italien, 1791-1863

      En Bonus, toujours du même auteur, pour appuyer mon propos :

      "Il y en a qui s’amusent, d’autres qui travaillent.
      Lorsque l’Etat s’en donne à coeurjoie,
      le voleur fait son beurre et le gouvernement ne le taquine pas."

      Bisous, bisous.


    • Les arguments de Chouard sont pitoyables et l’on voit son gauchisme bisounours remonter à la surface.
      Pour lui, la peine de mort c’est dégradant et ça ne résoud rien.
      En disant cela, il ne pense qu’à l’assassin, comme tous les anti-peine de mort.
      Mais à aucun moment il ne pense aux victimes. Les victimes, l’on n’en parle jamais. Elles sont mortes, donc circulez...

      Chouard, s’est-il penché un jour sur ce que peuvent ressentir les victimes au moment où elles se font agresser et sont en train de mourir ?
      Qu’il lise le livre récent " la France orange mécanique " qui commence par le récit de ce viol multiple d’une femme à qui le violeur a préalablement brisé la colonne vertébrale et qui s’acharne sur elle à de nombreuses reprises...

      Dans les années 50 et 60 en France, il y avait énormément moins d’enlèvements et de crimes (d’enfants ou d’adultes d’ailleurs) car la peine de mort dissuasive était là. D’ailleurs, lorsque vous regardez de vieux films policiers ou que vous lisez de vieux polars, il est souvent souligné que les truands ne tuent jamais de flics car ils savent que si c’est le cas, c’est automatiquement la peine de mort.
      A quoi est-on arrivé aujourd’hui. Des flics se font zigouiller car il n’y a plus cette crainte dissuasive... Des gens se font crever pour un regard de travers. Des enfants sont assassinés par des pédophiles que l’on met en HP pour être ensuite relachés alors qu’ils vont recommencer...

      J’ai lu sur internet qu’aux USA, les états ayant la peine de mort ont moins de crimes que ceux où elle a été supprimée. De même, le droit de port d’armes et le droit de défendre sa vie, aux USA, font qu’il y a moins de crimes que dans les pays où les armes sont interdites. Ce n’est pas Piero qui me contredira.

      Et puis, il aurait fallu aussi demander à Chouard s’il était pour l’avortement ? Car, ça c’est une peine de mort qui est véritablement dégradante.

      D’accord avec Bruno qui dit que Piero ne sait pas défendre son point de vue, et d’accord aussi sur la dimension idéologique maçonnique.


    • #344783

      "y vaut mieux 100 coupables en liberté qu’un innocent en prison".




      Personnellement, j’accepte volontiers d’être l’innocent foutu en tôle ou exécuté pour que cent pédophiles multirécidivistes mangeurs d’enfants me suivent derrière les barreaux, voir dans la mort. Il n’y a absolument aucun problème.


    • #344836

      M. Chouard pense "qu’une barbarie n’en justifie pas une autre". Certes, mais que pense-t-il de la prison à vie ? Personnellement je trouve cette dernière bien plus barbare. Cela me fait penser à une conférence de Marion Sigault sur voltaire qui expliquait que Voltaire était contre la peine de mort non pas par humanisme, mais parce-qu’il ne l’a trouvait pas assez cruelle !
      Concernant l’utilité de la peine de mort, quelqu’un a-t-il vérifier les statistiques dont parle Mr Chouard (crimes graves avant/après abolition/instauration) ? Si ces chiffres existent ils devraient mettre tout le monde d’accord au moins sur l’utilité/inutilité de la pdm..
      En tout cas je trouve ce débat passionnant mais malheureusement inutile puisque nous n’avons aucun pouvoir..

      PS : Bravo et merci à la charmante El Lobo (que je ne connaissais pas) pour ces deux derniers entretiens ensoleillés ! Je trouve que la dissidence manque cruellement de Femmes !


    • @ poimu. L’argument d’Etienne Chouard qui consiste à dire que le criminel ne se préoccupe pas de la peine est complètement faux et naïf ; d’ailleurs nul ne peut tenir cet argument s’il n’a pas lui même été criminel ou connu des criminels. Je ne vais pas étaler mon passé, de plus qu’il ne tient qu’à moi d’être honnête ou pas ou à vous de me croire ou non mais le criminel pense bien évidemment à la peine qu’il risque. Le criminel n’est pas un impulsif instable, mais bien souvent un habile calculateur. D’ailleurs, pour étayer mon argumentation, je rajouterais qu’un grand nombre d’incarcérations est due à la délation entre criminels. Pourquoi quelqu’un balance ? Pour prendre une sentence moins lourde. La plupart des meurtriers sont des calculateurs froids et égoïste qui vont agir si ça en vaut la chandelle. P.S : je ne parle pas ici, des meurtres passionnels ou des cas où il n’y a pas le choix (légitime défense) ou encore des meurtres avec provocations. J’ai parlé ici des meurtres mais la logique est la même pour tous les crimes.


    • #345250
      le 02/03/2013 par Ne pas vendre la peau du français avant de l’avoir tuer...
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      Au final, je pense que Poimu a juste essayé de troller... et ça a marché !

      Ou alors c’était ironique...


    • Je crois que Piero est suffisamment intelligent pour argumenter en faveur de la peine de mort (il l’a déjà fait, par ailleurs) mais aussi assez fin pour comprendre qu’il n’y a pas grand-chose à gagner dans la défense de positions de principe ni dans la radicalisation d’un débat qui est finalement plus technique qu’idéologique.

      Il convient de tenir compte des différences culturelles et du rôle de l’Etat dans chaque pays.

      Dans un pays comme la France, structurellement étatiste - n’en déplaise aux libéraux - il me paraît assez sain que le pouvoir attribué à la force publique d’ordonnancer et délivrer la mort, soit limité par la loi, afin précisément d’éviter le plus possible le recours à l’arbitraire et l’utilisation du meurtre comme arme politique. On l’a déjà vu dans notre histoire, aussi bien sous la Monarchie que la République.

      A l’inverse dans des pays plus fédéralistes structurés par le principe de subsidiarité - comme la Suisse - le tabou politique autour de la peine de mort est beaucoup moins puissant, ce que l’on peut vérifier par ailleurs dans la législation relative à l’euthanasie, bien plus souple qu’en France, et au suicide assisté (société Dignitas, cf le dernier roman de Houellebecq à ce sujet).
      Il n’est donc pas surprenant que Piero justifie la peine de mort dans un environnement "local" (pour caricaturer, le voleur de poule mis à mort par la communauté d’intérêts formée par les villageois) et se montre peut-être plus prudent par rapport à la défense de la peine de mort en tant qu’institution sociale ou malthusienne, justifiée et appliquée au nom du droit du plus fort, c’est à dire par l’Etat.

      Enfin, c’est comme ça que je le perçois en tout cas.

      Pour moi, il est clair que le raisonnement qui consiste à valider la peine de mort, partout et tout le temps, est aussi erroné que le point de vue angélique d’un Chouard qui voudrait ignorer certains aspects fondamentaux de la nature humaine pour pouvoir mieux théoriser un homme qui n’existe pas. On le sent souvent plus préoccupé par des constructions intellectuelles que par le souci d’organiser concrètement la société. De ce point de vue, le tirage au sort démocratique, très intéressant sur le papier, aboutirait sans aucun doute à des luttes de pouvoir qui tout en prenant une forme inédite, ne feraient que déplacer la violence intrinsèque de l’homme.

      La nature humaine est contrastée. Instinct et raison. Il faut revoir Full Metal Jacket. On échappera jamais à la contradiction.


    • #345481
      le 02/03/2013 par Philippe de Macédoine
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      Pour savoir si vous êtes pour ou contre la peine de mort, posez vous cette question : si demain, mon fils ou mon frère, sur un coup de tête ou du fait d’une folie que je n’eusse détectée, venait à commettre un meurtre horrible, même le pire qui soit ; accepteriez vous que la société, qui, je vous rappelle, parle en votre nom, décide de le tuer et de vous priver de son existence pour l’éternité.

      Personnellement, j’accepte de me dire que mes enfants et mes frères pourraient mourir avant moi, même dans des circonstances abominables ; mais jamais, jamais, je n’accepterai au nom de mon amour pour eux, qu’on associe mon nom en tant que citoyen à l’assassinat de ceux que j’aime.

      C’est le principal, voire le seul argument que j’aie trouvé pour être contre la peine de mort.

      De même, je n’exclus pas que dans un moment de fureur ou de peine j’en appelle à la vengeance contre celui qui aura tué mon enfant ou mon frère ou que j’en sois le bras séculier. Qu’on ne se trompe pas, j’ai vu des tas de victimes de la vendetta dans ma vie. Elle fait partie de ma vie et j’en comprends la substance. Cela ne m’a pas transformé en Pierre Bergé pour autant.

      Maintenant l’argument de Piero San Giorgio est aussi intéressant : "accepterais-je d’être bourreau ?". Moi, cela ne me poserait aucun problème métaphysique. De toutes façons, si demain on vous dit "fils, va sauver la nation contre l’envahisseur", nous prendrons les armes et nous tuerons.


    • #345617

      si demain, mon fils ou mon frère, sur un coup de tête ou du fait d’une folie que je n’eusse détectée, venait à commettre un meurtre horrible, même le pire qui soit




      Complètement con, d’abord on ne condamne personne qui ait commis un crime parce qu’il était fou ; par contre, si sur "un coup de tête", mon fils a violé, découpé et mangé un bébé, alors ouais, mise à mort. On ne fait pas fonctionner une société sur l’affect et l’attachement familial et tribal, autrement, au nom de l’amour que j’aurais pour mon fils, je refuserais tout aussi bien qu’on le mette en prison à vie pour avoir tué quelqu’un, parce que je me foutrais éperdument du quelqu’un. Or, nous vivons en société, et il y a des choses qui ne se font pas, point final.



      Maintenant l’argument de Piero San Giorgio est aussi intéressant : "accepterais-je d’être bourreau ?".




      Je vais toucher un tabou, mais c’est le principe de la lapidation : le fait que tous les villageois participent solidairement et chacun à son propre titre à cet acte sacré qui consiste à condamner le criminel grave de la communauté humaine. C’est un geste gravissime, qui fait comprendre à chacun la portée du concept de "peine de mort", et qui fait comprendre, mieux que la piquouze en privé, l’idée fondamentale et sacrée de la peine de mort.

      Tout ça est évidemment incompréhensible et absurde pour une société composée de gens qui ne croient pas que des principes et un ordre divins doivent gouverner la société, c’est clair.


  • Ouais Etienne il faut arreter les entretiens aux terrasses, on entend les bruits de couverts et les gloussements de cagoles en arriere-plan et ça parasite le message…
    Il y a plein de petits coins autour de la Ste-Victoire, sur cette belle terre rouge, ou tu pourras te poser avec la camera pour le plus grand bien de tes auditeurs et du discours, oublie le vieux-port par pitié…

     

  • Bonjour, le début de le discussion, lorsque PSG parle de démocratie et de petit livre qui résumerai les grand principes de celle-ci, me fait penser à la constitution du Vénézuela en modèle réduit et accessible à tous. Ma question donc, est existe t’ il une traduction française de cette constitution de la république bolivarienne ?


  • #344167
    le 01/03/2013 par Seb, c’est bien
    Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

    Perso Chouard j’aime pas. Apres s’être fait arnaquer par le systeme une premiere fois lors du traité de constitution Europeenne, il remet ça avec sa conception de la religion.
    Je commence à me demander si ces gens là ne se sont pas specialisés à l’excès et ne parviennent pas à voir le probleme dans sa globalité.

    Nous vivons au coeur d’un projet luciferien comme dirait P. Hillard et tout ce qu’ils trouvent à dire c’est "les religions ? bof..."

    M’enfin chacun ses vues

     

    • tout à fait d’accord avec toi Seb ! je pense qu’il se pose les bonnes questions sur cette "démocratie" mais n’en tire vraiment pas les bonnes conclusions, je pense qu’il pense tros que "la vrai démocratie " est la seul solution et qu’il na pas besoin que de laïcité pour bouclé l’affaire ,

      je pense qu’il à perdu de vue que malgré tout , la spiritualité gagne du terrain et que peut être ça réflexion est déjà bien dépasser ,

      bien sur ce je que pense en toute modestie !!!


    • Justement : chacun ses vues. C’est ce que j’essaie de mettre en lumière. Il faut sans cesse aller de l’objet au sujet, et revenir. Pourquoi je dis et pense ça et lui ça ? Quels sont les freins, noeuds ou valeurs qui me portent à réagir ainsi ? Pourquoi ? On a tous besoin d’un oeil extérieur pour voir ce que nous n’aurions pas vu. Purée mais faites marcher vos méninges un peu !


  • Etienne chouard vit dans le monde des bisounours. Il semble ignorer ce qu’est l’humanité. La solidarité dans la population n’est que situation d’échange qui permet a tout le monde un intéret. Dans les campagnes les gens étaient solidaires parce que cultiver des champs etait un boulot titanesque. Les gens se reunissent afin de pouvoir contrer une chose qui les dessert.

    Je suis democrate alors je pense qu’on devrait laisser les criminels à la vindict populaire soit la majorité des gens, sa représentation. Le resultat serait impressionnant un peu comme les resistants d’apres guerre qui ont battu des personnes à mort.

    Les gens redeviendront solidaires par la force des choses. Nous sommes des animaux et nous nous protègeont nous même et notre progéniture avant tout. Ce qui n’empèche pas d avoir de l’empathie.

    Si E. Chouard ne sait pas ce qu’est le racisme, il doit utiliser un autre terme ( ethno différentialiste, social différentialiste etc..)

