Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard : le référendum d’initiative populaire

Conférence à la Réunion le 7 novembre 2012

Selon l’article 3 de notre Constitution, la souveraineté nationale, c’est-à-dire le « Pouvoir », appartient au peuple. Mais seule l’instauration du référendum d’initiative populaire, lui permettrait de véritablement l’exercer en gardant en permanence le pouvoir d’être à l’initiative d’une loi nouvelle ou d’en abroger une. De l’Europe à votre commune, comment cet outil démocratique peut changer l’avenir ?

Pour plus d’informations : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/RIC.php

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Super Étienne... mais je ne vois pas où vous voulez en venir !...

    Prenez un tableau, définissez des objectifs et des modalités de travail : conférence ? Groupes de travail ? Connaissances, réflexion ?
    Parce que là j’écoute depuis 1h et j’ai l’impression d’un grand fouillis qui se répète.

    Un peu comme bcp de gens qui font de gros boulots de recherche, lecture, compilation, vous êtes dur à suivre car abordez les points sans vraiment suivre une logique accessible aux auditeurs.

    Quand allez-vous vous décider à passer la 2nde ?
    A vous associer à des gens qui ont cette méthodo...

    Conseil d’un autre prof... En toute honnêteté et sans langue de bois.
    Ce qui n’enlève rien à votre mérite.

     

    • Totalement d’accord. J’adore ce Mr CHOUARD si juste et pertinent dans ses analyses, mais ça finit par tourner à la branlette intellectuelle. Concrètement Mr CHOUARD quel est votre plan d’action ? on est un paquet prêts à vous suivre.


    • Un travail de synthétisation, en somme. Je pense que c’est un grand émotif. :)


    • il me semble qu’il y a un "récapitulatif" du travail sur http://www.le-message.org/

      après, Mr Chouard est dans une démarche de reflection, (sans doute est-ce pour cela que cela semble "fouillis").

      et à mon avis, son but, n’est pas de le mettre en place, lui. Mais de donner une source d’inspiration pour que nous "futur citoyen" (parce que nous ne sommes qu’électeur pour le moment) pour que nous en débations, et qu’un jours, nous demandions tous ensemble, ou nous imposions un système comme celui la.

      donc avant de demander une accélération des autres, je me demande : est-ce que j’ai moi même commencé à avancer ? :-), qu’est-ce que je peux faire pour aider ?

      mais il est vrai que nous avons été élevé en bon mouton électeur avec un POUVOIR ... de voter ...
      et d’agir aussi, mais c’est plus dissuadé ça, je sais pas pourquoi d’ailleurs... :-D


    • Il semble que la conférence se soit déroulée sur plusieurs jours ; et le travail d’Étienne Chouard est tout de même peu relayé sur le net - mais peut-être as-tu déjà assisté à l’une de ses interventions ?...


    • Tout à fait d’accord ! La plus grande pensée politique française actuelle ne PEUT PAS se passer de cette méthodologie : écrivez un livre chouard !


    • Ah, on ne peut pas exceller dans tous les domaines. A nous aussi de nous retrousser les manches pour l’aider à organiser toutes ces données de manière constructive et attractive. Je compte lui proposer ma candidature bénévole à la rédaction de manifestes et moratoires, sur son site.
      C’est tellement pénible d’attendre le "messie" sans rien faire. Action mes amis !


    • D’abord merci à toutes les réponses, j’avais un peu peur de subir une volée de bois vert en osant critiquer un emblème... La critique est pour moi salutaire car synonyme d’échange, de dialogue, d’écoute, de réflexion, en bref de vie sociale, de démocratie.
      Ensuite j’avoue avoir été un peu surpris de proposer des textes qui m’ont pris du temps et que je pensais censés à EC sur sa messagerie et ne jamais avoir de réponse. Je sais, il est TRÈS occupé...
      Loin de prendre ces non réponse "pour moi", ça m’a interrogé sur le sens de son action :
      1) sa réflexion, nourrie de bcp de lectures vaut de l’or, enfin du lien social ;-)
      2) sa présence médiatique sage permet à de nbrses personnes d’assumer leurs idées souvent carricaturées par le système et surtout par ceux qui le constituent et qui sont dérangés par la remise en cause de leur petit confort
      3)... et bien c’est là que je trouve qu’il pêche : je disais passe la seconde, e, fait ce serait plus Etienne, passez la 3ème !
      Car une fois les principes généraux trouvés et diffusés, il devient urgent de rassembler et de construire.

