Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Européennes : Éric Zemmour promet "un renversement exceptionnel"

Le bloc souverainiste va-t-il tout écraser ?

Nicolas Domenach et Éric Zemmour sont d’accord sur un point : les gens se décident de plus en plus tard, que ce soit pour leurs vacances (en dernière minute...) ou pour les élections, parfois le dimanche matin devant les bulletins. Toujours est-il que la montée du bloc populiste, qui inquiète le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, est une donnée minimisée par les médias dominants, dont le favori est Emmanuel Macron, ou plutôt Nathalie Loiseau, non, Daniel Cohn-Bendit. Car c’est Cohn-Bendit qui œuvre pour la Macronie, c’est-à-dire le bloc libéral-libertaire. Un candidat d’une moralité à toute épreuve.

 

Vendredi 17 mai, dans RTL Politique, Zemmour analyse donc les sondages croisés avec ses propres connaissances, et il arrive à un bloc populistes et souverainistes, soit Bardella, Dupont-Aignan, Philippot et Asselineau, à 30%, ce qui équivaut à plus du double du score de la droite traditionnelle, créditée de 14% maximum, voire 12% pour les sondages les plus pessimistes (liste LR Bellamy).

Ce qui est, du point de vue des scores habituels des blocs sous la Ve République, effectivement un renversement historique. La droite classique serait laminée, comme la gauche classique l’est déjà. Et encore, on pourrait ajouter à ce bloc populiste de droite le bloc populiste de gauche de La France insoumise, mais on l’a vu, le souverainisme fait encore débat chez les mélenchonnistes. Ceux qui montrent trop d’engouement national finissent soit virés, soit au RN. Mais ce n’est qu’un début...

À huit jours de l’élection, jamais camp gouvernemental n’a été aussi affaibli, avec une opposition énorme mais divisée. On est dans un rapport 80/20, avec une présidence qui a perdu toute légitimité. On ne voit pas comment Macron et le gouvernement de Philippe pourraient survivre politiquement à six mois de Gilets jaunes et à une claque électorale. Mais la constitution de la Ve permet justement de tenir en minorité, c’est-à-dire de protéger l’exécutif des aléas d’un quinquennat. C’est ça, la stabilité politique à la française.

Les souverainistes qui nous lisent trouveront étonnant que la principale émission d’analyse politique de la presque première radio de France (récemment dépassée par France Inter) soit coanimée par un sioniste de droite et un sioniste de gauche, mais c’est un autre sujet et nous n’allons pas polémiquer à chaque fois qu’on chronique une émission audiovisuelle sinon on n’a pas fini.

« En Marche n’est pas inintéressant mais En Marche pour moi c’est une espèce, je l’ai déjà dit 100 fois, d’alliance du centre droit du centre gauche, de la bourgeoisie de droite de la bourgeoisie de gauche, c’est un bloc très intéressant d’ailleurs, c’est un bloc que j’appelle louis-philippard et qui est à 24, depuis la présidentielle entre 20 et 24... »

Il y a néanmoins quelques bêtises proférées au cours de ces 9’46, comme cette sortie du journaliste-système Nicolas Domenach : « On n’est pas à l’abri d’une croissance qui monte ». Et Yves Calvi qui enchaîne : « En ce moment les chiffres sont bons ». Il faudrait qu’Yves Calvi, qui gagne 83 000 euros par mois (avec ses collaborateurs), descende un peu dans le pays profond pour voir si « les chiffres sont bons ». Il risque d’y être moins bien reçu que dans les locaux de RTL.

Quant à Nicolas Domenach, il faudrait qu’il mette son analyse en accord avec sa fonction : la disparition du Parti socialiste, qui est actée et qu’il souligne avec Zemmour, devrait le voir disparaître de l’équipe des chroniqueurs chroniques de la radio et de la télé françaises. Le PS ne représente plus rien, alors Nicolas Domenach non plus. Pour le compte de qui parle-t-il ?

Mais si on y allait comme ça, tous les observateurs sionistes de la vie politique devraient dégager. En matière politique comme en matière médiatique, la proportionnelle n’est pas encore à l’ordre du jour : la Ve a permis à des pouvoirs à la fois minoritaires et impopulaires de se maintenir, ce qui n’était pas forcément l’objectif du couple de Gaulle-Debré. Un lecteur soulignait que les députés nationalistes ne représentaient que 1,38% de l’Assemblée. Ils sont en effet 8 sur 577. On peut donc en déduire que l’Assemblée nationale est de manière écrasante antinationale.