    .

     

    • "Les gens redeviendront solidaires par la force des choses"

      Et si c’était possible de se changer soi-même, sans attendre que les institutions inventent un nouveau cadre pour rendre l’homme bon par "intérêt" ?
      Et si c’était même la seule chose possible ??
      Quand on travaille sur les causes de sa propre souffrance, le monde change. C’est immédiat.


    • Je suis d’accord.
      Pour quelqu’un qui prône la recherche de la cause des causes, il en oublie un peu vite que la nature de l’homme n’est pas forcément basée sur l’humanisme et la justice universelle, mais que c’est plutôt la loi du plus fort. Faute grave, qui pour moi fait tomber à l’eau toute sa vision bisounours de la démocratie athénienne. Il le dit lui même, cela a existé mais en petit comité, quand tout les acteurs pouvaient se retrouver autour de la table.
      Quant au racisme, no comment. Pour quelqu’un qui défend l’idée de retrouver le vrai sens des mots, il repassera.

      C’est un beau parleur mais qui s’écoute parler. Il ne calculait même pas la fille, la snobait. ET v’la qu’après il te sort une tirade sur l’écoute d’autrui.
      Idem pour la peine de mort, je suis sûr que tu lui butes sa femmes ou ces gosses, il change de discours.

      Piéro est cohérant. Ce qui est loin d’être le cas de Chouard selon moi.
      A part ça j’aime bien sa vision de la laïcité, même si ce n’est certainement pas son but premier.


    • à Gwen
      "La solidarité dans la population n’est que situation d’échange qui permet, à tout le monde, un intérêt."
      c’est la pure pensée ultra libérale. Autrement formulée : "l’homme est un loup pour l’homme" ou "l’intérêt égoiste de chacun va oeuvrer, par magie, à l’intérêt général". Un des 1ers libéraux Adam Smith disait strictement la même chose que toi.
      Je te renvoie à Jean Claude Michéa (si tu ne le connais pas déjà) qui analyse et s’oppose à cette pensée avec la common decency et le don qui est cosubstanciel à l’être vivant.

      Etienne Chouard n’est pas un naif, il se la joue candide, utilise la technique de l’inspecteur Colombo : en faisant croire qu’il ne sait rien, cela lui permet d’obliger l’autre à lui expliquer tout, du début à la fin (surtout ses axiomes souvent contestables), et l’autre de dévoiler lui même ses incohérences.
      Chouard est un radical, il revient à l’origine et à la racine : tu vois un mec qui part de zéro ; moi, je vois un mec qui fait un travail propre : posant les définitions, démontrant les propriétés et théorémes. Méthode évitant les absudités (=contradiction entre l’hypothèse et la conclusion d’un raisonnement).


    • #344519

      oui surtout que l’on vit une époque où les innocents eux sont condamnés et exécutés (les enfants avortés sans raison et sans pouvoir se défendre) en revanche les coupables (récidivistes, violeurs, meurtriers...) eux , la société se bat et élabore des lois pour les laisser en vie. Le bien devient donc le mal et le mal devient le bien, on vit vraiment une inversion des valeurs et les gens ne s’en rendent même plus compte.


    • @ritika

      sur la loi du plus fort je voudrais simplement vous donner une citation de jean jacques rousseau dans son discours sur l’origine de l’inégalité <> Celui qu’on appel le plus fort nous domine seulement car il établi l’obeissance en devoir c’est la base du contrat social.


  • Décidément, j’arrive pas à m’y faire à Etienne Chouard, il y a chez lui une profonde bien-pensance tout de même, je suis en désaccord total avec lui sur la totalité des sujets abordés, de la laïcité à la peine de mort, et je trouve qu’il aborde ces thématiques avec une légèreté intellectuelle effrayante : où est passé son esprit d’analyse ?

    Concernant son sujet de prédilection, je trouve qu’il bricole autour du thème de la démocratie qui, il faut le dire, ne change pas le problème de l’individu anthropocentré qui pense la société à travers sa liberté personnelle et non à travers le bien commun.

    Finalement, cet homme est un tiède athée et droit-de-lhommiste chevronné. Il est typique de la mouvance post-révolutionnaire, il passerait assez bien finalement chez Ruquier où il ne dénoterait pas du paysage habituel.

     

    • à Georges
      cf mon commentaire pour Gwen.
      voir l’égoisme de l’homme, c’est une chose. En faire ton unique axiome pour élaborer les relations humaines, c’est de la merde comme si l’homme n’était pas capable de don, comme s’il pouvait être réduit à cette unique caractéristique.

      "Finalement, cet homme (E.Chouard) est un tiède athée et droit-de-lhommiste chevronné."
      E.Chouard m’a fait découvrir la commune (1870-71) racontée par Guillemin Henri, une version subversive qui démolit l’hypochrisie des gens de bien (équivalents de nos esclavagistes modernes se déguisant en authentiques défenseurs des vrais droits de l’homme) et qui souligne l’importance qu’un peuple soit armé (épisode de la distribution des fusils au peuple pour vaincre les prussiens puis le rachat de ces armes par les gens de bien pour éviter que le peuple puisse se révolter contre leur exploiteurs).
      Ce que tu dis ne résiste pas aux propos antérieurs de Chouard que tu n’as pas du bien écouter.


  • Si on est contre la peine de mort alors il faut aussi être contre toute forme de punition. Donc le mec qui s’est fait pour spécialité de sodomiser jusqu’à mort s’en suive les enfants devraient faire un séjour dans un Club Med ? A vrai dire dans certains pays progressiste c’est déjà le cas (Norvège ?) !
    Je suis pour le principe de la peine de mort car je suis pour la notion des responsabilité individuelle de ses actes. il y en a plein le cul de cette société d’infantilisation et de déresponsabilisation des gens ! On doit assumer ses actes et les conséquences doivent être proportionnée à la gravité du crime. C’est aussi une question de prophylaxie ! Par exemple dans tout organisme les tissus malades ou cancéreux sont progressivement éliminés, or quand l’organisme échoue à cette tâche c’est la gangrène ou le cancer généralisé. Une société c’est un organisme social et parfois il est nécessaire de faire le ménage.
    En réalité ce qui est derrière ce refus farouche de la peine capitale c’est le refus de la mort caractéristique de l’Occident moderne. Par exemple en France vous pouvez passer des décennies sans voir un mort, sans même prendre connaissance du décès d’un voisin. Veillée funèbres...tout ces rites sont révolus, dorénavant on cache les cadavres et on s’en débarrasse au plus vite. Idem pour l’alimentation, végétarisme en vogue et même quand les gens mangent de la viande ils font tout pour occulter que cela implique la mise à mort d’animaux. Les gens ne sont plus capables de tuer les animaux qu’ils mangent et dans les supermarchés vous ne voyez plus la tête des poulets, tout est découpé et emballé de manière à ce que l’on ne reconnaisse plus l’animal.
    L’occidental lambda fait tout pour expulser la mort de son monde oubliant cette vérité antique que vie et mort sont indissociablement liées.
    Toutefois la mise en pratique de la peine de mort pose un nombre de problème considérable car l’exécution d’un être humain n’est pas et ne devra jamais être un acte anodin. Par exemple une profession comme bourreau est malsaine. L’exécution devrait être mise en oeuvre par un proche direct d’une victime, c’est à dire une personne qui a été directement touchée dans son âme par le meurtre d’un être aimé. Si l’exécuteur auto-désigné refuse en dernière instance d’exécuter le criminel (pardon, manque de courage...) alors la peine sera commuée en peine de prison à perpétuité.

     

    • Je vous mets un passage de Saint Thomas d’Aquin, docteur de l’Église catholique, c’est exactement ma position sur ce domaine ; et vous allez voir que ce n’est pas du sophisme dans ce cas :

      Comme certains font peu de cas des peines infligées par Dieu parce que s’attachant aux choses sensibles, ils n’ont souci que de ce qu’ils voient, la divine Providence a voulu qu’il y eût sur le terre des hommes qui, au moyen de punitions présentes et sensibles, contraignissent les autres à observer la justice.
      Et il est évident que ceux-là ne pèchent pas lorsqu’ils punissent les méchants. Personne ne pèche en accomplissant la justice.
      Or il est juste que les méchants soient punis, parce que, comme nous l’avons prouvé, le châtiment fait rentrer la faute dans l’ordre. Donc les juges ne pèchent pas en punissant les méchants.
      Plus encore, le bien n’a aucun besoin du mal, au contraire. Donc ce qui est nécessaire à la conservation du bien ne peut être mauvais en soi. Or il est nécessaire, pour conserver la concorde parmi les hommes, d’infliger des châtiments aux méchants. Donc il n’est pas mauvais en soi de punir les méchants.
      Le bien commun est meilleur que le bien particulier de l’individu. Donc il faut sacrifier le bien particulier pour conserver le bien commun. Or, la vie de quelques individus dangereux s’oppose à ce bien commun qu’est la concorde de la société humaine. Donc on doit soustraire par la mort ces hommes de la société humaine.
      De même que le médecin, dans une opération, recherche la santé, qui consiste dans l’harmonie bien réglée des humeurs, ainsi le chef de cité, par son action, recherche la paix qui consiste dans l’harmonie bien réglée des citoyens. Or le médecin fait une chose bonne et utile en coupant le membre gangrené si celui-ci menace de corruption le reste du corps. Donc le chef de la cité est juste et exempt de péché, lorsqu’il met à mort des hommes dangereux, pour que la paix de la cité ne soit pas troublée.

      Saint Thomas d’Aquin – Somme contre les Gentils (1265)


    • « En réalité ce qui est derrière ce refus farouche de la peine capitale c’est le refus de la mort caractéristique de l’Occident moderne. Par exemple en France vous pouvez passer des décennies sans voir un mort, sans même prendre connaissance du décès d’un voisin. Veillée funèbres...tout ces rites sont révolus, dorénavant on cache les cadavres et on s’en débarrasse au plus vite. »

      constat que je partage.
      Avec cette incohérence majeure et malsaine que la mort est omni présente à la télé.
      Je préfère affronter peu de morts dans la réalité plutôt que d’être submergé par tous ces morts virtuels (dont font partie les morts réels présentés au JT mais rendus virtuels par l’image).
      La mort vécue dans le réel apporte le respect et l’envie de vivre.
      la mort vécue par procuration via le monceau d’images mène à la dépression : "la misère du monde n’est pas de taille humaine" Coluche


  • Petite question à Piero :

    tu sembles défendre l’idée du tirage au sort citoyen d’Etienne ;
    pourtant dans ta vision de l’évolution du monde, la démocratie n’aura plus droit de cité, cette idée (à mon avis fumeuse, en tout cas dans le sens actuel du terme, car d’une abstraction irréaliste et systématiquement contredite dans les faits) sera immédiatement rattrapée puis invalidée par les contraintes du réel, où organisation, solidarité et auto-défense seront devenus les maîtres-mots.

    Donc si je te comprends bien, tu es d’accord sur le principe d’Etienne, mais uniquement lorsqu’on sera en mesure (en espérant que cela se produise un jour !) de reconstruire un monde plus sain, et en particulier après l’effondrement économique que tu prévois ?

    Dans le cas contraire, j’avoue que j’ai un peu de mal à concilier vos deux visions des choses !

    Amicalement et respectueusement,

    Grégory (et je précise que je ne suis qu’un homonyme du "petit cafard" Ulcan !!!)

     

    • #344488
      le 01/03/2013 par piero san giorgio
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      perso, j’aprécie la démocracie directe.
      si effondrement arrive, nul ne sait quel systemes seront mis en place.
      probablement pour un temps, ce sera la loi du plus fort par endroits et dans d’autres le chaos (pas de lois)... ca dépend des cultures, du degré de violence et d’effondrement..
      après.. est-ce que ce sera féodal (très probable par endroits), théocratique (très possible par endroits aussi..), ou démocratie (je le souhaite pour où j’ai ma BAD....).. ou royauté/dictature ? nul ne le sait.

      donc, je pense que pour bien s’en sortir, il faudra oui, solidarité et entre-aide (mais pas a n’importe quel prix, ni forçément avec égalité et votes, etc. mais c’est possible que oui)... et a terme relativement rapide démocratie citoyenne. Aprés... ca dépend des cultures... y’a des ethnies traditionnellement de culture clanique, d’autres plus égalitaires, d’autres plus sauvages.... a voir..


    • Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre, Piero.
      Cela correspond donc bien à peu près à ce que je pensais, mais tu as précisé certains points importants à mes yeux.
      Bonne continuation !


  • #344219
    le 01/03/2013 par Jean l’Algérien
    Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

    Supposons que Monsieur Chouard parvienne à faire en sorte que la Constitution parfaite soit celle de la France.

    Qui peut croire que cette Constitution nous protégera contre la prédation des marchés internationaux et contre la violence militaire des Etats qui sont plus puissants que la France et qui veulent imposer le libéralisme économique partout ?

    Ils nous déclarerons une guerre totale, comme par le passé, puis ils changeront la Constitution, et, enfin, ils diaboliseront Monsieur Chouard et ses amis tant que l’Empire ne s’effondre pas.

    C’est la raison pour laquelle tout débat politique réaliste ne peut s’achever que par la soumission ou une guerre totale. Il n’existe pas de troisième voie intellectuelle.

    A méditer !