      Seul avec tous comme sur son site me semble pas jouable car il se retrouve alors dans la position qu’il déteste certainement (du moins consciemment, car qui sait ce qui est dans notre inconscient ?...).

      Pour moi la stratégie serait d’agréger qq personnalités très consensuelles mais intègres comme Pierre Rabhi, ou d’autres venant de milieux différents afin de créer une charte (et pas encore une constitution, c’est trop tôt) qui ne pourrait être signée QUE par les citoyens et non par les politiques, (ce qu’a fait Nicolas Hulot avait certainement un bon fond mais a été complètement récupéré par des politiques qui y ont vu une occasion de se verdir à peu de frais, le Grenelle en étant la preuve...).

      Donc si qq’1 a accès à EC, si il peut lui transmettre cette analyse car je pense qu’on est très près de pouvoir éviter la catastrophe sociétale. Un Pierre Rabhi avec un Etienne Chouard, au premier tour d’une élection présidentielle ou avant pour créer un mouvement, ça serait très très fort.

      J’ai bcp de respect pour AS et son analyse, mais je pense que c’est par le POSITIF qu’on peut sauver notre pays, et si AS est indispensable à comprendre des choses bien cachées, d’autres pourront créer les conditions d’une réconciliation.

      Encore merci pour vos réflexions !


  • Il y a quelque chose qui me gène dans la démonstration de monsieur Chouart. Car s’il peut paraitre noble de rendre au peuple sa parole, nous sommes en droit de penser qu’il votera certainement "mal" d’une part au regard de la dernière élection présidentielle (ils ont été des millions a glisser un bulletin dans l’urne pour François Hollande ! comment est-ce seulement possible ?) d’autre part si l’on considère le travail de sape continuel que produit la télévision et tous les autres médias sous contrôle. Combien d’honnêtes citoyens de base pour trouver que le petit journal de canal + c’est pas si mal ? usés qu’ils sont par la vie de merde qu’on leur propose de mener, perdus, fatigués... Alors qu’ils votent maintenant, puisque les cerveaux sont déjà dévorés, je suis sûr que les politiques minimisent le risque...

     

    • tu proposes quoi de mieux que Chouard si le système actuel ne te convient pas, bien sûr ?


    • Il faut comprendre que le peuple n’est qu’un ramassis de crétin que parce-que la société dans laquelle il vit le contraint ou le conduit à n’être qu’un ramassis de crétin. Or si le peuple écrit sa Constitution, qu’on l’encourage ainsi à avoir des responsabilité et à prendre des décisions, ça change la donne, on arrête d’attendre Hercule ou De Gaulle à la tête d’un Etat ploutocrate, mais on prend nous même la peine de devenir ce changement.

      Il y a aussi le fait qu’il n’y a aucune cohérence nationale dans ce pays qui nous donne l’impression de partager le territoire d’une nation plutôt qu’un Etat libéral où chacun est dans son coin et ne juge la qualité que par l’argent qu’elle représente. L’abandon du service militaire (cf San Giorgio sur le citoyen-soldat) ou civique, la déliquescence de l’enseignement de l’Histoire de France (du moins du point de vue bourgeois), l’asservissement à la logique Européenne libéral-atlantiste, tout est là pour rendre le peuple bête et méchant envers ceux qu’il devrait considérer comme ses compatriotes. Et ne parlons pas de la propagande télévisuelle...

      Quand on veut que les choses soient bien faites, il faut les faire soi-même, sinon on attend patiemment de voir quel maître on va choisir et on se plaint pas !


    • C’est pourquoi, Etienne Chouard parle du contrôle du puissant pourvoir médiatique.


    • tu pars du postulat que le peuple est crétin ...donc tu t’inclus aussi dans le lot ? Sinon il n’y a pas lieu de ne pas demander au peuple de prendre son destin en main, en créant une vraie démocratie participative...