 

 

Bonus

Lundi 13 mai 2019, LCI organisait La Grande confrontation, un débat autour de l’Europe qui oppose, ô surprise, Daniel Cohn-Bendit à Éric Zemmour. S’il vous plaît, pas de commentaires désobligeants. Zemmour en a profité pour coller au mur une étudiante qui croyait parler au nom de la jeunesse... Elle a pris cher :

 

 

Pour les amateurs de combats politiques truqués, l’émission sioniste entière est ici.

Zemmour, l’UE et Juncker, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Parler de bloc me paraît excessif. Si l’on additionne tous les partis souverainistes où se présentant comme tel, on « risque » en effet d’avoir un score très important. Mais de là à parler de bloc alors que ces partis sont par définition dans une logique de chapelle électorale (sans quoi il y aurait eu avant les dites élections des rapprochements dignes de ce nom, or ce n’est pas le cas). On peut donc au contraire déplorer une fragmentation.
    P.S : La seule « croissance qui monte » (sic), dixit Domenach, c’est celle des conneries que lui et d’autres sont capables de raconter.


  • Et dire qu’il y en a, qui on pas encore compris le rôle de l’énarque haut fonctionnaire mis en disponibilité, quant à sa fonction d’un peu plus éparpiller le vote souverainiste...Tout le monde aura deviner que je parle de celui qui a le teint aussi gris que ses costumes...Asselineau off course...

     

    • Quels souverainistes ?
      Ceux qui ne veulent ni sortir de l’Euro ni de l’UE ni de l’OTAN ?
      Laisse moi rire !
      Sors la tête du sable camarade !


    • #2200819

      Ben oui mais en sa qualité de retraité ça lui donne une bonne raison de l’ouvrir , lui qui, de par son boulot a dû la fermer toute sa vie ... je ne veux pas porter de jugement sur ce qu’il professe , mais c’est vrai , qu’une fois de plus ...et un de plus , pour " noyer " le poisson ( dirons nous ) . Et ça refait 1% dans la nature ! Certes pour une élection nationale , ça compte ! Içi , en l’occurrence , c’est un leurre !


    • Reprocher à l’un des seuls politiques honnête de dire la vérité ... C’est participer à ce monde Orwellien .


    • #2200862

      Je trouve la voix d’Asselineau plutôt jeune, ses idées intéressantes, son argumentaire intelligent et rassurantes sa solidité, sa ténacité, son inlassable dévouement. Il n’a pas l’air trop gentil, il a l’expérience Pasqua, la connaissance des maffieux, tant mieux. Il est systématiquement sous-évalué électoralement ; on lui attribue (ou lui colle par suppression de votes) des scores et résultats très bas. Il fait peur au système, apparemment.
      Points faibles : il n’affirme pas l’unicité de l’Europe par le christianisme historique. Il préfère une unicité historique par la seule francophonie, ce qui rapprocherait plus le Français du Libanais que du Letton. Mais bon, c’est sans doute stratégique.


    • @leon
      Ceux qui se retrouvent pour l’essentiel sur la vision sociétale d’Egalité et Réconciliation.(si cela vous parle...)


    • Attaque gratuite, bête et méchante de la seule personne qui connaît réellement ses dossiers et qui argumente de façon implacable pourquoi sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. Tous les autres veulent y rester. Alors de quels souverainistes parlez-vous ? C’est à croire que vous aimez vous faire entuber par ce système.


    • Asselineau restera sans doute un "petit" candidat, ses détracteurs (nombreux... c’est curieux pour des patriotes) se réjouiront certainement de son énième petit score et cette droite infichue de faire bloc viendra à nouveau pleurer son incompréhension, mais.... ne vous en déplaise, j’ai rencontré Asselineau in vivo et non seulement le mec à un humour dévastateur mais sa culture dépasse de très loin la plupart des rigolos habitués des vieux partis rebouillis. Quant à son teint, cher kantor, il est frais comme un homme plutôt sain. C’est d’ailleurs son seul et véritable point faible... non pas son teint :o) mais son honnêteté. Cet homme n’a juste pas pigé que c’est le gouvernement profond (on ne le nommera pas) qui mène la danse. Les analyses de FA sont précises, documentées, pertinentes et toujours vérifiables historiquement... le souci c’est qu’il laisse de côté la perversion des acteurs patentés de ce gouvernement profond... qui continueront à nous la mettre... profond. Ouuupppsss désolée pour la crudité du propos !