     

    • Peut etre que "montrer" l’exemple suffira, alors certes comme tu dis ce seras surement difficile voir quasi impossible, le sang coulera surement (les predateurs ne reculent devant rien), j’ai envie de croire que les hommes s’éleveront un jour, en tout cas étienne Chouard et d’autre me donne cet espoir, et en discutant de tout ça autour de moi, le gens comprennent que c’est dans l’interet commun que ça change, et tende vers un systeme democratique tel que le décrit E. Chouard. En tout cas ce sera long...sinon c’est simple sur le long terme nous sommes foutu


  • Etienne Chouard terrifié par les catholiques à la messe du Dimanche , Amen la messe est dite !

    Faudrait peut être qu’il soit un peu plus terrifié par ceux portant un tablier et qui se réunissent dans le temple de Salomon.

     

    • #344291
      le 01/03/2013 par Jean l’Algérien
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      L’Eglise est l’éternel bouc émissaire de l’Humanité : l’Epouse du Christ subit le même sort que le Christ.


    • Personnellement je suis d’accord avec lui, la messe le dimanche est en générale à mourir. A mon avis différente en tout lieux et toutes époques, j’aimerais par exemple qu’elle soit interactive, un peu comme les cours de catéchisme un peu moins rébarbatifs car plusieurs questionnement voir réponses y était apportés (dépend de l’intervenant aussi). Je pense que c’est ce qu’Étienne Chouard voulait dire par là (nous sommes dans une discussion de bistrot je vous le rappelle), il explique aussi qu’il se trompe peut-être sur la spiritualité et l’importance de la foi pour un peuple civilisé. Vous le condamner un peu vite à la vindicte.


    • #344502

      allez à la messe tradi, vous verrez vos sens seront sollicités à bon escient, cela sera de l’interactif comme vous dites de l’interactif spirituel, car dans la messe moderne je vous l’accorde on prend ses jambes à son coup et l’on fuit le plus loin possible rien qu’en considérant les sermons modernes cela part dans tous les sens et je comprends bien que les intelligences décrochent alors que dans la messe tradi les sermons sont terre à terre et en même temps vous appellent à de la spiritualité c’est la foi et la raison bien chevillées ensemble.


  • #344234

    Pour avoir lu pas mal d’ouvrages de René Guénon, je ne peux que constater la méconnaissance complète du contenu de l’oeuvre de ce dernier par nos amis Piero, Etienne et l’interlocutrice.
    Le rite dans la Tradition est nécessaire car il permet à ceux qui le pratiquent d’élever leur conscience et surtout de faire descendre les influences spirituelles sur eux. Cela ne vient pas de nulle part et ce n’est pas seulement un "bourrage de crâne" comme le dit Etienne. Ce sont avant tout des pratiques qui aident à élever son niveau de conscience.
    Selon Guénon, l’Autorité spirituelle est évidemment au dessus du pouvoir temporel qui ne fait que découler de ce dernier et qui doit la servir.
    En disant ceci on comprend mieux ce qu’explique Pierre Hillard dans ces conférences sur l’origine du mondialisme et la volonté de la Synagogue d’imposer sa vision et sa nouvelle religion qu’est le Noachisme. D’ailleurs, Piero et Etienne le disent bien, ils sont contre les religions, cela veut dire qu’ils ont tellement été écartés du message profond des écrits sacrés qu’ils en ont oublié leur portée. C’est un fait à déplorer. Comme si des doctrines traditionnelles telles que le Catholicisme et l’Islam n’avait eu aucune influence sur le peu de bien qu’il reste sur cette Terre de nos jours.
    Attention à eux de ne pas devenir sans le savoir des serviteurs de la cause noachiste et d’oublier le sens du spirituel qui apparemment les dépasse un peu.
    Pour ma part, je vais essayer avec mes moyens de préparer un exposé sur le contenu de l’oeuvre Guénonienne.
    Amicalement

     

  • Sans croyance en Dieu, l’homme devient une bête. Notre société ne conserve de valeurs que celles qu’elle a hérité du catholicisme. La laïcité est un instrument pernicieux employé pour détacher l’homme de Dieu et ne ne protège en rien des "fanatiques", car ils sont de tous les bords. Les fanatiques humanistes existent, les milliardaires qui ruinent le monde assis sur leurs tas de dollards ne peuvent être que parce que le pouvoir spirituel qui moralisait la société a été détruit.
    AVANT, les grands riches donnaient leur argent au pouvoir religieux par soumission et l’argent était in fine redistribué. Que ce soit par la charité, par l’entretien de l’ordre établi, par l’embellissement de la société (architecture, art...) Maintenant les riches amassent toujours plus d’argent et n’en font rien d’autre que détruire le monde, tout cela parce qu’il n’y a plus de conscience de Dieu, une autorité immuable qui rappel à l’homme qu’il n’est que poussière et qu’il redeviendra poussière.

     

    • #344918

      La force du Diable justement est de faire croire qu’il n’y a pas de religion qui tienne. Hors la Laicité, les Droits de l’Homme et l’Argent sont des religions. Mal ou mal compris, mais surement anti Traditionnel.


  • "mieux vaut 100 coupables dans la nature que 1 innocent en taule !!" dit Camera girl.
    Avec ce genre de phrase, il ne faut pas s’étonner que la criminalité explose.

    Ceux qui sont pour la peine de mort devrait faire "bourreau", dit Piero.
    Mais ceux qui sont contre, devraient faire "maton".

    Quel est l’action la plus abominable :
    tuer un criminel ou l’enfermer pendant 30 ans dans 4 m2 ?

     

    • #344949
      le 02/03/2013 par le bretteur fredonnant
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      Je suis pas sur que cent coupable valent un innocent...mais bon. Je dis pas ca pour la polémique mais la question ne devrait pas se poser en ces termes trop simplistes.


    • #345358

      oui en effet certains condamnés réclameraient même la peine de mort qui leur parait plus douce que vivre toute leur vie en prison et cela Badinter justement à la fin de son discours en 81 à l’assemblée nationale, il s’emportait contre les députés déçus de cet abandon il leur rétorquait : croyez bien que vivre toutessa vie en prison est pire que la peine de mort donc finalement qui est le plus cruel dans l’histoire ? Ce serait même de la perversité de sa part, de se réjouir de voir des gens (assassins au demeurant) souffir ainsi.
      En outre la peine de mort appliquée permet justement au coupable de bien considérer alors son degré de responsabilité, le mal qu’il a procuré à autrui et cela peut parfois être un chemin de conversion pour lui, exemple dans les années 50 avec Jacques Fesch qui s’est converti à l’heure de sa mort pour avoir tué un policier, d’ailleurs à l’époque les gens réagissaient encore bien car la population solidaire la encerclé dans la rue, il ne pouvait plus s’échapper, aujourd’hui c’est bien le contraire c’est chacun pour soi et DIeu pour tous, il n’y plus de solidarité contre les malfrats du coup ces derniers se sentent fort alors que s’ils ressentaient une solidarité entre tous, là aussi la criminalité baisserait, chacun aurait plus conscience que c’est mal d’utiliser la violence surtout pour voler.


  • #344256

    Suis je le seul a avoir ressenti une certaine misogynie ?
    A chaque fois que la fille tente d’en placer une ils n’en ont, pour rester correcte, absolument rien a foutre, c’est très gênant et il faudra travailler la dessus sérieusement, pour votre bien.

     

    • Tu n’es pas le seul mais je crois que je n’aurais pas fait mieux, voire pire. Au bout de quelques minutes me montait à l’esprit ce mot de Dieudonné : "Ferme-là... Ferme-là ! Ferme-là à tout jamais..." avec un peu de la charge comique associée (ça m’a aidé). À ma décharge, je tente d’arrêter de fumer, je suis donc un peu susceptible.

      @El Lobo :

      Merci pour ta contribution ! Et entends si tu peux les quelques plaintes que je relaie à ma façon : couper la parole, oui à l’occasion, mais à propos et modérément. Ici je trouve que tu manques de respect aux deux interlocuteurs que tu filmes ainsi qu’aux spectateurs. Pour ma part, j’ai pu faire abstraction de la gêne en définitive, en tachant d’ignorer tes interventions quand elles recouvraient les propos des deux gus. Ma mère coupait souvent la parole et je fais de même suite à l’imprégnation. J’observe pour mon cas qu’il m’est difficile de réduire le phénomène au seuil qui me conviendrait, malgré la prise de conscience. Selon ce que je perçois, il te sera difficile de recevoir cette critique et d’adapter ton comportement. Je te souhaite une bonne continuation et une rapide maturation (accueil -> récéption -> compréhension -> pratique de l’attention bienveillante (pratique du rappel intérieur et acceuil du rappel extérieur) -> changement progressif du comportement -> capacité accrue à l’affirmation de soi dans la pertinence).

      El Lobo, tu es engagée dans un processus parfois difficile pour l’égo, sous le regard critique de chacun. Je te souhaite bon courrage.


    • #345090

      C’est quoi ce délire féministe encore ? Théoriquement un caméra-men (girl dans ce cas la) ne parle pas ! Sauf si elle fait une interview avec un jeu questions-réponses.
      Bon a part ça, je commenterais la vidéo plus tard.


  • Notre Chouardzy il est bon jusqu’au moment où il aborde religion, spiritualité et laïcité. A partir de là on sombre dans le médiocre le plus complet !


  • #344278

    visiblement etienne chouard reste dans ses utopies intellectualistes, il servirait encore bien le système franchement quand je l’entends dénigrer avec véhémence ce beau sacrement qu’est la confession, je me dis que vraiment mais vraiment il n’a rien compris à sa religion d’origine et au lieu de la renvoyer aux orties il devrait creuser un peu plus cette belle religion, et aller plus vers un chemin spirituel salvateur contrairement à son chemin matérialiste utopiste et reconsidérer entre autre la confession, c’est pour l’instaurer au service des hommes et pour leur salut que le Christ est monté sur la croix et en est mort. ALors peut être que dans sa jeunesse etienne chouard a été mal formé à ce sujet, mais l’humilité voudrait justement qu’il accepte cet enseignement de l’Eglise, ce don des sacrements qui sauvent l’âme car c’est cela l’important en définitif et non pas cette chimère vers laquelle il jette son dévolu : la démo(n)cratie car je le mets au défi que si ses rêves en ce domaine se réalisaient, à savoir une vraie démocratie comme lui la rêve, je suis certain qu’il finirait comme ceux qu’il critique actuellement, les riches etc. enfin ceux qui ont le pouvoir, à savoir lui même deviendrait un ploutocrate voire un tyran (exemple avec Lénine) pire que les autres car comme tout homme il est blessé par le péché originel qu’il le veuille ou non donc comme tout homme (pas spirituel et pas converti) il courrait vers ces trois concupiscences que sont la chair, les yeux, l’orgueil ou si vous préférez le sexe, l’argent, le pouvoir ce sont ces trois vices qui dirigent le monde et sa démocratie grecque idéalisée n’y a pas elle même échappée et si il arrivait en ce bas monde au même niveau de sa démocratie grecque idéalisée ce serait pareil, c’est comme cela c’est la nature humaine. Il vaut mieux chercher les biens éternels aux biens matériels car ces derniers étant limités entrainent forcément des convoitises entre humains et ne pouvant pas être facilement partagés puisque limités ils suscitent suouvent des bagarres fratricides alors que lorsqu’on y réfléchit bien ce n’est pas la peine de se disputer pour cela, du matériel, des choses qui passent vouées à la destruction alors que quelques temps plus tard certains n’y feront même plus attention s’ils ne les possèdent pas ou en seront las pour ceux qui les possèdent. Pourquoi alors se mettre dans cet état ? Au lieu de concentrer ses forces vives pour les biens qui ne passent pas.


  • Une question pour Etienne sur la laïcité.

    Je suis d’accord en principe, et philosophiquement, avec son argumentaire. Je pense que le seul point que Etienne ne considère pas dans son raisonnement (et c’est celui sur lequel je trébuche et qui m’amène à être indécis sur ces questions), et cela se vérifie dans son positionnement sur la peine de mort ou dans sa conception de l’homme comme fondamentalement bon si il est protégé des privilèges et du pouvoir est le suivant : la laïcité, en ne se positionnant pas sur les valeurs portées par les religions, laisse finalement les religions les plus dominatrices écraser les autres.

    Il me semble indispensable que l’Etat se positionne sur les valeurs portées par les religions ou les spiritualités. Deux personnes vivant leur religion dans leur coin sans se soucier de celle de l’autre vivent très bien dans un état de laïcité. Maintenant, si une des deux personnes veut détruire la religion de l’autre, la laïcité offre les conditions permissives à cette domination. Et pour peu que la religion agressée soit une religion de la non violence, du laisser faire (se référant à un salut dans l’au-delà), elle est condamnée à disparaître car elle est attaquée et qu’elle ne veut pas se défendre.

    C’est le point faible de l’argumentaire de Etienne. Il ne considère pas le cas d’une volonté humaine de faire le mal pour le mal (qu’on pourrait appeler religieusement le satanisme). Pour Etienne, étant non croyant d’après ce que je comprends, il ne voit le mal que comme la conséquence d’un abus de pouvoir, d’un abus de privilège et d’autorité (sa manière de considérer que les plus riches redeviendraient sages si on leur ôtait leur richesse). Il n’envisage donc pas un mal d’origine transcendant, d’origine religieuse qui ne peut être combattue que par un antidote lui-aussi d’origine religieuse.

    On ne peut pas combattre le satanisme sur le terrain du politico-social car le satanisme est au-dessus de ça, d’une origine et d’une nature indépendante du politico-social.

    Si je pouvais avoir une réponse à ces réflexions, j’en serai ravi car j’apprécie beaucoup par ailleurs le travail d’Etienne.