    • Si t’as pas compris que le peuple n’a pas voté POUR hollande mais CONTRE sarkozi , c’est que le crétin c’est toi !


    • @ tous : J’ai pas dit "crétin" d’abord et je suis d’accord avec vous tous, simplement : nous sommes ici (sur ce site) dans un îlot, regardez autour de vous (et je suis sûr que vous le faites autant que je le fais), si l’on peut trouver quelques discours vrais, quelques automatismes sains dans la société actuelle, avouons tout de même que pour la majorité, les avis de nos concitoyens ne sont que des resucés, des prolongements de ceux des grands médias (si tant est qu’ils en aient, des avis) En somme, nous sommes crétinisés (et peut-être moi aussi, si vous voulez) nous ne sommes pas des crétins et c’est pourquoi je propose en préambule à toute action politique : la destruction des antennes radios et télés... Définitive ! (J’ose à peine imaginer quel pouvoir il faut avoir pour faire ça.)


  • Je crois que l’idée de chouard est la meilleure de loin capable de rassembler les français et de combattre l’oligarchie au pouvoir.
    Donc si vous avez un peu de temps libre et un peu envie que çà change, çà serait bien de promouvoir ses conférences par tous les moyens connus.
    - exemple quelques commentaires bien sentis sur les merdias de l’oligarchie.
    - fesse de bouc. y parait que çà marche.
    - chaînes de mail. çà marchait bien dans le temps.
    - distribution de prospectus, boîtage, autocollants. pour les non-connectés et ceux qui s’en branlent de tout.
    - traduction de textes et une ou 2 conférences au moins, en anglais, et peut être en grec, ils m’ont l’air bien mûr et çà serait un symbole fort.
    - on peut s’y préparer peut etre, à manifester, mais avant il faut mesurer la progression de l’acceptation de cette opinion chez le peuple. si c’est trop faible c’est pas trop nécessaire.
    - on peut étudier quelques mesures possibles de cette future constitution, pour montrer aux autres que c’est pas absurde.


  • Il a raison en tout, sauf en une chose :

    Les réformes qu’il propose ne peuvent pas être le fait des masses. Il faut absolument un chef qui ait le souci de l’intérêt général et qui mette les réformes proposées en œuvre, c’est-à-dire, avant tout, l’écriture de la constitution par un assemblée constituante choisie au hasard...

    C’est pourquoi, rien ne pourra arriver avant le chaos total instauré par les masses déchaînées, qui, par charité chrétienne, empaleront tous les riches et les exploiteurs, aboliront toutes les lois en vigueur et réinstaureront la Justice.

     

    • #259376

      "Les réformes qu’il propose ne peuvent pas être le fait des masses."

      Je suis complètement d’accord avec cette affirmation et il convient surtout, à mon avis, de coaliser ceux qui ont décidé de ne plus voter. Réclamer des référendums, c’est pisser dans un violon. Depuis le traité de Maastricht en 1992, ils nous ont seulement fait voter sur la durée du mandat présidentiel en 2000 (les petits malins) et sur la constitution européenne en 2005 (après quoi Nicolas Sarkozy nous a littéralement ch... dessus).

      Faire descendre considérablement le taux de participation aux élections est une étape indispensable, il me semble, au retour de souveraineté (s’il est encore possible).


    • Les réformes qu’il propose ne peuvent pas être le fait des masses.

      Pourquoi ? ...

      Argument imbattable xD


    • Et ton chef qui a seulement le souci de l’intérêt général, tu le trouves comment ?
      Le pouvoir corrompt -> Jules Cesar de Shakespeare.


    • Les réformes qu’il propose ne peuvent pas être le fait des masses parce que les masses ne pensent pas, et surtout à cause de ça :
      http://www.lelibrepenseur.org/2012/...


  • #259094

    La réflexion constitutionnelle et donc institutionnelle de Monsieur Chouard est à la fois populaire et de haut niveau.
    Néanmoins, comme le commentaire au dessus, je souhaiterais qu’un jour Etienne Chouard écrive un livre qui synthétise sa réflexion - qui est entamée depuis 2006 - afin d’avoir un "corpus" idéologique clair. Un essai + une doctrine, écrit sur papier car le jour où internet nous lâche, sur les ruines avoir un bon bouquin pour reconstruire notre civilisation.