    • #2200895

      Quel vote souverainiste ? Je n’en vois que 2 : PHILIPPOT ou ASSELINEAU, les autres veulent tous rester dans l’UE, ce sont des pitres attirés par les grasses indemnités en nous promettant une "autre" Europe.


    • Pour être plus simple et imagé...Le 26 Mai nous allons choisir la religion, le souverainisme ou on garde les mêmes et on continu et après, une fois la vision sociétale installée et avec les élections qui suivront, nous choisirons les chapelles, Lepen, philipot,Dupont-aignan et même l’ancien énarque, haut fonctionnaire mis en disponibilité...par qui déja ?...Si cela vous chantes...
      D’où l’importance de ne point s’éparpiller...


  • #2200785
    le 18/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
    Européennes : Éric Zemmour promet "un renversement exceptionnel"

    Le plus dingue quand on y pense, c’est qu’avec une majorité souverainiste, aucune directive européenne ne pourrait passer, ni les conneries sur la PMA, GPA, Notre-Dame-Mac Donald etc...
    Vraiment, à quoi ça sert de voter, on se le demande !

     

    • #2200820

      Être anti-européiste est une chose , mais faut pas raconter n’importe quoi non plus ! Ce n’est pas Bruxelles qui décide quoi que ce soit pour Notre - Dame , en première et dernière instance c’est Macron qui prend les décisions . Pour tous les sujets d’ailleurs . Il y a des élections et c’est à nous de faire basculer le Parlement Eiropeen du côté de Salvini , qui par ailleurs refuse de prendre des nouveaux migrants dans son pays . Comme quoi ce n’est pas Bruxelles qui décide, c’est avant tout le chef d’etat .

      Ce que tu écris , c’est le genre de commentaire qui discrédite énormément cette mouvance souverainiste qui veut suivre les europhobes anglais d’Albion … qui porte bien son nom de perfide .


    • Exactement pour ça que je vote pour ceux qui veulent la sortie de l’UE .


    • #2200827

      Ben comme l’a dit un commentateur dans l’article de t. Meyssan " Le 25 suivez bien ce numéro de cirque pour voir le taux de pigeons votants dans notre pays, c’est du jamais vu, fou rire garanti !! " A part , le fou rire , pour le reste j’y adhère !


    • À rien ! Puisque les lois sont rédigées par des bureaucrates sur la base d’orientations mondialistes (l’OMC, l’OMS, le CFR etc), puis présentées aux députés (Rn etc) qui n’ont le droit que d’en discuter... Et ces discussions sont ensuite reflétées dans les médias de tous les pays (BFM etc), pour nous faire croire que ce sont ces députés qui ont décidé de ci ou ça.

      Mais en fait ils n’ont rien décidé, et mieux, les débats télévisés n’ont aucun sens !
      On se fout de notre gueule vous pouvez pas savoir !

      Il ne sert à rien de vouloir en sortir, il faut nier l’Union européenne. Pouvoir au peuple. On les emmerde !
      Le peuple a voté NON en 2005 ? Donc nous sommes légitimes. Fin de la discussion. Le reste c’est de l’illusion, de la politique politicienne, c’est-à-dire l’inverse de la vraie politique.
      C’est comme ça que je l’entends...


    • Je ne dis pas ça pour m’inscrire en faux par rapport à ce que vous dites avec ironie (car je connais votre position de fond sur le vote), cependant on peut penser qu’il y a certainement encore une marche, si ce n’est plusieurs, du nécessaire au suffisant. Mais bon, il est certain que c’est plus l’addition de votes dits souverainistes qui sera à même de provoquer une crise politique plutôt que la bouderie abstentionniste dont le pouvoir, passées les mines compassées d’usage et même si bien évidement il ne peut s’en réjouir, se tartine le fion dans les grandes largeurs puisqu’il continue de facto la même politique.


    • @Eric
      En quoi Macron fléchira sa politique nationale si comme le prédisent les spécialistes ces pseudos souverainistes à mes yeux l’emportent à cette élection ?
      Par quel levier ces mêmes souverainistes imposeront ’ils les promesses avec lesquelles ils nous bernent, en connaissant le mode de fonctionnement de cette UE ?
      Personne ne parle du taux d l’abstention, qui sera peut être historique.
      Je voterai quand un référendum sur le Frexit sera organisé, en attendant de vos votes il s’en tapent le fion, comme vous le dites si bien.