     

    • #344493

      son point faible c’est qu’il est incroyant, voire apostat (vu sa religion de jeunesse qu’il a laché) et vous aurez beau tourner le problème dans tous les sens si vous ne suivez pas le Christ vous n’irez vers rien si ce n’est vers l’enfer. Le christ dit bien "Je suis la Voie, je suis la Vérité, je suis la Vie", "sans moi vous ne pouvez rien faire" donc que les sociétés continuent à écarter le Christ de leurs réflexions comme vous dites et le serpent continuera à se mordre la queue si je puis dire et le mur, ces sociétés vont se le prendre en pleine face et pour bientôt, c’est sûr.


  • PS : un petit ps à mon précédent message : Est-ce que Etienne est capable de concevoir ce mal d’origine religieuse, étant non croyant ? Est-ce que le fait d’être laïc n’engendre pas un processus mental qui amène à rejeter ou ne pas considérer le fait religieux ?
    Il faut pourtant rappeler que l’écrasante majorité des individus sur cette terre sont croyants.
    Lorsqu’on raisonne par les maths par exemple, on ne peut pas concevoir ou conceptualiser la poésie. De même est-ce que lorsqu’on raisonne par la laïcité et le politico-social on peut conceptualiser le religieux ? Je pense que non. Le religieux peut contenir le politico-social et la laïcité mais l’inverse n’est pas vrai. Etant moi-même non croyant (non déiste), je tend à défendre de plus en plus la religion car elle me semble plus englobante que le politique, contrairement à ce que je pouvais penser avant.

    Si aujourd’hui on ne défend pas la religion catholique, alors elle va disparaître et sera remplacée par une autre religion dont les valeurs correspondent moins à ce que défend Etienne... C’est inévitable car la religion domine et englobe le politique.
    Il me semble donc que la lutte, aujourd’hui, est plus à mener sur le terrain du religieux que sur le terrain du politique. Et cela se vérifie lorsqu’on étudie les fondements et motivations profondes de l’oligarchie mondiale. Ces motivations ne sont pas d’essence matérialiste, mais bien d’essence religieuse. En abandonnant le terrain religieux à ceux-là seuls qui s’en préoccupent (et c’est ce qu’on fait lorsqu’on se soumet à la laïcité), on leur laisse le champ libre. Et c’est bien la raison pour laquelle la laïcité a été conçue par des religieux comme outil pour dominer les autres religions...

     

  • Dernier PS : Etienne, la spiritualité des hommes est un élément essentiel, LE plus essentiel, de la vie. L’homme sans spiritualité meurt ou devient esclave de la spiritualité des autres.
    Or il faut une grande maturité intellectuelle et il faut faire un travail important pour être capable de choisir se soi-même sa spiritualité. Tout le monde n’en n’est pas capable. L’Eglise est un substitut pour que les gens qui ne peuvent pas définir leur propre référentiel spirituel se raccroche à un référentiel bon, qui protège des mévaleurs.

    L’Etat de droit ne peut pas remplir ce concept.

     

  • N’ayant jamais regardé les conférences de monsieur Chouard, j’ai profité de cette discussion ensoleillée (attention les coups de soleil Piero !) pour découvrir un peu mieux sa pensée. Et bien franchement, c’est très décevant comme vision globale. Alors oui c’est un humaniste avec des valeurs etc... Mais pour moi c’est typiquement un homme du monde moderne(lire René Guénon).
    Je peux à la limite comprendre(même si je le déplore) qu’à notre époque certains aient la tendance de distinguer voir de séparer spiritualité et religion, mais en avoir une vision aussi caricaturale comme est celle de monsieur Chouard, là non ça me désole de la part d’un homme aussi intelligent.

    Il est contre la peine de mort pour les criminels, mais il est prêt à prendre les armes pour tuer les "fanatiques" ?(selon lui) religieux. En fait, non seulement il refuse toute autorité spirituelle et on le voit bien quand la dame de la caméra lui parle de Guénon, mais en plus il prend les catholiques et les croyants qui accomplissent des rites religieux pour des imbéciles manipulés.

    Bref très décevant quoi...

     

    • Le juger à partir d’une discussion de bistrot de moins d’une heure c’est limite quand même, je te conseille de regarder au moins une de ses conférences, le bonhomme à quand même plus que ça dans son sac, c’est pourquoi ER relaie toutes ses vidéos.

      Cordialement.


  • Merci Piero San Giorgio et Etienne Chouard,d’accord sur la laïcité avec Etienne Chouard.

    Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l’Église et de l’État et qui exclut les Églises de l’exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l’organisation de l’enseignement. (Le principe de la laïcité de l’État est posé par l’article 2 de la Constitution française de 1958.)

    « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. » Article 2 de la loi du 9 décembre 1905

    est ce que c’est toujours respecter par nos élites ?


  • #344324
    le 01/03/2013 par Jean l’Algérien
    Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

    Une Constitution rédigée par un nombre limité de personnes tirées au hasard est-elle démocratique au sens de représentative de la volonté du plus grand nombre ? Il me semble que non : une constitution rédigée par TOUS les français, grâce à internet et grâce à un système expert permettant de voter sur des milliers de micro questions posées au système expert ( capable de comprendre les questions pour éviter les redondances ), par les français qui le souhaitent, via internet, serait démocratique.

    Une Constitution démocratique est-elle une Constitution qui dit la vérité sur l’humain ?
    Je ne le pense pas.


  • Un instant, un instant bref, je me suis insurgée en moi même contre E&R pour le fait qu’il faut faire un calcul mental à chaque post...après une dizaine d’affilé, on en a marre. Mais en fait c’est très bien : ça limite les cons. Toujours chercher la difficulté, les gars, pensez-y !

     

  • La discussion est intéressante mais la jeune fille qui tient la caméra aurait peut-être mieux fait de se taire à des moments.

     

    • J’ai eu la même réflexion...


    • #344438

      C’est assez ingrat ça.
      On voit bien que vous n’avez plus de TV et ne savez pas ce que c’est que des voleurs de paroles et de débat.
      Cette jeune femme, telle Robin des bois a volé ces images pour en faire profiter le plus grand nombre.

      Moi je remercie cette dame de sa vidéo pirate.


    • @PierreGaulois

      Le monde et les débats existent en dehors de la télévision,
      je ne vois pas le rapport.
      En faire une héroine parce qu’elle film, elle n’était pas à gaza que je sache,
      mais tranquillement assise à la terrasse d’un café.

      Le reproche qui est le mien, et je présume celui du dessus également
      se rapporte plutôt aux interventions inutiles visant à vouloir finir les phrases des interlocuteurs,
      cela ne ressemblait en rien à des idées constructives.

      Il a bien été dit, que « ...mieux fait de se taire à des moments ».

      Dès qu’une critique est faite à une femme,
      nous voilà presque taxé de misogyne, et elle la victime.

      Les élus de dieu ont vraiment posé leurs empreintes.


    • #344987

      @LibRT
      J’entends et reçois la critique.
      Mais je voulais la nuancer par ce post en défendant le "journalisme spontané"
      et le principe de la "vidéo pirate".
      Ca me semble bien plus authentique qu’un débat TV ou le "journaliste" est souvent censeur avant tout.


    • C’était une conversation entre amis, dont vous n’avez eu qu’un bref extrait. Notre conversation a bien duré quatre à cinq heures en tout. A tous ceux qui n’aiment pas mes interventions : vous n’êtes pas obligés de regarder.


  • bon à quand Pierre Hilard et PSG sur le vieux port ? :)


  • A la lecture de certains commentaires,
    je pense qu’il y a une incompréhension d’échelle de point de vue.

    Ce que je retire des interventions d’E. Chouard est sa vision
    globale et temporelle d’organisation humaine.
    Il pousse les limites de la réflexion au delà de la personnalisation
    d’un régime, permettant de palier aux dérives inhérentes
    à la complexité humaine.

    Tout système mis en place, fut-il le plus juste en une période donnée,
    se perverti sur le temps, de par la dualité de l’âme humaine partagée
    entre le bien et le mal.

    Lorsqu’il parle, semble-t-il, de sa position sur la peine de mort,
    je pense qu’il exprime la situation d’une société épurée des malversations
    organisationnelles dues à une vision angélique de l’esprit humain.

    Depuis l’aube des temps l’organisation de nos cités tend à une pacification
    de groupe humains, par l’adhésion volontaire, ou au contraire forcée (dictat) de ces derniers.
    L’une ou l’autre des méthodes, qui peuvent fonctionner sur une période donnée,
    aboutiront inexorablement à un déclin.

    Une organisation qui ne tient aucunement compte des faiblesses humaines,
    que l’on pourrait résumer de manière simpliste par les fameux pécher capitaux,
    est vouée à l’échec.
    Nous avons tous en nous de la générosité, mais également la tendance au mal,
    un rien peut faire basculer le meilleur d’entre nous vers ce qu’il réprouve
    au premier abord.

    Je pense donc, qu’E. Chouard est dans cette quête de réflexion, prenant
    en compte la réalité humaine, et cherche une voie limitant les dérives
    de nos cotés obscurs ou notre faillibilité.

    Ne plus centraliser le pouvoir en est la première composante.
    Cependant, le pouvoir à l’ensemble des citoyens peut également
    avoir des conséquences perverties.
    Il suffit de se référer aux réactions émotionnelles populaires qui,
    lors de certains évènements, n’hésitèrent pas à pendre le moindre suspect,
    confortées par l’hystérie de masse.

    Aussi, une loi sage, pour compenser notre défaillance en la matière,
    est préférable pour approcher au plus juste à l’équilibre de la justice.

    Dire que M. Chouard est un angéliste, c’est ne pas comprendre
    le degré de réflexion qu’il tente d’exprimer.

     

    • Il n’est pas question de dire que Etienne Chouard est un angéliste.
      Il est question de dire que son analyse est une analyse politico-sociale, qui traite de l’organisation de la société. Il ne prend pas du tout en compte le fait religieux qui ne peut pas être traité par le politico-social.
      Il se réfère ainsi à la pensée politique grecque, mais il oublie que cette pensée politique était articulée à une mythologie et que les Grecs avaient leurs dieux.
      Donc son travail et son analyse sont très intéressants mais ne sauraient être englobants. Il ne traite que le politico-social et c’est pour cela que sa cause des causes n’est que la cause des causes politiques et sociales. LA cause des causes est d’essence religieuse, j’en suis intimement convaincu.


    • @Stalker

      Parce que la vision qui est tienne est axée sur la religion,
      alors qu’il fait mention de sa position sur la religion,
      que je rejoins complètement d’ailleurs.

      Nous parlons de vie en société,
      incluant des croyances ou non croyances diverses et variées.

      Le respect de religion quelle qu’elle soit induit une neutralité des règles communes.
      La religion étant une affaire personnelle, elle ne doit en rien influencer
      l’opinion générale.

      Si tu pousses plus loin la position qui est tienne,
      elle revient à dire in fine, que chacun se regroupe par communauté religieuse,
      que chacune de ces communautés considérant que sa position est la meilleure,
      celle des autres donc est mauvaise, et comme l’expansion humaine est inévitable,
      un groupe finira par empiéter sur le territoire d’un autre, pour finalement,
      finir une fois de plus en bain de sang, au nom d’idéologie mystique.

      Encore une attitude qui mène vers un déclin inévitable.
      Éternel schéma utilisé par nos aïeux.

      Être convaincu n’implique pas forcement le bien fondé de son opinion,
      d’où le dialogue ouvert à toute voie qui ouvrirait plutôt que fermerait.


    • Je précise que je suis non croyant, mais disons "culturellement" catholique.

      Je ne dis pas que j’ai raison et que ma conviction personnelle est la vérité. Je dis simplement que pendant très longtemps j’ai eu, comme Etienne, une vision centrée sur le politico-social, sur les intérêts de classe, etc... Je ne rejette pas cette analyse, elle est juste. Seulement, je me suis rendu compte que, en niant le fait religieux, elle passe à côté de l’essentiel car le ressort profond de l’oligarchie est d’essence religieuse (Loyd Blankfein explique bien qu’il accomplit, par son travail, la volonté de dieu).
      Quand tu possèdes tout l’argent du monde (comme c’est le cas d’une certaine oligarchie), tu ne convoites plus les biens matériels. Ce qui t’anime, c’est une vision religieuse, d’ordre messianique. C’est pour cela que je pense que le travail de Chouard est intéressant, utile, mais ne réglera absolument rien si il ne se positionne pas sur les valeurs portées par les religions. Il ne peut, à mon sens, y avoir aucune paix sociale dans un pays qui n’a pas une religion d’état.
      Et ce que je dis là, j’aurai trouvé ça extrémiste et dangereux il y a encore quelques années...

      C’est aussi, dans une autre mesure, ce que dit plus ou moins Michéa lorsqu’il parle de valeurs communes (en s’appuyant sur Orwell). Et si Etienne poussait le raisonnement jusqu’au bot il s’en rendrait compte. Tu auras beau tortiller du cul, et les philosophes se sont épuisés en vain à trouver un substitut à la religion catholique qui ne repose pas sur un principe immanent, tu ne trouveras rien de plus efficace que la religion car, encore une fois, l’homme n’est pas assez mûr pour se forger sa propre spiritualité (à l’échelle d’une société j’entends).


    • @Stalker,

      J’entends et comprends tes propos ainsi que le raisonnement qui en découle.

      Mais tu cites l’exemple d’une oligarchie née d’un système vicié.
      Or le but de la réflexion est de parer en amont, à la main mise par un groupe quelconque,
      de l’idéologie majoritaire.