     

  • Pas pour moi, je trouve ce travail assez claire, je suis ces conférences depuis assez longtemps, et je trouve Étienne assez précis et explique brillamment sa démarche, et c’est par l’idée d’une assemblée constituante que nous pourrions imaginer par de petits exercices de réflexions rend sa démarche justement très concrète :P
    Eddy


  • j’ai simplement une question j’aime bien ce que dit E.Chouard mais j’ai pas l’impression d’avoir entendu la maniere de le prendre ce pouvoir constituant

    avant d’instaurer de nouvelles règles il nous faut le pouvoir d’instaurer de nouvelles règles.
    comment selon mr chouard on pourrait acquerir ce pouvoir ?


  • Bon celle là ça fait longtemps que je voulais la placer :

    Référendum d’Initiative Populaire : les initiales ça fait R.I.P, soit " rest in peace " dans la langue de nos " ennemis héréditaires ".

    C’est donc ça : dans nos pays démocratiques, le référendum est vraiment mort !

    ( OK je sors ... quoique non, pas complétement, c’est assez bien vue de ma part je trouve ;) )

     

  • Avec quelques "gentils virus" (les promoteurs de la démocratie et des idées d’Etienne Chouard), j’ai fondé une association loi 1901 intitulée "La Coalition Nationale pour la Constituante". Nous devrions recevoir le récépissé de la préfecture de police d’ici le 17 novembre.

    Nous avons conçu un processus constituant démocratique (donc fondé sur le tirage au sort) pour obtenir la formation d’une Assemblée constituante démocratique.


  • Chouard indique la voie de la modernité politique. Pour reconquérir le pouvoir confisqué par les partis, il faut je pense commencer par créer un parti, mais un parti dans lequel aucun membre ne détient plus de pouvoir qu’un autre, où les postes sont désignés par tirage au sort, un parti sans programme mais seulement garant de la possibilité démocratique etc etc ... A mesure que ce parti remportera des mandats, il généralisera ses principes à toutes les instances de décision.

     

    • Très bonne idée. Faudrait prendre en compte le fait que l’État va trouver tous les moyens juridiques possibles pour empêcher le développement de ce parti, qui saborderait sa légitimité. Mais sinon ça pourrait être un superbe pied de nez au système, en le prenant à son propre jeu. Et cela permettrait de faire de la pub pour une démocratie réelle, en bénéficiant de la visibilité et des aides dus aux partis traditionnels.


  • Chouard était intéressant quand j’avais 18 ans.
    J’en ai 20, et depuis c’est surtout la Tradition qui me satisfait intellectuellement, et pas besoin de longues démonstrations pour expliquer que la démocratie, même dans sa forme "légitime" décrite par Chouard, est le signe d’une décadence profonde pour une société.
    De la masse ne peut surgir que le degré d’intellectualité le plus bas, qui fera consensus.
    Seule une société de caste, chacun à sa place, peut rendre à l’Homme sa grandeur originelle.
    Cependant, mieux vaut écouter Chouard que la télé, donc ne croyez pas que je tire à boulet rouge sur ce brave homme qui suinte l’honnêteté, ce qui fait déjà plaisir.
    mais ne comptez jamais sur les gens comme moi pour agir concrètement derrière un démocrate.

     

    • Chouard était intéressant quand j’avais 37 ans.
      J’en ai 44, et... ben il est toujours aussi intéressant.
      Si tu as réellement 20 ans, on peut imaginer que quand tu écris :"Seule une société de caste, chacun à sa place, peut rendre à l’Homme sa grandeur originelle.", tu nous fais un numéro de provoc humoristique. Si ce n’est pas le cas, il faudrait peut-être que tu expliques ce que tu entends exactement par "grandeur originelle de l’Homme".
      N’hésite pas à faire de "longues démonstrations"