    • #2201010
      le 18/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Européennes : Éric Zemmour promet "un renversement exceptionnel"

      Je m’adresse aux pro-Asselineau.

      Si ce type est si parfait, comment se fait-il qu’il plafonne à 1% ? Vous ne voyez visiblement pas qu’il y a un problème, voire plusieurs.
      Comme je réfléchis au sujet depuis un moment, je sais pourquoi, mais vous êtes incapables de l’entendre, ce qui fait que vous resterez dans cette impasse pour toujours.
      Pour commencer, il y a une contradiction indépassable sur le fait de vouloir se plier à des règles Républicaines qui précisément font que l’UPR ne peut pas devenir un parti majoritaire, et encore moins de gouvernement.
      Je pourrais vous dérouler la suite de mon raisonnement mais je vois bien que c’est peine perdue. Vous me faites de la peine.


    • Relisez-moi plus attentivement @Pitchou. Ensuite, relisez votre propre commentaire et vous verrez que si votre dernier paragraphe reflète correctement mes propos, il n’en va pas de même du premier. J’ajoute trois choses :
      1 ) Il est assez drôle d’affirmer dans un même temps qu’il ne sert à rien de voter tout en disant que l’on ira voter qu’en cas de referendum sur le Frexit. Doit-on en conclure qu’il sera enfin tenu compte d’un vote le jour où vous vous serez déplacé ? :-)
      2 ) Je n’ai jamais dit qu’un vote suffisait à soi seul, je vous renvoie au début de mon post où j’employais l’expression « nécessaire mais pas suffisant ». C’est bien de réagir à ce que les gens disent et pas à ce que vous ne lisez pas attentivement ou que vous comprenez de travers. Merci d’avance.
      3 ) L’abstention n’est en aucun cas éludée, puisque d’une part elle est de plus en plus massive et n’échappe à personne (sans que cela change quoi que ce soit non plus), et que d’autre part beaucoup de gens s’en vantent, y appellent à tort ou à raison, et l’évoquent ici comme ailleurs.


    • @Eric
      Merci de me rendre attentif, limite donneur de leçon, une fois n’est pas coutume. Vous voulez nous faire passer le supo avec le nécessaire du suffisant ou inversement ça va tout aussi bien, car me concernant ça reste votre baratin. Il est vrai que Macron s’en contre carre du vote européen, d’ailleurs du votre avec. L’abstention n’est utile qu’à une seule et unique chose, ne pas se compromettre avec une offre politique ou un choix clownesque. Surtout ne prenez pas pour responsables du merdier ou nous sommes ceux qui ne votent pas, si vous pensez qu’une Marine est Jeanne ou un Salvini est un Spartacus, libre à vous. Pour moi ils ne sont ni plus ni moins que des bonimenteurs cherchant deniers, comme ceux qu’ils remplaceront.


    • Vous ne tenez guère compte de ce que je dis, c’est dommage. Et si vous préférez parler de baratin ou faire semblant de ne pas comprendre, c’est votre droit mais ce n’est pas d’un grand intérêt et surtout c’est gratuit. Par ailleurs, je ne veux rien faire du tout, n’ayant ni avis tranché ni de solution miracle, me moquant bien par ailleurs de ce que les gens peuvent décider pour leur propre compte et enfin sachant que de toute façon je n’ai aucune prise là-dessus, comme quiconque. Enfin, je n’accuse les abstentionnistes de rien, simplement c’est une position qui a des arguments aussi bien pour que contre elle. Idem pour le vote.


    • Vous ne tenez guère compte de ce que je dis, c’est dommage. Et si vous préférez parler de baratin ou faire semblant de ne pas comprendre, c’est votre droit mais ce n’est pas d’un grand intérêt et surtout c’est gratuit. Par ailleurs, je ne veux rien faire du tout, n’ayant ni avis tranché ni de solution miracle, me moquant bien par ailleurs de ce que les gens peuvent décider pour leur propre compte et enfin sachant que de toute façon je n’ai aucune prise là-dessus, comme quiconque. Enfin, je n’accuse les abstentionnistes de rien, simplement c’est une position qui a des arguments aussi bien pour que contre elle. Idem pour le vote.