      Pour qu’une oligarchie se mette en place, c’est que le système le permettait.
      Il est clair que l’aboutissement de cette réflexion, si tant est qu’elle aboutisse un jour,
      puisque la perfection n’est pas de ce monde, ne se mettra en place qu’au bout
      d’un long processus de démantèlement de réseaux.

      Ce qui n’empêche en rien de réfléchir sur le but à atteindre,
      dans les conditions les plus adéquates en fonctions des réalités humaines.

      Mettre en opposition la/les religions et le politico-social est de mon point de vu,
      un non-sens, puisque l’un et l’autre argumentent pour une transcendance individuelle
      et communautaire.

      Que certains par le passé, pour de basses raisons, aient usé de ces arguments
      pour créer des clivages permettant l’asservissement, ne doit justement, plus se reproduire.

      « Diviser pour mieux régner » cette maxime éculée démontre une fois de plus son
      efficacité.
      Pour contrôler il faut créer un adversaire.
      Religion contre une autre,
      Athée contre religieux,
      La raison contre la foi,
      la femme contre l’homme,
      le blanc contre le noir,
      le pepsi contre le coca... (! ?!?)
      ...
      ...

      Puis tu parles de maturité humaine.
      Penses-tu que la religion à elle seule suffise à lui apporter sagesse et paix ?
      Dois-je citer les scissions au sein de la parole divine et supposée être unique ?

      Combien de sous-obédiences chez les ancien-testamentaires, néo-testamentaires, et Coranisant.

      Il est temps que l’enfant pense par lui même.
      C’est peut-être finalement là, que la religion aura rempli son rôle.


  • C’est qui la bécasse qui ramène sa fraise ? Agaçant.
    Et Chouard très décevant : banalités sur banalités.
    Par contre, le garçon de café est parfait
    ("3 cafés" et point barre : efficacité !)


  • La foi est un don, sachons rendre grâce si nous l’avons !

    Pour ma part, j’en connais d’autres qui récitent toujours la même chose dans leurs vidéos, et d’autres à l’affût de ces même vidéos (j’en ai fait parti ! ), se détournant de l’essentiel c’est à dire la recherche de la vérité en Jésus.

    Pourtant croyante, j’étais enfermée dans cet enfer sur terre où je crois que vous êtes encore, j’ai prié pour avoir le discernement, j’ai reçu paix et libération.

    N’ayez pas peur, revenez à l’essentiel, Dieu Trinité, le reste n’est qu’idolâtrie.


  • Merci à tous les trois.

    Etienne Chouard au-dessus du lot dans ce genre de débat selon moi.

    Il sort des prismes habituels (auxquels se raccrochent la plupart des gens sans vraiment avoir tenté de les remettre en cause ; ne serait-ce que par honnêteté intellectuelle) et est habité par une vision progressiste et saine (en ce sens qu’elle essaye avant tout de comprendre plutôt que de juger).

    Pour ceux qui défendent des clochers, telles les religions, ne soyez pas gênés par ses analyses et commentaires , je pense qu’il est définitivement au-delà de ce genre de possibles polémiques dans son approche( pas de la spiritualité mais bien de telle ou telle mouvement de croyance), il a ce pendant ses goûts propres, ce qui n’est pas l’intérêt véritable de son travail...

    Pour ceux qui parlent de Bisounours, ce monde existe autant que celui de Satan, c’est-à-dire qu’il dépend surtout du travail qu’y mettent certains humains à le faire vivre : point.


  • La bonne nouvelle pour ces Messieurs :

    « nous devons tenir que Dieu proposera son salut à tout homme » (Gaudium et Spes 22, 5)

    Mais, mieux vaut se préparer à cela dés maintenant... Et là c’est pas gagné

    Je suggère plutôt la lecture et la méditation de la Sainte Bible, l’accueil du nouveau Pape, la messe (n’en déplaise à Etienne), la confession (c’est une grande grâce, saint Etienne priez pour lui), la quête de l’humilité et de la charité...

    Jean

     

  • reduire rené guenon a un orientaliste c’est ne rien comprendre a rené guenon

     

  • #344480

    Discussion agréable, cela dit mauvais choix de sujets au niveau des deux interlocuteurs.
    Le point de vue d’Etienne Chouard sur la laïcité est très contestable, je suis également en désaccord avec son point de vue sur la peine de mort, cela dit Piero San Giorgio n’était sans doute pas la meilleure personne pour avoir une vraie confrontation de points de vue sur ces sujets. Je trouve qu’il n’a pas tellement défendu son point de vue sur la peine de mort.
    Et en ce qui concerne la laïcité, j’aurais mieux vu un Pierre Dortiguier la décortiquer et expliquer à Etienne sa vraie nature, il aurait été intéressant de voir la réaction de Monsieur Chouard, qui considère que la laïcité est une protection contre les fanatismes religieux, mais qui n’a sans doute pas compris que notre société est déjà empêtrée dans un fanatisme religieux, qui plus est au niveau officiel, celui de la laïcité franc maçonne, religion d’Etat, et lui qui nous vient de l’éducation nationale, devrait pourtant être bien placé pour le savoir.

     

    • lol, tenter de discrediter la laicité définie par Echouard en utilisant la franc maçonnerie ? ça serait aller au suicide et renforcer l’argumentation de Chouard. La franc maçonnerie est une religion/secte au même titre que toutes celles dites "du livre" mais également au même titre que la scientologie ou que sais-je.
      Etienne et Pierro sont des gens sensé, qui ont réussi à développer leur propre spiritualité en dehors de tous les formattages. La Spiritualité est un chemin que chacun doit prendre seul, trouver ses propres réponses. Les religions (TOUTES les religions, y compris franc maçonne) sont des mensonges pour fainéants (paresse, mère de tous les vices) en leur disant qu’il existe des raccourcis mais que pour cela ils doivent accepter sans discuter ce qu’on va leur dire, même si un enfant n’y croirait pas une seconde. La religion c’est un cas quasi parfait de la mise en pratique de la double pensée de 1984.

      La spiritualité n’est PAS la religion.


    • #345254

      J’ai l’impression que vous n’avez pas compris grand chose à mon commentaire.
      D’après vous, d’où nous vient la laïcité ? Vous devriez sans doute écouter ce que vous dit Peillon sur le sujet.
      En cequi me concerne, je n’ai fait que soulever l’incohérence de Chouard qui pense que la laïcité délivre des fanatismes religieux, alors qu’elle même constitue en son essence, un fanatisme religieux.
      Quant à mettre la franc maçonnerie sur un pied d’égalité avec les religions, la seule chose que j’aie à vous dire, c’est que je vous plains très sincèrement.


  • Bonjour à toutes et tous,

    Excellent échange entre Piero et Etienne à partir de 35 mn sur la différenciation entre religions et spiritualité et le fait que si la religion possède un peu de spiritualité, celle-ci reste soumise à un dogme qui veut imposer ce qu’il faut croire et ce qu’il ne faut pas croire. La spiritualité quand à elle se préoccupe de la vie de l’esprit, de l’Etre et de l’âme sans le décorum des rites et des "tu dois" et des "tu ne dois pas". Et c’est fondamental pour pouvoir comprendre pourquoi les religions même si en apparence reviennent ont perdu leur vitalité, c’est à dire l’esprit des choses et que ce chaos annoncé, cet effondrement, sera aussi un effondrement du monde ancien vers une âge adulte de l’humanité, où je l’espère elle pourra se tenir droite, corps - âme - esprit libres et connecter avec l’univers et poser des actes créateurs pour la suite de l’aventure humaine.

    Quand j’énonce cela je dis juste comme le dit Abdenour Bidar dans un des ouvrages :

    "Si la religion persiste c’est que notre monde moderne n’a pas sur lui donner les bonnes raisons de mourir"

    Oui, notre monde moderne à jeter la religion avec la spiritualité, alors qu’il nous fallait nous affranchir de ce qui nous a aidé à grandir à une époque (la religion) au lieu de le rejeter, mais l’inclure dans notre développement intérieur.

    Le retour au religieux est une fuite en arrière que je comprends devant l’agressivité du monde, mais osons voir aussi les pas vers l’avant qui sont possible si nous faisons le travail intérieur nécessaire au passage à une autre étape de notre croissance personnelle et interpersonnelle.

    Merci.

    "la lettre tue, l’Esprit vivifie." [St Paul - 2Co 3:6]


  • Merci pour cette vidéo.
    Elle conforte bien mes premières impressions au sujet d’Etienne Chouard qui est probablement un homme de bonne volonté, sincère et honnête mais qui tombera de haut quand il prendra conscience de la véritable nature humaine. Il sera dans les premiers à se faire couper la tête.
    Le combat du NOM est un combat spirituel quoiqu’il en pense. Johan Livernette et Pierre Hillard l’ont bien compris et il ne sert de rien à croire à la bonté naturelle de l’homme sans Dieu. L’ennemi sert bien Mammon, lui.
    Ne voit-il pas que la laïcité est devenue une nouvelle religion avec ses dogmes et ses interdits ? Non, car en bon fils des lumières, il ne croit qu’en l’homme.
    Pourtant, les signes sont de plus en plus évidents que nous vivons des temps apocalyptiques. Ils ont des yeux et ne voient pas. Plus dure sera la chute.

     

    • #344710
      le 01/03/2013 par vanille et pistil
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      ou meme de la véritable nature de l’assemble’ generale a Paris. J’ai trouve’ son commentaire la dessus un peu naif. Le "chacun son tour pour parler". Ca sera plutot "chacun son tour pour donner des coups de coude pour acceder au microphone".


  • Jésus a chassé les marchands du temple, et la laïcité est en train de chasser jésus, en n’inculquant plus les dix commandements. Derrière la laïcité ce cache les marchands du temple judéo-maçonnique-bancaire.

     

    • C’est possible ...

      Mais ce n’est parce qu’un couteau à servi à tuer un humain qu’il n’a plus son utilité pour être utile à nourrir un humain en découpant sa viande ...

      Evitons les systématismes et essayons d’extraire le bon grain de l’ivraie.


  • #344530

    Juste une petite remarque : E. Chouard malgré la sympathie évidente qu’il m’inspire de part la sincérité de sa réflexion et qui semble etre un puit de connaissance sur les systemes démocratiques ne semble fonctionner qu’à partir d’un corpus de références limité quant il en vient à la révolution française, ce qui lui fait faire une déclaration pleine d’ignorance (assumée) à propos de la pensée Maurassienne et de la religion.

    Si Chouard, qui est en plein dans une démarche de poursuivre l’idée révolutionnaire pour le peuple (et donc un type de gauche véritable) serait très certainement opposé à l’analyse naturaliste de l’Action Française, il reste qu’il devrait peut etre lire un peu Maurras avant de céder pleinement à la lecture communiste de l’histoire présentée par Guillemin. L’outil marxiste est certes intéressant, sauf qu’il n’existe jamais de réelle homogéité de classe que dans l’oligarchie...

    Au final, un internaute plus haut écrivait que la démocratie ne peu en fait que se réaliser pleinement qu’en petit commité, ce qui rejoint ce que Chouard observe empiriquement quand il dit qu’il existe de nombreuses démocraties tribales de part le monde. Là encore, si Chouard lisait Maurras, il verrait que le monarchisme raisonné (et non comme instrument de privation du pouvoir) est un systeme décentralisé dans lequel la démocratie peut etre reportée au niveau local, c’est à dire là où se joue ce qui concerne la vie des communautés.
    Sur ce sujet, je pense que PSG voit juste face à Chouard quand il dit qu’un régime doit plus paraitre juste que l’etre réellement (d’ailleurs y a til un absolu de la notion de justice ?) et ce que dit la fille en citant Guenon sur le pouvoir spirituel et temporel est intéressant : de toute façon nous vivront toujours sous un dogme, qu’il soit religieux ou laic, donc autant bien choisir ce qui cimente la société tout en laissant le plus de libertés.

    Le problème que je vois encore, c’est que démocratie par tirage au sort ou monarchie, certes la fange des partis est écartée, cependant qu’il reste encore meme si diminué le pouvoir corrupteur de l’argent sur le prince : un probleme de finance publique survient et les compromis entre le pouvoir et les ennemis réels des intérets du peuple, la corruption, ... refait rapidement surface.
    Qui est le plus dur à acheter, une assemblée ou un roi ?
    Enfin, peut etre que la question ne se pose meme pas, sachant que les deux possibles héritiers du trone de France sont... banquiers...


  • Pour la peine de mort on peut aussi envisager de laisser le coupable choisir de se donner la mort lui même (par injection ou autre) façon roche tarpéienne ou de travailler à vie gratuitement pour payer son gîte et son couvert. Si il ne peut pas choisir alors un bon vieux peloton d’exécution (tirer au sort dans l’armée) fera l’affaire comme ça moins d’état d’âme pour les bourreaux. Laisser en liberté des tueurs d’enfants par sodomie profonde c’est bien plus dégueulasse et bien plus préoccupant pour le salut de nos âmes que de laisser la justice des hommes, de l’ensemble des citoyens d’une nation, faire son œuvre même de mort si il le faut.


  • #344601

    Peine de mort

    L’erreur de Chouard vient de son désir irrespressible de ne pas essentialiser les hommes.C’est une erreur. Je ne parle pas sur un modèle intellectuel, j’ai vérifié ce que je dis. Il ne faut pas essentialiser systématiquement les individus, mais parfois pour survivre on est contraint de le faire.
    Il y a tous les cas de figure possibles pour qu’un homme devienne un criminel et un assassin.
    - Le naturel (la psychopathie qui est un trait de caractère génétique)
    - Les prédispositions génétiques (niveau de sensibilité, d’empathie ect...)
    - Le culturel, l’influence de l’environnement

    La psychopathie ça existe, ça ne fait pas obligatoirement un criminel, mais une fois qu’un psychopathe a emprunté la route du crime, c’est définitif.
    J’ai étudié quelque peu la perversion narcissique en psychologie et c’est quelque chose dont on ne guérit pas. Si les victimes n’essentialisent pas leur bourreau comme pervers narcissique, elles meurent...c’est une question de survie aussi.