    • Il me semble que l’expression "qui me satisfait intellectuellement" devrait être remplacée par qui "me rassure émotionnellement" La tradition est un bagage, pas une route. Il faut l’aimer pour ce qu’elle nous permet d’avancer sur des voies nouvelles. Un système de caste "où chacun est à sa place" présuppose une impossibilité d’évolution personnelle en tant qu’individu et une limitation d’origine génétique. Si à 20 an tu te sens rassuré d’être un dominé naturel il y à peu d’espoir à attendre de ton destin ; à moins que tu t’imagines faisant partie des dominants génétique ?
      Mais Chouard à déjà répondu à cette objection de consensus le plus bas, en disant que mieux vaut un système imparfait et bancale durant 20 ans, mais dont les mécanismes intrinsèques le conduirait inévitablement à l’amélioration et à l’établissement d’une véritable justice et justesse des relations entre ces citoyens, plutôt que 20 ans dans ce système qui nous conduit inévitablement à la ruine (spirituelle, intellectuelle et économique) du plus grand nombre au profit d’une hyperclasse.
      Imagine si le tirage au sort avait été mis en place à ta naissance, tu serais aujourd’hui un citoyen responsable, soucieux de ta participation au bien être de ta nation et de ton prochain, au lieu d’être un ado gavé du fantasme d’une société traditionnelle (archaïque) de castes, fantasme copieusement alimenté par toute une littérature dite héroic fantaisy et de jeux video.


    • Plus ça va plus je suis en accord avec ce genre de propos ! La démocratie semble être de l’ordre de l’enfantillage, quelque chose de complètement puérile et symptomatique de la dégénérescence humaine. Jamais les hommes n’ont été autant spoliée de leur capacité de décision et d’action sur le réel que dans les démocraties libérales modernes ! Jamais dans l’histoire humaine on avait atteint un tel niveau de prolétarisation généralisée et d’absence d’autonomie authentique que dans nos sociétés démocratiques ! Qui du chien ou du loup est libre ? Celui dont la survie dépend de la pitance quotidienne qui lui octroiera son maître ou celui capable de compter sur lui même pour satisfaire ses besoins ? En démocratie les gens sont comme des chiens dont la seule liberté est de choisir la couleur et la forme de la gamelle où ils recevront leur pitance !
      Il faut lire De la démocratie en Amérique d’Alexis de Tocqueville exposant assez clairement les travers irréductibles de la démocratie.
      Un modèle politique et sociale amélioré de l’Ancien Régime semble être plus approprié que cette idée de "démocrassie". Les intellectuels devraient se pencher sur les périodes les plus fastes de l’Ancien Régime pendant lesquelles le petit peuple vivait bien, en étudier le fonctionnement social et politique afin de travailler sur la possibilité de réinstaurer ce qui marchait dans le passé tout en apportant les amendements nécessaires. Inutile de chercher midi à quatorze heures ! Des sociétés humaines ont fonctionné harmonieusement durant des siècles voire des millénaires, il n’y a aucune raison de rejeter cela en bloc sous prétexte de progressisme, de modernisme...le passé est riche d’enseignement ! Observons-le, étudions-le et essayons de rebâtir notre monde sur de solides fondations et non pas sur le puéril paradigme de la société libérale et de son mythe du progrès. A vrai dire pour rendre à César ce qui appartient à César c’est ce que fait Etienne Chouard car en fin de compte son travail s’inspire du modèle Athénien qui n’avait pas grand chose en commun avec la démocratie libérale moderne...


    • @ jeje : pas de longues démonstrations, le voyage spirituel est personnel et toute volonté de prosélytisme est preuve d’une décadence. Si tu veux voir si t’es capable de voir ce que j’entends par ces mots, commence par lire Guénon.


    • @ goy pride : Les sociétés traditionnelles, lors de l’âge d’or de l’humanité, étaient des sociétés de caste, des monarchies "spiritualisées". Evola fait un très bon récupitulatif des formes sociétales des sociétés traditionnelles.
      Attention donc à ne pas rester le nez fermé sur "l’Histoire" tel que l’homme moderne dégénérescent la conçoit. L’humanité était bien plus forte, belle, épanouie, pleine, complète et accomplie dans tout ce qui est exclu de notre esprit restreint de bon moderne éduqué par l’école de la triste république.
      L’Ancien Régime c’est déjà la fin des fins en matière de système monarchique, on était tout en bas de la pente.
      Donc dès que je vois un "monarchiste", j’ai envie de lui dire qu’il est sur la bonne voie, mais qu’il devrait lire Evola pour gagner encore un niveau de compréhension dans ce qu’est une forme sociétale harmonieuse avec la nature de l’homme Total.