  • attention au risque de l’abstention. En guyane,le depute lrem a ete elu avec 75%d’abstention soit 8000 voix sur 250 000 habitants et cela ne gene personne. Allez voter,ca change pas grand chose mais ca defoule un peu et c’est rapide et gratuit.

     

    • #2200964

      Si l’abstention était de 75% en métropole, la Macronie sauterait instantanément.


    • #2201073
      le 18/05/2019 par Joseph Hallenbeck Lebowski
      Européennes : Éric Zemmour promet "un renversement exceptionnel"

      La carte d’électeur est en réalité un contrat d’âme, en votant vous liez votre esprit, votre conscience infinie et votre "moi" au fonctionnement du système.

      En gros vous acceptez en âme et conscience d’être trompé et trahi, ce qui permet la perpétuation et surtout la réalisation de leurs "œuvres".

      Car, contrairement à ce que tout le monde croit, ils ont besoin, pour accomplir leurs méfaits, de l’accord de conscience de chaque individu, ou en tous cas la majorité.

      C’est pour ça par exemple que systématiquement avant chaque gros "événement" mondial, ils vous le montrent d’abord à travers les films ou d’autres actions subliminales, qui vous "présentent ce qui va se produire quelque temps ou plusieurs années après, le voyant comme un divertissement vous y prenez part, à travers le plaisir que vous avez pris, et ainsi vous "donnez" votre aval et votre acceptation pour les futurs faits réels qui se produiront.

      Le 11 septembre, Nôtre-Dame, il y a des milliers d’exmples à travers l’Histoire.

      Il faut brûler sa carte d’électeur, pour vous libérer.

      Apprenez également la langue des oiseaux, car le français est en réalité une langue codée agissant comme un machine Enigma pour crypter et cacher tous les plus grands secrets de l’Humanité.

      Car la magie existe bel et bien, elle régit le monde que vous croyez connaître.

      La Magie = L’ Âme agit.

      Yippikaye.


  • Quelque soit le résultat de ces élections, rien n empêchera le procès de caducité de ce système...


  • J’espère qu’il a raison mais je persiste à dire qu’aucune force politique aujourd’hui ne peut renverser l’UE. D’où l’utilité de la saboter de l’intérieur avec les partis eurosceptiques ou souverainistes et précipiter ainsi sa chute inéluctable.

     

    • Ou comment dire en quelques lignes seulement une chose et son contraire. Chapeau.


    • #2200965

      Seule l’abstention qui rendrait l’insurrection possible permettrait de renverser l’UE...par l’insurrection.


    • Non...je fais la nuance entre "quitter l’UE" (impossible car les Français terrorisés et manipulés ne le veulent pas), "changer" l’UE (impossible car le système est top verrouillé et corrompu) et détruire l’UE (c’est à dire la saboter et précipiter sa chute, car chute il y aura inévitablement)


    • On ne voit pas en quoi l’abstention massive (elle l’est déjà) induirait l’insurrection @Francois Desvignes. Si c’était le cas, on s’en serait rendu compte. Je ne prône rien du tout de manière catégorique, cependant il peut paraître logique de considérer que si le vote est insuffisant (et d’une certaine manière induit aussi une certaine passivité, du moins si l’on se contente de ça), alors l’abstention l’est encore plus ou au moins autant.


    • #2201203

      @eric

      L’abstention majoritaire est un vote contre le régime.

      Du fait qu’elle est majoritaire, c’est un vote. Ce n’est pas une abstention.

      Ce vote contre le régime constatant que par son abstention seule, il ne renverse pas le régime, accouche de l’insurrection pour le renverser.

      Car toute contestation majoritaire non entendue pour se faire entendre finit par se résoudre à l’insurrection.

      Sinon aujourd’hui, demain : forcément.
      Et "pas vu encore aujourd’hui" ou "jamais encore vu" ne veulent pas dire "jamais"


    • Vous devriez vous méfier des raisonnements par l’absurde et vous en tenir à la réalité. Or que voit-on dans les faits ? Une abstention massive ! Comment est considérée cette abstention ? Tout le monde s’en tamponne encore plus que des suffrages exprimés. D’ailleurs, a-t-on à un moment où a un autre constaté qu’une quelconque campagne électorale tournait autour de la déploration de l’abstention et des moyens d’y remédier ? Non. L’autre jour, sur une radio à thématique pourtant sportive, j’entendais un jingle pour les élections à venir avec une voix tonitruante qui résumait ainsi l’élection en la réduisant à deux mots sous forme interrogative : « Populisme ou progressisme ? ». Croyez-vous sérieusement que dans l’esprit de « ces gens-là », le populisme soit associé à l’abstention et que c’est cela qu’ils craignent ?! Arrêtons un peu avec le wishful thinking et les numéros de ventriloquie qui ne visent à mon avis qu’une chose en définitive : justifier des choix personnels par des raisonnements fragiles. Votre raisonnement se termine d’ailleurs fatalement par un « Demain, forcément ! ».