    Alors maintenant, moi je ne suis pas pour la peine de mort. Ca peut vous paraître étonnant, mais je pense que le système est trop corrompu, imparfait et que nous n’avons pas encore les moyens de définir précisément, les criminels incurables, sauf dans le cas des psychopathes, sociopathes qui sont faciles à identifier.Après tout est question d’argent, ils n’en ont pas parlé, mais dans certaines sociétés ça peut être viable la peine de mort et dans d’autres pas viables du tout.

    Cela peut vous paraitre faux et étonnant que la nature crée des psychopathes, mais c’est simplement pour l’équilibre des forces, la nature ne fait pas de morale...Le fait qu’il y ait des prédateurs au sein de l’espèce nous contraint aussi à évoluer pour survivre.

    A part ça, je voudrais dire que je trouve Piero et Ethienne extrêmement sympathique, cultivé et ouvert d’esprit. J’aime beaucoup Ethienne Chouard qui a mon avis a besoin de se détacher un peu plus de la morale pour progresser dans sa pensée. J’aurais aimé pouvoir discuter avec eux autour de cette table !

    Il faudrait lancer Ethienne CHouard sur l’avortement parce que là, en terme d’horreur, de barbarie, et de peine de mort ! il y en a un paquet...et moi je suis pour l’avortement sous certaines conditions très précises...

    Je ne connaissais pas bien Piero sans Giorgio, ce n’est pas un intellectuel, mais c’est un type plein de bon sens, cultivé, ouvert d’esprit, qui a de l’humour aussi ! bref, ça m’a donné envie de lire son bouquin !

     

    • La différence avec nombre d’entre nous vient du fait que Chouard (ST Gorgio itou dans un "autre" domaine) propose des solutions étayées et argumentées au-delà des commentaires auxquels nous autres avons finalement tendance à nous arrêter...


    • #345478

      La différence que vous soulignez existe bel et bien, et qu’on pourrait résumer à la différence de dimension subjective et objective entre acteur et spectateur...

      Cela dit, je propose quant à moi de garder quoi qu’il se passe, quelque soit la personne que l’on écoute, et quel qu’en soit le prix, l’esprit critique.

      Vous savez, il y a commenter et commenter... Il peut y avoir malgré tout dans le commentaire du spectateur l’exercice de son esprit, et la volonté de confronter ses propres perspectives pour en mesurer la puissance, la véracité, la validité, étape peut-être nécessaire pour pouvoir devenir acteur à son tour.

      Si ce qui vous inquiète est l’humilité, sachez que je n’en manque pas lorsque je me sens dépassé et dominé par un sujet. Mais il se trouve que concernant les propos tenus par Ethienne Chouard sur la peine de mort, ce n’était pas le cas.
      J’ose même penser que pour ressentir un tel besoin d’éviter à tout prix, sous n’importe quelles conditions, l’essentialisation d’un type d’être humain, c’est que l’on a soi-même jamais été victime ou en confrontation régulière avec certains types de prédateurs. De plus cet "humanisme" est en réalité lui-même une essentialisation de l’Homme puisqu’il considère tout être humain comme possédant une valeur inestimable intrinsèque et étant capable de changer sa nature profonde. C’est vrai pour beaucoup d’hommes, mais pas pour tous.
      Pour moi la question ne se pose pas de savoir si l’on a le droit ou non de tuer, la question c’est plutôt de savoir : Qui ? Comment ? Pourquoi ?
      Parce que de dire qu’abattre un être humain, c’est sale et affreux, moi je dis que ça ne regarde qu’Ethienne Chouard. Pour bon nombre d’êtres humains, la vue d’un homme abattu suscite la joie, l’excitation, et l’hilarité...
      ce qui n’est pas mon cas personnel, mais j’essaye néanmoins de rester objectif, autrement dit de garder à l’esprit que mes affect et ma sensibilité ne sont peut être pas l’alpha et l’oméga de la définition entre bien et mal appliquable pour la communauté des hommes...et ça c’est aussi de l’humilité...

      Bien à vous C...


  • #344655
    le 01/03/2013 par Jean l’Algérien
    Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

    "Le mécanisme qui marche" dont parle Piero qu début de cette vidéo ( quand il parle du "rite de passage" et du "système militaire grec" ) est le mécanisme victimaire. Et, comme il le dit très justement", il est "fondateur" de la culture. Une crise mimétique abolit "toutes les différences", effectivement.

    Le Christ nous demande de nous passer de boucs émissaires.


  • salam shalom paix nul contrainte en religion la voie droite ce distingue de l’erreur c’est la sourate 2 verset 256 du saint coran ce que je veux dire c’est que vous avez pas marre de ce systeme de chose comme disait le prophete jesus a ca premiere venu et roi pour son retour parmi nous SI LE TOUT PUISSANT LE VEUT democracie socialiste sionisme etc... ne sont que des syteme de chose voué a prendre le mur pourquoi tout simplement parce que tous ces systeme ne son pas regie sur les lois divin toute la creation et soumise a DIEU CREATEUR DE TOUTE CHOSES sauf les djinns et l’etre humains et voila le resulta combien de cité LE CREATEUR A DETRUITE PARCE SI IL LES LAISSE ALLEZ CONTINUE a semé plus de corruption et de desorde ce qui nous faut c’est qu’il nous envoie la guidé pour ecarté de l’erreur vous savait pourquoi nous cette generation aura pas prophete tous simplement on a le recul nessecaire pour savoir ce qu’on doit faire on a l’evangile et le coran il nous faut juste la guide qui et l’iman attendu pour les mulsumans et le lion de la tribu de judas pour les chretiens salam shalom paix a tous et toutes

     

  • Excellent concept que cette discussion de 2 dissidents en terrasse filmée... Encore !

     

  • Je n’ai pas écouté...je regardais les "bites" de parking derrière Piero et Chouard,je les ai fabriquées en 2001-2002 dans une petite fonderie familiale près de Marseille,on en a faites un millier à 8 bonshommes,tout à la main,pas d’automates et c’est lourd !moules en sable,coulée du métal à plus de 1200degrés(l’été c’est agréable !) et meulage,je m’étais aménagé une partie du bureau et je vivais sur place,tranquille,à la chinoise,j’avais 19-20 ans et j’étais en galère(mon patron en avait marre de me voir claquer ma paye en hôtels,il m’a même invité chez lui avant ça,un mec bien) ! j’aimerais bien voir une petite fiotte du tertiaire dans des boulots comme ça et voir combien de minutes,voir secondes il tient...c’était le quart-d’heure émotion,mais ça te forge un homme des boulots comme ça ;par-contre il me manque ce soleil Marseillais,il fait froid chez toi Piero !...Féthi(et ses bites de parking)


  • C’est qui cette femme qui coupe sans cesse Piero et Etienne ?!! Sinon bonne idée belle rencontre mais dommage pour le son et la troisième intervenante mystère.

     

    • C’est moi. Enchantée. Et sans moi, vous n’auriez pas le plaisir de les entendre de cette manière.


    • Merci. Si ma voix vous dérange, j’accepte les chèques pour acheter un trépied et pratiquer le langage des signes (que j’apprends) avec mes interlocuteurs.


    • #345485
      le 02/03/2013 par Il affiche un mépris à peine voilé pour "la masse", est-ce bien chrétien (...)
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      Oui c’est vrai que c’est dérangeant cette voix derrière qui se croit obligée d’intervenir ... Et le respect de la hiérarchie ???!!??? ... Il n y a pas un peu de vaisselle à terminer ... Hi hi hi !!!


    • Je ne demande pas mieux que rester à la maison finir ma vaisselle, et si les hommes faisaient leur boulot, je n’aurai pas à le faire à leur place. Retrouvez vos couilles, les gars. A ce propos vous pouvez trouver mon "Messages à mes copines les femmes" sur You Tube. Vous pourrez le faire écouter à votre harpie.


    • #347074

      idem, c’est fatiguant, et mal élevé. Vouloir finir systématiquement les phrases des autres. Un peu de modestie svp.


    • #348256
      le 05/03/2013 par Guillaume Mundele
      Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

      C’est quoi ces commentaires de consommateurs ?

      Vous avez payé pour un service qui vous rend exemptes d’être constructifs ?

      Sérieusement, El Lobo effectue un acte concret, à visage découvert, avec de vrais dissidents et vous vous permettez de l’ouvrir de cette façon sous pseudo ?

      Je lis "Un peu de modestie svp.", "Et le respect de la hiérarchie ?". Hé bien justement, un peu de modestie de votre part et de respect vis-à-vis de ceux qui agissent concrètement. Et le fait que vous fassiez quelque chose de votre côté, à votre échelle, pour changer les chose n’y change rien.

      Cela ne rend pas El Lobo incritiquable pour autant. Mais je pense qu’entre personnes conscientes, il serait bienvenu de s’exprimer de façon constructive comme l’a fait Babaorhum :



      @El Lobo :

      Merci pour ta contribution ! Et entends si tu peux les quelques plaintes que je relaie à ma façon : couper la parole, oui à l’occasion, mais à propos et modérément. Ici je trouve que tu manques de respect aux deux interlocuteurs que tu filmes ainsi qu’aux spectateurs. Pour ma part, j’ai pu faire abstraction de la gêne en définitive, en tachant d’ignorer tes interventions quand elles recouvraient les propos des deux gus. Ma mère coupait souvent la parole et je fais de même suite à l’imprégnation. J’observe pour mon cas qu’il m’est difficile de réduire le phénomène au seuil qui me conviendrait, malgré la prise de conscience. Selon ce que je perçois, il te sera difficile de recevoir cette critique et d’adapter ton comportement. Je te souhaite une bonne continuation et une rapide maturation (accueil -> récéption -> compréhension -> pratique de l’attention bienveillante (pratique du rappel intérieur et acceuil du rappel extérieur) -> changement progressif du comportement -> capacité accrue à l’affirmation de soi dans la pertinence).

      El Lobo, tu es engagée dans un processus parfois difficile pour l’égo, sous le regard critique de chacun. Je te souhaite bon courrage.



  • Si la cagole avait pu nous epargner ses reflexions sans interet qui finissait par mettre dans la gêne les 2 interlocuteurs qui feignaient de ne pas l entendre, cela eut ete mieux.

    Sinon je suis effaré de voir le nombre croissant de croyants de tous poils qui ne jurent que par leur petit catechisme, persuadés qu ils sont dans le vrai (c est le principe meme de l acte de foi : l aveuglement ideologique paralysant l utilisation du logos SAUF pour etayer la these voulue).

    Sommes nous au XXIe siecle ? Y a t il encore un athée dans la salle ?

     

    • Je suis athée.
      Je ne me dirais pas agnostique, car je n’arrive pas à me resoudre à l’idée que Dieu puisse être la réponse à ce que nous ne pouvons encore expliquer. Pour moi même les ET c’est plus crédible.
      Dieu explique t-il les crop-circle, les crânes de chrystal, les téchnologies avancées dans les anciennes civilisations ??
      Je pense que la religion a été créé pour unifier les hommes entre-eux, pour créer une cohésion au sein des groupes. En gros pour éviter de s’entre tuer à la première occasion.

      Si Dieu il y a, pourquoi n’est-il pas universel ? Pourquoi des religions monothéistes et polythéistes ?

      Et franchement, quand je lis les postes des religieux sur ce site qu’ils soient catholiques ou musulmans, je me dis mon Dieu :), où est le rationnel là-dedans ?
      Je trouve cela très présomptueux de penser détenir les réponses à ces questions irrésolues. Je préfère l’humilité en prônant que je n’ai pas les réponses.


    • c’est a croire qu’une fournie est plus intelligente que toi et cela sans avoir la capacité cérébrale humaine ni de diplôme d’architecture et encore moins en climatisation.car elle construit sa maison tout comme l’abeille d’ailleurs selon un niveau dépassant sa propre intelligence


    • Rikita je crois à l universatilité de la religion et que ce sont les hommes qui ont divises la religion pour en faire des religions


    • #345154

      @ Stephane : "Si la cagole avait pu nous epargner ses reflexions sans interet..."
      Non mais franchement t’es qui toi pour manquer de respect à cette personne (qui je pense est bien plus cultivée que toi vu tes fautes de grammaire du niveau école primaire..) ??!!!
      Je te signal que sans elle nous n’aurions pas eu le loisir d’écouter cet entretien. Je reste poli avec toi uniquement pour que mon commentaire soit publié !

      Plus sérieusement @Rikita : J’ai été athée toute ma vie et je suis croyant depuis peu, pour beaucoup de raisons qui me sont personnelles. Je me suis beaucoup penché sur le phénomène ovni (que je n’appelle plus ET puique selon moi il n’y a pas d’extraterrestre sur terre) et me suis longtemps fait avoir par l’idéologie New Age. Je te conseille fortement de lire le livre de Laurent Glauzy : Extraterrestres les messagers du new age Du mystère des crop circles au mind control : Quand la CIA et l’ufologie préparent un nouvel armement. Si tu me le demande je te prête ce livre avec grand plaisir. Il y a également une conférence de l’abbé Lafitte (là c’est un homme d’église ce qui va peut-être te gêné vu que tu es athée..) qui remonte aux racines du new age : http://notredamedesdons.net/2777/le...
      En revanche il ne parle malheureusement pas du phénomène ovni dans cette conférence.