      Maintenant, et tu as tout à fait raison, la chose la plus importante à réaliser, c’est que l’humanité a vécu des millénaires sous ces formes de sociétés traditionnelles, dans un accomplissement fantastique et une stabilité quasi-parfaite (pas encore de grossissement de la population mondiale témoignant de la perte de la quête spirituelle au profit d’une vaine quête matérielle).
      Chouard est un mec fort sympa, mais c’est un moderne, qui agite les bras comme un moderne. Il n’a aucune capacité à prendre le recul suffisant. Sa limite mentale, c’est 2500 ans, or il est très facile à démontrer qu’en égard à la quasi-totalité des domaines prouvant la bonne santé mentale d’une humanité, la Grèce antique était déjà l’égérie d’une humanité décadente. La stabilité, l’accomplissement, se trouve dans les formes de sociétés bien antérieures à ces dates très récentes.

      Fin j’ai rien inventé, lisez Guénon, Ananda Coomaraswamy, De Giorgio, Evola, etc etc. Une bonne introduction à ce qu’est la sagesse éternelle de l’humanité s’y trouve, et avec elle les réponses à toutes les questions que l’on peut se poser.
      Pour conclure, Chouard reste un guss très sympatique, et j’espère ne pas blesser mes camarades d’ER avec mes messages, mon but étant au minimum de donner mon avis, au mieux, d’éveiller la curiosité de certains. Chouard, c’est bien, mais y’a mieux, et se cantonner à CHouard, c’est s’arrêter en chemin.


    • @Lacédémone
      "Si tu veux voir si t’es capable de voir ce que j’entends par ces mots, commence par lire Guénon."
      Inutile en effet de faire une longue démonstration. Ta condescendance est une réponse suffisante, on voit tout de suite à quel genre de personne on a affaire .
      Je n’en apprécie Chouard que plus, merci


    • Bravo ! De la même manière que le lait maternel n’est pas meilleur que le lait de vache pasteurisé pour le bébé, mais le seul bon lait, le système dit indien des guildes, des corporations et des castes, ainsi que des devoirs d’état héréditairement transmissibles n’est pas meilleur que le nôtre qui se prétend avancé, mais le seul bon. Démocratie libérale avancée et OGM iront toujours de pair. Une des preuves de cela est que la Californie vient de voter contre l’identification des OGM dans un vaste mouvement de mépris populaire de la minorité trop intelligente et trop marginale qui s’en méfie. La démocratie élective a été mise en place par ses théoriciens du 18ème siècle non dans l’espoir de donner la parole à plus de gens mais de veiller à ce que les seuls malhonnêtes triomphent par la mise en oeuvre d’un rituel reproduisant le plus fidèlement possible le jugement à mort du Christ par le Grand Sanhédrin (c’est une des raisons pour lesquelles la France révolutionnaire puis Napoléon se sont mis en devoir de le convoquer au plus grand étonnement, voire à la désapprobation ou au plus total mépris des Juifs eux-mêmes). Il s’est bel et bien agi pour ces philosophes empiristes d’un parti-pris pour la seule notion d’efficacité et d’utilité au mépris de tout concept de vérité.

      Que nous le voulions ou non, la place de tout un chacun dans l’ordre des choses est toujours indiquée par les chromosomes (qui ne suffisent pas toutefois) et jamais par son caprice à soi. Les nations sont des organismes biologiques et les gens fait pour les diriger sont biologiquement mandatés. Les races ne sont pas non plus égales, elles ont chacune leur rôle biologiquement déterminé. Il y a des races dirigeantes par nature, des races laborieuses, et des races dangereuses, comme il y des individus tels au sein de ces races. Si le blanc actuel est en perte de statut, c’est qu’il a renoncé à sa société de castes pour adopter la démocratie et la l’idéologie du libre-choix du destin. Il va se faire rappeler à l’ordre avec la montée des pays d’Orient qui n’ont pas abandonné les castes, et une fois réinséré dans cet ordre qui n’aura plus que faire des idées modernes il reprendra la première place. Partout où les Noirs par manque d’attention prennent le devant de la scène il y a destruction sociale, c’est leur fonction naturelle que de l’opérer, tout comme celle des Blancs est de construire et des Orientaux de préserver.