    • Voilà que l’abstention est un vote maintenant ! Il vaut mieux s’en tenir tenir à la réalité plutôt que de se lancer dans des raisonnements par l’absurde. Or que voit-on dans les faits ? Une abstention massive ! Comment est considérée cette abstention ? Tout le monde s’en tamponne encore plus que des suffrages exprimés. D’ailleurs, a-t-on à un moment où à un autre constaté qu’une quelconque campagne électorale tournait autour de la déploration de l’abstention et des moyens d’y remédier ? Non. L’autre jour, sur une radio à thématique pourtant sportive, j’entendais un jingle pour les élections à venir avec une voix tonitruante qui résumait ainsi l’élection en la réduisant à deux mots sous forme interrogative : « Populisme ou progressisme ? ». Croyez-vous sérieusement que dans l’esprit de « ces gens-là », le populisme soit associé à l’abstention et que c’est cela qu’ils craignent ?! Arrêtons un peu avec le wishful thinking qui ne signifie qu’une chose en définitive : justifier des choix personnels par des raisonnements fragiles alors qu’il n’est même pas nécessaire de les justifier. Votre commentaire se termine d’ailleurs fatalement par un « Demain, promis ! ».


    • Précision : il serait malhonnête de ne pas reconnaître que « l’offre » politique actuelle est une véritable publicité pour l’abstention. Autre chose est de parer cette dernière de je ne sais quelle vertu ou pourvoir qu’elle n’a pas. Il m’est arrivé récemment encore, pour des raisons de déménagement, de ne pas voter mais il ne me viendrait jamais à l’idée d’en faire un étendard ou bien d’élaborer je ne sais quelle théorie fumeuse pour justifier le truc. C’est tout.


    • Précision : il faut évidemment reconnaître que « l’offre » politique actuelle est une véritable publicité pour l’abstention. Autre chose est de parer cette dernière de je quelle vertu ou pourvoir qu’elle n’a pas. Il m’est arrivé récemment encore, pour des raisons de déménagement, de ne pas voter mais il ne me viendrait jamais à l’idée d’en faire un étendard ou bien d’élaborer je ne sais quelle théorie fumeuse pour justifier le truc. C’est tout.


    • « Autre chose est de parer cette dernière de je ne sais quelle vertu ou pourvoir qu’elle n’a pas. »


  • " Mais la constitution de la 5ème république permet de tenir en minorité " : rectification : c’est le scrutin majoritaire à deux tours qui permet à un parti minoritaire en voix d’obtenir la majorité absolue en sièges . Macron se fout des européennes, même si LREM est laminée aux européennes ça ne changera pas d’un iota sa "politique" en France puisqu’il peut compter sur une majorité absolue de députés godillots .


  • Lorsque Zeymmour souligne la bêtise des droites qui ne sont pas foutu de trouver un terrain d’entente autour d’une ligne souverainiste clair, ce qui profite à la Macronie libérale libertaire comme pour le PS de François Mitterrand dans les années 80, Nicolas Domenach tousse (7"30) devant un Yves Calvi interrogatif.
    Nicolas Domenach ajoute qu’il ne peut pas faire autrement et permet de mettre sous le tapis une victoire des souverainistes évidente si une union des droites avaient lieu, ce dont rêve Eric Zeymmour depuis toujours.
    Sauf qu’il y a un hic, l’électorat de gauche plutôt en train de virer "populiste" et dont les irréductibles commencent à être de moins en moins en phase avec la gauche caviar qui s’est tiré une balle dans le pied en abandonnant le sociale pour le sociétale.
    Bref il ne reste plus pour la Macronie qu’une caste bourgeoise à l’esprit étriqué incapable de comprendre que son intérêt à long terme réside dans l’intérêt supérieur de la France qu’elle a trahit à mainte reprise, trop prompte par nature à se laisser corrompre.
    Je ne parle même pas du crime de l’assassinat sociologique des forces vives du pays (encore présentent chez les gilets jaunes) au profit d’une caste non élu et ayant pris le pouvoir à l’échelon supra nationale.
    La fenêtre de tir pour ce qui reste de patriote éclairé mais manquant cruellement d’organisation en phase avec sa base (qui cherche un arbitre) et vous obtenez l’impasse politique dans laquelle se trouve notre beau pays dont l’avenir a été bradé à cette union européenne.