      Cordialement.


    • #345163

      Le Logos n’est pas incompatible avec le message de l’islam et du Christ (c’est bien Averroès qui traduisit les penseurs grecs chez les musulmans ensuite traduit dans le monde chrétien).
      Savoir que l’athéisme est promulgué par une secte (la franc maçonnerie) qui a tout fait pour fabriquer un max d’athées sûr d’eux mêmes et arrogants ("retirer Dieu du coeur des hommes" projet de Jules Ferry) alors que les croyants se font coloniser depuis 200 ans pour un résultat plus nul au niveau humain que 1500 ans de Christianisme (aucune solidarité, savoir formaté pro-républicain, deux guerres mondiales ayant fait pété les compteurs de barbarie humaine, génocide vendéen au nom de l’athéisme, communisme et goulags aussi, massacre de septembre, mensonges contre l’Eglise récités en Université, consommation la plus forte d’anti-depresseurs, aucune transcendance, et en plus les athées font le lit de l’Ancien Testament et renforce le pouvoir matérialiste tenu par les juifs d’élite et leur inculture - jamais ils ne lisent les textes sacrés, convaincus de leurs préjugés - les bloquent mêmes à comprendre le génie de l’Histoire de l’Art en peinture, musique où TOUT provient de la Religion Chrétienne en europe du moins).

      A un moment faut faire le bilan de son athéisme au lieu de se ranger du coté du conformisme ambiant sans avoir mesuré son inculture (du reste je m’en fiche, dans l’apocalypse de st jean "les incrédules disparaîtront..." à la fin des temps et pour ceux qui ont la curiosité de lire ce texte, au moins 3 signes majeurs ont déjà fait leur apparition).


    • Je savais qu’en postant ce commentaire j’attirerai les foudres de certains.
      Je vois que certains sont capable de juger du niveau d’intélligence des fourmis...Franchement je suis épatée.
      @ Survivaliste : J’ai vu qu’il y avait une vidéo sur Dailymotion ou cet auteur évoque sa thèse. Je vais prendre le temps de la regarder. Qui c’est, j’achèterai son bouquin si l’approche de sa thèse me séduit ou me pousse à creuser plus loin.
      Quand à Simone, j’aimerai savoir ce que signifie "les incrédules disapaîtront". Cela signifie-t-il que que les incrédules brûleront en enfer, où que tout le monde deviendra croyant ? Question sans ironie, je précise.

      Je me dis que si Dieu existe, ou l’idée que je m’en fais, alors Dieu ne jugera pas les scéptiques comme les envoyés du malin. Il les jugera dans leur coeur et dans les actes envers autrui et non en fonction de leurs louanges. Et si tel n’était pas le cas, je n’aurai aucun regret car j’estime qu’il n’aurait pas mérité mes louanges.


    • Merci, faites mieux, j’ai hâte de voir. Montrez moi.


    • #345439

      @ Rikita : "Je me dis que Dieu c’est ci ou ça". Ben déjà lisez le, car il s’est fait chier à envoyer par plusieurs fois faire des révélations aux hommes pour qu’ils ne se trompent pas donc allez aux textes et vous verrez ce qu’il pense (et votre haine sur Lui parce qu’il ne pense pas comme vous, c’est pas très stratégique....).
      Encore vous seriez agnostique, c’est à dire avec le même taux de doute chrétien que beaucoup de croyants ok, mais votre fermeture d’esprit est plus visible que le soi-disant bon sens auquel vous vous réclamez. Hair les croyants ne vous donne pas un brevet de rationalité aigue (puis meme les grands rationalistes en voyaient les limites : Kant avec les noumène, Kubrick dans 2001 le démontre en fiction que la raison a des blocages).
      "Les incrédules disparaîtront" ça va avec "les menteurs", "les impudiques", "ceux qui détruisent la planète", tout est dans l’apocalypse de St Jean (dernier texte du Nouveau Testament) et tous ces gens ont un feu spécial en Enfer qui les attends (le fait de ne pas s’etre donné des limites et reconnaître le créateur ça va faire "plafond de verre" pour beaucoup. "Et la Terre sera laissée aux croyants...."maintenant c’est sur on peut s’obstiner à choisir le mauvais camp mais on ne pourra pas dire après la mort s’il y a quelque chose : "je n’étais pas prévenue".


    • #345440

      @Rikita : Merci pour ta considération.
      Sans vouloir t’offenser, je ne pense pas que tu sois athée, je m’explique ; Un athée est dénué de toute spiritualité, il CROIT que la vie est apparue par hasard et que l’homme n’est qu’un animal un peu plus intelligent que les autres. Un athée, je pense, est forcément darwiniste et matérialiste. Tu le dis toi-même, tu es sceptique, donc agnostique comme piero. Je pense par-ailleurs que l’agnosticisme est la meilleure approche pour trouver La vérité, à condition de la chercher bien-sûr. J’ai longtemps été agnostique, mais après avoir écouté la parole du christ, je suis maintenant persuadé de Sa divinité. Je suis donc, sur ce point, croyant.
      Une dernière chose, la vraie doctrine chrétienne est bien universelle et tu n’es pas obligé d’avoir la foi pour être "sauvé" (sauf chez les protestants), du moins c’est ce que j’ai compris (et je suis encore loin d’être incollable sur la doctrine..). Quant à l’apocalypse de St Jean, je trouve qu’il est bien prétentieux de prétendre l’avoir comprise parfaitement.

      Bien à toi camarade.


    • EL LOBO laisse couler les critiques negatives ,à ton humble niveau tu agis alors que nous faisons que commenter.Continue ton travail d eveil des consciences et prend en considération les quelques commentaires constructives pour etre plus efficace....Merci


    • @ Survivaliste
      En fait je me dis athée car je n’arrive pas à croire en une force surnaturelle. Jusqu’à peu, avant de creuser le sujet je croyais bien évidemment en la théorie de l’évolution. Mais depuis j’ai découvert ce fameux chainon manquant. J’avoue que j’ai depuis un gros doute quand à la théorie de Darwin. Maintenant je ne trouve pas plus crédible d’imaginer qu’un homme ou une force aurait tout créé. Et on pourrait se poser la question de qui à créé Dieu lui-même.
      Bref, en tout cas je vais préciser pour Simone que je n’ai aucune haine pour Dieu, comment pourrais-je avoir de la haine pour quelque chose que je n’arrive pas à entrevoir ou même imaginer.

      Intéressant ce laurent Glauzy. En fait, je parlais de ET en pensant aux Annunaki,s et aux phénomènes inexpliqués type crop circle et crâne de christal.
      Je partageais déja son constat sur les OVNI. J’y ai toujours vu l’armée. Et en effet il explique très bien qui véhiculent ces idées par le biais de la science fiction., comme par hasard les mêmes qui participent à des réunions d’élites, des francmaçons et autres.
      En effet ce bouquin à l’air très intéressant, notemment sur le mind controle. Et j’avoue que j’aimerai bien savoir ce qu’il dit des crop circle, il semble qu’il y voit l’oeuvre de démons, il n’a pas voulu en dévoilé plus dans la vidéo. Idem pour les Annunakis.
      Je crois que j’vais essayer de me renseigner sur les anges et les démons, voir si l’on trouve des preuves de leur véracité.
      @ Simone
      J’aime bien le "s’il y a une vie après la mort" :)


    • #345737

      Je suis ravi d’avoir éveillé ta curiosité, tu trouveras plein de reponses dans ce livre. Pour moi le simple fait que tu t’interesses au phénomène ovni est une preuve de ton ouverture d’esprit et les questions que tu te poses sur Dieu (et tu n’es pas le seul) sont des preuves pour moi que tu es à la recherche de spiritualité. Pour ce qui est de l’apparition de la vie c’est pas bien compliqué finallement ; Soit on est darwiniste (après l’avoir étudié je trouve cette théorie vraiment ridicule et je pèse mes mots), soit on est créationniste, soit on est interventionniste (porte ouverte à la science fiction sur fond de darwinisme).


    • #345756

      @Rikita,

      Je ne devrais même pas vous écrire parce que je suis d’accord avec tout ce que vous dites. Enfin je peux tout de même vous faire quelques compliments, ça ne fera de mal à personne.
      Je trouve pour ma part que vous pensez bien et que vous êtes intelligent.

      La première chose qu’il faudrait faire concernant Dieu, c’est de le définir correctement, pour pouvoir se prononcer sur son existe, chose que personne en réalité n’est capable de faire.
      Je vous paraphrase, mais oui Dieu si il existe se moque de savoir qui croit ou non en lui et juge les hommes sur leur coeur et leurs actions...c’est d’ailleurs tout le message des évangiles.

      Cela dit, il faudrait savoir si les athées considèrent l’apparition de la vie comme le fruit du hasard ou si ils se moquent de cette question. Il se trouve que l’apparition de la vie n’a rien à voir avec le hasard.
      Je suis assez rationnaliste sur les bords, même si la raison ne me semble pas être toujours le meilleur moyen de défricher le voile des illusions, et je pense pour ma part que le chaos et le hasard n’existent pas dans l’Univers.
      Le big bang a engendré des lois physiques qui ont engendré une chaine "inextinguible" d’actions et réactions.
      Or il se trouve que l’existence des lois physiques n’a rien à voir avec le hasard...Elles sont !

      Tout cela malgré ne prouve strictement rien quant à l’existence d’un Dieu, de quoi parle-t-on d’ailleurs ? d’une conscience ? d’un être ? pourquoi pas d’une machine ??

      J’ai un ami assez branché science, athé, qui m’accusait de défendre les créationnistes parce que je lui disais que le système, l’Univers était intelligent et que dans l’évolution des espèces, tout n’était pas dû uniquement à la sélection naturelle.Je lui disais que si il n’y avait que la sélection naturelle, c’est à dire des mutations propices à la survie, il n’y aurait aucun besoin d’avoir pour des êtres vivants une conscience et une intelligence aussi développée que celles des humains...Et là il tournait en rond en récitant son catéchisme darwinien...Cela dit j’adore Darwin et sa théorie est à mon avis juste en grande partie.

      Bien à vous Rikita !


    • @Rikita : (petit aparté) le Dieu que l’on s’imagine n’existe pas je te l’accorde. L’athée ne peut se résoudre à l’existence de Dieu car il ne peut croire en la représentation qu’il s’en fait, ce qui est parfaitement logique. Etant incapable par nature de se le représenter, il ne croit pas en son existence. Tu parles d’un manque d’humilité chez le croyant mais au contraire l’athée (et pas l’agnostique) est d’un orgueil profond : il ne peut pas comprendre que si Dieu existe alors il dépasse de facto toutes les représentations qu’il peut s’en faire. Il est au dessus de ce que l’on peut lui associer. Une fourmi pourrait-elle comprendre le fonctionnement d’une fusée ? Sait-elle seulement que les étoiles existent ? Est-elle capable de comprendre qu’une voiture a été pensée par des ingénieurs ? Une fourmi est certes une créature formidable mais, par nature, beaucoup de choses la dépassent. L’athée, en refusant une quelconque transcendance, se met dans la position de celui qui sait, et qui affirme, qu’il n’y a rien au dessus de lui. Je comprends que les religions et les églises puissent éloigner de la croyance mais Dieu n’a pas besoin d’elles pour exister. Elles en sont des commentatrices, pas des preuves ou des vitrines. Il ne faut donc pas juger de l’existence de Dieu en se basant sur les églises. D’ailleurs, pendant un instant, imagine la Terre et l’univers sans les hommes (ce n’est pas grand chose à retirer au final). Je pense qu’à la vue de ce spectacle réglé, tu ne pourrais douter de l’existence d’un organisateur. Quand on remet l’homme dans le tableau, la croyance devient plus difficile. Finalement, ce sont seulement les conneries que les hommes ont faites pendant leur Histoire qui font douter de l’existence de Dieu. Pourtant, il est aisé de comprendre que Dieu n’est pas dépendant des actes de ses créatures. Si l’on inverse le sens de cette dernière proposition, alors un tel Dieu ne pourrait effectivement pas exister. Une fois de plus, je partage cette idée que l’on ne puisse pas croire en une représentation de Dieu. Dieu est au dessus de ses représentations et de ses représentants.


    • apocalypse suite à ton affirmation qui dit que personne ne peut definir Dieu ,Je te reponds que Dieu peut se definir (voir les 99 attributs de Dieu (Islam))j.Je respecte ton point de vue mais ne parle pas pour nous


    • @Rikita Pour compléter vos lectures,je vous conseille cette édifiante interview trouvable sur youtube de mr Roger Morneau(tapez juste son nom,vous tomberez dessus),qui a participé à des cérémonies occultes d’adorateurs "d’esprits" au Canada avec des célébrités(miles davis entre autres),y sont évoqués darwinisme,ovni et leur rôle que les "élites" leurs font jouer dans la corruption et le contrôle des esprits(je précise que je suis né athée,je ne me réclame d’aucune religion,pourtant c’est une grande curiosité pour les pyramides d’Egypte qui m’a mis sur la voie,comprenne qui pourra ;ensuite,le bon-sens m’a poussé à lire les Evangiles et le Coran)je répète @rikita,Roger Morneau sur youtube ! @el lobo N’écoutez pas ces imbéciles et merci pour cette entrevue(de plus ça m’a fait plaisir de revoir mon beau soleil provençal,vous voyez bien que Marseille n’est pas ce qu’en raconte TF1,personne ne vous a tiré dessus à la kalachnikov !) ;de plus,bien que vous soyiez une dame,je vous garantis que face à vous,ces pisse-vinaigres qui vous manquent de respect dans leurs commentaires ne seraient pas aussi virulents....Féthi


    • #346357

      @ Oussava

      En quoi vos 99 attributs ne pourraient-ils correspondre à des caractéristiques humaines ?
      99 attributs de qui ? de quoi ?
      Vous défendez mal votre croyance mon cher, si vous définissez Dieu de cette façon.