  • Il faut quand même faire très attention en ce qui concerne le référendum d’initiative populaire. En effet tant que les médias n’appartiennent pas au peuple le référendum peut être dangereux. La puissance des médias peut faire infléchir d’un cheveux l’opinion publique dans la direction voulue par l’oligarchie. Ainsi sur des thèmes fondamentaux voir vitaux pour notre civilisation un "oui" ou un "non" aux conséquences dévastatrices pourrait passer ! Je ne crois absolument pas en la sagesse du plus grand nombre ! La qualité ne réside pas dans la quantité !
    Par exemple si en cas de victoire du oui pour le mariage et l’adoption homosexuel à hauteur de 51% cela voudrait-il dire que les 49% ayant voté non sont des imbéciles dans l’erreur et qu’ils doivent se résigner et s’incliner devant l’infini sagesse des 51% ?
    La victoire du non sur le traité de ratification de la constitution européenne ne peut servir d’exemple de la sagesse populaire. Cette fois-ci la puissance médiatique n’a pas eu l’influence escomptée mais peut-on sérieusement croire qu’il en sera toujours ainsi ?


  • Reférendum populaire ou pas,ILS auront toujours une technique pour s infiltrer et prendre le pouvoir.Peut on imaginer qu avec cette méthode les gens voterons mieux,je pense pas.La télévision est devenu l école de la vie,et c est avec cette outils de manipulation qu ILS s efforcent d inculquer une moral bien définie au populations...Il faut dabord régler ce probleme avant de faire voter les gens !


  • Le référendum d’initiative populaire suscite partout où il a force de loi la guerre totale contre les pauvres et contre les trop intelligents. Même une population pauvre dans sa masse tend à chercher de plus pauvres encore à exclure, et une fois que 75% ont exclu 25%, on recommence avec 60% qui excluront un autre 20%, puis avec 45% qui excluront 15%, etc... jusqu’à ce que tout le monde s’entre-exclue au profit des seuls riches ayant réussi grâce à la seule manipulation. Un exemple des plus patents est la Californie, autrefois l’état américain le plus généreux pour ses citoyens avant d’écouter la voix de l’acteur Reagan, et de devenir le leader en Amérique du délire libertarien d’extrême-droite qui n’en finit pas de détruire ce pays. Un autre exemple est la Suisse, où tous les programmes sociaux assez généreux du début du XXème siècle ont été abolis. Milton Friedman lui-même a recommandé cette forme de démocratie absolue. Pour votre information aussi, le régime Duvalier a opéré le gros de ses massacres en donnant à n’importe quel des Volontaires de la Patrie (que n’importe qui pouvait se proclamer tel et qui allaient être connus sous le surnom de Tontons Macoute), le droit de tenir des espèces de référendums de village ou de quartier où il était décidé dans une ambiance de fête de qui était de trop dans le décor. C’est ce que le Général Pinochet au Chili a essayé de mettre en place pour mettre fin au régime des partis, sa fameuse démocratie totalitaire. Plus près de nous, il n’y a qu’à écouter les radio-démagogues de bas étage où n’importe qui est invité à donner son avis pour avoir une idée du type de gouvernement et de société que cela engendrerait. Je vous conseille de ne pas réclamer trop de supplément de démocratie sous forme plus directe de la part du système mondialiste actuel qui nous écrase, c’est précisément son arme absolue qu’il réserve pour la fin. On remarque aussi que la démocratie directe ou le régime de référendum d’initiative populaire vont toujours de pair avec la pratique massive de la magie noire en tant que religion officielle ou quasi-officielle non seulement par l’élite mais par le gros de la population.

    La démocratie est du même ordre d’impiété que la luxure, peu importe qu’elle soit virtuelle comme avec la pornographie ou la démocratie dite représentative actuelle, ou réellement charnelle comme avec les parties rave ou les régimes d’initiative populaire. La démocratie est la Bête prophétisée par l’apôtre Jean.


Afficher les commentaires suivants