     

    • #2202118

      à part Eric Zemmour qui défend haut et fort et en bon Français franchouillard qu’il est les couleurs de la France , il n’y a pas grand monde à part évidemment Marine Le Pen
      en fait Zemmour votera probablement RN-FN si il est cohérent et fidèle à lui-même


    • @Julot

      Zemmour est le seul à défendre la France parce qu’il a la carte du club. Les autres ne sont pas autorisés à le faire, ce qui ne semble pas gêner Zemmour outre mesure.

      Il y a le discours et les actes (et aussi l’appartenance communautaire). Zemmour n’a jamais soutenu les Le Pen, n’a jamais dit qu’il votait FN et n’appellera pas, de façon directe ou indirect, à voter RN.


    • #2202266

      n’empêche que Zemmour dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas
      comme en son temps JMLP
      et sur les plateaux télé et dans les débats télévisuels il n’y a pas grand monde
      qui se bouscule au portillon pour penser, dire et faire ce que Zemmour
      dit ce qu’il pense et fait ce qu’il dit


  • Pour avoir des idées mondialistes comme Calvi, tu m’étonnes, il ne veut pas lâcher le steak pépère à 83 000 euros par mois (avec ses collaborateurs) .Il est même prêt à lâcher « en ce moment les chiffres sont bons » .On se demande de qui parle-t-il, des siens ? ou ceux des Français ? parce que si ce sont les siens, effectivement on en doute pas.
    Et le gauchiasse Domenach qui en remet une couche « On n’est pas à l’abri d’une croissance qui monte »
    En tout cas , ce n’est pas son intelligence qui monte, ça on en est certain.
    Ces journalopes ,c’est vraiment une fosse à purin .J’espère que beaucoup de Français on commencé à préparer tout le matériel à récurage
    Tant qu’à l’étudiante, je ne sais même pas si elle a tout à fait compris .À ce niveau, je ne pense pas..


  • " l’Assemblée Nationale est de manière écrasante antinationale " - avec 1% de députés RN . A la Proportionnelle il y aurait au moins 80 députés RN, correspondant aux 13% de voix recueillies au premier tour du scrutin par le RN . Il faut supprimer le deuxième tour - de ce bonneteau qui fait disparaitre 12% des voix du RN entre le premier et le deuxième tour .

     

    • @Jérôme

      Il faut supprimer le deuxième tour

      Il est bien là le problème ,et il est de taille puisqu’il est antidémocratique .Cela permet de faire des petits arrangements et du copinage .
      Le plus démocratique serait 1 tour et proportionnelle ,point barre .Et là nous aurions une assemblée nationale la plus représentative .


  • #2200853

    A la question de CALVI : d’apres TAPIE le reste du quinquenat serait menace par un echec du president, DOMENACH repond : .....qu’il a encore les moyens d’agir, ( qu’il ya d’autres evenements ), le terrorisme, les guerres, enfin tout ce qui fait la croissance, etc,.....
    Quand on sait que le langage sert a exprimer le deroulement de la pensee en la serrant au plus pres, on a la de la part de ce DOMENACH tres distinctement l’expression de ce qu’il pense en realite, a savoir tout le contraire de ce qu’il dit.
    ZEMMOUR n’a pas pu ne pas entendre, mais ne releve pas l’aveu de DOMENACH qu’il est bien un complotiste comme tout ses semblables, ce que par ailleurs tout le monde sait pertinemment.


  • #2200874

    Diviser pour régner...

    Sur 100 sympathisants gilets jaunes (représentant environ 60% des Français) :
    - 35 RN
    - 25 LFI
    - 40 abstentionnistes

    Macron et sa base des métropoles cosmopolites se maintiendra toujours à 24% (des suffrages exprimés), ce qui est suffisant pour braquer tous les suffrages.

    Donc "renversement exceptionnel", toujours pas malheureusement.
    Les urnes sont faites pour régénérer le Système, pas pour le renverser.
    On en reparle dans 10 jours.