      J’invente le Schikatouu !
      Les attributs du Schikatouu sont la patience, la simplicité, la réflexion, l’humour, le sens de la justice.

      En quoi ai-je défini la nature d’un Schikatouu ? Ca peut être un humain, un ordinateur, un personnage de bande dessinée, un esprit immatériel.

      Au fait, j’estime avoir le droit de penser qu’aucune religion ne définit correctement Dieu. Je ne parle pas au nom des religions, c’est mon avis, ma réflexion. A vous de prouver le contraire.
      C’est ma liberté d’expression, merci de la respecter !


    • @Apocalypse Je ne cherche pas a defendre ma religion ,ces 99 attributs ont été donné par Dieu et nous(les Musulmans) prenons les choses comme ça .Tu peux etre d accord ou pas c est pas un probléme et en tant que Musulman je vais te repondre si t es pas content alors adresse toi à ALLAH


    • @Anonyme, je regarderai la vidéo. Tout ce qui peut amener à la compréhension est bon à prendre.
      Je vois que nombreux sont ceux qui n’ont pas été formatés par la religion et qui pourtant éveillent leur spiritalité. C’est très intéressant comme constat.
      En tout cas merci à tous , "une" camarade :°)


    • Anonyme ...Fethi ,nous avons les memes references notamment pour Morneau .Un Grand Homme qui met à jour l imposture du theosophisme et du Darwinisme .Fethi j espere que tu as trouvé la bonne voie car tu fais l effort de chercher la verité ce qui prouve ton integrité et ta sincerité


    • Alors Morneau, franchement je n’adhère pas du tout. C’est un adventiste du séptième jour, branche protestante, son discours ne m’interpelle pas du tout. Et je ne parierai pas sur sa bonne foi.


  • #344946
    le 02/03/2013 par le bretteur fredonnant
    Étienne Chouard et Piero San Giorgio sur le Vieux-Port

    Étienne Chouard que je respectes énormément et apprécie les idées me semble se trompe sur la nature de l’homme.La common decency qui est réelle bien souvent n’empêche en aucun cas les passions humaine bonne ou mauvaise qui peuvent survenir a toute les échelles de la société.de même le christianisme est a la base de notre société a travers nombre de valeur qu’elle nous a légué:le partage, le don , le sacrifice ,la liberté,la fraternité et l universalisme.Il faut comprendre l histoire de l’Europe d’après Rome et du bas moyen age pour voir a quelle point l’église malgres ces excès réelle permis la fabrique de ce qu il y a de meilleur dans nos sociétés occidentales.De plus ,il me semble qu’aucune grande civilisation n’a pus existe sans vision du sacrée.Un peu comme ci la civilité ne pouvait existe sans vision transcendantal.

    A mon sens,il me semble que quelque soit le système choisis(république, royauté, démocratie, élitistes représentatif, tribal même ou clanique) une société se doit d’avoir un pouvoir temporelle et spirituelle indépendant et séparé mais complémentaire .L’un tirant sa légitimité de l’autre-dans le cas présent le pouvoir politique du pouvoir religieux ,spirituelle, ou alors traditionnelle.
    En vérité je met au défi Étienne Chouard de nous montre une démocratie ou une république passé qui malgres sons système politique n’ai pas eu de valeurs transcendantales.Ces républiques et démocraties préservaient pleinement la liberté individuelle l’égalité des droits et la liberté d’expression et de penser de ces citoyens mais pour autant elle n’ont jamais rejeté la vision transcendantale et nécessaire a l’organisation de leurs sociétés.C’est même tout le contraire.
    Je soutiens Etienne dans sa démarche et la nécessité de bon nombre de ses constats et de ces réponses pour autant j’ai des doutes quand a sa vision de l’homme en tant que telle et la place de la justice et du spirituel au seins de nos société.

     

  • il n’y a pas de raison pour que vous décidiez de cacher certaines vidéos, certains thèmes abordés me semblent important :

    http://www.youtube.com/watch?v=9Umj...

     

    • Tout à fait d’accord. Merci. Je tiens à préciser que ce que je fais au début de la vidéo était très idiot de ma part et était surtout fait pour faire taire certains détracteurs que j’ai sur l’île. Je ne recommande à personne et envisage d’arrêter. Encore une fois : personne n’est parfait. On essaye, c’est tout.


  • Ces discussions informelles sur la Canebiere dégoulinent d’humanisme, mais de quel humanisme s’agit-il ?

    L’humanisme musulman de Salim, l’humanisme universaliste bobo de Piero, l’humanisme gauchiste d’Etienne, ou le bizounourisme de l’intervenante.

    Ils veulent discuter de tout, mais ils sont concrètement d’accord sur rien.

     

  • #345101

    Vous êtes tous bien durs à l’égard de nos trois protagonistes...

    J’ai un infini respect pour tout ceux qui cherchent la vérité, et pour les êtres humains qui essayent d’élever leur niveau de conscience...Quiconque a cotoyé les Hommes pendant assez longtemps sait que ce désir d’élévation (philosophique, spirituel, politique) est très rare et il constitue à mes yeux la seule vraie richesse chez des êtres humains.

    Concernant la laïcité, c’est un sujet complexe encore une fois. Sur le principe, la théorie, je suis d’accord avec Ethienne Chouard et sa vision laïque de la société, mais ce dont il n’a pas conscience c’est qu’aujourd’hui la laïcité est devenue une machine de guerre pour détruire les religions...il n’y a pas d’autres mots...
    Détruire les religions parce qu’elles promeuvent une morale, qu’elles établissent des limites, des frontières et qu’elles sacralisent l’être humain ce qui évidemment est un frein au marché, au tout libéral ect...

    C’est pour ça que c’est compliqué parce que même si on pense comme moi que toutes les religions ne font que faire la promotion de croyances acadabrantesques, le fait est que ce sont des organismes qui résistent au mondialisme et la laïcité elle, est devenue un instrument parmi d’autres de l’asservissement des peuples...

    J’espère qu’Ethienne Chouard et Piero San Giorgio pourront lire ce message.

     

  • A tous ceux à qui viendrait à l’esprit de venir ici dans le seul but de déverser leur bile, vous n’êtes pas les bienvenus. A ce titre, vous ne pourrez pas agiter l’épouvantail de la liberté d’expression. Cette vidéo, comme toutes les autres est un entretien privé. Vous êtes invités chez moi, comportez vous en tant que tel. Je ne suis pas journaliste, bien que mon cv fasse trois pages, que je parle six langues et que j’ai cent cinquante de QI. Ou peut être justement à cause de ça...allez savoir. Et il n’y a rien de préparé dans mes interviews si ce n’est que j’attends que la batterie de ma caméra soit chargée.

     

    • @ El Lobo,

      Je présume que cela concerne les remarques faites au sujet de certaines
      de tes interventions sur l’enregistrement.

      Je reconnais que certains manquaient de pondération dans la critique,
      celle-ci cependant reste valable, c’est une question de bienséance
      et non de quotient intellectuel,
      on ne termine pas la phrase de quelqu’un qui parle.

      C’est très gênant pour celui qui parle, et pire encore pour ceux qui écoutent
      sachant que tu es plus prête de la caméra, ta voix couvre celle de l’autre.
      Les deux intervenants ont un vocabulaire suffisamment fourni, me semble-t-il,
      pour ne pas avoir besoin d’aide, quand bien même tu serais polyglotte
      avec un CV épais comme un bottin, y compris dans ton propre salon.

      Je pense pouvoir dire que c’est principalement le reproche qui t’es fait,
      et non d’intervenir dans les sujets de la conversation.

      Accepte la critique, elle se veut constructive.
      N’étant pas journaliste, de ton propre aveux, ce genre de remarque
      ne peut qu’améliorer la qualité des futurs enregistrements.

      Enfin, tu dis que nous sommes invité chez toi,
      je me suis, alors, senti très malvenu, car vous n’avez commandé que 3 cafés !
      j’ai levé le doigt pour commander un thé, personne ne m’a calculé.
      Merci pour l’accueil...

      Ne prends pas la mouche, gente dame, si la vidéo que tu as pris le temps
      de faire n’était pas appréciée, penses-tu que nous aurions pris le temps
      de la remplir de commentaire ?
      allons un peu de bon sens et moins de susceptibilité.

      Amicalement,

       ;)


    • En fait, après saturation de ma boîte mails et de nombreuses heures passées à me défendre, j’ai pondu ce texte et en ai fait un copier/coller partout. Je parle de déverser sa bile, la critique est d’une autre nature et je l’accepte volontiers et même la recherche. Je ne suis pas vexée, il m’en faut plus. A ce propos vous pouvez "Message à mes copines les femmes" sur You Tube.


    • @librt Ah bon parceque dire à Madame "retourne faire la vaisselle" ou autres débilités du même accabit,tu appelles ça une remarque constructive toi ?! elle a raison de demander un peu de respect,c’est la moindre des choses,quant à ajouter "tu es trop près du micro on n’entend pas les deux autres",c’est d’un culot,c’est une conversation captée sur une terrasse,si c’est la qualité de production qui vous intéresse,allez regarder "c dans l’air" ou TF1..@el lobo J’espère que vous ne réduirez pas les lecteurs de E/R à ces quelques "commentateurs" stupides(vu leur niveau d’orthographe de toute façon,il vaut mieux qu’ils retournent envoyer des textos),bonne continuation dans votre travail Madame...Féthi


    • Au préalable, qu’il soit dit que nous te remercions de pourvoir en chaleureux entretiens toutes ces antennes de la résistance, capturant les expressions très humaines, quoique affectées d’une détente intellectuelle toute naturelle au regard des environnements spirituels quasi-pastoraux dans lesquels ces réflexions accouchent, et les reproduisant aimablement et avec hâte.

      Quant à vos contempteurs, El Lobo, puisez quelque force de ces irritants brocards, aussi injustes, blessants, lapidaires qu’ils puissent vous apparaître.

      Du reste, remerciements et amitiés que j’adresse à Étienne l’Assoiffé Théorique, à Piero l’Anticipateur.

      Se détourner des lumières turpides, embrasser de meilleures ténèbres.


    • @El Lobo,
      Je comprends mieux la teneur et destination de ton message.
      J’ai également consulté la vidéo que tu cites.
      Quoiqu’il en soit, je tenais simplement indiquer que certains commentaires dont le mien,
      n’avaient rien d’agressif à ton égard.

      @Fethi,
      Ne te fais pas plus royaliste que le roi,
      ni chevalier auto-proclamé des arts et des lettres,
      la gente est à même de répondre par elle même,
      ce qu’elle à parfaitement fait, sans l’arrogance qui est tienne.


    • #346615

      @ El Lobo,

      Je trouve votre concept très original et agréable à regarder. Je vous assure, on a envie d’être à côté, de bouffer et boire une petite pinte tout en discutant. Faites d’autres vidéos, moi je suis preneur.
      Ce sont les meilleures discussions comme ça à bâtons rompus, totalement libre, dans le respect, la bonne humeur.
      Par contre, vous deviez vous les cailler un peu.

      Ce côté authentique, sans préparation, à l’arrache, c’est exactement ce que je recherche. Je ne me demande jamais le matin en me levant sur quoi je vais réfléchir et penser.

      Bien à vous El Lobo


    • @El Lobo

      Pour dix critiques sauvages, c’est cent personne qui trouvent ça déplacé. Il y a beaucoup d’idolâtrie envers les différents personnages connus de la dissidence (piero aussi doit avoir ses ’fans’ je n’en doutes pas) et certains ici pensent qu’écouter et apprécier Soral les rends aussi intelligent que lui.

      Mixture explosive qui parfois génère des clash-quantiques (à obsolescence quasi immédiate) et qui démontrent surtout qu’il reste encore un long long chemin avant que l’unité existe. On est de plus en plus nombreux et de plus en plus divergent. Et la tendance ne vas pas en s’arrangeant malheureusement.

      Donc, soit certaine qu’on est nombreux à apprécier ces petits entretiens et qu’on se contente d’une production maison sans aucun problème. Je te conseille juste d’acheter un trépied afin de pouvoir être plus cool, t’en trouve des pas trop cher sur eBay et en plus de t’éviter la pénibilité de tenir la caméra. Une image stable se compressera bien mieux lorsque tu montera ta vidéo sur YouTube (moins de micro-mouvement qui force la compression). C’est juste un conseil bien évidemment.

      Amicalement.


  • "Je ne suis pas journaliste, bien que mon cv fasse trois pages, que je parle six langues et que j’ai cent cinquante de QI."

    j’ai mis du temps à m’en remettre.


  • Merci à tous, j’ai vu plein de gentils commentaires. Ca change. Et ça remonte le moral. Et oui, ne vous inquiétez pas : il y en aura d’autres, tant que je le pourrai.


  • Chouard, c’est le souk ... ou au moins l’amalgame.

    48’ Maurras (qu’il avour ne pas connaitre) dixit Guillemin.
    Qui aurait jubilé sur la "voie est libre" de Voltaire ? (bon ça on connait Voltaire)
    L’homme du "si le coup de force est possible" qui regrettait la Monarchie ?

    Je le vois plus prendre ce passage, pour le point d’inflexion décisif de l’Histoire, mais avec le sentiment de jubilation, non ?


Commentaires suivants