  • Je n’arrive pas à croire que Pujadas n’ait pas invité Asselineau, le tenant de la sortie de l’UE, de l’€ et de l’Otan, c’est-à-dire l’exact opposé de Cohn-Bendit qui est le héraut l’archétype ancestral de ce triptyque du pouvoir impérial et financier.

    Ce faut débat me rappelle les heures sombres de 7 sur 7, l’émission dans laquelle Anne Sinclair, une milliardaire américaine aux yeux d’un bleu profond, partouzeuse à ses heures, future ex de Ivan et DSK, nous racontait l’actualité et la France à l’aune de la sagesse des commentaires des invités suivants (liste non-exhaustive ni exclusive, bien entendu - y’a aussi eu aussi Alain Prost et Berlusconi par exemple) :

    Jean-François Kahn
    Elie Wiesel
    Henri Krasucki
    Jean-Claude Chermann
    Alain Minc
    Patrick Bruel (abonné)
    Bernard-Henri Levy (l’Idéologie Française, pamphlet médiocre anti-Français)
    André Glucksmann
    Alain Finkielkraut

    Tous ces gens venait nous parler de la France, de son racisme, de sa collaboration, du danger du Front National, des bienfaits du libéralisme, de l’horreur des frontières, de la grandeur du métissage... Bref, tout ce qui serait bon pour la France mais qui, au final, sert essentiellement leur cause cosmopolite.

    Nous sommes en 2019 et les Français regarde encore deux cosmopolites se prendre le chou de façade pour faire croire qu’il existe une opposition.

    La seule opposition c’est celle entre ceux qui veulent une France libre et souveraine à une France vassalisée et dissoute. Elle ne se traduit pas dans le type d’UE qu’on voudrait, car celle-ci est telle qu’elle est à dessein. C’est un leurre.
    La seule question est la suivante :
    Voulez-vous des frontières, une langue et battre monnaie afin de décider de vos politiques monétaires, par conséquent économiques et sociales, et de vos politiques d’alliances et de coopération ?
    Si oui, il faut voter pour la sortie de l’UE, comme l’ont fait les rosbeefs.
    Si non, souffrez les conséquences du servage - y’a des points positifs, sans doute, mais à long terme c’est la dissolution de tous et de tout.


  • À 0.22’ on sent la belette sur la pente glissante proposée par Marie Minelli : elle avale, mais a du mal.
    Pas facile de rester une fille bien : sacré Ricky !
    Et l’autre Buzz la fermeture Éclair qui se marre derrière...


  • Zemmour me rappelle l’assoiffé en plein désert qui croit voir de l’eau avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’un mirage... ;-)


  • L’un des projets majeurs,à soumettre au référendum populaire,est celui du bouleversement de fond en comble de l’audiovisuel. La première composante de ce bouleversement est d’interdire formellement aux tv,dépassant un certain seuil d’audience, d’imposer aux citoyens les mêmes têtes,tant au niveau des"animateurs" que pour les"invités",prétendument"polémistes". Le monopole de l’écran,par qui que ce soit,doit être banni.
    Ces têtes,indéboulonnables,même s’ils devaient organiser le retour du Saint Messie sur terre,ne devaient pas bénéficier de cette présence à l’écran,,aussi indécente qu’absurde et injuste. De même ces"animateurs"doivent faire l’objet de rotation,et dans tous les cas,leurs tronches,ne doivent guère se figer sur les écrans pendant de longues et lugubres années. Leurs présences sur les plateaux,ne doivent guère dépasser trois à quatre ans,tout au plus. Les responsables des tv doivent,plus que jamais,privilégier les reportages sur le terrain. Écouter un bon et respectable paysan des Alpes,du Jura,ou de tout citoyen,ou citoyenne de cette France profonde,la France porteuse de l’âme de nos vénérables pères et mères,est infiniment plus instructif que ces bla bla indécents et de qualité intellectuelle plus que discutable. Une exception, à cet indispensable et vital tour de vis, à retenir pour les émissions culturelles de haut niveau. Les sondages transparents auprès des téléspectateurs sont un excellent outil pour parer les dérives. Il est temps de se mettre au niveau des émissions cultes,genre"radioscopie",ou"les dossiers de l’écran",ou encore,"le temps d’Ève".
    Ces individus,omniprésents,ne comprennent pas ce qu’est le sens du respect du citoyen,c’est finalement,à celui-ci,de le leur imposer...


  • Cohn Bandit plus à l’aise à la télé que dans le métro...


Commentaires suivants